.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done] Mer 2 Sep - 13:20

Aaron
Redfield

citoyen
ft. Synyster Gates

Informations générales
Bonjour Invité. On m'appelle plus souvent Aaron, Red', Ronny même si en réalité je m'appelle Aaron Redfield. J'ai 27 et suis né le 24 février 1988 à Gotham. Je suis d'origine américaine. On dit de moi que je suis influençable, capricieux, vaguement narcissique, mais aussi spontané, souriant et trop bon trop con. Je suis guitariste lead dans un groupe à succès, les Tainted Fate, et côté vie sentimentale je suis hétérosexuel et dans le brouillard concernant Honey. Il faut savoir que je me définis avant tout comme un musicien mu par la passion de la musique rock et metal. Malgré ma notoriété, mes démarches ont toujours été artistiques plus que commerciales. Cependant, ce n'est pas trois accords qui rapportent de l'argent, mais les cris hystériques des groupies quand elles aperçoivent ma belle gueule de pseudo-rebelle...


Informations physiques et psychologiques
Adopter un tel enfant représente des risques leur avait répété le pédopsychiatre...

D'un naturel spontané, si ce n'est impulsif, Aaron est un jeune homme ne manquant pas d'assurance et de fierté. Au fait des ravages de son charismes sur certains, et surtout certaines, il ne manque pas d'en user afin d'arriver à ses fins. Déterminé, il ne lâchera jamais l'affaire tant qu'il n'aura pas atteint l'objectif qu'il s'est fixé. Mais le point est bien là : l'objectif qu'il s'est lui-même fixé. Autrement, il est un sacré branleur, un je-m'en-foutiste de première. D'une empathie limitée et couteuse, il ne s'acharne pas à créer des liens avec des personnes. Populaire depuis ses douze ans, il préfère nager dans la superficialité de ses amitiés, sachant pertinemment qu'il ne peut rien attendre des autres. Il aime être le centre d'intérêt, mais par un jeu subtile. Si bien que personne ne peut réellement l'accuser de prendre de la place ouvertement et au détriment de tous. C'est plutôt comme s'il forçait les regards à converger vers lui. Manipulateur, il ne l'est que pour se protéger. Mu par une angoisse de l'abandon (qui s'explique plutôt bien) mais aussi celle d'intrusion, il ne sait jamais où garder ses relations. Il veut avoir une emprise sur elles, mais jamais, ô grand jamais, celles-ci devront pouvoir avoir une emprise sur lui. Cette impossibilité de confort dans les rapports interpersonnelles ne se ressent pourtant pas. Redfield est un excellent acteur. A plus forte raison qu'il a toujours eu l'impression de jouer un rôle. Jamais les conditions de sa naissance n'avaient dessiné les contours de la rockstar qu'il est devenu. Mais il se complait dans ce rôle qui lui autorise aux yeux de tous ses excès. Alcool, drogues, filles, tout y passe. D'autant plus qu'il est LA personne à inviter pendant les soirées.
Cependant, sous cette carapace assez solidement construite, Aaron demeure encore un enfant. Si on y prête attention, de nombreuses réactions attestent de sa maturité feinte : il veut ce qu'il exige et ne tolère pas la frustration, n'hésite pas à faire du chantage, est un vrai casse-pied quand il l'a décidé. Le monde semble devoir s'organiser selon son bon vouloir. Or il n'en est rien... Et le retour a la réalité est souvent brutal.

Sommairement, quand vous rencontrez Aaron, vous tombez face à un personnage plus qu'à une personne. Un rôle savamment joué que seules quelques âmes perçoivent comme sonnant faux. Souriant et chaleureux, il sait séduire son entourage. Demeure en lui un ami fort sympathique mais hélas peu fiable. On ne sait jamais sur quel pied danser avec lui. Parfois Aaron est capable de s'ouvrir aux autres, voire à s'exposer sans aucune pudeur ; et parfois il n'est plus qu'un mur hermétique et solidement renforcé. Ses ex vous diront la même chose : du jour au lendemain, il peut devenir un autre homme.
En fait, sa seule arme se réduit à son sourire ravageur et son air espiègle. Autrement, tout le reste n'est que souffrance déniée... mais mal enterrée : il n'est pas rare qu'il se prenne les pieds dans les résidus d'une personnalité qu'il tente d'enfouir.

Physiquement, Aaron est un homme assez grand, du moins le parait-il par sa minceur. Pas une seule trace de gras sous les tatouages qui ont envahi sa peau. Savamment sculpté, son corps est à l'image de ce qu'il enveloppe : une âme creuse brillant par sa superficialité. Tout aspect extérieur est pensé. Les cheveux en bataille dans un style négligé mais coiffé d'un noir de jais, le regard souligné, les traits carrés et pourtant relativement fins (voire féminins), Red ne brille pas par sa virilité. Mais son apparence soignée ne manque pas de plaire, ou du moins, d'intriguer. Disons que passé les seize ans, les "femmes" le trouvent tout de suite moins trooop beau, hiiii...


Informations sur le joueur
Heey, je ne surnomme Syndrome, et je suis sur le forum depuis maintenant deux ans. Je l'ai découvert en cherchant un forum RPG Urbain avec une ambiance mature et vaguement glauque. Et je crois que j'y ai trouvé mon bonheur. Administratrice à présent aux côtés de Kusumitagraph et Naïa, j'essaye d'être au maximum présente, d'autant que je gère le compte de Rachel Andersen et de James W. Gordon.

A CITY OF EVIL V 2.0 | CSS Kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done] Mer 2 Sep - 13:27


J'aime Gotham
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs... Né à Gotham, Aaron n'a jamais cherché à découvrir ce qui existait autour. En bon américain, il cantonna sa géographie au continent nord-américain qu'il découvrit d'ailleurs au gré de tournées. Il puise son inspiration du chaos de cette ville. Donc tant qu'elle sera sa muse, et qu'elle rapportera aussi de l'argent, pourquoi aller voir ailleurs ?


This is my story
Sevré et abandonné à la naissance... Ne venez pas me dire que nous sommes tous égaux. Né d'une junkie, ayant accouché sous x, ravagée par Gotham, Aaron a connu pour toute première chaleur maternelle celle d'une couveuse. A même pas deux jours, il fut admis dans une sorte de cure de désintox' pour nourrisson. Son mal, l'héroïne qui saturait les veines de sa chère et tendre mère. Mais le sort ne s'acharna pas sur ce bout de viande laissé à qui voudra s'en occuper. Les Redfield, puissante famille canadienne originaire de Vancouver décida de remplir les formulaires d'adoption pour un petit garçon, si possible blanc. On leur expliqua qu'un bout de chou aux complications médicales attendait à l'hôpital de Gotham. Ces simples considérations firent fondre le cœur de Mme Redfield qui vit en cet enfant son rôle de Sainte Mère. Les papiers furent rapidement signés, l'argent ayant le don de rendre la paperasse plus commode.
Si bien qu'à cinq ans, le dénommé Aaron Redfield, en l'honneur d'un grand-père décédé à la guerre, jouait dans les squares des quartiers les plus huppés de la ville. D'une santé fragile due aux différentes interventions à sa naissance, Aaron se révéla être un enfant rempli d'enthousiasme et d'une spontanéité candide et craquante. Il comprit alors que c'est ainsi qu'il obtiendrait ce qu'il voudrait. Les années passèrent, offrant au jeune Redfield une vie de rêve. Ses parents semblèrent vouloir effacer la misère de ses géniteurs en le pourrissant de cadeaux. Faire un caprice ne servait à rien : un simple sourire charmeur suffisait à faire fondre le cœur toujours aussi mou de sa mère adoptive. A l'école, Aaron se démarqua du lot, fort en personnalité, l'instinct de leader l'habitant. Il avait le don de se mettre dans la poche toutes ses professeures et à dos tous ses professeurs. Loin d'être con, il n'en était pas moins très moyen lors des évaluations.
L'entrée au collège, en tant que synonyme d'entrée dans l'adolescence changea la donne. Ses traits enfantins murirent en une carrure assez forte et surtout travaillée. Les polos qu'aimaient tant papa furent troqués contre des T-shirt arborant la tête squelettique d'Eddy, la mascotte du groupe Iron Maiden. Rapidement, le si charmant Aaron au sourire espiègle et à l'épi impossible à dresser devint une grande gigue ingrate et rebelle. Cependant, il ne fit pas de crise en tant que tel, disons juste que ses envies avaient changé et qu'elles n'étaient plus à la convenance de ses parents qui voyaient encore en lui ce nourrisson drogué abandonné.
Aaron séduisit grâce à son look punk mais chic. Il devint une figure populaire de son collège et de son lycée. Entre-temps, son père, patron d'une maison de disque, lui mit une guitare entre les mains, le mettant au défi de jouer le bruit des groupes qu'il aimait tant. Ce fut peut-être bien la seule chose pour laquelle Aaron se disciplina. Il passait deux à trois heures à jour à gratter dans l'espoir de tirer un son correct des six cordes qu'il avait entre les mains. Si bien qu'à seize ans, il maitrisait les solos les plus couillus de Metallica et les mélodies techniques d'Iron Maiden. Qui dit musique, dit filles. Qui dit rock ou metal, dit alcool et drogue. Le spectre de sa génitrice ne tarda pas à le rattraper, le poussant à sniffer sa première ligne de coke à l'âge de seize ans et des poussières. Les filles y passèrent aussi, toutes folles d'être au bras du rebelle du lycée privé. Il apprit à supporter et combler les cheerleaders, les gothiques, les intellos en mal de sensation, les salopes et même quelques intervenantes de cours. D'un charisme indéniable, il embrouillait son monde et en obtenait ce qu'il désirait.
Face au talent de son fils à la guitare, son père s'empressa de lui trouver des amis pour faire du bruit dans le garage. Son premier groupe naquit ainsi, revisitant les standards du metal. Le line-up ne tarda néanmoins pas à changer si bien qu'après trois ans d'auditions et de rencontres, le groupe Tainted Fate vit le jour. Ne jouez pas les incultes, vous connaissez forcément ce groupe. Il rend hystérique toutes les filles portant un t-shirt Nirvana ou portant trop de crayon noir autour des yeux. La critique adore les descendre, les accusant d'être commerciaux. Même la scène metal, masculine bien évidemment, les renie, faisant d'eux des traitres. Et pourtant... A à présent 27 ans, Aaron continue à travailler des heures sur sa guitare, acquérant une virtuosité incontestable. Les experts s'accorderont là-dessus : Redfield est bon, mais il gâche son talent dans le groupe monté par son père. Aaron s'est fait une raison, enregistrant ce que sa sensibilité lui dicte sur des CDs que personne n'entendra jamais.
Cependant, grandir ne signifie pas murir, et Aaron traverse difficilement les années, son humeur suivant l'irrégularité de dents de scie. Trouvant dans les drogues un réconfort nécessaire, le rocker en oublie parfois sa fierté. Sa capacité d'auto-destruction fait pourtant des dommages collatéraux, car s'il se sent seul, il est pourtant bien entouré. Incapable de sortir de ses douleurs adolescentes, Aaron tente d'emprunter différents chemins, se perdant régulièrement en route.

Abandonné à la naissance, il fut l'objet de l'amour vaniteux d'un couple de riches qui l'élevèrent comme un roi. Et dès qu'il fut assez âgé, ils demandèrent retour sur investissement.
Qui aurait cru que le rejeton d'une pute toxicomane irait aussi loin ?!

A CITY OF EVIL V 2.0 | CSS Kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done] Mer 2 Sep - 18:59




Youhou! Un nouveau fou est parmi nous!


Et bien oui, tu ne rêves pas mon petit bouchon, tu as bien été validé par un des membres de notre staff. Plein plein de possibilités s'offrent à toi à présent. Mais la première et la plus importante est certainement celle de passer du bon temps en notre compagnie et crois moi nous y veilleront.

Mais passé cela il faudrait que tu ailles recenser ton avatar dans ce sujet et aussi ton double compte si tu en as un dans ce sujet. Tu peux aussi si tu as des personnages indispensables à ton histoire aller créer des scénarios rien que pour toi tu trouvera les instuctions dans ce sujet.

Mais n'oublie pas que nous aimerions en savoir plus sur toi. Certes ta fiche est superbe mais n'oublie pas de t'occuper de tes liens dans cette section et tes topics dans celle là. N'oublie pas qu'il est toujours utile de préciser ce genre de choses, notamment les liens, tu aimes savoir qui est ami avec qui? L'inverse est aussi vrai!

Les Demandes de base sont également importantes et se trouvent ici pour ce qui est des logements, colocataires ou rangs. Tu peux aussi nous faire de la pub sur PRD, en postant dans les recherches ou en faisant remonter notre topic.

Maintenant il ne me reste plus qu'une chose à te souhaiter!
BON JEU PARMI NOUS!

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done]

Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron Redfield ♤ Everyone's waiting for something they cannot have [done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Tout le monde a un début :: Fiches de Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: