.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ] Lun 5 Mai - 14:41

19 : 15

Cela faisait déjà une dizaine de fois que Kenny montait et démontait son pistolet 9 mm. Ça le détendait, lui permettait de faire le vide dans sa tête, de concentrer toute ses pensées. C'était le soir ou jamais. Le coup s'était fait un peu la hâte à son gout. Il pouvait y avoir des risques, notamment à cause de ses co-équipier. L'un avait des tendances psychotiques et l'autre était un parfait amateur. Et pourtant, il devait faire avec, en espérant que son leadership suffirait à contenir l'inexpérience de l'un et la folie de l'autre. Il scruta le réveil sur sa table de nuit. Dix-neuf heures et quart. Il lui faudra bientôt partir.

Kenny se leva et s'étira en laissant tomber son arme sur son lit. Il alla à la salle de bain et se regarda dans le miroir alors qu'il se passait de l'eau sur le visage. Parfaitement rasé de près, il se scruta un moment. Il avait toujours un petit moment de doute avant ses opérations. Un court instant, juste quelques secondes, avant de reprendre le dessus. Il regarda sa tenue. Un sweatshirt noir, sans motif, un pantalon de la même couleur et des rangers. Kenny avait troqué son habituel costume pour une tenue adapté à la situation en espérant que ses complices ait la même présence d'esprit, surtout l'un d'entre eux.

Il se redirigeât vers la chambre et se pencha pour tirer un sac. Celui-ci était un peu lourd alors qu'il s'écrasait sur le lit. Kenny l'ouvrit et regarda son contenu en souriant. Il plongeat sa main et en extrait un fusil à pompe Winchester. De quoi stopper presque n'importe quoi à bout portant. Il le posa sur le lit alors qu'il sortait à présent un MP5. Il jeta un regard vers sa table de nuit et l'ouvrit. Une paire de gant en main qu'il enfila rapidement, il se rassit sur le lit et commença à nettoyer les armes, autant pour les entretenir que pour effacer ses empreintes.

19 : 45

La porte se ferma doucement alors que la clé la verrouillait. Kenny jeta un regard de gauche à droite. Personne à l'horizon. Le sac de sport en main, il commença à descendre les escaliers. Comme à chaque fois qu'il quittait cet hotel, il ne croisa personne. Tant mieux pour lui. Il alla sur le parking et monta dans la camionnette blanche. Il était temps d'aller chercher ses deux compère.

20 : 15

Premier point de rendez vous. Si O'Dwayne était quelqu'un d'instable en temps normal, il lui arrivait aussi de suivre des instructions simples. Kenny arrêta la camionnette à son niveau et ouvrit les portes arrière du véhicule pour qu'il puisse monter et charger son matériel. Il lui fit un salut rapide. Il devait partir immédiatement pour aller chercher la dernière personne. Lorsque Griffin ferma la porte, Kenny démarra au quart de tour.

20 : 25

Kenny et Griffin avait échangé quelques banalités en cours de route, rien de bien transcendant. Leurs impressions sur le coup à venir, leur moral. Leurs prochain passager se trouvait sur le trottoir et semblait attendre. Une jeune homme assez bien bâti avec le regard d'un gars qui en veut. Kenny arrêta la camionnette après lui, et ouvrit la porte pour qu'il entre à son tour. Il était à présent temps de se rendre au lieu du casse.

20 : 45

Les ruelles étaient un peu bondés. Avec le match de ce soir, beaucoup de gens avait prit leurs voitures pour se rendre au stade. Se jouant un peu de la circulation, Kenny gara le véhicule au même endroit qu'il y a quelques jours avant de rejoindre ses passagers à l'arrière de la camionnette. Il regarda successivement Keith et Griffin. Les deux hommes semblaient prêt.

- Ok messieurs, ce soir, c'est le grand soir. Je vous rappelle le plan. Griff', tu nous crée des diversions aux endroits que je t'ai indiqué pendant que Keith et moi, on s'infiltre dans le bâtiment. Une fois à l’intérieur, on évite au maximum le dispositif de sécurité jusqu'à arrivé au coffre. Les cadres de l'entreprise donne une sorte de réception, on profitera de leur petite fête privé pour hacker le système d'ouverture. Une fois dans le coffre, on prend le maximum qu'on peut et on se tire vite fait et sans être vu. Des questions ?

Kenny poussa son sac de sport au pied des criminelles avant d'ouvrir une poche et de sortir des radios muni d’oreillette.

- Cadeau, pour qu'on reste en contact. Occupez pas la ligne avec des conneries.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ] Lun 12 Mai - 15:57



   


   One, two, three, i love your money ♪

   
Boom bitch ! Le grand jour ! Le grand soir en fait ! Il fallait sortir les grands moyen pour ce soir. On avait les effets pyrotechniques de ce que j'avais comprit de l'autre zgueg qui était venu me chercher. En voyant Steele, on a aussi les muscles... Alors moi, forcément, 1+1 = 2, moi je ramène la classe, le style, la bonne allure tu vois. Ce soir c'était la total, en mode serveur de restaurant quatre étoiles hein, pantalon noir, chemise repassée blanche, petit boléro et... Boom le nœud papillon qui fait la différence. Si il fallait servir du richou, je pouvais passer incognito avec ces fringues ! Ouais ok, ma gueule ferait tic, mais tant pis, je les baise. J'enfilais une montre et mis mon masque de braquo dans un petit sac à dos noir. La classe à Dallas mon vieux. Je regardais l'heure, 20h15, c'était bientôt l'heure de rendez-vous, alors je descendais pour me foutre sur le trottoir à attendre. Au bout de dix minutes, toujours personne... L'enculé, il était en retard ! Je regardais ma montre, 20h30... 20h35... J'avais prit un lapin ? Enfin, il m'avait posé un lapin ? Ok c'est pas un rencard, mais ferme là, ça reste un lapin. Je regardais les gens passaient... Une pute, un clodo... Ah tiens, une autre pute. Pas vilaine celle là. Je levais la main vers elle en souriant, elle me répondit par un sourire aguicheur, rêve pas catin, j'veux juste discuter. Tu sais que c'est drôle de parler à une pute, t'as l'impression de parler à un pécheur au bord du lac. « Salut, ça mord ? » ahah, je rigolais tout seul. Enfin bref... On a tapé la causette pendant une bonne dizaine de minute avant qu'un gars pas mal sapé ne s'arrête et l'embarque. Je haussais les épaules et repointais mes yeux sur la montre... 21h... L'enculé. Je regardais autour de moi, au cas où je serais surveillé, peut être que c'était un test en fait... Ah ouais ! Comme dans l'autre film là, le mec test la patience de l'autre gars en le faisant poireauté comme un con pendant deux heures.

20h20. Je commence à avoir soif et envie de pisser, le truc logique quoi. Je me glisse dans une ruelle juste derrière et pisse un petit bol contre la gouttière, dessinant un « Oz » sur le mur... C'pas très dur hein, pas de quoi m'enflammer. Je secoue un peu ma chaussure, pour être sûr que j'ai pas mit quelques éclaboussures dessus et revient dans la rue principale en soupirant. Je matte l'heure encore, 20h24. Je vois les phares d'une fourgonnette arrivé... Enfin ! Je sors mon téléphone vite fait, envois un sms à O, juste pour lui dire que j'ai pensé à elle en pissant... 21h25. Montre de merde, j'avais zappé de la faire passer à l'heure... Nieh. La camionnette s'arrêta, la porte s'ouvrit et je m'engouffrais dedans en tirant la langue, comme les chiens excités. Je fis un signe de salut, montant ma main au niveau de mon sourcil en mode militaire et m'installai sur le siège.

On arriva assez vite sur les lieux du spectacle et je scrutais mes deux comparses avec attention, le gars Steele avait l'air d'être une montagne de calme mais l'autre avait l'air complètement timbré... Excellent ! Steele fit son speech sur le comment du pourquoi, à peu près et je hochais la tête. Si j'avais des questions... Bah ouais, est-ce qu'il fera beau demain ? Y'a combien de gens dans l'immeuble ? On part pour combien de dollars ? Mais les deux questions qui sortirent, c'était les questions les plus sensées, je crois.

Ouais, on partage le mago en 3 après ? Et puis, lui il fait tout péter, toi tu hacks. Moi j'branle quoi à part remplir et porter les sacs ? J'tire sur les gens qui nous emmerdent ? Je peux me mettre en mode serveur et empêcher les gens d'approcher... Mais on aura plus beaucoup de sacs... Hmmmm. Dis moi mastermind.

Je farfouillais dans le sac de sport de Steele après ma question et sortis une MP5... baah terrible, encore mieux qu'à la télé, j'avais jamais porté de mitraillette, que des flingues... ça envoyait le foie gras. Je sortis mon masque de mon sac à dos et le posais sur mon crâne, ajustant l'oreillette correctement.

Prêt à m'en foutre plein les poches !
   

   Fiche par (c) Miss Amazing
   Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ] Mar 15 Juil - 20:53

Le problème lorsqu'on travaille avec des jeunes, c'est qu'ils ont tendance à en faire des tonnes. Abreuvé par des séries ou des jeux vidéos, ils ont tendance à se faire pister à quinze kilomètre par les flics entrainés ou qui ont de la bouteille. Si Kenny avait eu le choix, ils auraient certainement choisi un autre partenaire, mais le temps et surtout les relations manquants, il devait faire avec. De plus, la préparation et le matériel pour le casse lui avait manger la majeur partie de son argent. Si ce coup était un échec, Kenny se retrouverai sur la paille. Pendant que Keith s'extasier devant l'automatique, Steele regarda Griffin qui était resté étonnamment silencieux en mettant son oreillette. Kenny lui tapota l'épaule avant de se lever pour sortir de la camionnette, en ramassant au passage le sac qu'il enfila en bandoulière. Il attendit que son compagnon de galère sorte à son tour avant de laisser Griffin prendre le volant de la camionnette et partir. Kenny regarda le véhicule avec inquiétude, une grande partie de son plan reposait entre les mains de ce taré. Le malfrat poussa un soupir et fit signe à Keith de le suivre.

Tout les deux s'engouffrèrent dans la rue alors que la camionnette partait sur les chapeaux de roue. Un dernier regard vers celle-ci, non sans une once d'inquiétude, avant que les deux voleurs reprennent leur route. Une trentaine de seconde plus tard, il se retrouvait près du bâtiment. La route se trouvait à seulement quelques mètres et Kenny jeta un coup d’œil. Il n'y avait pour le moment pas à s'affoler. Quelques pas supplémentaires les amenèrent à une nacelle qui devait servir à nettoyer les vitres du building. Sans aucune hésitation, le malfrat monta à l’intérieur et attendit son complice avant de l'actionner. Pendant que la nacelle prenait de l'altitude, Kenny posa le sac de sport qu'il tenait et se mit à le fouiller. Pendant ses recherches, il jeta quelques regards à Keith avant de s'adresser à lui, d'un ton plus ou moins autoritaire. Il venait de trouver plusieurs paires de gants semblable à ceux des chirurgiens et en lançât quelques uns à Keith pendant qu'il les enfiler aussi.

- J'espère que tu réalises qu'il n'est pas question de déconner ici. C'est pas ta cour de récré où tu peux terrorisé des petits garçons avec tes tatouages.

Kenny avec une machine de forme circulaire muni de deux poignées. Elle semblait assez légere même si il la posa dans la nacelle avant de se relever, un passe montagne dans les mains. Il regarda le masque du jeune malfrat. Il eu une sorte de sourire en coin. Certains casseurs aimaient bien marqué le coup avec des masques originaux. Kenny espérait simplement que le jeune homme avait eu la présence d'esprit de ne pas l'acheter lui même. Il enfila son passe montagne avant de lever les yeux vers le bâtiment.

La nacelle se stoppa net lorsqu'il arrivèrent devant ce qui semblait être un bureau tout à fait banale. Le vent faisait vibrer légèrement la nacelle et Kenny se tint à la rambarde pour limiter les secousses. Il évita soigneusement de regarder en bas pour ne pas se prendre un flippe. Steele préféra penser à son butin plutôt qu'à sa peur de tomber dans le vide. De là, on pouvait entendre de la musique venant de l'étage du dessous. Il se baissa pour récupérer la machine qu'il avait sortit un peu plus tôt. Le petit malfrat l’attrapât à plein bras avant de la poser délicatement sur la vitre. Il activa deux boutons ce qui fixa la machine sur la vitre avant de taper sur une sorte de clavier, la mettant en marche. Elle émit une sorte de petit sifflement aigu alors que Kenny la reprenait en main. Le bruit de la fête ainsi que le vent couvrait celui de la machine. Laissant la machine découper le verre, il jeta un regard à Keith.

- Dès que ça sera ouvert, je veux que tu me trouve le bureau du CFO. Comme je disais tout à l'heure, la plupart des cadres sont à une réception à l'étage du dessus. Mais il y a quand même un réseau de caméra. Ne te fais pas repéré sinon l'alarme se déclenchera. Le bureau est probablement fermé mais je pense pas qu'un serrure soit trop difficile pour toi. Une fois dans le bureau, allume le PC et insère la clé USB dans le sac. Si tout se passe bien, une minute ou deux après, tu devrais être dans le système. Quand tu y seras, contacte moi grâce à l'oreillette et je te guiderai.

Un sorte de clic sonore retentit alors que Kenny sentit que la machine avait terminé son office. Il la reposa dans la nacelle, le verre qu'elle avait ôté encore collé dessous. Avant de rentrer, Kenny lui adressa un dernier conseil.

- Si la sécurité suit la procédure standard, chaque gars de la sécurité doit faire un rapport à la salle de contrôle toute les dix minutes. Ils sont certainement armé et tire peut être mieux que toi ou moi. Évite donc de les descendre. Il doit certainement y avoir un ou deux mecs affecté à cet étage. Évite les et tout se passera bien.

Kenny s'infiltra dans le bureau par le trou et atterri en douceur sur le sol. Il lança un dernier coup d'oeil à Keith en tapotant son oreillette avant de sortir du bureau.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ] Sam 19 Juil - 15:02

Keith Cassidy a écrit:


   


   One, two, three, i love your money ♪

   
Je regardais le pistolet mitrailleur que l'ami commandant de l'opération nous avait ramené... Du bon matos, propre, à l'évidence bien entretenu, j'avais beau passer mon doigt à peu près partout où je pouvais, je n'arrivais pas à accrocher un seul résidu de poudre... A moins que l'arme n'ait jamais servis, elle était clean. Clairement, ce type n'était pas venu là pour planter des fleurs, il avait son sang froid, j'avais mon excitation, c'était la plus grosse connerie que j'avais fait jusqu'à présent et j'en étais déjà fier, je passais dans la cour des grands, finis les sacs à mains des bourgeoises, là on était dans un film, Die Hard 8 mec, starring Keith Cassidy, le beau gosse. Enfin bref, je passais la bandoulière de la mitraillette autour de moi et la mis dans mon dos. Un signe de tête précéda l'ouverture latérale du camion et le chef sortit, me faisant signe de le suivre de la main... Ni une ni deux, je m'accrochai au dessus de la portière et me balançai à l'exterieur dans la ruelle, cachant l'arme à feu sous mon sac à dos. Je tapotais sur l'oreillette histoire d'être définitivement sûr qu'elle fonctionnait bien puis je suivais le patron.

Marchant quelques pas, je ne pus m'empêchais de sourire, si mon pote pouvait voir ça, il serait tellement jaloux c'gros batard ! Attend que je me ramène chez lui avec tout un tas de billets verts sentant le neuf... Putain, l'extase. On arrivait devant un grand immeuble, je levai la tête en direction du sommet, impossible à voir de notre position, Kenny avança et monta sur une nacelle qui nous attendait sagement, je le suivis et grimpai dedans à mon tour alors qu'il activait notre ascenseur. Nous voilà partit, je ne savais pas jusqu'où nous montions, j'imaginais le toit et de là nous serions descendu par les conduits de ventilation du bâtiment, le classique mission impossible t'sais, en mode Tom Cruise. Enfilant mon masque de braquage sur le haut de mon crâne, je pris les gants qu'il m'envoya et m'en équipai. Au fur et à mesure que la nacelle montait, mon palpitant accélérait, l'adrénaline commençait montait elle aussi et la boisson énergisante que j'avais bu une quarantaine de minute avant semblait faire effet... Je posais les mains sur la rambarde et penchais la tête dans le vide, prenant une énorme inspiration, l'air était pur ici, une belle vue... Terrible, je voyais le manoir Wayne au loin, enfin je crois que c'était ça... Une petite pensée pour O, qu'est-ce qu'elle venait foutre ici à un moment pareil ? Un petit regard en bas sur les routes et je secouai la tête, revenant vers Kenny. Il avait sortit une espèce d'engin à la James Bond... Merde, le mec était sacrement équipé ! Il me parla comme à un gamin, fronçant les sourcils, je répondis aussi sec.

Yo mec, si t'as pas confiance, autant descendre la nacelle et te démerder tout seul.

La nacelle s'arrêta au dessus d'une fête et il mit la machine en route contre la vitre, énorme, le verre se découpait comme du papier, un truc de fou oh ! Obnubilé par le truc, je mis quelques secondes à posé mes oreilles sur Kenny et ses paroles, mais je me concentrai et l'écoutai attentivement, c'était le plan là. Le bureau du CFO, si cette entreprise est comme toutes les autres, ce devrait être indiqué sur la porte, à côté du nom, facile. Je devais trouver le bureau du patron, foutre la clé USB dans son ordinateur, éviter les gardes et les caméras... Putain ce que je déteste les caméras... Il retira la machine et le verre découpé vint avec puis balança son dernier conseil, éviter les gardes, ne pas les affronter. Logique, mais pas bête de le rappeler.  Un ou deux, ça devrait le faire. Hochant la tête, je baissais le masque sur mon visage et le suivis à l'intérieur. Atterrissant tranquillement, je tirai les manches de ma chemise que j'avais retroussé en bas, pour éviter, si jamais il y a rencontre, qu'ils voient mes tatouages. L’acolyte sortit du bureau et prit à droite, je fis de même et pris à gauche. Me faufilant à travers les bureaux, j'arrivais devant des grandes vitres, sur la porte de celui-ci, adjoint, celui là, assistant manager... Font chier ces cons. Là, au bout du couleur, CEO, voilà, par contre la porte était dans un couloir droit, difficile de se cacher si la sécurité passait par là...

Sans trembler, je sortis mon petit kit anti serrure de la poche avant du sac à dos et souriais, à nous deux. Insérant une sorte d'épingle à cheveux spéciale serrure, puis une tige plate en dessous, je levais le dernier cran de la poignet, un peu, un peu plus, click, parfait. Je ramenais l'épingle vers moi et fis de même jusqu'au petit cliquetis... Il ne m'en restait plus que eux, le troisième se fit facilement mais j'entendis des bruits de pas dans les bureaux derrière, ce n'était pas mon compagnon, trop bruyant. Merde, ils se rapprochaient. Je me dépêchais à ouvrir le dernier, mais trop tard, plus assez de temps. La serrure était déverrouillée mais le temps d'ouvrir la porte, de rentrer et de la refermé, j'étais baisé... Laissant l'épingle dans la serrure, je m'allongeais contre le mur de droit, derrière un pot de fleur et arrêtais de respirer... Les pas passèrent devant le couloir sans s'arrêter et repartir... Chaud. Mais maintenant j'avais du temps devant moi. J'ouvris la porte et me glissais à l'intérieur discrètement. Un grand bureau en L, deux armoires, quelques tableaux, des plantes, un truc cool quoi. Deux ordinateurs... M'asseyant sur le siège en cuir du patron, je regardais les deux ordinateurs sans savoir lequel choisir... Puis un détail me frappa, les lettres du clavier de droite étaient moins voyantes que celles de gauche... Si y'a bien un truc que mon pote geek m'a apprit, c'est que ces touches sont toutes effacés à force de jouer dessus... L'ordinateur de droite était donc plus utilisé que celui de gauche et je décidais de l'allumer.

J'allumais l'écran et baissai la luminosité au minimum... Le pc me demanda un mot de passe... Merde ! Haussant les sourcils, j'essayais bêtement son nom, erreur bien sûr. Alors sans y croire, j'insérais la clé USB qu'il m'avait refilé et bingo, j'étais dedans. Appuyant sur l'oreillette, j'avertis l'autre comme dans les films.

Charly Oscar, ici Oscar Zulu, l'oiseau est rentré dans le nid, je répète, l'oiseau est rentré dans le nid.

Souriant à mes propres conneries, j'attendais ses instructions, observant par les stores, au cas où.
   

   Fiche par (c) Miss Amazing
   Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ] Ven 15 Aoû - 18:14

Laisser un jeune délinquant comme Keith sans aucune surveillance était un parti risqué et Kenny détestait les risques. Mais il n'avait pas le choix si il voulait mener l'opération à bien. Il lui fallait quelqu'un pour actionner le premier ordinateur pendant qu'il activait le deuxième. Le programme qu'il avait acheté au prix fort à un hacker de la ville lui mâchait la plus grande partie du travail, mais le système était tellement complexe qu'il lui fallait quand même se connecter depuis l’intérieur des bureaux.

Progressant à pas de loup, Kenny pouvait entendre la musique au dessus de lui. Cela couvrait les éventuelles bruit de pas ou encore certains de ses mouvements. Plaqué contre les murs, il prenait soin de jeter des coups aussi rapide que furtif à chaques intersections. N'aillant pas put mettre la main sur les plans du bâtiment, Steele devait user de son sens de l'orientation pour trouver le bureau du chef de la sécurité. Le malfrat savait simplement qu'il se trouvait au même étage que celui du CFO. La plupart des bureaux étaient anonymes et Kenny se demandait si au final, ses informations étaient bonnes. Un moment de distraction qui faillit lui couter cher, lorsqu'il aperçu au dernier moment la caméra au fond du couloir. Sa tension monta d'un cran. Lui qui avait si peu confiance dans les compétences de ses équipiers allaient lui même compromettre toute l'opération.

C'était la dernière ligne de bureau donc celui du chef sécurité devait forcément se trouver ici. La caméra représentait un obstacle majeur. Impossible de prendre le couloir sans être dans son champ de vision ou alors, il devrait piquer le sprint de sa vie. Mais si un vigile se pointer à ce moment là, il était aussi cuit. Kenny devait compter uniquement sur un coup de chance. Il jeta un coup d’œil au couloir et attendit que la caméra commence sa rotation. Profitant du vacarme de la fête, Kenny se mit à courir aussi vite qu'il le pouvait vers la caméra. Une chance qu'il se maintenait en forme et que ses vices n'aient pas complétement détruit ses aptitudes physiques. In extremis, il se plaqua contre le mur juste sous la caméra pour éviter d'être dans son champ de vision. Le souffle court, Steele remercia sa bonne étoile. Restant collé au mur comme une sangsue, il posa sa main sur la poignée du bureau en faisant attention de ne pas être repérer. Évidement, le bureau était fermé. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il remarqua le boitier électronique sur le mur. La serrure était surement magnétique et impossible de l'ouvrir sans le passe. Fort heureusement pour lui, il avait la solution à son problème.

Fouillant dans une de ces poches, il sortit un petit boitier qu'il plaça délicatement contre celui du mur. Kenny grimaçait, il aurait voulu utilisé le CME plus tard. Ce n'était pas le top du top, il ne permettait qu'une seule utilisation et aurait voulu l'utilisé pour neutralisé le système d'alarme au cas où lui ou Keith foirerai l'opération. L'appareil ne mit pas longtemps à craquer le système, le petit malfrat entendit le son caractéristique de l'ouverture. Il rangea le CME déchargé dans sa poche et entra rapidement dans la pièce. Un bureau sobre, rien de fastueux si ce n'est l'ordinateur dernier cri. Il s'installa devant l'ordinateur et l'alluma. Le temps que l'ordinateur s'allume, il se pencha vers la tour et inséra à son tour la clé USB. En se redressant, il entendit le jeune homme dans son oreillette. Kenny soupira doucement. Il ne semblait pas très réceptif à l'humour de Keith néanmoins, il avait réussi à faire ce qu'il lui avait demandé. Il regarda l'écran qui commencer apparemment à charger le programme et posa son index sur son oreillette pour communiquer avec les deux autres complices.

- Attends un peu ça devrait ...

Une énorme détonation retentit dans l'appareil crispant le visage du malfrat. L'oreillette grésilla avant d'être suivit d'un ricanement sinistre.

Heyy heeyy heyyy et une série de bagnole bien cuite !

Kenny tentai de reprendre ses esprits alors que Griffin venait d'accomplir la première tâche. Beaucoup trop tard à son gout mais enfin, cela devrait couvrir tout de même un éventuel repérage. Le silence radio revint et Kenny prit à nouveau la parole.

- Évite de nous faire part de tes explosions. Dis moi juste quand c'est fait.

Ok Kiki ! Pas de soucis.

Steele soupira à nouveau. Il DETESTAIT ce surnom ridicule que le psychopathe irlandais lui avait trouvé. La façon dont il avait obtenu son prénom était d'ailleurs plus que ridicule, en regardant simplement son permis en lui volant son portefeuille. Le malfrat préféra oublier Griffin pour le moment et se reconcentra sur l'ordinateur. La clé avait réussi à cracker le système et il était à présent dedans. Il n'avait plus qu'à donné ses instructions à Keith.

- Ok maintenant tu vas simplement ouvrir le fichier dans la clé et l'installer. Une fois l'installation terminé, tu retires la clé et éteins juste l'écran. Il faut que l'ordinateur reste allumé impérativement. Une fois que c'est fait, on se rejoins là où on s'est quitté. Tu devrais normalement plus avoir à craindre les caméras mais dans le doute, évite les quand même. Fais surtout gaffe à la sécurité. Fais au plus vite.

Pendant que Kenny donnait ses instructions, il en profita pour les appliquer. Le programme devait en théorie neutralisé les défenses du bâtiment pendant une quinzaine de minutes. Un temps normalement suffisant si tout se passait bien. Une fois le tout installé, Kenny leva la clé et éteignit l'écran d'aller vers la sortie. Un rapide coup d’œil sur le couloir. Personne. Il sortit précipitamment et regarda la caméra qui semblait hors service. Il s'engagea dans le couloir et rejoignit rapidement le point d'extraction, sans rencontrer un seul agent de sécurité. Il semblait être sous une bonne étoile ce soir. Une fois dans le bureau, il regarda sa montre. Deux minutes s'étaient déja écoulé. Il grimaça en espérant que Keith arrive suffisamment vite pour ne pas faire capoter toute l'opération.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ]

Revenir en haut Aller en bas
 

Shine bright like a diamond [ Kenny Steele / Griffin O'Dwayne / Keith Cassidy ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: