.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Ven 8 Nov - 2:41


    Mais la chanson ne parle pas de nanas à moitié à poil... avait protesté son père et producteur.  Or, face à lui, quatre sourires gras firent mur. L'idée était bien évidemment venue de Tommy, le chanteur, adorateur du genre féminin et de ses formes. Les trois autres membres du groupe avaient cependant rapidement été convaincus. Certes, niveau originalité, ils pouvaient repasser. Demeurait que le futur clip de la chanson Take Me Away se ferait dans une vieille baraque au style victorien, qui était en passant un plateau de tournage de films pornographiques connu. Quelques pièces avaient été réarrangées pour l'occasion : un bordel organisé avait été simulé, le sol jonché de verres et de bouteilles et des estrades montées. Un mur d'amplis se dressait dans le hall, imposant, prêt à dégueuler des centaines de décibel. Bref, la panoplie parfaite de la fête orgiaque et rock'n'roll à souhait. Le groupe arriva à huit heures du matin, pas franchement réveillé. Et tandis qu'on finalisait les derniers détails, Aaron et ses amis allèrent, en toute innocence, saluer les danseuses enrôlées pour l'occasion. Le producteur de clip avait fait appel à Papy S. et avait réussi à lui emprunter - comme une somme coquette - une dizaine de danseuses. Même s'il n'était que huit du mat', le spectacle était plaisant. On ne savait plus où poser le regard. Quand on pensait être tombé sur la plus belle des créatures sur terre, sa voisine se retournait pour leur adresser un sourire timide et devenait la huitième merveille du monde, concurrençant largement la précédente. Cependant, on ne touchait pas... pour l'instant du moins. Un after était prévu à cet effet. Pendant bien une heure, le producteur leur expliqua comment il voyait les choses aux quatre membres du groupe. Dans le hall, les amplis crachaient la mélodie martiale de leur chanson. Une exposition d'au moins bien une heure ou deux attendait les filles : il fallait qu'elles prennent le rythme et s'imprègnent de l'ambiance. Six danseuses furent sélectionnées pour avoir un "rôle" dans le clip. En effet, chacun des quatre membres du groupe allait être l'acteur principal d'une courte scène. Si Tommy allait jouer les étalons dans un jacuzzi avec deux filles, Aaron se chargerait d'être le "connard" de la bande en bizutant quelques âmes en mal de sensation. 13h47. Aaron peinait à se mettre dans l'ambiance d'une fête démentielle : il crevait la dalle et dormait à moitié debout. Sa scène fut cependant filmée et enregistrée en moins de deux heures. En fond, Take Me Away passait en boucle, et il commençait à littéralement saturer, trouvant tous les défauts possibles et inimaginables à son jeu de guitare. Une danseuse l'avait accompagné dans sa scène de bizutage, une brune, le visage mature et grave. Une belle plante en soi, mais qui respirait l'inconfort. Elle s'appelait Lullaby, si sa mémoire était bonne. Ils n'avaient pas échangé beaucoup de paroles, et les quelques mots partagés étaient d'une banalité affligeante. 19h21. Tous les scènes étaient dans la boite. Il ne manquait plus que les plans du groupe, armé de leur instrument, devant le mur d'ampli, le public en folie. Trois prises suffirent. Si au début, il en allait d'un jeu d'acteur, la troisième prise était en revanche chargée d'un enthousiasme sincère de la part des membres du groupe. Le public était lui aussi réellement emballé. Sans les caméras, on aurait vraiment pu se croire à une fête. Lorsque le réalisateur annonça la fin du tournage, une vague de soulagement envahi le plateau. Il était 21h passée. Avant que les danseuses ne s'échappent dans les vestiaires, Tommy et Aaron leur expliquèrent qu'ils comptaient fêter - réellement cette fois-ci  - la fin du tournage. On leur laissait les lieux. C'est donc tout naturellement que l'on vous invite à rester, conclut Aaron, un sourire charmeur aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Sam 9 Nov - 1:57


Lullaby était recrutée par Papy S pour faire un clip : Take Me Away. Il durerait une bonne journée. C'était une équipe qui avait soit disant fait appel aux "danseuses" de ce grand manitou. L'idée changeait disons. Ça lui plaisait bien, puis c'était avec ses "amies" du bar. Elles seraient une dizaines à contribuer à ce projet. Pourquoi pas ? De toutes manières, Lulla' n'avait en aucun cas le choix. On décidait pour elle. Par contre, elle ne savait pas forcément dans quoi elle se lançait. On lui avait filé des vêtements pour l’occasion, assez évocateur. Ça laissait place à une certaine imagination.

Il était tôt et les filles étaient déjà toutes fin prêtes. Le groupe arriva peu après. C'était des gens avec un style prononcé, des genre de rockeurs. Il avait la dégaine. La brune aimait beaucoup ces personnalités. Il en avait souvent dans la tête et revendiquaient bien leur idées. Ils étaient à prendre en compte, certains les détestaient souvent gratuitement. Puis les artistes, la brunette les connaissait. Elle avait eu une carrière qui avait été avortée à cause de ce fameux Papy mais pendant ce temps où elle avait pu évoluer en grande danseuse, elle avait pu côtoyer du milieu. Certes ce n'était pas ce style de personnage mais elle avait pu partagé avec des gens du monde des paillettes et c'était autres choses. Elle préférait les "philosophes" plutôt que les vides d'esprit, prêt à tout pour gagner.

La brune tournait une scène avec un certain Aaron, le guitariste du groupe. Elle le trouvait assuré mais très lent. Il semblait exténué, pas trop à fond dans ce projet. Il paraissait être le plus éloigné de tout cet univers. Bizarre à expliquer. On ne l'avait pas obligé mais sa tête disait le contraire. Il la faisait rire du coup. Ce n'était pas de la moquerie. Son caractère était plaisant. Le bizutage, ça demeurait le thème de ce passage. Lulla' s'était plu à tourner ça. Elle s'était "donnée". La scène finit, elle remercia son "partenaire". La journée n'était pas terminée, du tout. Les passages filmés s’enchaînèrent.

Au soir, après tout ce long tournage, les gars invitèrent les danseuses à venir avec eux pour profiter d'un after. Sans attendre, Lullaby répondit oui à ces gens, enfin à Aaron plutôt car c'était lui qui avait annoncé cela avec son plus beau sourire en prime.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Mer 13 Nov - 17:38

    La proposition fut accueillie par un oui massif. Flattés, les deux musiciens laissèrent les filles retourner aux vestiaires pour se changer. Quelques coups de fils suffirent à s'assurer de la venue prochaine de quelques bouteilles d'alcool et de quoi bouffer. Aaron se glissa derrière la table de mixage sur laquelle leur dernier tube avait tourné en boucle toute l'après-midi et lança l'aléatoire de son lecteur. Pantera eut l'honneur d'ouvrir le bal.

    Vingt minutes après, l'ambiance connaissait déjà une certaine euphorie. Trois bouteilles de vodka avaient été vidées, abrutissant la vingtaine de personnes présentes. Pour le coup, la soirée revêtait de manière crédible les traits d'une fête étudiante. Un groupe de mecs se vidait un fût de bière, apparemment impatient de voir le premier dégueuler. Aaron papillonnait de groupes en groupes. Il se prêta volontiers au jeu des photos et autographes. Demain, les réseaux sociaux publieraient de charmantes photographies, c'était certain. Ses avocats l'en remercieraient. Une blonde lui fit ouvertement du charme, lui foutant limite ses seins sous le nez. Hélas, la conversation ne décolla pas. Mais, à la rigueur, ce n'était pas ce qu'on lui demandait. Le petit numéro de séduction achevé, il gratifia la danseuse d'un clin d'œil entendu et s'éloigna.

    La faim le fit revenir vers le buffet improvisé. Il jeta son dévolu sur une part de pizza. Tout en l'enfournant , il se rendit compte que sa voisine n'était autre que sa partenaire lors de sa scène de bizutage. Lullaby. Cette dernière semblait aux prises avec un terrible dilemme opposant la pizza à des bouchées à la saucisse. A moins que ce n'était la crainte de prendre du poids...

    Je ne pense pas qu'une malheureuse bouchée fasse la différence.

    Oui, on avait vu clairement mieux comme phrase d'approche vaguement pressentie dans la catégorie drague. Il se permit d'appuyer ses propos d'un regard chaleureux, histoire de contrebalancer la nullité de son approche.

    Je t'offre quelque chose à boire ? Manière de dire les choses. Je suis certain de pouvoir te concocter un cocktail à ta convenance. Ça faisait définitivement beaucoup de "c"... Un sourire tout à fait commercial invita la danseuse à le suivre jusqu'au bar.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Mar 19 Nov - 12:56


Le soirée promettait d'être bonne. La journée l'avait été, bien qu'un peu fatigante. Lulla' avait l'habitude de ce genre de rythme acharné de toutes manières. Par le passé, elle faisait des jours entiers en dansant, ne se souciant de rien alors ce n'était pas une journée de tournage qui l’abattrait. La brune était une résistante. En tout cas, aujourd'hui fut un bon jour. La danseuse s'était sentie un peu mieux en participant au projet de ce groupe. Ils en avait de l'idée en tout cas, un peu de clichés mais c'était la recette à avoir maintenant pour percer.

La brunette se changea avant de venir passer la soirée avec ces gens. Elle n'allait certainement pas rester dans cette tenue. La jolie enfila des habits sexy mais pas vulgaire comme certaines. Ici, les filles aimaient se montrer et elles n'hésitaient pas à en faire un peu trop. Lullaby se marrait intérieurement même en constatant cela, en écoutant des conversations et elle riait aussi en faisant semblant. Bien sur, elle commençait à s'accoutumer, ce fait lui faisait même peur mais elle restait qui elle était.

L'ambiance était vraiment attirante. Tous profitaient, s'amusaient, certains sans complexes car l'alcool coulait presque à flots. La propriété de Papy S observa tout ce beau monde. C'était amusant de les voir ainsi ; buvant, riant, etc … La belle préféra profiter du buffet pour le coup car elle ne voyait pas trop sa place. Elle allait voir ce qu'il y avait de bon quand elle sentit une présence à ses côtés. Elle le reconnut ; Aaron, le brunet avec qui elle avait du faire une scène. D’ailleurs ça c'était super bien passé. La femme en était ravie. La danseuse sourit car Aaron entama la discussion. Pour tout avouer, elle n'avait pas bien compris sur le coup mais elle rebondit sur la suite faisant mine d'avoir saisit à fond cette phrase d'attaque. C'était la musique qui l'avait perturbée pour le coup.


- Aller, allons voir ce que tu proposes. Avec plaisir. La femme suivit cette « star ». Il était sympathique.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 21 Nov - 19:23

    Il ne s'en remettait pas : c'était quoi ce plan de drague de merde ?! Heureusement, Lullaby ne l'enfonça pas, et accepta même de gentiment le suivre. Aaron se répétait silencieusement en boucle son "approche" : on avait rarement fait pire. La fatigue, certainement...
    Alors qu'il se faufilait vers le bar, Tommy lui donna une claque dans le dos avant de lui offrir un sourire stupide à souhait accompagné de deux pouces levés. Aaron roula des yeux et reprit son chemin, préférant ignorer le sous-entendu du chanteur. Tandis que les filles se préparaient pour la soirée, le groupe avait convenu d'un pari débile et typiquement masculin : le premier à s'en taper une gagnait... gagnait quelque chose, en plus de triompher sur les autres. C'était débile. Red s'y était dans un premier temps opposé, essayant de faire valoir sa maturité et résultat, Tommy l'avait accusé d'en avoir une petite et d'être incapable de s'en servir. Évidemment, dès qu'il était question de virilité, il fallait démontrer sa supériorité : le défi était lancé. Cependant, il n'y avait pas beaucoup de challenge : la moitié de ces nanas vendait leur corps et fantasmait certainement de se taper une pseudo-célébrité. Aucun enjeu...

    D'un saut, Aaron passa derrière la table, manquant de tout renverser. Branlante, la table lui fit perdre l'équilibre, et il s'écrasa, gueule première, contre le mur. Quelle entrée en matière ! Il pouvait dorénavant prétendre un Guiness des techniques de séduction les plus foirreuses au monde. Confus, il adressa un sourire désolé à la danseuse. Le musicien essaya de rattraper le coup en confectionnant un cocktail sympathique à la belle brune. Il opta pour quelque chose d'assez standard et féminin, mélangeant vodka, citron et sirop de pêche avec un peu de limonade. Une tranche de citron et trois glaçons après, il l'offrait à Lullaby. N'ayant pas la foi d'inventer un second cocktail, il se versa de la vodka dans un verre et releva le goût avec un peu de citron vert.

    J'espère que ça te plaira. Sourire charmeur en prime, il invita la jeune femme à déguster son cocktail. Ça fait longtemps que tu bosses comme danseuse ? Bah oui, fallait bien lancer la conversation. T'avais déjà tourné un clip ? Aaron s'adossa contre le mur sur lequel il s'était précédemment ridiculisé. Tout en sirotant son verre, il écouta la danseuse lui répondre, assez curieux de voir quel type de personnalité se cachait derrière ce joli minois.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Ven 22 Nov - 21:42


Lulla' sentait que la soirée virait à de meilleures augures. Le sourire lui vint, amusée par la situation ; se rencontrer au buffet, mouais. Elle avait eu du mal à trouver sa place mais finalement Aaron était venu la trouver sympathiquement. Elle ne resterait pas seule tout le temps. Ça changeait déjà la donne. Elle passait déjà un bon moment quand même mais maintenant ça s'animait un peu plus, puis elle pourrait connaître une nouvelle personnalité. Le brunet allait s'attaquer à un cocktail. La belle le suivit. Qu'allait-il faire ? La femme verrait bien et goûterait à ce mélange. Elle aimait ce genre de "pari". Pendant que le guitariste servait cette potion, la danseuse se mit encore à regarder les alentours. Le monde s'animait. Les filles faisaient leur belles, en mal d'identité certainement. Les hommes se plaisaient à jouer avec elles. Pas étonnant ici ...

- Pas mal, je te dirai ça et toi tu ne t'en fais pas ? Tu veux pas que j’essaie de t'en faire un moi ? J'adore tenter ce genre de chose. Je n'suis pas une pro mais c'est sympa. En tout cas, je goûte au tiens. La femme but un gorgée et fit signe que ce cocktail était vraiment bon. Elle leva le pouce vers le haut . Ensuite, elle se mit à répondre aux questions de ce cher homme qui lui tenait compagnie. Oh oui... enfin ici non. C'est moins ce que j'aime faire disons … Tu serais surpris. Et toi tu as toujours vogué dans la musique ? C'est impressionnant ce que vous faites. J'adore, ça met le pep's. C'est un genre bien plaisant. J'adore les sons, tout ça. La brunette fit non de la tête. Hum jamais. Superbe expérience. D'où vous vienne ses idées ? Le groupe avait un univers bien à lui: entre style répandu et touche personnelle.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Lun 25 Nov - 1:14

    Le regard brillant, Aaron tenta de lire en Lullaby comme dans un livre ouvert. Or, il se confronta rapidement à une forteresse de glace. Elle n'était définitivement pas comme les autres, ce qui pouvait être positif comme négatif. Quelque chose en mal semblait fatalement résigné. La jeune femme semblait faire les choses parce qu'il le fallait, et non parce qu'elle en avait envie. On ne lui avait pourtant pas mis de couteau sous la gorge pour tourner ce clip. Enfin, de ce qu'il savait... Le monde des filles de la nuit ne lui était pas particulièrement familier au-delà des plaisirs charnels. La machinerie devait être savamment huilée, et si un écrou décidait de faire cafouiller le système, il devait être éjecté en bonne et due forme. Ce qui était d'autant plus cruel pour ces filles qui, souvent, n'avaient pas décidé de se foutre à poil devant un public de pervers, la nouille à la main, pour quelques dollars de plus. Peut-être la résignation de la jeune femme venait de là. Néanmoins, l'heure n'était pas à la psychologie à deux balles des strip-teaseuses de Gotham. Chaleureuse, Lullaby se proposa de lui faire un cocktail à son tour.

    Ok, mais pas plus haut que le bord.

    La belle consentit à répondre à ses questions. Elle s'amusa à parsemer ses réponses d'un peu de mystère, piquant à vif l'intérêt du musicien.

    Ah bon, j'en serai surpris ?

    Presque malgré lui, son regard brilla, vaguement lubrique. On ne referait jamais les hommes et leurs tendances à voir du cul là où il n'y en avait pas. Sans savoir si la brune relèverait, il embraya :

    Merci ! Bah, mettez quatre mecs dans une pièce et donnez leur la consigne d'en sortir qu'une fois une chanson écrite ou une idée trouvée, et nous y voilà ! Dit comme ça, le groupe semblait fonctionner de manière très démocratique. Pourtant, une fois la porte fermée, Dieu sait ce qui pouvait se tramer. En général, cela finissait toujours par un bras de fer entre Tommy et Aaron. Par chance, le batteur et bassiste étaient plus souvent de son côté que de celui du chanteur. Mais cette idée de clip vient du chanteur. C'est pas révolutionnaire mais c'est bon pour les chiffres... et puis, c'est cool à tourner. Au vu de l'enthousiasme dont il avait débordé toute l'après-midi, Lullaby ne pouvait pas en douter... Après, musicalement, j'avoue souvent prendre les décisions finales : je suis assez pointilleux. Sentant que la discussion tournait à l'interview, il tenta de rebondir : Mais peu importe : on ne va pas parler musique ! Tu viens d'où ? L'option speed-dating n'était peut-être pas la meilleure cependant...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Dim 1 Déc - 21:47


La jeune femme savait faire quelques cocktails, surtout les plus connus : Margarita, Mojito, Sex on the beach, .... La belle avait appris cale avec des amis durant sa jeunesse. Elle se décida à en faire un à sa nouvelle connaissance qui avait accepté net. Il délimita une limite, la brune aquiesca sans répondre. La femme prit les reines, elle se montra sûre d'elle sans problèmes. Elle se concentra sur ce qu'elle avait à réaliser. Elle prit du coca cola tout bêtement, du gin et aussi du jus de citron. Bon habituellement c'était du jus de citron vert précisement selon sa recette mais là elle improviserait un truc. Il s'agirait d'un : Cuba libre ! C'était sortit comme ça de son imagination. Il y avait tout pour. La danseuse prit le temps de lancer deux, trois sourires à ce membre d'un groupe pour bien lui signifier qu'il avait son attention. Ellr ne répondit qu'un simple "Oh oui" à la question de cet inconnu. Lulla' s'en amusait elle aussi.
Le brunet répondit aux interrogations de son interlocutrice. Elle était très attentive à ce qu'il disait. L'histoire de ces potes qui chantent et jouent de la musique l’intéressait fortement. Comme quoi il ne fallait pas grand chose pour faire ce genre de métier : la passion, l'imagination, l'amitié, ... Et le tour était joué. Elle sourit et dit :


- Pas mal, juste ça ? Je suis sûre que ça vient tout seul. Chapeau quand même ... C'est vraiment incroyable. C'est un beau lien qui vous unit.
La femme aimait cette idée et son visage soulignait un "Bravo" de plus. Bonne idée de sa part. Je suis d'accord ça va aider puis franchement pour moi cette expérience fut sympa. Ça change en plus. Puis je constate que je n'suis pas la seule à avoir aimé ce travail. Tant mieux. Et c'est marrant mais j'aurai pu parier là dessus, ça se voit. C'est pas plus mal d'être pointilleux, ça offre un rendu de qualité et on sent un sincère amour pour la cuisine. La femme enchaîna tranquillement. Hum de nul part en fait, je n'sais même pas si c'est important. Maintenant, j'appartiens à ici. Je viens de New York sinon et toi ? C'était pour ne pas fermer la conversation qu'elle arrêta son speech sur cette vie détestée.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 5 Déc - 2:24

    La vingtaine de personnes avait progressivement doublé. Si bien que le hall du manoir était à présent bondé. Les amis des amis étaient là, et l'ambiance commençait à battre son plein. La musique devint un brouhaha sonore sur lequel les discussions se superposaient. L'alcool coulait à flot, et ses premiers effets se firent ressentir au cœur de la foule. Lentement mais surement, Aaron se laissait griser par l'ambiance. Bientôt, du énième cocktail viendrait assommer sa conscience déjà réduite au minimum. La brune le félicita, et le musicien s'en flatta, l'ego principalement reboosté par l'alcool. Il remercia la jeune femme d'un sourire franc et fit honneur à son cocktail dans la foulée. Standard, mais réussi. Il leva un pouce à son tour.

    Tu pourrais passer derrière le bar !

    Aaron eut un sourire gras et stupide pour lui-même. Décidément, il voyait des allusions partout. Lullaby tempéra cependant très bien ses ardeurs d'un ton morose. Il était évident que la brune n'aimait pas New York... Red tiqua cependant sur l'idée d'appartenir à la ville. Étrange manière de se présenter. Sa surprise arqua un sourcil curieux, mais il n'insista pas et se contenta de répondre :

    Idem. Mes parents sont canadiens mais je suis né et j'ai grandi à New York.

    Oh pour ça, il était un pur produit new-yorkais, certainement conçu dans une ruelle sordide du Bronx entre deux poubelles. Fragilisé par l'alcool, Aaron se laissa aller à une émotion trop franche de dégout.
    Une main lui tapota sur l'épaule. Le musicien se retourna pour faire face au batteur de son groupe. Ce dernier se frotta le nez et lui accorda un regard qui ne laissait place à aucun mal entendu. Aaron répondit d'un clin d'œil et reporta son attention sur la danseuse.

    Il aurait fallu tourner le clip maintenant ! Il embrassa la pièce d'un regard. Ça aurait été plus crédible... et la censure pour les moins de 18 aurait été légitime. Dans un coin, un couple s'était formé pour la soirée. Désinhibés, les deux jeunes gens se donnaient limite en spectacle et agissaient comme sous la direction d'un réalisateur porno. Ils travaillaient une certaine sensualité qui... Aaron détourna le regard, légèrement rougissant. Il allait passer pour un gros pervers à les mater. Enfin bref, grande classe ! ... Tu viens ? D'un coup de menton, il désigna l'escalier qui conduisait au premier. T'inquiète pas, je ne te ferai pas de mal. Sa précision n'était peut-être pas rassurante pour autant.

    D'un pas décidé mais mal assuré, il se fraya un chemin à travers la foule. C'était l'hystérie pure. Une piste de danse s'était créée, et de sublimes créatures s'y mouvaient avec une élégance rare. Les stroboscopes découpaient les mouvements en saccade, ajoutant à ce tableau un petit effet psychédélique. D'un coup d'œil par dessus son épaule, Redfield vérifia qu'il était bel et bien suivi par Lullaby.
    Une fois les escaliers avalés, ils accédèrent à une sorte de salon privé. Une demi-douzaine de personnes étaient là, regroupées autour d'une table où des sachets dégueulaient une belle poudreuse. Aaron s'agenouilla, saisit un billet roulé et s'enfila une ligne sèchement. Une fois certain que la coke redécorait l'intérieur de ses sinus, il se leva et tendit le billet à Lullaby.

    Fais-toi plaisir.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Sam 14 Déc - 17:50


Lullaby avait fait son petit cocktail, certes connu, mais bon à boire et sympathique à faire. La belle aimait beaucoup ce breuvage là. Elle appréciait l'alcool, heureusement elle n'était pas ancrée dans ce vice. Ça allait vite ... Aaron semblait satisfait et il ne tarda pas à s'en imprégner. La brune sourit de plus belle, contente de son effet. La soirée devenait plus mouvementée, plus ambiancé encore. C'était une bonne chose. La danseuse appréciait ce fait. La femme remuait un peu son corps au rythme du son qu'elle entendait. Elle remercia le membre du groupe avec qui elle passait un agréable moment. Il était bien vraiment. Lulla' s'amusait. Elle allait mieux le connaître au fils de la conversation et ça aussi c'était un bon aspect. L'expression "passer derrière le bar" ne manqua pas d'amuser la belle faisait des associations assez "malsaines". C'était difficile de ne pas en faire avec ce genre de mot. Esprit mal tourné... Le bel homme venait lui aussi de New-York. La jolie s'emporta.


- Excellent ! Vous aimez New York ? C'est marrant ça. Le monde est petit. Personnellement j'y étais bien. La brunette rien, d'accord avec son interlocuteur. Vu ce qui les entouraient, oui ça aurait été mil fois plus crédible, naturel aussi et effectivement d'y poser une censure, ça aurait été plus normal. Là c'était pas assez justifié. Carrément ! C'est beaucoup plus vivant et naturel maintenant et cette censure aurait été vraiment plus comprise... On le refait ? Elle rit. Ouais je te suis. Ne t'en fais pas tu me fais pas peur... Je connais bien plus effrayant et honnêtement te suivre ne m’ennuie pas. Elle le suivit et passa dans cette immense foule agitée. Pausée dans un lieu plus calme, elle apprécia ce que le guitariste lui proposa. Pas mal, tu es plein de surprise Aaron ! Elle en profita elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 19 Déc - 1:59

    Sex, drugs & rock'n'roll. Cette soirée tournait lentement mais surement à l'orgie. La débauche s'était déjà installée, enlaçant les corps et débridant les esprits. L'hédonisme était venu le maître mot, et la satisfaction se faisait immédiate et impérieuse.

    Tandis qu'Aaron subissait les premiers effets de la cocaïne, Lullaby se pencha au-dessus de la table basse afin d'échapper à son tour à sa triste réalité. Et alors que ses derniers neurones mourraient, engloutis par les effets confusionnels de la drogue, le musicien se sentit de plus en plus invincible. Un sentiment d'immortalité flatta même son ego reboosté. Un sourire transpirant d'une confiance surfaite et terriblement naïve souleva ses pommettes. Il se sentait comme Dieu, omnipotent et éternel !
    Lorsque Lullaby se redressa, Aaron l'accueillit d'un regard chaleureux et la saisit par la main pour la contraindre à le suivre. Ils dévalèrent les escaliers afin de se fondre à la foule délirante. La musique s'était dégagée des riffs lourds et saturés de guitare pour des beats électroniques puissants. Le sol tremblait au rythme des chansons. Les stroboscopes découpaient les corps en de rapides mouvements. Un puissant sentiment d'irréalité berçait le manoir recyclé en boîte de nuit improvisée. Redfield se dirigea, la danseuse sur ses talons, dans un coin plus tranquille : un petit salon attenant au hall reconverti en piste de danse. Il saisit au passage deux bières. La pièce accueillait déjà une petite demi-douzaine de personnes. Aaron salua l'assemblée d'un bref mouvement de tête et se dirigea vers la terrasse. L'air frais ne réussit à lui rafraichir les idées ; néanmoins, il avait déjà moins l'impression de suffoquer. Redfield sortit son paquet de cigarette et en proposa une à la jeune femme.

    Alors, séduite par la vie d'une rock star ? Il eut un énième sourire idiot. D'un mouvement sec, il craqua une allumette et alluma sa clope. Bah, je ne vais pas te vendre du rêve, c'est pas comme ça tous les jours ! Et heureusement dans un sens... Mais toi, Il posa sur Lullaby un regard inquisiteur, c'est ton quotidien non ? Ce genre d'ambiance, incitant juste à la débauche. C'est pas lassant à la fin ? Ça ne perd pas de son charme ? Aaron avait déjà une idée de la réponse. Une certaine lassitude avait pointé à travers les précédentes paroles de la brune : elle ne semblait pas spécialement ravie de sa situation. Sa question ne venait donc rien arranger, mais il voulait savoir ce qui la poussait à mener une telle vie si cela l'indisposait.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Sam 28 Déc - 2:10

Lullaby suivait sa nouvelle connaissance. Elle ne se priverait pas de s'éclater, loin de là. Elle se changeait les idées et elle tentait de profiter au mieux en échappant un peu à ce monde. Ça faisait longtemps. Là, tout retombait. Aaron l'aidait beaucoup. La brunette était assurément bien ici. Pour une fois qu'elle pouvait profiter comme elle l'entendait : alcool et autres substances aidaient elles aussi. La belle ne se gênait pas. La soirée l'emmenait dans une contrée de bonne humeur, d'ambiance, qu'elle appréciait énormément. Puis la compagnie du guitariste n'était pas de trop. Lui paraissait bien, même plus que bien. Il était dans son petit monde. C'était sympathique à constater. Les deux se trouvaient dans un lieu plus retiré avec moins de personnes aux alentours. C'était plus intimiste, plus posé. La belle prit une clope de cet homme et lui demanda de l'allumer car elle n'avait pas de briquet sur elle malheureusement.

- J'aime beaucoup ce genre de vie. C'est assez trépidant, très très plaisant même. La femme en demanda plus. Ah oui et parfois ça ressemble à quoi ? Tu aimes tout de même mener cette vie ? Je n'sais pas si ça doit être si facile … En tout cas, tu as la notoriété et ça ça doit faire du bien. Je pense. Le matin, tu dois te lever plus serein... quoi que une réputation c'est pas facile à tenir. La femme enchaîna sur les interrogations de l'homme. Elle répondit clairement. Elle nes avait pas si elle le rassurait sur sa vie à lui car elle ne disait pas que du positif. Touchait-elle juste? Ses questions demeuraient maladroite. Un peu oui. Je ne m'y plais pas forcément et je ne me reconnais pas non plus mais bon je fais avec. Pas que j'aime pas la débauche mais j'aime la contrôler, la vivre comme je l'entends et pas devoir faire ci faire ça sans le vouloir. Oui le charme n'est plus à son beau fixe... C'est limite dégradant mais bon …
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Dim 29 Déc - 23:49

    L'esprit vrillé par les substances, la jeune femme semblait plus à l'aise. Malgré tous ses sourires et son enthousiasme, Aaron trouvait qu'elle sonnait faux. Quelque chose clochait : elle faisait tout pour maintenir sous silence une tristesse pourtant flagrante. Mais il n'était pas là pour jouer les psychologues.
    Lullaby avoua rêver de ce genre de vie. Apparemment la célébrité la séduisait. Aaron eut un sourire crispé face à l'emballement de la jeune femme. Comme toujours, il incarnait un rêve, et personne ne semblait voir à quel point sa vie n'était qu'un désert qu'on essayait de rendre attrayant avec de belles oasis qui n'étaient que des mirages. S'il se levait le matin plus serein ? Non, pas vraiment, au contraire même. Le musicien haussa les épaules, et s'expliqua :

    Bah, en fait, je donnerai cher pour redevenir anonyme. Après, je ne suis pas une super star : je peux marcher dans la rue sans me faire agresser de toute part. Mais bon, étant né à Gotham, je fais partie de ses personnages. Je fais pourtant pas le poids face aux figures historiques de la ville, mais j'ai quand même une place dans le cœur de cette ville, faut croire. Tu sais, la notoriété est à double-tranchant. La réputation est à constamment entretenir. Les ventes de disques se feront en fonction, la pérennité du groupe repose dessus. Mais je trouve ça débile d'être aimé pour une image que l'on vend.

    Il ne savait pas si Lullaby goberait son petit discours progressiste. Comprendrait-elle qu'il était lui aussi en position de se plaindre ? Que sa vie n'était pas un rêve et encore moins un paradis ? Au pire, elle lui rirait au nez, alcoolisée et défoncée. Son cas de conscience serait ainsi balayé, et on en parlerait plus. De son côté, la danseuse exprima aussi ses frustrations et son aspiration à une autre vie. Ils s'étaient trouvés.

    Je t'aurai bien dit d'arrêter, mais je pense que c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est un milieu terrible aussi. Business.

    Un business où McIntyre n'était qu'une marchandise, achetée, échangée et reprise. Tout comme lui, mais ses conditions de travail lui permettaient de conserver un semblant de fierté, bien qu'il ne fut qu'une pute de maison de disque.

    On vit dans un monde impitoyable.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 2 Jan - 19:13

Aaron n'hésitait pas à parler plus de lui. Était-ce les substances qui l'emportait dans un vent de confessions ou son naturel tout simplement ? En tout cas c'était fortement plaisant de pouvoir entendre la vie d'un inconnu, son avis et ses pensées. Certainement que les "produits" aidaient plus mais en tout cas cette ambiance était apaisante. La jeune femme appréciait la conversation. Même elle, elle osait se détendre et profiter du moment. Elle pouvait enfin être elle aussi fallait dire car h24 elle était confrontée à mettre ce masque de femme qu'elle ne désirait pas être... La brunette était étonnée par les révélations du guitariste. Son visage arbora une moue étonnée. Il préférait être anonyme. Étonnant ? Elle ne connaissait pas la célébrité et comme tous ça la faisait rêver, voir ça l'emballait même bien mais à entendre l'artiste ce n'était pas cette belle vie qu'on croyait. Ça relevait plus d'un défi de chaque jour. La femme tomba des nus. Il était vrai que beaucoup de "stars" disaient cela en interview. Il devait y avoir des mauvais côtés à cette célébrité...

- C'est étonnant ça et pourquoi ? C'est pas flatteur d’être reconnu, de faire ce qu'on aime et d'être moins comme Monsieur tout le monde ? De vos dires, on sent quand même que vous n’êtes pas personne ici et que vous avez une place à part à Gotham. Je trouve ça plutôt impressionnant. Je doit être naïve et comme tous rêver de paillettes mais c'est vrai que je ne connais pas les coulisses de cette réalité et en vous entendant je ne savais pas que ça faisait cet effet. C'est pour ça je suis étonnée... On entend ça en plus en interview. Je ne me lancerai pas alors.
Dit-elle avec humour. C'est sur que faut pas décevoir... Tu n'as pas tord c'est si factice. C'est con ... La belle fit oui de la tête quant à la suite. Je suis bloquée ici. Pas grave j'y trouverai bien mon salut. C'est un monde affreux... C'est peu dire. Un monde vraiment dégueulasse ! Tu apprécies quoi à part la musique ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Mar 7 Jan - 10:38

    La conversation virait presque au philosophique, ou du moins, elle essayait de s'élever au-delà des banalités futiles et inintéressantes. Aaron découvrait peu à peu cette jeune femme qui tenait à ne rien dire d'elle. Habitué aux interview, le musicien ne se lassait pas de répondre aux questions, mais sa curiosité n'en demeurait pas moins titillée. En général, ce genre de nana superficielle n'hésitait pas à tout dévoiler d'une vie misérable et au bout du compte, anodine sur fond de malchance. Mais Lullaby semblait au-delà du réconfort d'une triste histoire pour justifier son boulot. Or, elle ne l'assumait pas pour autant. C'était peut-être la première fois qu'Aaron s'intéressait plus au contenu d'une femme qu'à sa forme. Bien que la danseuse n'en restait pas moins tout à fait désirable.

    C'est flatteur d'être reconnu pour un talent, pas pour une image travaillée et vendue. J'aimerai qu'on parle de moi pour ma musique, pas pour créer l'hystérie chez les 15-18 ans. Franchement, je ne peux pas que me plaindre : cette vie offre de sacrées opportunités. J'ai rencontré mes idoles, voyagé aux quatre coins du monde, vécu des moments merveilleux. Mais parfois je me dis qu'une vie toute simple aurait aussi regorgé de petits bonheurs plus anodins en apparence. Je n'arrive à m'extasier plus que devant du grandiose. J'aimerai m'émerveiller de choses simples. Dis comme ça, on me croirait perdu dans un délire des grandeurs, mais y'a un peu de cela. Je me suis perdu quelque part, et la grandeur ne me sied guère.

    Aaron eut un sourire pour lui-même devant tant de belles phrases. Il brodait autour d'une idée pourtant toute simple, mais inavouable, il était malheureux. La danseuse se permit de lâcher quelques bribes sur sa vie. Un dégoût certain suintait de ses mots. Elle n'avait pas choisi d'être où elle en était aujourd'hui, cela se sentait.
    Toutefois, la jeune femme se déroba à son interrogatoire et poursuivit ses questions. Aaron répondit, dans un soupir néanmoins amusé :

    C'est justement là que ça devient encore plus triste. J'ai de supers possibilités pour faire pleins de choses, et non, je ne fais rien d'autre que la musique... Le musicien marqua une pause, pensif. Ce que j'apprécie... ? Faire des soirées, rencontrer des gens, avoir de belles conversations, comme celle-ci, m'amuser, avec ou sans substance, rire, draguer, déconner. Les hobbies d'un gamin de quinze ans en gros... Je songe aussi à me remettre au hockey sur glace. J'en ai fait pas mal de temps, mais avec l'essor du groupe, j'ai du arrêter : pas le temps ! Aaron jeta son mégot au loin, pas très soucieux de l'environnement et surtout du risque d'enflammer le vieux manoir. Et toi, dans ce monde dégueulasse, qu'est-ce qui t'aide à sortir la tête de l'eau ? Un prince charmant peut-être ? Il n'y a pas de mal à se renseigner ?!
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Dim 12 Jan - 1:58

Aaron avait une personnalité intéressante. Lullaby ne se lassait pas de discuter avec cet homme qu'elle ne connaissait pas avant aujourd'hui. Elle profitait de l'instant et ça ça demeurait bien rare. Elle était étonnée elle même mais tant mieux. Elle ne partirait pas de sitôt. La discussion virait à des sujets assez sérieux alors que le décor, l'ambiance ne prêtaient guère à ce genre de thèmes plutôt engagé. La guitariste ne se lassait pas des questions de la brunette, il répondait sans tabous.

- C'est vrai que c'est beaucoup mieux d'être aimé pour ce que l'on fait. C'est plus artistique et ça montre que ton talent est présent. C'est beaucoup moins dégradant aussi mais tu as quand même une image à tenir non ? Y a pas des groupies ? Tu as vraiment une mentalité toi, tu es quelqu'un. Tu ne perds pas le Nord. Y en a qui seraient heureux de faire hurler les bébés de cet âge, qui s'en sentiraient comblés, voir importants. Je préfère bien ce genre de personnalité comme la tienne qui n'es pas vide, qui réfléchit et tu vis avec l'amour de ce que tu fais. Je n'admire pas trop les personnes à succès qui imaginent qu'ils sont les meilleurs, genre arrogants quoi. Lulla était tout de même impressionnée des avantages qu'offrait la carrière du jeune homme. Ah oui quand même ! Qui sont tes idoles, sans indiscrétions de ma part ? Ça doit être magique n'empêche. C'est une vie rêvée, voyager, faire des rencontres, être apprécié, vivre de ce qu'on aime, … La belle s'arrêta là car elle avait du mal avec le fait qu'elle, elle n'avait pas le choix de la vie qu'elle menait. On la lui avait imposé. En fait, d'après tes dires, tu restes raisonnable enfin humble plutôt. Un jour tu songes à arrêter ? Tu as l'air prêt à vivre une vie plus posée, non ? Tu dis ne rien avoir d'autre mais tu n'as pas de vie à côté ? Enfin une femme qui t’attend, etc ? Je suis sûre que tu as pas mal de choses à côté mais tu ne t'en rends pas forcément compte. Regarde tu aimes pleins de choses, tu as des envies. C'est pas rien. Le hockey sur glace, c'est une passion alors ? La femme voyait bien que la vie de Aaron était remplie. Il avait des choses qu'il aimait faire, des choses auxquelles il aspirait mais on sentait une pointe de regret, comme s'il n'aimait plus ce quotidien cette vie, qu'il ne savait pas vers où il irait par la suite. Lulla' ne devait pas l'aider plus que ça mais elle voulait qui'l comprenne qu'il avait une vie, que lui il avait le choix et qu'il devait être maître de son propre destin. Aucun mal l'ami. Moi ... l'espoir, même pas un Prince, pas du tout même. C'est la notion la plus importante qui me fait tenir maintenant. Je ne perds pas espoir. Je suis sûre qu'un jour j'en sortirai de ce quotidien si moche ... Enfin je ne veux pas me lamenter. Mais voilà l'espoir on dit bien qu'il fait vivre et ben c'est vérifié car sans ça je suis rien ... Je tomberai de haut certainement. Tu as le choix toi de vivre comme tu l'entends, prends en main cette vie et gères là comme tu veux, ne laisse personne te marcher dessus, ni rien.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 16 Jan - 22:15

    S'il avait fait le pari de passer sa soirée à discuter de la vie et de ses possibles avec une danseuse au petit pois bien rempli, il aurait assurément perdu. Or, Aaron demeurait suspendu aux lèvres de la jeune femme, appréciant réellement la conversation à laquelle ils se livraient. L'effet euphorisant des drogues s'était complètement dissipé, et l'engourdissement provoqué par l'alcool n'était plus que physique. Autour de nos deux philosophes en herbe, la soirée battait son plein, orgiaque et dans la démesure. Mais toute cette frénésie ne les atteignait pas. Ils semblaient coupés du monde. Dans leur bulle, l'ambiance n'était point à l'hystérie mais plutôt aux questionnements existentiels.

    D'un sourire, Aaron acquiesça. S'il avait de groupies ? Oh oui. Et si ce phénomène lui avait dans un premier temps plu, à présent, il l'effrayait. Elles ne connaissaient rien de lui, et pourtant, elles lui juraient toutes un amour éternel. Il était trop beau, trop doué, trop intelligent... Elles ignoraient tout de lui : il n'était rien. Rien de plus qu'un être humain parmi les sept milliards présents. La notoriété le propulsait certes au devant de la scène, mais il ne valait pas mieux que le commun des mortels. Il était même pire : il était humain.

    Je ne vais pas juger ceux qui prennent la grosse tête car je pense m'être fait avoir aussi. La célébrité est quelque chose... d'étrange, de morbide. Aaron n'approfondit pas. Mes idoles ? Hum, je ne sais pas trop si tu vas connaître : Bruce Dickinson, le chanteur d'Iron Maiden, James Hetfield, chanteur et guitariste de Metallica, et quelques autres grands artistes de la scène metal. Dans les grandes rockstars, j'ai croisé Iggy Pop, Steven Tyler, Keith Richards lors de cérémonies. Il se souviendrait toujours de sa rencontre avec Metallica, alors que son groupe allait jouer en première partie de la formation américaine au stade de Gotham. Son excitation s'était mêlée à une appréhension qui, envahissante, l'avait rendu malade. Je ne pense pas arrêter à la musique. Tainted Fate... Aaron baissa le ton et se pencha vers la danseuse, dans un souci de discrétion, durera ce que ça durera. J'avoue nourrir des projets pour une musique plus... extrême disons. Quand Lullaby lui demanda s'il avait une vie à côté de la musique, Redfield eut un énième rire, légèrement pincé. Non. Parfois je me dis que justement une femme m'aiderait à construire quelque chose en parallèle de ma carrière, mais je n'en ai ni le temps, ni la patience. L'engagement le paralysait. Il n'était pas fait pour une vie rangée à deux. Non pas qu'il doutait de pouvoir aimer, mais plutôt de savoir aimer. Toutes ses relations - vaguement - sentimentales s'étaient mal terminées. Mais apparemment l'herbe n'était pas plus verte dans la vie amoureuse de son interlocutrice qui nia avoir un homme dans sa vie. Elle avait préféré de marier à l'espoir. Aaron dévisagea la jeune femme, surpris d'une telle réponse, et dans le fond, admiratif. Lullaby possédait une force insoupçonnable. Sa vulnérabilité n'était qu'une façade sous laquelle sa résignation s'était confondue avec une colère sourde et aveugle. Son courage avait quelque chose de désespéré, et de beau. Je... Tu as raison. Complètement raison. Il ne savait que lui répondre. Même si sur le coup l'envie de l'aider le démanger, il était certain que demain il aurait déjà oublié tous ses engagements. La jeune femme n'avait pas besoin de promesses creuses : sa vie semblait en être suffisamment jonchée. Et toi, qu'aimes-tu donc ? Le musicien voulait se recentrer sur la danseuse, la mettre en lumière. Il avait été suffisamment sous les projecteurs. Elle connaissait tout - au du moins l'essentiel - de lui alors qu'il demeurait, pour sa part, dans le flou.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Ven 17 Jan - 22:41

C'était rigolo d'imaginer des nanas toutes folles collées aux bask' du jeune homme, lui courant après, hurlant son nom, le traitant de Dieu vivant, l'adulant, le trouvant parfait. Elle devinait que ça devait quand même lui plaire mais le faire rire aussi. C'était flatteur d'être aimé. On pouvait ne rien faire que ces petites âmes devenaient gagas pour rien. On allait à droite, elles allaient dans la même voie. Et en même tant c'était assez marrant de voir autant de folie humaine. C'était atypique disons. Tous les hommes n'avaient pas forcément un tas de filles accrochées à eux, dingues d'eux. Y en a qui s'en satisferaient sans problèmes.

- Ah oui toi aussi ? En même temps, c'est tentant. Qui ne la prendrait pas ? On se laisse vite emporter. C'est toute cette ambiance j'imagine, tout ce qui va avec. Morbide ? C'est marrant j'ai cette impression que ça te bouffe plus la vie que ça ne te la rend belle. Je me trompe ? C'est quelque chose en tout cas. La belle se sentait un peu étourdie, elle avait un peu trop insisté sur tout. Ses yeux devenaient un peu lourd même, une drôle de sensation mais elle restait alerte et la conversation l'emportait. Le métal, le rock : ta culture. Si je connais. J'aime beaucoup m’enrichir de nouvelles connaissances et je me suis déjà intéressée à ces styles. J'ai tenté de connaître les grandes figures etc... Pas mal en tout cas. Que de bons goût. On te sent habité ! Il se confia un peu plus. Lullaby l'écouta attentivement et demeura surprise. Oh quel genre ? Que penses tu faire ? Extrême ? Et ben je me demande quoi moi avec tout ça. Le brunet continua de surprendre la belle. Oh, c'est une bonne idée aussi. Ça change de vie... C'est pas l'envie qui te manque plutôt ? Je pense qu'on a toujours le temps. Je sais que ta vie ne t'offre pas forcément l'opportunité de chercher, de trouver la bonne et tout. Mais ça te tombera certainement dessus et tu seras dévasté dans le bon sens par un bel amour. En tout cas je te le souhaite. Aaron écouta le conseil de la brunette qui lui disait de prendre cette vie en main, d'en faire ce qu'il veut, de la vivre pleinement et pas forcé. Il avait cette chance. Elle sourit satisfaite. Si certains pouvaient s'en sortir tant mieux. Oh moi j'aime rêver, danser, apprendre, rire. J'aime vivre simplement. C'est compliqué maintenant mais bon ... Je reste moi et j'espère pouvoir faire ce que j'aime à nouveau un jour... J'aime aussi les nouvelles expériences, tester la vie mais sans trop de dangers, vivre comme je disais.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Jeu 23 Jan - 18:31

    A chaque mot qu'il prononçait, sa vie prenait le goût âcre de cendres. Lullaby avait plutôt bien cerné l'illusion dans laquelle Aaron peinait à se bercer. Le musicien subissait sa vie plus qu'il ne s'en sentait l'acteur. Mais ce sentiment avait toujours été. La célébrité n'avait qu'exacerbé cette impression d'impuissance. Son destin semblait tout tracé, et il ne pouvait que l'accepter, même si c'était de mauvaise grâce. Il répondit à la jeune femme d'un hochement de tête, lui signifiant qu'elle visait encore juste.

    Franchement, tu devrais être psy à tes heures perdues.

    Un sourire accompagna sa remarque qui, d'apparence sarcastique, trouvait un fond de vérité. La brune avait une faculté d'écoute très développée. Peut-être trop... A écouter les autres, elle ne s'entendait plus.

    Je ne sais pas encore quel projet monter, mais j'aimerai un son beaucoup plus lourd, un chant écorché et une batterie agressive. Bref, donner dans le death ou un trash bien couillu. Conscient que cela n'évoquait pas nécessairement grand chose à la jeune femme, il n'approfondit pas.

    La question du grand amour se posa, pudiquement. Aaron se retint de rire stupidement à l'idée d'une vie de couple épanouie. Il avait le don de saborder tout ce qui était positif dans sa vie, surtout lorsque cela touchait à ses relations sentimentales. Ce n'était pas tant qu'il était malchanceux, mais plutôt qu'il se défendait ardemment contre un engagement terrifiant.
    Lullaby continua à se dévoiler, en toute simplicité. Il apprécia l'attitude naturelle de la jeune femme. Il n'essayait pas de l'impressionner ou du moins de lui plaire. Elle restait elle-même, se foutant du jugement qu'il pourrait bien porter à son encontre. Néanmoins, sa liberté bridée revint sur le tapis. Lullaby était-elle - elle aussi - poursuivie par un destin qu'elle ne pouvait que subir ?

    Écoute, je ne sais pas si ça pourra t'être utile, mais je peux me renseigner dans le monde artistique s'il n'y a pas des places de libre. J'y connais rien à la danse, mais peut-être que dans mes contacts je trouverai preneur. Finalement, il s'était laissé séduire par l'idée d'une promesse creuse. Il joignit cependant le geste à la parole et lui donna son numéro personnel. Fais en ce que tu veux... Enfin, ne le vend pas, je te demande juste ça ! Il eut un sourire débile mais franc.

    Dans le dos de la jeune femme, l'un des membres du groupe lui faisait de grands signes, exigeant apparemment de lui sa venue. Aaron attendit quelques secondes avant d'annoncer, non pas sans regret, son départ imminent :

    En tout cas, j'ai beaucoup aimé discuter avec toi. J'espère que ça ira mieux dans ta vie, et rapidement. Tu vaux plus que tu ne le crois Lullaby.

    Cette dernière phrase lui échappa, et se permit même de se teinter d'une certaine empathie. Il accorda à la jeune femme un dernier regard et s'éloigna, curieux de savoir ce que son pote lui voulait.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby] Sam 25 Jan - 13:37

La jeune femme rit . Pourquoi pas ? Elle aimait discuter. Elle adorait comprendre ce qui se passait. C'était vraiment quelque chose qui l'intéressait à un haut point, naturellement. La vie d'autrui ne la faisait pas vivre, elle ne vivait pas à travers loin de là mais elle se plaisait à en connaître un bout et à résoudre certaines choses si elle le pouvait, du moins à emmener sur le chemin de la réflexion une fois la situation comprise. Elle sourit timidement. Cette petite remarque lui plut beaucoup en fait. Elle n'avait pas forcément remarqué elle même, c'était le guitariste qui en disant cela lui avait fait prendre conscience de cela.

- Pourquoi pas ? Elle « bomba » le torse, pour faire sa grande et elle rit de sa bêtise. Elle se sentait bien en compagnie de Aaron. La confiance en elle devenait plus importante et le mieux était qu'elle arrivait à profiter sans penser à rien, à ses malheurs ou autre, seul le moment présent existait. La brunette était très heureuse. Les substances aidaient peut-être mais le bel homme faisait beaucoup à lui seul. Elle en profitait de ce moment bien rare dans sa vie maintenant. Elle aimait le projet de ce dernier. Elle fit un "oui" de la tête pour démontrer un intérêt, une sorte d'accord. Cette idée ou envie de nouvelle musique plus "torturée" dans le son était plaisante,très novatrice, et de plus ça donnerait un nouveau souffle à la carrière de ce groupe. Ils paraîtraient plus pros, plus conscient que la musique ça se vit et ça bouge avec le temps. Pas mal du tout, je vois le genre et ça c'est bon pour ta carrière. C'est bien aussi pour les fans. Sérieux c'est à faire ! La belle parut gênée. Euh.. Merci. C'est gentil qui sait... Ça me touche beaucoup. Par ses mots, il donna un petit espoir à Lullaby. Il n'allait peut-être rien faire mais elle se sentait rassurée. Il faisait beaucoup rien que par des paroles qui ne voulaient pas forcément dire qu'elle s'en sortirait. Il lui fila son numéro accompagné d'une blague. Promis Aaron. Je ne ferai pas ça. Je le garde pour moi précieusement. L'homme se dépêcha de rejoindre un ami de son groupe. Lulla' sourit. Elle avait vraiment été émue par ce moment calme, en toutes confidences. Merci, c'est réciproque et longue vie à ta carrière. A très bientôt je l'espère. Merci encore. Elle le laissa s'éloigner tranquillement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby]

Revenir en haut Aller en bas
 

(TERMINE) - And we danced, and we laughed and had a really really really good time [Lullaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Le Continent-
Sauter vers: