.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Sam 28 Juin - 13:27


    Après six mois de silence, Tainted Fate foulera les planches du Corona Theatre pour un concert privé. Le groupe est actuellement en studio et enregistre dans la plus grande discrétion son quatrième album dont les influences ont été avouées comme un retour aux sources du trash metal, le tout, mené par les mélodies dont le groupe a le secret. Un évènement musical - qui se jouera à guichet fermé - pour Gotham durant lequel la ville va vibrer au rythme les guitares saturées.D'un ton nonchalant, Aaron salua la jeune femme qui venait de lui tenir le crachoir pendant bien une demi-heure sur le futur album du groupe. Cette journée devenait de plus en plus longue. Elle avait commencé tôt, avec un passage à la radio, histoire de se faire de la publicité et de rappeler à Gotham que Tainted Fate les attendait dans les magasins de disques le 2 août, date de sortie du dernier album. Ce qui était d'ailleurs un peu présomptueux de la part de la maison d'édition : les lignes de basses et la batterie avaient été enregistrées. Mais le chant ne l'avait été que sur quatre chansons et les guitares manquaient toujours. Aaron était incapable de les enregistrer, convaincu qu'il pouvait faire mieux. A onze heure, le groupe avait posé pour faire la couverture des prochains magazines de metal et de rock alternatif. Pendant près d'une heure et demie, ils avaient tenté d'être naturellement frais et beau. Photoshop aiderait. Les visages étaient marqués par les cernes, les traits tirés par la fatigue et les sourires absents. L'après-midi avait été consacrée aux interviews. Aaron en avait donné trois, dont deux avec le bassiste et le chanteur. La répétition des éternelles mêmes questions avait fini par avoir raison de sa patience. A présent, ils étaient attendus sur les planches du Corona Theatre pour un concert privé. L'irritation de la journée gâchait son envie de monter sur scène. Quand il avait imaginé sa vie de rockstar, Aaron n'avait vu que les concerts et les soirées backstage. Tout le mouvement managérial, publicitaire et financier lui était demeuré étranger. Mais là était la rançon de la gloire. Or, lorsque ses doigts pincèrent les frettes pour balancer avec une hargne non dissimulée les premières notes de leur chanson A new start, son esprit se libéra des chaines qui l'avaient emprisonné jusque là dans l'agressivité et la fatigue. Malgré un public restreint d'une bonne centaine de privilégiés, l'ambiance était là. Evidemment, les groupies aussi. Le guitariste eut une pensée pour Honey. C'était à l'issue de son avant-dernier concert qu'il l'avait rencontré en backstage. Les choses avaient bien changé depuis. L'évasion du Joker avait changé la donne. Le concert dura une heure et demie, et jamais l'ambiance ne se relâcha. Tainted Fate donna son maximum, et le public le remercia d'un tel investissement. Aaron se dérida rapidement, s'amusant à répondre aux vannes du chanteur via son micro de chœur. Le groupe présenta même une chanson en exclusivité au cours de laquelle Aaron avait quelques paroles en chant clair. Il avait bossé sa voix durant plusieurs mois, jusqu'à obtenir un grain loin d'être dégueulasse. Bien que certain de la qualité de sa voix, le stress s'empara de lui lorsque ce fut à son tour de chanter, seul. L'adrénaline du concert balaya rapidement cette anxiété, et il se donna comme jamais. Après des adieux presque déchirants avec le public, le groupe rejoignit les backstage. Une complicité certaine les lia, leur permettant de partager ce moment de pur bonheur à sa juste valeur. Le dicton avait raison : la musique adoucissait les mœurs.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Mer 2 Juil - 18:14

Afin d'impressionner sa nouvelle amie, O. avait réussi à obtenir des places pour le concert privé de Tainted Fate, le groupe d'Aaron. Il n'avait pas fallu longtemps à l'ancienne orpheline pour réussir à persuader Bruce de se servir de son nom et de ses relations pour obtenir lesdites places. O. était littéralement fan de ce groupe, les suivait depuis toujours ou presque et avait toujours rêvé de les voir en concert. Pourtant dieu sait qu'elle avait toujours tout fait pour entrer, mais malgré tous ses efforts, rien n'avait fait, elle était toujours restée à la porte. Son acharnement avait pourtant porté ses fruits puisque aujourd'hui, elle avait le numéro d'un des membres dans son téléphone et cela n'avait rien à voir avec son nouveau nom de famille. O. avait rencontré Aaron à la sortie d'un de ses concerts, comme toujours elle s'était faite refoulée mais avait décidé de rester jusqu'à la fin pour obtenir un autographe. Ce qui avait paru au début comme un échec cuisant n'en fut finalement pas un. O. avait réussi là où beaucoup avait échoué, elle avait obtenu l'attention d'un des joueurs et pas n'importe lequel, son préféré. Elle n'avait pas montré ses seins, ne s'était pas habillée en prostituée ou n'avait rien promis de cochon ou de tordu, elle avait juste été elle et c'était visiblement ce qui avait touché Aaron.

Quand ils s'étaient rencontrés, O. était encore orpheline et n'avait pas la moindre idée de ce qui allait lui arriver. Ils s'étaient revus, une fois et avaient échangé quelques sms et coups de téléphone rapide, mais sans plus. O. savait qu'il se souvenait d'elle puisqu'il avait parlé à son ancien meilleur ami, Edward, de sa rencontre avec la jeune fille. C'est donc le coeur remplie d'espoir qu'O. avait acheté les places. Si tout se passait bien, sa nouvelle amie et elle suivraient le concert et une fois ce bon moment passé, pourraient aller en backstage pour rencontrer le groupe et surtout Aaron. Après avoir réussi à obtenir les billets, il fallait réussir à persuader son amie de l'accompagner. Au début, ce ne fut pas gagné d'avance, elle se montrait réticente à se rendre à ce concert. Ce n'était pas forcément son style de musique et elle avait prévu autre chose de beaucoup plus intéressant - selon elle. Après de longs pourparlers, O. avait fini par lui dire que si elle ne voulait pas venir ce n'était pas grave, elle s'y rendrait avec Bruce. Sans comprendre le pourquoi du comment, son amie finit par changer d'avis et la veille du concert, l'appela pour lui dire qu'elle s'y rendrait avec elle.

Sourit aux lèvres et le coeur battant la chamade, O. et son amie arrivèrent au Corona Theatre. Il y avait déjà un peu de monde, mais elles réussirent à se faufiler devant pour obtenir les meilleures places. Durant tout le long du concert, plus rien n'existait pour O., il n'y avait que le groupe et elle. C'était un rêve qui se réalisait enfin, elle avait fini par voir un de leur concert, mais il avait fallu attendre d'être la fille de quelqu'un qui avait de l'argent, c'était triste. Mais pas démoralisée pour autant, O. attrapa la main de son amie quand le groupe s'en alla et munies de leur badge, se glissèrent vers les backstage. On les conduisit dans la salle où se trouvait le groupe et le sourire jusqu'aux oreilles, O. se pointa derrière l'un des musiciens. Salut Aaron ...

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Sam 5 Juil - 14:19

    Une bonne douche glacée lui remit les idées en place. Lentement mais surement, Aaron redescendait, reprenant contact avec la triste réalité que composait son quotidien. L'adrénaline des planches perdue, il pouvait retourner au monde terre à terre du marketing. Comme dans tout concert privé, des pass VIP avaient été vendus. D'une minute à l'autre, les backstages allaient être envahies de groupies pré pubères hystériques et de fans boutonneux. Avec un peu de chance, il pourrait croiser quelques vrais musiciens avec qui discuter accords et mélodies. Hélas, les conversations s'annonçaient plus portées sur son célibat et sa plastique que son talent.
    Encore trempé, sa serviette dans les mains, il rejoignit la foule qui s'était épaissie dans les backstages. Aaron croisa le regard du chanteur qui avait déjà été assailli par une demi-douzaine de pucelles en chaleur. Il compatit à son malheur d'une moue pincée ; lui-même ne tarderait pas à y passer...

    Sans grande surprise, la discussion tournait autour d'un prétendu talent qui s'arrêtait à son physique. Un jeune metalleux éleva le niveau en lui posant des questions sur son jeu, lui demandant même quelques conseils sur ses distorsions. Une bière à la main, une clope au bout des lèvres, il répondait au jeu des photos et des autographes. Quelques nanas pas farouches jouèrent de leur assurance, en vain. Il y avait une règle d'or en backstage : pas touche aux mineurs. C'était trop d'emmerdes pour ce que ça valait. Et, à la rigueur, il ne se sentait pas tellement d'humeur à se taper tout ce qui bougeait. Les derniers évènements avaient entaché sa libido : il trouvait le sexe futile, et pas si divertissant que cela. D'autre part, ses pensées étaient trop souvent tournées vers Honey. En pleine convalescence, la jeune femme avait pris une place non négligeable dans sa vie. Une amitié était née dans la souffrance, et prendre du plaisir avec une autre revenait à la tromper. Pourtant, il était bien conscient qu'aucun contrat n'avait été conclu quant à sa fidélité.

    Timide, une voix le salua dans son dos. Aaron se retourna, le regard digne d'une vache à lait crevée. Or, ses yeux s'animèrent lorsqu'ils se posèrent sur la bouille ronde d'O. Le rocker se permit une expression de surprise avant de l'enlacer brièvement dans une sorte d'accolade assez masculine. Ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu. La dernière fois, elle était venue exprimer ses doutes quant à son adoption. A présent, elle semblait plutôt bien s'en accommoder. A ses côtés, une petite brune, l'air blasé, attendait. Il la salua d'un mouvement de tête puis reposa son attention sur O.

    Ça a du bon aussi d'être la fille de.

    Aaron adoucit sa remarque d'un sourire charmeur. Il ne voulait pas la froisser, pas dès ses premiers mots. Ils auraient largement le temps par la suite de se prendre la tête.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Ven 11 Juil - 15:23

Ça a du bon aussi d'être la fille de. Ca c'était du Aaron tout craché. Quand le jeune homme s'était retourné, le coeur d'O. n'avait raté un battement, cela faisait un bail qu'ils ne s'étaient pas vu et stupidement, elle avait eu peur qu'il l'oublie. Evidemment, sa discussion récente avec Edward lui avait pourtant affirmé le contraire, mais c'était plus fort que la jeune fille, la peur de l'abandon était trop bien encrée dans son ADN pour qu'elle arrive à passer au dessus. Le regard d'Aaron et son sourire la rassurèrent beaucoup, il la reconnaissait et il était content de la voir. Il n'en fallait pas plus à O. pour être heureuse. Quand il la serra dans ses bras, O. se sentit bien, vivante et au paradis. Beaucoup de gens attendaient beaucoup de la vie, O. n'attendait pas grand chose, juste d'avoir des moments comme celui-ci à partager et à profiter. Elle se moquait de l'argent, de la célébrité, elle voulait juste être entourée et reconnu comme un être humain qui a le droit de vivre et de respirer.

T'as vu ça. Maintenant je peux assister au concert ET aller en Backstage. Avant je n'avais le droit ni à l'un, ni à l'autre.

Cela ne dérangeait pas O. de parler de sa vie d'avant. Ce n'est pas parce qu'elle a décidé de faire une croix définitive sur la rue et sur l'orphelinat que ça veut forcément dire qu'elle doit en avoir honte. Ses parents sont morts quand elle avait 3 ans, elle a fini à l'orphelinat parce qu'elle n'avait aucune famille aux USA, voilà son passé et elle en parle sans gêne quand on lui pose la question. Non elle n'éprouve pas vraiment de tristesse à n'avoir jamais connu ses parents, évidemment elle aurait préféré avoir des souvenirs d'eux mais on ne peut pas ressentir une absence réelle sur quelque chose qu'on ne connait pas. Evidemment, au fond d'elle, il existe un manque, mais elle ne va pas pleurer pour autant sur son sort, elle se débrouille très bien dans la vie et elle est vraiment la dernière personne qu'il faut plaindre. La seule chose qu'elle avait peur, c'est de voir son amie s'en aller ou la voir différemment. Elles venaient de deux mondes diamétralement opposés et O. ne voulait pas être jugée sur son passé et voir son amie s'éloigner d'elle. Evidemment il y avait toujours Duela dans sa vie, mais la jeune fille avait un peu trop le don de les foutre dans les emmerdes pour trop trainer avec elle.

C'était un concert génial, on a adoré ... Bon c'était mon premier alors je n'ai pas vraiment d'éléments de comparaison ... Mais quand même c'était trop classe. Dit l'ancienne orpheline, les yeux brillants.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Dim 13 Juil - 11:01

    Ophelia laissa passer la pique et rebondit même dessus. Au moins, elle s'était montrée mature, contrairement à lui qui s'était juste amusé à enfoncer le couteau dans la plaie : ce n'était pas comme si la dernière fois qu'ils s'étaient croisés O. s'était montrée réellement bouleversée par ce changement radical de vie. Néanmoins, derrière cette remarque ne se dissimulait aucun jugement. Aaron avait connu le même sort, mais plus précocement. Abandonné à la naissance d'une mère ayant accouché sous X, il avait été sauvé par ce couple canadien, même s'il s'évertuait à les penser débordant d'une compassion guidée par une bonne conscience. Or, s'ils n'avaient été là, que serait-il advenu de lui ? Sevré à la naissance, il avait été un bébé très fragile et un enfant vulnérable. Une vie en orphelinat aurait eu raison de sa santé. Quel avenir se serait offert à lui, excepté celui de suivre les traces de sa mère dans la drogue et la marginalité. Lui aussi avait été adopté par une riche famille qui, au delà d'être pourvoyeuse d'argent, avait su lui offrir de l'amour et un cadre sain pour grandir. Ok, il n'avait pas été un adolescent ni très intelligent, ni très sympathique, mais ses parents avaient tenu, et même cru en lui, bien qu'Aaron voyait dans sa carrière musicale poindre l'intérêt économique de son producteur de père. Bref, il était lui-même le fils de. Et ça avait du bon !

    A l'enthousiasme non dissimulé de la jeune fille d'enfin assister à l'une de leur prestation, le rocker ne put réprimer un sourire touché. Le bonheur tenait aux petites choses. O. continua sur sa lancée, avouant avoir été transportée par le concert précédemment donné. Aaron ne put s'empêcher de rougir, bêtement. Il était certes habitué aux retours positifs sur la performance du groupe, mais l'entendre de la bouche de cette gamine le touchait plus particulièrement.

    Ravi que le show t'ait plu ! Le public était top ce soir, ça aide : une vraie communion !

    A quand le monde des bisounours ? Plus sérieusement, Tainted Fate, au delà d'être connu comme un groupe alternatif à minette, était une formation réputée pour la qualité de ses shows. La salle du Corona Theatre n'avait pas permis la pyrotechnie, mais en général, le groupe ne s'en privait pas, faisant luire les flammes sur des décors travaillés à l'image des chansons. L'apparence avait toujours été le mot d'ordre du groupe : look soignés, design des albums pensés et décors adaptés. Faute d'en prendre plein les oreilles, on en prenait plein la gueule !

    D'un geste de la main, Aaron invita les deux jeunes filles à rejoindre le bar. Elles n'étaient certes pas majeures, mais le musicien proposa quand même :

    Une bière ? Et on doit avoir des vodkas fruitées qui trainent si vous voulez.

    L'alcool, la drogue et le sexe faisaient partie intégrante des rituels en backstage. Image sulfureuse de rockstars oblige. Mais le goût y était aussi. Les derniers évènements avaient enfoncé Aaron dans cette routine destructrice mais salvatrice le temps d'un shoot.

    Alors, qu'est-ce que tu deviens Miss ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Ven 25 Juil - 13:35

Ravi que le show t'ait plu ! Le public était top ce soir, ça aide : une vraie communion ! Il y avait que très peu de chance que le show ne plaise pas à O. vu qu'elle l'avait attendu à peu près toute sa vie ou presque. Mais c'était une autre histoire pour son amie qui était assez difficile à satisfaire. Pourrie, gâtée jusqu'à l'os, il n'était pas toujours facile d'obtenir un véritable sourire de la part de cette fille et il était assez étonnant de voir O. s'y attacher autant. Elle aurait pu se faire des amis avec d'autres filles moins chiantes et moins différentes d'elle, mais c'était elle qu'Ophelia avait choisi. Cela dit, quand on voyait Duela, on comprenait pourquoi O. aimait les gens différents d'elle. Ces personnes lui apportaient des choses qu'elle n'avait pas, plus d'aplomb, plus de courage, plus de classe, plus de manière, plus d'équilibre en somme. Elle piochait dans chacune des personnes qu'elle connaissait des choses qu'elle appréciait chez eux pour tenter de se les approprier. Parfois ça marchait, parfois pas du tout.

Normal, j'étais là ...

Dit O. en se la jouant fille vantarde. Mais bien évidemment ce n'était qu'un jeu, Ophelia Draven était beaucoup de choses, mais pas une vantarde. Elle était fragile, innocente, naïve, capricieuse, perdue, maladroite, fainéante, mais pas vantarde. L'amie d'O. reçu un coup de téléphone et s'éclipsa, non sans rire à gorge déployer tout en parlant très fort. O. regarda son amie partir avant de se retourner vers Aaron, un peu gênée.

Faut pas faire attention, elle est toujours comme ça ... J'veux bien une bière.

Se connaissant, la bière serait suffisante pour lui faire tourner la tête. O. ne tenait pas vraiment l'alcool et elle ne comptait pas de tenter de changer les choses en se minant la gueule régulièrement pour pouvoir boire de plus en plus d'alcool. Se raclant la gorge, elle se rapprocha d'Aaron pour pouvoir discuter tranquillement sans que tout le monde entende ce qu'ils se disaient. Cela faisait vraiment plaisir à la blondinette de revoir son ami et était ravie de voir que lui aussi avait le sourire.

Oh ben moi j'ai ... changé d'école ... dit-elle en désignant son amie à l'extérieur de la salle, preuve que les choses avaient légèrement changé depuis sa mutation dans son lycée privé J'ai fais la connaissance d'un ami à toi, Edward ... et ... j'arrête de me foutre dans les ennuis, ce qui est une bonne chose. Par contre j'ai perdu mon parrain et je t'avouerais que j'ai encore un peu de mal à faire face à sa mort. Bruce m'a offert ces billets pour tenter de me remonter le moral ...

La mort de Will fut aussi violente que soudaine. O. ne s'y attendait pas du tout et avait pleuré toutes les larmes de son corps quand elle avait appris la nouvelle. Un malade l'avait kidnappé et lui avait ôté la vie, pour des raisons qui dépassaient la jeune fille. Cela faisait quelques jours maintenant que la nouvelle était tombée, Bruce était dévasté et O. aussi.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Dim 27 Juil - 14:00

    Aaron accueillit la petite remarque d'O. avec un sourire pincé. Certes, c'était sur le ton de la plaisanterie, mais le musicien souffrait de retrouver, et même de redécouvrir Ophélia ainsi. Son amie était typiquement la petite connasse prétentieuse et superficielle qui ne comprenait ce qu'on lui disait que lorsqu'il s'agissait d'argent. Dans des temps plus sombres, genre ceux du lycée, il avait couru ce genre de nanas qui se vantaient d'être extraverties et peu farouches. Et malgré l'apparente personnalité qu'elles tentaient de se donner, elles étaient toutes aussi insipides les unes que les autres, incapables d'être elles-mêmes. D'ailleurs, l'attention inexistante qu'Aaron allouait à la petite brune suffit à la faire partir au bout de deux minutes, l'oreille rivée au téléphone, se forçant un rire. Il était constamment question de sauver les apparences. Pour une fois qu'O. était au cœur de la conversation, son amie s'éclipsait : ça donnait une idée de la force de leur amitié. Ce constat blessa le rocker qui ne savait comment faire comprendre à O. que sa nouvelle amie n'était qu'une cruche qui l'utilisait pour se foutre de sa gueule. Même si la petite blonde luttait contre son côté marginal et décalé, elle demeurait typiquement le genre de gamine à la ramasse, cas sos'.

    Tout en offrant à O. la bière promise, Aaron écouta le bref récit de sa nouvelle vie. Elle avait intégré une nouvelle école, très certainement select et sur dossier financier des parents. Après tout, avec Bruce Wayne comme père, toutes les portes lui étaient à présent ouvertes. Elle avoua ensuite avoir rencontré Eddie. Le monde était décidément petit. Aaron se contenta d'un sourire à nouveau pincé. Sa dernière entrevue avec l'étudiant ne s'était pas conclu sous les meilleures hospices. Enfin, O. expliqua qu'elle s'était retiré des emmerdes. Le rocker pensa directement à son béguin pour un petit con qui ne pensait à elle qu'en terme de manipulation. Décidément, elle savait bien mal s'entourer... D'autant plus qu'apparemment les rares personnes qui tenaient réellement à elles avaient le chic de crever. Incapable de trouver les mots pour réconforter une gamine, il posa une main solidaire sur l'épaule de la jeune fille et décida d'embrayer, ne préférant pas laisser le loisir au silence gêné de s'appesantir.

    École de bourges j'imagine ? Autant t'es dans le même bahut que moi... Gotham dénombrait une demi-douzaine d'établissements de réelles qualités dans lesquels n'importe qui ne pouvait pas rentrer. Après, j'imagine que les maths sont toujours aussi chiantes ! Aaron marqua une brève pause, ne sachant comment rebondir sur les rencontres et décès de la gamine. Bon, j'espère que ce concert aura réussi à alléger ta peine. Comment toujours, il faut du temps. L'important, c'est de bien s'entourer. Tiens, faisons une pierre deux coups ! Et cette nana, dit-il en pointant l'autre lycéenne du menton, elle vient de ton nouveau bahut ? C'est vraiment une amie car... Elle fait potiche. Mais ça, ça ne se disait pas à un gamine qui croyait en l'amitié. Car je ne t'aurai pas vu t'accoquiner avec ce genre de fille.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Lun 11 Aoû - 10:44

École de bourges j'imagine ? Autant t'es dans le même bahut que moi... Aaron imaginait bien, cela était devenu presque obligatoire, la fille adoptive de Bruce Wayne ne pouvait pas étudier dans un lycée de quartier, il était évident qu'elle devait rejoindre l'Elite. L'Elite .... tu parles d'une élite, que des gens prétentieux, qui se croient tout permis et qui pensent être au dessus de tout le monde. O. avait bien du mal à trouver sa place là bas mais n'était-ce pas normal quand on arrivait en fin d'année ? Peut-être que l'année prochaine serait plus clémente, ce serait sa dernière année et si tout se passait bien, elle rejoindrait les bancs de la fac l'année suivante. O. n'aimait pas particulièrement les études mais elle ne voulait pas se contenter de vivre de l'héritage de Bruce, ne se sentant d'une part pas le droit de le dilapider par pur caprice et d'autre part, elle n'arriverait pas à se regarder dans le miroir ensuite. Elle qui avait toujours rêvé de pouvoir défier sa condition d'orpheline pour tenter de devenir quelqu'un n'allait pas s'arrêter en si bon chemin. La vie lui offrait une belle opportunité de devenir qui elle voulait, il fallait qu'elle la prenne et qu'elle en profite.

Exactement. Je suis entourée de fils de Sénateurs, de fille de personnalité célèbre, d'héritiers en tout genre ... que des gens qui pètent plus haut que leur cul en somme.

Il suffisait de voir l'amie de O. pour comprendre de quoi était en train de parler O. Mais sa nouvelle école lui permettait de voir les portes de son avenir s'ouvrir en grand. Une fois qu'elle serait diplômée de ce lycée, elle pourrait aller presque n'importe où. Evidemment, son bulletin scolaire allait devoir être bon, mais elle faisait tout pour arranger les choses et espérait que ça serait pris en compte quand elle choisirait sa fac. Aaron lui parla ensuite des Maths et O. se mit à sourire, se souvenant de leur première discussion, le fameux soir de leur rencontre. Cela paraissait si lointain que ça en devenait presque irréel, comme un simple rêve.

Toujours ... Mais je suis des cours d'été pour tenter de rattraper mon retard. J'étais un peu la dernière de la classe en arrivant dans cette école ...

En soit, être la dernière ne dérangeait pas plus Ophelia, mais il fallait bien avouer que ce n'était pas de cette façon qu'elle allait pouvoir remercier Bruce de l'avoir pris sous son aile. Même si O. était consciente qu'elle ne finirait pas première de sa classe, elle espérait pouvoir voir ses résultats augmenter et finir sa scolarité avec une moyenne tout à fait convenable. Bière à la main, O. en but une bonne gorgée, appréciant la fraicheur de cette dernière. La discussion tourna autour de la mort de Will et un poids se fit sentir au fond de l'estomac de la jeune fille. Il avait raison, il fallait du temps au temps, elle allait devoir s'habituer à son absence et vivre avec. C'était aussi pour que Will soit fière d'elle, que la jeune ancienne orpheline travaillait autant et pour noyer sa peine également. La mort était un concept qu'elle connaissait bien mais ce n'était pas pour autant qu'elle l'appréciait ou s'y était habituée.

Je sais ... Bruce & moi, on se sert les coudes pour le moment. Mais ... je ... même si je sais que Gotham est pourrie jusqu'à la moelle, j'arrive pas à me faire à l'idée qu'on puisse mourir de cette façon. Je trouve ça tellement injuste ...

Cela n'intéressait certainement pas Aaron de savoir comment était mort Will, ni même pourquoi, mais cela faisait du bien à O. d'en parler, à quelqu'un d'autre qu'à Bruce. Après tout, Bruce était aussi impliquée qu'elle dans l'histoire, elle savait qu'il souffrait aussi de cette mort, il était donc difficile pour la jeune fille d'en parler ouvertement avec lui, de peur de le blesser encore plus. Mais Aaron ne devait même pas connaitre Will, pour lui c'était un sujet comme un autre, certes triste parce qu'il faisait de la peine à la jeune O. mais sans plus. La discussion glissa vers l'amie d'O. Visiblement Aaron n'approuvait pas particulièrement le choix de la jeune Draven-Wayne quant à ses fréquentations. Ce n'était pas la première fois et ce ne serait pas la dernière. Oz ne plaisait à personne, Duela était trop étrange pour beaucoup, peu comprenait ce qui liait les deux jeune filles et maintenant elle ...

Oui, elle fait partie des gens de mon nouveau Lycée ... Je sais qu'on est complètement différentes mais ... t'sais, c'est pas comme si j'avais des masses de choix. Des nanas dans son genre, ça en est blindée. Et si je veux pouvoir m'intégrer et arrêter de vivre ... comme avant, je suis bien obligée de m'adapter. Ca ne me plais pas toujours mais j'fais avec. Et puis il lui arrive d'être cool ... des fois ...

On l'avait projeté bien malgré elle dans un univers qui était à l'opposé du siens et on ne lui avait pas donné de mode d'emploi. O. se débrouillait donc comme elle le pouvait pour survivre dans cette jungle de superficialité et de faux-semblant et tentais d'en prendre son parti, tant bien que mal. L'ancienne orpheline avala une nouvelle rasade de bière.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Mer 20 Aoû - 12:37

    Non, on ne pouvait pas dire que O. avait radicalement changé, mais quelque chose sonnait faux dans l'image qu'elle essayait de donner. Quelque chose de surfait, de faux, de mal maitrisé. O. essayait-elle d'être un prototype de cette élite ? Aaron le déplorait. Il avait été touché par la gamine des rues qui l'avait agressé pour un stylo. Et là, il se trouvait face à une jeune femme, vieillie par le culte de l'apparence. Le rocker la toisa un instant, tentant de ne pas la juger. Au fond, elle restait cette orpheline qu'il avait croisé en sortie de concert.

    Fais attention à ne pas t'y mettre non plus.

    Cette recommandation, aux allures sarcastiques, traduisait une réelle inquiétude du musicien. Même si O. n'avait pas la confiance en soi pour péter plus haut que son cul, toujours était-il que l'effet de groupe ne rendait pas intelligent. Et si elle voulait être accepté par ces fils et filles de sénateurs, elle se devait de rejoindre leur rang. Bien que marginale à sa façon, O. n'était pas un pariât, elle se ferait rattraper.

    Toujours était-il qu'elle avait envie de parler, et Aaron apprécia que la jeune fille se livre ainsi, aussi peu pudique. Le rocker voulait croire à une sorte d'amitié fraternelle entre eux. Il l'aimait bien, le nier serait mentir. Fils unique, il n'avait jamais pu jouer les aînés protecteurs, un rôle qui l'avait toujours séduit, malgré ses responsabilités. Faire son mieux pour quelqu'un, pour le protéger, pour l'épargner... Il aurait aimé toujours incarner ce genre de personne. Mais il était lui-même trop fragile pour y prétendre. En fin de compte, c'était lui qui avait besoin d'un chaperon.

    Des cours d'été ? Putain, t'as la foi. Ca ne te tente plus de devenir caissière dans une épicerie moisie ? ironisa t-il. O. avait le droit de rêver en grand, d'autant plus que son avenir lui permettait à présent qu'elle était sous la protection du fameux Bruce Wayne. L'entendre l'appelait Bruce lui tira d'ailleurs un sourire amusé. Il était étonnant de savoir cette gamine dans les pattes du playboy milliardaire. Un étrange duo. Ca ne devait pas toujours être la joie au Manoir Wayne. C'est dans l'adversité qu'on reconnait nos véritables alliés. Je suis désolé pour toi O. Mais cette ville ne t'apportera jamais ton lot de bonheur. T'as pas envie de changer d'air, genre partir étudier en France ? Ou en Angleterre ? C'est tellement in !

    En parlant d'être in, la conversation s'attacha à l'amie d'O. Cette dernière reconnaissait le côté snobinarde de son amie. Même si Aaron lui vouait un certain mépris, il ne pouvait la juger sans penser à ce que fut son adolescence. Lui-même avait fait partie de cette jeunesse dorée, imbue d'elle-même et surfaite.

    Du coup, ta vie a vraiment changé du tout au tout ?! Tu le vis comment ?

    Même s'il pouvait paraître mal venu de la part de la jeune fille de se plaindre de sa nouvelle situation, Aaron pouvait l'entendre et même me comprendre. D'une certaine manière, Bruce Wayne s'était octroyé le droit de bouleverser le quotidien de l'orpheline.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Dim 24 Aoû - 18:46

Fais attention à ne pas t'y mettre non plus. Visiblement, les gens étaient tous les mêmes. Même si elle n'en voulait pas à Aaron de réagir de cette façon, O. avait bien du mal à supporter ce genre de propos. Elle était bien consciente qu'il n'y avait rien de méchant dans les propos de son ami, que finalement il ne voulait pas qu'elle change, qu'il l'appréciait comme elle était, il n'était pas conscient des sacrifices qu'elle était obligée de faire. Rester qui elle était avant n'était plus du domaine du possible, elle avait tenté et elle s'en était mordue les doigts. Les gens pensaient toujours qu'elle était une véritable calamité et qu'elle cherchait les ennuis mais il fallait bien avouer qu'avant de devenir la fille adoptive d'un milliardaire, O. trainait dans les rues sans qu'il lui arrive quoi que ce soit. Il lui était bien arrivée une ou deux bricoles, bien entendu, mais rien d'aussi grave que d'assister à un meurtre ou être kidnapper. En l'espace de 6 mois, sa vie était devenue un bordel sans nom et si elle voulait rester en vie et s'intégrer, elle devait faire des concessions, que cela lui plaise ou non.

Si tu crois que ça m'amuse ou que j'ai le choix ...

Dit-elle d'une voix un peu sèche. Détournant le regard, on pouvait sentir que ce n'était pas un sujet qui mettait à l'aise la jeune Draven ou qui lui plaisait. Si Aaron poussait dans cette direction, il allait rapidement assister à l'éruption d'un volcan. Ce ne serait pas réellement contre lui, Aaron était son ami et quoi qu'il dise, elle le verrait toujours de la même façon, mais O. était quelqu'un de sensible qui avait bien du mal à gérer ses émotions ces derniers temps. Sentant qu'elle pouvait craquer à tout moment, la jeune fille but une nouvelle gorgée de sa bière et regretta de ne pas avoir un alcool plus fort, même si elle n'aimait pas ça. Aaron enchaina sur ses cours d'été, ce qui calma un peu la jeune fille. Un sourire apparut de nouveau sur son visage encore enfantin. Il n'était pas difficile de voir qu'elle avait 17 ans, elle ne se maquillait pas beaucoup, un peu plus qu'avant mais elle était encore loin des filles de son âge qui se tartinait le visage avec des tonnes de produits. Elle était prête à faire des efforts, mais pas encore à ce point là.

Les cours d'été sont mortels mais j'pas trop le choix. Et non, ça ne me botte pas plus que ça de devenir caissière, tu me connais, je serais capable de casser la machine et je suis nulle en calcul de tête.

Son ton était calme, la tempête était passée, pour un temps du moins. Un sourire se dessinait sur le coin de ses lèvres. Non, elle ne voulait pas devenir caissière, ni maintenant, ni jamais. Elle ne savait pas encore ce qu'elle voulait faire exactement, mais quelque chose qui pourrait aider les gens. C'était ce qui lui correspondait le mieux, venir en aide aux autres a toujours été dans sa nature et elle voulait quelque chose qui lui ressemblait. Elle s'en moquait de savoir si ce serait un métier digne de son nouveau rang, elle voulait quelque chose dont elle pourrait être fière et faire au quotidien sans rougir ni avoir honte.

C'est visiblement l'idée à la mode, je ne te le fais pas dire. Edward aussi m'a proposé l'idée. Dites tout de suite que vous voulez vous débarrasser de moi, plutôt que de faire genre que c'est pour mon bien.

Dit-elle en faisant mine de bouder dans son coin. Mais O. ne le prenait pas mal, c'était une idée intéressante et même si ça lui tentait beaucoup de partir en France pour retrouver ses racines, elle ne se voyait pas quitter Gotham. L'idée lui donnait le tournis et l'effrayait énormément. Abandonner Bruce, Alfred, Duela, Aaron, Ed', Oz et tous ses proches, pour partir à l'aventure ... Non sans façon, pas tout de suite en tout cas. O. n'était pas une aventurière, pas très courageuse, l'idée de faire un énormément changement, volontairement, dans sa vie l'effrayait et ce serait bien difficile de la faire changer d'avis.

Bof ... Le sujet revenait sur le tapis, celui qui la contrarié beaucoup en ce moment. Etant à fleur de peau, la jeune adolescente avait bien du mal à rester impassible quand elle abordait un sujet qui la touchait beaucoup. Ne pouvant en plus pas vraiment l'aborder avec beaucoup de personnes, O. avait bien du mal à le supporter. C'est donc la voix chargée d'émotions que la jeune fille reprend, le visage baissée sur sa bière. J'aime pas trop ma nouvelle école ... 'fin cela dit j'aimais pas non plus l'ancienne ... j'crois que j'suis pas faite pour l'école, j'arrive jamais à bien m'intégrer et puis j'en n'ai pas envie de toute façon. Bruce est cool, surtout en ce moment. Mais bon Duela me manque, ma vie d'avant me manque. Avant j'trainais dans les rues tard le soir sans que rien ne m'arrive, aujourd'hui, quand je fais ça .... O. n'arrive pas à finir sa phrase, assaillit par les émotions, des larmes coulent toute seules. Mais trop fière pour se laisser aller, elle tente vainement de le cacher.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Jeu 28 Aoû - 12:41

    Aaron n'avait jamais été très doué avec les mots, et il commençait à en faire les frais. O. semblait au bord des larmes, sensiblement émue. Le rocker resta un instant circonspect, incapable d'initier le moindre mouvement de peur de bouleverser encore un peu plus la jeune blonde. Pourtant, il cherchait juste à la taquiner, la prévenant de manière non subtile des dangers de l'adolescence. Il y était passé lui aussi, et pouvait en dire à présent quelque chose : le regard des autres nous rendait cons, troquant notre véritable personnalité pour un masque fade et dénué de réelle émotion. Aaron se contenta de hausser mollement les épaules, abandonnant le sujet. O. sembla d'ailleurs reprendre un peu de peps en rageant sur les cours d'été. La jeune fille voulait devenir quelqu'un, ou, à défaut, faire quelque chose de sa vie. Le musicien était convaincu qu'elle en avait le potentiel. Bien que maladroite, Ophelia était débrouillarde et déterminée. Seule son adolescence état un obstacle. Elle avait besoin de grandi.

    A l'évocation du nom d'Eddie, Aaron se crispa. Leur dernière rencontre ne s'était pas déroulée exactement comme il l'aurait souhaité. La faute à qui ? A Bartolozzi, comme toujours. Mais il n'était pas tout blanc dans cette histoire. En fait, chacun avait merdé à son niveau : Honey en étant elle-même, une vraie connasse méprisant les sentiments des autres ; Eddie en se laissant embarquer en un battement de cil ; et lui-même en livrant son pote vulnérable à une vraie carnassière. Toujours était-il qu'on ne parlait pas ici d'Edward, mais de potentielles études à l'étranger pour l'héritière Wayne. Devant l'indignation simulée de la jeune fille, Aaron eut un rire amusé. Au moins conservait-elle le sens de l'humour.

    Un sens de l'humour auquel le rocker mit terme à nouveau, sans le vouloir. Alors que les yeux de la gamine s'embuaient, Redfield resta immobile, toujours aussi handicapé dans ces moments là. Il ne savait pas ce qu'O. voulait entendre, et la bercer de mensonges et de réalités aseptisées n'était peut-être pas la meilleure chose à faire pour elle. Encore une fois, O. devait grandir et apprendre de la vie, si ce n'était simplement apprendre la vie.

    Tu viens O., on va prendre l'air.

    Peut-être que l'extraire de toute cette foule l'apaiserait. La jeune blonde voulait conserver une façade convenable devant son amie, mais aussi l'ensemble des personnes présentes ici. Qu'elle le veuille ou non, elle était la fille adoptive de Bruce Wayne, et ça ne se faisait clairement pas de pleurer devant tout le monde.
    Or, avant qu'Aaron puisse s'échapper, il fut retenu par l'aspect médiatique de son boulot. D'un signe de tête, il invita néanmoins O. à sortir, lui promettant de la rejoindre dans dix minutes maximum. Cela lui laisserait le temps de se ressaisir.

    Une dizaine de photos et le double d'autographes après, Aaron put enfin rejoindre O. Il s'en voulait d'avoir été retenu aussi longtemps : vingt-cinq minutes étaient passées. Il craignait qu'elle soit partie. Son amie avait d'ailleurs disparu... C'est donc d'un pas pressé qu'il rejoignit l'arrière de la salle de concert où étaient garés les camions de matos. Du regard, il chercha la jeune fille, dévisageant ses roadies un par un. Finalement, il l'aperçut assise dans un coin, apparemment pensive. Aaron se glissa derrière elle et s'annonça d'un raclement de gorge. Il lui laissa dix secondes de silence qui pouvaient lui servir à revenir sur terre.

    Je suis désolé. J'aurai aimé faire plus vite mais...mais... je suis là maintenant... 'fin, si tu veux encore de moi ?!

    Sa question était sincère. O. avait besoin de soutien, et ce dernier se dérobait implacablement. Elle avait besoin d'une certain stabilité. Or, Aaron ne pouvait lui offrir la constance de sa présence, à son grand regret.

    Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? Je suis navré de t'avoir entrainé sur un sujet si difficile. Mais disons que je m'inquiète pour toi, et que je veux être capable d'entendre tes difficultés tout en te soutenant. J't'aime bien, tu sais, et j'aimerai t'aider.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Jeu 11 Sep - 17:07

Tu viens O., on va prendre l'air. O. ne voulait pas se montrer faible ou avoir de la sympathie ou de la pitié de la part d'Aaron, ou de qui que ce soit. Mais voilà, la jeune fille était à fleur de peau en ce moment, beaucoup de changements c'étaient produit dans sa vie et il lui était bien difficile d'y faire face. La mort de Will avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, mais ce n'était pas la seule chose qui l'atteignait. Elle devait s'habituer à sa nouvelle vie, oublier un meurtre qui s'était déroulé juste devant ses yeux et d'une certaine façon par sa faute, se ronger les sangs en pensant à son ami Griffin porté disparu, Oz qui jouait aux alouettes avec elle, en changeant constamment d'attitude avec elle, sa nouvelle amitié avec Eddie dont elle n'était pas totalement indifférente, sa vie avec Bruce, son kidnapping et tant d'autres choses. Il y avait du bon dans sa vie, mais également du moins bon et il était parfois difficile de se concentrer sur le bon quand le mauvais venait tout gâcher. O. était capable de changer d'attitude en seulement quelques secondes. Cela avait toujours été dans sa nature d'être lunatique mais pour le coup, elle l'était encore plus en ce moment. Bruce faisait beaucoup d'efforts pour elle et elle lui en était reconnaissante, mais si elle était dans cette galère c'était en grande partie à cause de lui.

D'accord

Afin d'éviter des effusions de larmes inutiles, Aaron avait pris les devants en proposant à O. de sortir quelques minutes. Evidemment voir une gamine pleurer ne serait pas choquant, tout le monde mettrait ça sur le compte de l'émotion et de la joie immense de voir un de ses plus grands artistes juste devant elle. Mais si on se penchait un peu plus sur la question, on pourrait constater que ces deux là se connaissent déjà et que si O. pleure, ce n'est pas particulièrement en rapport avec sa rock star d'ami. Ami ... voilà un mot encore un peu étrange aux yeux d'O. quand elle pensait à Aaron et pourtant, en quelques mois, il était passé de vedette admirée et adulée à ami et ça, ça n'avait pas de prix aux yeux de la blondinette. Malgré leur lien amical, O. le trouvait toujours aussi beau, mais elle le voyait bien différemment aujourd'hui. Elle ne songeait pas un instant à le draguer une fois majeur et l'idée qu'il puisse s'intéresser à elle un jour l'étonnerait grandement. Non quelque chose de plus fort les liait tous les deux et ça valait tout l'or du monde pour la jolie blonde.

O. sortie seule dehors, Aaron avait été alpagué par d'autres personnes pour faire des photos. Ne souhaitant pas rester dans un coin à l'attendre et ayant grandement besoin d'air frais, elle se dirigea vers le parking arrière, pour plus de tranquillité. Passant devant plusieurs personnes, O. ne fit pas attention à elle, se moquant de savoir si on allait la reconnaitre ou pas. Elle se savait encore un peu trop jeune pour être véritablement sous les feux des projecteurs même si elle recevait par moment des demandes d'interview. Que voulaient-ils qu'elle leur dise ? Sa vie n'avait aucune espèce d'importance et elle n'avait pas envie de passer pour une pauvre petite orpheline malheureuse. Oui elle était orpheline mais elle avait été heureuse, trouvant le bonheur là où il se trouvait, souvent dans des petits riens, des petits gestes, des petites attentions.

Pourquoi je ne voudrais pas de toi ?

Demanda-t-elle étonnée, ne comprenant pas ce que voulait dire Aaron. Il avait sa carrière à penser et elle le comprenait et ne lui en voulait pas. L'air frais lui avait fait du bien et lui avait permis de se ressaisir un peu, histoire d'arrêter de chialer quand Aaron avait débarqué. Il l'avait surprise, quand il s'était retrouvé derrière elle, mais elle avait tenté de ne pas trop sursauter, quasiment en vain cela allait s'en dire. O. était contente de l'entendre lui dire des choses aussi gentilles, cela lui mettait un peu de baume au coeur de voir que certaines personnes étaient toujours là et qu'O. pouvait compter sur elle. Mine de rien, la jeune fille n'en demandait pas plus, elle voulait juste savoir qu'elle comptait dans la vie de certaines personnes.

J'vais bien, t'inquiètes pas ... j'ai ... juste besoin d'un peu de temps pour me remettre d'aplomb.

O. était sincère, elle ne voulait pas qu'Aaron se ronge les sangs pour elle alors que finalement, par rapport à certains, elle n'avait pas à se plaindre. Elle avait un père d'adoption qui ferait visiblement tout pour elle et qui était fortuné. Elle avait un majordome qu'elle considérait comme un ami et un grand oncle qu'elle appréciait énormément, elle avait des amis, des gens sur qui compter et pour qui elle comptait. Elle n'avait certes plus de parents et certaines personnes lui manquaient cruellement, mais la vie était ainsi faite et elle allait devoir s'y faire. Elle ne pouvait pas rester si naïve et si candide, cela allait lui jouer des tours et elle allait devoir apprendre à connaître ses ennemis pour pouvoir se défendre le moment venu.

Est-ce que tu crois que je devrais apprendre à me battre ? Savoir au moins me défendre s'il ... devait m'arriver quelque chose ?

Aaron ne savait pas grand chose de ce qu'il s'était passé dans sa vie, mais la nécessité de savoir se défendre seule commençait grandement à se faire ressentir, même si O. n'en aimait pas l'idée, pacifiste par nature.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Lun 15 Sep - 15:44

    Au moins se comprenaient-ils. O. l'accueillit, les joues sèches et un maigre sourire aux lèvres. La jeune fille traversait une période difficile. Or, Aaron était aussi bon psychologue qu'il savait parler chinois. Néanmoins, quelque chose de plus fort que les mots les unissait. Malgré de légères tensions, leur duo tenait bon, étrangement. Apparemment, ses mots mirent du baume au cœur de l'adolescente qui tenta de relativiser. Il lui fallait un peu de temps, histoire de remettre sa vie en ordre et de réussir à se projeter dans une toute autre vie, complètement différente de celle envisagée jusque-là. O. était cernée de doutes et de questions dont l'allure existentielle prenait une ampleur angoissante. L'adolescente voulait bien grandir, mais pas seule. Elle ne se sentait pas d'affronter ce monde, isolée et abandonnée. Et cela, Aaron pouvait le comprendre, en en souffrant tous les jours. Malgré quelques valeurs sures dans son entourage, le rocker se sentait complètement abandonné, oublié, laissé pour compte et frustré. Il se pensait transparent, pris dans l'engrenage de la superficialité, si bien qu'il n'était qu'une coquille vide. Ses relations étaient chaotiques, soit trop distantes et teintées d'un mépris involontaire, soit trop proches et intimistes, et donc souvent perçues comme intrusives. Aaron était incapable d'être entre les deux, entre le rejet glacial et la passion dévorante. Dernièrement, il avait tendance à beaucoup investir ses relations, aussi instables furent-elles. Si bien que de nombreuses déceptions étaient au rendez-vous. Néanmoins, dans ce désert humain, une âme était venue se perdre ses côtés : Honey. Mais peut-être continuait-il à trop attendre des autres et que cela n'irait nulle part.

    D'un regard doux, Aaron s'assit à côté de la jeune fille et lui tendit une bière. Loin de l'inciter à la débauche, il l'invitait à se détendre un peu, tout en se redonnant une certaine contenance. Il perdit un instant sa main sur le sommet de son crâne et y agita quelques mèches rebelles.

    Au moins, là on a l'impression que tu sors d'un concert de vrais bonhommes ! s'exclama t-il, avant d'ajouter à voix basse, ou de backstage...

    Le sous-entendu était foireux et il pria pour que O. n'ait rien entendu. Malgré son humour aussi débile que stérile, la conversation continua à rester grave. Aaron décapsula avec son briquet les deux bières et prit un moment pour réfléchir.

    Ca peut toujours être utile à Gotham mais... pourquoi penses-tu cela à présent nécessaire ? Tu as des ennuis ? O. ne lui avait pas tout dit, c'était certain. Si ça peut t'aider à avoir confiance en toi et à repousser les personnes qui ne te veulent pas du bien, je pense que tu devrais. Aaron ne savait pas où l'adolescente voulait en venir. Il attendit donc qu'elle s'explique un peu plus.

    Cependant, le temps imparti fut de courte durée. Un type de staff les rejoignit et le souffle coupé, pressa le rocker de revenir dans les backstages : il y était attendu. Avec un soupir non dissimulé, Aaron se leva et invita O. à faire de même.

    Deus secondes, commanda t-il au roadie. Désolé O., le devoir m'appelle, lâcha t-il, solennel. On se recroise une autre fois si tu veux, quand je serai libéré de mes obligations. N'hésite pas, vraiment. On s'fera un truc.

    Il ébouriffa à nouveau les cheveux de la gamine. Il ne s'expliquait pas pourquoi il aimait faire ça, mais ça l'éclatait littéralement. Mais plus que les nœuds qu'il y formait, il aimait la moue rageuse de l'adolescente.
    Non pas sans un dernier sourire charmeur, il salua la jeune fille, l'invitant à passer par le même chemin pour rejoindre la sortie où sa chère amie devait l'attendre impatiemment.


    HRP : Désolée, je conclus peut-être un peu abruptement, mais comme on va lancer un rp à trois, j'essaye de clôturer les rps que j'ai depuis un petit moment. J'espère que cela te convient et de toute manière on continue avec Eddie =)

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.} Ven 19 Sep - 13:45

Au moins, là on a l'impression que tu sors d'un concert de vrais bonhommes ! ou de backstage... Souriant à son ami, O. était contente de le voir, beaucoup plus que la lycéenne qui se prétendait être son amie à l'intérieur. Evidement, O. l'appréciait, sinon elle ne lui aurait pas demandé de venir, mais O. se rendait bien compte qu'il y avait un monde entre elles deux et que si cette fille s'intéressait à elle, c'était essentiellement parce qu'elle était la fille de Bruce Wayne et c'est tout. Peut-être qu'avec le temps, elles apprendraient à vraiment se connaitre et elles deviendraient de vraies amies, mais pour le moment ce n'était qu'un accord tacite entre elles de bonnes ententes. N'ayant jamais eu beaucoup d'amis, O. ne s'en formalisait pas, même si c'était dommage de devoir en arrivant là, surtout à 17 ans. Finalement, la jeune fille ne serait jamais réellement une vraie adolescente, ne se sentant pas à sa place parmi les gens de 17 ou 18 ans.

Se moquant de savoir à quoi elle pouvait bien ressembler, O. ne chercha même pas à se recoiffer après qu'Aaron ce soit amusé à l'ébouriffer un peu. C'était un geste agréable aux yeux de la jeune fille, qui démontrait un certain attachement et une certaine proximité. Plus ils se voyaient et plus O. se disait que si la vie lui avait accordé un frère, elle aurait aimé qu'il ressemble à Aaron, parce qu'il représentait exactement l'idée qu'elle se faisait d'un grand frère. Protecteur, gentil, ouvert d'esprit, à l'écoute, disponible, souriant. Elle était fascinée par cet homme qu'elle connaissait finalement à peine mais qu'elle aimait déjà comme un proche. Mais c'était ça aussi O., s'attacher rapidement même si ce n'était pas une bonne idée. Elle avait payé les pots cassés avec Oz, pourtant malgré tout, elle ne le regrettait pas parce qu'au fond, il sera toujours son premier béguin, sa première tocade et peut-être, à sa façon, son premier amour.

J'ai .... La blondinette ne savait pas trop comment aborder le sujet. D'un côté elle avait envie et besoin d'en parler, mais en même temps c'était de l'ordre du passé et peut-être que plus jamais ça ne lui arriverait. Et puis avec la mort de Will, la jeune fille se disait que le danger pouvait frapper n'importe qui, n'importe quand et qu'il fallait pouvoir être prêt à l'affronter.Pfff... disons que j'ai vécu une ou deux situations qui m'ont fait me dire que .... j'sais pas, peut-être que j'aurais besoin de savoir me défendre. Ne serait-ce que par précaution. Même si j'suis à font pacifiste dans l'âme.

C'était compliqué pour O. qui n'aimait pas l'idée de parler de ce genre de choses avec quelqu'un parce qu'elle ne voulait pas l'inquiéter. Après tout tout cela était de l'ordre du passé et il n'y avait plus de raison de s'en faire. Elle s'en était sortie, indemne et il n'y avait que peu de chance que cela se reproduise un jour. Cela dit personne n'était à l'abri du danger, Will en était le parfait exemple et O. n'était pas prête à se retrouver de nouveau au prise avec un psychopathe sans avoir au préalable une notion ou deux de self-defense. En même temps, au vu des tarés qui trainent à Gotham, si elle devait tomber sur le Joker ou un de ses acolytes, même en sachant se battre, elle finirait comme beaucoup, au fond des égouts, morte.

T'inquiètes je comprends ...

O. n'en voulait pas à Aaron de devoir s'en aller, elle avait déjà été une grande privilégiée en l'accaparant une partie de la soirée, ce n'était pas pour jouer les offusquée parce que les autres le voulaient aussi. Esquissant un sourire, elle se passa une main dans les cheveux pour les remettre en ordre, histoire de ne pas arriver comme une folle dans la salle. Après avoir fait un dernier signe à Aaron, O. chercha du regard son amie qui était en pleine conversation avec un autre type du groupe à Aaron. O. alla les rejoindre, afin de voir si elle était prête à s'en aller.

J'vais appeler Alfred pour qu'il vienne nous chercher ....

Ce fut là que son amie lui annonça qu'elle voulait rester plus longtemps et qu'elle rentrerait par ses propres moyens. O. ne chercha pas à savoir ce qu'elle comptait faire, s'en foutant royal. Elle embrassa sa pseudo amie et sortie par la porte de devant. Alfred ne fut pas très long, ce qui permet à la jeune adolescente de pouvoir arriver tranquillement au manoir pour prendre une bonne douche avant d'aller se coucher, le coeur plus léger.

HJ : T'inquiètes, c'est très bien comme ça Wink

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.}

Revenir en haut Aller en bas
 

(Terminé) Apprendre (de) la vie {ft. O.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Midtown Gotham-
Sauter vers: