.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Sam 31 Aoû - 18:17


La vengeance est un plat qui se mange froid!
Le casino, la meilleure cible où Riley pouvait frapper, elle adorait se faufiler dans ses réseaux de surveillance, pirater leurs système de protection et accéder au coffre fort serait d'une simplicité, cependant, elle ne venait pas pour une telle action, elle n'était encore qu'à la période essai, en effet la brunette savait qu'elle ne pouvait pas s'attaquer à un plan aussi grand sans essais pour être certaine de ne pas avoir de mauvaises surprises le jour J, elle décida alors de venir en simple joueuse afin de trouver les failles de la surveillance et les atouts qui pourraient jouer en la faveur de son équipe, car elle ne sera certainement pas présente le jour du cash, cela serait trop risqué, elle tenait à sa liberté et en prison elle ne pourrait vraiment pas aider son paternel à sortir du centre pénitentiaire de Gotham. La demoiselle était assise à une table de black Jack jouant assez bien, elle parvenait a gardé sa somme pratiquement intact, même si perdre son argent n'était pas bien grave, elle n'était pas en manque de ce coter-là, elle était en pleine mission de reconnaissance quand une alarme se mit en route, deux hommes armés jusqu'aux dents avaient bêtement décidés de braquer en plein jour le casino, grossière erreur de leur part, ils étaient surement désespéré, enfin c'est ce que pensait Riley les regardant en silence. Les gens criaient et étaient paniqués, seule la demoiselle restait calme, pourquoi s'affoler? Ils ne sortiraient jamais de ce casino avec leur butin et peut-être pas vivant, mais cela était un plus pour la jeune criminelle qui pouvait finalement connaitre le fonctionnement de la sécurité de ce lieu, les braqueurs prirent un piètre butin et tentèrent de s'en aller, seulement la police de Gotham étaient déjà présentes, en effet ce petit binôme n'étaient pas son coup d'essai, ils furent interpeller à l’extérieur du casino, des coups de feu se firent entendre, seulement Riley se fichait de savoir qui avait tiré sur qui, la brunette soupira et s'appuya contre le bar, elle savait qu'elle devait attendre de devoir donner son "témoignage" pour être tranquille par la suite. Seulement, elle ne s'attendait pas à tomber sur Caleb Harker, ce flic qui lui a pourri la vie, celui qui a envoyé son paternel en prison. La demoiselle sera les dents et surtout les poings, seulement elle ne tenait pas a se faire coffrer pour avoir frappé un flic, non elle lui trouverait un sort bien pire, sa vengeance était là, présente depuis trois ans, la dévorant, seulement elle ne se laisserait pas emporter, du moins elle l'espérait, quand ce dernier était face à elle, la brune reprit sa respiration.

" Mr Harker, vous vous occuper des voleurs à la tirette maintenant?"

La haine était palpable, seulement elle ne comptait pas jouer la fille qui appréciait cet homme alors qu'en réalité elle aimerait le voir rendre son dernier souffle, elle serait incapable de jouer ce rôle auprès de lui, même pour assouvir sa vengeance, c'était impensable.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Mer 11 Sep - 17:04


La vengeance est un plat qui se mange froid!
La police était sur les dents ces temps-ci, à cause d'une série de braquages. Toujours le même mode opératoire, ils rentrent, armés, ils volent l'argent, menacent les gens et s'en vont. Jusqu'à présent ils s'en sont sortis, mais ils voient de plus en plus gros et bientôt ils vont s'attaquer à plus gros qu'eux, c'est ce qu'en est persuadé le Commissaire Gordon. Toute cette histoire n'intéresse pas le FBI, cela va s'en dire, mais la police étant un peu débordée et en sous effectif, Jim m'a demandé si je pouvais donner un coup de main. Nous ayant déjà prêté main forte quand on en eu besoin, ma boss se voyait mal lui refuser ce service et pour quelques heures, ils allaient bien pouvoir s'en passer. Je crois que cela n'aurait pas été Jim Gordon qui demandait, on aurait pas accepté, mais là pour lui, je serais prêt à sacrifier mes vacances ou mes heures de sommeil pour lui. J'ai beaucoup de respect pour lui et pour son travail, c'est un modèle et j'aime beaucoup bosser avec lui. Aujourd'hui donc je suis affecté à une autre tache que traquer mon tueur en série, les braqueurs ont encore frappé, un Casino cette fois et je dois me rendre sur place pour récolter les témoignages des gens. Tache fastidieuse, je vous l'accorde, mais ça me changera un peu de ce que je fais en ce moment, ça ne sera pas un mal, bien au contraire. Je me rend en moto sur les lieux du braquage, les flics y sont déjà. J'enlève mon casque, présente ma carte du FBI aux flics qui interdisent l'accès à la scène. Tout le monde me connait dans le service mais bon c'est le protocole et on s'y plie tous. Je passe le ruban jaune et je rejoins le Commissaire. Il m'explique le topo, j'enfile en même temps une veste de la police, afin d'être reconnu par les civiles, vu que je ne porte pas l'uniforme de la police et j'entre dans le casino. La première chose que je vois c'est qu'il y a beaucoup de monde, ça va durer une éternité. La seconde chose c'est qu'une des « victimes » se trouve être une personne de ma connaissance et c'est loin d'être un plaisir de la voir ici. Riley Masters, digne héritière de son père j'en étais persuadé. Cette fille me hait et ne le cache pas, mais je ne peux pas lui en vouloir, j'ai arrêté et fais mettre son père à l'ombre. Cela dit, c'était loin d'être un saint, il le méritait largement, seulement allez expliquer ça à sa famille.

" Mr Harker, vous vous occuper des voleurs à la tirette maintenant?"

Dédain, haine, tout ce que j'aimais. Mais c'était ça aussi le revers de la médaille, certaines personnes nous remerciaient de ce que nous faisions, d'autres nous détestaient pour les mêmes raisons, c'était la vie. Je m'approchais d'elle, sourire au coin un peu forcé, j'avais déjà hâte d'en finir avec elle pour passer à autre chose. Plus elle était loin de moi et mieux je me portais.

« Miss Masters, quel bon vent vous amène par ici ? C'était des connaissances peut-être ? Des amis à vous ? »
Fiche (c) Espe

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Sam 21 Sep - 9:09


La vengeance est un plat qui se mange froid!
La colère, l'envie de mettre fin aux jours d'une personne, la cruauté, tous ses sentiments remontaient à la surface lorsque la jeune femme était face a Caleb, ce flic qui avait ruiné sa vie et celle de son paternel. La brune semblait pourtant sereine, très douée pour cacher ses émotions, elle garda un visage calme, bien que dessiner par la haine qu'elle ne cherchait surement pas à contenir, loin de là, elle voulait que ce type sache a quel point elle en avait après lui, seulement ce dernier était loin d'imaginer qu'elle cherchait un plan pour le ruiner également, surtout quand on sait que son paternel est loin d'être un ange.

" Je ne pense pas non. Pourquoi vous pensez que je serais mêlé a tout ça?" La demoiselle posa sa main sur sa poitrine prenant un air choqué. " Vous me vexez Mr Haker."

Un sourire mesquin se dessina sur le visage de la jeune femme, elle avait décidé de jouer avec lui, c'était plus que certain, la brunette n'en avait pas terminé avec lui quitte à finir sa journée au poste pour avoir manqué de respect à un agent de l'ordre ou quelque chose du genre, elle s'en fichait pas mal, l'argent n'était pas un problème pour la faire sortir. La brune posa son bras sur le bar derrière elle et fixait l'agent du FBI d'un air moqueur, ce qu'elle aimait chez lui et oui il avait tout de même une chose qu'elle aimait chez ce sale type, c'était sa patience quand il s'agissait de tout faire pour le sortir de ses gongs, ce dernier ne flanchait pas ou très rarement, la brune c'était mis en tête de le faire craquer une fois, de le chercher de lui mettre des bâtons dans les roues, en effet jouer avec lui comme un pantin était assez plaisant aux yeux de la jeune femme.

" Vous savez que je peux vous poursuivre pour m'avoir accusé sans aucune preuve? Que dirais votre patron, j'aimerais le savoir."

Légalement Riley était blanche comme neige, elle avait les mains propres, enfin bien que ce ne soit pas vraiment le cas, seulement si jamais les choses tournaient au vinaigre c'était le bras droit de son paternel qui prendrait tout, ce qu'elle n'espérait vraiment pas, enfin comme elle aimait dire, il vaut mieux que ce soit les autres qu'elle-même. Caleb était visiblement pressé d'en finir avec elle, ce n'était malheureusement pour lui pas réciproque, la jeune femme ne faisait que commencer.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Lun 23 Sep - 19:45


La vengeance est un plat qui se mange froid!
Je n'étais pas un grand fan de cette famille et je savais que la réciproque était vraie. Déjà mon père n'a pas aidé le sien à sortir, c'était déjà ça de pris, mais ça ne voulait rien dire, un jour ou l'autre j'étais persuadé qu'il s'envolerait de la prison et je pense que ce jour là j'aurais du soucis à me faire. Il n'était cependant pas le seul que j'avais coffré depuis que j'étais flics, du coup lui ou un autre, ça ne changerait pas grand chose à ma vie. Ce que je trouvais dommage c'est que cette fille était loin d'être bête, elle gaspillait son talent pour de mauvaises choses, alors que je suis persuadé qu'elle aurait pu devenir quelqu'un de bien. Je sors un calepin et un stylo, c'était l'usage de prendre des notes pour le rapport ensuite, j'avais beau avoir une excellente mémoire, c'était toujours bon d'avoir une trace écrite de l'entretien, surtout celui avec Miss Masters. Je n'étais pas seul, il y avait un autre flic avec moi, qui lui avait visiblement du mal à suivre notre conversation, mais n'était-ce pas normal, il ne pouvait pas savoir qui elle était.

" Je ne pense pas non. Pourquoi vous pensez que je serais mêlé a tout ça? Vous me vexez Mr Haker."

La vexée était bien le dernier de mes soucis et la croire était bien la dernière chose que je ferais. Elle mentait comme elle respirait, seulement on avait rien pour le prouver pour le moment. Certes c'est un peu trop amateur pour elle, mais elle était capable de tout. Je la fixais un instant, n'éprouvant aucune gêne ou aucune peine pour elle et ne prenais même pas la peine de tourner mon visage vers mon collègue.

« Je ne sais pas … vous divertir, l'envie de rejoindre votre père qui doit affreusement vous manquer … d'ailleurs comment se porte-t-il ? Je suis persuadé que la prison lui sied à merveille ! » Dis-je avec un petit sourire, avant de me tourner vers mon collègue « Cette jeune femme est Riley Masters, j'ai coffré son père il y a quelques temps … »

Visiblement le nom ne lui était pas complètement inconnu, mais de là à pouvoir dire exactement ce qu'il avait fait, il y avait encore une marge. On avait pas pu le coffrer tout de suite, on avait mis du temps, beaucoup d'énergie, mais on était parvenu à nos fins, une belle réussite, un beau coup de filet. Je notais son nom sur mon calepin et levais de nouveau mes yeux vers elle.

" Vous savez que je peux vous poursuivre pour m'avoir accusé sans aucune preuve? Que dirais votre patron, j'aimerais le savoir."

Je la reconnaissais bien là, à me menacer pour tenter de me faire peur ou juste pour s'amuser avec moi. J'étais persuadé qu'elle prenait beaucoup de plaisir à être ici aujourd'hui, non pas pour le braquage raté mais pour tenter de me torturer, comme si elle pouvait y parvenir. J'avais de la peine pour elle, elle avait très mal vécu l'enfermement de son père, mais on ne pouvait pas le laisser dehors juste pour lui faire plaisir, il faut savoir ouvrir les yeux de temps en temps. Son père devait être son héros et nous le lui avions pris et quand je dis nous, je veux dire Je, puisqu'elle me tient comme unique responsable de leurs malheurs alors qu'ils sont dans cette situation à cause d'eux, je n'ai fais que mon travail. Je garde mon sourire quand elle me menace, n'étant pas le moins du monde touché par ses propos.

« Mais je vous en pris, allez-y, faites vous plaisir. Mes patrons prendront grand plaisir d'écouter votre version de l'histoire j'en suis persuadé. » Même si on avait rien sur elle, on savait qu'elle n'était pas blanche comme neige et en tant que fille de criminel, on était pas vraiment très attentif à ses propos. Pourris jusqu'à la moelle, j'en doutais pas un instant. « De toute façon je ne vous accuse pas, je vous pose des questions de routine, rien de plus. Ca s'appelle faire son job, que ça vous plaise ou non. Donc on reprend. Qu'étiez-vous venu faire ici ? »

Fiche (c) Espe

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Lun 14 Oct - 18:05


La vengeance est un plat qui se mange froid!
Caleb avait des répartie de taille, cependant Riley qui ne voulait pas réagir à ses remarques, la demoiselle ne pu s'empêcher de serrer les dents quand il invoqua son paternel, de quel droit se permettrai t-il de salir l'honneur de son père, la brune se calma rapidement, ce flic prendrait cher un jour où l'autre, certes cela prendrait du temps, certes elle risquerait de finir en prison, seulement elle était trop intelligente pour se laisser avoir par un flic tel que lui. Riley croisa les bras et écouta sagement ce que Caleb avait à lui dire.

" Je tiens trop à ma liberté pour aller rejoindre mon paternel, mais lui sortira dans très peu de temps, il parait qu'une avocate du nom de Harker est assez douée et parvient à faire sortir ses clients avec brio."

Riley savait que cette avocate était la soeur du flic, c'était une attaque direct lancer au jeune homme, il s'en prenait à sa famille elle s'en prendrait à la sienne, c'était donnant- donnant avec ce type, le seul être que la brune haïssait plus que tout au monde, le seul que la jeune femme prendrait plaisir a salir, bafouée et piétiner avec grand plaisir.

" Monsieur est devenu agent du FBI et se croit au-dessus de tout, à croire que vous finirez comme votre père, qui soit disant passant n'a rien a envier a au mien, mis à part sa liberté, étrange qu'il n'ai pas encore été enfermer d'ailleurs, ça sert toujours d'avoir un fils dans les forces de l'ordre."

Les insinuations de Riley étaient délibérées, histoire de toucher son adversaire, même si ce dernier cachera la moindre de ses impressions face à elle et surtout face à son collègue de travail. Seulement, la demoiselle n'avait pas encore répondu aux questions du flic et il faillait bien qu'elle s'y mette un jour où l'autre.

" Enfin, si vous voulez vraiment le savoir je suis venue ici pour jouer, comme on fait dans un casino habituellement, me détendre vous savez ce que ça veut dire ou vous voulez que je vous apprenne a l'occasion?"
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley) Mer 16 Oct - 13:41


La vengeance est un plat qui se mange froid!
Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que j'allais regretter d'avoir accepté de rendre service. Cette fille était un poison sur patte, elle n'était pas capable de passer à autre chose, rongeant sa haine et sa rancoeur à mon égare alors que finalement je m'étais contenté de faire mon job, ce n'est quand même pas de ma faute si son père était un criminel. D'abord il vendait de la drogue avant de se mettre au trafic d'armes, je n'ai fais que sauver des gens innocents, mais elle ne voit pas plus loin que le bout de son nombril, trop égoïste et aveugle pour s'en rendre compte. J'avais pitié d'elle, vraiment, je ne comprenais pas comment on pouvait vivre heureuse avec un tel comportement, une telle vision de la vie.

" Je tiens trop à ma liberté pour aller rejoindre mon paternel, mais lui sortira dans très peu de temps, il parait qu'une avocate du nom de Harker est assez douée et parvient à faire sortir ses clients avec brio."

Evidemment, il fallait s'y attendre à celle-ci, j'appuie là où ça fait mal alors elle se venge en parlant de ma propre famille, ne serait-ce que pour me montrer qu'elle a bien fait ses devoirs, qu'elle a fait des recherches sur moi et les miens et qu'elle est incollable sur le sujet. Si je n'avais pas arrêté son père, j'aurais pu juré qu'elle était obsédé par moi et ce n'est franchement pas pour me plaire. En fait je crois que tout cela me fatigue plus qu'autre chose, nos rencontres se passent toujours sur le même schémas, on s'enfonce mutuellement, on bataille mais finalement personne ne gagne, on repart blessé et plus en colère que jamais contre l'autre. Ce n'est qu'une pauvre gamine déboussolée et perdue, qui a vu son monde s'écroulait et qui a cherché un coupable. Evidemment ce coupable était tout trouvé, c'était moi, je ne peux pas lui en vouloir. D'une certaine manière c'était moi l'adulte responsable dans l'histoire, je devrais agir comme tel.

« Oh pour être douée ma sœur l'est, il n'y a aucun doute à se faire. » Commençais-je par dire, le sourire aux lèvres pour lui prouver que tout cela ne me touchais pas le moins du monde, même si je détestais l'idée qu'elle parle de ma soeur « Mais même si elle aime les défis, elle n'est pas pour les causes perdues et sans vouloir être offensant … votre père l'est, le dossier est solide, jamais il ne sortira ! »

Il fallait qu'elle se mette une bonne fois pour toute l'idée en tête qu'il ne sortirait jamais, pas de façon légale du moins et je ferais tout pour que ça n'arrive jamais. Pourquoi ne pouvait-elle pas passer à autre chose ? Avancer comme tout le monde ? Tourner la page ? Oublier ? Son père était une nuisance, elle devrait plutôt couper contact avec lui et changer de vie, c'est tout ce que je lui souhaite même si elle ne m'écoutera jamais, je suis le diable en personne pour elle, alors qu'elle se trompe de cible.

" Monsieur est devenu agent du FBI et se croit au-dessus de tout, à croire que vous finirez comme votre père, qui soit disant passant n'a rien a envier a au mien, mis à part sa liberté, étrange qu'il n'ai pas encore été enfermer d'ailleurs, ça sert toujours d'avoir un fils dans les forces de l'ordre."

Elle se trompait du tout au tout, je ne me croyais pas au dessus de tout, bien au contraire, je tentais juste de faire régner la justice dans une ville qui en avait grandement besoin. Plus personne ne savait quel était le bien et quel était le mal, et ce n'était pas facile à leur faire comprendre qu'il se trompait tous. Mais d'un autre côté, je ne pouvais pas lui reprocher ses paroles douteuses sur mon père, même si j'ignorais comme elle savait tout ça. Aux yeux des gens, le Sénateur Harker était un homme bon, au service de son prochain, la main sur le cœur, ils étaient tous loin du compte mais comment leur dire qu'ils se trompaient sans briser l'espoir que certaines personnes avaient encore ? Alors oui c'était injuste que mon père soit encore dehors et non derrière les barreaux, mais briser son image me ferais peut-être un bien fou, mais pourrait avoir des conséquences tragiques sur le dernier espoir de cette ville.

« Votre père vous a tellement perverti que vous n'êtes plus capable de faire la part entre le bien et le mal, c'est triste. Le Sénateur Harker est un emblème dans cette ville, il fait ce qu'il peut pour ses compatriotes, je ne vois pas ce qu'il y a de répréhensible à vouloir apporter de l'espoir aux gens. »  Ces mots m'arrachaient la gorge, c'était le moins que l'on puisse dire, heureusement qu'il n'était pas là pour les entendre, sinon il ne s'en remettrait plus. Je le déteste tellement, vous ne pouvez pas imaginer comme je le hais, malheureusement je ne peux rien faire contre lui et l'enfoncer en cet instant n'aurait aucun sens, le flic qui se trouve à mes côtés hoche la tête vigoureusement, il croit dur comme fer que mon père est un homme bien et mon père le sait et en joue beaucoup.

" Enfin, si vous voulez vraiment le savoir je suis venue ici pour jouer, comme on fait dans un casino habituellement, me détendre vous savez ce que ça veut dire ou vous voulez que je vous apprenne a l'occasion?"

Evidemment il fallait s'y attendre, elle était venue pour jouer. Je la croyais, c'était le pire je pense dans cette histoire. Je rêvais de la coffrer pour n'importe quoi, mais je savais que ce ne serait pas encore pour aujourd'hui. Je notais ce qu'elle me disait, ne montrant pas mon agacement, même si elle pouvait se douter que je l'étais.

« Très aimable à vous mais non désolé mais je n'ai pas que ça à faire, j'ai du boulot qui m'attend. Quand êtes vous arrivée ? Et étiez-vous seule ? »

Fiche (c) Espe

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley)

Revenir en haut Aller en bas
 

La vengeance est un plat qui se mange froid ( Caleb & Riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: