.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Dim 10 Mai - 15:13




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
Cette semaine avait été bénigne, le chapelier n’avait rien fait pour l’instant depuis son évasion prodigieuse. Il était inventif alors ça n’avait pas été compliqué de préparer son plan pour sortir de cet immonde asile de fou. Il gardait un souvenir pourtant pas si mauvais, il avait le droit pour sa bonne conduite à un service à thé en plastique même s’il ne pouvait avoir que du thé glacé, le geste était là. Il ne se mêlait jamais aux bagarres de fous, il restait toujours spectateur et apparaissait tellement doux et calme qu’on se demandait bien ce qu’il faisait à Arkham !

Il avait entendu parlé de cette soirée réunissant le gratin de Gotham. Un bal masqué, la chose idéale pour commencer à répandre la folie. Il fallait que Jervis se remette en selle dés maintenant ! Il n’était pas sorti pour commencer une nouvelle vie sage, il était là pour s’amuser. Ses hommes de mains avaient cambriolé une usine de produit pharmaceutique pour le grand coup de ce soir. L’idée étant d’endormir les riches pour voler ce qu’ils avaient de précieux sur eux. Il avait eu l’adresse de la soirée et d’autres de ses pantins avaient fait toutes l’installation. A minuit battante, une substance soporifique s'engouffrerait dans l’aération et tout le monde se mettrait à dormir comme des loirs.

C’était le grand soir, tous les chats étaient gris,mais le chat que l’on suivra cette merveilleuse nuit ne l’était pas ! Jervis était dans un costume mauve prune, son nœud papillon à carreau rouge se démarquait bien de son plastron pomme, il avait tiré sa chevelure sombre en arrière bien que quelques épis plus rebelle rajoutait un peu de désordre dans sa coiffure. Ses chaussures vernis dansaient sous la robe étoilée du ciel nocturne. Il chantonnait en vagabondant, il savait où il allait. Pour des raisons d’anonymat et de discrétion, il avait arrangé son grand chapeau pour qu’il soit moins burlesque. Il avait masque à gaz déguisé en masque de lapin blanc sur le nez. Enfin il entrait avec toutes ces personnes qui riaient.

Il fit un geste au portier et à l’intérieur, il prit une grande inspiration, par endroit ça puait le parfum de grande marque, odeur qui donnait des haut le cœur au chapelier qui grimaçait sous son masque. Il faisait le baise main à quelques jeunes femmes qui gloussaient à cause de sa gestuelle étrange.

Les gens se retournaient sur son passage mais personne ne reconnaissait le chapelier, il était là comme un petit dandy excentrique. Il s’était dirigé vers le buffet, prenant une flûte de champagne qu’il gardait à la main sans la boire, il n’aimait pas l’alcool. En se tournant, il vit une jeune fille à la blondeur parfaite, il aurait cru voir Alice, la voyant se fondre dans la masse, il tenta de la suivre avant de voir qu’elle était auprès du grand Bruce Wayne, le play boy le plus fortuné des fortunés. Il avait entendu parlé de cette idiotie d’adoption, était-ce donc sa fille adoptive ?

La curiosité piqua le chapelier qui ne retenait pas un sourire narquois, il pouvait toujours la manipuler pour atteindre cet homme à la prestance marquante. Il s’approcha et fit une courbette des plus parfaites, avec un accent anglais travaillé, il disait d’une extrême politesse.

« M’accorderiez vous cette dance, jeune demoiselle ? »



(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Dim 10 Mai - 23:28




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
Du haut de ses 18 ans, O. avait l'impression de voir le monde sous un autre angle. Elle était la même qu'avant, mais elle savait enfin vers quoi elle voulait se destiner et ce n'était pas rien pour cette ancienne orpheline. Avant son adoption, son avenir était incertain et obscure. Elle refusait l'idée de devoir dealer pour subvenir à ses besoins et éviter qu'on retrouve son corps dans un caniveau. O. avait fini par se résoudre à finir caissière ou femme de ménage, ne se voyant pas obtenir une bourse d'étude pour entrer à l'université. Qui lui payerait ses études ? Qui voudrait miser sur elle ? Elle n'avait pas des notes extraordinaires et n'avait pas de grands rêves à accomplir. Elle n'était personne et n'avait personne sur qui compter. Et puis sa vie avait basculé et ce, dans le bon sens du terme, même si ce ne fut pas évident au début. Bruce lui avoua connaitre ses parents et décida de la prendre sous son aile en l'adoptant. Effrayée et perdue, O. se terra dans le silence, fuguant à chaque fois qu'elle en avait l'occasion, bien trop terrifiée à l'idée de vivre avec un parfait inconnu dans un manoir lugubre. Et puis, le temps s'était écoulé, la discussion s'était engagé, grâce à Will en grande partie et aujourd'hui, le père et la fille étaient très complice et très proche. O. avait fait la rencontre d'une de ses idoles, Aaron, avec qui elle avait gardé contact et elle avait fais la connaissance d'Edward, qui était devenu son ami avant de devenir depuis quelques semaines son petit ami. La vie souriait à la jeune Ophelia et la jeune fille donnait l'impression que jamais rien ne pouvait l'atteindre et pourtant ... La mort de Will fut un choc énorme et encore aujourd'hui elle repensait à cet oncle qui l'avait rassuré et écouté quand elle en avait le plus besoin et qui l'avait couvert de cadeau, comme pour acheter son affection. La disparition de son ami Griffin fut également un gros coup dur pour la belle blondinette. Elle savait qu'il n'était pas forcément quelqu'un de bien en soit, mais il l'avait toujours protégé et avait toujours veillé sur elle et c'était tout ce qui comptait pour la jeune Draven-Wayne. Elle savait qu'il pouvait être bon et attentionné, il fallait juste lui donner sa chance. Plusieurs hommes avaient tenté de lui faire du mal, soit en parlant de la violer, soit en lui proposant de lui taillader le visage. Encore récemment, elle avait réussi à fuir un psychopathe qui voulait se venger, soit disant qu'Ophelia avait balancé ses amis aux flics. De ça, O. n'en doutait pas trop, elle aurait juste préféré ne jamais le recroiser. Sans Lullaby, elle serait à l'hôpital à l'heure qu'il est, son beau visage en lambeau.

N'importe où ailleurs, ces différents événements seraient inquiétants, mais quand on vit à Gotham city, on ne s'attend à pas moins. C'est la ville où le taux de criminalité est le plus haut, c'était donc normal de vivre ce genre d'épisode, il fallait juste avoir une bonne étoile. N'allez pas croire qu'Ophelia n'était pas traumatisée, simplement elle tentait de faire bonne figure, ne voulant pas vivre dans la peur. Elle était allée porter plainte avec Bruce auprès des autorités compétentes, elle attendait qu'ils fassent leur travail maintenant. Ce soir, un bal masqué était organisé et Bruce eut la bonne idée de les y inscrire, afin de changer les idées à sa jeune protégée. D'abord réticente, O. avait fini par accepter. Porter une belle robe, un joli masque et être au bras de Bruce ne serait pas forcément des plus désagréable. Et si le monde la rend trop mal à l'aise, il suffira qu'elle le dise à Bruce et ils s'y iront aussi vite qu'ils y étaient arrivés. Pour le moment tout allait pour le mieux, le bal battait son plein et les gens étaient élégamment déguisé. O. ne s'éloignait pas trop de Bruce, ne souhaitant pas se retrouver seul au milieu de ces requins. Ce fut à peu près à ce moment là qu'un homme s'approcha d'elle. Etrangement vêtu, plus rocambolesque qu'élégant, O. ne savait pas trop dans quel catégorie le mettre. Il était assez amusant avec son déguisement mais était-ce une si bonne idée que ça d'accepter sa proposition de danser ? Après tout ce n'était qu'une danse, ça n'engageait à rien. Au pire, elle se déferait des griffes de son ravisseur en lui faussant compagnie, c'était encore dans les cordes de la jeune fille.

« Avec plaisir »

Finit-elle par dire, espérant ne pas avoir fait une belle erreur en se montrant polie.


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Mar 12 Mai - 18:51




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
Jervis faisait à peine une tête de plus que la jeune fille , il n’avait jamais été considéré comme un type de grande taille, il faisait souvent nabot quand il était lycéen. Ses mains étaient gantés, il prenait délicatement sa main dans le creux de sa paume l’attirant vers la piste de danse. Il avait une bonne maîtrise de la danse de salon, un vrai dandy coloré.

La foule autour de lui s’effaça progressivement, le parquet devenait un grand damier noir et blanc, la brume les entouraient, les notes de musiques dansaient autour d’eux en se tordant, la ravissante Alice revêtu de sa si classique robe bleue. L’orchestre de papillons jouaient avec des fleurs reconditionné en instruments. Une vision distordue de la réalité par notre cher chapelier qui ne lassait pas de la folie.

La dance dura peut être 10 minutes, 15 ou 20, on ne saurait dire. Une fois terminé, il l’amena prêt du buffet et lui proposa le plus courtoisement une flûte de champagne, il en prenait une et s’éloigna du monde pour aller vers la fenêtre. D’un geste lent, il versa le contenu de son verre dans le pot de fleur , jetant le verre au sol, il le balaya d’un simple coup de pied.

«  Je déteste le champagne. Le thé ! Il n’y a rien de tel. »

Sur ses mots, il sortait une petite théière de sous son chapeau, ainsi qu’une tasse vide. Il demanda à un serveur de l’eau chaude, le jeune homme le regardait avec l’air visiblement surpris, il bredouilla qu’il n’avait pas sa requête, le chapelier tiqua légèrement en replaçant son chapeau convenablement. Il rangea son matériel et souffla d’exaspération. Il se tournait vers la petite blonde.

«  Ah décidément, tout est contre moi ce soir. Il ricanait légèrement et se pencha sur la jeune fille en lui murmurant. Tu permets que je te tutoie ? Devenons ami ! Des présentations seraient tellement classiques, restons dans l’anonymat, appelle moi Mad et je t’appellerais Alice. »

Si un masque ne recouvrait pas son visage, elle aurait pu voir son large sourire et son regard briller d’une folle lueur. Il sursauta en élevant la voix, son ton était enjoué, ses gestes presque dansant. Il sortait une fleur blanche de sa manche et lui tendit.

«  Tada ! Les fleurs blanches sont faites pour être repeindre en rouge non ? Je n’ai malheureusement aucun pinceau et aucune peinture sous la main ! Quel piètre personnage je fais non ? Un amas de médiocrités ! Ha ha ha ! Faisons ample connaissance ! Tu es la fille du grand Mister Wayne, je me trompe ? Les tabloïds, il marmonna,- ses futilités hideuses qui pourrissent les faibles d’esprits encore plus qu’ils ne le sont déjà –reprenant à haute voix, sont friands de vos petites histoires, je n’ai pas lu mais on voit toujours les premières de couvertures ou on surprends par mégarde la discussion de quelques commères, il finissait en chuchotant pour lui-même – ces saletés qui ne vivent que pour raconter les faits des autres parce que leurs vies sont trop vides - »

Jervis n’était pas très stable, c’était le cas de le dire, il faisait un bon nombre de saute d’humeur même si pour lors il se contenait assez. Son self-Control étant à son maximum.




(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Mer 13 Mai - 15:02




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
O. ne savait pas qu'elle venait de s'aventurer dans un beau guêpier, pourtant depuis le temps elle devrait reconnaitre les signes avant-coureur de ce genre de situation "à éviter à tout prix". A l'heure actuelle, elle se trouvait juste en face d'une personne un peu excentrique, mais n'était-ce pas le cas des riches de Gotham ? En dehors de Bruce qui était tout à fait normal selon O., les autres pouvait avoir des exigences assez particulières, digne des lubies de riches qui se croyaient tout permis. Déposant sa main dans celle de l'homme qui lui faisait face, O. se lança dans une danse dont elle ne connaissait que les rudiments. Elle avait pris quelques cours depuis qu'elle vivait chez Bruce, mais elle était encore loin d'exceller dans l'art des danses, toutes confondues. Malgré quelques pas maladroits, la jeune héritière se montra presque à la hauteur de son cavalier qui était très à l'aise visiblement. Face à quelqu'un de moins habile, leur chorégraphie aurait pu paraitre brouillonne et maladroite, mais avec l'aide de Jervis, O. put ne pas se ridiculiser devant les Grands de Gotham, ce qui fut tout de même un soulagement.

Une fois la danse achevée, O. suivit son cavalier un peu à l'écart. Ce dernier sortit une tasse et une théière, voulant absolument de l'eau pour son thé. Du thé ? Pourquoi vouloir absolument du thé ? Avec son verre de champagne, O. ne savait pas trop quoi dire ou quoi faire face à ce personnage haut en couleur. Devait-elle l'aider à trouver de l'eau chaude pour assouvir visiblement son besoin de théine ou alors s'éloigner l'air de rien de ce personnage réellement atypique. Avant de prendre une décision, Jervis rangea tout son attirail, ce qui coupa cours aux réflexions de la jeune Draven-Wayne. Il lui demanda la permission de la tutoyer. O. n'y vit aucun inconvénient et hocha de la tête en signe d'accord. Il voulait qu'ils deviennent amis mais refusait l'idée de se présenter à elle. Décidément, il était réellement plein de surprise, bonnes ou mauvaises. Il voulait l'appeler Alice tandis qu'elle l'affublerait du nom de "Mad". Pour le coup, cela lui allait plutôt bien. N'ayant toujours rien dis, O. se contenta d'observer son cavalier, ne sachant toujours pas si elle avait bien fait d'accepter de l'accompagner pour faire quelques pas. Il lui sortit une fleur blanche et lui expliqua que les fleurs blanches étaient faites pour être repeintes en rouge. D'abord interdite, la jeune Draven-Wayne comprit la référence à Alice au pays des merveilles. Visiblement il avait décidé que ce livre serait leur référence pour la soirée.

« Je croyais qu'on devait rester anonyme ? Quel intérêt de rester anonyme si vous savez déjà qui je suis alors que j'ignore tout de vous ? »

Finit-elle par dire, brisant le silence qu'elle avait imposé jusqu'à présent. Qui était-il ? Etait-ce un guet-apens ? Visiblement il savait depuis le début qui elle était, ce n'était donc pas par hasard qu'il s'était dirigé vers elle. Ce n'était pas son jeune âge qui l'avait interpelé, juste le fait qu'elle était la fille de Bruce. Cette histoire commençait à lui déplaire fortement. « Et puis de toute façon au delà d'être la fille de quelqu'un, je suis un être humain. Continuez à m'appeler Alice et je daignerais peut-être rester en votre compagnie ... Mad. D'ailleurs pourquoi Alice ? »


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Mer 13 Mai - 16:02




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
Il pencha sa tête sur le côté face à sa réaction, il se mit à un peu rire. Il tira sur son nœud papillon et claqua des doigts. Il était une vrai boule d’énergie instable, un peu comme le noyau d’un atome qui se désintégrerait rapidement.

«  Ah tu m’as eu ! Je n’y avais pas songer, les songeurs tu le sais bien c’est comme la vapeur, c’est totalement volatile, on ouvre une porte, le vent se lève et on en entends plus parler. Cette introspection aurait bien mérité une tasse de thé mais le thé n’est pas prêt et je crains qu’il ne risque pas de l’être de suite ! »

Il regardait le plafond en tapotant son masque de lapin du bout de son ongle. Il joignait ensuite les mains en les frottant, ses gants faisant un petit bruit de froissement sec. Il hocha la tête avant de continuer dans son charabias.

« Tu m’as l’air bien sèche Alice ! Je comprends, je t’ai démasqué alors que toi non ! Ne sois pas si mauvaise joueuse, je ne vais pas te donner la réponse, la facilité c’est tellement tellement tellement… J’en perds mes mots. J’ai perdu mes parents peut être quand j’avais ton âge, le feu se propage vraiment vite ! Voilà, tu sais une chose de moi ! Je suis un orphelin de plus dans ce monde hideux… Oh oh ! Mais tu as totalement raison Alice, mais je ne suis pas venu parce que tu étais la fille d’un autre humain, qui ne l’est pas ? disait-il comme s’il l’avait entendu penser. A part les chats bien entendu… Et autres animaux qui ne sont pas de notre genre ? Enfin bon ! Je divague. »

A sa question, il se pencha en avant puis en arrière, ses pieds servant de balancier. Il leva l’index et se lècha les lèvres. Il poussa un petit gémissement, prêt à dire quelques choses, il s’interompait pour lui répondre.

«  Ha ha, oui, pourquoi Alice ? Référence à un monde merveilleux qu’elle aurait visité, au début, j’ignorais que tu étais la fille de mister Wayne, en fait, j’ai vu ta blonde chevelure, chevelure qui m’a rappelé Alice ! Ca m’a fait plaisir, tu sais pourquoi ? C’est mon livre préféré ! Quand la réalité est trop sombre, il est toujours bon de s’évader vers d’autres horizons ! »

Son bras entoura délicatement l’épaule de la jeune fille, il montrait de son autre main l’assemblée.

«  Que vois tu ? Des gens trop beaux qui se pavanent dans leur plus beaux habits ? Elegant, pas non-chalant, le torse bombé comme si le monde leur appartenait. Si seulement ils savaient qu’ils héritaient d’un monde monochrome ! Il est laid, il n’est que recouvert de quelques plumes et paillettes pour donner l’illusion qu’il est merveilleux… Il la libéra, son index pointant le ciel. Mais je sais qu’il ne l’est pas ! Il se courba en avant comme le ferait Igor, serviteur de Dracula, son ton baissant.  C’est pour ça que je veux l’amélioré de ma plume, le rendre moins ennuyant. Qu’en penses-tu Alice ? »


(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Sam 16 Mai - 11:33




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
O. n'était franchement pas à l'aise en la compagnie de Mad. Non pas qu'il était violent ou qu'il tenait des propos violent ou peu sympathique. Elle était mal à l'aise parce qu'elle n'arrivait pas à savoir s'il était réellement fou ou s'il se jouait d'elle. Qui était-il ? Si elle connaissait son nom, peut-être qu'elle aurait un début de réponse. Après tout, certains riches étaient connus pour être très excentriques, peut-être que sa réputation le précédait. Mais comment savoir alors qu'il s'est juste présenter sous le pseudo de "Mad" ? Les gens continuaient à passer une bonne soirée autour d'eux, sans se préoccuper un seul instant d'eux. dans un sens, ce n'était peut-être pas plus mal, la jeune héritière n'avait aucune envie d'être le centre de toute l'attention. La dernière fois qu'Ophelia avait vu Bruce, il était en pleine conversation avec un groupe de personnes. Elle se doutait bien que ce n'était pas le milliardaire qui était allé à leur rencontre mais l'inverse et cette idée la fit sourire. Les deux Wayne étaient coincés dans une situation qui ne leur plaisait pas vraiment, même si pour le coup, O. n'avait à faire qu'à une seule personne. Si elle voulait partir, elle serait libre de le faire.


« Est-ce que vous êtes ivre ? »

Ophelia avait besoin d'une explication pour comprendre qui était Mad. L'ivresse serait une bonne raison à ce discours légèrement décousu et sans réel sens. Il parlait pour ne rien dire au final, racontant un peu n'importe quoi. Pourtant il avait jeté son verre de champagne, c'était un signe que l'alcool n'avait aucun attrait pour lui. Ou alors ce n'était peut-être pas son alcool de prédilection. Peut-être qu'au fond il se sentait suffisamment "joyeux" pour avoir envie d'en rajouter une couche. Ou alors il n'était pas sous l'emprise de l'alcool mais de drogues. Il y en avait tellement qui circulaient à Gotham qu'il aurait le choix. O. ne s'était même pas posée la question s'il pourrait mal le prendre, sa question n'était pas là pour pointer du doigt un problème chez cet homme, mais plutôt pour démontrer une évidence.
L'homme finit par lui dire qu'il était orphelin, qu'il avait perdu ses parents quand il avait à peu près son âge. Triste tragédie, mais au moins il les avait connu. Etait-ce pire de perdre ses parents à cet âge ou quand on était encore enfant ? O. n'avait aucun souvenir d'eux, au moins, elle ne ressentait pas ce manque en elle, pas de la même façon que les autres en tout cas.

« Ah ... je suis désolée pour vous ... je sais ce que c'est d'être orphelin ... »

O. ne comptait pas raconter sa vie ou verser une larme. Elle était certes triste pour cet homme, mais elle était consciente que c'était du passé et qu'il avait fait du chemin depuis le temps, tout comme elle. Le manque est bien là, mais on s'y fait avec le temps. De toute façon O. n'eut pas le temps de s'apitoyer sur son sort que déjà son cavalier déliré de nouveau. Visiblement Alice au pays des merveille était son livre préféré. Un choix intéressant, O. en convenait. Après elle n'avait pas forcément de vivre dans ce monde merveilleux où les plantes te parlent et où les chats te sourient, c'était un peu flippant. Mad lui raconta qu'il voulait améliorer ce monde de sa plume, ce qui laissa pantoise la jeune héritière.

« Ben ... heu ça dépend, qu'est-ce que vous entendez par l'améliorer de votre plume ? »


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Dim 17 Mai - 23:35




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
L’ivresse, le mot fit grimacer le chapelier derrière son masque, il se courba en arrière comme de dégoût mais revenait en place, ses mains se joignant pour faire danser ses doigts comme le ferait un génie du crime avec une mauvaise pensée en tête. Sa voix toujours aussi musicale, il fit un non en secouant son index de gauche à droite en réponse à la jeune fille.

«   Ha ha, non je ne suis pas ivre, je n’aime pas l’alcool, l’alcool rends violent, je ne dis pas que c’est grave, mais cela rends le plus gentleman des hommes en plus goret des porcs ! Puis ces vapeurs pire que celle d’opiacés fumés par des chenilles multicolores, sont une vraie plaie! »

Son beau-père buvait énormément et c’était dans ces instants que son humeur était la pire, Jervis enfant, redoutait ces instants, surtout quand sa mère n’était pas là. A présent, si Jervis pouvait y penser comme de très mauvais souvenirs, il n’y restait jamais suffisamment longtemps pour « apprécier » les émotions négatives qui en découlaient.

Le chapelier était déjà très émotif, un peu pouvait profondément le contrarier ou tout le contraire, le rendre si euphorique qu’on aurait pu croire qu’il avait inhaler aux moins 10 bonbonnes d’oxygènes purifiées. La jeune blondinette avait mille et une raison de s’en méfier et surement n’avait elle pas tort. Clairement Jervis était fou et encore plus clair, il était dangereux, non pas seulement pour lui-même mais pour la communauté en général.

Etant donné qu’il était le meurtrier de ses parents, Jervis n’avait éprouvé qu’un soulagement à leur mort, même si pour écarter les soupçons, il avait dû donner de sa personne, il se rappelait, après avoir provoqué un court circuit tout en sachant que l’électricité de cette vieille maison dont avait hérité sa mère n’était pas aux normes, s’être allongé dans son lit pour attendre que les flammes lèchent tout juste son corps pour être suffisamment en forme pour sortir. Il avait une chance sur quelques autres pour que ses parents meurent dans l’incendie, quelle chance ce fut… Quoi que le somnifère aida bien.

Il laissa ses doux songes et revenait sur Terre à sa question qui lui arracha un large sourire qu’une fois de plus elle ne pouvait voir grâce à l’artifice qui protégeait l’anonymat de son visage.

«   Oh oh ça dépends comment on voit les choses, tu sais le bien, le mal, et la mince frontière les séparant ont autant de versions différentes que d’humains, du moins c’est ce qu’on pourrait croire si la société ne nous encadrait pas autant ! En fait, quand on brise une tasse, on aimerait bien qu’elle se reconstruire et bien ça n’a parfaitement rien à voir ! Saches seulement que ma plume me parait joyeuse et complètement folle !  As-tu entendu parler de l’affaire des 14 gothamoises ? Un fou a fait sauté du haut d’une tour 14 jeunes filles sans aucune raison apparente, est ce sa manière d’améliorer sa vision du monde ? Ha ha, tout dépends ! »

Il haussait des épaules, sa main droite faisant un petit moulinet de dandy désabusé tandis que l’autre se posait harmonieusement sur sa hanche, se voûtant en avant. Il parlait de son méfait comme si ce n’était rien de plus qu’un fait divers, ce qui pouvait être insultant pour les victimes probablement, il n’y mettait pas d’émotion particulière pouvant le trahir quand il en parlait, comme si ce n’était pas lui l’auteur mais un fou lambda. Surement, il ne se voyait pas comme beaucoup de criminel muni d’une intelligence très supérieur à la moyenne, c'est-à-dire un génie du crime imbu de lui-même. Après tout, il n’était qu’un chapelier toqué !



(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Mer 27 Mai - 21:37




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
O. ne savait pas sur quel pied danser avec cet homme. Il prétendait ne pas être alcoolisé mais son comportement laissait penser le contraire. Qui était-il au fond ? Un fou sortit d'un asile ? Un homme totalement bourré qui refusait de voir la réalité en face ? Un homme qui s'amusait avec l'adolescente ? Après tout, c'était tout à fait possible qu'il se foute juste de sa gueule. Il pouvait s'ennuyer mortellement et se dire qu'il allait pour se divertir en allant se foutre ouvertement de la gueule d'une personne et O. fut toute désignée. Il était venu à elle et non l'inverse. S'il ne s'était pas approché d'elle, O. n'aurait certainement même pas remarqué sa présence au bal ou alors n'aurait-elle pas réellement fait attention. Elle aurait certainement noté son costume étrange et son attitude, mais sans y faire plus attention. Mais il l'avait presque obligé à prendre connaissance de son existence en se présentant à elle. Il avait voulu une danse et elle la lui offrit, la jeune héritière était peut-être libre maintenant de prendre congés ? D'un côté, O. en avait très envie, elle n'était pas très à l'aise avec Mad et elle ignorait s'il était fou ou juste alcoolisé. Mais en même temps, d'un autre côté il titillait sa curiosité. Qui était-il ? Pourquoi l'avoir choisi elle ? Etait-ce un simple hasard ? Après tout ça pouvait arriver, il ne fallait pas toujours croire qu'on était importante, surtout la jeune Draven-Wayne. Ici, au milieu de ces mondains, elle n'était qu'une ado comme les autres, peut-être plus chanceuses que certaines, certes, mais elle restait encore une adolescente. Bien entendu certains tentés quand même de l'approcher pour avoir ses bonnes grâces, mais O. était tellement désintéressée par l'argent qu'elle finissait par les ignorer.

« Il n'y a que dans Alice au pays des merveilles que les chenilles fument des opiacés, vous êtes au courant au moins ? »

Soit Mad se croyait vraiment être le chapelier fou dans Alice au pays des merveilles, soit il se foutait totalement de sa gueule. Autre hypothèse, il s'ennuyait et avait envie de s'amuser, en s'imaginant dans cette histoire, il se divertit. C'était assez étrange mais pourquoi pas. Après tout ce n'était pas comme si la soirée était des plus intéressante, sans son intervention, O. se serait certainement ennuyait toute la soirée, regrettant de ne pas y voir Aaron ou Edward. Elle était prête à faire semblant d'être Alice, même si elle doutait de connaitre suffisamment l'histoire pour jouer parfaitement ce rôle. Cela pourrait être amusant ... si seulement ce type n'était pas aussi étrange.
Mad commença a baragouiner des propos incohérents ou tout du moins pour la jeune héritière. Il parlait de la vision manichéenne de la vie, d'une tasse cassée, de sa plume folle et d'un taré qui a tué 14 gothamiennes. Cette histoire avait fait la une des informations, une histoire tragique pour ces filles qui étrangement lui ressemblaient beaucoup. Un simple hasard qu'elles lui ressemblent, après tout elle n'était pas la seule blonde aux yeux bleus à Gotham, mais la ressemblance marqua beaucoup sa meilleure amie qui lui en parla. Elle lui avait demandé d'être prudente et de ne pas s'approcher d'inconnus, ce qui était assez infaisable pour O. qui venait souvent en aide à des gens qu'elle ne connaissait pas. Mais à la différente de ces filles, elle n'avait jamais croisé le chemin de ce taré ... enfin jusqu'à aujourd'hui, sauf qu'elle l'ignorait.

« Je ... je suis désolée mais je ne vous suis pas. Qu'est-ce qu'à à voir une tasse cassée et ce meurtrier avec vous et votre écriture ? »

O. était à mille lieux d'imaginer que ce taré était l'homme qui se trouvait en face d'elle. Mais elle n'appréciait que moyennement qu'un inconnu lui parle d'un meurtrier là comme ça, sans raison apparente. Surtout quand le meurtrier en question traquait les filles qui lui ressemblaient beaucoup ... beaucoup trop d'ailleurs.


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Jeu 4 Juin - 14:48




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
Si ses paroles suivait une logique qui lui était propre, la remarque de la jeune fille le fit réagir au quart de tour, légèrement penché en avant, il se redressa si vite qu’on aurait pu croire que ses vertèbres avaient sursauté.

«  Ha ha ! Bien entendu, me prends tu pour un fou ? Que dis-je bien entendu que je le suis, nous vivons dans un monde fou ! Regarde moi ces gens, ils aiment se pavaner et roucouler en exhibant leur richesse, ne sont-ils pas toqué de donner autant de valeur au superflu ? Personnellement, je trouve ça plus sain de regarder une chenille cracher sa fumée aux senteurs d’opium ! »

Il ricana légèrement, c’était le genre de petit rire court et presque muet qui pouvait vite transformer un moment lambda en instant glauque et malsain. Il se frotta les mains comme un malfrat quand il a une mauvaise idée en tête et fit un tour sur lui-même en prenant au passage une flûte de champagne que lui tendait un serveur. Jervis était très théâtral et exagéré, il semblait sorti d’une farce, un songe. Il lança à la jeune fille un vigoureux :

« Santé ! »

Avant de jeter le champagne par-dessus son épaule, cette boisson devait avoir un prix faramineux, ça ne dérangeait néanmoins pas le chapelier de cracher dessus bien qu’il soit un dandy dans l’âme. Après tout, il se fichait de l’argent comme de ces broutilles mondaines bien qu’il semblait attaché à la politesse et la bonne tenue de table. Le champagne alla tâcher la robe d’une femme non loin d’eu. Elle poussa un petit cri et les fusilla du regard. Jervis la vit et lui fit un signe de la main un peu niais qui énerva davantage la grande dame qui partie en retraite dans un gémissement hautain qui traduisait son exaspération.

Parler avec la jeune « Alice » était pour lui quelques choses d’amusant, la voir être interloquée pour un petit rien, pour une parole légère et trop folle pour elle. Le chapelier aurait bien voulu lui servir le thé, il jura de l’inviter à une tea party afin de se noyer dans du thé et un peu de folie. La pauvre enfant était bien trop cartésienne, elle devait laisser son esprit peindre ses fariboles tout autour d’elle !

«  Le rapport ? Oh mais ça me parait clair non ? Tout est lié ! … En fait ça n’a rien à voir mais tu dois admettre que ce serait amusant s’il y en avait un ! D’ailleurs quand on y repense, tu ressembles beaucoup aux victimes du tueur, tu n’as pas peur pour ta vie ? A ta place, je me méfierais ! Il dressa son index pour le balancer de gauche à droite. On ne sait jamais quel visage cache un masque ! »

Des paroles qui étaient vraies pour lui-même si on y repensait. Il allait ajouter quelques choses quand les grandes vitres de la salle vola en éclat. Les invités se plièrent et se protégèrent des débris. D’une façon très galante, le chapelier se mit devant la petite blonde pour ne pas qu’elle soit blessé et il sembla bien irrité.

Un groupe d’homme armé entrait dans la salle, menaçant l’assemblée. Jervis était mécontent, apparemment, il n’était pas le seul criminel à vouloir gâcher la fête et les fenêtres grandes ouvertes maintenant mettait à l’eau son plan méticuleusement préparer, le gaz soporifique n’aurait aucun effet et de volatiliserait dans les airs quand il sera libéré !


(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Dim 14 Juin - 11:59




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
Cet homme avait vraiment un grain, il n'y avait aucun doute, mais certains de ses propos étaient censés malgré tout. Il était vrai qu'ils étaient entourés de gens qui étalaient leur richesse au grand jour, fière de leur réussite et de leur fortune. O. n'approuvait pas non plus tout ce faste, mais de là où elle venait, c'était normal. Elle n'avait connu que les rues sombres et glauques de Gotham, la pauvreté, les gens qui meurent de faim et de froid, les criminels, les gens désespérés, les prostituées, les strip-teaseuses ... Tous ces gens dont personnes ne voulaient entendre parler, qu'on ignorait quand on les croisait dans la rue et dont on insultait dans leur dos à chaque repas mondain. C'était soit disant de leur faute à eux s'ils étaient tombés aussi bas, ce n'était pas à la société à s'adapter à eux mais à eux de s'adapter à la société. Quelle honte. O. les détestait tellement. Heureusement que Bruce n'était pas comme ça, sinon elle n'aurait pas pu vivre avec lui. Alors oui, dans un sens, elle était d'accord avec lui, son raisonnement avait du sens, même si c'était certainement l'une des rares choses qui en avaient.

« Malheureusement il est plus difficile de croiser une chenille qui crache de l'opium qu'un riche qui exhibe son argent. »

En même temps, jusqu'à preuve du contraire il n'existait aucune chenille qui crachait de l'opium, mais ça c'était encore un autre détail. O. ne savait pas trop par quel bout le prendre, il était si étrange, étant autant capable d'être lucide et dans le vrai et totalement fou en même temps. Etait-ce ça la folie ? Savoir être les deux à la fois et savoir qu'on est fou ? Ou alors n'était-ce qu'un jeu parmi tant d'autre pour cet homme. Après tout, elle ne le connaissait pas, son discours était insensé mais dit avec une telle conviction qu'il était difficile de ne pas croire qu'il le pensait vraiment. Mais peut-être que tout cela n'était qu'un jeu, encore une lubie d'un riche pour se distraire. Etrange et originale, mais bien trop extravagant aux yeux de la jeune adolescente. Mad attrapa un verre de champagne et trinqua avant de jeter son contenu par dessus son épaule. Le précieux liquide atterrit sur la robe d'une femme, un peu plus loin, qui fut scandalisée. O. était autant gênée qu'amusée et tout en esquissant un "Ooooh" choquée, elle se cacha la bouche pour rire. Ce n'était pas bien de rire du malheur des autres mais c'était tellement amusant en même temps. Tout le monde autour du duo était révolté, mais ça n'importait peu à Ophelia qui se moquait bien de savoir si cela sied à son rang ou non. De toute façon tant que Bruce lui même ne l'engueulait pas, elle s'estimait dans son droit. Et puis elle n'avait rien fait, en dehors de rire.

« Vous êtes loin de vous faire des amis ici ... »

Dit-elle d'un ton amusé, avant de reporter son attention sur Mad. Il était fou, sans aucun doute, mais parfois cela pouvait avoir son charme. Il l'intriguait, l'effrayait également un peu et la mettait mal à l'aise, mais parfois, il arrivait à l'amuser aussi. Duela aurait beaucoup rit de cette situation et serait sans aucun doute rentrait dans le jeu de Mad, mais O. était plus réservée, moins aventurière sur ce genre de chose. Peut-être que son instinct lui disait de ne pas lui faire confiance, qu'il ne le méritait pas. Peut-être n'était-ce que la peur d'être mal jugée. Elle l'ignorait et ne cherchait de toute façon pas trop à le savoir.
L'homme parla ensuite du tueur qui avait assassiné 13 ou 14 jeunes filles qui étrangement ressemblaient toutes à O. Le hasard, rien d'autre, mais c'était troublant et un peu perturbant. Elle ne comprenait pas où il voulait en venir, pourquoi abordait-il le sujet ?

« Il n'y a rien d'amusant dans cette histoire, des jeunes filles innocentes sont mortes, il n'y a pas matière à plaisanter. Et oui, j'ai pu malheureusement remarquer que nous nous ressemblions, mais je ne suis pas la seule blonde aux yeux bleus à Gotham. »

Cette discussion la mettait très mal à l'aise, elle l'agaçait autant qu'elle l'effrayait. Elle avait remarqué les similitudes et n'appréciait que moyennement qu'on les lui souligne. Et puis niveau confiance, elle ne l'offrait pas à tout le monde, lui compris, du coup elle espérait ne rien avoir à craindre. Soudainement, les vitres explosèrent. Mad se mit devant elle pour la protéger, un geste qui l'étonna grandement, même si elle apprécia. Qu'était-il en train de se passer ? Ou était Bruce ?

« Oh mon dieu ... Il faut que je retrouve Bruce ... » Fut la seule idée fixe qu'elle avait en tête.


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Jeu 18 Juin - 13:31




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne
Jervis souriait jusqu’aux oreilles en voyant qu’il avait fait rire sa petite Alice. Il hocha la tête et haussa les épaules, avec un ton détaché il lançait avec amusement.

« Ça tombe bien, je suis loin de vouloir les avoir comme amis ! Même la reine de cœur me parait moins antipathique ! »

Il avait beaucoup de tics nerveux, il passait son temps à passer ses doigts sur le col de son veston, a tirer sur les manches de sa chemise, jouer avec ses boutons de manchettes, réajuster son chapeau ou sa cravate. Il ne tenait pas en place, il était une réelle boule d’énergie constamment en mouvement. La remarque de la petite O. arracha un ricanement presque forcé. Il tapa dans ses mains, le bruit de claquement étant étouffé par le tissu de ses gants.

«  C’est vrai, vous n’êtes pas la seule blonde aux yeux bleus de Gotham ! Et vous avez de la chance que ce fou ne s’en soit pas pris à vous ! Il y avait une petite, infime et minuscule probabilité. Sur toutes les filles de blondes aux yeux bleus, quatorze n’ont pas eu de chance malgré cette même probabilité aussi mince soit-elle ! Mais passons là-dessus, ce n’est pas un sujet intéressant ! Je préfère laisser la monochrome du monde à sa place, les couleurs colorés, les couleurs multi-colore, polychrome, il n’y a que ça de vrai ! »

Les malfrats étaient tous cagoulés, deux d’entres eux ouvraient de grands baluchons, faisant la tournée des invités pour qu’ils y mettent tous leur bijoux, argent,  portables et autres choses de valeurs. Jervis analysa la situation d’un œil vif, malgré sa folie évidente, c’était un génie doté d’une intelligence bien plus supérieur à la moyenne. Il avait une capacité pour s’adapter absolument prodigieuse. Les calculs s’effectuaient rapidement dans son cerveau, il semblait dévisager chacun de ces types pour en dégager celui qui semblait donner les ordres. Il se tourna vers Ophelia qui semblait être songeuse, elle n’avait qu’une idée en tête et c’était tout à fait louable de vouloir retrouver son père adoptif.

Celui qui semblait donc être le chef expliqua la situation d’un calme froid. C’était une prise d’otage. Les criminels menaçaient de tuer au hasard des invités si on ne leur fournissait pas cinquante millions de dollars et un avion. Un homme à la bedaine généreuse et au collier grisonnant bomba le torse, fronçant les sourcils, visiblement, il n’appréciait pas ce chantage et le fit savoir à haute voix, qu’il ne laissera pas un « petit con » l’intimider. Trop sûr de lui probablement, le chef lui décocha une balle en pleine poire qui refroidit l’assemblée. Certaines bourgeoises ne retenaient pas leur larme de peur. D’autres avaient même du mal à respirer à cause de la peur mais Jervis lui était tout à fait serein.

Jouer les héros ? Très peu pour lui, il laissait ça à Batman, mais ça ne l’empêchait pas de vouloir la mort de ces types, juste pour avoir gâcher la fête et être venu sans y être convié ! Le chapelier détestait l’impolitesse et ce groupe faisait l’exploit d’aligner les choses qu’il n’appréciait pas. Il serra son poing en s’imaginant mille et une façon d’en finir avec lui. Il rêvait déjà de lui arracher les cordes vocales et l’étrangler avec. Ou de lui faire manger sa langue pour qu’il s’étouffe avec. Plein de manière pour obtenir son silence, mais laquelle serait la meilleure ?

Vu que les riches ici n’étaient pas prêt à céder cinquante millions, le « grand patron » s’impatienta, il tira dans le luste, faisant éclater deux ou trois ampoules qui provoqua un petit cri de stupeur chez quelques convives. Il prenait cinq invités au hasard, chaques demi-heures, s’il n’y avait pas d’argent apporté, ils tueraient cinq personnes aléatoirement. Jervis trouvait ça idiot qu’il n’ait pas appelé la police. Après tout, il pourrait toujours demander l’argent à l’état vu qu’apparemment personne ne voulait y mettre de sa poche. La tension était à son comble et les cinq personne choisis tremblaient, suffoquaient de peur ou pleuraient.

Un des types disaient à O. de rester à sa place sinon ça allait mal finir, ils ne se dérangèrent pas pour lui lancer une insulte qui semblait déplaire à Jervis, sa colère montait en flèche et ce n’était pas bon signe. Le chapelier était particulièrement émotif, il pouvait réagir au quart de tour de manière complètement aléatoire, il était imprévisible, il était difficile de savoir ce qui lui trottait dans la tête.


(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Sam 26 Sep - 11:42




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
Mad était vraiment un type bizarre mais en même temps il n'était pas sans intérêt. O. n'arrivait pas à déterminer si elle l'appréciait ou s'il lui faisait peur. Peut-être les deux à la fois. Il parlait de Wonderland et du monde d'Alice comme si c'était quelque chose de réel et à côté de ça, il détestait les riches et leur arrogance. Qui était-il au fond ? Il détonnait tellement au milieu de ces mondains qu'on pouvait se demander comment il avait fait pour entrer. Autant O. avait fait un réel effort vestimentaire depuis qu'elle vivait avec Bruce, autant lui restait dans son monde féérique. Après rien ne l'empêchait d'être un homme riche excentrique, même si ce n'était pas l'effet qu'il donnait à O.

« Et que faites vous dans la vie si ce n'est pas trop indiscret ? »

Curieuse, Ophelia l'était, ce n'était certainement pas pour rien qu'elle avait choisi à une époque d'être une indic' pour la police et qu'aujourd'hui, elle pensait de plus en plus à entrer dans le monde du journalisme pour dénicher les secrets des gens afin de les exposer au grand jour.
Jervis aborda le sujet des jeunes filles retrouvées mortes. Un triste fait d'actualité qui avait pas mal chamboulé la jeune héritière. Elle n'avait pas pu passer à côté de sa ressemblance avec ces jeunes filles. Bruce lui-même n'avait pas paru très rassuré. Après tout et si O. devenait la prochaine victime de ce détraqué ? O. avait essayé de faire comme si ça ne pouvait pas arriver mais au fond elle était également effrayée. A Gotham, tout pouvait arriver. O. ne répondit pas à Mad, elle n'avait pas envie d'alimenter cette discussion, ce n'était ni juste pour ces pauvres innocentes, ni pour elle. Les vitres explosèrent et des individus armés entrèrent dans la salle. Mad s'était instinctivement placé devant elle pour la protéger des éclats de vitres. Un geste étonnant mais rassurant. O. ne pensa qu'à une chose, retrouver son père adoptif parmi cette foule en panique. Un riche type s'offusqua de la demande de leur ravisseur et il se prit une balle en pleine tête. O. étouffa un cri, les yeux écarquillés, elle était terrifiée. Un type lui conseilla de ne pas bouger, allant jusqu'à l'insulter.

« Mais ... je ... je veux juste retrouver mon père. »

Tenta-t-elle d'expliquer, les larmes aux yeux. Ils pouvaient au moins comprendre qu'elle était qu'une jeune adolescente apeurée qui recherchait le réconfort de son paternel. L'homme armé lui lâcha un "Ta gueule connasse" en lui assénant une belle claque. O. ne bougea plus, la main sur sa joue endolorie, n'osant ni bouger, ni parler. Elle était bien trop jeune pour mourir.


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/05/2015

ϟ Participation :
42


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Jeu 22 Oct - 5:30




Would not join the dance?
ft. Ophelia Draven-Wayne

Jervis vit pratiquement au ralenti la main du malfrat se poser sur le saint visage d’Alice. Il se sentait perdre son contrôle, il craqua ses doigts pour ne pas craquer lui-même. S’il butait ce type dans l’immédiat, ses comparses le dézingueraient aussi facilement… Il détestait ça, mais il devait se montrer plus subtile. Il se tourna vers la petite blonde, posant sa main sur son épaule , il lui murmura.

«  Ces types vont le payer, ce sont les pires invités surprises que l’on peut imaginer. »

Il était toujours d’un ton très léger et ne semblait absolument pas terrifié, en fait on pouvait très mal imaginer ce qui pouvait bien l’effrayer… Quand on est complètement fou à lier, il est difficile de le définir. Ses pantins étaient pourtant prêts à passer à l’action mais ils n’étaient pas assez nombreux pour faire face à eux, Jervis regrettait de s’être fait distancer par d’autres malfrats, pour l’instant, il avait dans l’optique d’amasser le plus de richesse… Pour quoi faire ? Il l’ignorait encore mais il avait des brouillons de grand projet pour Gotham en tête qui nécessiterait surement les moyens.

Vu ce qu’il se passait, il ne pouvait plus que faire intervenir ses hommes. Les malfrats étaient sur le point d'abattre les otages choisis. Ses hommes portant tous un masque de lapin tombèrent du plafond, armés, ils tirèrent sur les preneurs d’otages avant de se faire vite descendre, cela blessa plusieurs d’entre eux, et en tua deux, leur organisation avait été très compromise et on sentait que la situation leur échappait. Le chef s’énervait et semblait avoir la gâchette bien plus facile. Jervis en avait profité de cette diversion pour tirer Alice avec lui pour s’éloigner du grabuge.Ils s'engouffraient rapidement dans les couloirs pour se cacher dans une pièce qu’il ferma à l’aide d’une porte. Il lui disait.

«  Alice, je veux ton avis, d’après toi, est ce que je m’occupe de ses types ? Entre nous, j’ai bien envie de buter celui qui t’as fait ça… »

Il montrait la marque rouge qu’elle avait encore sur la joue.  Il retira son masque, montrant enfin son visage. Il ignorait si elle connaissait son visage mais pour l’instant, il s’en fichait un peu !

«  Je commençais à avoir chaud là-dessous ! Bon, il va falloir un plan, je me demande si Batman a un numéro de téléphone ?  Il ricanait. Tu vois Alice, il faudrait faire un plan infaillible pour s’en sortir sinon, il est probable que l’on meurt ! »

(c) KUSUMITAGRAPH

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne Mer 28 Oct - 17:21




Would not join the dance?
ft. Jervis Tetch
Depuis que des hommes armés avaient fait leur entrée en plein milieu de leur soirée, O. était terrifiée et perdue, comme l'ensemble des convives ... ou presque. La jeune fille ne savait pas où se trouvait Bruce et cela l'angoissait encore plus. Il était là, elle le savait, il devait la chercher aussi et ne pas la voir ne devait pas le rassurer. Un des types armés tira sur un convive, mort sur le coup d'une balle dans la tête. O. avait écarquillé les yeux, encore plus terrifiée qu'au début. Un des hommes lui dit de ne pas bouger et de fermer sa gueule. Il lui asséna une claque qui eut pour effet de la faire taire une bonne fois pour toute. Les larmes aux yeux, O. resta fixée à sa place. Elle arpenta du regard les convives, jusqu'à tomber sur le visage de Bruce. Il la fixait, la suppliant de ne pas bouger, de rester tranquille. Il était trop loin pour qu'elle puisse vraiment déchiffrer les émotions sur son visage mais elle était presque sûre qu'on pouvait lire de la peur dans ses yeux, non pas pour lui, mais bien pour elle. Une larme perla sur sa joue et c'est à ce moment là qu'elle sentit une main se poser sur son épaule. La jeune adolescente sursauta légèrement avant de se rendre compte que c'était Mad. Son ton n'était peut-être pas de circonstance mais sa présence la rassurait. Elle espérait qu'il avait raison et que ces types allaient payer pour tout ça. La jeune fille hocha la tête et voulu braquer de nouveau son regard dans celui de son père adoptif, pour lui montrer qu'elle était courage, qu'elle n'était pas seule et qu'elle ne ferait rien de stupide. Seulement Bruce avait disparu de sa place et elle ne le voyait nulle part.

La situation allait gravement se dégrader quand des hommes armés, portant des masques de lapin, comme Mad, soit dit en passant ..., surgirent du plafond et tirèrent sur les malfrats. Beaucoup de bruits, du danger dans tous les sens, sans Mad, O. serait certainement restée soit pétrifiée sur place et se serait très certainement pris une balle perdue. Soit alors elle aurait couru dans tous les sens, comme le reste des invités et aurait également pu être blessé. Au lieu de ça, elle sentit l'homme à ses côtés l'attraper et l'emmener loin. Ils sortirent de la salle pour se diriger dans un couloir. A la première porte ouverte, ils s'y réfugièrent et Mad la referma. Ici, ils étaient en sécurité. Pour combien de temps ? Elle l'ignorait mais elle n'aurait que peu de chance de se prendre une balle perdue, en théorie du moins.

« Qu... quoi ?! » Dit-elle abasourdie quand elle entendit Mad sortir de ses gongs. Il voulait retourner dans ce bain de sang pour tuer celui qui l'avait frappé. Mais il n'allait décidément pas bien. Et comment comptait-il faire ? Avait-il seulement une arme ? Il allait se faire tuer s'il y retournait... Mais c'était qui ce gars ? Mad retira son masque de lapin et dévoila pour la première fois son visage à la jeune fille. Pour être totalement honnête, maintenant qu'elle le voyait, elle n'en savait pas plus sur son compte. « Vous ... vous n'allez quand même pas me laisser seule ?! » lui demanda-t-elle, encore sous le choc. Il parlait de Batman, d'un numéro de téléphone et d'un plan infaillible, mais O. ne suivit rien. Il fallait d'abord qu'elle se remette de ses émotions. Lui avait l'air de trouver ça assez normal mais pas elle. « Mais c'est qui c'est gars ? Et vous, vous êtes qui ? Pourquoi vous portez le même masque que ceux qui ont débarqué de nulle part ? Mais c'est quoi ce bordel ?! » O. était en pleine crise d'hystérie. Elle avait bien du mal à se calmer et bougeait dans tous les sens. Finalement, se retrouver seule dans une pièce avec un type qu'elle ne connaissait pas, ce n'était peut-être pas une bonne idée. Et où était Bruce ?


(c) KUSUMITAGRAPH


_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne

Revenir en haut Aller en bas
 

Would not join the dance? ft. Ophelia Draven-Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Downtown Gotham-
Sauter vers: