.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Ven 8 Aoû - 11:37


    Étouffant maladroitement un bâillement, Aaron toisa l'homme qui lui tenait la jambe depuis bien un quart d'heure. Grand amateur de musique, le vieux bourge essayait d'expliquer de manière philosophique l'évolution de la musique et de ses consommateurs. Évidemment, la conclusion fut la même qu'à chaque fois que le rocker s'entretenait avec ce genre de grabataire sénile : c'était mieux avant. Franchement, s'il avait demandé un dollar à chaque fois qu'on lui disait cela, Aaron aurait été millionnaire sans faire l'effort de faire une musique, je cite, commercial, insipide et abrutissante. Néanmoins, le musicien ne défendit pas sa position, se contentant de dévisager l'homme avec un mépris non plus dissimulé mais accentué. Alors que le vieux con esquissait son prochain monologue, Aaron le planta, prétextant l'arrivée de petits fours au saumon. Le vioque prit la mouche, ce qui ne réussit qu'à tirer un sourire satisfait au jeune homme.

    Le battage médiatique de ses soirées mondaines était essentiel à sa carrière lui répétait son producteur de père. Or, Aaron n'y voyait qu'une mascarade au cours de laquelle un défilé d'hypocrisie ridait les visages et agitait les mains. Le rocker s'enfila sa troisième coupe de champagne sèchement, désireux d'altérer son état de conscience au plus vite. Il n'en pouvait plus de cette ambiance chi-chi-pompon-prout-prout-tralala-bling-bling. Son regard s'attarda à découvrir un visage familier. A une époque, il pouvait compter sur Zak pour dérider ces soirées coincées. Le jeune politicien, le vent en poupe, n'avait plus de temps à lui accorder à présent. Lors de la dernière soirée, la fille d'un grand homme politique s'était néanmoins laissée tenter. Astoria Harker, lui semblait-il. Mais la belle blonde n'était pas là non plus. Aaron se trouvait donc tout seul, à errer entre ses âmes superficielles et hypocrites.
    Soudain, son espoir s'accrocha au nom Damian J. Bennett. Un espère de PDG, les poches bien pleines et la vie de bad boy qui va avec. Les deux hommes s'étaient croisés au cours de soirées mondaines du même acabit. Ils avaient rapidement sympathisé, trouvant chez l'un et l'autre la soif de s'éclater et non d'observer cet air solennel qui n'allait à personne, et encore moins à eux. Aaron entreprit donc d'apercevoir l'homme tant espéré. Mais il se trouva rapidement frustré par son absence.
    Cela devenait donc une évidence : il allait s'emmerder sec.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Ven 8 Aoû - 22:11


Tenue correcte exigée
PART I Feat Ω Aaron Redfield



Une alarme assourdissante me rappela que je prenais encore du retard sur mon agenda. Depuis mon retour dans cette ville, il n’y avait pas eu une journée où je n’avais pas entendu cette alarme me rappelant que je devais arrêter de travailler sur la nouvelle section secrète dans mon bureau. La nouvelle section allait simplement être cachée derrière un faux mur, mais c’était une rénovation nécessaire, surtout si je voulais combiner les deux facettes de ma vie. Cette fois l’alarme me rappela qu’une soirée mondaine, à laquelle je n’avais pas reçu d’invitation, allait commencer lorsque le coup de vingt heures allait arriver. J’avais pris connaissance de cette soirée grâce à un de mes clients, l’oublie ne me dérangeait pas, mais je comptais bien m’y rendre et faire parler de moi. Ce genre de soirée n’avait jamais été mais préférer, des gens trop prétentieux et hypocrites pour ce parler durant l’année ou encore pour aller des causes, mais qui a l’occasion d’une soirée, tentaient de faire oublier les 364 autres jours de l’année.

Mon père était un adepte, chaque fois qu’une soirée pouvait avoir lieu, il s’empressait de confirmer qu’il allait prendre part à la fête, me laissant quelques fois au soin d’une gardienne. Malgré l’ambiance bien trop terne, je devais tout de même quelqu'une de mes relations bien placées à ces soirées. Mon père me disait souvent qu’avoir beaucoup de contacts bien placés est l’une des clés du succès lorsqu’on est PDG d’une entreprise. D’un simple mouvement de doigt, j’éteignis finalement l’alarme, camouflant la pièce avec le faux mur. Heureusement j’avais déjà mon habit sur le dos, je me dirigeai donc rapidement vers l’ascenseur, puis je descendis vers l’un des stationnements souterrain, histoire de prendre ma voiture et ce même si la soirée était à quelques minutes de mon immense tour à bureau.

En quelques instants seulement, je fus arrivé et je poussais dans la porte menant à la salle de réception. Ma première réaction fut de soupirer, puis finalement je repris ma route, avançant dans la foule de gens. Quelques hochements de tête en signe de salutation et une coupe de champagne plus tard, j’aperçus finalement quelqu’un qui allait m’aider à pimenter cette soirée, qui pour le moment était beaucoup trop calme. Je m’approchai donc de cette personne tranquillement, puis je pris la parole, tout en posant ma main sur son épaule. « Je ne savais pas que les Rockstar avaient encore le temps de venir dans ce type de soirée.»



Codage by Lion Broken Heart sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Dim 10 Aoû - 21:19

    Finalement, Aaron s'était laissé choir sur une chaise légèrement à l'écart. Son regard voyageait de visage en visage, tentant d'y décrypter les intentions masquées. Mais, à vrai dire, sa petite enquête psycho-émotionnelle ne le menait pas loin, et il sombrait dans l'ennui. Il s'amusa cependant un moment à observer son père qui tentait de faire bonne figure en société. A deux reprises, ce dernier avait désigné son fils du menton, tirant un sourire mou au concerné. En tant que membre fondateur et fils de, Aaron représentait Tainted Fate, épargnant ainsi aux trois autres ce genre de réjouissance.
    L'envie de se fumer un joint le titilla, histoire de tromper l'ennui et de s'extraire de cette hypocrisie ambiante et étouffante, de quitter ce monde surfait pour revenir aux essentiels... et surtout pour planer. Redfield n'avait rien à partager avec ces bonnes gens, trop bien pour lui. Du moins, en étaient-elles persuadées. Et le musicien ne rechignait pas à leur donner ce plaisir. Après tout, tout groupe nécessite son bouc émissaire et ses marginaux afin de bien fonctionner, et Aaron acceptait ce rôle, en faisant même sa marque de fabrique. Les gens se rassuraient en n'étant pas comme lui, en le jugeant, en s'en différenciant. De son côté, Aaron y gagnait autant de mépris que d'intérêt. Les conversations le mentionnaient toujours au moins une fois : qui était ce tatoué, l'air blasé ? qui était cet adolescent attardé ? Donc, quitte à passer pour un mec coincé à ses quinze ans, autant se faire un joint.

    Alors qu'il allait pour se lever, une main l'écrasa sur sa chaise. Complètement engourdi, Aaron resta bête un instant, ne sachant pas qui le maintenait ainsi en place. Une voix assurée et suave lui donna un premier indice. Le rocker se laissa aller à un sourire. Sa soirée allait peut-être prendre un autre tournant que celui de se défoncer seul sur le balcon et de faire l'objet des critiques acerbes de tous ces biens pensants.

    Damian ! s'exclama t-il, comme un enfant qui retrouvait un oncle perdu de vue depuis trop longtemps. Tout s'perd mon vieux... Plus de sex, drugs and rock'n'roll, mais des soirées canapés crevette et fourrés saucisse.

    Aaron se leva et offrit une accolade amicale à son tout récent ami. Ils ne s'étaient vus que deux ou trois fois, mais ils s'étaient directement bien entendus. Malgré son statut de PDG, Bennett était un homme qui aimait s'amuser, et Aaron ne demandait que ça : ils s'étaient donc tout naturellement trouvés. La dernière soirée ne s'était pas finie sobrement, mais le rocker en gardait un très bon souvenir.

    J'espère que t'es pas venue pour les filles... Sauf si tu tapes dans le plus de 70 ans.

    La soirée pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Lun 11 Aoû - 0:28


Tenue correcte exigée
PART II Feat Ω Aaron Redfield



J’avais connu Aaron dans l’une de ses fameuses soirées mondaines, fallait dire qu’il y en avait à tous les mois à Gotham, donnant ainsi une chance, à toutes ses riches et très égocentriques personnes, de faire bonne figure aux yeux de la société. Une société qui crée de plus en plus de criminels à cause du désespoir et du haut tôt de chômage. Si au moins les fonds amassés servaient à aider les pauvres Gothamites ayant besoin d’aide à tout prix, mais non c’était trop demander à ses gens qui préféraient cracher sur ses gens en besoin plutôt que de les aider. Heureusement, Aaron ne faisait pas partie de ce groupe de gens et moi non plus d’ailleurs, je venais simplement pour sauver l’image de la jadis grande famille Bennett, alors que pour sa part, mon ami rockeur le faisait pour ne pas avoir son père sur le dos trop souvent, du moins dans ma tête c’était la raison principale.

Après l’avoir finalement retrouvé, j’engageai la conversation, le clouant au siège qu’il avait décidé d’occuper avec une envie très désintéressée. Lorsqu’il me fit face finalement, il me prit dans ses bras, afin de faire une accolade amicale. Accolade qui attira les regards, comme si ce fameux guitariste ne pouvait pas entretenir une relation amicale avec un homme de ma trempe. Les souvenirs de nos dernières soirées restaient toujours très flous, il faut dire que les nombreux litres d’alcool que nous avions l’habitude de prendre ne devaient généralement pas aider la situation, mais les moments que je parvenais à retrouver étaient tout simplement mémorables. Souvent j’avais des questions à propos de cette fréquentation, disons comme tous ces pauvres gens le disaient, peu recommandable. À chaque lendemain de soirée, les mêmes questions revenaient, comme si mes réponses n’étaient jamais satisfaisantes. Les gens ne semblent pas comprendre qu’Aaron et moi ont le même fond et la même mentalité, du moins en partie, personnes ne veut comprendre que pour nous l’important c’est de s’amuser dans ce genre de soirée, nous aurons assez de temps, pour être des vieilles sèches comme eux, dans plusieurs dizaines d’années.

Plus rapidement, que le roadrunner qui s’enfuit du coyote, Aaron me fit comprendre qu’il n’avait pas vu de jeune femme, mais que des vielles ayant pratiquement plus d’années de vécu que le nombre qui leur restait réellement à vivre. « Ne t’en fais pas, je suis fidèle à une femme désormais…» Je n’attendis même pas sa réaction verbale, ne voyant que son regard changé, passant de l’air amuser à celle de la surprise, puis je repris la parole sur-le-champ. « Je rigole, craint pas je suis loin de l’étape du mariage et il n’y a pas de femme dans mon lit le soir quand je me couche, mes nouvelles responsabilités prennent trop de mon temps. D’ailleurs, je crois avoir vu une petite serveuse parfaite pour toi, elle tente de dissimuler un tatou, mais sa robe le laisse paraître, elle pourrait être ta cible de la soirée, en espérant qu’elle ne soit pas morte d’ennuyer bien sûr. »

Je me mis à avancer, cherchant la jeune serveuse du regard, tout en me dirigeant vers l’extérieur, les premiers discours n’avaient pas encore été prononcés, c’était donc le temps de prendre l’air avant d’endurer les nombreux mensonges qui allaient être prononcés en cette soirée chaude.



Codage by Lion Broken Heart sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Mer 20 Aoû - 12:34

    Enfin sauvé de l'ennui, Aaron buvait les paroles de son ami. Bien qu'il détestait ce genre de soirée mondaine et hypocrite, son père tenait à ce qu'il l'accompagne. Selon lui, c'était une opération mercantile essentielle à la promotion du groupe. Tainted Fate avait une mauvaise réputation : c'était un groupe à minette qui jouait des excès afin d'émouvoir une jeunesse influençable. Leur publicité d'une vie sex, drugs and rock'n'roll scandalisait les parents autant qu'elle animait les jeunes en manque de sensation. Or, au delà d'une image vendeuse, un fond de réalité rendait le groupe encore plus sulfureux. Personne n'ignorait leur consommation de drogue, plus ou moins importantes selon les membres du groupe. Leur goût pour l'illégalité en tant qu'effraction des limites sociales faisait parler d'eux. Si bien qu'ils étaient devenus des garçons peu recommandables, plus que des badboy, des criminels. Bien évidemment, la presse grossissait leurs vices : fallait bien faire les titres people. Si ce petit jeu les avait amusé dans un premier temps, maintenant, ils en souffraient plus qu'ils n'en profitaient. Alors qu'au fond, ils ne faisaient rien de mal. Adolescents sur le tard, ils continuaient d'expérimenter la vie, leur corps et leurs limites. Plus qu'une envie de se faire voir, un besoin de se construire une identité. La drogue n'était pas là pour le fun, même s'ils se leurraient à ainsi la prendre ; elle était là pour faire taire les doutes et les souffrances. Ils n'étaient que des déchets issus au rang de rockstars idéalisées.
    Damian avait su voir au-delà de cette façade hyper lookée et mercantile. Les deux jeunes hommes s'étaient liées d'une amitié sincère, bien que celle-ci ne se concentra que sur le divertissement. Benett avait besoin de rompre avec son quotidien de PDG, et Redfield ne savait pas vivre en dehors des excès. Ils étaient de vrais gamins, heureux d'enfin fuir leurs responsabilités. Seules importaient les filles et la quantité d'alcool ingérée.

    Lorsque Damian avoua la fin de son célibat, Aaron resta con, la bouche entrouverte. Même s'il sentait la vanne venir, il ne pouvait s'empêcher d'y croire, ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Heureusement, le PDG démentit rapidement toute implication dans une vie conjugale et commença à reluquer la marchandise. Le rocker s'attarda sur la serveuse désignée. Bien sur qu'il l'avait déjà repéré : une petite blonde pulpeuse avec un air de cochonne fini. Et bien sûr qu'il l'avait déjà abordé. Hélas, sa couleur de cheveux était à l'image de son QI. La serveuse l'avait rapidement remis, jouant les groupies hystériques. Le musicien n'avait pas prolongé l'altercation.

    Ouais, je sais... Une potiche, et aucun enjeu. Franchement, je préfèrerai un peu plus de challenge qu'une fan avec un petit pois en guise de cervelle bien remplie...

    Aaron emboita le pas de son ami. Ils allèrent se planquer sur le balcon. En chemin, le rocker prit une énième coupe de champagne. La nuit était chaude et étouffante. Aaron défit deux boutons de sa chemise afin se laisser sa peau respirer. Il se cloua machinalement une clope au bec et tout en cherchant son briquet dans sa poche, il vint aux nouvelles :

    Alors comme ça tu restes enfermé dans ton petit bureau à crouler sous les responsabilités ? P'tain, c'est pas une vie mec... Surtout si tes seules soirées sont de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Ven 29 Aoû - 21:16


Tenue correcte exigée
PART III Feat Ω Aaron Redfield



Je profitais généralement de la présence d’Aaron pour me laisser aller et profiter de la nuit, car en temps normal je restais un peu plus réservé dans mon coin, n’aimant pas ce type de soirée. L’amitié que j’avais construite et rapidement avec ce rockeur était, passagère, dans le sens qu’on se voit généralement que dans les soirées où mon statut m’oblige à prendre part à celle-ci et dans ceux que son père l’oblige à visiter également. Toutes deux victimes de l’obligation, nous cherchons une façon de s’éloigner des projecteurs et du regard des autres invités, mais je me devais d’avouer que j’appréciais ce personnage.

J’avançais dans la foule, me dirigeant vers la serveuse, quand Aaron m’indiqua qu’il l’avait déjà rencontré et à son grand désarroi, étant donné qu’elle n’arrivait pas à cacher son côté groupie et encore moins son intelligence diminuée, certainement à cause de toutes les produits qu’elle utilisait pour que ces cheveux blonds tienne sur sa tête. Je changeai donc de trajectoire, me dirigeant vers l’extérieur de l’immeuble, tassant les gens au passage avec mes épaules imposantes. Le balcon était généralement notre endroit favoris, car il nous permettait de s’éloigner de la masse de personne, pour ma part je profitais de l’air frais, alors que pour Aaron, ça lui permettait d’apprécier une clope.

L’air était chaud et étouffant, mais nous étions encore mieux qu’à l’intérieur. Ne craignant pas une chute, je m’approchai du bord et prise place collant mon dos contre celui-ci, me retournant afin de faire face au populaire musicien. «Non… mon bureau est immense tu ne peux pas dire petit…» Je me mis à rigoler, puis je repris finalement mon sérieux afin de continuer la réponse à la question qu’il venait de me poser et ce même s'il n’avait pas tout à faire tort, car en dehors de mes activités en tant que l’Archer, je n’avais pas réellement une vie depuis mon retour. « Non, sincèrement j’ai une vie en dehors de ce statut, mais le travail est tellement demandant. C’est vrai que je m’amuse un peu moins qu’avant, mais ça reste ma décision et je ne regrette pas.» Même si je voudrais lui faire confiance et lui dire, rien ne m’affirmait qu’il tienne sa langue, je décidai donc de m’éloigner le plus possible du sujet. « Ma vie n’a rien de palpitant désormais, surtout comparé à la tienne. Comment va le groupe et surtout les groupies?» J’apportai la coupe de champagne vers mes lèvres, dégustant le victorieux gout qui s’imprégna dans bouche, puis je continuai de regarder le fêtard devant moi. « Après tout, tu dois bien en profiter et en satisfaire quelques-unes.» Dis-je en rigolant.



Codage by Lion Broken Heart sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Mer 3 Sep - 16:36

    L'air avait beau être étouffant, il était bien plus respirable que celui dans la salle de réception, chargé de parfum et d'arrogance. Aaron n'arrivait décidément pas à se fondre dans la masse de ces riches citoyens de Gotham. Pourtant, peu de choses différenciaient le rocker du reste de la foule. Tous deux vivaient dans l'opulence, guidés par l'envie plus que par le besoin, s'encombrant du superflu et de l'inutile. Ils étaient considérés comme des privilégiés, ne connaissant ni la crise ni la misère. L'argent n'avait plus aucune valeur tant il était abondant. Mais là où Aaron espérait se démarquer de toutes les fortunes ici présentes, c'était en ne faisant aucune promesse, aucun étalage d'une pseudo-bonté humanitaire. Et pourtant, tous les mois, son compte se sacrifiait pour la bonne cause. Non, en fait de compte, il le valait pas mieux qu'eux, et s'enfoncer en prime dans le déni. Mais alors, pourquoi n'arrivait-il pas à se sentir à son aise parmi les siens ? Peut-être parce qu'il était né dans les baffons de Gotham, abandonné à la naissance par une mère certainement camées jusqu'à la moelle. Son adoption par les Redfield avait été une chance inespérée... mais alors pourquoi n'arrivait-il pas à être reconnaissant ?

    Pensif, Aaron n'entendit pas les premières remarques de son ami. Il se rattrapa néanmoins en offrant à Damian un regard concerné lorsque celui-ci s'intéressa à sa vie de rockstar. Un sourire gras se répandit sur ses lèvres tandis que Bennett faisait allusion à sa vie sexuelle de célébrité. D'un haussement d'épaule, il vint cependant démentir les idées reçues.

    Tu sais, faut pas croire... En ce moment, je passe ma vie en studio, à enregistrer le prochain album et ce n'est pas bien palpitant. Mais au moins je vis ma passion. Je ne pense pas avoir le droit de me plaindre. Aaron écrasa sa cigarette dans un cendrier, marquant une pause, comme s'il avait besoin de formuler à l'avance sa réponse. Le groupe ? Bien. 'fin, disons que les sessions studio nous mettent les nerfs à rude épreuve et je me suis un peu pris la tête avec le chanteur... La classique rivalité guitariste soliste-chanteur ! Et les groupies... hum... de plus en plus jeunes. C'est déprimant ! Bientôt va falloir demander l'autorisation aux parents.

    Redfield adressa une moue amusée à son ami. Les deux jeunes hommes n'étaient pas de grands romantiques, et lorsqu'il s'agissait de parler filles, leur discours devenait celui de consommateur insensible. Mais au fond, cela n'était qu'un moyen de se défendre de ses sentiments. Aaron avait tendance à facilement s'amouracher, et penser en terme de consommation et non d'amour l'aidait à éviter de sombrer dans la niaiserie. Et puis, ça ne le faisait pas de parler émotions avec un autre mec, surtout avec Damian.

    Mais si tu veux tout savoir, je crois que mon avenir proche va s'encombrer d'un principe de fidélité bien judéo-chrétien.

    Sarcastique, le rocker faisait allusion à Honey. Après avoir passé bien huit ans sans se voir, le hasard les avait rapproché subitement. Depuis, ils se fréquentaient de plus en plus régulièrement. Or, l'accident de Honey avait basculé les bases de leur relation, effaçant le charnel pour surligner le sentimental.

    Aucune belle demoiselle en vue ? C'est pas cool de rentrer le soir dans un appartement vide et de se coucher dans des draps glacés...
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Lun 8 Sep - 1:39


Tenue correcte exigée
PART IV Feat Ω Aaron Redfield



L’attention que je portais aux réponses d’Aaron n’était pas le meilleur, je me devais d’avouer qu’en fait je l’écoutais pas réellement, certes j’entendais bien les choses qu’il me disait, mais ma concentration était fixée sur autre chose. Malgré mon manque d’attention, je regardais le guitariste vedette, lui offrant ainsi une preuve que je n’étais pas totalement ailleurs. Sans être une Rockstar, je comprenais assez bien ce qu’il pouvait vivre et ce même si nos vies étaient totalement différentes. Ma pleine écoute lui fut offerte lorsqu’il fit allusion à un avenir basé sur la fidélité, surpris je décidai tout de même de pas m’aventurer plus loin dans mon questionnement. Moins j’en savais et mieux c’était, non pas car ça m’importait peu ou pas, mais plus j’avais développé cette façon de voir les choses en Europe. C’était comme un moyen de défense pour moi, connaitre tous les petites fréquentaient de mes amis ou collègue, je n’aurais certainement pas autant de cible à mon actif.

Après un court instant de silence, Aaron me renvoya la question, m’indiquant par le fait même que ça devait pas être cool de renter seul le soir. Je ne pouvais pas dire non à cette question, mais je ne pouvais pas dire le contraire non plus. Avec mon rythme de vie, je devais avoir le moins de distraction possible, travaillant le jour et jouant les héros la nuit. D’un autre côté, il y avait cette fille que j’avais aidé dans une ruelle quelques jours plus tôt, Rachel. Je me contentai de regarder Aaron avec un léger sourire en coin qui semblait tout dire, puis quelques mots suffire. « Je me plains pas.» J’aurais pu lui en dire plus, mais rien n’était sérieux avec cette Rachel et rien ne m’indiquait que ça pourrait éventuellement le devenir, malgré tout je ne fermais pas la porte.

L’immense porte, qui nous avait permis de s’échapper de la foule auparavant, s’ouvrit sur une femme qui nous indiqua que les discours étaient sur le point de commencer. Un signe de tête approbateur fut nécessaire pour qu’elle retourne à l’intérieur, claquant pratiquement la porte en verre trempé. Je pris une grande respiration, puis je m’approchai de la porte, avant de laisser filer quelques mots vers Aaron. « Allez viens, nous allons avoir la chance d’écouter les sottises qu’ils veulent faire croire aux gens et avec un peu de chance nous pourrons nous sauver par la porte d’entrée. »



Codage by Lion Broken Heart sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Dim 14 Sep - 19:41

    Apparemment, Damian avait lui-aussi la tête ailleurs. Aaron ne s'en formalisa pas, mais réussit néanmoins en s'en vexer intérieurement. En fait, ce n'était pas tant qu'il en voulait au PDG de l'avoir ainsi ignoré, mais plutôt qu'il souffrait de n'avoir pu être assez intéressant pour conserver son attention. Mais il devait se faire une raison : il n'était pas passionnant. Et Bennett non plus. Leur amitié avait ça d'étrange qu'elle ne reposait pas vraiment sur une complicité vivace et intime. Au contraire, ils partageaient peu d'information personnelle, préférant juste s'éclater ensemble en consommant plus que leur foie ne le tolérait. Ils étaient des potes de beuverie en quelque sorte, rien de plus, rien de moins.

    Hélas, l'heure n'était pas à la beuverie. Une femme s'avança sur le balcon pour annoncer le début du discours. Aaron ne réprima pas un soupir sonore et profondément agacé, écrasant sa clope dan un cendrier voisin. Damian se montra moins ennuyé mais guère plus emballé, lui proposant de se faire la malle par la grande porte. Sans rien ajouter, le rocker lui emboita le pas et rejoignit la salle de réception.
    L'air était étouffant et chargé d'odeurs plus agressives les unes que les autres, que ce soit le parfum du Chanel n°5 ou la flagrance des petits fours au chèvre. Une foule s'était constitué devant l'estrade où un homme bedonnant attendait le silence pour commencer son blabla. Avec un sourire amusé, Redfield se remémora sa dernière soirée mondaine. Il y avait fait la connaissance d'Astoria Harker avec laquelle il avait joué les mauvais élèves. Au lieu d'écouter le prof, ils avaient fumé un joint en cachette avant de se livrer à un rock endiablé. Mais ce soir, la belle n'était pas là, et Aaron devait tromper son ennui avec Damian.

    Une main se posa lourdement sur son épaule, lui tirant un sursaut effrayé. Le visage rougi de son père apparut derrière son épaule. Génial, voilà qu'il avait son chaperon sur le dos. Son père salua Bennett, le bassinant avec quelques phrases pré-pensées et hypocrites. Aaron roula des yeux et chercha du regard de quoi satisfaire son envie de boire. Son choix se porta sur un kir. Adepte de la bière à 10%, il se trouvait bien ridicule avec son kir royal dans la main, à juste tremper les lèvres pour ne pas le boire d'une traite.

    Après quelques minutes, le discours commença. Le père d'Aaron les abandonna pour aller se placer quelques mètres plus loin, avec un groupe d'amis. Ne prenant même pas la peine d'écouter les premiers mots, le rocker râla :

    J'espère que t'as une idée pour qu'on s'arrache d'ici en mode discret parce que je ne pourrai boire toutes ces conneries sans dégueuler...
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Lun 22 Sep - 23:44


Tenue correcte exigée
PART V Feat Ω Aaron Redfield



Le retour à la salle fut très rapide, je savais qu'Aaron allait me suivre, d’autant plus que j’avais balancé l’idée de nous tirer par la grande porte. Nous allions devoir rester discrets et éviter les regards lourds des autres très richissimes personnes qui occupaient la même salle que les deux fêtards. Différentes odeurs se glissèrent jusqu’à mon nez, toute autant désagréable les unes que les autres. Le discours n’avait pas encore commencé, mais l’un des hommes politiques, les plus importants de Gotham, était déjà sur la scène, cherchant le silence afin de commencer à dire ses menteries.

Mon attention se porta vers le père d'Aaron, nous avions eu la chance de se voir quelques fois, tout comme Aaron, je l’avais rencontré dans des soirées mondaines. Contrairement à son fils, je n’étais pas capable de voir le père Redfield sur un portrait. Il m’envoya les paroles qu’il envoyait à tout le monde ici. Pour tout dire c’était bien plus de l’hypocrisie que d’autres choses, mais je le laissai parler, ne cherchant même pas à répondre, un simple hochement de tête allait faire l’affaire. Je faisais ça pour moi bien sûr, car je ne voulais pas entrer dans une discussion sans but, mais également pour Aaron, la surveillance de son père à son égard était des plus inutiles, car peu importe Aaron allait continuer sa rébellion.

Le discours commença, puis j’eus la chance d’entendre mon nom dans le début du discours. Ça me rendait totalement malade, entendre mon nom dans un discours aussi faux et mensonger, ce n’était vraiment pas mon activité préférer. Aaron me demanda si j’avais un plan et évidemment un plan et il était très simple. « Un plan tu dis… Oui j’en ai un allez vient.» Je me mis à reculer d’un pas certains, puis je me retournai faisant désormais dos à la scène. Certaines personnes se mirent à nous regarder, mais je n’avais pas l’intention d’arrêter ma marche vers la porte d’entrée. Mon plan était assez simple, se foutre des gens et quitter cette soirée totalement banale, prenant la direction d’un bar pas très loin. « On sort d’ici assez vite et on trouve un bar, voilà mon plan.» J’arrivai finalement à la porte, puis je poussai dedans afin de sortir, suivie de mon ami de buverie.  



Codage by Lion Broken Heart sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Ven 26 Sep - 11:45

    Aaron fixa ses chaussures, perdu dans ses pensées. Ou plutôt, un marasme de sentiments contradictoires. D'un côté, il se sentait excité à l'idée de faire le mur avec un ami pour une soirée des plus mémorables ; mais en même temps, une violente culpabilité le paralysait. Son manque de maturité le frappait. Cette honte, il l'avait lu dans le regard de son père qui voyait en lui l'échec de ses aspirations. Aaron avait l'impression d'être un imposteur, de mentir au monde entier et avant tout à lui-même. Après tout, il n'était pas mieux que ces gens : il était tout autant hypocrites, tout autant bercé d'illusion de bonté humaine, et tout autant méprisable. C'était pour ça qu'il ne voulait pas grandir, qu'il voulait rester l'adolescent attardé qu'il était. Il n'avait pas la carrure pour entrer dans le monde des gras. Son immaturité était frappante. Or, le monde des responsabilités et des contraintes ne l'attiraient pas. Et même au contraire, le faisait fuir.
    Le rocker jeta un regard à Damian. Il devait avoir son âge, à deux ans près, et Bennett était un homme fait et fini. Il dirigeait d'une main de maître une grande entreprise. Et s'il était déconneur, il demeurait un homme sérieux et loquace. Aaron apparaissait franchement comme un assisté à ses côtés. Il devait son existence dans le monde à un talent artistique ; sauf que la qualité ne rimait jamais avec notoriété. Redfield devait sa fortune à une horde de jeunes filles aux hormones en effervescence, et il le savait. Etait-ce donc cela son accomplissement sur Terre ? Quelle trace laisserait-il derrière lui ?

    Lorsque Damian avoua avoir un plan, Aaron sortit de sa torpeur et accorda un sourire sans joie à son compagnon de beuverie. Le PDG décida de sortir par la grande porte, en mode je m'en foutiste. Aaron haussa les épaules et le suivit, peu soucieux de ce que les gens penseraient de leur sortie si peu discrète. Néanmoins, lorsque la porte se referma dans son dos, il sentit le poids du regard de toute l'assistance mais aussi de son père. Un soupir abattu le secoua. Il emboita cependant le pas du PDG jusqu'à se retrouver dehors, sur le trottoir.

    Où on va à présent ? J'avoue que cette soirée m'a endormi... J'irai bien me réveiller au son de bonnes basses.

    Malgré son amour pour la musique de qualité, Aaron aimait aussi se perdre dans les basses fréquences électroniques. Le rythme, minimal, avait le don de lui nettoyer la cervelle. Et puis, l'ambiance était propice à se repoudrer le nez et à se coller à de belles plantes.

    Tu te sens de déhancher ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Jeu 27 Nov - 7:32

Tenue Correcte Exigée

   Aaron Redfield & Damian Bennett

   
Je venais de tourner le dos à la réputation que j’aurais dû accepter, celle de l’homme millionnaire qui aime bien donner une somme de sa fortune seulement pour avoir l’appréciation des autres personnes qui s’amusaient à faire pareil, car au final l’important pour eux c’est l’image que la société à d’eux. Mes quelques années en dehors de Gotham m’avaient appris plusieurs choses et les différentes soirées que j’avais fréquentées avec le temps m’avaient appris que ce n’était certainement pas le genre de vie que je désirais et que j’avais simplement à briser cette image pour ne plus avoir cette étiquette.

L’air frais de l’extérieur vint rapidement s’abattre contre mon visage, me permettant de relâcher un long soupire de satisfaction, enfin nous étions sortis de cet endroit. Si seulement j’avais pris le temps de tourner la tête vers Aaron, j’aurais remarqué que mon compagnon de buverie était un peu déchiré par cette situation, mais non, j’étais trop occupé à contempler la lueur des lumières qui éclairaient la rue qui nous accueillait depuis peu. Je me mis à écouter le chanteur et ce sans même me retourner vers lui. Nous étions sorties certes, mais nous n’avions toujours pas choisi l’endroit qui nous permettront de boire un bon coup et de toute façon, ça m’importait peu, en autant que nous étions plus à cette fichue soirée mondaine. «Tu sembles avoir une idée en tête, je te fais confiance et je te suis, allons-y» Nous ne nous connaissions pas tellement moi et Aaron, mais j’avais confiance en lui, je savais très bien qu’il me mènerait à une place super et propice à ce qu’on partage une autre belle soirée.

Aaron ce mis à avancer dans les rues éclairées, puis j’emboitais le pas le suivant, alors que nous prenions la direction d’un bar ou d’une boîte de nuit, pour être franc sa m’importait peu, je voulais juste partager quelques verres avec lui et regarder quelques femmes trop saoules dansées et faire des folles d’elle-même. Il était certain que certaines nous approcherait, mais c’était désormais une habitude pour nous, car la soirée se terminait toujours pareil quand moi est le chanteur passait des soirées ensemble.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Jeu 27 Nov - 19:22

    L'air frais leur réserva un accueil des plus agréables. Même s'il allait devoir se justifier face à son père pendant des heures, le rocker était ravi d'avoir pu s'extraire de cette soirée pompeuse et hypocrite. Il n'était pas fait pour ça de toute façon. Un sourire soulagé étira les lèvres du jeune homme. Ce petit goût de victoire lui donna des envies de grandeur pour la soirée à venir. Il voulait s'éclater, quasiment au sens littéral. Il rêvait d'un lendemain engourdi et vierge de tout souvenir. Il voulait s'oublier.
    A côté de lui, Damian semblait pensif. Regrettait-il sa fuite ? Aaron donna un coup dans le bras du PDG :

    Tire pas cette gueule. On dirait que tu regrettes déjà le parfum des momies de la soirée...

    Oui, il avait une idée très précise en tête de ce qui les attendait. Et Bennett faisait une erreur en lui faisant ainsi confiance. Monsieur le PDG allait encore une fois finir dans un bien triste état.

    Tout en se vissant une clope au bec, Aaron demanda au voiturier d'aller chercher sa décapotable. L'homme hésita un instant, leur demandant si la soirée était déjà finie. Le regard lourd de sens, le rocker invita le voiturier à se dépêcher.

    Quelques minutes plus tard, la voiture filait à vive allure dans les rues de Gotham. La radio crachait un rock pêchu prônant un mode de vie sex, drugs and rock'n'roll. Aaron n'avait rien dit à Damian de leur destination, précisant juste que ça serait une surprise. Direction le Sidekick, une ancienne friche réhabilitée en immense boite de nuit. Le musicien aimait bien y aller. La musique y était plutôt de bonne qualité. La boite ne passait pas les DJs commerciaux aux compositions fades et insipides. Selon les soirées, la trance ou la hardtek était à l'honneur. L'ambiance était alors bien plus propice à l'éclate, les esprits allégés par les drogues.

    Une fois devant la boîte, Aaron observa son ami, espérant que le lieu lui plairait. Ça devrait le changer des soirées mondaines et des boites-lounges huppées. L'entrée était néanmoins sélective au Sidekick, n'y rentrait pas le dernier clodo toxico, loin de là. L'endroit était réservée à la jeunesse dorée de Gotham en mal de sensation. Les murs de l'établissement peinaient à étouffer les basses. Grisé par ce qui restait encore à advenir, le rocker invita Damian à le suivre. Le vigile les laissa rentrer au premier coup d'œil. Les deux hommes présentaient bien, et n'étaient pas des visages inconnus à Gotham. Quelques mots dans l'oreillette plus tard, un serveur les accueillit et leur offrit un carré VIP attenant à un second dans lequel un groupe de nanas semblaient fêter l'enterrement de vie de jeune fille d'une d'entre elles. Du pain béni. Aaron donna un coup de coude au PDG, l'accompagnant d'un sourire gras au possible. Une bouteille de vodka commandée, le rocker prit place dans l'un des canapés de leur carré VIP.

    J'espère que l'ambiance te plaira. Je ne sais pas trop si tu connais ce genre... d'univers.

    D'un geste de la main, Aaron interpella une jeune femme qui les avait suivi depuis l'entrée. Il la connaissait. C'était une dealeuse. Elle proposait de bons produits. Le musicien laissa le choix au PDG.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Ven 28 Nov - 0:22

Tenue Correcte Exigée

  Aaron Redfield & Damian Bennett

 
On attendait encore le véhicule de mon copain, le valais semblait un peu incertain, mais après que Aaron ait insisté une seconde fois pour obtenir son véhicule, le valais finit par aller chercher la propriété du rockeur. En quelques instants nous quittions la devanture de l’immeuble qui accueillait près de cent personnes très riches, cherchant à bien paraître. J’avais accepté de faire confiance à Aaron sur l’endroit vers où nous allions terminer notre soirée et je ne m’avais pas trompé. Le rockeur avait déjà son idée en tête, surtout à voir la vitesse à laquelle il roulait dans les rues de Gotham, il savait où il allait me mener ce soir.

La voiture s’arrêta devant une place appeler le Sidekick, un endroit qui m’était totalement inconnu, certainement une place qui avait ouvert durant mon absence, mais l’endroit semblait assez sympathique de l’extérieur. Déjà en arrivant devant la porte, il était facile de se rendre compte que l’accès était limité, mais pas à un certain nombre de personnes, plutôt à un certain genre de personne. Deux personnes se firent retourner devant nous, puis nous arrivâmes devant le gardien qui nous laissa entrer sans problème, nous saluant en utilisant notre nom de famille, fallait croire que nous n’étions pas n’importe qui dans cette ville, du moins pas ici.

L’ambiance était incroyable, la musique était assez forte pour défoncer les tympans de n’importe qui est le nombre de personnes présentes faisait drastiquement monter la chaleur dans la boîte de nuits. Je suivais mon copain, contournant des jeunes en manque de sexe et en manque de sensation, plusieurs étant debout sur la piste simplement pour ne pas être seuls et d’autres facilement repérable aux tables, profitant de l’immense quantité d’alcool pour se saouler jusqu’à oublier leurs propres noms, comme je disais une ambiance incroyable. Je laissai Aaron utiliser ses quelques contacts, puis il me fit ensuite signe de le suivre, aussi fou que ça paraissait, il avait réussi à nous décrocher un endroit VIP, nous offrant une vue sur l’entièreté du club. Je m’installai dans l’un des immenses canapés, retirant mon veston au passage, puis je me penchai vers Aaron histoire d’entendre ce qu’il avait à me raconter. « Je me plains pas pour le moment, l’endroit est super, l’univers me reste inconnu, mais semble assez agréable, je sens qu’on se rappellera pas de grand-chose demain matin.» D’un geste de la main, Aaron fit signe à l’une des femmes qui connaissait, cette dernière s’approchant afin de nous offrir des substances qu’on ne pouvait pas réellement considérer comme recommandable. « Salut Aaron et salut mon chou, je vous sers quoi ce soir? J’ai plusieurs trucs qui pourrait vous intéresser, tu n’as qu’à demander.» La drogue n’était pas faites pour moi, j’avais essayé quelques trucs quand j’étais plus jeune, mais rien pour rester accrocher à ce genre de truc, je déclinai donc l’offre la renvoyant vers Aaron, qui lui allait surement profiter de sa présence pour s’acheter quelques trucs.

Une fois qu’elle eut fait son transfert avec mon copain de buverie, la femme quitta, nous laissant à nouveau seul dans notre petit palace VIP. Je me penchai vers Aaron à nouveau, cherchant à attirer son attention pendant qu’il profitait de ses derniers achats. « Alors vieux, on fait venir quelques filles ici… histoire de profiter encore plus de la nuit?» Je lui tendis un shooter de vodka, tentant le mien vers lui afin de porter un toast à cette soirée qui sera bien vide oubliée.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Jeu 4 Déc - 22:06

    Pour sûr, ils ne se rappelleraient de pas grand chose demain, peut-être même de rien, mais là était quelque part l'enjeu de cette seconde partie de soirée. Cependant, trop prudent, Damian préféra oublier la misère de son existence dans l'alcool. Aaron était plus porté sur les psychotropes. Alors que le PDG refusa les propositions du dealer, le musicien haussa les épaules : tant pis pour lui. Le choix du rocker se porta sur de la coke. Simple et efficace. Il aimait l'état dans lequel le plongeait la cocaïne. Une sorte d'apparente légèreté dans laquelle son ego se gonflait fallacieusement, frôlant la mégalomanie. Aveuglé par une assurance sans borne, il avait l'impression que le monde se pliait enfin à son bon vouloir. Il était ainsi capable de tout, comblé et complété.

    Hum... Je pense qu'elles viendront d'elles-mêmes. Un duo de beaux célibataires comme nous qui accède immédiatement à un carré VIP, ça va attirer des culs.

    Adieu la poésie et les convenances. Aaron avait grillé son quota durant la première partie de soirée. Et puis, appelons un cul un cul. Ces filles n'étaient guère plus que l'enveloppe charnelle qu'elles s'évertuaient à mettre en avant. Le machisme se trouvait ici fondé car agissant comme un véritable aimant. Ces nanas là aimaient se coller à des mecs qui jouaient les vrais bonhommes, aussi misogynes et insultants pouvaient-ils être.

    Le rocker se saisit du shooter et leva son bras, invita Damian à un toast.

    Advienne que pourra.

    Là était bien sa philosophie du moment. Aaron voulait se débarrasser d'un passé trop encombrant et douloureux, et le futur n'était pas plus rassurant. Carpe diem. C'était déjà bien suffisant.

    D'un geste automatisé par l'habitude, le musicien découpa trois lignes dans la cocaïne versée sur le table. Il roula un flyer et s'enfila une première ligne. Quelques secondes suffirent à faire exploser sa confiance en soi. Il tendit alors le flyer roulé à son ami.

    Allez, histoire de continuer à être un stéréotype. Elle ne sera pas trop forte, dit-il en recoupant la ligne.

    L'idée n'était pas de pervertir son ami mais plutôt de l'inviter à l'accompagner dans son allégresse. Aaron savait qu'une fois sous coke, il déborderait d'énergie et commencerait à s'éparpiller. Il ne voulait pas laisser Bennett se laisser endormir par l'alcool. Comme en gage d'un échange, Aaron leur servit un second shooter qu'il but aussitôt, après l'avoir frappé.

    Ah, voilà les premières... laissa t-il tomber, son regard posé sur deux belles jeunes femmes de la table d'à côté, apparemment attirées par la bouteille, la coke et les belles gueules de leur voisin.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Lun 8 Déc - 23:46

Tenue Correcte Exigée

 Aaron Redfield & Damian Bennett

 
L’ambiance était au top, la musique résonnait dans tous les coins de l’immense boite de nuit, puis moi et mon compagnon de buverie nous tenions là dans l’un des salons V.I.P, fin prêt à faire la fête comme à chacune de nos rencontres. La plupart des regards c’était déjà tournée vers nous à notre arrivée, mais là c’était encore pire, c’est à croire que l’accès au petit salon que nous avions était vraiment spéciale. J’avais déjà ressenti cette pression visuelle ce poser sur moi, mais les enjeux n’étaient pas les mêmes. La dernière fois que ça m’était arrivé, j’avais un paquet de caméra braquée sur moi, ainsi que des micros tout prêt à m’écouter confirmer mon retour à la tête de l’entreprise familiale. Par contre, en ce moment c’était juste un gang de personnes sur la party, regardant en direction de deux hommes assez connus.

La femme aux diverses substances quitta notre petit emplacement, laissant à Aaron la commande qu’il venait de passer, de la coke sous toute vraie semblance. Ce dernier prit un premier shooté, m’invitant à faire de même, chose que je fis, puis il découpa des lignes avant d’en aspirer un par son nez. Je portai mon regard sur lui, le regardant faire ce qu’il devait avoir maintenant habitude de faire, mais ce n’était pas moi, je n’avais jamais pris de coke et je n’avais pas l’intention de le faire ce soir et ce malgré l’invitation d’Aaron à me joindre à lui.

Aaron me tendit le flyer, m’invitant à snifer, l’une des lignes qu’il venait de recouper sur la table. Je pris le flyer dans mes mains, regardant la table et les lignes, puis je retournai le papier roulé vers Aaron. « Sans t’offusquer, je vais rester à l’alcool, la drogue ce n’est pas trop mon domaine.» Je pris un autre shooter que je portai rapidement à ma bouche, tout en voyant deux filles se rapprocher de nous. Les deux femmes s’approchaient rapidement de notre petit endroit privé, puis elles se penchèrent vers nous. « Alors les filles, vous aimeriez vous joindre à nous?» Dis-je en regardant les deux femmes qui sourirent rapidement en acceptant l’invitation.

Après un court moment, mon regard se porta vers Aaron, ce dernier avait encore son flyer dans les mains et il coupait les lignes sur la table en offrant aux femmes qui venaient de se joindre à nous. « Aaron envoie-moi la bouteille sur ta droite.» Mon collègue prit la bouteille de vodka, puis me l’envoya tout en m’offrant à nouveau une ligne, que je refusai en me versant un shooté, plein à rebord, que je m’empressai d’ingérer, tout en laissant l’une des filles s’assoir près de moi.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett Sam 13 Déc - 18:28

    Non, décidément, Damian désirait respecter une ligne de conduite. Pourtant, le stéréotype du rail de coke n'était-il pas né avec les traders et les PDG ? Bennett voulait échapper à la règle, comme si la bave du crapaud ne pouvait pas atteindre la blanche colombe... Non, notre oiseau préférait se tremper les plumes dans l'alcool. Pourquoi pas ? Après tout, l'alcool n'était-il pas un combustible qui permettrait au phoenix de renaître plus rapidement de ses cendres ? Au delà de la métaphore, Aaron savait que le lendemain serait plus rude pour lui que pour son collègue. Mais contrairement à son ami, il n'avait aucun engagement à tenir. Ou plutôt, aucun engagement ne le retenait...

    Attirées comme des mouches par le miel, les deux jeunes femmes prirent place entre les deux amis. Tandis que l'une accepta le shooter proposé par Damian, la seconde se montra intéressée par la poudre. D'une voix langoureuse, qui trahissait néanmoins une angoisse palpable, la brune avoua être intéressée par un rail mais inquiète de ne plus pouvoir répondre de rien. Aaron partit d'un rire franc : n'était-ce pas ce qu'elle cherchait ? La jeune femme rougit et s'épala sur une mauvaise expérience. Le rocker n'en entendit rien, l'esprit plus occupé à se laisser saturer par les basses que par la voix pincée de sa voisine. Il hocha à intervalle régulier la tête, plus en rythme qu'en accord avec les paroles de la nana. Finalement, après quelques phrases pour la rassurer, la brune dénommée Keira se laissa tenter. Aaron lui fila la dose de Damian : les effets devraient être potables sans la défoncer pour autant.
    Tandis que Keira profitait d'un décollage en première classe, le rocker accorda un regard complice à son ami. La soirée promettait d'être mémorable... Enfin, disons qu'elle le serait mais qu'ils n'en retiendraient pas grand chose.

    Boosté par la coke, le musicien se leva, pris dans l'envie aller danser. Il embarqua la jeune femme qui planait plutôt en haute altitude. Un sourire béat s'était emparé de ses lèvres. Il l'entraina derrière lui, la tenant fermement par la main. Au niveau de Damian, il lui cria :

    On va danser un peu. Pas de bêtise, hein ?! Et si l'envie de bouger ton petit cul de gros coincé te prend, viens nous retrouver !

    Le rocker minimisa sa remarque par une accolade. Certes, il pensait sincèrement que Damian était coincé, mais n'était-ce pas l'avis d'un grand libéré ?

    Le duo descendit sur la piste de danse où les basses faisaient vibrer l'air. Sa partenaire semblait encore bien perchée, et son visage trahissait un vide intellectuel frappant. Pour le coup, elle n'avait même pas la moitié du QI d'un dauphin... Ils se glissèrent dans la foule. Les flashs lumineux déformaient les visages et les corps, si bien que le gars qui dansait à côté de lui tenait plus du babouin que de l'humain. Sa partenaire portait d'ailleurs une robe moulante de très mauvais goût qui semblait enserrer une pastèque. Au moins sa partenaire à lui était plutôt bien foutue, longiligne avec ce qu'il faut où il faut.

    Lentement mais surement, le musicien perdit la notion du temps. Son sentiment de bien-être ne cessait de croître, et il réussit enfin à s'oublier.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett

Revenir en haut Aller en bas
 

(TERMINE) Tenue correcte exigée {ft. Damian J. Bennett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Downtown Gotham :: Hôtels de Luxe-
Sauter vers: