.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Bienvenu en enfer {Dick Grayson}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Dim 21 Sep - 13:03





Bienvenu en enfer.


Le cas Vesta est réglé pour de bon, je pense pas avoir de souci à me faire à part si une illumination complètement débile vient à se produire. Mais j'ai confiance et il est rare que je me trompe sur une personne, à force d'observer les autres, on apprend vite à cerner le caractère de quelqu'un. C'est donc l'esprit léger et les idées sur le futur avenir de Gotham que je marche dans les égouts, la base, ma base, notre base pour l'opération. Ce n'est que provisoire bien entendu vu que bientôt, très bientôt, Gotham sera le nouveau terrain de jeu. Tout le monde va payer l'acte d'un justicier, du Batman, l'acte principal parmi d'autres plus mineurs, mais tout aussi répercutant dans l'esprit des criminels de mon espèce. Ils n'ont aucune pitié pour nous, ne cherchant qu'à nous détruire sans en comprendre la véritable raison de nos agissements, la route tourne un jour ou l'autre et elle va tourner à n'en plus finir c'est moi qui vous le dit.

Calme comme à son habitude, je me stoppe bien en face de l'entrée des égouts, la seconde entrée donnant une vue sur la mer entourant la sombre ville. La nuit tombe de plus en plus, la pleine lune commence à se faire voir dans le ciel, la lueur de cette dernière donnant un aspect encore plus terrifiant que d'habitude, comme si ça signifiait le signal pour les criminels d'agir. Pensée qui me fait sourire. Qu'ils en profitent, c'est tout ce que cette ville mérite. Que penserait Ra's Al Ghul de tout ça ? Difficile à dire, tout ce qu'on peut prendre en compte c'est que cette ville était une de ses préoccupations, celle qu'il avait en tête pour ses plans, pour rendre la justice. Une justice que je compte bien reprendre avec quelques améliorations. On peut parler de meurtre ou employer un autre synonyme, mais pour moi ça n'a rien d'un meurtre, ce n'est qu'une simple question de rendre justice, une justice inviolable. Quelques minutes d'observation me suffit pour finalement sortir de mes songes afin de reprendre la route vers le centre de la base. Marchant dans la pénombre la plus totale, hors du champ de vision de certains travailleurs comme des architectes et autres employés aux compétences diverses, j'ai presque entreprit mon avancée sur la longue passerelle métallique ralliant les deux cotés du centre de la base, au-dessus du vide avec en contre-bas un court d'eau de plusieurs mètres donnant sur la mer, mais je me suis stoppé sans plus attendre.

Pourquoi ? Pourquoi stopper mon avancée ? Pour la simple et bonne raison qu'une personne que j'ai prit pour un travailleur n'en était pas un en réalité. A voir sa tenue ce n'était rien d'autre qu'un intrus et o combien savent que ce genre de personne, je ne les portent pas dans mon cœur. Le calme avant la tempête, je le sens. Toujours dans la pénombre la plus totale situé au bout de la passerelle où je me situe actuellement, j'observe l'intrus, sans un mot. Que fait-il ici ? Pourquoi ? Comment est-il entré ? A l'idée que quelqu'un ait découvert cette endroit me donne l'envie d'en finir avec la vie de cet individu. C'est soit ça, soit je dois accélérer le processus.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
06/09/2014

ϟ Participation :
93


MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Sam 27 Sep - 19:09


Bienvenue en enfer


I'm goin' down, all the way I'm on the highway to hell, Hey Satan..





Antonio Diego aka Bane & "Dick"



Je hais les égouts. Je les hais de tout mon coeur. Déjà pour l'odeur mais surtout pour cette moiteur ambiante et crasseuse qui vous colle à la peau. Je hais ça, du plus profond de mon être. "Les égouts sont habités par des rats, Grayson. Va donc les espionner dans leurs tanières." Mais ouais. C'est ça. Envoyez donc votre assassin chéri jouer les espions dans les égouts immondes et infects de Gotham. C'est pas comme si il avait mieux à faire. Enfin c'est plutôt que je n'ai pas le choix. La Cour n'aime pas la concurrence, surtout quand ils ne savent pas de qui elle vient et encore moins de quoi elle retourne exactement. Et si il y a bien une chose qu'elle déteste, c'est de ne pas savoir. C'est pourquoi elle m'envoie ici, pour découvrir ce qui rôde et grouille dans les sous-sols de cette Gotham décadente.

C'est donc ainsi que je me retrouve en cette soirée à patauger dans les égouts, vêtu d'un sweat et d'un jean, transportant mon uniforme d'ergot dans un sac sur mon dos, ne portant que les lunettes de style aviateur aux verres orangés, histoire d'y voir quelque chose. Seul mon souffle résonne au milieu du dédale des égouts, tandis que je déambule un peu à l'aveugle, cherchant ses fameux "rats." Seulement pour l'instant tout ce que je croise ce sont effectivement des rongeurs presque aussi gros qu'un chat. Eurk. Je hais ses bestioles, je hais cette mission, je hais les égouts et je hais…. Oh. C'est pas vrai.

Voilà qu'à la sortie d'un espèce de tunnel, je tombe sur une ouverture, une porte presque qui m'offre un large panorama sur… une chose que je ne saurais décrire. Une mini-cité sous Gotham ? Un espèce de refuge ? Un squat organisé ? Un peu de tout ça à la fois. Je laisse un sifflement d'admiration m'échapper tandis j'observe avec attention la vie qui étrangement semble plutôt présente. Hm quoi que… Ce sont des ouvriers, ils semblent construire, travailler pour quelque chose… Quelqu'un même. La grande question c'est pour qui ? Je remonte lentement les lunettes sur mon front, jetant un regard aux alentours avant de sortir de ma cachette pour faire ce que je fais de mieux : me fondre dans la masse et observer, tel le chasseur patient et nocturne que je suis.

Le truc pour ne pas se faire repérer dans ses cas-là c'est de tout jouer à l'audace. Faire comme si tout ceci est parfaitement normal et qu'on est bien à sa place. L'assurance et l'audace, c'est le seul moyen pour que ça passe. C'est donc ainsi que je me déplace parmi eux, les regardant travailler tout en découvrant un peu plus chaque recoins de cet endroit. C'est dingue comme tout semble immense, si j'avais su qu'il pouvait y'avoir autant de place sous le goudron… Je continue mon exploration ne prêtant pas plus attention que ça aux personnes qui m'entourent, découvrant avec l'excitation d'un gosse cette étrange cité souterraine.

Insouciant que je suis, je ne fais pas plus attention que là. Ce qui est ma plus grande erreur. C'est une règle. Faire attention et être discret. Et pourtant, je me fais avoir comme un débutant. Quelqu'un m'approche. C'est évident. Seulement je suis bien trop occupé à découvrir l'endroit pour faire réellement attention, je n'entends pas ses pas, je ne sens pas son souffle étrangement particulier, tout ce que je sens c'est sa main sur mon épaule. Cette poigne extraordinairement puissante qui s'abat sur moi et qui me force à me retourner. Mon regard aussi apeuré que surpris croise alors celui de l'homme à l'étrange masque. Le souffle me manque tandis que je reste devant l'imposant colosse restant sans voix. Oh. Je parie que lui sait que je n'ai rien à faire ici, que je ne suis pas à ma place, que je ne suis qu'un intrus. Mon coeur s'emballe, tandis que je j'essaye de me défaire de sa prise. Je déteste me faire attraper de la sorte, surtout que j'ai l'impression que ce type ne  me veut pas du bien, au contraire. Je fixe des yeux le masque sans rien dire, attendant de voir ce que ce géant cavalier de l'Apocalypse me veut.



Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Jeu 2 Oct - 20:03





Bienvenu en enfer.


On peut dire une chose, qui n'est en aucun point discutable, je déteste les fouines comme cet individu qui ne me dit rien à sa tête. Je sais reconnaître mes mercenaires, et autant dire qu'en plus de ne pas avoir la tête de l'emploi, il n'a rien sur lui qui peut m'induire en erreur et même si c'était le cas, il serait vraiment idiot de penser qu'il me duperait de la sorte. Derrière lui, sur le grand pont, j'attends sagement qu'il s'approche de moi sans crier gare, un moyen facile de s'en débarrasser une bonne fois pour toute, mais non, j'ai mieux pour lui. La mort est une chose bien trop simple et rapide, la souffrance quant à elle est une chose qui me parle. C'est pourquoi à la seconde même où il se retrouve bien face à moi, dos tourné, je pose ma main assez ferme sur son épaule. Je m'attend à tout à cet instant, mais l'homme agit autrement en reculant vivement, sans pour autant essayer de se défendre. Les yeux dans les yeux, aucun son ne sort de nos bouches respectifs et pourtant la tension est bien présente. Nerveux ? Je dois admettre que je le suis un peu en pensant à qui aurait pu balancer l'existence d'une mini-cité sous Gotham. Un traître ? Vaut mieux pas que je le trouve.

Mes deux mains posées contre mon col, agrippant ce dernier, c'est d'une voix purement neutre que je prend la parole. Il faut bien crever l'abset sans plus tarder. - Je dois reconnaître que cette nouvelle génération ne manque pas de courage, mais également d'inconscience. Inconscient pur et dur pour venir ici-même, seul à première vue. Reprenant une bonne bouffée d'oxygène entre mes phrases, j'attends quelques secondes avant de continuer. - Et nous savons tout les deux que l'inconscience est un chemin qui ne mène qu'à un funeste destin les personnes en faisant preuve. Je sais exactement comment agir avec cet individu et c'est ce que je fais à cet instant précis. Ne le quittant pas une seule seconde du regard, je lève brièvement la tête vers le haut, la où est posées quelques bombes qui ne se voit pas pour ceux qui ne savant pas qu'il y en a. - Et qui es-tu pour quitter la terre ferme de Gotham au dépend de cet endroit ? Il faut que je le sache et je le saurai.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
06/09/2014

ϟ Participation :
93


MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Mar 14 Oct - 19:52


Bienvenue en enfer


I'm goin' down, all the way I'm on the highway to hell, Hey Satan..





Antonio Diego aka Bane & "Dick"



J'arrête purement et simplement de respirer, contemplant le regard dur et imposant de l'inconnu qui se tient devant moi. Sa voix puissante retentit dans l'étrange silence qui nous enveloppe, faisant courir bien malgré moi un frisson de terreur. Du calme Grayson, du calme putain. T'es pas n'importe quel idiot. T'es un des assassins de la Cour, la peur tu ne la connais pas, non c'est toi qui l'amène dans le coeur de tes victimes. Tu es le prédateur nocturne et non la proie de ce rat d'égout. Un sourire insolent m'échappe tandis que je l'écoute me faire son petit speech de messie. Ouais, ouais et je parie que t'as tout vu et tout entendu aussi ? Amusant. Je rigole doucement avant de prendre la parole, non sans planter mon regard de sale gosse dans le sien.

"Le courage paye toujours mon vieux… La preuve. Je n'aurais jamais trouvé cet endroit si je n'avais pas eu le courage de me taper tout ce chemin dans les égouts crasseux de Gotham… D'ailleurs, trouve toi une planque plus classe parce que là… On dirait un repaire de clochards…"

Ok ma mère avait raison pour une chose, je cherche volontairement les ennuis, et ce en toutes occasions. A croire que j'aime ça. Va savoir.

"Quand à qui je suis…. Je suis l'oiseau de mauvais augure. Le chasseur nocturne qui annonce la fin des impurs à Gotham. L'émissaire de la Cour. L'ergot."

Je lui adresse un clin d'oeil et une autre sourire avant de me libérer de son emprise, m'échappant de mon sweat qu'il garde à la main comme un idiot. Je récupère mon sac et le passe sur mes épaules, ne portant désormais qu'un simple T-shirt des Stones.

"Oh et au faite… Les Hiboux ont désormais un oeil sur toi… Maintenant si tu veux bien m'excuser… Je vais filer."

J'éclate de rire avant de sauter par-dessus la rembarde, me laissant tomber avant de me rattraper à un échafaudage un peu plus bas, laissant un grognement de douleur m'échapper. La réception est rude. Mes genoux hurlent, mais je fais comme si de rien n'était. Il faut que je cours et vite. Avant que l'autre taré ne me tombe dessus et ne se décide à me briser en deux, parce que vu ses bras, il est largement capable de le faire. Je commence à courir, n'écoutant pas mon corps endoloris, cherchant ma voie hors de cet endroit. Seulement, voilà que ce monde souterrain ne l'entends pas de cette oreille. Quelque chose, non quelqu'un vient me plaquer au sol. Je heure violemment le sol, étouffant un grognement de douleur. Et merde. Je sens mon arcade heurter violemment quelque chose de dur, le sang commençant ainsi à couler en un long flot le long de mon visage. Oh… Grayson. Je pense que les ennuis viennent finalement te tomber dessus… Heureux ?



Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Mer 15 Oct - 23:18





Bienvenu en enfer.


Il est impossible pour ce jeune homme de m'embobiner avec une excuse, je ne suis pas un de ces rigolos de Gotham, ici, c'est moi qui commande et personne d'autres. Enfin, pour l'instant tout se passe dans l'ombre, mais une fois en pleine lumière, les habitants de cette ville ne connaitront que la souffrance et la mort. Cet homme ? Il va avoir l'honneur de connaitre ça de suite. Les yeux dans les yeux, j'écoute sa réponse tout aussi insolente que son allure et sa façon d’être... sans un mot. Je dois lui accorder le fait qu'il est courageux, ça ne fait aucun doute, mais est-ce qu'on peut qualifier ça de courage ? Je pense pas vraiment. - Je te l'accorde, tu as du courage, mais ce que tu vois ici, ce n'est que l'ombre de la mort qui rode sur Gotham. Je suis la mort et Gotham est ma proie. Tout ces clochards comme il les nomment, ils ne sont là que pour la préparation, une fois fini je n'aurai plus besoin d'eux. Enfin, ils seront divisés en deux, ceux qui veulent continuer à ma suivre et qui vivront, et ceux qui veulent partir et qui mourront. Aucun témoin en liberté, je ne prendrai pas ce risque. Par contre, je ne m’attendais pas à entendre une blague aussi surréaliste que ce qu'il m'a annoncé. Le chasseur nocturne....C'est un surnom que sa mère lui a donné quand il était petit ? Parce que sincèrement, on se croirait presque dans un mauvais film de super-héros. Bien entendu, vu que je suis de bonne humeur, j'écarte légèrement mes bras pour lui donner l'occasion de me prouver que ce qu'il dit est vrai. Mais contre toute attente, cet imbécile saute par-dessus la rambarde de la passerelle après m'avoir fait une annonce. La cour des Hiboux, voilà d'où il vient. J'en ai entendu parler brièvement, mais je n'ai eu aucun détail sur eux, pour la simple et bonne raison que je n'en ai pas grand chose à foutre tout simplement.

Soupirant en voyant l'action du jeune homme, je lance un bref regard par-dessus la rambarde avant de me murmurer à moi-même. - Bien tenté. C'est ironique bien sur, une action comme celle-ci ne provient que d'un homme désespéré et dépassé par les évènements. Sachant ce qui se passerait et surtout du fait qu'il ne sortira jamais d'ici sans mon accord, je fais demi-tour pour me diriger vers ce que j'appelle "l'aile de la sentence". C'est simple, cette aile se trouve là où se situe l'égout menant à la mer entourant Gotham. Au passage, deux hommes viennent s'interposer devant moi, deux de mes soldats, avec en cadeau, l'intrus, à moitié sonné. Arcade ouvert, la chute a du être violente, mais pas assez je trouve. - Mettez-le là. Dis-je tout en désignant du menton le devant de la grille. Les mains ligotées tel un prisonnier, mon prisonnier, il est à ma merci pour le moment, mais je pense lui faire une petite fleur par la suite. En attendant, je n'attend pas une seconde de plus pour passer aux choses sérieuses, ma voix résonnant fortement dans les égouts alors que je me tiens en face de lui. - Tu pensais vraiment pouvoir m'échapper ? On dirait bien que le petit oiseau a du mal à voler encore. Mes deux soldats positionnés derrière moi, armes en main, il n'a aucune chance de sortir ou m'échapper cette fois.

- Mais je pense pouvoir arranger ça si tu me dit ce que je veux savoir. Et il y en a des choses. Fronçant les sourcils d'une manière convaincante, je reprend la parole. - Je veux savoir ton nom et tout ce qu'il y a à savoir sur la fameuse cour des Hiboux. Des infos contre la liberté. Je m'attend pas à un miracle, soyons honnête, il me connait pas, donc il sait pas ce dont je suis capable si je n'ai pas ce que je demande. Un peu d'exercice ne fait pas de mal d'un coté.




Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
06/09/2014

ϟ Participation :
93


MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Sam 18 Oct - 20:24


Bienvenue en enfer


I'm goin' down, all the way I'm on the highway to hell, Hey Satan..





Antonio Diego aka Bane & "Dick"



Je déteste me faire attacher. Ça me rappelle bien trop l'entraînement que j'ai subis pour devenir ergot. Ils m'attachaient, des jours entier parfois, juste pour me punir sans aucune raison, même si selon eux c'était pour rendre mon esprit plus fort. Des conneries. Ce n'était qu'un moyen d'obtenir autant mon corps que mon esprit. Me briser pour mieux me récupérer sous leurs ailes pernicieuses. Ils ont faillit m'avoir. Faillit. Je tire donc sur mes liens, espérant m'échapper, en vain. Je ne devrais pas répondre à sa provocation, mais mon côté sale gosse ne peux s'empêcher d'intervenir.

"L'oiseau sait voler. T'aurais pas tes idiots de brutes et je serais déjà loin. Alors ne te vante pas trop de m'avoir attrapé."

Je les toise du regard, continuant de tirer sur mes liens, me foutant complètement de la douleur que cela provoque à mes poignets. Faut que que je me tire d'ici et vite. Je l'écoute sans rien dire, un sourire insolent sur les lèvres. Il veut que je lui chante tout sur la Cour ? Allons, ça se voit que tu n'y connais rien, sinon tu n'oserais pas me demander ça. J'éclate de rire avant de calmer mon hilarité pour le regarder.

"C'est ça ton deal ? Oh mon Dieu, plus cliché comme méchant, je pense que ce n'est pas possible. Tu penses réellement que je vais te révéler quoi que ce soit sur nous ? Tu n'obtiendras rien de moi. La Cour restera un mystère à tes yeux, jusqu'au jour où dans l'obscurité angoissante d'une nuit froide, je me glisserais derrière toi pour trancher ta gorge et dans un murmure, je prononcerais les derniers mots que tu entendras avant de mourir : "La Cour des Hiboux te condamne à mort." Et là je resterais quelque secondes au-dessus de ton cadavre chaud, avant de disparaître à nouveau."

Une menace, c'est tout ce que tu trouves à dire ? Mais tu cherches quoi là, Grayson ? T'as envie de mourir ou quoi ? Ou simplement à énerver le type qui pourrait te faire la peau en moins de deux ? Semblerait.

"C'est tout ce que tu obtiendras de moi. Alors vas-y sors moi ton meilleur numéro de méchant, histoire que je rigole un bon coup."

Je crache à ses pieds avant de soutenir son regard, un sourire arrogant à souhait sur les lèvres. Qu'il essaye. De toute façon, quoi qu'il fasse, ce ne sera rien par rapport à ce que j'ai subis. Les insultes, les blessures, les privations. Il ne sait rien et même la pire des tortures que son esprit pourrait inventer ne sera rien par rapport à l'entraînement. Rien. Alors qu'il essaye seulement.



Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Sam 18 Oct - 21:39





Bienvenu en enfer.


On va pas se mentir, l'esprit courageux qui habite cet homme est remarquable, il ne manque pas d'audace et si ça tenait qu'à moi, je pense que je l'épargnerai d'une certaine façon. Bien entendu, personne n'est épargné dans ce monde, au sens propre du terme. Mais là, il y avait moi et mes plans, donc dommage pour lui. Sauf qu'il oublie un détail. - Que ce soit dans ces égouts ou à l'extérieur, je t'aurai retrouvé quoiqu'il arrive. Le ton de ma voix montre bien la certitude que j'ai en parlant, la confiance en moi. Ce n'est pas de la vantardise, loin de là, simplement le fait que je n'ai qu'une parole et quand j'ai quelque chose en tête je fais tout pour atteindre l'objectif. En l’occurrence, il est dans mon collimateur, donc il le restera jusqu'à ce que j'obtienne ce que je veux. Par contre, son insolence quant à elle est à éviter. Venir ici, me confronter et en plus de ça me menacer de mort ? Non, personne ne me menace de la sorte, c'est fortement déconseillé. Je lève discrètement et machinalement mon regard vers le haut, exaspéré par son comportement et son manque de logique. Être coincé sous terre, avec un mercenaire de ma trempe, vaut mieux pas faire le malin. Je suis connu dans le monde entier, certes peu de personnes m'ont déjà vu en face, donc peu savent comment je suis et à première vue, il ne le sait pas d'où ce comportement d'un gamin inconscient.

Faisant quelques pas de gauche à droite pour finir par tourner autour de lui tel un prédateur, je prend la parole. - Je me doute que tu as subis bien des choses, mais dis-toi qu'il y a plusieurs forme de liberté. Va t-il comprendre où je veux en venir ? S'il est aussi intelligent que stupide, alors il comprendre assez rapidement, dans le cas contraire, il le comprendra au moment voulu. Me stoppant derrière lui, c'est le craquement de mes doigts qui se font entendre tout juste avant que je ne vienne lui claquer le crane contre le sol mouillé et dégueulasse des égouts. C'est la que les merdes doivent être. N'ayant pas été de main morte, quelques éclaboussure atteignent mes bras. Tout en reprenant ma position initiale, je continue à tourner autour de lui jusqu'à arriver sur sa gauche où là, je lui envoie un coup de pied puissant au niveau de l'abdomen, le faisant chuter sur le coté. Je m'abaisse ensuite un tout petit peu. - Une petite préparation à ce qui va suivre. Il est décidé à ne pas parler, bien, alors il en payera les conséquences.

Je fais signe à mes deux fidèles de le prendre pour le ramener là où les intrus ont leur places. Une salle partie spéciale réservée à ceux qui osent venir me les briser. Il est alors emmené dans ce qui ressemble de près à une arène façon sous-terre. Tout mes fidèles l'entourant, armes en main, armes à feu, armes de corps à corps et disons...quelques surprises que je garde pour le plaisir. Pour ma part, sachant ce qu'il en adviendra, je me trouve dans le cercle, au centre, en face du jeune homme à quelques mètres. Je m'adresse alors à la foule tel un meneur. - Merci de vous êtes réunis ici, ce jour est un jour spécial, un jour qui fut perturbé par un seul homme. La tranquillité, la positivité et les efforts que nous avons fait sont réduits à néant. Est-ce que nous pouvons réellement passer au-dessus de tout ça ? Pas besoin de faire un dessin concernant l'avis de mes fidèles qui se mettent à huer l'intrus, lui jetant des pierres. - Nous qui ne cherchions qu'à essayer de vivre sans créer de problèmes, rejetés par la société, voilà notre récompense. Il est donc grand temps pour nous de reprendre nos droits, de changer notre futur et d'écraser ceux qui veulent s'y opposer. Un petit discours simple, mais efficace qui chauffent les esprits, je ne cherche que ça, les mettre assez en colère pour pouvoir entamer la suite du plan. D'un coté je peux remercier l'intrus pour ça, mais sa récompense arrivera bien assez vite. - Ton nom. Je m'adresse de suite à l'inconnu, attendant de voir ce qu'il va répondre pour entreprendre une action afin de l'inciter à ne pas faire ou refaire une connerie en jouant au plus malin.





Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
06/09/2014

ϟ Participation :
93


MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson} Mer 22 Oct - 12:27


Bienvenue en enfer


I'm goin' down, all the way I'm on the highway to hell, Hey Satan..





Antonio Diego aka Bane & "Dick"



Il me fait rire. Plusieurs formes de libertés ? Je vois où tu veux en venir, et franchement, ce genre de choses ne fonctionnent plus sur moi. Combien de fois m'a-t-on prédit ma mort ? Trop de fois. De toute façon je ne la crains pas. Qu'elle vienne. Je l'attends. Je le regarde tourner autour de moi comme un prédateur, suivant du coin de l'oeil ses mouvements, tirant toujours sur mes liens. Si seulement je pouvais libérer une seule de mes main… Juste une et je pourrais peut-être atteindre mon sac qui m'attends pas loin. Je récupère mon arsenal de couteau.. Et hop je suis libre. Mais pour ça… Faudrait que j'arrive à me sortir de là. Je frémis en entendant les articulations de ses doigts craquer de façon sinistre avant qu'il n'attrape ma tête et vienne me faire embrasser le sol d'un peu trop près. Le choc fait claquer mes dents. La douleur est vif et fulgurante. Une puissante nausée s'empare de moi, tandis que je sens que ce choc n'améliore pas vraiment mon arcade ouverte. Un grognement de douleur m'échappe. Bordel. J'ai à peine le temps de rouvrir les yeux qu'il vient m'asséner un puissant coup dans l'abdomen. Pile dans l'estomac. Un peu de bile m'échappe. Merde. Putain. De merde. Le souffle coupé je peine à respirer, mes poumons réclamant avidement un peu d'oxygène. Putain c'qu'il cogne fort le salaud. Et ce n'est que le début ? Je sens que cette journée promet d'être excellente. Incapable de parler, je ne réponds pas, laissant le silence parler pour moi. De toute façon, ce n'est pas ça qui allait changer quelque chose, de toute façon je n'aurais rien dit. Le silence est d'or. Surtout lorsqu'on chasse.

Sans prévenir, ses deux chiens viennent me soulever sans la moindre délicatesse pour m'emmener je ne sais où. Debout, je fais des efforts immenses pour ne pas m'évanouir, le choc avec le sol me laissant toujours nauséeux. Sans compter le sang qui coule sur mon visage. Putain j'ai juste envie de vomir là. De rendre le peu que j'ai manger, de m'écrouler dans un coin juste pour calmer l'envie de vomir. Je ferme les yeux en entendant les cris. Merde mais moins fort bordel. Y'en a ici qui essaye de calmer un mal de tête là. Vos gueules putain.

La fosse aux lions. C'est carrément ça. C'est là qu'ils me jettent. Ses fidèles nous entourent, armés jusqu'aux dents. Un des cercles de l'enfer. Le purgatoire des guerriers. L'endroit où les morts se battent pour l'éternité, souffrir en priant une mort qu'ils n'auront jamais, espérant un repos qui leur ai interdit. Son speech me donne envie de rire. Il a suffit de moi pour foutre vos plans en l'air ? Ben dis-donc… Me voilà flatté. Même si cela sous-entends que vous voulez me faire la peau. Pas si vite. Je ne suis pas le genre qu'on abat sans problèmes. Si je tombe mon grand, tu tombes avec moi. Pas question que j'aille me jeter dans les bras de la mort tout seul. Quitte à rejoindre les enfers, autant le faire à deux. Je gigote, essayant de libérer mes poignets, tandis que j'essaye d'esquiver les pierres. Putain mais sérieusement ? Des pierres ? Allez-tous vous faire foutre.

"Richard."

Je pourrais lui donner un faux nom, mais pour moi, Richard n'est plus qu'un nom d'emprunt. Il est mort en même temps que mes parents. Je l'ai enterré dans les bras de la Cour. Richard Grayson n'est plus depuis longtemps. Alors oui, je n'en ai rien à foutre de ce prénom. Qui suis-je alors ? Bonne question. Grayson. L'ergot. La serre du hibou. C'est ce que je suis, c'est ce que je me répète tout les soirs. C'est la phrase. Pour ne pas craquer. Pour ne pas basculer, pour ne pas finir comme ceux avant moi. Je suis Grayson. Je suis l'ergot. Je suis la serre du hibou.

À force de torsion des poignets, certains extrêmement douloureux, je finis par me libérer, laissant les liens s'écrouler au sol tandis que je les masse, enfin heureux d'être libre. Bien. Je pense que c'est là qu'on commence à jouer. Je fais rouler mes épaules, refoulant du mieux que je peux la nausée. Va falloir être en forme, parce que ce mec, ça va pas être une simple proie à abattre, non va falloir faire attention à ce qu'il ne m'attrape pas. Sinon je suis mort.



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Bienvenu en enfer {Dick Grayson}

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenu en enfer {Dick Grayson}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: