.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Terminé - I died that night (pv Aslinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
29/09/2012

ϟ Participation :
2688


MessageSujet: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Dim 6 Oct - 20:41


I died that night

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ezechiel & Aslinn

Aujourd'hui j'ai 24 ans, cela fait 4 ans que je travaille pour Dino et 6 ans que je traine mes pénates dans ce pays. Où se cache donc le rêve américain ? Celui pour lequel je me suis expatrié ? J'ai beau cherché, je ne le vois pas et pourtant dieu sait que j'y met tout mon coeur. Etais-je donc si naïf quand je suis parti de chez moi ? Non je ne crois pas, je n'ai jamais été ce genre de garçon, à croire que le bonheur se trouve tout proche, qu'il suffit de tendre le bras pour l'attraper. J'ai perdu mon père quand j'étais gamin, je l'ai à peine connu. Ma mère a travaillé pour deux afin de pouvoir me nourrir et j'ai rapidement arrêté mes études pour pouvoir l'aider. La vie n'a jamais été facile pour nous, je ne sais pas ce que veut dire "voir la vie en rose", mais je suis persuadé qu'un jour je le serais. Je n'ai jamais été quelqu'un pourtant je suis persuadé qu'un jour on connaîtra mon nom, on me saluera respectueusement, on me donnera du "Monsieur" sans que ce soit tourné en ridicule et même on aura peur de moi. Oui un jour je serais un grand de ce monde, ou tout au moins un grand de cette ville. Je ne sais pas encore comment je vais parvenir à mes fins mais je suis persuadé de trouver, je suis débrouillard et je sais voir quand une opportunité s'offre à moi.

Ce soir pourtant, sans que je vais m'y attendre, je vais m'éteindre, intérieurement, je vais perdre le peu d'âme qu'il me restait. Je ne pensais pas que j'en avais d'ailleurs et pourtant je vais découvrir que si. Ce soir, Dino me fait appeler, visiblement cela a l'air important, de toute façon même si cela ne l'était pas, quand Dino appelle, tu rappliques. Je me rend dans le restaurant où il a l'habitude d'aller avec sa femme. Elle est présente ce soir, mais elle prend congé pour se rendre aux toilettes, soit disant pour se refaire une beauté. Je prend sa place, un peu nerveux, je ne sais pas trop à quoi m'attendre, je flippe un peu, même si je n'ai rien à me reprocher. Ce n'est pas un milieu facile vous savez, on peut mourir d'un instant à l'autre et personne ne nous regrettera et certainement pas les flics du coin. Je tente d'esquisser un sourire, mais ça ressemble plus à une grimace qu'autre chose et Dino le voit tout de suite.

"Hé ben calmes toi gamin, il ne va rien t'arriver ... Non si je t'ai fais venir c'est pour te charger d'un boulot "

Il esquisse son sourire carnassier, je le déteste ce sourire, pourtant je tente d'y faire écho, en vain. Dino a toujours été bon pour moi, il m'a toujours traité un peu comme son fils, à sa façon. En général les boulots ne sont pas bien compliqués, récupérer le blé qu'on lui doit, tabasser des gens ou juste les effrayer, rien de bien méchant, mais ce soir, cela va être différent.

"Ah bon ? Un boulot ?!"

"Tu te rappelles de Bill ? Le dealer ?" Commença-t-il, me laissant à peine le temps d'hocher la tête avant de reprendre "Hé bien ce bon vieux Bill me doit de la tune, un max de tune !" Evidemment, la tune, tout tourne autour de l'argent dans cette ville, si tu n'as pas compris ça, tu n'as rien compris. Je hoche de nouveau la tête, pensant avoir compris en quoi consistait le job "Tu veux qu'on aille le récupérer ... je vois ..." Il ne me laissa pas finir ma phrase "Je veux que tu récupères mon fric et que tu le descendes" J'ouvre la bouche, sidéré, avant de la refermer. En quatre ans à bosser pour lui, jamais je n'ai eu à tuer quelqu'un. Tabasser, menacer, suivre, saccager, oui, mais jamais je n'ai tué quelqu'un, et ça Dino le sait et c'est pour ça qu'il me le demande à moi, je dois faire mon baptême, il ne peut pas garder un élément qui est encore vierge dans le meurtre, ça fait tache au milieu des autres. Il pense que je dois m'endurcir, me forger le caractère et quoi de mieux qu'un meurtre pour ça ? "J'ai besoin de faire un exemple, pour tous ceux qui voudraient faire comme lui. Il doit crever"

La discussion continua pendant quelques instants, je lui demandais pourquoi il m'avait choisi moi, que je n'avais encore jamais fais ça, que j'allais certainement me planter, qu'il valait mieux envoyé quelqu'un d'autre, Zach ou Al' pour ça. Dino ne voulu rien entendre, il avait décidé que ce serait moi et je devais obéir. Zach et moi partîmes donc pour le domicile de ce bon vieux Bill. J'étais mort de trouille, j'avais envie de gerber, je tremblais. Zachary me dit que tout irait bien, qu'il serait là en cas de besoin, qu'il allait défendre mes arrières, que j'y arriverais, qu'il fallait juste que je me fasse un peu plus confiance. Nous arrivâmes un peu trop rapidement devant chez Bill, il y avait de la lumière chez lui, ce qui signifiait que je ne pouvais pas faire marche arrière. Mon coeur battant la chamade, j'attrapais une batte de base-ball et je calais mon  flingue dans mon dos, soutenu par ma ceinture. Ainsi armé, je me rendis devant la porte de l'appart' de Bill, accompagné de Zach. Après un instant d'hésitation, je frappais à la porte ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Lun 7 Oct - 13:38


    Septembre 1 999. Une forte chaleur parcourait la ville. L’atmosphère demeurait étouffante. Pas d'air. Impossible de respirer dans cette fournaise. Les citoyens de la ville restaient habillés comme en été. La jeune Aslinn O'Donnell s'était tartinée de crème avant d'aller en cours. La rouquine détenait une peau très fragile, peu habituée au soleil, une peau d'une blancheur affolante. Il fallait la protéger car les dégâts pouvait être nombreux avec un tel épiderme. Ce n'était pas sa mère, l'alcoolique de service, qui allait le lui rappeler. Non. La voisine s'occupait bien plus d'elle à vrai dire. Puis, Linn était assez consciente pour se souvenir des précautions à prendre.

    Il était l'heure de partir à l'école. La gamine de douze ans que représentait Aslinn, sécha toute la matinée pour gérer une crise de sa mère. La vie de cette famille changea quand le papa de As' décida de se tirer. La femme de ce dernier tomba dans une dépression. Sa fille dût réagir rapidement donc se prendre en main et également soutenir sa génitrice. Elle avait grandi d'un coup. La claque fut aussi puissante à l'image d'un troupeau de dromadaires vous fonçant dessus pour vous aplatir comme une crêpe. La jeune prenait sur elle. Elle se tourna vers le sarcasme mais elle n'en resta pas moins dévouée à la cause de sa maman. Cette dame avait besoin d'aide. Les voisins s'y mettaient aussi, surtout l'épouse de Bill.

    La pendule indiquait l'heure de manger pour Bill. Le dealer regarda par la fenêtre, il aperçut sa petite voisine quittait sa maison pour prendre son vélo afin de rejoindre son école. Il n'avait pas d'enfants, alors l'homme s'était pris d'affection pour la petite qui venait de perdre son père en quelque sorte. Il la protégeait comme il le pouvait, même des nains qui se moquaient d'elle à la sortie des cours car elle demeurait trop disciplinée et intello à leur goût. Après s'être fait un rail, l'homme de taille moyenne, brun et costaud tant il travaillait sa musculature, alla se servir un peu de taboulé. Et oui, dure réalité, le frigo était vide. L'homme au caractère de feu se vengea sur l'hippocampe en porcelaine de son épouse, la belle décoration vola à travers la pièce pour exploser en mille morceaux suite au choc violent avec le sol. Bill alluma même toutes les lumières en pleine journée, il était stone, le fou du quartier de retour, on pouvait apercevoir l'éclairage inutile de l'extérieur. Enfin... la rue était déserte à cette heure-ci : les gens se situaient soit à leur travail ou dans des restaurants pour déjeuner, soit à la maison car il ne pouvait pas faire autrement. Mais cette deuxième option était rare dans le quartier car la misère régnait quelque peu et il fallait aligner les thunes pour survivre et assurer un avenir aux gamins. Au moins, ils partageaient tous la même routine dans ce coin de la ville. Sauf Bill. Il échappait à la règle. En bon dealer qu'il était, il aménageait ses heures à sa guise. Aujourd'hui, il aurait mieux fait de s'abstenir. Les lumières restèrent allumer jusqu'à la tombée de la nuit. Bill restait trop défoncé pour se rendre compte de son erreur et sa femme n'était pas rentrée puisqu’elle se trouvait chez sa sœur, elle avait prévenu pour son absence. Deux hommes l'attendaient de pied ferme.

    Parallèlement, Aslinn avait vécu une bonne après-midi à l'école. Une de ses professeurs l'avait félicité pour son implication. L’équipe pédagogique connaissait le souci de la rousse donc ils se montraient plus compréhensifs avec elle. De plus, elle n'agissait pas en délinquante, ni elle ne tournait mal, c'était même la meilleure élève de sa classe. Ils n'avaient rien à lui redire, juste ils la soutenaient comme ils le pouvaient. L'ado rentra tôt à la maison. Sa mère était vautrée sur le canapé, comme tous les jours depuis le départ de son mari. Cela n'arrangeait pas sa condition physique. Après avoir effectué un peu de ménage et ses devoirs, As' se dirigea à la pharmacie pour chercher des médocs afin de soigner le rhume de sa mère. Sur le chemin du retour, elle eut le droit à une « belle » surprise.

    Bill reçut la visite de Zach et Eze. Il ne les connaissait pas. Poliment, le jeune Ezechiel, vingt-quatre ans, frappa à la porte d'entrée ; Bill avait ouvert sans se douter de qu'il s'agissait. C'est pour quoi ? L'homme était vêtu d'un vieux Marcel blanc tout dégueulasse et d'un baggy qui ne tenait pas des masses. Il puait la sueur et le tabac. Réactif, il observa la batte de base-ball que tenait Ezechiel. Salopards ! Il se faisaient entuber. Ni une, ni deux, il se mit à courir dans la maison pour rejoindre la porte de derrière et faire le tour du jardin afin de surprendre ses adversaires. Zach réussit à attraper Bill car il ne l'avait pas suivi à travers la maison contrairement à son collègue. Il attendit le retour de Valentini. Tiens il est à toi ! Bill se débattait, il attrapa même son couteau fétiche dans sa poche pour poignarder le partenaire du jeune Ezechiel, heureusement rien de grave. Ce dernier ne le lâchait pas. Eze qu'est-ce que tu fous ! Putain ! Aides-moi ! Aslinn arriva à cet instant. Elle comprit que son voisin était en danger, elle s'exclama : Non Bill ! Elle laissa tomber le plastique de la pharmacie. Ezechiel magnes-toi !



HJ: Défi réalisé - Hippocampe, taboulé, dromadaire, pendule, nain Very Happy.
Merci pour la créa! J'étais dedans, j'imaginais la scène et j'ai même eu peur pour Eze.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
29/09/2012

ϟ Participation :
2688


MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Mer 9 Oct - 13:18


I died that night

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ezechiel & Aslinn

J'avais envie d'être partout sauf ici, pourtant je n'avais pas le choix, soit je faisais ce que Dino m'ordonnait de faire, soit je pouvais faire une croix sur mon avenir rutilant, je ne connaitra pas de nouveau levé de soleil. Ils ne déconnaient pas dans la mafia, soit tu leur es utile et ils te gardent et te traitent bien, soit tu ne leur sers à rien et ils te plombent, c'est aussi simple que ça. Debout devant la porte de l'appartement de Bill, je suis terrifié, je ne fais absolument pas mon malin, je n'ai pas envie de sourire, juste de chialer comme une gonzesse. J'ai le coeur qui veut sortir de ma poitrine, cela fait un mal de chien, sans Zach, je dois avouer que je serais très certainement terré au fond d'un trou à rat, en attendant qu'ils me retrouvent pour me plomber. J'écoute tous les bons conseils de mon meilleur ami, je sais qu'il protégera mes arrières, c'est à la vie, à la mort entre nous. si je m'en sors, si je deviens quelqu'un, je ne le laisserais pas tomber, il me suivra n'importe où où j'irais, c'est une promesse qu'on s'est faite et on y croit. Après quelques instants d'hésitations, je finis par frapper à la porte, Bill ne met pas longtemps avant de me répondre.

C'est pour quoi ? La porte s'ouvre et là je suis fasse à ma victime. Bill sait tout de suite qu'il est dans la merde, il voit ma batte, il nous reconnait, il sait qu'on est là pour le buter. Salopards ! Ni une, ni deux, Bill se tire vers la porte de la cuisine et sans que je sache pourquoi, je me met à lui courir après. S'il s'enfuie, nous sommes dans la merde, nous serons les responsables de ce fiasco et je ne peux pas me permettre de rater cette occasion. Nous devons réussir, je dois donc lui courir après. C'est Zach qui l'attrape en premier, il est plus habitué que moi aux réactions de ces racailles, heureusement pour nous qu'il y en a un qui gère ici. Tiens il est à toi ! Zach tient Bill, je reviens vers eux, le coeur battant la chamade d'avoir couru mais également conscient de ce que j'allais devoir faire. Je vais ôter une vie ce soir, peut-être pas la dernière de ma vie, mais ce qui est sûre c'est que c'est la première. Je n'ai pas le temps d'arriver vers eux que Bill sort un poignard et poignarde Zachary. Je me fige sur place, les yeux hagards. Eze qu'est-ce que tu fous ! Putain ! Aides-moi ! J'hésite encore un instant avant de reprendre ma route, je ne suis plus qu'à quelques pas d'eux, Zachary est touché mais il a l'air d'aller bien, l'entaille ne doit pas être très profonde, je dois m'accrocher à cette idée. Ezechiel magnes-toi !

L'ordre que venait de me donner Zach me réveilla et je brandis la batte vers Bill et le frappais une première fois. Je le toucha à la jambe, Bill s'écroula au sol en hurlant. Paniqué, je le frappais une nouvelle fois et j'atteins l'estomac, Bill se recroquevilla au sol, hurlant comme un porc. Ses cris allaient alerter les voisins, il fallait le faire taire. Une pluie de coups lui tombèrent dessus, coups de batte, coups de pieds et même coups de poing. Dans un dernier espoir de s'en sortir, Bill se rua sur moi pour me frapper, il me coucha au sol sans aucune difficulté, j'étais une brindille et lui faisait de la musculation. C'est Zachary qui réussit à le virer de sur moi, mais il m'avait bien amoché le salaud. Zach était en train de se battre avec Bill et je n'étais pas sûr duquel avait le dessus sur l'autre. La batte venait de rouler au pied d'une jeune fille que je n'avais pas vu jusqu'à présent. Elle avait l'air terrifié, sa terreur faisait écho à la mienne, tout autant que ma surprise. Encore assit au sol, je mis du temps avant de réussir à faire sortir le prénom de mon meilleur ami "Zach ... Zachary .... putain y'a une gamine ..." Mes propos firent arrêter net les deux hommes, Bill avait l'air sous le choc de voir sa voisine devant la porte ...




Je me suis dis que j'allais pas aller trop vite pour tuer ce bon vieux Bill, quand on est nul, on est nul jusqu'au bout xD

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Mer 9 Oct - 20:18

    Une scène sanglante se déroula sous le regard terrifié d'une gamine de douze ans. Le rouge dominé cette composition qui n'en était pas une, puisque la réalité crevait l'écran de cette vision peu rassurante. Des hommes allaient périr à continuer ainsi. Des coups pleuvaient. Ces derniers étaient puissants, ils laissaient des marques. Bill avait osé poignarder l'un de ses assaillants. La chemise de ce dernier changea de pigmentation pour adopter un style plus trash et dans les tons foncés. Le liquide ne cessait de se répandre, Zachary faisait bonne figure. Même une petite entaille pouvait provoquer un fort écoulement. Ce constat offrait un caractère foncièrement dégueulasse et horrifiant à ce schéma de l'homme blessé. Autrement, le jeune Ezechiel s'était également montré surprenant. Le blondinet semblait entraîné pour ce genre de situations. Avec sa batte, il effectua un bel enchaînement de coups. Il réussit à maîtriser le dealer. Le jeune homme à la botte de Dino se débrouillait comme un chef. Il ne représentait pas un bleu dans le domaine. Il savait où porter les bons coups. Il devait être né dans un milieu bien violent pour connaître ce genre de techniques de combat, ou alors il apprenait très rapidement.

    Baigné par l'obscurité de la nuit et en même temps par la faible lumière que renvoyaient les lampadaires, Bill se situait sur le sol. Il souffrait atrocement bien qu'il demeurait un homme d'une impressionnante corpulence. A vrai dire cela ne voulait rien dire. Valentini avait tapé là où cela faisait mal. Son corps était donc douloureux. Il reçut une tornade de coups sans pouvoir réellement se défendre. Bill revoyait l'image de son épouse dansait devant ses yeux. Sa fin était-elle proche ? Il leva la main comme pour attraper le reflet de ce qui allait être son dernier souvenir, sa dernière pensée mais à la place il se leva pour ainsi défoncer Ezechiel à son tour. A cet effet, il se décida à balancer fermement son poing sur le visage angélique du jeune homme. Puis, il le claqua violemment contre le sol. Zach s'en mêla, il sépara les deux hommes. Bill n'avait pas dit son dernier mot finalement. Il tenait encore debout : quel soulagement ! Il restait bien plus résistant qu'il ne put l'imaginer. Une bagarre s’engageait entre Bill et Zach, plus féroce encore : leur haine leur permettait de vivre l'instant malgré les blessures.

    Quand l’innocence côtoyait la folie meurtrière de plusieurs hommes. Une enfant se retrouvait présente à observer une scène interminable d'un film qui se tournait devant dans son quartier : sauf que ce jugement n'avait rien d'objectif, cette vision se qualifiait par son existence réelle, les protagonistes étaient faits de chaire et de sang. Rien ne pouvait se rejouer, la fiction n'était pas admise ici. Impossible d'appuyer sur pause. Les éléments qui se déroulaient devant les yeux de cette gamine effrayée appartenaient au domaine du réel. Elle ne pouvait rien changer. Aslinn n'avait jamais observé son voisin de cette manière. Elle aperçut le maximum de détails. Malheureusement, elle resta paralysée. De plus, un élément vint troubler sa paisible condition : la batte atterrie à ses pieds. Un sanglot se fit entendre. Que faire ? Ezechiel la remarqua, il ne cacha pas sa trouvaille. Fais chier ! Bill et Zach ne se battait plus. Un silence s'installa : un possible arrêt des actions de ces hommes ? Allaient-ils laisser le voisin de la petite irlandaise tranquille ? Des larmes vinrent couler le long des joues de la petite. Arrêtez ! Elle n'avait rien d'autres à ajouter. Elle souhaitait fermement que ces types abandonnent leur acte. Elle ne connaissait en rien la nature de leur mission, ni pour qui ils travaillaient, pourquoi ils faisaient cela. C'était la première fois qu'elle assistant à tant d'atrocités. La voix de Zachary raisonna : elle veut regarder, elle sera une spectatrice privilégiée. Je la tuerai peut-être ensuite, ou toi Eze... témoin gênant, tu comprends ce que cela veut dire... . Il cherchait juste à attiser la peur chez As' mais également chez son collègue et ami afin de le presser un peu, lui même ne serait pas capable de buter une enfant. La rouquine s'obstina à tenter de ramasser cette putain de batte. Elle perdit du temps et le meilleur allié du jeune Valentini la chopa. Il la tenait fermement. Finis le travail frérot ! Notre boss te récompensera, je lui parlerai de ton acte ! Il n'annonça pas le nom de leur patron pour éviter les fuites. Aussi, il taisait les cris de la jeune fille en portant une main à sa bouche : il fallait rester discret. A croire que tout le quartier était endormi, personne dehors. Bill profita de la confusion pour se défouler sur Eze. Il lui sauta dessus, pour la seconde fois depuis le début de leur altercation, et il asséna un coup sur le visage. Ensuite, il tint la tête du blondinet pour lui donner un beau coup de tête. Il essaya de faire perdre l'équilibre à ce petit. Il le frappa de nouveau terriblement fort. Bill avait la rage. Ezechiel, reprends-toi !



HJ: Take your time, faut aussi qu'on fasse un peu durer le sujet - souci pratique et interne, tu as raison il faut accentuer les faiblesses du petit Eze Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
29/09/2012

ϟ Participation :
2688


MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Mar 15 Oct - 16:34


I died that night

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ezechiel & Aslinn

J'avais l'impression que ce cauchemar n'aurait jamais de fin. Se dire qu'on doit tuer quelqu'un qu'on connait sans plus et devoir le faire, il y a quand même une marge. Je n'avais jamais tué personne, je sais que Zach l'a déjà fait, mais moi jamais. En soit je n'ai rien contre le fait de le faire, surtout quand on a pas le choix, mais là on ne peut pas dire qu'on a pas le choix. On va quand même chez Bill pour le tuer, on ne s'est retrouvé face à face, lors d'une bagarre ou d'une règlement de compte, dans une ruelle sombre et un flingue entre nous deux. Ce n'est pas au premier de choper le flingue pour sauver sa peau, là c'est un meurtre pur et simple. Zach aurait beau dire tout ce qu'il veut, c'est catastrophique comme situation, je crois qu'on aura jamais exécuté un meurtre de cette façon aussi brouillonne et désordonnée. Oui certes je suis amateur dans ce domaine, mais on pourrait croire qu'à 24 ans je serais capable de faire mieux, surtout après avoir vu d'autres types tuer des gens … et pourtant non, je débarque complet, je suis mort de peur et maintenant je me retrouve face à une gamine d'à peine quoi … 10-12 ans ?

Fais chier ! Voilà la première réaction de Zach quand il découvre la gamine à quelques pas de moi. Je reste médusé, n'arrivant pas à détacher mon regard bleuté de cette enfant. On ne peut pas tuer quelqu'un devant elle, ce serait trop inhumain, même moi je n'en suis pas capable. Arrêtez ! La gamine s'y met à son tour, demandant simplement de tout arrêter. Qu'est-ce qu'elle veut putain ? Qu'on se barre juste parce qu'elle l'a demandé ? Elle veut qu'on laisse tomber juste parce qu'elle est là ? Mais comment lui expliquer que ce n'est pas possible ? Elle tente d'attraper la batte, mais Zach l'attrape et la bâillonne avec ses mains elle veut regarder, elle sera une spectatrice privilégiée. Je la tuerai peut-être ensuite, ou toi Eze... témoin gênant, tu comprends ce que cela veut dire... . Quoi ? Qu'est-ce qu'il raconte ? Moi je ne tue pas de gamine, désolé mais j'ai déjà du mal à tuer un pauvre con de dealer, c'est certainement pas pour m'en prendre à une gamine de 10 ans … "Non mais ça va pas bien ! Bordel je tue pas des mioches … " Je sens au regard de Zach que c'était pas le moment de discuter de ça, que c'était pas le sujet et il me le fit bien comprendre. Finis le travail frérot ! Notre boss te récompensera, je lui parlerai de ton acte ! De mon acte, tu parles, je me chie dessus littéralement et lui il prétend que c'est top, non mais franchement, si on l'écoutait la gamine et qu'on se barrait, ça serait pas mieux ? Parce que là faut se rendre à l'évidence, ça risque d'être une boucherie et je ne veux pas la mort d'une gamine sur la conscience. Je n'ai malheureusement pas le temps de répondre quoi que ce soit que déjà Bill se rue de nouveau sur moi, il venait de reprendre ses esprits et j'en prenais pour mon grade. Ezechiel, reprends-toi !

"Super, t'en as des bonnes toi !" arrivais-je à dire entre deux coups. Pourtant je réagissais enfin, je ne sais pas si c'est la douleur qui me faisais me défendre ou l'envie d'en finir une bonne fois pour toute, mais je me mis à frapper aussi ce bon vieux Bill. Un coup dans le bide pour lui rappeler que ma batte a déjà frappé à cet endroit là. Un coup dans le genou pour qu'il tombe au sol. Mon genou cogne sa mâchoire et sans abuser, j'ai aussi mal que lui, c'est pas croyable. Je saigne comme c'est pas permis, ma gueule de minot vient d'en prendre un sacrés coup, je suis pas beau à voir, mais c'est pas grave, au moins je ne risque pas d'oublier de sitôt que je vais tuer quelqu'un. Une fois Bill à genou, je sors enfin mon arme et tremblant je pose mon canon sur son front. Bordel je ne peux pas, je vais jamais pouvoir exécuter de sang froid quelqu'un, c'est pas dans ma nature. Bill sent mon hésitation et tente de m'arracher l'arme des mains. Nous reprenons notre combat, il me couche au sol, je lutte pour ma survie. J'ai peur, je crois que je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. J'ai ma vie qui est en jeu, je peux la perdre à tout moment, bordel mais pourquoi ? Ca n'aurait jamais dû se passer comme ça. Après une lutte de quelques instants, un coup part, puis un second, suivi de gémissements et puis plus rien. Nous restons tous les deux immobiles, avant que je sens que je manque d'air. Je repousse le cadavre de Bill, je suis couvert de sang, je suis encore mort de trouille et j'arrive à peine à réaliser que je viens de tuer quelqu'un … Je m'éloigne du cadavre de Bill, je tremble, je pleure, je suis sous le choc, prostré à genoux au sol, le flingue encore chaud dans la main … "Putain …. putain …." Je tourne mon regard vers la gamine et Zach "C'était ou lui ou moi … Je voulais pas … bordel ça n'aurait jamais dû se passer comme ça … "




Profites-en bien, ça risque pas de se reproduire ce genre de choses xD Enfin c'est drôle quand même de le voir dans cette panade, j'ai mal au cœur pour lui Sad

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn) Ven 18 Oct - 16:26

    Des échanges de regards s'effectuaient entre le jeune Ezechiel et la gamine qui assistait à toute la scène. Valentini semblait dépassé, perdu. On aurait dit qu'il allait terminer sa vie ce soir, que cette dernière était finie à l'instant même d'ailleurs, qu'il demeurait le jeune homme qui mourrait ce soir. Autrement, tuer modifierait certainement sa vision des choses : le regret, la sensation de pouvoir, peut-être l'envie de recommencer, etc. Tout serait différent, un nouveau Ezechiel naîtrait avec le temps. Pour le moment, il ressemblait plus à un jeunot perturbé par une situation de taille. C'était le cas, on ne lui demandait pas n'importe quoi, il allait massacrer un être humain comme lui. Il avait choisi de rejoindre le camp des méchants et il devait assumer et assurer son engagement auprès des siens. Cet instant ne représenterait pas le plus facile de toute son existence, la dureté de sa réalisation ne l'aiderait pas, cette situation marquerait un tournant mais aussi des modifications dans sa manière de penser. S'en remettrait-il ? Il lui faudrait assurément du temps. Son visage blême affichait son malaise. Les marques sur son corps accompagneraient celles de son esprit, de son mental. Il ne risquait pas d'oublier ce moment. Aslinn O'Donnell non plus, elle restait pétrifiée. Jamais elle n'avait assisté à tant d'horreurs. Elle était complètement choquée. Elle ne voulait pas que ces hommes tuent son voisin. Or, elle assisterait à cette mise à mort jusqu'au bout. Zachary la retenait. Elle était qualifiée de « témoin gênant ». Allaient-ils la buter elle aussi ? Elle ne pouvait pas se défendre. Valentini affirma haut et fort qu'il ne tuerait pas une enfant. Zach n'était pas prêt également. Le but se caractérisait par le fait de booster Eze dans ses agissement mais aussi inciter la petite à garder tout pour elle. Les yeux de la rouquine, trempés de larmes, suppliaient à Ezechiel de ne pas mettre fin aux jours de Bill. Le blondinet ne paraissait pas du tout à l'aise. Ils tremblaient, pas qu'à cause de ses blessures qui l'empêchaient de garder un équilibre stable. Sa peau dégoulinait de sueurs. Il n'était pas en adéquation avec ce milieu, cette façon de faire, avec ce qu'il allait entreprendre. Mais il devait le faire, il s'agissait d'un devoir sinon son boss le lui ferait payer. Quand Ezechiel sortit son arme, Bill se permit un « Non s'il vous plaît, je vous rendrait l'argent, j'ai une femme, on envisage de fonder une famille ! ». Le minet aux origines italiennes marqua une hésitation et Bill retourna la situation à son avantage. Le combat reprit de plus belle. L’acharnement pour préserver sa survie des deux côtés... l'un des deux hommes allaient mourir. Deux coups de feu. Lequel des deux succomberaient ? Bill avait des allures de marionnettes désarticulés. Ezechiel le repoussa comme une vulgaire chose. Ce corps inanimés, morts, retomba sur le côté. S'en était fini pour ce bon vieux Bill. Le jeune Eze se montra désarçonné. Il pleurait. As' aussi pleurait. Zach la relâcha. Elle fixa le tueur. Ce dernier lui adressa la parole. La petite se rapprocha pour lui répondre. Vous aviez le choix... vous êtes un meurtrier, sa voix tremblait. Elle ne parlait pas très fort. Puis, elle jeta un regard à Bill pour signifier un au revoir. Apeurée, la suite promettait, elle se décida à partir en courant pour rejoindre un endroit lointain. Sa mère ne le verrait même pas personne... au pire cela passerait pour une fugue. Elle désirait effacer ce qu'elle avait vu de sa mémoire. Impossible. Un réel cauchemar ! Zach alla rassuré son ami : c'est bien ce que tu as fait, tu as agi comme il le fallait ! Maintenant il faut qu'on s'en aille. Lance va s'occuper de nettoyer les preuves, il est en route. Il soupira, allez viens Eze. Il l'aida à se relever et le soutenu jusqu'au bout afin de l'accompagner jusqu’à la place passager de leur bagnole, il était de temps de tout raconter à leur boss: Valentini respecta le marché, il serait récompensé pour sa fidélité.



HJ: Pareil mais on comprend l'évolution, il n'a pas pu être cet homme en claquant des doigts. Je pense avoir conclu le sujet, je ne voyais pas comment rebondir sur ce souvenir.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Terminé - I died that night (pv Aslinn)

Revenir en haut Aller en bas
 

Terminé - I died that night (pv Aslinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: