.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Esteban Salvator Alvarez 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
29/09/2012

ϟ Participation :
2688


MessageSujet: Esteban Salvator Alvarez 2.0 Mer 2 Sep - 21:32

Esteban
Salvator
Alvarez

Mafieux
ft. Rick Genest

Informations générales
Bonjour Invité. On m'appelle plus souvent S. ou La Muerte même si en réalité je m'appelle Esteban Salvator Alvarez. J'ai 32 ans et suis né le 25 décembre à Tijuana. Je suis d'origine Mexicaine par mon père et ma naissance et Américaine par ma mère.. On dit de moi que je suis Patient, réfléchi, téméraire, fidèle envers ma famille, débrouillard, joueur et tête brûlée, violent, arrogant, susceptible, un peu fou, rancunier, un peu cramé.. Je suis nouvellement promu à la tête du cartel de Drogue des Alvarez à Gotham, je représente la famille Alvarez et sers ses intérêt à Gotham et côté vie sentimentale je suis Hétérosexuel et célibataire. Il faut savoir que je ne maîtrise aucun art martial quelconque, je ne mise que sur un bon flingue ou la violence pure. Un bon coup de barre à mine dans la gueule de mon adverse fait souvent la différence. Je ne suis pas particulièrement un bon tireur d'élite mais pas besoin, quand je tire, je suis souvent à proximité de la personne que je veux buter. J'adore prendre des coups, ça me fait marrer. Certains disent de moi que je suis un peu barge, moi je crois juste qu'il faut s'amuser de tout, sinon quel intérêt de se faire chier à vivre. Je suis extrêmement fidèle à ma famille, je sers ses intérêts avec plaisir, sachant pertinemment que tout cela sera mon héritage à la mort de mon paternel.


Informations physiques et psychologiques
Avec mon 1m80, je n'ai peur de personne, qu'on se le dise. La peur n'a jamais été ma compagne et j'espère qu'elle ne le deviendra jamais. Parfois on prétend que d'avoir une grosse frousse me mettrait un peu de plomb dans la tête mais franchement j'en doute.
Je n'ai pas vraiment les traits mexicain de mon père, à son grand déplaisir. Plutôt pâle de peau, je ressemble beaucoup plus à ma mère qu'à mon père. Les mauvaises langues pourraient prétendre que je ne suis pas son fils légitime, que ma mère l'a trompé et n'a jamais voulu l'avouer. Mais il n'en est rien, je suis bien son rejeton, n'en déplaise aux mauvaises langues. Nous avons le même regard, perçant et froid, la même couleur d'yeux, la même carrure, la même façon de marcher, le même timbre de voix et le même foutu caractère de merde. Ma mère nous dit souvent que des chiens ne font pas des chats, pour le coup, c'est avéré dans notre cas. Je ne suis pas quelqu'un de facile à vivre. J'aime que tout se déroule selon mes envies, un rien peu m'agacer profondément. Je déteste les imprévus ou les coups foireux et croyez bien que si je peux trouver celui qui a décidé de me pourrir la journée, il passera un sale quart d'heure. Je suis quelqu'un de très minutieux, prenant mon temps pour élaborer des plans clairs et efficaces. Je ne travaille qu'avec des pros, mon équipe n'a pas besoin d'amateurs pour la ralentir. Je n'offre pas ma confiance facilement, mais quand on entre dans mes "petits papiers", on y reste à vie, gare à celui qui me décevrait ...
Je suis un peu macho, il faut bien l'avouer, mais si une femme me prouve sa valeur et sa détermination à arriver au sommet, alors elle a toute mon attention. Ma mère est quelqu'un de fort, de charismatique, d'intelligent, elle sait observer, faisant attention aux petits gestes, aux regards qui ne trompent pas si on sait y prêter attention. C'est une personne que j'admire et qui a toute mon attention quand il s'agit de prodiguer des conseils et des avertissements. Mon père quant à lui est très influent dans son milieu et à Tijuana. Tout comme moi, il a su s'entourer des bonnes personnes, glissant quelques pots de vin à droite à gauche pour qu'on lui foute la paix. Il n'a pas peur de la mort, même s'il ne l'appelle pas de ses voeux pour autant. Il sait se battre, n'hésite pas à ôter la vie quand c'est nécessaire et peut être très cruel quand on lui fait du tort. C'est un homme charismatique, à l'instar de ma mère, qui sait se faire obéir et se faire respecter. J'apprends beaucoup d'eux, même si je tends à vouloir me démarquer un peu, afin d'exister en dehors de leurs ombres. Je suis plus sanguinaire, plus apte à frapper. J'aime la violence, elle me procure du plaisir. Je ne suis pas sûr qu'un psychiatre me laisserait sortir après m'avoir étudié, c'est bien pour ça que je ne vais pas en voir ... je déteste les psy ...
Que dire de plus sur moi, j'aime l'alcool, j'aime les flingues, j'aime ma famille, je suis quelqu'un de très fidèle quant il est question des miens. Suis-je croyant ? D'une certaine façon, certainement pas de la meilleure manière d'ailleurs. Je n'aime pas qu'on insulte notre seigneur, mais de là à aller à l'église tous les dimanches, il y a encore un pas... Ai-je envie de croire que de me repentir parfois auprès d'un prêtre me donnera l'illusion de pouvoir sauver mon âme ? Evidemment, mais cela ne m'empêche pas pour autant d'ôter des vies sans aucun scrupule.


Informations sur le joueur
Je suis admin depuis presque le début du forum. Je gère ce petit bijoux avec Syndrome et Kusumita. Je passe tous les jours, je RP quand je peux. J'ai deux autres perso, Ophelia et Esteban et je m'auto valide mon code

A CITY OF EVIL V 2.0 | CSS Kusumitagraph'

_________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
29/09/2012

ϟ Participation :
2688


MessageSujet: Re: Esteban Salvator Alvarez 2.0 Mer 2 Sep - 21:32


Casier Judiciaire

Faisant parti du Cartel de drogue de Tijuana, il est bien entendu évident que je ne suis pas un saint. Je ne prétends pas cela impossible, mais c'est essentiellement dans les films que l'on voit ces enfants si saint et si pur rejeter ouvertement et avec rage leurs origines. Ce n'est pas mon cas, j'ai embrassé à bras le corps ma destiné et depuis gamin, je suis prêt à prendre la suite de mon paternel. Je vous rassure, je n'ai pas commencé enfant à tuer des gens ou à foutre sur la gueule, j'ai commencé bien plus tard. A 17 ans, je jouais les gros caïds avec mes amis, mettant en avant mes origines et frappant sur tout ce qui bouge. Mon père est venu quelques fois me récupérer au poste de police et je peux vous dire que je prenais une dérouillée derrière. En pleine crise d'adolescence, je n'avais pas conscience que ce n'était pas bon de trop mettre en avant mes origines, qu'on pourrait avoir des ennuis un de ces jours. Je me suis fais prendre une ou deux fois pour vol à l'étalage, ébriété sur la voie publique, bagarres à la sortie des bars, rien de bien grave, facile à faire sauter en graissant la patte des bonnes personnes. Ensuite, mon casier est resté vierge jusqu'à aujourd'hui, pourtant dieu sais qu'il pourrait être long comme mon bras.


This is my story
Je ne compte pas vous raconter mon histoire en détails, surtout que je doute qu'elle vous intéresse vraiment. Je suis né à Tijuana le 25 décembre 1982, d'une mère américaine et d'un père mexicain. J'ignore comment ils se sont rencontrés. L'histoire change souvent selon les humeurs de mon père. Un coup c'était lors d'un de ses voyages aux Etats-Unis et la fois suivante c'était lors des vacances de ma mère à Tijuana. Parfois il ne faut pas trop chercher la petite bête, je doute que ce soit vraiment important. D'une façon ou d'une autre, ils se sont mis ensemble et depuis plus de 35 ans, filent le parfait amour. S'aiment-ils vraiment ? Aucune idée, j'aime à croire que oui et certaines attentions qu'ils ont l'un envers l'autre me fait penser qu'ils tiennent vraiment l'un à l'autre, mais au delà de ça, je n'ai aucune preuve. J'ignore s'il y a de l'amour entre eux, mais il y a de la confiance, une fidélité sans faille et une envie de faire plaisir à l'autre.
Voilà ce que je peux vous dire de mes darons. Je les vois mal divorcer du jour au lendemain, ils ont bien trop d'intérêt ensemble pour faire ce genre de conneries. Ils sont assez grands pour faire ce qu'il faut pour que leur couple tienne le coup, quitte à aller voir ailleurs si cela est vraiment nécessaire.

Je suis fils unique, ma mère a fait plusieurs fausses couches avant de m'avoir et je crois qu'ils n'ont jamais réessayé après moi. Non pas que je leur ai fais passer le goût d'être parents - encore que ... - mais c'est surtout qu'ils avaient un fils, il faut croire que c'était tout ce qui les intéressaient. Un héritier mal pour hériter du business familial, c'était parfait. Je n'ai jamais vécu dans l'ignorance. J'ai toujours su que mon père avait battit de ses mains l'un des plus gros cartel de drogue du Mexique et j'en étais très fière. Cela dit, j'ai passé une enfance tout à fait normal. Je jouais avec des enfants de mon âge, j'allais à l'école, j'avais des nounous, de bonnes notes et mes parents passaient du temps avec moi. Je n'ai jamais souffert de rien. Cela ne m'a pas empêché à 17 ans de partir en vrille. Bien trop pourris par mes vieux, je n'en fis qu'à ma tête, me prenant déjà pour le roi du monde alors que je n'étais qu'un petit con sans aucune idée de la cruauté du monde extérieur. J'avais vécu dans ma tour d'ivoire, il allait me falloir un bon coup de pied au cul pour m'en faire sortir. Mais mon père était là pour me montrer la réalité dans laquelle il vivait et qui deviendrait le fruit de mon héritage.

J'ai commencé à 18 ans, au bas de l'échelle. Obéissant aux ordres alors que ça me bouffait de l'intérieur. Je fus un lieutenant comme un autre, homme de main de mon père, j'obéissais aux ordres. Ce ne fut pas facile, voir traumatisant au début, car savoir et le voir sont deux choses différentes. Je savais que mon père avait tué des gens mais je n'avais jamais assisté à ça et encore moins appuyé sur la gâchette. Mon premier meurtre me hante encore parfois, ce n'est peut-être pas plus mal, cela prouve que je suis toujours humain, capable de ressentir des émotions. J'ai gravis les échelons, je me suis fais des amis et des ennemis, j'ai appris de mes erreurs, j'ai grandi. Au fil du temps, j'ai commencé à me tatouer, d'abord un ou deux, avant d'en être recouvert. J'incarne maintenant La muerte, la Grande faucheuse. Partout où je passe, les autres trépassent. Je n'éprouve aucun regret, aucun remord, j'obéis aux ordres. Je suis l'homme de main de mon père le plus fidèle et le plus compétent. J'ai appris des meilleurs, mon père peut-être fière.

Une fois prêt, mon père m'a chargé d'une mission. M'installer à Gotham pour implanter le Cartel. Pourquoi si loin des frontières mexicaines ? Parce que c'est là bas qu'on ne nous attendra le moins. Et puis cette ville est réputée pour être corrompu, le mal y règne déjà en maitre, ils n'attendent plus que nous. Je mettrais cette ville à feu et à sang pour m'imposer. Malgré les mafias déjà locales, je ne doute pas un instant d'avoir mal place là bas. J'ai acheté un bar, L'esperanza et mes hommes et moi nous faisons déjà bien connaitre. Pour m'aider dans mon entreprise, on m'a présenté Rachel Hendersen. J'ai toujours eu un peu du mal avec les femmes, mais certaines ont le don de me prouver que je peux parfois être un gros con machiste. Elle est compétente et à de l'ambition à revendre, il vaut mieux l'avoir à mes côtés que contre moi, j'en suis certain.

A CITY OF EVIL V 2.0 | CSS Kusumitagraph'

_________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
16/09/2012

ϟ Participation :
628


MessageSujet: Re: Esteban Salvator Alvarez 2.0 Jeu 3 Sep - 11:07




Youhou! Un nouveau fou est parmi nous!


Et bien oui, tu ne rêves pas mon petit bouchon, tu as bien été validé par un des membres de notre staff. Plein plein de possibilités s'offrent à toi à présent. Mais la première et la plus importante est certainement celle de passer du bon temps en notre compagnie et crois moi nous y veilleront.

Mais passé cela il faudrait que tu ailles recenser ton avatar dans ce sujet et aussi ton double compte si tu en as un dans ce sujet. Tu peux aussi si tu as des personnages indispensables à ton histoire aller créer des scénarios rien que pour toi tu trouvera les instuctions dans ce sujet.

Mais n'oublie pas que nous aimerions en savoir plus sur toi. Certes ta fiche est superbe mais n'oublie pas de t'occuper de tes liens dans cette section et tes topics dans celle là. N'oublie pas qu'il est toujours utile de préciser ce genre de choses, notamment les liens, tu aimes savoir qui est ami avec qui? L'inverse est aussi vrai!

Les Demandes de base sont également importantes et se trouvent ici pour ce qui est des logements, colocataires ou rangs. Tu peux aussi nous faire de la pub sur PRD, en postant dans les recherches ou en faisant remonter notre topic.

Maintenant il ne me reste plus qu'une chose à te souhaiter!
BON JEU PARMI NOUS!

_________________
Welcome to A city of Evil 2.0
Alfred at your service Invité
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Esteban Salvator Alvarez 2.0

Revenir en haut Aller en bas
 

Esteban Salvator Alvarez 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Tout le monde a un début :: Fiches de Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: