.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 One more time babe, come and get mad with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: One more time babe, come and get mad with me Lun 9 Juin - 11:32

Tu connais l’expression « ça me prend comme une envie de baiser » ? Hein ? C'est comme une envie de chier ? Ah... J'ai toujours dit la première personnellement, c'est mieux, moins sale. Quoi que, ça dépend avec qui hein ! J'veux dire, quand tu vois le gros dindon bien gras qui traîne dans la rue en face de chez moi, tu te dis qu'aller faire caca c'est plus propre... Même si tu t’essuies pas hein, t'es moins crade en sortant.
Enfin bref, tout ça pour te dire que j'avais envie de baiser, mais pas genre baiser baiser tu vois, parce que là, je me tape une petite solo avec internet ou je vais dans une soirée et le tour est joué... Non, j'avais envie de revoir un corps que j'avais déjà vu, reprendre dans les paumes de mes mains des petits seins bien fermes que j'avais déjà prit, sentir l'odeur d'une douce sueur qui avait déjà enivré mon esprit... Merde gros, j'en deviens poétique ! J'suis même pas sûr d'avoir bien utilisé le mot « enivré » t'sais ! Énorme.

Mais pour faire ce que j'avais envie de faire, il fallait que je sorte mon cul de merde de mon lit, que je me lave, m'habille, la totale quoi ! En mode beau gosse international que même Wayne avec tout son pognon il assure pas autant que moi. Quoi que, l'argent ça fait la différence. Mais avant de faire tout ça, il fallait être sûr que la fille dont j'avais envie avait elle aussi l'envie de me voir, sinon j'aurais l'air d'un con, faut le dire. Je pris donc mon téléphone et lui envoyai un sms. « Hey princesse de mes rêves, ça se fait pas de rentrer dans ma tête et de venir dans mes rêves... Y'a des lois pour ça, genre propriété privée et tout. Viens me payer un verre, comme ça je porterais pas plainte. Ce soir 22h au bar en face du ciné. ». A voir la réponse maintenant, en espérant qu'elle sache de quel bar je parle...

La journée se passa tranquillou, pas de problème à l'horizon, un temps sec, un peu de vent, tout bien pour ce soir quoi ! Après quelques magouilles personnelles, je revins dans mon appartement de merde pour me laver... Petit jean noir, chemise gris clair repassée, chaussure type all star rouge, le petit détail choc. Pour une fois je faisais un effort sur la coiffure... Lavage de chicos intensif, double chewing gum, parfum un peu plus qu'il n'en faut. Le mec au top quoi. Et en avant Guingamp jusqu'au bar sympa que j'avais proposé. Bien sûr, j'arrivai en avance, vers 21h30 quoi. D'une, pour ne pas être trop en retard et qu'elle soit partie avant que j'arrive, de deux... Bah de deux, pour prendre un ou deux verres avant qu'elle n'arrive ! Comme le truc de la Fontaine là, j'pars à point quoi, je prend de l'avance dans la course histoire d'arriver premier.

Rien de bien méchant, je me pose sur une table dans le fond avec une bière arômatisé à la vodka, c'est trop bon ce truc. Une deuxième histoire de pas être sur une jambe, galère pour marcher. Puis a 22 heures, je commande deux verres, deux cocktails, deux sex on the beach. C'est bon et rien que le nom de la boisson annonce la couleur. Puis je la vois, j'ai pas fait attention à si elle avait du retard. Un grand sourire aux lèvres, montrant une partie de mes dents, je me lève de ma banquette pour lui faire un signe du bras. Je ne suis pas sûr qu'elle m'ait vu, alors je me dirige vers elle, lui présente mon coude comme un gentleman et l'amène à la table.

Un Sex on the beach pour la princesse de mes rêves... Ou Sex in Gotham, vu qu'on est pas vraiment à la plage.

Je me remis sur la banquette, toujours souriant et la regarder, c'était d'elle que j'avais envie aujourd'hui, alors faisons en sorte qu'elle aussi ait envie de moi. Au moins pour ce soir. Je pris mon verre entre mes doigts et le levai vers elle, attendant qu'elle trinque.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
01/03/2014

ϟ Participation :
755


MessageSujet: Re: One more time babe, come and get mad with me Sam 14 Juin - 19:46



- Merci patron, dis-je en quittant le bureau moderne de Dario. Au revoir.

Pas d’effusions avec mon patron, mon mentor, mon pilier. Jamais devant ses gardes du corps ni ses sbires. Depuis mon arrivée à Gotham il a été présent et sincèrement, sans lui, j’en serai pas là. J’aurai pas mon Smith&Wesson ni mon appartement ou ma moto. Il m’a tout apprit et ce soir, il vient de me féliciter pour un contrat bien remplit. Dire qu’il m’envoie tuer des adversaires ET régis l’Etat en temps que sénateur. La vie est fourbe et ironique. Sortant du rendez-vous je découvre un sms. Le soleil cogne sur l’écran de mon petit smartphone si bien que j’en découvre pas tout de suite le contenu. On va pas râler pour une fois qu’il fait beau à Gotham. J’ai même mis un peu de couleur, un top rouge sur un slim brut. Ça me change du noir habituel. « Hey princesse de mes rêves, ça se fait pas de rentrer dans ma tête et de venir dans mes rêves... Y'a des lois pour ça, genre propriété privée et tout. Viens me payer un verre, comme ça je porterais pas plainte. Ce soir 22h au bar en face du ciné. » Ils sont pas nombreux les types à pouvoir m’ap’ller princesse dans cette ville : Dario et ce cher Keith. Et comme je quitte le premier, j’en déduis que mon sex freind est en manque. A bien y penser, c’vrai qu’on n’a pas baisé depuis plus d’une semaine et que ça commencer à manquer. J’ai pas que lui, et lui ne doit pas uniquement me sauter moi mais bon, j’admet qu’il est bon amant. J’aime particulièrement son corps musclé et sec, très excitant. Son visage s’affiche dans ma tête et j’peux pas retenir des idées peu Catholiques. 22h ça ok , mais de quel ciné il parle ? Certainement celui dans le quartier chaud, là où on est allé s’mater un putain de film érotique. J’me souviendrai de cette nuit là ... Putain j’ai envie de baiser, ça y’est.

Mon forfait bouffé par les dernières planques ne me permet pas de lui répondre, mais on fonctionne comme ça, au feeling. Ce sms occupe mes pensées toute l’après midi, si bien que je en suis d’aucun utilité à Jesse qui cherche la came parfaite pour se shooter à la soirée urbaine de ce week end. Et j’parle même pas du lapsus que j’viens de faire face à mon banquier à la tête de boxeur réformé. Nan mais le sexe me prend aux trippes et c’est uniquement en rentrant chez moi vers 19h que j’arrive à m’en défaire. Posée sur le canap’, chat sur les genoux, je me délecte d’un petit joint bien tassé devant un de mes films préféré : Nikita. Rapide douche, maquillage, habillage, démarrage. Le bruit de ma Ducati sur le prériph’ me fait vibrer. J’arrive au bar en face du ciné légèrement en retard, genre de deux minutes. Traverser la rue en short en cuir, top croped blanc et bottine motarde me vaut quelques klaxons mais ça m’importe peu. A l’intérieur, Keith est classieux et je reconnais que le costume lui va bien. Avec galanterie, il m’accueille et m’amène à sa table.

Un Sex on the beach pour la princesse de mes rêves... Ou Sex in Gotham, vu qu'on est pas vraiment à la plage. Avec sa gueule de gangster tatoué personne le croirai gentleman, pourtant c’est un type assez droit. Bon, c’pas sa qualité première la droiture mais j’ai jamais eu à me plaindre. J’baise souvent avec lui, et ce depuis pas mal de temps. A vrai dire, il me vend du rêve alors forcément j’hésite rarement à aller le voir. Je m’installe et lui adresse un sourire franc comme je suis bien dans ce genre de rendez-vous.

- Ça m’parait bien, merci Keith, souris-je en trinquant avec lui. Par Lucifer que c’est bon c’te connerie ... Comment vas-tu depuis la dernière fois ?

C’était rare ce genre de rendez-vous officiel dans un bar à blablater en se regardant dans le blanc des yeux. D’habitude c’est sms, rendez vous chez l’un ou l’autre, partie de jambes en l’air et adios ! Là cette scène me rappelle ma vie à Londres, et ce n’est pas pour me déplaire.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: One more time babe, come and get mad with me Jeu 19 Juin - 12:44

Une ravissante demoiselle qui me plaisait de plus en plus, voilà ce qu'était Zoe ce soir, une femme délicieuse qui vendait du rêve juste pour moi. Elle était loin d'être la fille vulgaire que je me tape quand on en a envie que j'ai pu connaître au début... Ce soir, c'était une bombe atomique et je souriais de fierté en voyant tout les chiens galeux autour de nous river leurs yeux sur elle. D'ailleurs, je riais en voyant un des mecs du bar se prendre une gifle parce qu'il matait avec insistance le cul de ma compagne de ce soir. Remarque que ce n'était pas vraiment de sa faute... Je n'avais pas remarqué parce qu'elle était de face, mais en m'asseyant sur la banquette, je jetais un coup d'oeil à son fessier... Et c'est vrai que ce short noir qu'elle avait lui moulait correctement et que clairement, son cul pouvait provoquer des accidents. Le serveur nous apporte les deux cocktails, bien frais. Je m'empare du mien et le lève en direction de Zoe, elle trinque en souriant et s'exclame que c'est terriblement bon, d'une manière qui lui est bien propre. Je rigole à ses propos puis hausse un sourcil quand elle me demande si je vais bien depuis l'autre fois... C'est vrai que c'était un peu nouveau comme situation, je n'étais pas habitué, d'habitude, on ne parle pas vraiment, ou alors vite fait après le rapport, mais sans s’intéresser plus que ça à nos vies respectives. Je prend une gorgée du verre et lui répond.

Tu t'es vu ? T'as vu les chiens autour de nous ? Je vais super bien !

Puis, parlant un peu plus fort histoire que les autres autour m'entendent, je continue, juste histoire de.

T'es la plus belle meuf du bar !

Et par belle, j'entendais bien sûr bonne, logique. Je rigolai tout seul à ma connerie et repris deux ou trois gorgées du cocktail... En fait, j'en avais presque déjà bu la moitié, c'était chiant les  trucs comme ça, ça partait vite... Il faudrait genre, inventer un verre illimité ! Merde, j'aimais bien ses fringues, je devenais une meuf t'sais, à mater les fringues de la fille en face... Mais il fallait l'avouer, je n'avais pas le choix, son short en cuir et ses bottines... Aie aie aie, j'crois que j'aurais même pas envie qu'elle les enlève si on baisait. Autant le haut, c'était bien sexy et sympa, mais ça restait sobre sexy... Autant le bas, le short type cuir avec les bottines... Nom de Dieu quoi ! Je me mordais la lèvre en pensant trop fort, comme on se mord en mangeant et grimaçais, quel con... Portant mon doigt au coin abîmée de ma lèvre, un peu de pourpre se déposa dessus... Je haussai les épaules, bus un coup et n'y pensai plus. Je posai ensuite mon coude sur la table et me penchai vers Zoeva, souriant.

Et toi ? T'as l'air d'avoir la forme... C'moi ou t'as travaillé son ventre depuis la dernière fois ?

Je sais pas, j'avais l'impression que son ventre était encore mieux dessiné qu'auparavant... Peut être que c'était que je l'avais un peu oublié, ça faisait un petit temps qu'on s'était pas vu mine de rien... Mon regard posé sur son  ventre, j'approchai ma main droite d'elle, lentement, sur la table bien sûr. Puis, en rigolant un peu, je reprenais le fil de la discussion par des paroles un peu crues.

Ca fait combien de temps qu'on baise ensemble hm ? Un, deux ans ? Depuis tout c'temps, c'la première fois qu'on ressemble à un vrai couple... C'grave docteur ?

Je souriais innocemment à mes conneries et bus à nouveau une gorgée, le verre était presque vide. Je levai le bras, puis l'index et le majeur vers le serveur, lui indiquant de remettre les deux mêmes verres d'ici peu. Il hocha la tête, je lui rendis son coup de tête et reposais mon regard sur la petite poitrine de Zoe... Puis sur ses yeux, on va dire qu'elle ne m'avait pas cramer, ok ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
01/03/2014

ϟ Participation :
755


MessageSujet: Re: One more time babe, come and get mad with me Jeu 24 Juil - 18:18

Tu t'es vu ? T'as vu les chiens autour de nous ? Je vais super bien ! T'es la plus belle meuf du bar !


Ce type est tellement barré et amusé qu’il arrive à m’arracher un second sourire. Avec lui j’suis à la fois un steak et une vraie femme. D’accord il à les manières d’un mafieux italien de bas étages mais ça fait son charme. Il faut admettre que ma tenue ne laisse pas grand monde indifférent et j’apprécie qu’on flatte mon égo. Il a de la gueule, du bagou et on est relativement assortit. J’lui lance un coup d’œil avant de faire un tour de salle. Sa discrétion volontairement écarté à fait se retourner pas mal de monde, majoritairement des mecs venu se bourrer la gueule. Des chiens. Mais Keith en est presque un lui aussi, je sais très bien qu’il m’a appelé pour baiser. Seulement faut bien admettre qu’il a fait un effort ce soir, qu’il se la joue classe avec de la discussion. C’est agréable, ça fait pas que plan cul que s’fait la bise, baise et repart suivre son chemin. Pour lui montrer qu’il est bien avec la plus belle meuf du bar, j’me redresse et lui colle un baiser brulant sur les lèvres. En me rasseyant, j’attrape la paille du Sex on the Beach et la mordille. Je sais qu’il va crever avant même d’avoir rejoins un appart.

Et toi ? T'as l'air d'avoir la forme... C'moi ou t'as travaillé ton ventre depuis la dernière fois ?

J’hausse les épaules et contracte mes abdos. C’est vrai qu’ils sont musclés mais c’est surtout avec la marche et les sports de combat. Puis le stand de tir aussi, faut être gainé pour accuser le recul d’un coup de feu. Et le cul aussi. Le sport en chambre ça fait presque autant travailler les muscles qu’une séance de jogging. J’aime pas courir, je préfère de très loin baiser. Surtout avec Keith. Plus ça va, moins j’ai envie de trainer dans ce bar miteux. On ira sans doute pas chez moi, trop loin. Ni chez lui, on n’y va jamais. J’sais pas, p’tet se trouver un coin merdique mais calme. Ou pas. Le passage me dérange pas, j’suis presque exhibitionniste. Même limite, là, sur cette table en bois … au milieu du bar. J’secoue la tête et termine cul sec mon verre. Le rhum brûle mes boyaux de l’intérieur.

- Tout va bien ouaip, et non, j’ai rien fais de particulier. C’est le tir, c’est tout.

C’est fou combien j’parviens jamais à faire des phrases longues et normale avec les gens que je côtoie. A part peut être avec certains clients du bar ou Aaron, j’fais que des bouts de phrases pas super nets. Evidemment Keith à l’habitude et puis t’façon il comble très bien les vides tout seul. Ce mec à de la tchatche pour deux et au moins il me change un peu. Ça aussi, ça fait partie de son charme. Ca fait combien de temps qu'on baise ensemble hm ? Un, deux ans ? Depuis tout c'temps, c'la première fois qu'on ressemble à un vrai couple... C'grave docteur ? Ah ça j’men souvient clairement plus. Un peu après qu’sois sortie de taule il me semble, mais le temps passe vite et parfois, j’sais même plus à quand remonte ma première rencontre avec X ou Y.

- J’sais juste que tu étais tout juste majeur la première fois, fait l’calcul. Et ouai c’est grave, t’sais que j’suis pas hyper branchée relation. Mais toi tu m’fais rire, alors ça va.

Je serre sa main dans la mienne et prend un air vaguement heureux, genre la meuf niaise folle amoureuse du capitaine de l’équipe de football américain du lycée. Le tableau doit être à mourir. La tueuse à gage rachitique en cuir et le gangster en costard se tenant la main autour d’une table. Keith recommande à boire et ne reprend pas vraiment son rôle de mec bien. Ça ne perd jamais le nord les types comme lui. Vaut mieux pas trainer.

- Bon trêve de niaiserie gamin, dis-je avec un sourire en coin, tu m’as pas fais v’nir juste pour m’tenir la main non ? Une idée du programme de la soirée ?

Après tout, pas b’soin de baiser tout d’suite, même si la louve au fond de moi ne réclame qu’une chose : hurler à la lune.

HJ : désolé du retard !
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: One more time babe, come and get mad with me Mar 29 Juil - 15:09

Je me plaisais à être avec elle dans ce bar de merde, j'adorais sentir tout les regards se tournaient vers nous. C'est vrai qu'on faisait un couple qui sortait de l'ordinaire, entre sa bonnassitude et ma ganache, on était pas le couple que tu croises à tout les coins de rue, genre le bobo avec la petite poupée à l'arrêt de bus, ou le couple de punk avec leur clébard... Non, nous on était unique parce qu'on s'en battait les escalopes. C'est aussi pour ça que j'aime ne pas être discret, pour attirer les derniers regards qui auraient oublié de se tourner, pour cracher à la gueule de ceux à qui on ne plaisait pas. Mon excès, très léger l'excès, la fit sourire, sourire qui se transforma très vite en baiser agréable bien que trop court à mon goût. Un teaser, une bande annonce de film qui serait elle même couper... Le genre de truc qui te donne envie de voir le film sans attendre, le genre de baiser qui te donne envie de foutre le table en l'air et de l'allonger dessus. Un frisson me parcouru tout le corps et je passais ma langue sur mes lèvres lentement pour prolonger comme je le pouvais son goût et sa chaleur. Et cette façon qu'elle a de mordre sa paille... Damn gurl, elle va me faire faire une syncope ! Une chose était sûre, elle n'était pas venue ici pour faire semblant et c'était à croire qu'elle avait plus envie que moi de mettre un terme à ce petit moment au bar. Souriant, je lui demandais si elle allait bien, et vu le baiser qu'elle venait de m'offrir, elle allait bien.

Parlant de son ventre, je vois ses abdominaux se contracter et je rigole, puis je la vois secouer la tête et hausser les épaules, répondant une fois le verre engoulit. Je savais qu'elle avait une grande bouche, mais de là à siffler son verre comme ça, et beh, elle avait soif. La paille s'échappe de sa bouche et tourne un instant dans le verre vide, je la regarde faire avant de relever le regard vers elle quand elle commence à parler. Elle n'a rien fait de spécial, une chose que j'avais apprit chez elle, c'était sa façon de mentir, enfin sans parler de mensonge, d’omettre des choses. Qu'est-ce qui la trahit ? Sa façon de rajouter un petit truc après ce qu'elle veut dire, par exemple ici, le « c'est tout » après le tir, me dire « c'est le tir » aurait suffit, mais le fait qu'elle rajoute quelque chose d'inutile après me montre qu'elle ne me dit pas tout ce qu'elle a fait pour son ventre. Elle garde son côté mystérieuse qui me fait kiffer et je ne lui en veux pas, mais elle ne s'en sortira pas comme ça. Une perche est tendue.

Le tir ? Tu veux dire... Quand tu t'fais tirer hm ?

Et voilà, encore une fois je rigole à ma propre connerie, faut vraiment que j'arrête de faire ça, rigoler à ses conneries ça fait con putain, mais c'est plus fort que moi t'entends ? Enfin bref, je lui fais remarquer qu'on est ensemble, enfin qu'on baise ensemble depuis plus de deux ans, trois d'après ce qu'elle dit, j'étais tout juste majeur apparemment, qu'elle croit ouais. Mais putain c'vrai que j'avais eu du cul à l'époque, qu'une meuf aussi bonne qu'elle s'intéresse à moi, alors qu'elle avait quatre ans de plus. Elle en avait combien ? 22 ? J'en avais tout juste 18, la classe en vrai, beau gosse Oz, respect mon vieux. Je glisse une main vers elle et commande à nouveau deux verres de l'autre. Une fois sa réponse terminait, elle glisse ses doigts dans les miens et me serre la main, et vu sa gueule, elle se fou de la mienne. Genre on aurait dit un jeune couple bourgeois t'sais, tu nous fringues autrement et on fait le couple débile du coin... Sérieux ! Là je la reconnaissais, qu'elle attrape ma main m'étonnait, mais qu'elle fasse la niaise comme ça me réconfortait, j'adorais la façon qu'elle avait de s'auto dénigrer comme ça. Un sourire en coin des lèvres, je m’apprêtais à sortir une nouvelle connerie.

T'imagines... L'espace d'une soirée, t'étais une pédophile, t'y crois ? Zoe la pédophile retrouvé à Gotham city... J'imagine les gros titres ! La grande classe princesse.

Elle s'impatienta ensuite, juste avant que le serveur ne dépose les deux verres pleins. Je sifflai la moitié du verre en quelques gorgées et lui répondis en chatouillant l'intérieur de sa main.

T'sais très bien que si t'es là, c'pour qu'on baise. Mais j'sais pas, j'me suis dit qu'on pourrait innover tu vois ? Mais j'ai pas forcément d'autres idées que ça... Mais p't'etre que t'en as Maman ?

Je tirais un bout de langue en sa direction et reprit une mini gorgée.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: One more time babe, come and get mad with me

Revenir en haut Aller en bas
 

One more time babe, come and get mad with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: