.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne ou le journal d'une orpheline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne ou le journal d'une orpheline Jeu 28 Mai - 17:01

La naissance d'une enfant, la mort des parents ...
Ophelia Lou-Ann Draven

Je ne vais pas vous raconter les détails de ma naissance, cela n'aurait aucune importance et puis je n'en ai sincèrement aucun souvenir, je ne pourrais donc pas vous en dire grand chose. Je sais juste que je suis née un 1er mai et que mes parents étaient fous de joie. J'ai croisé dans ma vie des gens qui les avaient connus et c'est grâce à ces gens que je peux un peu reconstituer ma genèse celle de mes parents par la même occasion. Je sais que nous vivions dans un appartement miteux, mais auquel mes parents tenaient. C'est d'ailleurs parce qu'ils ne voulaient pas déménager qu'ils ont commencé à militer en rédigeant des pétitions et c'est à cause de ces pétitions qu'on les a tué. Je ne connais pas les détails, je sais que ça a été horrible, ils les ont battu à mort, ma mère a été violé et mon père défenestré et j'ai assisté à tout cela. J'avais 3 ans, je n'en ai gardé aucun souvenir, pas consciemment en tout cas. Je sais que ça a duré longtemps et que ceux qui ont fait ça n'ont jamais été arrêté. Les a-t-on vraiment recherché ? Parfois je me pose la question. Je sais que c'est la mafia qui est derrière tout cela et personne n'a envie de s'en prendre à eux alors en toute logique, ils ont classé l'affaire sans suite et le tour était joué.

Mes parents étaient des gens biens, c'est en général le retour que j'ai eu. Je sais qu'ils se sont aimés et qu'ils m'ont aimé. Je ne sais pas vraiment comment ils se sont connus, à la fac je crois, mais sans certitude pour autant. Je sais que ma mère était française et mon père américain, mais au delà de ça, je ne sais pas grand chose d'eux. Ai-je de la famille quelque part ? Si c'est le cas, personne ne s'est manifesté jusque là. J'ai rêvé pendant longtemps que quelqu'un débarque un jour à l'orphelinat pour venir me chercher. Qu'on aurait une grande discussion sur mes parents et sur le fait qu'ils étaient de ma famille mais qu'ils les avaient perdu de vu. Il prétendrait m'avoir cherché longtemps avant enfin de me trouver. J'aurais de nouveau une famille, un lien avec mes géniteurs, une belle maison, pourquoi pas des frères et soeurs et je serais heureuse. Malheureusement ce jour n'est jamais arrivé. N'allez pas croire que j'ai eu une enfance malheureuse, certes elle est atypique mais dans l'ensemble je m'en suis plutôt bien sortie. N'ayant aucune famille qui pourrait s'occuper de moi, j'ai fini à 3 ans à l'orphelinat. J'ai rencontré d'autres enfants, je me suis fais des amis, enfin à ma façon. J'ai toujours eu plus de facilité à me lier avec des gens plus âgés que moi. J'ignore pourquoi, peut-être étais-je sans m'en rendre compte en recherche d'une image paternelle ou maternelle ou d'un grand frère ou grande soeur. Je pense au fond qu'il doit y avoir de ça, mais certainement pas que. Il faut dire ce qui est, j'ai grandi peut-être un peu trop vite, alors c'est aussi pour ça que j'ai dû mal avec mes gens de mon âge, nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde...

N'allez pas croire que j'ai été maltraité ou martyrisé à l'orphelinat, parce que ce n'était pas vrai. J'ai mangé à ma faim, dormi au chaud et dans un lit et j'ai vraiment rencontré des gens formidable. Mais l'orphelinat est ce qu'il est, il a peu de moyen, beaucoup trop d'enfants et peu de possibilité pour réellement leur venir en aide. Nous étions un peu livré à nous même. J'ai vagabondé dans les rues de Gotham assez jeune, je les connaissais par coeur et c'est encore le cas aujourd'hui. Gotham c'est chez moi, je l'ai dans le sang et c'est certainement pour ça que jusqu'à récemment, je n'ai jamais eu de problème. Les prostituées, les sans abris et les stripteaseuses étaient mes amis, mes compagnons d'infortunes. Pour me faire un peu d'argent de poche, je vendais des infos aux flics, j'avais des oreilles un peu de partout et personne ne se méfiait d'une blondinette qui trainait dans le coin. J'ai fais la connaissance de nombreuses personnes, dont ma meilleure amie Duela. Nous sommes différentes, radicalement, mais je crois que c'est justement ça qui nous a vraiment rapproché. Comme on dit souvent, les opposés s'attirent. Je n'imagine pas ma vie sans elle, elle est mon enfer et je suis son paradis.

Code by Silver Lungs

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
1697


MessageSujet: Re: Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne ou le journal d'une orpheline Sam 8 Aoû - 14:26

A la rencontre du destin ...
Bruce Wayne

UC

Code by Silver Lungs

_________________

    Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne
Revenir en haut Aller en bas
 

Ophelia Lou-Ann Draven-Wayne ou le journal d'une orpheline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Tout le monde a un début :: Gestion des personnages :: Carnets de bord-
Sauter vers: