.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Sam 20 Juil - 18:51


Les cours étaient finis, du moins pour l'instant. J'allais donc attaquer ma quatrième année en septembre. Pendant les mois d'été, je n'avais pas de vacances, bien au contraire. Je m'occupais de personnes ayant besoin de parler d'où mes études en psychologie. Cela me permettait de me familiariser avec le métier mais aussi de vivre de ma passion. Ecouter et aider les gens me faisaient vivre, j'en avais besoin. Je me fis donc connaitre par le bouche à oreille. Quelques clients me prenaient beaucoup de temps, du coup je rentrais tard chez moi.

Ca faisait plusieurs jours que je n'avais pas vu Jason, nous nous étions seulement envoyés quelques messages. Ils me manquaient beaucoup. Chaque soir, quand je rentrais chez moi, j'avais envie qu'il me rejoigne en pleine nuit mais il était très pris et je ne pouvais rien dire puisque notre relation restait secrète. Malgré cette absence j'étais heureuse d'être auprès de lui à nouveau.

Ce soir, je n'avais pas spécialement envie de me faire à manger, je fis donc un détour par le fast food le plus proche de chez moi pour me commander un hamburger et des frites à emporter. Ma commande prise, je rentrai immédiatement chez moi après avoir vu une personne âgée en manque d'affection qui avait besoin de parler pour évacuer. Affalée devant la télé à déguster mes frites, j'entendis frapper. Qui pouvait bien venir à cette heure là ? J'avançai lentement jusqu'à la porte et criai :

Qui est là ?

Oui, j'étais une grande peureuse mais habitant à Gotham, j'avais le droit.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mar 23 Juil - 14:57


J'étais en plein milieu de la rédaction d'un rapport plus que barbant. De toute façon les rapports c'est toujours chiant, ce n'est vraiment pas la partie que j'adore, pourtant il faut bien y passer, surtout quand son boss nous déteste et qu'il vaut mieux donc faire profil bas. Je m'endors à moitié dessus, je ne sais franchement pas quoi écrire dans ce rapport. On a arrêté un gars pour l'interroger et après deux heures d'interrogatoire plus qu'intense, on l'a relâché car il n'est pas celui que nous recherchons, point, il n'y a pas à tergiverser des heures dessus. On était deux à l'interroger alors pourquoi c'est moi qui me le tape ? Ah oui, j'avais oublié, monsieur à une femme et des gosses qu'il ne voit jamais, c'était soit disant le minimum que je pouvais faire pour lui permettre d'avoir un semblant de famille. C'est ridicule, on ne peut pas être à fond dans son travail si on a une famille, en tout cas c'est ce que je pense. Bien évidemment je ne suis jamais tombé amoureux, je ne peux donc pas me rendre pleinement compte de la difficulté que c'est d'allier famille et boulot.

Je regarde ma montre, il est presque 10h et je suis debout depuis 6h. J'ai ce rythme depuis tellement longtemps que j'ai dû mal à me souvenir quand était ma dernière grasse matinée et ce que cela faisait même de dormir sereinement. Je suis hanté par des cauchemars, je n'arrive pas à m'endormir et bien évidemment après j'ai dû mal à émerger. Je bois pour endormir mon esprit et le lendemain je trinque parce que j'ai une gueule de bois du tonnerre. Je ferme le dossier, je me dis que je le finirais demain, ce soir c'est mort je n'arrive à rien. Si je m'acharne, à coup sûr Mia va me le balancer dans la figure et me demander de le réécrire. Je me frotte les yeux et fais un rapide tour d'horizon des personnes encore présentes au bureau et je constate qu'on est peu nombreux, comme toujours. J'éteins ma lampe, j'attrape ma veste, mon casque et je m'en vais, j'ai assez travaillé comme ça pour aujourd’hui. Au lieu de rentrer chez moi pour rejoindre ma bouteille de Whisky, je décide de faire un détour chez une amie. J'ai entendu dire aujourd’hui qu'un certain criminel du nom de Red Hood avait pris l'habitude de rendre visite à une femme de ma connaissance et je n'aimais pas trop ça. J'avais dragué Alexis il y a de ça fort longtemps, en soirée, mais n'étant pas son genre, elle m'a gentiment envoyé sur les roses. Au lieu de mal le prendre, j'ai ris et nous avons passé le reste de la soirée à discuter. Aujourd’hui je la considère vraiment comme une amie, une petite sœur et la savoir dans le collimateur des flics me donne la nausée. Elle est pourtant intelligente, qu'est-ce qu'il lui prend de fréquenter ce genre de type ? Est-ce qu'il la menace ? Lui fait du chantage ? Est-ce qu'elle a un secret qu'elle m'a caché depuis toutes ses années ? Non pas Alexis, je la connais bien, elle ne ferait jamais de mal à une mouche, j'en suis persuadé.

Je me retrouve rapidement devant sa porte d'entrée, il est presque 10h20 et je me dis que j'aurais peut-être dû appeler avant de venir ici. Elle est peut-être sortie ou alors elle n'est pas seule, ou chose impossible, elle est au lit …. J'hésite, je me dis que je devrais peut-être l'appeler, je fais demi-tour, je m'arrête et je retourne vers sa porte, maintenant que je suis là, je ne vais pas faire demi-tour, ce serait stupide, alors je me décide et je frappe à sa porte.

Qui est là ?

J'entend sa voix crier à travers la porte d'entrée, elle est prudente, c'est déjà ça, je ne vais pas devoir me faire un sang d'encre parce que malade à décider que c'était fun d'ouvrir à n'importe qui. Je me passe la main dans mes cheveux avant de répondre

C'est moi Alex, c'est Caleb !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mer 21 Aoû - 21:48


Je me demandais bien qui pouvait venir à cette heure là, je n'attendais personne. Jason venait toujours quand je m'y attendais le moins mais il passait par la fenêtre ou bien le toit pour éviter que quelqu'un le croise. Notre relation devait rester secrète, pour l'instant. Je regardais donc l'heure affichée sur le micro onde, vingt deux heures vingt et une. Les visites étaient rares à cette heure là et je préférais demander qui était derrière la porte pour éviter toutes mauvaises surprises. On ne sait jamais à quoi s'attendre à Gotham, j'étais sur mes gardes et ça depuis la mort d'un ami pendant mon adolescence. Barbara, une amie, m'avait également appris quelques tactiques de défense.

Je restais donc devant ma porte en criant qui c'était. J'étais même prête à dégainer une poêle s'il le fallait. Puis, j'entendis une voix familière, celle de Caleb, un très bon ami. Un sourire s'afficha sur mes lèvres et je m'empressai de tourner la clef dans la serrure et de lui ouvrir. Je m'approchai de lui pour lui déposer un baiser sur la joue et lui dis :

Tu m'as fait trop peur ! Mais je t'en prie, entre.

Je me décalai sur le côté afin de le faire entrer dans mon petit appartement. J'habitais, en fait, encore chez mes parents mais j'avais mon étage à moi. Au rez de chaussé se trouvait la petite supérette que tenait mes parents depuis de nombreuses années, au premier étage habitaient mes parents et le second, je m'y étais installée. Bref, je fermai la porte derrière nous et me dirigeai dans ma petite kitchenette.

Tu veux peut être quelque chose à boire ou à manger ?

J'étais ravie de l'accueillir chez moi malgré cette heure si tardive. Caleb avait toujours été là pour moi et avait cet oeil protecteur qui me faisait plaisir. Ca n'avait pas tellement été le cas lors de notre première rencontre mais notre relation améliorait en bien au fil des jours qui passaient. Je savais que je pouvais compter sur lui à n'importe quel moment.

Et que me vaut l'honneur de ta visite mon cher ? Dis je accompagné d'un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Dim 25 Aoû - 11:31


Tu m'as fait trop peur ! Mais je t'en prie, entre.

J'avais vraiment longuement hésité à frapper à sa porte, ce n'était franchement pas une heure pour faire des visites de courtoisie. Cependant je m'inquiète pour elle et je n'ai que rarement la possibilité de venir la voir plus tôt, je bosse limite H24, 7 jours sur 7, du coup c'est un peu difficile pour moi de trouver un moment pour passer la voir. Fort heureusement pour moi elle est réveillée, chez elle et elle est prudente, je n'aurais donc pas à m'inquiéter à l'avenir de la savoir imprudente, à ouvrir à n'importe qui. Je sais que ses parents habitent dans le même immeuble qu'elle, ça ne change pas le fait qu'il pourrait lui arriver n'importe quoi sans que personne ne le remarque. Elle ouvre la porte une fois sûre que la personne qui se trouve de l'autre côté et une de ses connaissances et je la vois s'approcher de moi pour me déposer un baiser sur la joue. Ce n'est pas un geste déplacé ou tendancieux, nous avons passé le cap depuis fort longtemps. Pour moi Alex est vraiment une de mes meilleures amies, j'aurais même limite adoré qu'elle soit ma sœur, à la place de cette plaie d'Astoria.

Je suis désolé de passer si tard mais … tu sais ce que c'est, j'ai rarement l'occasion de pouvoir me libérer plus tôt … j'espère que je ne te dérange pas ?

Lui demandais-je en entrant dans son appartement. Ce n'était pas la première fois que je venais ici, je connaissais donc les lieux et ne fut pas étonné de le voir relativement petit. Mais à l'heure d'aujourd'hui nous ne vivions plus vraiment dans nos appartements, moi le mien est immense mais pour le temps que j'y passe c'est limite ridicule. Mais je m'en moque, c'est le mien, je l'ai acheté, il m'appartient et il n'a rien à voir avec mon père. Je suis persuadé qu'il désapprouverait l'idée que je vive dans une ancienne usine désinfectée, mais je m'en moque, moi je l'adore.

Tu veux peut être quelque chose à boire ou à manger ?

Manger ? Quand était-ce la dernière fois que j'avais mangé ? Je n'en avais aucune idée et ça me passait au dessus. Ne voyait pas en cette affirmation une envie de me laisser crever de faim ou de faire un pseudo régime comme adore se torturer les filles, mais plutôt un manque de temps évident pour ce genre de choses. En fait je me nourris très mal, je ne mange que rarement équilibré, une seule fois par semaine d'ailleurs, quand je mange chez mon père et je n'y prend aucun plaisir. Non que j'adore le goût de la mal bouffe, mais c'est rapide, on peut en acheter n'importe quand, à n'importe quelle heure et c'est pas cher, parfait pour un flic. Le jour où j'arrête de travailler autant, je suis persuadé que je prendrais 15 kilos en trois semaines, facile et à mon avis si je fais des prises de sang, les médecins vont faire une crise cardiaque tellement mon organisme doit être saturé de gras, café, clope ou même alcool. Mais bon je m'en moque, je ne compte pas vivre jusqu'à 100 ans, si déjà je passe la nuit ce serait parfait.

Si tu as du café je suis preneur, sinon ne te casse pas la tête, une bière ou rien !

Je n'étais pas là pour me soûler la gueule ou pour manger à ma faim, j'étais surtout là parce que je m'inquiétais pour mon amie. Je m'installe sur son canapé et je souris, content de la voir, j'ai l'impression de ne pas avoir eu de vie sociale depuis des lustres.

Et que me vaut l'honneur de ta visite mon cher ?

Je savais qu'on allait arrivé à cette question à un moment ou à un autre et pourtant je ne me sentais pas prêt pour ça. Je ne voulais pas qu'elle s'énerve ou qu'elle m'en veuille d'entrer dans sa vie sans qu'elle m'en donne l'autorisation. Mais comment pouvais-je faire autrement ? Elle fréquentait une personne dangereuse qui ne lui apporterait que des ennuis, il fallait bien que quelqu'un joue le grand frère non ?

Pourquoi ne puis-je pas passer rendre visite à une vieille amie sans avoir d'arrière pensée ? Nous savions tous les deux que c'était faux, j'étais un flic, chaque fibre de mon corps en était imprégné.

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Ven 30 Aoû - 23:14


Je considérais Caleb comme un grand frère. Il avait toujours été protecteur avec moi, toujours à se soucier de moi et de ce qui pourrait m'arriver. De loin, il m'observait et veillait à ma sécurité. Je savais que je pouvais compter sur lui même s'il n'était pas présent. Il était un de mes meilleurs amis. Le voir devant moi me faisait énormément plaisir. Je n'attendais pas spécialement de personnes mais quoiqu'il arrivait je l'accueillerais toujours comme il se doit. Une bise sur sa joue, il rentra ensuite dans ma petite demeure.

Oui oui t'inquiètes je sais bien. Tu ne me déranges pas du tout. Je regardais une pauvre émission de télé réalité débile.

J'étais bien mieux en la compagnie de mon ami que de celle de la télé. Je suivis donc Caleb jusqu'au salon et de là je lui proposais s'il voulait quelque chose à grignoter ou bien à boire. Personnellement, je venais à peine de finir de manger mon fast food. Caleb n'avait pas l'air d'avoir spécialement faim même si je pensais qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il mange quelque chose. En effet, il sortait à peine du boulot et ça m'étonnerait qu'il ait mangé quoique ce soit.

T'es sûr que tu veux rien manger ? Bon ... Je vais faire couler du café.

Je quittais le salon pour rejoindre la cuisine afin de faire du café pour mon ami. J'appuyais sur le bouton et il se mit à couleur. Je rejoignis Caleb dans le salon et m'installai en face de lui, sur le fauteuil. Je lui demandai tout de même pourquoi il venait me rendre visite, ce n'était pas pour rien qu'il avait frappé à ma porte, je le connaissais un minimum pour savoir qu'il avait quelque chose derrière la tête. Je rangeai mon fast food fini et lui dis :

Mouais, si tu le dis. Bon alors quoi de neuf ?

J'aimais bien sa compagnie mais ça faisait un bon bout de temps que je ne l'avais pas vu. Quelques minutes plus tard, je n'entendis plus de bruit venant de la cafetière. Je me dirigeai donc dans la cuisine et mis deux tasses, du sucre et le café sur un plateau puis je revins au salon tout en m'asseyant à la même place.

Service express !

Et je nous servis nos tasses.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mer 11 Sep - 15:00


Oui oui t'inquiètes je sais bien. Tu ne me déranges pas du tout. Je regardais une pauvre émission de télé réalité débile.

J'étais content de la voir encore éveillée, cela m'aurait contrarié de la réveiller ou de frapper alors qu'elle n'était pas là. En dehors du fait que je m'inquiétais pour elle, je dois bien avouer qu'elle me manquait. En fait toutes les femmes de ma vie me manquait, en dehors de ma belle mère et d'Astoria, soyons réaliste. Mais Alex, c'était un peu ma meilleure amie, une personne que j'appréciais de voir, rire avec, sortir … bref, avec elle j'avais l'impression d'avoir une vie presque normale. Ces temps-ci, ma vie c'était boulot, alcool, dodo, point. Bon si il y a les sorties aussi nocturne, où je me fais aider par des psychopathes que je devrais arrêter et non accepter comme coéquipiers d'une nuit, mais ça c'était encore autre chose. La voir c'était comme une bouffée d'oxygène et je me rend compte, maintenant que je me retrouve devant elle, qu'elle m'a bien plus manqué que je ne l'aurais pensé.

Content de ne pas te déranger alors. Ca fait plaisir de te voir en tout cas, les occasions deviennent de plus en plus rares !

Je ne suis pas homme à cacher la vérité. Quand quelqu'un me manque, je le dis, je ne fais pas semblant qu'il n'en est rien, juste pour une fierté mal placée. En plus Alex me connait par cœur ou presque, je ne vais pas prétendre qu'elle sait tout de moi, puisque certaines parts de ma vie restent cachées de tous, mais dans l'ensemble elle me connait mieux que je ne me connais, donc je ne vois pas le problème de ne pas lui dire la vérité, surtout que je sais qu'elle va lui faire plaisir.

T'es sûr que tu veux rien manger ? Bon ... Je vais faire couler du café.

Comme je m'y attendais, elle sait que je n'ai pas mangé et elle se doute que mon dernier repas remonte à quelques temps déjà, sans pouvoir dire quand au juste. Elle connait mon hygiène de vie, elle sait que comme tout le monde, j'aime manger, j'aime boire, j'aime m'amuser, mais ce que j'aime par dessus tout, c'est mon travail et que je pourrais faire une croix sur tout, rien que pour une affaire, et c'est ce que je fais à l'heure actuelle. Je ne fais que le stricte minimum, dormir au moins 4h, manger au moins une fois par jour, me laver, me changer et voilà, le reste n'est qu'optionnel. Mon regard se pose sur un emballage de fast-food, ce qui me dit qu'elle n'a pas mangé très sainement ce soir, peut-être par flemme de cuisiner quelque chose ou par manque de nourriture chez elle. Si elle n'a pas eu le cœur de se faire quelque chose à manger, je ne vais pas lui demander ça. Et puis tant que j'ai du café dans le sang, je suis heureux. Je dois d'ailleurs avoir plus de café que de sang dans le corps au rythme où j'en bois.

Ne te prends pas la tête, un café sera parfait. Je m'arrêterais en chemin pour prendre un truc en rentrant chez moi !

Lui dis-je en souriant, sans même savoir si je vais avoir la foi de le faire ou si je vais y penser. Je sais que j'ai une bouteille d'alcool qui m'attend, la dernière d'ailleurs de mon stock, ce qui signifie que je vais prochainement devoir faire les courses. Je la laisse aller préparer du café et j'observe un peu ce qui m'entoure, trouvant son appartement peut-être un peu petit, mais très confortable et accueillant. Peut-être qu'il l'est vraiment ou alors cela ne vient que du fait que c'est le sien, rien de plus. Je sais que si j'ai un problème un jour, elle sera là pour m'aider, répondant présente, au même titre que Cally et ça c'est très important pour moi. Je sais que Sidney ferait également pareil et je me rend compte que mon entourage est beaucoup plus féminin que masculin. Je crois qu'en dehors de mes collègues de boulot, je n'ai pas vraiment d'amis hommes, ce qui est assez étonnant. Marcus me manque, il a été affecté dans une autre ville et aujourd'hui nous ne prenons même plus le temps de nous parler, trop absorbés par nos boulots respectif. En lui j'avais une totale confiance et je dois avouer que ça me manque.

Mouais, si tu le dis. Bon alors quoi de neuf ?

Elle ne me croit pas, c'était évident, comme je l'ai dis, elle me connait tout autant que je la connais, elle sait quand je mens, même si ce n'était pas complètement un mensonge. Il est vrai que je viens ici en visite officieuse, pour voir une amie, parler un peu et voir ce qu'elle mijote avec un criminel. Mais comment lui le dire sans qu'elle s'inquiète ou s'emporte ? Là est la question. Avant que j'ai eu le temps de répondre, elle alla nous chercher du café, il venait juste de terminer. Une fois la tasse brûlante dans le creux des mains, je réfléchissais à ce que j'allais bien pouvoir lui répondre.

Oh tu sais, moi en dehors du boulot, je n'ai plus vraiment de vie. On bosse sur une sale affaire de meurtres de femmes, mais t'as du en entendre parler ! Commençons de façon anodine est une très bonne technique, je suis persuadé d'arriver à mes fins ainsi. L'affaire dont je parle à fait la une des journaux pendant un long moment et à chaque fois qu'un corps est retrouver, ils en rajoutent une couche, nous traitant d'incompétents alors que nous faisons notre maximum. Que croient-ils que nous faisons ? Nous tournons les pouces ? Nous avons tous dans nos entourages des femmes jeunes, qui aiment sortir et qui pourraient avoir le profil du tueur, nous aussi on voudrait dormir sur nos deux oreilles.

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mar 1 Oct - 20:33


Ca me faisait énormément plaisir de voir mon ami Caleb. Comme il disait, les occasions se faisaient de plus en plus rares sans qu'aucun de nous puisse faire quoique ce soit. Nous étions plus ou moins occupés, enfin surtout lui parce qu'il avait un travail très prenant, surtout que pour lui, son travail était une véritable passion. Rien ne comptait plus que son travail pour lui. Je lui répétais sans cesse qu'il devait se poser, moins faire d'heures et peut être partir pendant quelques temps mais non, il n'y arrivait pas, il était définitivement accro à son métier.

Oui ça faisait trop longtemps ! Il faut y remédier à ça hein !

J'avais besoin de mon ami, il était toujours là pour moi et savait me conseiller au mieux. Je n'hésitais pas à me confier à lui tout en gardant mes petits secrets comme ma relation avec Jason qui est également Red Hood. Jamais il ne saura à propos de nous deux ni de l'identité secrète du jeune homme. C'était un secret qu'il m'avait fait gardé et malgré que je sois une vraie fouine, je savais tout de même garder les secrets surtout celui d'une personne proche et à qui je tenais énormément. Si je venais à le tromper, jamais il ne me le pardonnerais. Bref, Caleb savait m'écouter et m'aider lorsque j'avais des problèmes et je lui en étais drôlement reconnaissante. Sa présence me manquait et quelques textos ne suffisaient pas. Je le connaissais également par coeur et je savais également qu'il me mentait sur le fait qu'il allait se prendre quelque chose à manger en repartant. C'était absolument faux, il me disait ça simplement pour me faire plaisir et n'irait jamais manger un bout après surtout qu'il sera minuit passé quand il partira sûrement. Mais bon, je partis tout de même lui faire un café, je savais accueillir mes invités.

Tu trouveras rien d'ouvert à cette heure là. Je t'assure, ça me dérange pas si je te fais un plat de pâtes.

Il ne me dérangeait absolument pas. Certes, j'avais eu la flemme de me faire à manger mais faire des pâtes pour mon ami ne me prendrait que cinq minutes et ça me faisait plaisir de le nourrir vu comment il mange très peu et très mal aussi. Je m'étais rassise près de lui et je ne pouvais m'empêcher d'enlever le sourire qui s'était installé sur mon visage. J'étais tellement heureuse de le voir même si je savais qu'il y avait anguille sous roche pour sa présence si tardive. Quelques minutes plus tard, j'allais nous chercher deux tasses de café que je ramenais sur la petite table du salon. Je lui avais demandé ce qu'il pouvait me raconter de beau et comme la plupart du temps, il me parla de son boulot. Je pris ma tasse entre mes mains et soufflai sur le café brûlant.

Oui j'ai lu l'affaire dans les journaux. Tu sais qui est à l'origine de tout ça ?

Les histoires de faits divers m'intéressaient énormément. Si je n'étais pas une future psychologue je crois que je me serais convertie en justicière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Sam 12 Oct - 16:22


Oui ça faisait trop longtemps ! Il faut y remédier à ça hein !

En effet ça fait longtemps, nous sommes occupés tous les deux et nous avons tous les deux une vie, ce qui est normal. Je ne vais pas lui demander de mettre sa vie entre parenthèse à chaque fois que j'avais envie de la voir et je n'étais pas très disponible non plus de mon côté. Cela dit, le jour où elle aurait vraiment besoin de parler, besoin de réconfort ou besoin d'aide, j'espère qu'elle savait qu'elle pouvait venir me voir. Jour ou nuit, au boulot ou chez moi, elle serait toujours bien accueillie. Sauf exception, je ne jetterais jamais une amie et surtout pas Alex. Jusqu'à présent elle n'est jamais venue me déranger au boulot, ce que je trouve bien, non pas que ça m'aurais dérangé, mais parce que ça prouve qu'elle va bien et qu'elle n'a pas besoin de mon aide. Je m'installais confortablement dans son canapé, fixant un cours instant la télévision avant de me rendre compte que je ne pouvais ni dire l'émission qu'elle regardait, ni avoir le regret de ne rien connaître de ce qui cartonnait en ce moment.

Il faudrait qu'on se fasse une soirée un de ces quatre, en plus Sid' n'arrête pas de m'harceler pour que je passe la voir dans son bar, ça ferait une pierre deux coups. Tu connais déjà Sidney non ?

Je sais que j'ai rencontré Alexis dans une de mes soirées, mais je ne saurais même plus dire laquelle. Cela remonte à quelques années déjà et depuis nous avons fait quelques soirées ensemble. Sidney est une barmaid que j'ai rencontré lors d'une soirée, fille super cool, la main sur le cœur et toujours souriante. Je ne me souviens plus si je l'ai rencontré quand j'étais avec Alex ou Cally ou si j'étais seul. Cela remonte aussi à un bail que je la connais, je suis presque sûr que les deux filles pourraient bien s'entendre. Deux petits bouts de femmes extraordinaires, je crois que jamais je ne regretterais de les avoir abordés.

Tu trouveras rien d'ouvert à cette heure là. Je t'assure, ça me dérange pas si je te fais un plat de pâtes.

Alexis me faisait rire, elle se comportait parfois comme une véritable maman avec moi. Elle savait très bien me remettre à ma place quand il le fallait – ce que je ne lui en voulais pas, elle avait bien raison, j'en avais besoin – elle me nourrissait quand elle me trouvait trop maigre ou m'engueulait quand je buvais trop. En ce moment j'aurais besoin d'un bon coup de pied dans le derrière, je buvais plus que je ne me reposais, cela dit, l'affaire qui nous occupait à l'heure actuelle n'était pas des plus simples et sans indice valable, nous ne pouvions avancer. Fort heureusement nous avions pas mal d'autres affaires à côté qui nous prenait moins de temps et qui aboutissaient relativement toutes vers une franche réussite. Il nous arrivait parfois de nous planter, nous étions humain, pas des robots, même si certains ne l'ont pas encore compris, mais dans l'ensemble nous étions une bonne équipe.

On verra ça plus tard, assieds toi !

J'étais ici pour lui parler de ce type qu'elle fréquente, selon certaines de mes sources. J'aimerais qu'ils se trompent, mais je crois que jouer la politique de l'autruche ne me servira pas beaucoup alors je dois affronter la vérité en face. Je préfère commencer par quelque chose de bateau, avant d'entrer dans le vif du sujet. L'affaire dont je parle m'occupe jour et nuit et je le vivrais très mal si un jour il s'en prenait à un de mes proches. Je ne prétends pas que cela ne me fais rien qu'il tue une innocente, ce n'est pas vrai, mais disons que j'arrive encore à avoir de la distance quand ce ne sont pas des gens que je connais, que quand c'est l'inverse.

Oui j'ai lu l'affaire dans les journaux. Tu sais qui est à l'origine de tout ça ?

J'étais persuadé qu'elle connaissait cette affaire, ne serait-ce que les gros titres. Elle venait de me poser une question intéressante, mais délicate. Normalement nous n'avions pas le droit de parler des affaires en cours, mais vu que c'est moi qui ai abordé le sujet, je ne pouvais pas lui balancer un secret d'état ou un truc du genre, ce serait complètement stupide et peu constructif. Alors je préférais lui dire la vérité, même si elle n'était pas vraiment agréable à dire.

Non pas vraiment et c'est bien ça qui nous pose problème. Il tue sans vergogne mais ne laisse jamais aucune trace. Parfois je me dis que tant qu'on est pas présent en même temps que lui, tant qu'on ne le surprend pas, on arrivera jamais à le coincer … J'espère que tu es prudente, que tu ne sors pas seule le soir et que tu fais attention à toi … Que tu ne fréquentes personne de louche.

J'étais conscient que même si elle fréquentait ce type, jamais elle ne le verrait comme quelqu'un de louche alors qu'il l'était. Mais comment lui faire comprendre qu'il n'est pas l'homme qu'elle croit connaître ? Qu'il lui ment ?

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Ven 1 Nov - 22:52


Caleb était un ami très proche et malgré qu'on se voit peu souvent, je savais qu'il était là pour moi et inversement. Il saurait me conseiller au mieux et me rendre heureuse, c'était un ami extraordinaire et rares sont ceux qui se comportent comme lui avec moi. Je l'appréciais énormément pour qui il était et ce qu'il faisait pour moi. Malheureusement, on ne se voyait pas assez souvent à mon goût mais chacun de nous deux était très prisé par son boulot ou bien sa famille ou amis mais c'était ainsi qu'était la vie. En tout cas, j'étais ravie si je ressortais avec lui pour passer une soirée dans un bar. Il me parlait d'une certaine Sidney que je ne connaissais pas du tout. Cela ne me disait rien. Je faisais mine de réfléchir en regardant en l'air pour chercher si j'arrivais à mettre un visage sur cette fille mais non, rien. Tant pis, ce n'était pas un obstacle si je ne la connaissais pas. J'étais toujours ravie de faire des nouvelles connaissances et si c'était une amie à Caleb alors ça devait être quelqu'un de bien.

Non je ne la connais pas mais je serais ravie de la rencontrer. Et puis, ça nous permettrait de sortir tous les deux à nouveau.

Un sourire sur les lèvres, je me ressassai les fois où nous étions sortis ensemble, que du bonheur ! Telle une maman, je me levai pour préparer un plat de pâtes à mon ami car il avait une sale tête quand même, cela se voyait qu'il n'était pas très en forme. Je voulais prendre soin de lui en lui faisant quelque chose à manger, il devait manger que de la nourriture rapide ou bien boire de l'alcool mais ce n'était pas nourrissant. Bornée comme je suis, j'étais prête à aller lui faire des pâtes mais il était encore plus têtu que moi et me dis de me rasseoir. Je l'écoutai et me rassis sur le fauteuil ne pipant mot.

J'avais entendu l'affaire dont parlait Caleb grâce à la radio, la télé et même les journaux. Je n'étais pas très rassurée à Gotham mais je ne me voyais pas quitter cette ville puisque j'y suis née. Cette histoire de meurtres de femmes me faisaient énormément peur parce que ça pouvait tomber sur moi à tout moment, on n'était jamais en sécurité à Gotham. Heureusement pour moi, j'avais de nombreux alliés à mes côtés qui veillaient sur moi notamment Caleb et Jason. Gotham ne serait jamais sain, Batman n'est qu'une légende, il n'existe plus ... Il fallait se débrouiller par soi même maintenant. Les policiers sont dépassés par toutes ces affaires. La dernière phrase de Caleb me paraissait pleine de sous entendu comme s'il savait pour Jason et moi alors qu'on avait bien fait attention que personne ne soit au courant. On était très discret sur notre relation, on ne se voyait presque pas et on ne l'avait dit à personne parce que sinon nos vies seraient en danger. Du coup, je devais le cacher à mon ami Caleb également ...

J'espère que vous le coincerez un jour car personne ne mérite d'être tué. Et t'inquiètes pas pour moi, mon entourage est fiable, je t'assure, tu n'as pas à avoir peur.

Jason n'était pas quelqu'un de mauvais. Je n'approuvais pas son fonctionnement mais c'était le sien et je ne pouvais pas l'arrêter. J'espérais seulement qu'il ne se fasse pas prendre par les policiers, je ne pourrais pas vivre sans lui. Au moins, Jason - sous les traits de Red Hood - ne tuait que des criminels, c'était mieux que des innocents même si je préférais qu'il ne tue personne et qu'il laisse la justice faire son travail.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mer 6 Nov - 20:46


Non je ne la connais pas mais je serais ravie de la rencontrer. Et puis, ça nous permettrait de sortir tous les deux à nouveau.

Au moins maintenant je savais que le soir où j'avais rencontré Sidney, Alexis n'était pas avec moi, ni les soirs suivants. C'était dommage qu'elles ne se soient pas rencontrées, mais je ne pouvais pas forcer tous mes proches à se rencontrer et à faire des soirées ensemble juste parce que moi je les appréciais, c'était évident. Ce qui était sûr du moins c'était qu'il fallait vraiment qu'on se refasse une soirée, pour oublier cette merde qui me ronge de l'intérieur, pour décompresser, pour lâcher prise, pour m'amuser. Une soirée où je ne serais plus l'Agent Caleb Harker du FBI, mais juste un type lambda qui sortait avec ses amies, rien de plus. J'esquissais un sourire, ravie que l'idée lui plaise autant qu'à moi.

Oui je suis d'accord, cela remonte à un bail qu'on a pas fait la fête jusqu'au petit matin … j'en ai presque oublié ce que c'était que de faire la fête !

Dis-je en tentant d'avoir un ton amusé, même si le cœur n'y était pas. Alexis, comme toujours voulait jouer au maman en voulant me préparer un plat de pâtes, c'était mignon mais je n'étais pas venu pour ça. Si ma mère n'était pas morte en couche, j'aurais aimé qu'elle ressemble un peu à mon amie, peut-être pas physiquement, même si Alex' était quelqu'un de très jolie. Non je parlais de ses petites manies que je trouvais attendrissant. J'aimais bien sa façon de prendre soin de ses proches, de leur être dévouée tout en assumant sa vie de femme active et indépendante. Elle aimait qu'on compte sur elle en cas de problèmes et savait vers qui se tourner quand ça n'allait pas dans sa vie. C'était une femme forte, déterminée, débordant d'amour et d'attention et je ne supportais pas qu'un type louche lui tourne autour. Oui c'était une petite perle, mais elle ne méritait pas d'avoir des ennuis juste parce qu'il était trop égoïste.

J'espère que vous le coincerez un jour car personne ne mérite d'être tué. Et t'inquiètes pas pour moi, mon entourage est fiable, je t'assure, tu n'as pas à avoir peur.

Comme je me l'imaginais, elle croyait en sa fiabilité, aveuglée par ses sentiments pour lui. Je ne savais pas exactement ce qu'il se passait entre eux, mais quoi que ce soit, ça l'aveuglait. Il devait lui avoir menti, lui faire croire qu'il était un tout autre type et elle l'aurait cru. Elle devait ignorée qu'il était un criminel recherché. J'avais peur pour elle, pour sa sécurité et pour le jour où elle apprendrait la vérité sur cette crapule. Je ne voulais pas être l'oiseau de mauvais augure, lui briser le cœur mais il était de mon devoir de lui ouvrir les yeux. Je respirais donc un grand coup, sachant que ça n'allait pas être facile maintenant, qu'elle allait nier, prétendre que je ne sais rien du tout, qu'il n'est pas ce qu'il prétend être. Mais il était important qu'elle m'écoute et qu'elle me fasse confiance. Avant ça, j'allais tenter d'emmener la conversation vers ce sujet épineux.

J'en suis ravie Commençais-je par dire, avant de m'appuyer contre le dossier du canapé. Alors dis moi tout, qu'est-ce que tu as fais de beau dans ta vie depuis notre dernière rencontre ? Un petit ami peut-être ?

Je ne laissais rien paraître mais je mourrais d'envie de lui faire cracher le morceau, j'avais besoin de savoir !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mer 13 Nov - 22:36


J'avais hâte de sortir à nouveau avec Caleb car on s'amusait toujours et on passait un merveilleux moment tous les deux qui nous permettait d'oublier tous nos soucis. Je voyais que mon ami en avait besoin, il avait l'air stressé et à cran. Je n'étais donc pas contre de sortir en sa compagnie et de rencontrer cette jeune femme prénommée Sidney qui apparemment avait l'air d'être une chouette fille si Caleb l'appréciait et s'il voulait me la présenter. Je n'étais jamais contre de faire des nouvelles connaissances. En tout cas, ça faisait un sacré moment que je n'étais pas sortie en boite de nuit encore moins "jusqu'au petit matin" comme disait Caleb. Je n'étais pas très sortie en boite de nuit, je préférais les fêtes entre amis à la maison mais de temps en temps, ce n'était pas de refus. Et puis c'était là bas que j'avais rencontré mon plus fidèle ami qui était le beau brun.

Oh tu exagères quand même ! J'en suis sûr que tu fais la fête sans moi.

Caleb était très pris par son travail et je pouvais le comprendre avec tout ce qu'il y avait comme affaires à Gotham, il devait être débordé de tous les côtés. D'ailleurs, je me demandais s'il laissait un peu de place pour qu'une femme puisse entrer dans sa vie. Je ne l'avais jamais vu avec une femme et j'espérais qu'il trouverait la perle rare pour qu'il y ait un peu de stabilité dans sa vie. Il avait une vie un peu spéciale et un jour il allait craquer, j'espérais simplement qu'il serait heureux un jour comme moi je l'étais.

Caleb me posa certaines questions auxquelles je ne m'y attendais pas comme par exemple si j'avais un petit copain depuis la dernière fois qu'on s'était vus. J'haussai un sourcil, visiblement il était au courant de quelque chose s'il me posait une question vraiment spécifique. Je m'enfonçais également dans mon fauteuil, le regardant avec un sourire en coin.

Je suis toujours à la fac de psycho tout en faisant un petit boulot de psy à mi temps à côté. Et sinon côté amour c'est le calme plat. Et toi quoi neuf alors ? Et me dit pas ton boulot sinon je vais m'inquiéter !

Je mentais à mon ami mais personne n'était au courant pour Jason et moi et j'allais garder ça encore secret tant que je pouvais.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb Mer 27 Nov - 10:43


Oh tu exagères quand même ! J'en suis sûr que tu fais la fête sans moi.

Il était plus rare les fois où je me permettais de sortir faire vraiment la fête, par contre il n'était plus rare que je comate dans mon salon, ivre, une bouteille de Whisky gisant devant moi, vide. Je n'en suis pas fière, je sais que j'ai un sacrés problème avec l'alcool, même si je prétends le contraire, mais pour le moment mon addiction attendra, j'ai des choses plus urgentes à penser. Sid' trouvait que je ne sortais pas trop mais je la soupçonnais de savoir que je buvais trop. Cela se voyait comme le nez au milieu de la figure, mes traits tirés, ma voix rocailleuse, mon manque de sommeil, mon mal de crâne, mes yeux sensibles, il n'y avait pas de doute à avoir. Parfois je me dis que le jour où il y aura moins de criminalité à Gotham, j'arrêterais de boire, mais je sais que c'est faux, j'ai dû mal à rentrer chez moi le soir sans boire une goutte, il faut que j'ai au moins un verre dans l'organisme ... et après un verre j'ai dû mal à ne pas en boire un second, prétextant que c'est pour ne pas que le premier s'ennuie seul ... Mes proches savent que j'ai un problème d'alcool, ma soeur jumelle surtout, mais ils savent que tant que je ne veux pas ouvrir les yeux, il n'y aura aucun espoir que je m'en sorte.

Plus rarement ... je ne prétends pas ne plus sortir sans toi mais j'ai quand même pas mal diminué ... plus autant le temps qu'avant !

Je m'étais toujours tout sur le dos de mon boulot, c'était incroyable et cela ne me dérangeais pas le moins du monde. Si je buvais trop c'était à cause de mon travail qui me donnait des cauchemars et si je n'avais pas envie d'arrêter c'était parce que je ne voulais plus avoir ces cauchemars. Si je sortais moins, restant ainsi calfeutrer chez moi à boire comme un trou, c'était à cause du boulot qui me prenait tout mon temps libre. Si je ne fréquentais pas une fille de façon sérieuse c'était parce que je ne pouvais pas lui accorder le temps dont elle méritait, à cause de mon travail, alors que c'était juste pour pas entendre une nouvelle leçon moralisatrice sur les méfaits de l'alcool. En fait dès que j'avais un problème dans ma vie, c'était à cause de mon travail, c'était aussi simple que ça ... ou alors de mon père, lui aussi avait bon dos, même si c'était la pire crapule que je connaisse.

Je suis toujours à la fac de psycho tout en faisant un petit boulot de psy à mi temps à côté. Et sinon côté amour c'est le calme plat. Et toi quoi neuf alors ? Et me dit pas ton boulot sinon je vais m'inquiéter !

J'étais content d'apprendre qu'elle continuait ses cours de psycho, j'étais persuadé qu'elle ferait une très bonne thérapeute. Elle était douée avec les gens, on la sentait à l'écoute, sa douceur calmerait les angoissés et les peurs et sa capacité d'empathie lui permettrait d'aller loin dans ce travail. J'espérais juste qu'elle soit capable de dresser des barrières entre sa vie privée et son travail pour ne pas que ça la bouffe comme ça me bouffe moi. A trop vouloir aider les autres on oublie souvent de s'aider soit même. Ce qui me sidéra par contre c'est qu'elle ose me mentir ouvertement, sans qu'aucune gêne ou honte n'apparaisse dans son regard. Je restais sans voix, le souffle coup un instant, avant de me rendre compte que pour la première de ma vie, je venais de prendre mon amie en flagrant délit de mensonge. Je ne prétendais pas qu'elle ne m'avait jamais menti, mais je ne l'avais jamais remarqué jusqu'à présent ... Je pris un instant, respiré un bon coup et c'est d'une façon calme que je lui répondis.

Et le type qui vient te rendre visite régulièrement c'est qui au juste ? Un voleur ? Je ne pensais pas que j'allais lui lâcher si abruptement cette information, qui d'ailleurs n'aurait jamais dû être dite mais je ne supportais pas l'idée qu'elle me mente. Je la fixais, attendant sa réponse, ne prenant pas la peine de lui répondre sur le désert qu'était ma vie sentimentale car ce n'était franchement pas important en cet instant !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb

Revenir en haut Aller en bas
 

Serait ce un interrogatoire ? | Alexis&Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: