.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Un informateur légèrement louche ! (Griffin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Lun 23 Déc - 11:03

Un informateur légèrement louche !

❝ Caleb & Griffin ❞
© Freedom.thief


Mon travail se résume en ce moment à beaucoup de paperasse et un peu d'action. Pourtant à l'heure actuelle je serais plus disposé à avoir beaucoup d'action pour peu de paperasse. Malheureusement, dans le monde dans lequel nous vivons, il ne peut pas y avoir de l'action sans de la paperasse. Pourquoi on a sortie notre arme ? Pourquoi on l'a braqué sur le suspect ? Pourquoi on a tiré ? Pourquoi il a tiré ? Que faisait-on là bas ? Pourquoi lui ? etc Parfois j'ai l'impression d'être pris pour un gamin que l'on doit surveiller constamment pour ne pas qu'il fasse d'erreur. J'avais espéré - à tort cela va s'en dire - que ce serait différent au FBI, qu'enfin on serait un peu plus libre de nos mouvements. C'est vrai, c'est con à dire mais quand on les voit arriver, avec leurs beaux costumes, leurs belles arrogances et leur façon de nous prendre l'affaire des mains, comme s'il était évident qu'elle était la leur depuis le début et qu'on arriverait à rien, nous pauvre flic, tu te dis forcément qu'ils ont tous les droits et qu'ils font ce qu'ils veulent. Et puis tu franchis la barrière, tu deviens un féd' à ton tour parce que malgré tout ce qu'on pourra dire sur toi tu es un bon élément et que ta place est parmi eux, et tu te rends compte qu'ils ne sont pas aussi libre qu'ils le voudraient. Le secret d'état est pratiquement inscrit sur tout tes dossiers. Tu ne peux plus aller voir l'ancien du coin, bon flic en son temps, à la retraite mais donnant toujours de bons conseils quand tu en a besoin sur une affaire. Si tu lui révèles une information qui aurait dû rester secrète, tu te fais taper sur les doigts ... et croyez moi, pour se faire taper sur les doigts, je suis un véritable professionnel. Je déteste ça, garder les secrets, pour moi, tout le monde peut-être de bons conseils si on leur en laisse la possibilité. Et puis soyons sérieux, il y a certaines infos qui ne valent rien seule ....

'Fin bref, je me morfonds dans mon fauteuil, détestant être inactif, ça me donne juste envie de boire. Quand je ferme les yeux, j'ai encore la scène de la banque qui défile devant mes yeux. Elle change de temps en temps, parfois je vois mon boss se prendre une balle, parfois je l'entends juste, parfois je vois un des otages se faire plomber de plomb par notre faute, parce qu'ils ont surgis de nulle part ... La réalité c'est qu'une personne est bien morte ce jour là et que nous attendons impatiemment le rapport balistique pour savoir si c'est l'un de nous qui lui a tiré dessus dans le feu de l'action ou si ce sont les braqueurs. Si c'est nous, les affaires internes vont nous tomber dessus, il faut toujours un coupable et ils sont très fort pour en trouver ... Je ne dis pas ça parce que je les déteste, mais parce qu'avant de finir aux FBI, je faisais parti des affaire internes. Classe, je sais, c'est parfait pour entamer une conversation entre collègue. Les gens ne se méfient pas du tout de toi et ne te prennent pas de haut parce qu'avant tu pactisais avec le diable. Enfin heureusement que je ne fais pas ce métier pour me faire des amis sinon j'aurais faux sur toute la ligne.
Je fixe mon écran depuis une bonne dizaine de minutes, je n'ai pas rajouté un mot depuis tout ce temps. J'en ai marre de la paperasse, ça va me rendre dingue. En plus, sans le rapport de la balistique, je ne peux rien faire de plus qu'attendre. Et puis un dossier tombe sur mon bureau, ce qui me sort de mes songes. Enfin le violà, je vais enfin savoir si je dois vraiment avoir cette mort sur la conscience ou si je vais finir par parvenir à me faire une raison ? NEGATIF ..... ce n'est pas l'une des autres, alléluia !

Mon téléphone sonne, comme si le monde venait enfin de reprendre son petit tour sur lui même. Je décroche, c'est un de mes collègues de la crim'. Il m'appelle pour le cadavre d'une femme, il se demande si ça n'aurait pas un rapport avec les meurtres sur lesquels nous enquêtons depuis plusieurs mois. Il a un doute sur la question mais il a préféré quand même me prévenir. Je lui demande l'adresse et je raccroche. J'attrape ma veste, le dossier que je jette sur le bureau de Mikaelson, ma boss, avant de m'en aller. Je tente de ne pas me rappeler qu'elle est foutrement bonne en sous-vêtements et que ce n'est pas humain qu'un tel accident est pu arriver .... putain elle ne peut pas se changer dans les vestiaires comme tous le monde ou être allée aux urgences comme on le lui avait conseillé ? Non évidemment, c'est tellement plus drôle que je tombe sur elle à moitié nue, dans son bureau, juste après la fusillade ... Je prends ma voiture de service, je préfère ma bécane mais je n'ai pas le droit de la conduire durant mes heures de service, le règlement craint ! J'arrive cela dit rapidement sur les lieux et je découvre un drap, des bandes jaunes et une armada de flics et de badauds. Tous des voyeurs, le crime ça les excitent les cons ! Je montre ma plaque du FBI et je passe sous les rubans jaune. Une journaliste - les vautours comme on les appelle dans notre métier - m'alpague avant que j'ai eu le temps de m'éloigner du ruban. Elle veut savoir si ça à un rapport avec notre enquête et si non, pourquoi le FBI est ici. « - Aucun commentaire, vous aurez un communiqué officiel quand on en sera plus et si on estime que c'est nécessaire. En attendant dégagé d'ici, vous n'avez aucun droit d'être de ce côté ci du ruban ... Faites les dégagés ... merci ! » Demandais-je à deux flics en uniforme. On les déteste tous, du coup ils se font un plaisir de les éloigner de la scène de crime. J'arrive vers le légiste, un type un peu bizarre mais plutôt sympa. Il me fait un compte rendu rapide du corps, puis ce fut au tour de mon collègue de me parler un peu de la victime et des faits. Ce n'est pas la première fois que j'ai à faire à ce genre de crime, rien à voir avec notre enquête mais j'aimerais bien en savoir un peu plus. Je contacte donc un de mes indics et je lui donne rendez-vous une demi-heure plus tard dans une vieille usine désinfectée. A cette heure-ci il n'y a personne, nous allons pouvoir converser tranquillement ... enfin s'il est d'humeur. Quand je le vois arriver, je sors de l'ombre et j'esquisse un sourire « - Ce bon vieux Griffin ... Alors qu'est-ce que tu deviens ? J'espère que tu ne trempes dans rien d'illégale, ça me briserais le coeur de devoir te coffrer ... »


_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Lun 23 Déc - 11:30

Griffin était affalé dans son vieux sofa, dans son appart’ mité de merde dans un quartier de merde, les trottoirs étaient toujours sales, on aurait presque dit que le ciel était toujours gris ici à cause de la pollution. Il était en caleçon, devant la télé allumée qui ne marchait pas vu qu’il n’avait pas le fric pour se payer le câble, mais ça lui faisait une image à regarder au moins. Il y avait sur le table encore des morceaux de pizza qui constituaient le repas de la veille. Il sursauta au coup de balais sur la tuyauterie de la voisine du dessous, une petite vieille sénile qui entendait des bruits toutes seules dans sa tête et qui hurlait toujours au silence. Et comme une coutume, il alla aux toilettes et hurla dans la cuvette.

«  Vot’ gueule Mme Schiffer !  Vielle carne dégarnie !
- Voyou ! Petite couille ! Tu vas voir, j’vais appeler les flics si tu continues ! »

Répondit elle furibonde tandis que l’irlandais était déjà parti à la douche se débarbouiller un peu. Encore tout nu, le téléphone sonna soudain. Il courut ainsi et le chopa. D’une voix mélodieuse il lança :

«  Alloooo ? Ooooh ! Petite poule, ça va ? »

Il ricanait puis repris son sérieux lorsqu’il parla de rendez vous. Il raccrocha et alla se changer, il ne prit pas la peine de se peigner ou de se raser. Il mit un jean délavé et une chemise pas trop sale. Avec au pied, une paire de baskets bon marché, il alla au point de rencontre. La vielle fabrique était déserté par les ouvriers à cette heure, alors on pouvait dire qu’il n’y avait pas grand monde ! Un endroit tranquille où l’on ne dérange pas les gens !

Il arriva avec sa démarche singulière habituelle, toujours un peu courbé comme si le poids du monde reposait sur ses épaules. En voyant le type sortir de l’obscurité, il lui décocha un sourire carnassier montrant toutes ses petites dents qui aussi surprenant soit il, étaient toutes blanches, ce qui pouvait étonné quand on voyait l’allure du personnage !

«  Petite poule ! Noooon j’ai été sage, j’essaye un peu de me faire oublier pour l’instant… hee hee…. Dites moi ce que vous voulez savoir cette fois-ci . Vous savez, les murs ont des oreilles, mes oreilles ! »

Ricana-t-il, il semblait déjà assez agité aujourd’hui, des fois on avait l’impression qu’il y avait plusieurs mecs qui créchaient dans son corps, car des fois il pouvait venir à moitié dépressif, calme, colérique ou bien fatigué. Cela dépendait.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Lun 23 Déc - 20:08

"Petite poule", rien que pour ce sobriquet je devrais le coffrer. Si on ajoutait à ça son hygiène douteuse, ses fringues crasseuses et son humour de merde, c'était la chaise électrique selon moi. Oui bon certes nous n'avons été élevé de la même façon. Lui a certainement eu une enfance de merde, peut-être pas complètement malheureuse mais loin d'être douillette et riche. Tandis que moi j'ai eu tout ce que je voulais, il me suffisait de claquer des doigts pour obtenir le moindre de mes désirs. Pourtant, malgré le fait que nous sommes nés dans une famille fortunée, on ne peut pas dire que Cally & moi en profitons vraiment. On pourrait vivre sur nos rentes sans problème, il suffirait juste d'être en bon terme avec la paternel et le tour serait joué. Mais il était hors de question pour ma part que je pardonne à mon père d'être une crevure qui berne tout le monde et il n'était même pas envisageable que je reste à me tourner les pousses pendant que des gens crevaient chaque jour de morts violentes et injustes. J'avais soif de justice et surtout je voulais montrer à mon père que je n'étais pas lui et que ses magouilles ne m'atteindraient pas. Oui j'ai côté sombre, je m'en rends bien compte même si ça ne m'enchante guère mais je peux endormir le montre qui est en moi, je peux lui offrir de temps en temps la vie de ceux qui le méritent vraiment, mais jamais je ne basculerais complètement dans le côté obscure. « - Arrêtes de m'appeler comme ça sinon je te coffre pour injure et je te colle au trou pour 48h.» En avais-je le droit ? Non bien sûre que non mais je m'en remettrais et personne ne le croirait s'il venait à se plaindre. Mais nous n'étions pas ici pour faire ami-ami, il y avait des choses plus urgente à traiter et c'était le pourquoi de notre venue ici. Il avait l'air d'être fin prêt à m'aider et j'espérais qu'il le pourrait. « - T'as appris qu'on a retrouvé le cadavre d'une femme aujourd'hui ? » Lui demandais-je en préambule. S'il n'était pas au courant de ce meurtre-ci, il aura très certainement entendu des quelques autres, relativement rare je vous l'accorde, mais bien existant.  « - Ce n'est pas le premier dans ce genre là. Toutes étrangères. Beaucoup d'origine Slave. Jeune, plutôt jolies, elles ont toutes eu des rapports quelques heures ou jours avant le meurtre. Tout nous laisse à penser que ce sont des prostituées ... » Elles étaient toutes d'origines étrangères, c'était pour ça qu'en général on se permettait de clôturer plus facilement les dossiers. Personne ne réclamaient leur corps, elles étaient aux Etats-Unis de façon illégale, personne ne les attendaient en général chez elles. Mais voilà, dommage pour le ou les meurtriers, j'avais besoin de bouger, de faire quelque chose et ce crime était parfait. Je ne prétendais pas pouvoir le résoudre seul mais si je pouvais apporter une ou deux infos utiles à mon collègue, ça lui permettrait peut-être de faire un pas dans cette enquête.  « - Tu ne serais rien sur cette histoire par hasard ? Ni sur qui pourrait les employer ? Ni où je pourrais trouver des filles qui auraient pu les connaitre ? »


_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Lun 23 Déc - 23:15

A sa menace, il leva ses deux mains comme si le pointait avec un flingue.

« Oooooh désolé petite p… Monsieur ! Je n’ai pas été méchant, je suis sage comme une image… une image animé en 3d faites de muscles, os, cartilages, d’organe et de … tissus ? Enfin enfin ! »

Il l’écouta attentivement, puis tout souriant il dit :

« Il se pourrait bien que ça me dise quelques choses… »

Il fit mine de réfléchir, l’index sur le menton, tandis qu’il retraçait ses souvenirs non oubliés, il dit enfin en pointant son index vers le flic, s’écriant :

« JE SAIS ! J’suis au courant pour la morte, à ce qu’il parait, elle travaille pour un maccro de merde… attends son nom… On l’appelle White Bunny, un blanc bec, blond, son nom c’est … Strau… un allemand il me semble. Donc si t’veux parler à des filles qui la connaissait tu devrais voir là-bas. Mais bon, ça m’étonnerait qu’elles parlent à un poulet. Ces filles là font pas confiance au force de l’ordre qui leur empêche de pratiquer leur boulot. C’pas légal, elles n’avoueront pas être des putes ! J’ai aussi vu un type plutôt louche qui trainait par là ces temps-ci. J’l’ai tout de suite remarqué parce qu’il venait jamais par là… J’le connais pas mais je me rappelle qu’il était grand, un peu chauve, brun avec des lunettes de soleil, il avait un nez de rat et de la moustache… Il porte toujours un imper’ gris moche avec un blue jean et des tennis blanches sales. Hier soir encore j’l’ai vu, j’sais pas ce qu’il fout, il errait tout seul dans la rue. »

L’avantage était que Griffin était un observateur alors quand il voyait quelqu’un plusieurs fois et qui n’était pas du coin, il le remarquait directement. C’était clairement un bon indic’, une qualité qu’il avait au moins ! Il était utile pour ce genre de truc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Mer 25 Déc - 18:17

Quand j'observe ce type, je me demande parfois comment j'ai fais pour me retrouver à l'avoir en indic'. Sincèrement je ne me souviens plus comment nous nous sommes rencontrés, je sais juste que malgré surnom de merde, il n'était franchement pas un mauvais indic', bien au contraire. Quand j'avais besoin d'un tuyau, je savais qu'il pourrait souvent être l'homme de la situation. Oh bien entendu parfois il était à côté de la plaque ou ne savait rien, mais j'avais quand même de bons résultats avec lui. Ma menace le calma un peu, il n'avait pas l'air franchement pour de se retrouver au fond du trou pendant 48h et sincèrement ça m'aurait bien fait chier de devoir remplir des papiers pour juste le faire bien chier. Il me parla un peu de ce qu'il avait vu et entendu et je pris quelques notes pour pouvoir me renseigner un peu plus auprès de certains de mes collègues et auprès de notre base. "White bunny", encore un surnom de merde, ridicule à souhait mais pas franchement très discret. Mes collègues auront très certainement déjà entendu parlé de lui, ils pourront m'en dire un peu plus sur son compte. J'étais bien conscient que je ne devrais pas arriver avec ma plaque autour du coup et que je ne pourrais pas faire d'interrogatoire basique, elles ne me répondront pas, mais je connais encore mon métier, je ne suis pas complètement idiot, je serais poser les bonnes questions, de la bonne façon. En plus je n'étais pas là pour les coffrer, je ne m'occupais pas de ce genre de business, je m'en cognais de savoir qu'elle se servait de leur corps pour vivre ou plutôt survivre. « - T'inquiètes pas pour ça, je saurais me débrouiller pour obtenir mes infos ! Avec ma belle gueule, elles se feront un plaisir de me répondre, surtout si elles savent que je ne suis pas là pour elles ! » J'étais évidemment conscient que certaines refuseront quand même de me parler, mais je sais que je trouverais bien une fille qui acceptera de me lâcher quelques infos. Quand c'est question de leur sécurité, elles sont toute de suite plus bavarde, voir même très généreuse pour les infos, même les plus inutiles. Mais tout en l'écoutant, je me posais quelques questions. Pourquoi ce type s'en prendrait aux filles ? Pourquoi ces filles en particulier ? « - Et pourquoi ce serait ce ... White bunny le propriétaire de ces filles ? Pourquoi pas Papy S. ? On sait tous qu'il trempe dans le commerce de filles, même si on ne peut pas encore le prouver ! » On était pas né de la dernière pluie, derrière ses bars à striptease se cachait un véritable réseau de proxénétisme. Mais voilà le mafieux était intelligent et très prudent, il savait comment cacher tout ça aux yeux des autorités. Et puis il devait très certainement verser des pots de vin à certains flics pour qu'ils ferment les yeux, c'est un peu trop courant à Gotham ! « - Et pendant qu'on parle de proxénète, tu ne connaitrais pas par hasard le nom du patron de la maison close ? C'est étrange comme à chaque fois qu'on pose cette question aux gens, personne ne sait son nom, comme si c'était l'homme mystère ... » Peut-être que les infos qu'il m'avait donné sont bonnes, peut-être pas, je devais voir toutes les pistes qui pourraient m'être utiles. Je donnerais le nom de ce White bunny à mon collègue pour qu'il fasse des recherches et je donnerais la description du type louche que Griffin venait de me donner, mais si je pouvais trouver les preuves pour épingler Papy S. ou ce propriétaire mystère ça donnerait un sacrés coup à ma carrière. J'étais parfaitement conscient que beaucoup de clients de cette maison close étaient de hauts dignitaires de cette ville pourrie, c'était pour ça que personne ne cherchait à la fermer. Mais moi j'étais prêt à beaucoup de choses pour qu'ils mettent la clé sous la porte et que ce gars soit en taule pour un long moment, sans pour autant me douter que celui qui était derrière tout ça était un homme qui avait le bras très long et qui apportait bien trop d'argent à Gotham avec son entreprise d'import/export pour qu'on accepte de me donner une commission rogatoire !



HJ:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Ven 3 Jan - 17:57

Il leva l’index pour répondre avec une gravité étonnante.

«  Un, les filles de Papy S. se font pas tuer aussi facilement, il s’en occupe bien, l’autre c’est un débutant, ses putes ont plein de problème puis sa tête est sur le point de tomber »

Il ricana en faisant mine de s’égorger avec son pouce. Il lécha ses minces lèvres sèches avant de les étirer en un grand sourire, il était bien entendu au courant de qui était le propriétaire de la maison close et de ce qui se passait dans l’envers du décor des boites de striptease. Sa mauvaise langue avait envie de dire «  J’le connais ! Mais je te le dirais paaas na na na nèreeuuh ! » mais il s’abstenu en disant simplement en haussant les épaules.

«  Pour ça… je peux pas t’aider… je peux te dire juste une chose, c’est quelqu’un qui parait clean, j’en sais pas plus ni son nom, ni à quoi il ressemble... Un type discret ! Je peux te dire ça car sinon je saurais de qui il s’agit s’il ne passait pas incognito, Griffy repère toujours tout de cet œil et de celui-là … »

Avec ses paroles, il indiqua un à un ses deux yeux noirs jais. Il ne comptait pas dénoncer son boss, déjà, il en avait chié des pendules carrées pour obtenir un emploi et segundo, il valait mieux pour lui qu’il ne fasse pas ça, malgré qu’il était un fou furieux à la folie meurtrière et aux idées incohérentes, il savait qu’en le dénonçant, il jouerait sa tête. La mort était loin de lui faire peur cependant il ne voulait pas mourir tant que son projet n’avait été mis à bien…

Un projet bien noir à vrai dire, il voulait que les gothamiens s’arrachent d’eux même pour connaitre la même renaissance que lui, ainsi, ils comprendraient tous, qu’il n’était pas FOU ! Ils verrait tous la même choses que lui, ils seraient lucides… Bien entendu, cela prendrait du temps, mais il avait tous la vie devant lui après tout…

« Avez-vous d’autres questions ? »
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Sam 4 Jan - 18:26

Je n'étais pas mécontent de l'avoir appelé, même si ce n'était pas toujours un grand plaisir de le voir, au moins il m'apportait des infos relativement fiables. Je ne prétends pas qu'il divague un peu de temps en temps, il faut savoir le ramener sur terre, mais dans l'ensemble, il voit et entend tout ce qui se passe autour de lui et ça nous est très pratique, quoi qu'en dise certaines mauvaises langues. C'est peut-être un toxico, un psychopathe ou je ne sais quoi encore, mais il nous a aidé sur pas mal d'affaires et certains de ses infos nous on permis de choper de gros poissons. J'avoue qu'en cet instant, j'aurais bien aimé avoir suffisamment de preuves contre Papy S. pour le faire coffrer, mais voilà je ne suis plus dans ce genre d'affaires, c'est pas le boulot des fed' de traiter ce genre de cas, alors il faut que je laisse les autres services se démerder tout seul et comme diraient certains "ils savent très bien faire leur boulot, ils n'ont pas besoin qu'un gamin de 26 ans viennent les faire chier !" comme si j'étais pas flic depuis 8 ans déjà et que j'en avais vu passé depuis le temps ... Alors certes je n'ai pas la science infuse, je le conçois très bien mais un oeil neuf et jeune sur une affaire, ça peut toujours servir. Mon calepin toujours dans les mains, je note ce qu'il me dit, certes je ne pourrais pas m'en servir pour faire tomber Papy S., mais je sais au moins qu'on affabule pas, même si je n'avais pas grand doute sur la question. « - Pourquoi elle est sur le point de tomber sa tête à White bunny ? Et c'est quoi exactement les problèmes de ses filles ? » Je ne pouvais pas me pointer la bouche en coeur vers mes collègues et leur balancer seulement un nom donné par un indic' pas toujours apprécié par tout le monde. Il fallait que j'ai du concret, du solide, donc plus d'infos.

Quand je tentais d'obtenir plus d'infos sur ce fameux propriétaire mystérieux, je n'obtins quasiment aucune infos de Griffin, ce qui est assez étonnant en soit. Il prétend que c'est quelqu'un qui paraît clean, mais qui reste discret et que c'est pour ça qu'il n'en sait pas plus. Moi je crois au contraire qu'il en sait plus, déjà parce que même sans être un détecteur de mensonge ambulant, je commence à savoir quand les gens mentent, même si je suis loin d'être infaillible. Et d'autre part comment il peut savoir qu'il est clean, s'il ne sait pas qui c'est ? « - Comment tu sais qu'il est clean si tu ne sais pas qui c'est ? Je suis sûr que t'en sais plus long que tu veux l'admettre ... » Je ne veux pas braquer mon indic' mais là il me laisse dans le noir complet alors qu'il est censé m'apporter un peu de lumière. Je ne suis pas plus avancé sur ce macro et ça me déplais grandement. Il ose me demander si j'ai d'autres questions et la seule chose que j'ai envie en cet instant, c'est de lui faire bouffer mon carnet. Je veux des réponses à mes questions, ça sera déjà un bon début avant de songer à en poser d'autres. « - Tu sais qu'on peut t'offrir la protection policière si tu nous en dis plus sur ce type ? » J'étais parfaitement conscient qu'en temps normal déjà les termes "protection policière" ou "protection des témoins" font beaucoup rire parce que personne n'y croit vraiment, mais à Gotham plus que partout ailleurs ça devient qu'illusoire. Les ripoux sont légions dans nos rangs, les flics cleans sont très peu nombreux et ils ignorent qui est une balance, de qui ne l'est pas ...


_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Dim 26 Jan - 0:48

«  Pourquoi ? White Bunny, c’est un blanc bec, il veut être concurrent et commence à écraser les plates bandes des autres. Il ne faudra pas longtemps pour le retrouver crever dans une ruelle. Hee hee… »

Il avait fait une bourde en voulant flâner. Mais non, il ne dirait rien. Ce n’était pas dans son intérêt.  Il ne put retenir un éclat de rire. Il eut du mal à reprendre son souffle, il se courba et essuya une larme avant de lui dire d’un sourire carnassier.

«  Protection des témoins, c’est le truc le plus inutile qui existe ! Un peu comme un porc dans une crèche, ça fait du bruit, c’est inutile dans une crèche et c’est dangereux pour les mioches. C’pareil ! Ha ! Je ne connais rien sur ce type, je ne l’ai jamais vu, je ne connais pas son nom. C’comme ça. »

Il resta silencieux un instant avant de dire soudainement en faisant de grand mouvement. Il avait un regard satisfait. Il semblait avoir une super info qu’il souhaitait faire partager… Puis c’était l’occasion de changer de sujet. Ce sujet ne le mettait pas très à l’aise. Il n’avait aucune envie de lâcher le morceau. Et le flic commençait à lui taper sur les nerfs ! Et un Griffy énervé n’était pas bon signe.

«  Je sais qui est Batman, je vais vous le dire »

Fit il d’une voix mélodieuse, il se mit à baisser la voix.

«  Voyez vous, Batman est une chauve-souris, or les chauves-souris sont des souris chauves alors Batman est un homme chauve ! C’est pour ça qu’il porte un masque ! »

Il éclatait de rire, se grattant les avant-bras nerveusement. Il riait de plus en plus fort, un rire aigu un peu… Cinglé ? Il se reprit en s’adossant au mur. Griffin avait un humour assez douteux en fait ! Il se mit à faire les cents pas.

«  Vous avez des proches qui habitent à Gotham ? Juste pour savoir… »

Un grand sourire illumina son visage, il était entrain de passer à une phase d’excitation extrême, phase où il pouvait être très violent et surtout imprévisible.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Jeu 30 Jan - 17:43

Visiblement ce White Bunny n’est pas apprécié de ses pairs, personnellement je m’en moque mais s’il tombe avant qu’on le chope certaines infos pourraient disparaitre avec lui. Je note sur mon calepin d’en parler avec mon collègue, je pense qu’il doit avoir entendu parler de lui, il doit même bien le connaître, on verra ce qu’il m’en dit lui de cette crapule. Je lui parle après de la protection des témoins et évidemment sa réaction est un peu comme je m’y attendais, il n’y croit pas un instant. Cela dit il ne manque pas de me porter sur les nerfs, je m’en cogne de savoir s’il y croit ou pas, je veux des réponses à mes questions et certainement pas des mensonges. « - T’as raison c’est de la rigolade, mais je peux cela dit t’offrir un allé simple pour la prison fédérale et te coller en isolement, là tu pourras être sûr que personne ne viendra te chercher là bas … » Une petite menace pour lui rappeler que c’est moi qui porte le flingue et un permis de tuer, qu’il ne l’oublie pas trop vite. Qu’il soit fou c’est une chose mais je n’apprécie que moyennement de devoir en faire les frais. Mes couteaux n’ont qu’une seule envie à l’heure actuelle, c’est d’être libérés pour atteindre leur cible et à l’heure actuelle, leur cible serait Griffin. Mes supérieurs n’apprécient jamais que je les utilise, ils ne sont pas une arme légale chez les flics mais je m’en bas la nouille avec une pelle pour dire vrai.

Il change radicalement de sujet, au départ j’ai envie de le recadrer, je n’avais pas que ça à faire, mais il aborde un sujet qui m’intéresse. Il parle de Batman, notre héros qui s’est volatilisé après avoir subi une accusation. Pour beaucoup il est devenu criminel mais pour certains, comme moi, il est encore un héros à nos yeux. J’étais curieux de savoir ce qu’il avait à dire sur Batman, même si j’avais un gros doute sur le sérieux de ses propos. Quand il reprit la parole, la seule chose que j’eue envie de faire s’il s’était trouvé à côté de moi, c’était de lui donner un coup derrière la tête. Il raconte vraiment n’importe quoi, un chauve, je crois que je vais vraiment commencer par perdre patience. « - Un chauve ? T’es sérieux là ? T’as pas trouvé plus con encore comme raisonnement. Je commence à me demander si c’est vraiment utile qu’on te paie pour te foutre de notre gueule … je crois qu’on va commencer à repenser à ton statut d’informateur, je suis persuadé que d’autres seront plus apte de nous aider que toi ! » Le coup de Batman me fatiguait déjà mais je crois que le coup de grâce fut quand il me demanda si j’avais de la famille. De la part de n’importe qui ça ne m’aurais pas dérangé mais lui je trouvais ça déplacé et suspect. « - Qu’est-ce que ça peut te foutre Griffin ? Ma vie privée ne te regarde pas. T’es ici pour répondre à mes questions et certainement pas pour m’en poser. » Je commençais sincèrement à me dire qu’il devenait un peu trop instable pour continuer. S’il restait sur cette voie, on sera dans le regret d’arrêter son contrat, je suis un des rares à prendre encore mes infos chez lui, si je lâche l’affaire avec lui, il ne servira plus à rien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Sam 1 Fév - 18:36

Il ne pouvait s’empêcher de ricaner, pensait il vraiment l’intimidé ? Il n’était même pas intimidé par un gros poisson comme son boss ni même par le joker qu’il trouvait absolument sympathique. Non non non, ce n’était un petit mec du FBI qui lui ferait peur.

« Vous voulez me faire peur ? Hee hee hee… C’est tellement drôle … Tellement… Drôle ! »

Il se lèche les lèvres avant de faire un sourire carnassier. Il leva alors les mains comme pour faire un geste pacifique avant de continuer.

« D’accord, d’accord, je ne pose plus de question… On se calme petite p… Monsieur l’agent , je peux te donner des infos croustillantes sur un gros réseau de stup’ si ça t’intéresse. »

Toujours appâter la proie. Toujours. Une règle plutôt forte utile… La question qu’il avait posé à propos de sa famille était rhétorique, il savait qu’il avait de la famille à Gotham. L’envie qu’il avait de faire connaitre sa renaissance pour ce petit flic lui titillait le ventre. Il comptait dans un futur plus ou moins proche s’en prendre à sa famille pour supprimer définitivement sa famille, il comptait « l’aider » à devenir lucide… Mais n’allons pas trop vite en besogne, il avait pour lors, d’autre priorité… Il avait l’intention de commencer son œuvre une fois avoir assuré ses arrières. La dernière fois, il y avait la chauve-souris qui était venu le cueillir comme une fleur lorsqu’il avait voulu brûler une maternité. Il allait faire plus simple, plus discret… Il n’avait pas l’intention de revenir à Arkham.

Harker était bien le seul à vouloir encore interroger Griffy, ce dernier avait mauvaise réputation et malgré tout on ignorait qu’il était Griffin O’Dwayne, le monstre sanguinaire qui avaient défrayé la chronique et qui comme beaucoup d’autres criminels était passé à la trappe après leur arrestation. Bon, il avait de nouveau fait parler de lui suite à son évasion dû à la surpopulation carcérale qui faisait que les cellules n’étaient pas individuelles mais à l’incompétence des services de l’ordre sans compter la corruption suintant de partout. Ill Griffy s’était fait oublier depuis son évasion mais cela n’allait pas durer longtemps, c’était pour mieux revenir, cette fois c’était la bonne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Jeu 13 Fév - 17:47

Je ne l’ai jamais vraiment aimé ce type, je n’ai rien contre lui à la base, mais là, il me gonfle sincèrement. Il m’a donné un nom, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Je ne veux pas la petite raclure de quartier, je veux le gros poisson, celui qui tire les ficelles, celui qui fait peur à tout le monde, qui paie suffisamment pour s’offrir l’immunité ? Celui qu’on ne peut pas coffrer sans l’aide de quelqu’un, une autre raclure en général. En général il m’est plus utile, il m’offre de vraie piste, des informations solides, aujourd’hui c’est n’importe quoi. Est-ce que c’est moi qui pose les mauvaises questions ou lui qui les ignore ? Notre collaboration ne peut pas continuer ainsi. Il rit, il se moque, je ne lui fais pas peur, cela ne m’étonne pas, comment peut-on faire peur à quelqu’un à qui il manque une case ou deux ? Cela dit, il ne me fait pas peur non plus, j’ai déjà tué par le passé et il ne manquera à personne. Je garde le silence, je le laisse rire, je note, encore et toujours, mais rien sur ce que je cherche, je fais un rapport sur lui. Il est sur la sellette, je suis le seul à vouloir bosser avec lui, il va devoir en prendre conscience s’il veut continuer à toucher l’argent de l’état. Il lui reste une chance, s’il la foire, il peut dire adieu à son job d’indic’, il devra se démerder autrement. « - Bon je crois que je n’ai pas été suffisamment clair, alors reprenons. Je suis le seul à vouloir bosser encore avec toi et avec ce que tu viens de m’offrir, je commence à envisager le fait que notre collaboration peut prendre fin sans que ça me peine. »

Il s’en fout peut-être, je n’écarte pas cette possibilité. Cela ne me dérange pas en soit, c’est son problème pas le miens. Si ce n’est pas lui, ce sera un autre. Tout ce que je sais, c’est que sans son job d’indic’, on va commencer à faire des recherches sur lui, à le soupçonner plus facilement, beaucoup veulent le coffrer, il va falloir qu’il soit prudent. « - Alors continues à te marrer si tu veux, à faire ton malin si ça te chante, moi ça ne me dérange pas. Si tu n’as que ça à offrir, j’irais voir ailleurs, point. »Il se calme, il change de comportement, mais je ne doute pas un instant qu’il n’a pas changé d’avis, qu’il s’en bat les couilles. Je le fixe sans ciller quand il me parle d’infos croustillantes sur un trafic de stup’. « - Je m’en bas les couilles de ton trafic de stup’. Ai-je l’air des stup’ ? Trouves toi un flic dans cette branche, là tu l’intéresseras, moi je veux des infos sur les corps de femmes retrouvées mortes. Si t’as rien d’autres à me dire à ce sujet, barres toi ! » J’en avais terminé avec lui, je ne comptais pas l’écouter me raconter ce qu’il avait envie de me dire sur des sujets qu’il voulait aborder. C’est moi qui posais les questions, sur les sujets qui m’intéressaient, point. Il ne fallait pas qu’il commence à prendre la grosse tête et à croire qu’il m’était supérieur. Si c’est pas lui qui me fournit des infos, ce sera un autre, il n’est pas irremplaçable et d’ailleurs avec les infos qu’il m’avait filé, je commençais à me dire qu’il devrait changer de branche parce qu’il était loin d’être celui que j’avais connu au début. Il avait se croire le meilleur, soit il faisait de la rétention d’infos, ce qui pouvait lui coûter cher, soit il n’avait plus l’attention aussi affuté, en sommes il ne me servait à rien !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin) Mer 19 Fév - 20:29


Il ricana de plus belle, puis leva l’index.

« Je peux te dire son nom, ça t’avancera à rien ma parole contre la sienne, ça vaut pas un rond ! Hee hee. Tu perds ton temps et moi surement ma tête ! Il s’appelle… Ah, son nom, il est compliqué à prononcer… Hm, Valentini je crois ! Oups, je l’ai dit, mince, je crois qu’il voudra me tuer. De toute manière sans preuve, ça vaut rien petite poule ! C’est tout ce que j’ai à dire. Quel secret de polichinelle, c’est déprimant ! Hee hee ! Concernant ces femmes. Je n’ai rien d’autre ! Maintenant. Les sous . »

Fit-il en tendant la main. Quand il eut ses trois billets, il les dépliait et les regardait à la lumière pour voir s’ils étaient vrais avant de les enfourer dans ses poches. Il marqua une pose.

« Au revoir petite poule ! A la prochaine. ~ »

Sur ces mots, il disparut dans une ruelle sombre. Il marchait en trainant des pieds, allumant une clope, il la fuma doucement. Ses jours étaient surement compter, une info pareille circule vite dans ces milieux peu fiables. Mais Griffy s’en fichait, la seule crainte qu’il avait était de ne pas réussir son projet et ça ! C’était le plus important, bien plus qu’une seule vie.

Valentini n’était pas un gai luron, il en était conscient du moins sur ce point. L’avoir dénoncé ne signifiait peut être rien car les flics pouvaient juste le regarder se pavaner et se moquer d’eux comme un coq ayant achevé son rival. Il était pratiquement intouchable ! Il devait surement tenir en laisse les hauts fonctionnaires, il avait toujours 36 000 alibis pour tout et aucune ne trace écrite de ses affaires illicites. C’était le gros poisson qu’on ne pourrait jamais pêcher ! C’était pour ça que l’illuminé ne s’inquiétait pas pour son patron.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Un informateur légèrement louche ! (Griffin)

Revenir en haut Aller en bas
 

Un informateur légèrement louche ! (Griffin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: