.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.) Mar 29 Juil - 14:10

S'il y a bien une chose que je n'aimais pas, c'était me retrouvée seule au manoir. Bon j'exagère peut-être un peu, Alfred me tenait compagnie, mais quand même, j'avais toujours cette impression d'être seule au monde quand Bruce s'en allait en voyage d'affaire avec Lucius. J'aimais beaucoup Lucius, mais depuis la mort de Will je n'avais pas le coeur à rire ou sourire et encore moins l'envie de me retrouver seule durant 2 jours. 2 jours, 48h, ce n'était rien dans une vie mais en cette période de deuil, cela représenter beaucoup pour moi. Hier je suis allée au concert d'Aaron, Bruce m'avait offert deux places pour me changer les idées et j'avoue que ça m'a fait un bien fou de sortir, chasser ces idées noires durant quelques heures, mais elles étaient là, à m'attendre en rentrant au manoir. Je m'y étais faite à cette grande bâtisse, à ses grands couloirs sombres et à ces grandes salles vide de gens, mais j'avoue que parfois l'orphelinat me manquait.

Cloitrée dans ma chambre depuis le début de la journée, je n'avais pas fait grand chose de mes dix doigts. J'étais restée à glander devant mon ordinateur, à regarder des séries en mangeant des cochonneries. Alfred était venue me chercher pour manger, refusant que je passe toute ma journée seule et surtout en mangeant toutes ces sucreries. Le repas était plutôt bon - comme toujours - et je voyais bien qu'Al' faisait son possible pour me changer les idées. Bruce revient quand ? J'avais beau être adoptée, je ne m'imaginais pas un instant l'appeler papa. D'une part il n'était pas mon père, le miens est mort trois ans après ma naissance et d'autre part, ce mot m'était étranger et il ne signifiait rien pour moi qu'une notion abstraite. Je préférais donc l'appeler par son prénom et celui lui allait très bien. Nous ne voulions de toute façon pas aller trop vite, nous avions toute la vie devant nous pour nous adapter à cette nouvelle vie. "Demain matin." J'aurais aimé apprendre qu'il arrivait dans la nuit, j'aurais pu le voir le matin à mon réveil. Car oui, en parfaite fille adoptée qui se respecte, j'avais décidé de prendre des cours durant l'été pour rattraper mon retard. Je ne m'y étais pas inscrite de bon coeur mais je savais que si je ne le faisais pas, je risquais de couler l'an prochain et il était hors de question que je déçoive Bruce. Les cours étaient assez cool et le rythme correcte. Nous n'étions pas nombreux ce qui permettait une bonne avancée pour chacun et une bonne compréhension. Je n'aimais pas me lever pour y aller mais une fois là bas, cela ne me dérangeais plus d'y être, ce qui n'était pas le cas quand j'étais au lycée en règle général. Il n'y avait pas trop de monde, l'ambiance était plus conviviale et les cours plus sympa. J'en profitais donc avant que le chaos ne revienne à la rentrée.

Déçue de ne pas revoir Bruce avant le courant de l'après-midi, j'aidais Alfred à ranger la table avant de monter dans ma chambre. Il me restait une rédaction à faire en Anglais avant d'aller me coucher. J'avais bien avancé mon brouillon mais il me restait tout un paragraphe à faire et je n'étais pas franchement inspirée. J'avoue que j'avais la tête ailleurs, mes doigts glissés machinalement sur la manche de la veste d'Edward. Nous avions pris rendez-vous la dernière fois pour que je la lui rende mais finalement avec la pluie, je l'avais gardé, nous serions donc forcément amené à nous revoir pour que je puisse la lui rendre enfin. Enfin, je disais ça, mais j'aimais bien l'avoir, elle m'était trop grande certes mais j'aimais la façon qu'elle avait de tomber sur mes frêles épaule et l'idée que les gens pouvaient avoir en me voyant dedans. Il était évident que ça ne pouvait pas être la mienne alors soit elle appartenait à mon grand frère, mon père ou mon petit ami. J'étais orpheline et fille unique et ça ne viendrait à l'idée de personne d'attribuer cette veste à Bruce, ce n'était pas franchement son genre alors il ne restait que la dernière option. Evidemment cette option n'existait que dans mes fantasmes, mais ce n'était pas grave, tant qu'il ne me brisait pas mes rêves officiellement en m'expliquant que j'étais trop jeune et qu'il me considérait plus comme sa petite soeur qu'autre chose, je resterais à espérer. J'étais pathétique d'espérer de pouvoir attirer l'attention de garçons qui s'en foutait de ma gueule. Oz, Aaron, Edward, j'avais presque pitié de moi. Cela faisait quelques temps maintenant que je ne me faisais plus d'illusions avec Aaron et notre lien me plaisait comme il était, mais ce n'était pas le cas des deux autres.
Un bruit attira mon attention. J'avais l'impression que quelqu'un rôdait dans le couloir et au vu de l'heure j'avais un fort doute sur la possibilité que ce soit Alfred. Le coeur battant, mais armé de tout mon courage et de toute ma bonne volonté, je m'approchais de ma porte de chambre, armée de ma lampe de chevet. Quand j'ouvris la porte je sursauta en voyant la silhouette d'un homme se dessiner dans le noir.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.) Ven 1 Aoû - 15:23



 


  I've been thinkin', 'ight ?

 
Le rendez-vous que j'avais eu avec Zoe... Enfin rendez-vous, si ouais si, on avait bu quelques verres au bar puis on avait été faire deux-trois conneries avant de baiser, on peut appeler ça un rendez-vous. Parce que ouais, faut le savoir, mais les rendez-vous avec Zoeva, c'est généralement moins « galant » et plus pragmatique, on se voit à tel endroit, on baise, on rigole un peu après et chacun repart d'où il vient à faire ce qu'il a envie de faire, puis on se rappel quelques temps après parce que l'un ou l'autre a envie. Enfin bref, donc ce que je disais que ce fameux tête à tête avec Zoe m'avait un peu fait réfléchir par rapport à mes ambitions et comment y arriver.  En y repensant, j'avais attiré que des emmerdes à la p'tite Ophelia, ok ok, ok à chaque fois la soirée s'était barrée en couilles, ok j'étais un peu responsable... Mais on s'était éclatés à chaque fois, non ? Bon ok, elle peut être pas, mais moi plutôt deux fois qu'une ! Cette blonde ukrainienne ou j'sais pas trop où dans l'Europe de l'est... Aie si si ! Et puis avant, je m'étais fait un paquet d'oseille grâce à O... En fait, on faisait un bon duo, moi je faisais les conneries et ce que j'avais à faire, et elle, avec sa tête d'ange innocent, elle se tirait d'affaires pour bon compte... Sachant que maintenant c'est Ophelia Wayne, encore plus simple pour elle ! Un p'tit coup de fil à papa in-law et hop, end of the story, merci au revoir.

Anyway, l'envie me prit d'aller la voir ce soir, directement au manoir Wayne, à la source. J'avais entendu dire que Bruce n'était pas là quelques temps, partit en voyage d'affaires ou j'en sais trop rien. Bref, c'était juste ce putain de grand manoir, elle et moi... Et ce gland de majordome. Enfin ce gland, façon de parler, le vieux était plutôt cool d'après ce que je savais. Alors que faire pour me faire pardonner hein ? Une boite de chocolats ? Débile... Par contre une petite fleure, ça peut pas faire de mal. J'avais fait une sorte d'effort, mais pas trop non plus, au niveau vestimentaire, un jean gris foncé très peu craqué, juste au dessus du genou droit, un tank top noir, un pull noir à capuche et une casquette rouge, allant de pair avec les converses rouges classic shit... Petit bouquet de quelques roses rouges volé au fleuriste du coin discrètement, je décidais d'aller au manoir en vélo, tranquillement... Ou pas. Putain de route sinueuse au milieu des bois toi, et la grille ! Putain mais c'était le manoir d'Amityville ou quoi ? Tellement flippant, quelle idée de merde d'avoir voulu pédaler ! Le portail était flippant mais ouvert, déjà pas mal, j'avais réussis à rentrer dans l'enceinte du manoir. Continuant sur ma lancé, je gardé mon vélo contre une fontaine et terminai à pied. Devant les grandes portes, je regardai partout mais ne trouvais rien d'autre qu'un gros truc pour marteler le métal, cool...

Inspirant profondément, je mis ma casquette droite, visière devant et frappais la porte. Un bruit d'enfer, un truc à réveiller les morts quoi, t'es réveillé par ça la nuit... Cool quoi, la base du bon cauchemar. J'attendis quelques secondes et, au moment ou j'entendis les pas derrière la porte, je retirai ma casquette et la coinçai dans mon pantalon, dans mon dos. Sourire aux lèvres, je me présentai au majordome... Ok, il m'informa qu'Ophelia n'était pas là et que ce n'était pas la peine de repasser... Enculé, je sais qu'elle est là. Hochant la tête, je fis mine de partir, remis ma casquette de travers en arrière et bifurquai à gauche pour trouver un truc pour rentrer. Ouais ma gueule, tu m'arrêtes pas ! Une dizaine de mètres plus loin, je vis une fenêtre entre ouverte... Au deuxième étage. Tu m'emmerdes O ! Je mis le bouquet entre mes dents et me mis à grimper une putain de gouttière, n'importe quoi... Si un jour on m'avait dit que je ferais ça pour une femelle... Je manquais de me casser la gueule en ouvrant la fenêtre mais bon dieu, je réussis à rentrer ! Maintenant je marchais lentement, bouquet dans les mains pour éviter que le vieux gars ne m'entende ah ah, enfoiré, j't'ai bien baisé !

Je ne savais pas du tout... Mais alors pas du tout où j'étais, où j'allais et où je devais chercher... Je marchais à moitié à l'aveuglette parce qu'il faisait sombre en faisant le maximum pour ne pas faire de bruit. Puis, hallelujah ! Je vis une porte avec de la lumière en dessous, je croisais les doigts pour que ce ne soit ni la chambre du majordome, ni celle de Bruce qui était là, contrairement à ce qu'on m'avait dit... Je me mis devant la porte et, en voulant toquer, me retrouvais devant une petite Ophelia qui sursauta, armé d'une lampe... Je rigolai au cliché que mes yeux venait de prendre et sans attendre, j'entrais dans la pièce. Posant ma main sur sa bouche pour qu'elle ne crie pas le temps que j'entre dans la lumière et je fermais la porte derrière moi. Je posai un petit bisou sur son front avant de retirer ma main de sa bouche et cherchai un truc pour m’asseoir... Son lit. J'avançais jusqu'à son lit et sautais dessus le coude en avant, bam ! Confortable de fou ! Je m'allongeais, croisais les jambes et posais ma tête sur ma main en la regardant.

Cool ta chambre, ton lit est au top putain !

Je me redressais et lui tendis le bouquet de rose que j'avais oublié... Avec un grand sourire, je m'asseyais sur la chaise de son bureau, le dossier devant mon ventre, à l'envers quoi si tu comprends pas. Et continuais.

Alors c'est ça ta nouvelle vie ? Vivre toute seule dans un manoir Amityville style ? Glauque...
 

  Fiche par (c) Miss Amazing
  Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.) Sam 9 Aoû - 18:14

Je crus sincèrement que mon coeur avait cessé de battre durant quelques instants. J'étais persuadée d'avoir entendu des pas dans le couloir et je doutais fortement que ce soit Alfred et encore moins Bruce. Il n'y avait que peu de chance qu'il rentre tôt et encore moins de chance qu'il rentre au milieu de la nuit. Il était à Hong-Kong ou je ne sais où, et il allait encore avoir pas mal d'heure d'avion avant d'arriver jusqu'à Gotham. La richesse avait du bon, certes, mais elle ne permettait pas encore d'arrêter le temps, pas littéralement parlant tout du moins. Apeurée, j'attrapa donc le premier truc qui me tombais sous la main et j'alla vérifier par moi-même ce qu'il en était. Pour être tout à fait franche, si je m'étais réellement écouté, je serais sous mon lit, tremblante de peur, attendant terrifiée que la porte s'ouvre et que j'entre-aperçue des chaussures sombres et menaçante. Je crois que je regardais un peu trop la tv, mais en même temps, à Gotham, tout était possible.

Quand j'ouvris la porte, je me retrouvais nez-à-nez avec un individu et la première chose que j'eus envie de faire, c'était de crier en même temps que de sursauter. Mes réflexes n'étaient vraiment pas au top, je crois sincèrement qu'il allait me falloir beaucoup d'entrainements pour apprendre à me défendre seule. L'individu plaqua une de ses mains sur ma bouche, en prévision de mon cri et me poussa à l'intérieur. C'est à ce moment là que je reconnus Oz et sincèrement, même si je ne comprenais pas ce qu'il faisait ici, j'étais soulagée. Ce n'était pas un maniaque qui voulait me faire du mal, c'était juste un putain de junkie. Quand il enleva sa main de dessus ma bouche, j'allais commencé à lui crier dessus - ce que je faisais admirablement bien ces derniers temps - mais il fit quelque chose qui me dérouta totalement, il déposa un baiser sur mon front, avant de s'étaler de tout son long sur mon lit. Je me tournais, la bouche entre-ouverte, surprise.

Mais qu'est-ce que tu fous ici ? Comment t'es entré ?

Je me fichais totalement de savoir si mon lit était véritablement confortable ou non. A l'heure actuelle, je voulais juste savoir ce qu'il faisait ici. Oz se releva et me tendit un bouquet de fleurs. La surprise fut totale, sa présence et ce geste étrange de sa part ... non ça faisait trop pour moi. Etait-ce sa façon de s'excuser pour la dernière fois ? Non connaissant l'énergumène, il n'y avait aucune raison qu'il s'excuse. Non, je ne comprenais pas ce geste, mais au fond, j'étais touchée et c'était certainement la seule raison pour laquelle il me les avait offerte, pour marquer des points. Mais j'avouais que son but final me restait encore totalement inconnu.

Wouhai ... mais pour le coup je trouve qu'il ressemble plus à un gruyère qu'à une prison de haute surveillance. Commençais-je par dire, faisant référence au fait qu'il n'aurait jamais dû se trouver à l'intérieur et dans ma chambre qui plus est. Je doutais que ce soit Alfred qui l'ait laissé entrer en connaissant le vieil homme. Alors, que me vaut le plaisir de ta visite ? T'as pas fais tout ce chemin rien que pour m'apporter un bouquet ... Même s'il est très beau ... Je savais que je ne devais pas me radoucir, que je ne devais pas me laisser atteindre par tout ça. Tout mon entourage me disait de ne pas le laisser entrer dans ma vie, qu'il était malsain, mais il était un des derniers vestiges de ma vie passée et j'avais bien du mal à le laisser s'en aller.

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.)

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais qu'est-ce que tu fous là toi ? (Oz & O.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: