.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Mer 23 Jan - 22:52





Caleb & June
“ Un petit verre après le boulot ! ”


Je n'étais pas depuis très longtemps aux affaires internes, quelques semaines, tout au plus et pourtant je commençais déjà à me poser des questions sur les raisons qui m'ont poussé à intégrer ce service. Je suis quelqu'un qui aime le changement, qui aime bouger, je ne supporte pas de rester trop longtemps au même endroit, de peur de m'ennuyer, de ne plus prendre au sérieux mon job parce que je m'y fais chier. Depuis que je suis flic, depuis mes 18 ans en somme, je vais de service en service, faisant de mon mieux pour faire ce qu'on me demandait, mais n'y parvenant pas toujours. Je n'étais déjà pas le bienvenue de partout, au départ parce que j'étais le fils du politicien Orion Harker et que pour eux, j'étais forcément pistonné. Puis c'était ma réputation de petit con impulsif qui me précéda et là par contre je ne pouvais pas leur en vouloir. Autant le rapport avec mon père me sortait par les yeux, détestant mon père et sa pseudo réputation de "sauveur de Gotham", autant mon côté têtu et impulsif était plus que fondé. Fort heureusement pour moi les gars ne s'arrêtaient pas forcément toujours à ça, ils cherchaient plus loin, ils voyaient que je n'étais pas un mauvais gars, juste trop jeune pour me rendre compte que mes conneries allaient me jouer des tours.

Mais assis devant mon verre, au comptoir du bar de l'hôtel dans lequel je me rend de temps en temps pour décompresser, je n'ai pas envie de penser à ça. J'ai fais des conneries dans ma vie, certaines dont je ne suis pas très fière, d'autres qui me hantent encore parfois le soir, mais, je me dis qu'un jour je finirais par oublier, en tout cas je l'espère. Non je préfère me focaliser sur les raisons qui m'ont poussé, non pas à être flic, mais à rentrer dans les affaires internes. J'aurais dû écouter Ishtar, qui n'a pas compris cette décision. Il avait raison, c'était une décision stupide, tellement à l'opposée de moi. J'ai besoin d'action, pas d'épingler des flics véreux. Non pas qu'il n'y en n'a pas à Gotham, mais parce qu'il n'y a que ça ou peu s'en faut. Mais comment leur en vouloir ? On vit dans une ville où c'est la mafia qui à la main mise sur le pouvoir, il suffit de regarder mon père pour comprendre. Les habitants ne savent plus vers qui se tourner. Les flics sont payés par la mafia, les politiciens corrompus, les avocats véreux ... il n'y a que ce gars habillé comme à Halloween, ce Batman, qui prétend vouloir aider Gotham ... Doit-on le croire ? N'est-ce pas encore qu'un illuminé de plus ? Un faux jeton qui se cache pour magouiller tranquillement dans son coin ? N'allez pas croire que je n'ai pas envie de croire que ce type est bien ce qu'il prétend être, un redresseur de torts et tout le tintouin, mais quand je vois ce que je suis capable quand Il m'habite, je me dis que personne ne peut vraiment être bon ... ce n'est pas possible.

Je finis mon verre et dieu sait que ça fait du bien. Je sens l'alcool me glisser dans le gosier et c'est vraiment un pur délice. Certains me voient déjà alcoolique et à ce rythme là, je me dis qu'ils n'ont peut être pas tort. Ce n'est pas tant que j'aime vraiment l'alcool à ne plus pouvoir m'en passer, mais j'ai besoin d'oublier, de me déconnecter de cette réalité peu agréable et jusqu'à présent je n'ai trouvé que ça. Non j'ai tort, il y a aussi la baise, une bonne partie de jambes en l'air fait un bien fou pour s'aérer l'esprit mais soyons réaliste, ce n'est pas ce soir je vais trouver chaussures à mon pied et ce ne sera pas ma soeur qui ira s'en plaindre. Je ne lui en veux pas d'être jalouse, je sais ce qu'elle ressent, je ne supporterais pas qu'elle me remplace par un autre, ce serait intolérable. Je ne prétend pas qu'elle ne doit pas vivre heureuse avec quelqu'un, mais je veux pouvoir être sûr qu'elle l'abandonnerait à la première occasion pour me porter secours. En pensant à elle, je me dis que c'est elle qui m'a poussé à me lancer chez les affaires internes, seulement je n'arrive pas à me souvenir les arguments qu'elle m'a avancé. Ils devaient être pertinents pour que j'y réfléchisse et que je me lance dans cette aventure, seulement ils ne m'ont pas plus marqué que ça. Et si ... non je dois arrêter de voir le mal de partout. Mon père n'y est pour rien dans tout cela, je ne vois pas en plus quel intérêt il pourrait avoir ....
Un mal de crâne me vrille les tampes, j'avance mon verre vers le barman que je commence à bien connaître depuis le temps que je viens ici. Jamais à l'hôtel même, je vis à deux pas d'ici, je n'ai pas besoin de dormir à l'hôtel, mais au bar plutôt. L'un des plus agréable du quartier et pas bourré de flics, que des gens de passage, comme je les aime.


« Allez Gary, sers m'en un dernier pour la route s'te plais ! »

Gary, c'était le type qui servait de barman. Un chic type d'une bonne cinquantaine d'année, il pourrait être mon père quand j'y pense et c'est un peu l'attitude qu'il a avoir moi parfois.

"T'as déjà dis ça pour le dernier que je t'ai servi Cal' ... Tu devrais peut être arrêter pour ce soir ..."

« Allez soit sympa, j'ai mal au crâne et eu une journée de merde, tu me dois bien ça ... »

Il consentit, évidemment, à me servir, après tout, ils n'ont ordre d'arrêter de servir que si le type en face n'a plus de quoi payer ou est trop ivre, et je tiens très bien l'alcool et je pourrais ne pas travailler sans problème, tout en vivant dans une somptueuse demeure sur le continent ...

Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Sam 26 Jan - 16:21


    Une journée de travail qui me parût interminable venait enfin de s'achever. Le docteur Quinnzel étant vraiment occupé à Arkham, j'avais pris une bonne partie de ses patients de façon à ce qu'elle traite les cas les plus important le mieux possible. Des agoraphobes, des schizophrènes, des bi-polaires, des sociopathes et tous ce types de personnes sont donc venu me rendre visite. Bien sûr, ce métier me passionne mais cadencée mes cours et les consultations peut-être parfois épuisant. Rangeant mes affaires dans mon sac, j'éteignais par la suite les lumières avant de fermer le cabinet puis dire au revoir à la secrétaire du docteur Quinnzel qui parti en même temps que moi. Je marchais dans Gotham pensive mais à la fois aux aguets car cette ville est remplis de hors-la-loi. Je passais devant un bar quand je me dis qu'un verre me ferait du bien, après tout je mérite au moins ça après la journée que j'ai eu.

    Je rentrais à l'intérieur de la bâtisse et allait me placer sur un côté du comptoir avant de demander un scotch sans glaçon au barman. Ce dernier me regarda bizarrement en se demandant si je plaisantais, mon regard le dissuada de me redemander ce que je voulais et il me servis mon verre. Je lui fis un faux sourire en le remerciant puis bu quelques gorgées avant d'enlever mon manteau et de l'accrocher à mon siège. Je restais pensive en écoutant les conversations qui me tombait dans l'oreille, cela me distrayait un tant soit peu. Finalement je décidais de sortir mon téléphone et l'allumer pour vérifier si j'avais des messages ou des appels en absence. Pour le confort des patients il valait mieux éteindre ce petit joujou qui pourrait les énerver, les agacer et même les rendre violent. Je bus mon verre en répondant au message que j'avais reçu puis en demandais un second mais le barman était occupé avec une autre personne. Le jeune homme voulait un autre verre et apparemment le barman trouvait qu'il avait déjà assez bu pour aujourd'hui. Je ne pus retenir mon rire quand le jeune homme utilisa comme excuse qu'il avait mal à la tête pour avoir un autre verre. Le barman vint enfin vers moi et me resservit la même boisson que savourais auparavant jusqu'à ce que mon verre soit vide. Je le remercia de nouveau en utilisant son prénom cette fois car je l'avais entendu auparavant. Je lui sourit à nouveau puis reposais mes yeux sur l'écran de mon téléphone.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Sam 26 Jan - 23:46



Un dernier verre avant de rentrer, je trouvais ça raisonnable venant de moi, même si je ne pourrais promettre qu’il n’y en aurait pas d’autre une fois dans mon loft. Je sais que ce n’est pas bien, que ce n’est pas raisonnable mais ai-je prétendu un jour être une personne raisonnable ? J’ai été pourri pendant mon enfance, ayant toujours tout ce que je voulais sous prétexte que j’avais perdu ma mère lors de ma naissance. J’avais eu presque tout de suite une belle mère, mais à mes yeux d’enfant gâté, elle n’a jamais représenté une mère pour moi. Enfin au départ si, je la considérais comme telle car elle avait toujours été là pour moi, surtout quand mon père nous faisait l’honneur de ses absences répétées, sous prétexte de ses campagnes et voyages officiels en tout genre. Et puis j’ai découvert des choses que je n’aurais jamais dû savoir, autant pour l’un que pour l’autre et je les ai haïs, à ma façon, chacun leur tour. Krystal parce qu’elle avait été le meurtrier de ma mère, d’une certaine façon, n’intervenant que bien trop tard pour la sauver alors qu’elle aurait pu, autant vis-à-vis du temps que des moyens. Mon père parce que c’était un escroc de la pire espèce, ceux là même qu’il promet de se débarrasser … Mon père, ce héros … tu parles d’un héros. Il fricote avec la mafia, il vend divers substances illicites, il trempe très certainement dans le trafique humains en tout genre … je ne saurais en fait vous dire l’envergure de sa petite entreprise familiale, mais à mon avis je ne serais pas au bout de mes surprises. Je ne veux rien à voir avec ça, je ne suis pas comme lui, même s’il le croit dur comme fer. Je suis son fils, il n’y a pas de doute, même moi je ne pourrais le nier, mais nous n’avons rien d’autre en commun …. Pourtant je sens quelque chose, au fond de moi, qui ne veut que sortir, vivre au grand jour et sans pouvoir mettre un nom sur ce « monstre » qui m’habite, je sais qu’il a hanté mon père, avant qu’il prenne possession de lui et j’ai peur qu’il touche mes soeurs. Est-ce une tare génétique qui touche toute la famille ? Ou n’est-ce réservé qu’aux membres masculins de la tribut ?

Je ne veux pas penser à tout cela, je suis fatigué de ressasser tout ça. J’en ai marre de voir qu’il se fout de la gueule de tous le monde et que malgré tout, tous le monde le vénère. J’aimerais le faire tomber et j’ai déjà tenté, à plusieurs reprises sauf que personne ne m’a jamais suivi, ils sont déjà tous à sa botte … Pas un seul flic clean dans tous Gotham, même pas mon mentor et ami, Ishtar.
Je regarde le fond de mon verre et repart dans mes pensées. Je pense à ma soeur, à sa naïveté de croire tout ce que dis notre cher père et à sa volonté de me montrer qu’il y a du bon en lui, que j’ai tort de le croire si mauvais. Rien que cette idée me fais rire et sans m’en rendre compte, je ris vraiment, je l’entend raisonner dans le bar. Gary me regarde un peu étonné et je me sens dans l’obligation de dire quelque chose pour ne pas qu’il pense que je suis déjà saoul, ce qui est encore loin d’être la vérité, même si je suis en de bonnes voies.

« Pardon je pensais à une blague qu’on m’a dite au boulot … Sinon tu comptes me le servir mon verre ou il va falloir que je fasse en plus ton taff ? »

Je plaisantais, cela allait s’en dire, je ne manquerais jamais de respect à ce bon vieux Gary. J’affichais un air insolent juste pour le faire chier, mais le sourire qui s’en suivie lui fit comprendre que ce n’était qu’une boutade de plus. Il devait se dire qu’il ne savait pas ce qu’il allait bien pouvoir faire de moi et je crois que beaucoup se posent aussi cette question. Que vais-je bien pouvoir devenir ? Futur membre des AA ? Peut être, mais si c’est le cas, ce sera une bonne chose car j’aurais au moins avoué que j’ai un problème avec l’alcool, ce qui n’est pas encore gagné.
Jusqu’à maintenant je n’avais pas vraiment fais attention aux personnes présentes au bar, mais une jeune femme attira mon attention. On ne pouvait pas dire qu’elle passait inaperçu, ça c’était le moins que l’on pouvait dire. Plutôt élégante, elle devait avoir un travail sérieux, de bureau cela allait s’en dire avec son tailleur impeccablement coupé. Vu la qualité de ses vêtements, je parierais sur un travail qui paie bien, peut être avocate ou psy ou dans les affaires, allez savoir. Un beau brin de fille, sans nul doute. Bien entendu si Cally était là elle me dirait que ça ne l’aurait même pas étonnée, limite si elle pariait pas sur ce que j’allais dire, elle me connait si bien. Mais qu’y puis-je ? J’aime qu’on me remarque et j’aime plaire. J’aime voir une belle femme me sourire, cela n’a jamais tué personne à ce que je sache …

« Et ne perd pas la main, sers la dame pour moi … si elle accepte ce verre, cela va s’en dire …»

Je vois Gary lever les yeux au ciel, amusé, me reconnaissant bien là. La jeune femme a les yeux rivés sur son écran de téléphone, il faut bien que j’aide un peu le destin non ? Oh et puis je ne suis là que pour un verre, un brin de causette avec une belle plante ne serait pas trop demandé, surtout si elle se débarrasse de moi assez rapidement …

Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Ven 8 Fév - 13:20


    J'étais toujours préoccupé par ce qu'il se passait sur mon portable, autrefois j'aurais lus le journal en même temps que ce verre mais maintenant grâce aux nouvelles technologies, on peut tout retrouver sur un smartphone. Cette fois je m'égarais sur les pages d'un roman grâce à une application permettant le libre accès. Gatsby le magnifique un roman très intéressant, surtout si nous étudions psychologiquement le caractère du personnage principale, un cas vraiment délicieux et malheureusement seulement fictif. Je fus tirée de ma passionnante lecture par la barman, ce qui ne me fis pas avoir une mine enjouée quand je levais les yeux. J'ai toujours détesté que l'on me distraie de mes lectures ou que l'on m'interrompe durant des activités qui requièrent toute mon attention. Ce dernier me montrais un verre que je n'avais pas commandée et que je regardais perplexe puis il me dit que la personne qui m'avait fait rire auparavant me l'avait offert.

    Je me tournais alors vers la gauche pour sourire à ce dernier en montrant le verre afin de le remercier. Je ne me déplaçais pas pour autant, trop fatigué pour me soulever de cette chaise, néanmoins je rangeais mon téléphone dans la poche de ma jupe. Je finissais mon verre que je tendis au barman avant, de rapprocher celui que l'on m'avait offert, près de moi. Un troisième verre était parfait, j'avait hésité à en prendre un mais le jeune blond m'avait convaincu de me laisser avoir par l'alcool. Buvant une première gorgée, je me décidais d'aller remercier le jeune homme à vive voix, mon trench dans une main, le verre dans l'autre, je me levais pour marcher quelque mètres puis, je m'arrêtais au tabouret juste à côté de cette personne qui m'étais encore inconnue. "Bonsoir, et encore merci pour le verre, je m’appelle June, et vous ?" demandais-je alors curieuse de savoir son prénom. Je m'installais alors confortablement puis je reposais mon verre sur le comptoir avant de croiser mes jambes, habitude quotidienne que je prend à chaque fois que je m'assois. J'attendais tranquillement une réponse quelconque.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Mer 13 Fév - 16:52



Certains dirons que je suis toujours en chasse, que je ne me lasse jamais, mais c’est faux, certes je drague souvent, je suis un beau parleur, comme mon père, mais moi je ne prend pas plaisir à manipuler les gens pour obtenir ce que je veux, je souris, je parle, je plaisante, si ça prend tant mieux, sinon tant pis, c’était qu’on était pas fait pour s’entendre, point. Je n’aime pas vraiment me prendre la tête, au grand désespoir de Cally qui aimerait bien que parfois je prenne les choses un peu plus au sérieux. Elle me trouve trop désinvolte, trop relaxe, elle ne voit pas que je suis capable du meilleur comme du pire … Si elle savait seulement ce qui me hante, ce qui sommeil en moi, elle ne me verrait plus comme avant, elle ne voudrait plus avoir à faire à moi … Je suis comme lui, le mal est une tare génétique je crois, mais je refuse cet héritage, je ne veux rien avoir affaire avec lui, je ne veux pas lui ressembler. Pourquoi je ne peux pas être comme ma mère physiquement ET mentalement ? Pourquoi il faut que quelque chose cloche dans mon cerveau ? Je devrais aller voir un spécialiste, seulement j’ai peur, peur qu’on découvre que je suis malade, que je ne peux plus exercer mon métier, qu’il faut m’enfermer … l’enfermement, ma pire crainte, je ne supporterais pas d’être pris entre quatre murs, incapable de pouvoir sortir.

Je n’ai définitivement pas envie de penser à cela, je suis venu exprès pour oublier, pour ne plus y songer, pour l’endormir, définitivement. Jusqu’à présent l’alcool a bien marché, il l’a tenu muselé, alors je continue, au risque de me bousiller le foie. Ce con hante mes pensées alors je vais les noyer et si je ne peux le faire ici, je le ferais chez moi, à l’abri des regards mais également au prise avec mes angoisses, mes démons. Non je ne veux définitivement pas rentrer chez moi, pas maintenant et pourquoi pas, pas tout seul. Je tourne mon regard vers la belle brune à qui je viens de payer un verre. Je peux lui payer la bouteille si elle le veut, je ne suis pas à ça près. Beaucoup de flics ont des problèmes d’argent - ce qui arrange grandement les criminels comme mon père - mais moi non, je n’en n’ai jamais eu et au vu de l’héritage de mon démoniaque de père et mon ange de mère, je n’en n’aurais jamais. Mais tout cela m’est bien égal, je me moque de savoir ce que j’ai sur mon compte en banque, j’aime l’idée de gagner mon argent, d’avoir un salaire que je mérite, même s’il n’est pas mirobolant. Par le plus grand des miracles, elle a l’air de l’accepter, elle me tend son verre pour me remercier et je lui tend mon verre pour trinquer de loin. J’esquisse un dernier sourire et je tourne mon regard vers Gary, qui a l’air amusé de tout cela. Je n’ai pas le temps de lui dire quoi que ce soit que la belle plante s’approche de moi, visiblement j’aurais de la compagnie ce soir et pas des moindres, elle est encore plus belle de près que de loin, c’est pas souvent le cas.

« Bonsoir, et encore merci pour le verre, je m’appelle June, et vous ? »

Ma belle inconnue s’installe à côté de moi et se présente, elle se prénomme June, un bien joli prénom. J’esquisse un sourire en la regardant s’asseoir et je constate non sans plaisir une belle déformation professionnelle. Elle s’installe en croisant les jambes, rien de bien sorcier vous allez me dire, mais on sent que c’est quelque chose qu’elle fait quotidiennement, elle ne travaille donc pas dans un simple bureau étroit où elle n’aurait pas la place de pouvoir étirer ses belles gambettes, j’en reviens donc à mes hypothèses, avocate, psy, consultante ou je ne sais quoi encore.

« Bonsoir ! » commençais-je par lui dire simplement, avec un beau sourire aux lèvres. Sourire amical qui se voulait rassurant et un brin charmeur, ça aussi c’est une déformation professionnelle, pour interroger les suspects, je tente d’être le plus nonchalant possible, afin de ne pas les brusquer plus qu’ils ne le sont déjà. « Caleb. Enchanté. » Je la regarde une dernière fois avant de prendre mon verre pour en boire une gorgée. Je le repose encore et passe rapidement ma langue sur mes lèvres pour en récolter les quelques gouttes qui s’y étaient attardées. « Alors dites moi … June, que faites vous de beau dans le coin ? Vous êtes en déplacement ? Vous bossez sur Gotham ? » Encore et toujours une déformation professionnelle, me voilà en train de la bombarder de questions, c’est du beau. Enfin on ne se refait pas, n’est-ce pas ?

Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Jeu 21 Fév - 0:54




    "Moi de même. Et bien, je travaille sur Gotham donc non, je ne suis pas en déplacement mon cher. " répondis-je normalement en analysant discrètement le comportement du jeune homme qui, d'ailleurs, était fort curieux de savoir ce que je faisais. C'était un premier trait intéressant qui pouvait me donner une idée de son métier, courtier en assurance vie, policier ou bien autre chose encore. "Et vous jeune homme ? Travaillez-vous à Gotham ou vous n'êtes qu'un habitué des lieux par rapport à des voyages qui concerne votre métier ? " Curieuse ? Oui je l'étais, mon métier était approprié à cette part de moi d'ailleurs, psychiatre, la personne qui pose le plus de question en une heure, tout ça par intérêt professionnel. Je buvais tranquillement quelque gorgées de mon breuvage alcoolisée toujours en observant les faits et gestes du jeune homme.

    Ces derniers pouvaient révéler la personnalité de quiconque ainsi que leurs émotions et état d'esprit au moment même. Pour l'instant le jeune blond était plutôt posé et décontracté malgré que l'alcool commençait à agir, on pouvait tout de suite voir que le jeune homme essayer de me charmer. Enfin, pour quelqu'un qui a un oeil aguerri bien sûr, sinon ce n'est pas si facile à remarquer. Je finis mon verre rapidement encore une fois, j'avais vraiment envie de m’enivrer ce soir et de ne pas penser au boulot pour une fois. J'étais en congé demain, alors autant en profiter à partir de ce soir. Je souris au blond avant de me rendre compte que ce dernier était assez attirant, ce que je n'avais pas regardé auparavant.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Dim 24 Fév - 18:51



Je ne pensais pas passer une soirée avec une belle plante dans son genre mais ma foi je n'étais pas mécontent du déplacement. Je ne prétendais pas que je n'avais jamais rencontré de filles dans son genre par le passé, mais pas forcément dans ses conditions et pas aussi souvent que je l'aurais espéré, cela dit, plus c'est rare et plus c'est agréable, on en profite toujours deux fois plus. Elle aurait pu simplement me remercier de loin et rester plonger dans son téléphone à faire je ne sais quoi, mais au lieu de ça elle avait décidé de venir à ma rencontre, c'était assez rare. Souvent, elles me remerciaient et attendaient que je continue à aller vers elle, comme si elles se laissaient désirées alors qu'on savait très bien qu'elles finiraient irrémédiablement dans mon lit à la fin. Tandis que dans cette situation, rien n'était moins sûre. Elle était avenante et même elle prenait les choses en main, mais cela ne voulait pas dire que j'allais conclure, peut être qu'au final c'était elle qui allait le faire … une fille qui dirige, je n'en n'ai pas rencontré souvent, je ne saurais dire si j'apprécie ou déteste, je crois qu'il faut juste se laisser porter par le courant et voir où il nous mène, à trop réfléchir on rate le coche.

"Moi de même. Et bien, je travaille sur Gotham donc non, je ne suis pas en déplacement mon cher. "

Elle vit à Gotham ? C'est bien dommage de ne pas avoir eu l'occasion de la rencontrer avant mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Je me demande ce qu'elle fait dans la vie, ce qu'elle aime et déteste, ce qu'elle pense, de la ville, de se qu'il s'y passe, de cette soirée, de moi … Les questions m'assaillent constamment, déformation professionnelle, il faut croire que mon job de flic me colle à la peau.

"Et vous jeune homme ? Travaillez-vous à Gotham ou vous n'êtes qu'un habitué des lieux par rapport à des voyages qui concerne votre métier ? "

Jeune homme ? Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire en l'entendant m'appeler comme ça. Nous devions avoir à peu près le même âge, voir j'étais même plus âgé qu'elle, c'était donc assez amusant de l'entendre m'appeler « jeune homme », mais ce n'était pas forcément désagréable tout en étant légèrement déstabilisant. Jeune homme, ça avait quand même le don, en plus d'être risible, de la placer légèrement au dessus de moi, je supposais donc qu'elle avait un niveau social supérieur au mien, en tout cas vis-à-vis de mon travail. Elle me retourne la question, me demandant si j'étais de passage ou si je résidais ici. J'aimais bien sa façon de tourner ses phrases, c'était très révélateur, tout en laissant planer un peu de mystère.

« Je suis d'ici aussi, je ne fais que passer boire un verre pour me détendre après mon travail ! » Lui répondis-je avec un sourire. Je trempe de nouveau mes lèvres dans ma boisson et en bois une nouvelle gorgée. La chaleur de l'alcool me réchauffe la bouche, la gorge et je sens son trajet dans ma trachée jusqu'à mon estomac, c'est assez agréable. Je repose mon verre et tourne de nouveau mon visage vers elle.

« Que fais une aussi élégante personne à une heure aussi avancée de la nuit dehors ? Vous avez, comme moi, un travail qui vous prend beaucoup de temps ? »

Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Mar 19 Mar - 0:17


    Un sourire était posé sur mes lèvres, tout d'abord par politesse et parce que notre ébauche de discussion était agréable pour l'instant. Je fis un signe au barman pour qu'il me serve un nouveau verre avant de me tourner à nouveau vers le beau minois en face de moi. Il m'expliqua que tout comme moi, il était venu ici pour décompresser après une rude journée de labeur. Mon téléphone vibra et s'alluma pour m'indiquer un message, je regardais brièvement l'expéditeur avant de l'éteindre pour ne plus être dérangé durant le reste de la soirée et peut-être nuit aussi, on ne sait jamais comment je vais conclure ma soirée. Ce qui est mon choix d'ailleurs, un homme ne m'a jamais mis dans son lit, je me suis invité par moi-même à l'intérieur, là est toute la nuance. "Et bien, tout comme vous, mon travail s'immisce beaucoup dans ma vie et donc me fait finir tard. Tellement tard qu'il est dangereux de traîner seule pour une jeune femme dans les ruelles de Gotham.". J'avais ajouté cette dernière phrase avec un faux air désespéré qui se faisait sentir, je faisais comprendre mes intentions mais d'une manière moins brutale et plus subtile.

    Le barman ramena un verre plein et cette fois posa la bouteille sur le comptoir car il avait cru comprendre qu'au final nous risquions de la vider. Ce qui était vrai vu la vitesse à laquelle le niveau d'alcool baissait en quelque minutes puis surtout qu'il ne pourra plus ou ne devra plus nous interrompre durant le reste de la soirée, à part pour l'addition. Je remplis mon verre puis le sien qu'il avait terminé quelque secondes auparavant, tout comme moi, le beau blond avait une bonne descente mais savait boire convenablement un bon whisky. Je souris de nouveau en reposant la bouteille sur la table après avoir bien étudié le comportement de Caleb pour deviner son travail. "Vous êtes soit un avocat, soit un hommes d'affaires ou bien un policier. Etant donné que vous paraissez trop jeune pour les 2 premiers et que vous ne portez pas le costume, en plus d'avoir un tenue un peu froissé montrant que vous ne déposez pas vos habits au pressing. J'en conclus donc que vous êtes un policier." Le regard du jeune homme confirma ma théorie, il ne s'attendait pas à ce que je devine cela aussi facilement mais après tout, creuser dans les secrets et mon boulot.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Jeu 21 Mar - 19:14



Son téléphone se mit à vibrer, elle l'alluma pour regarder ce que c'était avant de l'éteindre. Cela ne devait pas être très important ou ça pouvait au moins attendre demain voir plus tard dans la soirée, selon comment elle allait se terminer. Je n'osais même pas poser mon regard sur le mien, de peur de découvrir des appels en absence d'un de mes partenaires, voir de ma boss même, qui désespéré de pouvoir me joindre. Il était tard et j'avais le droit de décompresser un peu, certes j'adore mon travail et je comprend l’engouement et la passion de ma boss pour sa vie professionnelle, mais si elle ne relâchait pas la pression, ne serait-ce que l'espace de quelques heures, elle allait finir par craquer ou devenir dingue – même si soit dit en passant je pense que c'est déjà un peu le cas – à trop bosser. Je n'ai franchement rien contre elle, s'est un excellent élément, une de ses meilleures de sa promotion quand elle était jeune. Elle a un parcours exemplaire et fort impressionnant, elle ne fait pas rire, ça je peux le dire. Seulement je la trouve trop sévère, trop froide, elle veut tellement montrer qu'elle vaut largement un homme qu'elle en fait des caisses. Franchement, je pense sincèrement qu'elle vaut un homme, voir même elle vaut cent fois plus, pas besoin de se mettre autant de pression. Elle a fait ses preuves, pourquoi ne calme-t-elle pas la cadence maintenant ? A ce rythme là elle va se tuer au travail et nous avec. D'ailleurs je la soupçonne de vouloir m'éliminer. Elle me déteste, ça se voit comme le nez au milieu de la figure, seulement moi plus on me rejette et plus j'ai envie de rester, dommage pour elle. Elle finira bien par ouvrir les yeux de toute façon et elle se rendra compte que je ne suis pas mon père et de loin même.

"Et bien, tout comme vous, mon travail s'immisce beaucoup dans ma vie et donc me fait finir tard. Tellement tard qu'il est dangereux de traîner seule pour une jeune femme dans les ruelles de Gotham."

J'aime beaucoup la fin de sa phrase, très subtile mais en même temps très clair. Il n'y avait aucun problème, je serais plus que ravie de la raccompagner et jouer les bodygard. Au moins on pouvait dire qu'elle savait ce qu'elle voulait même si la soirée était loin d'être terminée et que cela ne voulait pas encore dire que j'avais des chances de rentrer avec elle. De toute façon cela fait un moment que je ne me met pas martèle en tête, je conclue tant mieux, sinon tant pis, je passe à autre chose, la vie est bien trop courte pour des regrets.

"Vous avez raison, les rues sont loin d'être sûre, surtout dans cette période sombre. Il serait déraisonnable de ma part de vous laisser partir seule ! "

Je pouvais très bien me contenter de lui appeler un taxi, même si elle y montait seule au moins je serais presque sûre qu'elle rentrera chez elle sans encombre. Mon boulot me colle vraiment à la peau, surtout après avoir fixé des photos de femmes mortes sur le mur blanc de la salle. Je n'aimerais pas que cette belle June finisse épinglée avec les autres, je m'en voudrais vraiment.

"Vous êtes soit un avocat, soit un hommes d'affaires ou bien un policier. Etant donné que vous paraissez trop jeune pour les 2 premiers et que vous ne portez pas le costume, en plus d'avoir un tenue un peu froissé montrant que vous ne déposez pas vos habits au pressing. J'en conclus donc que vous êtes un policier."

Je ne m'attendais pas spécialement à ce qu'elle devine aussi rapidement mon travail mais en même temps ce n'était pas si compliqué finalement. Je ne me promenais pas en costume trois pièces quand je sortais du boulot pour montrer ma situation sociale à qui voulait la voir et me vanter auprès de la gente féminine. Je trouvais cela ridicule et en plus je n'en n'avais pas besoin. Je ne me prend pas la tête pour amener mes affaires au pressing, j'avais une laverie au coin de ma rue, ça me suffisait largement, le but était que mes affaires soient propre, sans plus. Et puis je n'avais pas la verve de ma sœur, même si je me défendais plutôt bien moi aussi dans ce domaine.

« Agent Fédéral plus précisément, mais en effet vous êtes tombée juste. Vous êtes observatrice, vous êtes bien habillée, la coupe de vos vêtements laisse à penser qu'ils n'ont pas été acheté dans un magasin bas de gamme, vous avez une bonne discussion, vous avez l'air patiente, le timbre de votre voix est posé, comme si vous aviez besoin de me rassurer … je dirais donc que vous êtes soit psy, soit cadre dans une grande entreprise, soit avocate pourquoi pas. Vous avez l'air jeune, je laisserais donc de côté le statut de cadre et me pencherais sur une personne qui est en train de faire ou fini ou peut être même vient de finir à peine ses études dans le droit ou la psychologie, voir psychiatrie … »

A ce jeu là on pouvait être deux à jouer, même si c'était légèrement plus compliqué pour moi vu le large panel de possibilité qui s'offrait à moi. Je pensais être sur la bonne voie mais je pouvais être tout aussi bien à côté de la plaque. De toute façon en même temps, ces dernières semaines j'étais complètement à côté de mes pompes

Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Dim 28 Avr - 21:16


    Je finissais ma phrase en soupirant pour essayer de faire croire que ça me désolait énormément de rentrer seule, sans personnes pour me protéger, ce serait tellement anodin, à Gotham, à cette heure-ci, de se faire agresser. La réponse du beau blond était plus que satisfaisante car il me répondit de façon tout aussi subtile que ma phrase précédente, en plus de me faire comprendre qu'il me raccompagnerait chez moi. Après, qu'il rentre ou pas, c'était un choix que je n'avais pas encore fait pour le moment, je devrais encore voir comment notre conservation va se dérouler et tout ses gestes, attitudes qui l'accompagne. Défaut professionnel oblige, j'observe tout les petits tics, gestes et comportements pouvant me permettre de fixer le vrai caractère de quelqu'un.

    Derrière n'importe quel gentleman amiable et adorable, peut se cacher un sociopathe, un violeur ou tout simplement un violent. Fort heureusement, mes études m’apprennent à décrypter de tels comportements, ce qui me permet de réagir à temps et de m'esquiver. Je lui expliquai ensuite la conclusion que j'avais par rapport au métier qu'il pratiquait, j'avais vu juste, le jeune homme ajouta même qu'il était du FBI. Intéressant, je n'étais pas tombé sur n'importe qui apparemment. Je souris en le voyant tâtonner pour découvrir quel était mon emploi, je décidais donc de l'aider. "Vous y êtes presque, je fais encore mes études à l'université mais dernièrement je pratique en aparté pour avoir de l'expérience. Après si je suis dans le droit, la psychologie ou la psychiatrie, c'est à vous de trouver !". Dis-je avec un ton de défi mais j'avais prononcé d'une façon différente la bonne réponse pour l'aiguiller afin qu'il la trouve plus facilement. Je passais de ses yeux à mon verre pour vérifier quel était son niveau puis, je me fixais à nouveau sur ses iris. Cela faisait déjà plusieurs minutes que j'avais un sourire provocateur aux lèvres, tout en observant Caleb, agent fédéral, blond, 1 mètres 80-90, 20-25 ans et plutôt mignon. Je me demandais aussi si j'allais conduire cette danse durant tout la soirée/nuit, ou bien si il allait reprendre le contrôle à un moment.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Jeu 2 Mai - 19:48



Je ne pensais pas avoir une compagne aussi intéressante et charmante pour cette soirée mais je n'en suis pas mécontent, loin de là. Je ne prétend pas que j'aurais passé une mauvaise soirée en compagnie d'une jeune femme un peu moins charmante ou un peu moins cultivée, mais parfois cela faisait plaisir de retrouver des gens de mon niveau. Attention, ne voyez pas en cette remarque une quelconque surestimation de moi, vous seriez bien loin de la vérité. En fait c'est juste qu'en étant un « gosse de riche », comme on pouvait parfois m'appeler, j'avais le droit à une éducation d'élite et donc à une fréquentation qui allait de pair. Je n'avais rien contre mes camarades, j'avais rencontré des amis géniaux qui aujourd'hui ont bien réussi dans la vie, mais j'avais également rencontré des gens sans le sous qui m'avaient tout autant appris. Il y a par exemple cette chère Laïna, que je n'avais pas revu depuis des années et qui venait de refaire surface, au poste de police du quartier. C'était amusant de la découvrir en uniforme, plus âgée mais finalement la même à mes yeux. Elle était très belle, il n'y avait pas de doute, mais moi je revoyais surtout la petite fille que je croisais lors de mes fugues et avec qui j'avais passé quelques moments sympas, avant qu'elle disparaisse dans la nature. Je n'ai jamais su ce qu'il lui était arrivée mais je suis soulagé de constater qu'elle était toujours en vie. Rien qu'à cette pensée, j'esquissais un petit sourire, avant de me rendre compte que la fatigue et l'alcool faisaient dériver un peu trop mes pensées. Mon regard croisa de nouveau celui de June et me fixa une bonne fois pour toute dans la réalité.

"Vous y êtes presque, je fais encore mes études à l'université mais dernièrement je pratique en aparté pour avoir de l'expérience. Après si je suis dans le droit, la psychologie ou la psychiatrie, c'est à vous de trouver !"

Nous étions en train de nous amuser à deviner le métier de l'autre. C'était un jeu comme un autre et une façon originale de découvrir l'autre. Elle n'avait pas trop eu de mal à découvrir qui j'étais et c'était à moi maintenant de faire de même. J'avais restreint mon choix à trois possibilités et visiblement la bonne était dans mon top trois. J'étais satisfait de ma déduction, n'étant pas profileur, je pouvais être fière de mon flair de flic. June, prit de pitié ou ayant juste l'envie de m'aider, prononça « psychiatrie » d'une façon un peu différente que les autres choix, ce qui me fit comprendre sans trop de mal qu'elle était une future psychiatre. On ne les aimait pas trop chez nous, autant dans la famille Harker, que dans la police. Mais parfois ils étaient nécessaires, pour résoudre un crime, analyser le comportement d'un ou plusieurs suspects ou aider des collègues qui ont vécu une situation traumatisante. Même moi parfois il m'était arrivé de me demander si je ne devrais pas en voir un, rien que pour voir si rien ne cloche chez moi.

" Ah la psychiatrie, un univers bien complexe et pas toujours aimé … pourquoi avoir choisi cette branche ?"

Ce n'était en rien un jugement, je voulais juste connaître ses motivations. Est-ce également une déformation professionnelle ou une simple curiosité ? Je ne saurais le dire, mais j'aimais bien savoir ce qui poussait les gens à choisir une voie plutôt qu'une autre. Un criminel a autant le choix de devenir quelqu'un de bien ou de mal, il fait son choix à un moment donné de sa vie, comme n'importe qui, il faut juste savoir quand et pourquoi. Je portais une nouvelle fois mon verre à mes lèvres pour en boire une nouvelle gorgée. Au vu de la fatigue accumulée ces derniers temps, j'allais rapidement avoir la tête qui tourne, surtout si je bois aussi vite, il fallait donc que je me calme un peu. J'aurais été seul, je n'aurais pas cherché, me saoulant jusqu'à plus soif, mais en si charmante compagnie, cela serait fort dommage et grossier.

« Vous travaillez avec qui à l'heure actuelle ? Et vous avez des patients intéressants ? Je sais bien que vous êtes sous couvert du secret professionnel, je ne me permettrais donc pas de vous demandez quelques détails sur certains cas, mais il doit bien y avoir des choses que vous avez le droit de dire, non ? »


Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Mer 22 Mai - 21:14


    Je souriais quand j'entendis le jeune homme me dire que mon futur emploi était complexe et qu'est-ce qui a bien pu m'orienter à le choisir. N'étant pas né dans un milieu très riche, c'est vrai que c'est surprenant de faire des études de psychiatrie, surtout le temps et le coût de celle-ci."Et bien, depuis que je suis petite je rêve d'aider les gens, médicalement parlant, mais, ce n'est qu'à la fin de mes études de médecine que j'ai compris que j'étais fait pour ça. Je ne sais comment l'expliquer mais quand j'ai fait mon premier cours de spécialisation, j'ai su que j'avais fait le bon choix. C'est comme lorsque l'on se découvre une passion, ça nous tombe dessus, on ne le choisit pas tout le temps, la psychiatrie me passionne et grâce à cela je ne la trouve pas complexe, bien au contraire, si on s'applique c'est même facile à comprendre et à maîtriser. " Je conclus avec un sourire et le ton de ma voix avait été plutôt convaincant, en même temps, à chaque fois que je commence à parler de psychiatrie, je change d'attitude, je deviens plus chaleureuse car je fais quelque chose que j'aime, c'est peut être idiot mais cela se ressent. Le beau blond étudia ma réponse puis me demanda un peu plus de détails mais cette fois sur mon travail en cabinet. "Je travaille avec le docteur Quinnzel, je lui ai demandé un poste car étant elle aussi une femme, elle sait comment m'orienter pour me défendre, malgré l'évolution encore beaucoup d'hommes pensent que les femmes n'ont pas leur place en médecine, malheureusement. Je m'occupe de beaucoup de cas variés qui sont dans mes cordes car Mademoiselle Quinnzel est très occupé dernièrement à Arkham, cela n'empêche qu'elle s'occupe toujours des cas les plus majeurs comme les sociopathes potentiels car je ne suis pas encore apte à les gérer. Mais vous Caleb, qu'est-ce qui vous a fait choisir les forces de l'ordre ? Le FBI plus précisément qui est une des sections les plus difficiles ? Chacun son tour d'être curieuse, en plus je le suis énormément, déformation professionnelle ou trait de personnalité, je ne sais pas encore mais en tout cas je suis toujours là pour poser des questions. J'attendais donc une réponse du jeune homme à mon tour avec un petit sourire au lèvres tout en essayant de deviner ce qui a pu le pousser vers le FBI durant sa jeunesse ou plus tard.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Jeu 30 Mai - 21:51



Plus le temps passé et moins j'étais déçu d'être venu ici. Bien entendu je ne savais pas encore comment aller finir cette soirée mais j'allais en tout cas tout faire pour lui donner envie de m'accompagner jusqu'à mon loft pour … faire plus ample connaissance. Ma sœur me dirait que je suis impayable, qu'il faudrait que je grandisse et que j'arrête les coups d'un soir pour me stabiliser avec une personne et dans un sens elle n'a pas complètement tort, ce serait beaucoup plus sain et équilibré d'avoir une petite amie attitrée, quelqu'un avec qui je construirais une vie deux. Seulement je n'ai pas une vie normale, je cours après des criminels depuis que j'ai 18 ans et depuis peu, je me confronte à des criminels bien plus sadiques et bien plus dangereux que tous ceux que j'ai pu rencontrer. Je ne me sens pas prêt à exposer une quelconque famille à cette vie et à ses dangers. Je ne voudrais pas me réveiller un matin et découvrir qu'ils sont tous morts par ma faute … autant je donnerais avec plaisir l'adresse de mon père et de ma belle-mère, autant je garderais bien précieusement celle de ma sœur, ne supportant pas l'idée qu'il puisse lui arriver quelque chose et surtout pas part ma faute. Si j'avais une vie moins mouvementée, peut-être que je songerais sérieusement à me caser, mais ce n'est pas le cas et il est très rare de rencontrer des gens qui peuvent comprendre que le travail est primordial pour moi. J'aime mon travail, j'y prend du plaisir, je sais qu'il est important, si je n'y suis pas à 100%, des gens peuvent mourir et je m'y refuse.

"Et bien, depuis que je suis petite je rêve d'aider les gens, médicalement parlant, mais, ce n'est qu'à la fin de mes études de médecine que j'ai compris que j'étais fait pour ça. Je ne sais comment l'expliquer mais quand j'ai fait mon premier cours de spécialisation, j'ai su que j'avais fait le bon choix. C'est comme lorsque l'on se découvre une passion, ça nous tombe dessus, on ne le choisit pas tout le temps, la psychiatrie me passionne et grâce à cela je ne la trouve pas complexe, bien au contraire, si on s'applique c'est même facile à comprendre et à maîtriser. "

June me sort de mes pensées en m'expliquant le pourquoi de sa profession. Il est vrai que flic et psy ne fait normalement pas bon ménage, mais je n'ai rien contre eux. Je commence à avoir quelque chose contre eux quand ils viennent empiéter sur une enquête pour prétendre que le salaud qui a tuer une dizaine de femmes n'étaient pas sain d'esprit et qu'on ne peut donc pas lui en vouloir, que le pauvre à vécu une enfance traumatisante et qu'il faut, au lieu de le condamner, l'aider en l'envoyant à l'asile … On risque nos vies, des gens meurent à cause d'eux, mais c'est pas de leur faute … on croirait entendre leurs avocats … Mais je comprend ce qu'elle tente de m'expliquer, avec un très beau sourire en prime. Quand on est passionné par quelque chose, tout devient de l'ordre du possible si on s'en donne les moyens. Certes je n'y connais rien en psychologie ou en psychiatrie, mais quand c'est elle qui en parle, cela devient presque passionnant … presque. Je me contente pour le moment de lui sourire, sentant qu'elle n'avait pas finit de me dire tout ce qu'elle avait à me dire.

"Je travaille avec le docteur Quinnzel, je lui ai demandé un poste car étant elle aussi une femme, elle sait comment m'orienter pour me défendre, malgré l'évolution encore beaucoup d'hommes pensent que les femmes n'ont pas leur place en médecine, malheureusement. Je m'occupe de beaucoup de cas variés qui sont dans mes cordes car Mademoiselle Quinnzel est très occupé dernièrement à Arkham, cela n'empêche qu'elle s'occupe toujours des cas les plus majeurs comme les sociopathes potentiels car je ne suis pas encore apte à les gérer. Mais vous Caleb, qu'est-ce qui vous a fait choisir les forces de l'ordre ? Le FBI plus précisément qui est une des sections les plus difficiles ?"

Le docteur Quinnzel ? Ce nom me dit bien quelque chose, j'ai dû la croiser sur quelques affaires quand j'étais encore flic, mais très certainement peu par rapport à mes collègues du FBI au vu de ses patients. Quand elle me parle d'Arkham, je pense tout de suite à cette chère Poison Ivy qui s'y est échappée. A croire que cet asile est un véritable gruyère, espérons que le Joker n'arrivera pas, ce serait l'enfer à Gotham s'il redevenait libre, surtout sans Batman pour l'arrêter de nouveau. Ah Batman, un nom à bannir pour certains, mais pas pour moi. Je ne lui voue pas un culte comme certains, mais je sais reconnaître une personne qui veut nous aider, d'un criminel et je sais dans quel camp était la chauve-souris. Peut-être qu'un jour il sera lasse de sa retraite et nous reviendra … j'espère en tout cas. June me demanda pourquoi j'ai choisi les forces de l'ordre et le FBI plus précisément. Je me contente en un première lieu de lui sourire, avant de lui répondre.

" Je suis né et j'ai grandi à Gotham. J'ai vu cette ville dépérir à vu d'oeil et je crois que j'ai toujours voulu faire quelque chose pour améliorer la vie de mes concitoyens. Je sais que je suis mal placé pour parler de la pauvreté, ou d'une vie difficile puisque j'ai toujours été privilégié, mais … je ne sais pas, je n'ai jamais été aveuglé par mes privilèges, bien au contraire, j'ai toujours vu ce qu'il se passait autour de nous et de ce que ma sœur et moi avions le droit et j'ai toujours trouvé cela injuste. C'est une chose que Cally & moi on partage, on plus du même ADN … ou presque, l'envie de rendre la justice !"

Je n'ai jamais précisé dans notre conversation que j'étais un gosse de riche, pire encore que mon père n'était personne d'autre qu'Orion Harker, un grand politicien de Gotham et un de ces plus viles escrocs, même si personne ne le sait ou ne veut s'en rendre compte. Je n'aime pas parler de ma famille en dehors de ma jumelle, pour moi c'est ma seule et unique famille, mon bien le plus précieux et je crois que je ne pourrais vivre sans elle, ce serait comme vivre en étant incomplet. Beaucoup de personnes ne comprennent pas ma relation avec ma sœur et je sais que cela pourrait poser problème si je décidais de me mettre en couple, car après tout qui voudrait passer après une autre femme ? Personne ou presque. Je réfléchie à sa deuxième question et je finis par lui répondre.

« Quand à vouloir intégrer le FBI … je ne sais pas, je crois que c'était un rêve comme un autre. Je crois que le plus important pour moi c'était d'être flic, je m'en foutais de la division dans laquelle j'allais atterrir, tant que je pouvais faire mon job, c'était tout ce qui comptait. Quand j'ai eu l'opportunité de rentrer au FBI, je l'ai prise sans réfléchir. Vous savez je ne suis pas fed' depuis très longtemps, je suis passé par de nombreux services avant d'atterrir là bas … je crois d'ailleurs que c'est une des choses que ma boss déteste chez moi, en plus de mon arrogance et de mon sourire ! »


Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Jeu 13 Juin - 19:14




      J'écoutais attentivement ce que le jeune homme disait, apprenant qu'il avait une sœur, et par rapport à la façon dont il en parle, je devinais facilement qu'il est très proche d'elle. Je souris donc en pensant que de nos jours les valeurs familiales ne sont plus aussi importante qu'auparavant. Imaginant le jeune homme avec sa sœur je souris me disant qu'il devait être vraiment adorable ensemble. Reprenant la parole car ma curiosité voulait des réponses, je demandais à Caleb."Donc vous venez d'un milieu plutôt aisé, c'est ça ? Votre sœur  Cally, est-elle plus âgée ou plus jeune ?" Et oui ma curiosité n'a pas de bornes et je ne tente jamais de la contrôler, ce serait trop dur, puis ce serait pas marrant de ne pas être franche, même si parfois je peux manquer d'un tout petit peu de tact. Mais bon, après tout les gens m'apprécient pour mon caractère et même si on voulait me changer, je ne changerais pas, pour personne. Je suis comme je suis, fière et toujours la tête droite, certaines peuvent dire que j'ai des mœurs légères, mais cela n'empêche que toutes ces nuits, avec des presque étrangers, étaient mieux que leur quart d'heure une fois par mois avec leur mari/copain/etc... Le beau blond avait l'air tout aussi passionné que moi quand il parlait de son métier, un point  commun qui me faisait l'apprécier un peu plus encore. Je me resservis tranquillement puis en bus quelques gorgées, ce whisky était vraiment délicieux et donc plus appréciable."Votre métier a l'air passionnant et vous semblez avoir découvert tout les aspects possibles de ce dernier en vous casant dans une des sections les plus élitistes, si vous me passez l'expression. Votre sœur doit être très fière de votre parcours qui m'a l'air très atypique. En tout cas si j'était à sa place je le serais."
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Lun 24 Juin - 17:55



C'est amusant de voir qu'on peut oublier ses préjugés et ses rancoeurs pour une soirée. Bien entendu, June et moi ne nous étions jamais rencontrés par le passé mais j'avais déjà eu à faire à des psy qui m'ont bousillé des enquêtes rien que parce qu'ils ont décidé que telle personne n'était pas consciente de ses actes et qu'elle ne méritait pas la prison mais l'hôpital psychiatrique afin de lui fournir tout le nécessaire pour le soigner ou l'aider dans sa vie. Meurtres, viols, séquestrations, tortures, certains étaient les pires criminels de tous les temps, mais au lieu de leur offrir ce qu'ils méritent, croupir pour le restant de leurs jours en prisons, on leur offre la possibilité de vivre confortablement dans une aile d'hôpital … Mais ce soir on oublie toutes ses histoires, on oublie qu'on a des objectifs différents et qu'on ne travaille pas toujours dans le même camp et on passe une bonne soirée. Et puis avec des courbes comme les siennes, je n'ai franchement pas du mal à passer au dessus de tout cela.

"Donc vous venez d'un milieu plutôt aisé, c'est ça ? Votre sœur  Cally, est-elle plus âgée ou plus jeune ?"

Je venais de parler un peu de moi, de ma situation sociale, non pas pour mettre en avant mon héritage mais pour expliquer le pourquoi de mon travail. J'ai beau être un gosse de riche, cela ne veut pas dire que je ne suis pas touché par tout ce qu'il se passe en ville. Mon père étant ce qu'il est, je suis encore plus sensibilisé par le crime organisé et je n'ai pas envie de le laisser gagner. Je ne sais pas si c'est mon amour de la justice qui me fait agir ainsi ou juste ma haine contre mon paternel, mais ce qui est sûr c'est que ça va me mener loin. Je hoche la tête pour confirmer sa question. Oui je viens d'un milieu aisé et je n'ai pas honte de l'avouer. Je n'y peux rien, je ne compte pas le cacher, ce serait bien pire s'ils venaient à le découvrir par la suite, alors autant qu'ils le sachent d'avance, ça sera une variable en moins à se soucier par la suite.

" C'est ça, mon père était avocat avant de rentrer en politique et ma belle mère est médecin en chef à l'Hopital de Gotham alors l'argent on en manque pas." Je déteste parler d'elle mais c'est malheureusement une vérité que je ne peux cacher. Même si sans son argent nous aurions vécu comme des princes, il faut quand même avouer qu'elle a contribué, que je le veuille ou non, à mon éducation et à mon bien-être. Bien entendu aujourd'hui je n'ai aucune reconnaissance pour tout ce qu'elle a fait, mais elle aurait bien tort de m'en vouloir. " Nous avons le même âge, Callyope et moi, même si elle se targue d'être l'aînée vu qu'elle est sortie la première."

J'oublie volontairement de parler d'Astoria, qui est ma demi-soeur et une véritable plaie humaine que j'aurais aimé ne jamais avoir à subir. Mais comme on dit, telle mère, telle fille et Astoria ne déroge pas à la règle. Je n'arrive pas à me souvenir d'un moment où elle a été adorable, même enfant c'était une teigne, mais Callyope me trouvera très certainement abusif et me reprochera ma haine viscérale contre cette famille malsaine. De toute façon la question ne concernait que Callyope, cela n'englobait pas mes potentiels autre frères et sœurs.

"Votre métier a l'air passionnant et vous semblez avoir découvert tout les aspects possibles de ce dernier en vous casant dans une des sections les plus élitistes, si vous me passez l'expression. Votre sœur doit être très fière de votre parcours qui m'a l'air très atypique. En tout cas si j'était à sa place je le serais."

Je crois que j'aurais pu faire n'importe quoi, Cally aurait toujours été fière de moi, tout comme j'ai toujours été fière d'elle. Le simple fait qu'elle respire est un véritable miracle pour moi, mais bien entendu personne ne pourra jamais le comprendre. J'esquisse un sourire et me demande comment je vais pouvoir lui répondre.

« Je crois qu'elle est fière de moi quoi que je fasse, tout comme je suis fière d'elle. Mais … oui peut-être. Et vous, parlez moi un peu de vous. Vous avez des frères et sœurs ? »


Codage fait par .Jenaa

_________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
16/09/2012

ϟ Participation :
628


MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb) Lun 9 Sep - 17:54

RP archivé : membre supprimé avec le recensement

_________________
Welcome to A city of Evil 2.0
Alfred at your service Invité
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: