.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 I want to help you [As' & Rach']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: I want to help you [As' & Rach'] Sam 28 Déc - 1:13


Lulla' se trouvait encore dans ce lieu qu'elle n'aimait pas tellement : son "nouveau" travail. Elle avait bientôt fini son service et elle pourrait enfin rejoindre son amie Rachel qui avait un besoin fou d'être entendue. La brunette était et demeurerait là pour elle. La jolie Rach' avait été prise en otage dans une banque et ça c'était très mal passé ... En même temps, ce genre d’événement n'est jamais bon dans une vie. Mais à Gotham, il restait fréquent. Bref, Andersen avait besoin de compagnie. McIntyre serait là, 1ère au rendez vous. Elle irait la soutenir. En attendant, elle finissait un numéro à plusieurs. C'était du préparé à l'avance et c'était le genre de show qui en mettait plein la vue à ces petits pervers de clients. Ils aimaient aussi les "danses" de groupe. Lullaby était malgré elle beaucoup plus à l'aise qu'à ses débuts. Elle ne prenait pas du plaisir. Ce travail ne l'enchantait guère mais elle se faisait petit à petit une sorte de raison. Son frère n'irait pas la sauver ...

En ayant finie, la brune ne tarda pas à se rhabiller plus convenablement. Elle se sentait déjà plus elle même. Elle allait rejoindre Rach' qui ne tarderait pas non plus. Elle s'apprêtait à quitter le lieu quand elle se dit que Aslinn, son amie, serait de bonne compagnie. Elle avait un franc parler et la manie de mettre de la bonne humeur partout là où elle passait. La danseuse la rejoint. Elle lui tapota l'épaule. La rousse se retourna net.

- As', ça va ? Ça se passe bien ? Tu as fini ou pas ? Dis moi oui ! La jeune femme s'enquit de dire : J'ai un plan. Tu vas m'aider à remonter le moral d'une de mes amies. Aller, dis pas non Elle n'arrêtait pas de parler comme pour la forcer gentiment. Elle m'attend à un bar et à deux on ne serait pas de trop pour l'aider. Aller ça te fera une soirée en dehors de ce bordel. Viens s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Sam 28 Déc - 23:58

    Le club de striptease de Papi regorgeait de mâles en quête de sensations et d'aventure, surtout de vieux pervers qui cherchaient juste à mater ou plus. Les danseuses étaient nombreuses ce soir. Certaines se retrouvaient à servir les clients en petites tenues. Elles qualifiaient les messagères entre le client et le barman. Ce dernier effectuait de bons cocktails, il respectait les doses et il demeurait un être très sociable, amusant et apprécié par les habitués. Il embêtait souvent Aslinn, il rigolait gentiment de ses origines, il s'agissait du type qui en pinçait pour elle en réalité : jouer le bons potes passait mieux que d'user de phrases toutes faites pour arriver à ses fins. Concernant les professionnelles, les autres filles dansaient : des solos, des duos, des chorégraphies de groupe tout cela dans la luxure et la débauche la plus totale. Quelques numéros ressortaient du lot grâce à la classe ou la pudeur apportée par la responsable. Dans les loges, c'était la cohue. Il fallait se changer rapidement, se refaire une beauté, modifier sa coiffure. Les nanas s'entraidaient sans arrêt. Une unité les liait, elle formait une famille. As' avait eu du mal à adhérer à ce principe, trop distante avec les inconnus la plupart du temps. Or, elle s'y habitua. Elle savait pertinemment qu'elle ne faisait pas partie du même monde mais elle acceptait ses collègues. Dans un sens, elle restait obligée de se donner en spectacle comme ces nanas qui étaient la plupart du temps paumées, abîmées par la vie, étrangères ou sans papiers et en recherche de travail. Le facteur de la mixité prenait une place importante dans les critères du club : « raciale », sociale, etc. O'Donnell comptait les mois. Début avril, elle intégra « la troupe ». Dans quatre mois, elle pourrait quitter ses fonctions dans le club. Le marché entretenu entre son mari et leur ami, Silvio, comportait la limite d'une année. As' devait aider l'italien l'espace d'un an afin de « rembourser » le prêt effectué par le mafieux. Scott et elle, avaient largement de quoi payer leur dette avec les revenus illégaux du scientifique. Mais Papi S tenait à ce que cette participation serve à son club, à son entreprise. Pourquoi ? Franchement, son attitude semblait suspecte mais Linn se doutait qu'il s'agissait de garder un œil sur son couple. A force de traîner avec des mafieux, les mariés comprenaient les enjeux avec ce genre de personnes. Le terme « amitié » ne possédait qu'un sens, celui des affaires. Respecter les closes des contrats passés, ne pas empiéter sur le terrain de l'autre sous peine de finir en chair à pâté. Dans le club, Aslinn passait pour une privilégiée, une favorite mais personne ne connaissait les liens qui unissait Papi S à la jeune femme, ni la raison de sa présence dans ce maudit endroit. Présentement, la belle était rhabillée depuis déjà quelques minutes. Elle avait eu le temps de prendre une douche dans les vestiaires et de se rendre présentable à sa manière : discrétion au pouvoir. Elle regarda le numéro de groupes de ses collègues. Elle le connaissait par cœur car elle avait déjà remplacé une danseuse dans cette danse à plusieurs. Il était rare qu'elle apprécie ses danses mais celle qu'elle voyait la dégouttait. Plus tard, après la fin du show, Lulla rejoignit l'irlandaise ou alors elle la croisa, As' ne savait qu'en penser car elle restait plongée dans ses pensées, totalement dans les nuages. Elle sursauta même aux premiers mots de son amie.

    Aaah, euh ouais ça va et toi ? Pas trop crevée ? Bravo pour le spectacle. Se féliciter entre filles aidait à tolérer la torture de ces instants passés en face du lubrique public. Ouais j'ai fini... pourquoi ? Elle sourit. La brunette ne tarda pas à dévoiler sa stratégie. D'accord, j'suis pas très forte à ce jeu... mais je peux tenter. Aslinn ne put s'empêcher de rire, McIntyre démontrait une impatience monstre. Oui oui je veux bien allons y. Elles arrivèrent rapidement au bar indiqué. As' avait pris sa voiture pour s'avancer mais surtout pour déposer Lullaby, elle la raccompagnerait au soir. Cela voulait dire : ne pas boire ! Elle est où ton amie ? Au loin, elle aperçut Rachel Andersen. Son cœur battait plus fortement : pas par amour mais par stress. Cette femme la rendait carrément en proie à un énervement incontrôlable. Elle ne savait pas à quoi s'attendre avec elle, même après le braquage où elles avaient du se serrer les coudes. L'irlandaise découvrit une jeune femme sensible, toujours impulsive mais carrément altruiste. Elle la jugeait plus accessible et moins désagréable. Mais elle ne savait pas pourquoi ce stress persistait. La rousse ne se doutait pas que l'amie de Lulla représentait Rachel. Elle verrait bien par elle-même.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 29 Déc - 23:45

    Ce n'était pas la grande forme en ce moment. Vautrée dans son canapé, enroulée autour d'un coussin, Rachel végétait devant la télévision. Depuis la prise d'otage, son moral était en dents de scie, avec plus de bas que de hauts. Les médecins avaient insisté pour l'ausculter, mais l'anglaise avait refusé, dédaignant au passage la proposition d'une participation à un groupe visant à diagnostiquer les syndromes de stress post-traumatiques. Certes, les professionnels n'avaient pas dit les choses ainsi, mais il en allait de ce souci-là. Ce sera une petite réunion avec les témoins afin de discuter de ce qui a été vu. Nous vous contacterons dans deux jours. Depuis, quatre messages sur son répondeur s'inquiétaient de savoir si elle allait bien. Andersen n'avait aucune envie de parler de ses émotions à de purs inconnus, ni de revoir les gueules des autres otages : elle voulait enterrer cette affaire. Après les médecins, ça avait été les journaux : on lui avait de proposé de belles sommes pour qu'elle raconte le drame avec quelques extrapolations. Rachel avait refusé, encore une fois. De toute façon, en ce moment, elle n'acceptait rien de personne. Enfin si, elle avait dit oui à Lullaby. Cette dernière l'avait contacté plus tôt, venant innocemment aux nouvelles. L'anglaise l'avait limite envoyer chier, mais la danseuse s'était accrochée, jouant habilement d'empathie jusqu'à tirer les vers du nez de la criminelle. Après vingt minutes d'une conversation assez agacée, un rendez-vous avait été fixé : Lullaby voulait lui changer les idées. Pourquoi pas... Soyons fous.
    Rachel se leva en grommelant, envahi par la lassitude et l'ennui. Elle se dirigea vers sa salle de bain où elle se fit présentable. Vêtue d'un slim noir, de hauts-talons fermés et d'un chemisier assez classe, elle sortit.

    Elles avaient convenu d'un rendez-vous dans un bar tranquille de la ville. Rachel était à l'avance. Après avoir embrassé la foule d'un regard, elle se rendit compte qu'elle était aussi la première. Elle s'accouda au bar et commanda un whisky sec qu'elle but d'une traite. Le barman la regarda, surpris. Mais il eut la sagesse de s'abstenir de tout commentaire. Andersen glissa un billet jusqu'à lui, exigeant d'un regard sombre un second verre, qu'elle vida aussi sèchement que l'autre.
    Une main se posa sur son épaule. Rachel sursauta, prête à frapper l'importun. Elle fit face à Lullaby, tout sourire. La jeune femme eut un rire nerveux et gêné.

    Désolée, je suis un peu à cran... Ses yeux se posèrent sur Aslinn O'Donnell. Sans déconner. Qu'est-ce que qu'elle fa... Rachel se tut, se rendant compte de l'impolitesse de sa question. Elle se força un sourire pas vraiment convainquant et salua l'irlandaise. Elle se permit même de lui demander : Comment vas-tu ? Remise ?

    Si tu ne vas pas au groupe de parole, le groupe de parole viendra à toi...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Jeu 2 Jan - 18:26

Lullaby rit au sursaut de son amie. La rousse ne s'était certainement pas attendue à ce qu'on la surprenne et il était vrai que c'était rigolo à voir. Lulla' ne put d'empêcher de réagir pour le coup. Aslinn était une personne appréciée ici. Elle avait sa place et elle faisait du bon boulot. La brunette savait que certaines danseuses demeuraient même jalouses d'elle. Comme quoi... La belle manquerai si elle s'en allait d'ici. Les hommes aimaient ce physique angélique, cette blancheur de poupée et cet air irlandais. Elle avait tout pour plaire.

- Ah super, moi aussi ça va bien. As' avait cette sympathie de toujours prendre des nouvelles. Elle s'inquiétait souvent pour autrui et restait vraiment gentille comme fille. La brune l’appréciait sincèrement. Non non merci et toi alors? Tu as bien bossé ? Moi trop ... Vivement que je sorte de là. Lullaby eut un air de remerciement. Elle n'était pas forcément fière d'elle mais au moins elle n'avait pas échoué à ce numéro sur scène. Elle aurait bien sur préféré faire des petits pas classiques que des gestes vulgaires... Alors viens ! Tu vas te découvrir une passion : aider les gens. Merci merci. Allons y ! Les deux femmes arrivèrent au bar. McIntyre reconnut directement son amie Rachel qui semblait déjà en mode « déprime » avec son verre. Tiens regarde, elle est là. Ça n'a pas l'air de fortement aller … Tu vois je te l'avais dit. Elle a subit une sale épreuve et elle a du mal à remonter la pente. Lullaby était mal de voir son amie aussi triste. Elle sourit à Rachel pour dire un bonjour simple et pas marqué par le malaise de la constater si dépassée. Salut ma belle … euh tu la connais ? La surprise fut de mise. C'est Aslinn une amie à moi. Enfin pas besoin de présenter... Je n'comprends pas. As' remise de ? Lullaby demeurait perdue.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Jeu 2 Jan - 19:53

    Voilà que Lullaby McIntyre se mettait à se moquer de sa collègue. Bien-sûr, elle agissait gentiment, elle ne critiquait presque jamais les attitudes des autres. La brunette avait vu Aslinn O'Donnell sursauter dès ses premiers mots avancés, la rousse restait souvent noyée dans un millier de pensées alors elle demeurait souvent ailleurs ce qui pouvait prêter à rire ou à agacer autrui. Le fait que Lulla ne s'annonçait pas quand elle allait prendre la parole n'aidait As' à se montrer concentrée, elle fut surprise de cette interruption. L'irlandaise rougit légèrement.

    Tu m'as fait peur ! Sourire de mise, ravie que tu ailles bien.

    Les jeunes femmes évoquaient leur job respectif : le même en somme, stripteaseuse. Elles venaient de terminer leur service, Lullaby après Aslinn. Cette dernière était fatiguée mais elle ne préféra pas rebondir sur son état. Aussi, elle restait un peu à cran : entre le club qu'elle voulait quitter, les derniers événements traumatisants vécus... la danseuse ne savait plus où donner de la tête. De plus, son mari lui piquait une crise parce qu'elle voyait un ancien ami un peu trop souvent à son goût : il s'agissait d'Aaron Redfield.

    Tu penses y arriver un jour ? Tu n'as pas l'air aussi paumée que les autres... enfin je veux dire.... tu sembles vraiment lucide et en pleine possession de tes moyens, donc tu pourrais y arriver.

    Ensuite, la brunette proposa à son amie d'aller en aider une autre. Lullaby possédait un contact, une camarade apparemment mal en point moralement. McIntyre voulait la sortir et lui remonter le moral. As' serait présente pour soutenir l'inconnue en l'amenant à penser à autre chose. Par contre, elle observa avec étonnement la silhouette d'une personne qu'elle connaissait un peu : Rachel Andersen. Lullaby expliqua la situation de sa pote, elle la désigna même. Pas possible, Rachel représentait cette fameuse âme à sauver. O'Donnell commença à pâlir involontairement. Elles rejoignirent Andersen. La femme au caractère bien trempé détenait les pupilles brillantes et un peu dilatées, elle devait avoir sifflé quelques verres. Elle empestait le whisky, la boisson alcoolisée préférée d'Aslinn. La brune détenait un air carrément à l'ouest. Son expression n'affichait aucune lueur, elle était éteinte, presque indifférente. Indifférente était vite dit car elle n'appréciait pas la vue de la rousse. On le sentait, son commentaire venait souligner ce malaise. Aslinn se sentait de moins en moins bien. Voir Rachel lui rappelait également des souvenirs. Elle les avait effacé, plutôt rangé dans un coin de sa mémoire. Comme dans un flash supersonique, elle aperçut des tirs, une banque, une personne âgée gisant sur le sol, des mains ensanglantées les siennes, le visage apeuré de Rachel... .

    Salut. Forces-toi pas pour le sourire. Elle ne répondit pas à la question de Rach' car elle ne souhaitait pas aborder ce point. La scène lui revint comme une claque en pleine figure pouvait surgir de manière violente : le choc demeurait le terme adéquat pour sublimer cette expérience. Aslinn choisit également de ne pas interroger son interlocutrice, cette action serait malpolie. L'irlandaise savait pourquoi elle se situait devant cet endroit : pour soutenir cette femme, Rachel Andersen. Sûrement pas pour s'apitoyer sur son sort et celui de la brune. O'Donnell se tourna vers Lullaby. Oui on se connaît un peu. Passer les présentations, cela va nous permettre de nous amuser.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Mar 7 Jan - 10:27

    Le ton de la soirée semblait donné : dédain et froideur. Rachel dévisagea l'Irlandaise d'un regard mauvais. Elle ne répondit rien, préférant noyer son commentaire dans le fond de son verre de whisky. L'Anglaise s'était attendue à tout sauf à ça. Elle sonda rapidement Lullaby qui semblait ne rien y comprendre. Ok, ce n'était pas un coup monté de très mauvais gout. Lorsqu'Aslinn mentionna l'amusement à venir, Andersen retint un rire altier. Envenimer la situation ne rimait à rien. Lullaby avait cru bien faire, et même si elle s'était gourée, ce n'était pas une raison pour ruiner cette soirée. Rachel avait daigné foutre le nez dehors, alors autant en profiter. Comme pour enterrer la hache de guerre, Andersen adressa à l'Irlandaise un sourire timide, mais sincèrement dénué de toute animosité. Elles avaient vécu un évènement assez bouleversant durant lequel elles avaient du coopérer. Aslinn n'avait pas hésité à se mettre en danger, et même si Rachel avait jugé son attitude de kamikaze et stupide, elle ne pouvait en nier le courage. Peut-être qu'O'Donnell valait mieux que ce qu'elle pensait.

    On s'est déjà croisées quelques fois. Le monde est petit ! ... Bon, je paye la première tournée. Prenez ce que vous voulez !

    D'un coup de menton, Rachel désigna le barman qui, l'oreille fine, s'était présenté à elles à l'entente du mot tournée. Une fois les trois jeunes femmes servies, elles se dirigèrent vers une table. Les regards s'appesantirent sur leur passage. En même temps, Lullaby et Aslinn étaient de belles femmes. Et si elle-même ne se défendait pas trop mal, elle se sentait comme le boudin de la soirée. Voilà qui allait lui remonter le moral... Lorsqu'elles furent assises, Rachel essaya de jouer de la situation, sans montrer qu'elle en était vexée :

    Que de succès mesdames ! Mais n'ayant pas le cœur à la rigolade, elle embraya, plus sérieuse : Comment tu vas Lulla' ? Ça faisait un petit moment. Ne sachant si O'Donnell état au courant de la situation particulière de la danseuse, Rachel préféra ne pas développer. Et du coup, vous vous connaissez d'où ? Car même si le monde était petit, ça faisait de sacrées coïncidences...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 12 Jan - 1:29

Aslinn avait l'air de croire que Lullaby avait droit à un bon destin. Elle paraissait confiante, ce fait rassura un peu la brunette. Lulla' se sentait loin de cet univers, loin de cette mentalité et apparemment ça se voyait. La rousse ne manqua pas de le préciser. C'était fou comme quoi la danseuse avait cette hâte de rentrer chez elle … De récupérer sa vie d'avant, celle qu'elle avait choisit. Elle saturait de vivre l'existence désiré par un homme pour elle. Elle n'était même plus maître. C'était très frustrant et si elle émettait une résistance, elle était puni alors que faire ? Rien à part attendre la délivrance quelle qu'elle soit. Parfois de sales idées lui venaient en tête ...

- Je ne sais pas .. Pourquoi toi tu fais ce métier ma belle ? T'as l'air loin de tout ça. Ne reste pas. Je suis plus paumée peut-être … C'est pas la vie dont je rêvais enfin... je ne suis pas là pour tout plomber, on verra bien. Merci ma belle en tout cas. On va dire que ça aide ce genre de paroles. Être identifiée à ce genre de putes m'énervent et des paroles comme les tiennes aident à récupérer un semblant de dignité. Merci As'.


Arrivé au lieu voulu, McIntyre apprit que ses deux amies se connaissent elles aussi et apparemment ce n'était pas forcément en positif. Tout d'abord, elle fut étonnée. La femme jugeait cela comme ça car elle voyait bien le genre de regards hostiles et As' enfonçait bien le clou avec ses mots pas très aimables. Finalement, elles en conclurent à passer la soirée sous de bonnes augures. Finies les prises de tête inutiles ! La brune ne savait pas qu'elle avait réunit deux ennemies.

- Ah d'accord. Amusons nous les nanas. Les filles allaient boire et profiter. Bonne idée. Merci Rach'. Ce que son amie avança fit sourire Lullaby. Toi aussi ma chérie tu en as. Et on va pas rentrer seules si ça continu. Elle enchaîna. Ça va tu sais la routine et toi mieux ? Elle se permit d'avouer de où elle connaissait la belle As'. On bosse ensemble.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 12 Jan - 16:52

    Lullaby McIntyre ne semblait pas convaincue. Elle désirait quitter le club de striptease, seulement le dirigeant de ce lieu l'emprisonnait. Il l'avait choisi. Papi S la voulait pour lui. Or, l'irlandaise croyait au potentiel de son amie. La brunette possédait du caractère. Elle le prouvait de temps à autre. Alors pourquoi conserver un quotidien qui ne lui allait pas ? Lulla se caractérisait par une fragilité, notamment par une sympathie, et une lucidité monstre. Que faisait-elle ? Qu'attendait-elle pour s'enfuir ? Elle n'était pas surveillée présentement. Aslinn détenait de quoi la soutenir : contacts, cachettes, argent. Or, elle ne pouvait pas mettre en danger le business de son homme. La jeune femme demeurait méfiante avec autrui. La vie ne lui apporta aucuns cadeaux alors elle préférait rester prudente avec ceux qu'elle côtoyait. Malgré cela, la situation de sa collègue la touchait beaucoup. O'Donnell pouvait juste exprimer un avis et encourager Lullaby. Cette dernière s'appliquait à rendre les compliments pensés de la rousse. Pourquoi ? As' ne souhaitait pas qu'on s'intéresse à son cas car elle ne possédait presque rien à voir avec les nanas du club. Aussi, la jeune femme représentait un être discret et réservé.

    C'est gentil, je n'ai pas l'intention de rester. Elle sourit. Ne me remercie pas, je suis certaine que tu as toutes les armes de ton côté pour partir sereinement. Ne t'en fais pas pour l'avis des autres, ils ne savent rien... « L'ignorance est mère de tous les maux » ma belle.

    Par la suite, McIntyre et O'Donnell rejoignirent un bar où elles devaient retrouver l'amie de Lullaby. Aslinn fut surprise en constatant l'identité de cette dernière. Suite à un début peu encourageant, les deux femmes réussirent à passer au dessus de toute animosité et des sourires certes un peu légers mais sincères venaient égayer les visages. Aslinn s'en voulait presque d'avoir jugé sévèrement la grande et mince brune. Bref, l'heure était à l'amusement, Lulla le souligna gaiement. Andersen proposa la première tournée, ses camarades ne négligèrent pas les remerciements. La prochaine tournée serait pour As' qui imaginait un bon prolongement de cette « fête de l'oubli ». Elle comprenait qui fallait miser là dessus pour accompagner Rachel qui avait besoin d'un soutien. L'irlandaise évaluait parfaitement la situation de cette jeune femme puisqu’elle avait vécu la même, au même moment. Les filles plaisantèrent sur le fait que leur arrivée ne passait pas inaperçue, Rachel aussi était concernée malgré ce qu'elle pensait.

    Si tu t'attardais moins sur ton verre, tu verrais que les deux types derrière nous te fixent depuis ton entrée, donc certainement avant que l'on arrive ! Ensuite, Lulla évoqua ce qui l'unissait à As'. La rouquine sentit la honte l'envahir. Andersen ne la connaissait pas ainsi. Elle la voyait comme une bourge, mariée, peut-être un peu coincée et pas du tout chaleureuse. Même si elle se trompait, rien ne lui indiquait cette vérité sauf Lulla à cet instant... . O'Donnell leur devait quelques explications. Rachel et Lullaby possédaient deux moitiés différentes d'une même histoire. Euh... ouais Rachel comme tu le sais je suis mariée... à un moment donné, Scott et moi on a eu quelques soucis et j'ai accepté ce sacrifice. Voilà... euh... je sais qu'il me reste moins de quatre mois à tenir Lulla. Mon statut de privilégiée, je ne le dois pas à mes prestations... aussi notre situation financière a retrouvé tous ses droits, mon mari est un scientifique reconnu dans le milieu mais notoriété et richesse ne vont pas toujours de paire, alors il a fallu revoir nos objectifs et on en est arrivés là. Elle soupira en buvant une grande gorgée du verre qu'avait apporté le serveur, payé par Rachel, et qui contenait sa boisson alcoolisée préférée. Désolé pour l'histoire assez longue et chiante, je paierai la prochaine tournée... sinon Rachel tu fais quoi dans la vie ? Elle savait pour ses interlocutrices, donnant-donnant quelque part.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Jeu 16 Jan - 22:00

    Le dialogue commença lentement à se délier. Rachel se détendit progressivement. Son corps n'était, depuis les derniers évènements, qu'une constellation de courbatures et de douleurs. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, incertaine et sombre. Cependant, l'enthousiasme grandissant de ses partenaires pour la soirée réussit à lui tirer un petit sourire, bien que timide. Elle n'aimait pas ainsi se dévoiler. Une gêne croissante ne cessait d'atténuer les maigres sourires qui essayaient de lui desserrer les mâchoires. Andersen était une handicapée émotionnelle, et par extension, sociale. Élevée par ses frères, elle avait toujours appris à masquer ses sentiments : ils n'étaient que des faiblesses que les autres exploiteraient pour la faire souffrir. Cet enseignement lui venait de son frère aîné, de celui qui avait eu le courage, à seize ans, d'incarner un père. Construite sur de tels aprioris, Rachel s'était enfermée dans une prison de glace. Si bien que les seules émotions qui réussissaient à la traverser étaient les plus extrêmes. Sauf que cette forteresse d'apparence solide et inébranlable n'était qu'un rempart reposant sur des fondations instables. Sous ses airs de dure à cuir, Rachel était pétrie d'angoisses. A ce stade, on ne pouvait parler de peur, mais bien d'une terreur. Chacune des émotions qui réussissaient à l'animer la plongeait dans un état de profond désespoir. Elle était incapable de mettre des mots sur ce qu'elle ressentait, et, ainsi désarmée, elle avait l'impression de errer hors de son corps. La prise d'otage l'avait chamboulée bien plus qu'elle ne se l'avouait. Quelque chose s'était brisé en elle, et un fond d'humanité en avait suinté, la confrontant à l'énigme même d'une existence dénuée de sens et de couleur. Imprévisible et terriblement instable, elle était sa plus grande peur...

    Le regard perdu dans l'alcool ambré d'un troisième ou quatrième whiksy, Andersen n'entendit pas la réponse de son amie. Face à ce défaut d'attention, elle préféra hocher la tête, prétendant avoir suivi toute l'histoire. O'Donnell embraya aussitôt. Rachel posa sur la jeune femme un regard assez curieux. Aslinn se dévoila, pudiquement. L'anglaise écouta attentivement, cette fois-ci, son interlocutrice, happée par son discours. Jamais elle ne se serait doutée d'un tel revirement dans la vie de l'irlandaise, et de la savoir ainsi contrainte, par la meilleure et la pire raison au monde - l'amour -, à une telle vie la rendit plus humaine. Une once d'empathie échappa à la criminelle qui voyait Aslinn sous un nouveau jour. Mais pas le temps de revenir dessus, c'était son tour de parole. Ce qu'elle faisait... ? Dans un soupir embêté, Rachel intima à Lullaby de se taire. L'anglaise ne connaissait pas assez la jeune femme pour lui avouer son statut de hors la loi. Bien que, en y réfléchissant, l'irlandaise était au courant de ses affaires avec son mari. Mais pas décidée à jouer cartes sur table, Rachel préféra rester assez évasive :

    Disons que je suis dans le relationnel, une sorte d'agent de liaison au sein et entre différentes petites entreprises lucratives.

    L'idée sous-jacente demeurait assez claire, mais elle n'énonçait cependant pas directement ses tendances à enfreindre impunément la loi.

    Alors qu'Aslinn s'assurait de remplir leurs verres à la prochaine tournée, Rachel s'enquit de la suite des évènements, histoire d'être certaine que Lullaby ne lui réserve pas d'autres mauvaises surprises, bien que la présence inattendue de la jeune irlandaise n'en était, au final, pas une.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Ven 17 Jan - 23:48

- Ah oui tu vas oser m'abandonner ? Non je ris. Sincèrement, je te souhaite mil fois mieux que tout ça. Tu t'y plais toi ? Enfin tu mérites pas ça... Lullaby était touchée par les belles paroles de son amie. Son regard se dirigea vers le bas. L'émotion était là. La lourdeur de cette vie aussi était présente. Merci vraiment … Ça aide beaucoup. Des paroles comme ça, ça fait du bien. J'y crois. Un jour je m'en sortirai.

Maintenant, les femmes étaient au bar avec la belle Rachel. Il fallait l'aider, lui faire sortir la tête de l'eau, lui faire entrevoir de bonnes choses. Elle n'allait pas bien... Son comportement soulignait le tout. Lulla' était assez attristée d'avoir ce genre de vision. Elle l'aiderait. En plus, la jeune femme avait la tendance folle de se dénigrer, ce qui n'aidait pas non plus. C'était une femme extraordinaire. Mais ça elle ne le remarquait même pas.

- Oui elle a raison … Rach' tu ne vois même pas ton potentiel. Pense à nos folles soirées. Elle eut un petit rire imaginant la belle endiablée mettre le feu à la piste et attirer tous les regards voyeurs des hommes présents autour. Lullaby McIntyre fut juste choquée de la suite. On ne connaissait pas tant nos amis dans le fond. Et de plus, l'habit ne faisait absolument pas le moine. Sa tête changea d'expression. Elle ne savait que penser. Pourquoi ne l'avait-elle pas su avant ? Pourquoi cette jolie rousse arborait deux vies ? Pourquoi mentir ? Que faisait-elle ? Était-ce un plan ? Un mari ? Euh attends je ne suis plus moi. Tu n'es pas célibataire ? Je pensais vraiment que tu menais la même vie que toutes au club. C'est quand même préférable pour toi. Elle marqua une pause pour écouter attentivement la suite des révélations. Ah je comprends mieux. Tu as deux vies en quelques sortes ? Tu gères comment ? Elle but rapidement son verre. Et ben quelle soirée, que de révélations. Lullaby ne dirait rien de ce qu'elle savait sur son amie Rachel.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 19 Jan - 21:32

    Aslinn O'Donnell écoutait attentivement son amie et collègue. Cette dernière ne souhaitait pas se retrouver seule. Elle annonçait cette idée avec légèreté, elle avouait même sa plaisanterie. Mais un fond de vérité se faisait sentir malgré tout. L'irlandaise abandonna son sourire. Elle ne souhaitait pas perdre le contact avec la danseuse de formation. Elle espérait que cette réalité ne se produise pas. Ce n'était pas parce qu'elle arrêtait le travail pour Papi S, qu'elle s'amuserait à zapper les filles avec qui elle s'entendait bien. As' n'était pas toujours démonstrative mais elle restait attachée à la situation. La rousse ne rebondit pas sur les paroles de McIntyre. Elle préférait répondre aux questions de son interlocutrice, ne pas la contrarier inutilement.

    Non je ne m'y plais pas, c'est amusant un temps et après ce job devient lassant. Je te remercie ma belle ! As' se mit à sourire. J'y crois pour toi également, tes rêves vont enfin se réaliser.
    ______________


    Présentement, les deux femmes se trouvaient en compagnie de Rachel Andersen. La déprime de la brunette prenait de la place. Ses frustrations se lisaient plus sur son visage. O'Donnell visionnait le courage de la jeune femme lors de la prise d'otage à la banque. Rachel avait su coopérer avec l'autorité sublimée par la personne de Mia Mickealson. Elle s'était attelée à prévenir vaillamment ses camarades de l'arrivée de forces de l'ordre. Elle se mit en danger pour se charger d'observer l'état de la vieille dame agonisante, elle sauva Aslinn aussi. Andersen détenait un caractère aux facettes plurielles. Elle ne qualifiait pas cette femme sans fond. Aslinn s'était trompée. L'irlandaise constatait que la brune restait douée pour se laisser aller d'après ce que Lullaby clamait. Ce détail déclencha un sourire chez As' qui était ravie de l'entendre.

    Ce soir c'est l'occasion de le prouver Rachel ! O'Donnell se permettait plus de choses, elle sentait que la soirée signerait une nouvelle ère : celle de l'entente. Ce soir, il s'agissait aussi de faire plaisir à Lullaby. Cette bonne âme mettait du cœur à l'ouvrage pour que tout se déroule parfaitement bien. Ensuite, Aslinn décida de mettre tout à plat sur sa personne. Elle voulait instaurer un climat de confiance. Les deux femmes qui lui faisaient face possédaient des données différentes sur la même personne. Qu'allaient-elles penser ? Il fallait bien rétablir la vérité. Pour démarrer une bonne relation, la sincérité paraissait le meilleur moyen de se plier à cette mission. Lulla ne cachait pas son étonnement. Je suis navrée d'être restée discrète sur le sujet. Tu es mon amie et je n'aurai pas du agir ainsi. Elle ne quittait pas sa collègue des yeux. Je suis mariée depuis plus de deux ans. Je ne pense pas assumer une double vie... il a fallu que je gère nos soucis d'argent. J'ai juste accepté une offre pour sauver notre couple, j'ai une vie presque normale. Elle réussit à sourire légèrement. Puis, elle demanda à Rachel ce qu'elle effectuait dans son quotidien. Cela consiste en quoi ? As' désirait quelques précisions. Après cette réponse, elle irait commander d'autres verres.



HJ: Je me suis arrêtée un peu avant la réponse de Rachel pour permettre à la conversation d'avoir du fond, aussi pour que les deux amies puissent discuter dès qu'As' gérera les commandes.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Sam 25 Jan - 20:54

    On croyait connaître son entourage, et pourtant on ne savait rien d'eux. O'Donnell se dévoila, sous le poids des interrogations de sa collègue de travail. Rachel suivit la conversation, l'air absent. Mais son répit ne fut que de courte durée puisque l'irlandaise lui demanda plus de précision quant à son "travail". Le faisait-elle exprès ? Andersen dévisagea Aslinn, se rendant compte que la rousse était plus portée par une curiosité innocente que le désir de la percer à jour et d'en faire l'ennemi public n°1. Un soupir agita cependant l'anglaise qui se plia à l'interrogatoire de mauvaise grâce.

    Hum. Tu sais bien que je ne fais pas dans le... légal disons. Je m'occupe de mettre en relation deux personnes, souvent en en représentant une, afin de conclure à un contrat engageant les deux parties. Son explication n'était pas des plus claires, mais Rachel ne savait comment présenter son boulot du moment. Elle se définissait la plupart du temps comme un agent de liaison, et personne n'approfondissait en général. Une moue crispée fit office d'excuse. Je ne sais pas si tu y vois plus clair, mais au pire, c'est pas bien intéressant.

    Apparemment, la précision suffit à l'irlandais qui s'éloigna honorer la seconde tournée. Les deux amies se retrouvèrent alors seules. Rachel se détendit, moins soucieuse de faire bonne figure. L'envie de blâmer Lullaby pour son ingénieuse idée la titilla, mais consciente que ça ne les avancerait à rien, Andersen préféra signifier son inconfort d'un soupir accompagné d'un regard lourd de sous-entendus.

    Qu'est-ce que tu me réserves d'autre ce soir ? Sa moue pincée disparut au profit d'un sourire espiègle. L'anglaise bouscula de la main son amie avant d'ajouter : Sérieux, t'en manque pas une !

    Rachel se laissa tomber contre le dossier de sa chaise. Elle ne quitta pas la danseuse du regard, curieuse d'en savoir les desseins pour la soirée. Si la morosité semblait l'abandonner lentement, l'anglaise restait engourdie de mauvaise volonté. Cependant, quelque chose lui permettait de croire que les deux danseuses ne la laisseraient pas s'embourber dans cet état de lassitude.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 26 Jan - 1:00

Lullaby apprenait à connaître ses deux amies. Elle était très surprise. Elle ne les connaissait pas comme elle le pensait. C'était assez impressionnant de les entendre se livrer ainsi, ce n'était pas la vie de tout le monde... Elles avaient un gros vécu. La danseuse en apprenait plus sur elles maintenant que en un mois par exemple. C'était impressionnant en réalité. La brunette écoutait et se faisait petite. Elle ne répliquait pas et les laisser parler tranquillement. La femme continuait à emmagasiner des connaissances. Son visage se montrait tout à l'écoute.

- Pas grave … On doit cacher certaines choses pour se protéger. Ne t'excuse pas. On va dire que ça relevait de ta vie privée et que tu ne pouvais sortir cela comme ça. Je n'étais peut-être pas assez ton amie. Pas grave tu sais. C'est marrant comme j'en apprends plus là maintenant que depuis que je te connais. J'avoue être un peu étonnée de ce qu'est ta vie. C'est dur quand même. Tu arrives à gérer ? Deux ans de mariage, c'est beau. Félicitation et qui est l'heureux élu ? Il fait quoi exactement ? Faudra que tu me le présentes du moins en « biographie ». Il ne se montre peut-être pas en vrai. Il arrive à te laisser dans cet univers ? La belle comprenait mieux pourquoi son amie faisait ce métier. Question d'argent, tout ça pour son couple. Son mari n'avait-il pas honte ? Il devrait la remercier car il la jetait dans la cage aux lions... Leur couple allait-il si mal ? C'était assez incroyable qu'il ose offrir sa femme pour de la tune. Il n'avait donc pas de valeur ? Il a osé ? Pas mal les filles dis donc ! As' s'en alla pour payer sa deuxième tournée. Lullaby ne manqua pas de préciser que la prochaine était pour elle. Les filles en profitaient bien. McIntyre se retrouvait seule avec une amie qu'elle appréciait tellement fort. Moh ma belle je ne l'ai pas calculé ça. Je voulais te détendre avec une personne en plus pour que tu ris plus encore. Ouais j'en manque pas une. N'empêche j'en apprends du coup. Ça va toi ? Sincèrement ? L'attitude de la belle inquiéta la danseuse.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Lun 27 Jan - 21:42

    Lullaby McIntyre se montrait très compréhensive. Aslinn ne lui avait pas avoué toute la vérité sur elle, sur sa vie. En même temps, la brunette ne lui demandait pas souvent des comptes. Présentement, la rouquine usait de mensonges car elle ne pouvait pas tout avouer. Son mari était quand-même un fournisseur de drogue ! Il fallait toujours conserver son jardin secret dans de telles circonstances. Impossible de faire confiance à tout le monde. Les mentalités restaient souvent pourries par des mœurs légères et les vraies valeurs n'existaient plus. Partager revenait parfois à se jeter dans les bras du loup féroce. Lullaby défendait sa collègue. A croire que certaines personnes possédaient encore la lucidité de leur côté, sans être corrompues par l'ambiance générale. La danseuse clamait son étonnement quant à la situation de son amie, si elle savait l'intégralité des faits... elle ne serait pas déçue... !

    Merci pour ta compréhension, je ne savais pas comment amener le sujet. Les filles sont toutes présentes pour les mêmes motifs, tu les connais tous aussi bien que moi... . Je n'allais pas me ramener en disant « alors je suis mariée, j'ai juste besoin d'un peu d'argent et après je repars », les filles n'auraient pas bien réagi. Mais toi tu es différente, je te l'avais dit, tu vaux bien mieux qu'elles, que toute cette situation ! La suite la fit sourire. McIntyre s'intéressait carrément à l'existence de la rousse, dans les moindres détails. Elle ne faisait pas semblant ! As' ne souhaitait réellement pas la perdre comme pote, si elle pouvait l'aider... . Merci ! Il s'appelle Scott, c'est un scientifique, il a un labo de chimie, il donne des cours à la fac ce genre de choses. Je te le présenterai un jour, pas de soucis ! Tu es adorable. Elle marqua une légère pause, gênée par la suivante interrogation. Ce n'est pas facile pour nous deux mais oui, il l'accepte et il fait avec, tout comme moi. En amour, il faut parfois se sacrifier. Ensuite, la conversation amena la belle Rachel sur le devant de l'affiche. Cette dernière observait l'irlandaise avec un drôle de regard, sûrement choquée ou ennuyée que la jeune femme se focalise sur ses activités professionnelles. Autant construire quelque chose que de passer son temps à se repousser. La brunette répliqua avec sincérité, Aslinn apprécia ce constat. Je comprends, tu dois rencontrer beaucoup de monde ! Tu me diras comment ce métier t'a attiré à mon retour. La passionnée de chimie lui fit un clin d'oeil, heureuse d'en apprendre plus. La tendance s'inversait et les rapports devenaient meilleurs. Aslinn se dirigea jusqu'au bar. Elle commanda la même chose pour chacune. Elle aperçut ses camarades qui discutaient au loin. Elle leur laissa un peu de répits avant de revenir sept minutes plus tard. Tenez les filles ! Alors Rachel, je n'ai pas oublié notre discussion... tu as travaillé autre part avant ce choix particulier de carrière ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Mar 4 Fév - 22:13

    Si ça allait ?! Rachel se retint de recracher son whisky à la tronche de la danseuse. Non, ça n'allait pas ; et elle en avait marre de devoir répondre à cette question creuse. Cependant, la nonchalance de McIntyre dédramatisait la situation. Andersen se détendit, se permettant un énième soupir agacé.

    Chais pas. En ce moment c'est pas ça. Cette prise d'otage m'a foutu un coup. De vieilles choses pensées enfouies sont ressorties. Mais ça va le faire... L'anglaise marqua une pause, plongeant son regard dans celui de son amie. Faut bien, hein...?!

    Plus convaincue, tu meurs ! Consciente de sa lassitude, Andersen préféra se taire. Dès qu'elle ouvrait la bouche, un flot amer se déversait, engluant tout optimisme dans un négativisme capricieux et tenace. Une femme enceinte aux prises avec ses hormones serait plus agréable...

    Silencieuse, Rachel repensa à O'Donnell qui s'était d'ailleurs absentée. L'irlandaise donnait son corps à la science, littéralement : pour subvenir aux besoins de son mari, Aslinn vendait ses charmes. Un élan d'empathie atténua l'amertume de la jeune femme. Un point commun unissait les trois femmes : le sacrifice de soi. Aslinn, victime d'un odieux chantage, avait abandonné la chimie pour aider sa crapule de mari ; Lullaby devait se plier aux quatre volontés d'un vieux pervers si elle espérait pouvoir rester ne vie ; et elle-même n'était plus qu'une ombre, vidée et déshumanisée. Le prix de sa vie actuelle lui coutait son identité.

    Tout sourire, Aslinn revint, les mains chargées et la bouche remplie de questions. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Rachel dévisagea la jeune rousse, n'y décelant aucune mauvaise intention, juste une curiosité innocente. O'Donnell voulait faire connaissance. Pourquoi pas... ?

    Bah, des petits-boulots. Mais je me suis assez rapidement orientée dans ce choix de carrière. Disons que j'ai du gravier les échelons. Et que ce fut ingrat. Les lèvres pincées, Andersen se revit faire ses preuves à l'épreuve de son corps défendant. Elle n'avait jamais aimé ces marchés qui se concluaient sur des arguments plus charnels que professionnels. C'était peut-être pour cela qu'elle compatissait au sort de la jeune irlandaise. Et comment tu vis cette situation Aslinn ? Car ce ne doit pas être facile de changer de voie ainsi, contrainte et forcée. Peut-être allait-elle un peu trop loin dans son interprétation, mais l'attitude et les mots de la jeune femme marquaient bien l'aspect aversif de ce sacrifice fait par amour. Rachel eut un regard pour Lullaby. Elle savait que son amie détestait son actuelle situation, mais qu'elle n'avait pas le choix : sa vie en dépendait. Un profond sentiment de révolte l'anima soudain.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Mer 5 Fév - 18:40

Il était vrai que les révélations de la rousse restaient surprenantes pour la brunette qui ne pensait absolument pas cela de son amie. Lullaby ne l'avait pas vu venir bien sur mais elle ne jugeait pas et comprenait tout à fait. Son étonnement était présent, on pouvait le lire clairement. Elle n'avait pas une vie ordinaire du tout. C'était un être courageux en tout cas. C'était certain ! Pourquoi ce chemin ? C'était ainsi, elle avait pris sa vie en main et elle avait fait ses choix avec Scott son mari. Comment avait-il pu la laisser dans ce calvaire pour subvenir à leur besoins financiers ? Il avait eu une drôle de solution ... En tout cas la vie de As' était double : entre vie de débauche et vie de scientifique. C'était très très atypique.

- De rien. Je comprends tout à fait tu sais. C'est un truc qu'on ne dit pas comme ça et y en a qui aurait dit certaines choses, ou qui t'aurait condamné. C'est mieux pour rester discrète aussi. C'est plus facile de dire comme toutes, puis ça ne se dit pas à tous en fait … Je peux comprendre qu'en me parlant tu ne m'as pas dit ça. C'est pas comme ça qu'on le lâche. Le compliment de la jeune femme ne manqua pas de la toucher. Merci. Je ne suis pas mieux qu'elles tu sais … Mais merci. Elle enchaîna. Scott. Et ben pas mal. Il a un bon métier. C'est ça qui vous a rapproché la science ? J'te remercie. Hâte de voir celui qui fait battre ton cœur alors. J'espère que tu es heureuse. Il a carrément un labo ? Elle acquiesça. Moauis mais parfois ça demande de grand sacrifice. T'en as du courage. Vous êtes beaux.

La brunette laissa ses amies parler entre elle et ne se manifesta pas. Quand Aslinn s'en alla chercher à boire, la danseuse s'enquit de parler à Rachel. Elle lui demanda maladroitement de ses nouvelles en insistant sur son mental mais ce n'était certainement bienvenue. C'était la manière de la jeune femme de décoincer le truc disons.

- Normal … C'est pas franchement rassurant puis c'est choquant. Tu as du euh … enfin heureusement que tu es là. Je ne sais pas comment ça s'est déroulé mais sache que je suis avec toi. C'est pas rien … Elle acquiesça sans être d'accord forcément. Merci As'. La belle revint avec de quoi ravoir les deux filles. La brune regarda ses amies parler mais n'écouta que d'une oreille. Elle ne se sentait pas dans la conversation et elle préférait les respecter. Elle admira la salle tranquillement, tout en buvant son verre.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Mer 5 Fév - 23:39

    Lullaby McIntyre affichait une compréhension face aux vérités qu'exposait son amie sur sa propre vie. Aslinn O'Donnell dissimulait tant de choses au quotidien. Présentement, elle était même obligée d'édulcorer sa propre situation pour ne pas mettre en danger son mari, aussi afin de passer pour Madame Tout le Monde. Il était de rigueur de se demander si Lulla agissait ainsi pour faire plaisir à la rousse car qui pouvait admettre un tel sacrifice ? Il y avait des tas d'autres boulots sur terre, pourquoi stripteaseuse ? Bref, l'irlandaise restait ravie qu'on ne lui demande pas plus d'explications. McIntyre admettait les cachotteries de sa collègue. L'anonymat lui valait plus de bons points qu'autre chose. Même si elle ne devait rien aux filles, aussi parce qu'elle avait Papi S comme contact amical, la belle ne pouvait tout de même pas s'exposer de manière gratuite. Il fallait qu'elle se protège de l'avis des autres mais elle optait pour cette stratégie par respect également. La plupart des nanas n'avaient pas demandé à travailler dans ce lieu de débauche, elles ne possédaient aucuns privilèges, alors inutile de leur rappeler leur misère. La jeune femme s'en irait bientôt. Contrairement aux autres danseuses, As' connaissait une fin de contrat assurée. La passionnée de chimie ne pouvait que sourire à l'entente des bonnes paroles de son amie. Cette dernière se définissait comme ses camarades. Or, elle avait tord.

    Ne dis pas cela, tu es une femme intelligente, lucide et carrément plus respectable que les autres, tu as connu une instruction, la plupart des filles ne parlent pas notre langue ou elles sont sans volonté et vides. Je ne dis pas cela pour les critiquer gratuitement... en les côtoyant, j'observe leur peu de jugeote. Par la suite, la brunette posa des questions plus intimes à l'irlandaise. Oui voilà, Scott était mon prof à la fac. Je pense que quelque part nos destins étaient liés. Tout sourire, elle répondit aux suivantes interrogations : oui il a son laboratoire. Je l'aide dès que j'en ai l'occasion. Ensuite, la jeune femme fut émue par les compliments qu'avançait Lullaby. Merci ! On fait tous du mieux que l'on peut, on n'a aucuns mérites Scott et moi : on est deux... . On n'a de quoi s'entraider contrairement aux personnes qui se débrouillent seules. Puis, As' laissa ses partenaires afin de chercher une nouvelle tournée. C'était le moment pour les deux femmes, Lullaby et Rachel, de discuter entre elles comme elles devaient en avoir l'habitude. En revenant, Aslinn fut remerciée par Lulla, toujours très avenante. Elle répondit par un énième sourire. O'Donnell choisit de poursuivre sa discussion avec Rachel qu'elle découvrait. Pourquoi l'illégalité ? Tu en as bavé je suppose... elles se ressemblaient. Les interrogations devenaient de plus en plus incisives. Or, les intentions ne demeuraient pas mauvaises. Les deux femmes faisaient connaissance. Elles détenaient juste des caractères bien à elle et une façon de parler plutôt dures mais ce chemin les amenait à la réussite. Je sais que je vais bientôt quitter ce monde. Elle n'en dit pas plus. J'espère que vous avez soif les filles, on n'a bien été servies !
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 9 Fév - 17:38

    Une certaine cohésion s'était installée, fondée sur le sentiment commun d'une révolte : aucune d'entre elles ne se sentaient réellement à sa place, mais la vie faisait qu'elles y étaient assignées. Si Aslinn affichait une détermination quelque peu audacieuse, Lullaby semblait plus abattue et résolue. Rachel posa une main bienveillante sur l'avant-bras de son amie, et d'un regard plein d'une empathie naturelle, lui assura son soutien indéfectible. Andersen avait beau avoir un caractère de merde, mais sous ses traits égoïstes, elle pouvait être une amie de qualité. Du moins, l'espérait-elle.

    O'Donnell poursuivit la conversation, décidément très intriguée par la découverte de la vie de l'anglaise. Cette dernière ne comprenait pas bien pourquoi elle animait autant de curiosité chez la rousse, mais elle accepta de bon gré de jouer le jeu des questions-réponses.

    Si j'en ai bavé ? Ce n'est pas une excuse. Disons que je n'ai pas été élevée dans une famille très à cheval sur les lois. Les règles de conduite que j'adopte sont celles que je me suis créée. J'aime à croire que je suis quelqu'un d'intègre, même si je ne suis pas bien sous tout rapport. La loi n'est qu'un contrat social aliénant et derrière lesquels la plupart des gens se cachent, incapables d'avoir leur propre lignée de conduite. Je ne dis pas que je suis au dessus d'eux, attention. Je dis juste que je vois les choses autrement, et je m'en tape que ça plaise ou non. Rachel se surprit d'une telle volubilité. Malgré elle, elle se détendait. L'alcool devait aider, mais Aslinn opérait avec brio son coup de maître : passer la résistance réputée inébranlable de l'anglaise. Je ne parlerai donc pas en terme de légalité ou d'illégalité, mais en terme de choix de vie, indépendamment du contrat social établi sur des principes moraux et non éthiques.L'anglaise marqua une pause avant d'ajouter dans un rire : Sérieux, je vais me lancer dans la politique !

    Contre toute attente, Rachel commença à apprécier O'Donnell et sa curiosité désintéressée. Elle s'en voulut même de l'avoir jugé aussi vite et aussi négativement. Bien que ça lui arrachait la gueule, Andersen lui concéda :

    Je t'ai jugé trop vite Aslinn. Je pense que les circonstances étaient atténuantes mais ça n'excuse pas tout. J'ai eu beau rager, finalement ta présence n'est pas une si mauvaise chose... C'était ma remise en cause de l'année : ne m'en demandez pas d'autres ! Allez, à nous !

    Rachel leva son verre et trinqua avec ses deux comparses pour la soirée. Les bases avaient été posées, et les malentendus dissipés : la soirée pouvait commencer !
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Lun 17 Fév - 1:06

Aslinn rassurait beaucoup la brunette qui se sentait réduite à un genre bien trop rempli de bassesse. Elle était tellement associée à ces nanas vides et dévergondées, qu'elle commençait à douter d'elle même, de qui elle était. Ça en arrivait à ça maintenant. Elle changeait aussi et elle s'accoutumait à devoir faire des choses que jamais elle n'aurait aimé faire avant … Enfin son univers se modifiait et pour supporter cette vie, elle n'avait qu'un seul choix s'y habituer. La brune avait honte.

- Merci, tu crois ? La danseuse releva la tête. C'est sur que les institutions je connais. Elle sourit pensant à sa vie d'avant, à la rigueur, à ce qu'elle avait pu connaître. Tu as raison à propos d'elles. C'est même triste et désolant. Elles méritent mieux elles aussi. Bon après y en a qui rêve de cette vie et ça c'est étrange et ce genre de personne ne m'attriste même pas. C'est pitoyable. Ce que j'aime pas c'est de devoir me réduire à ça ... As' et son mari était fait pour être ensemble, une évidence. C'était beau d'entendre la rousse le clamer. Lulla' resta émerveillée. Certainement. C'est si beau. Fais attention à toi et tente d'arrêter vite tout ça alors. Vous devriez rester dans votre monde, tranquilles. Ne pas vous mêlez de ce genre d'univers. Elle dit un « de rien » de voix basse. C'était pensé.

Lullaby apprenait énormément sur ses amies. Elle ne savait pas l'enfance que Rachel avait subit. Elle avait eu une éducation assez légère apparemment. Voilà peut-être le pourquoi de ce caractère de feu. Elle s'était faite seule et elle avait du bien souffrir. Lullaby McIntyre admirait beaucoup son amie Rach'. Elle la regardait ébahie. La brune restait attentive sans trop parler lors de cet instant d'échange entre les deux. Elle respectait leur conversation. Quelques phrases volaient et les filles trinquèrent à trois ensuite. As' et la hors la loi avait l'air de se réconcilier. C'était vraiment sympa. La femme sentait l'alcool parcourir ses veines. Elle avait un teint rougeâtre.

- Oula bientôt je vais monter sur la table les filles. Elle rit. Non mais j'ai bu un peu vite alors riez pas.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 23 Fév - 2:21

    Avec Lullaby McIntyre, Aslinn passait son temps à la rassurer. Elle voyait en elle un potentiel fou. Cette femme dansait merveilleusement bien. Elle possédait une formation derrière elle. La brunette pourrait certainement percer dans ce monde. Assurément, elle aurait toutes les portes ouvertes face à elle. On sentait qu'il s'agissait de son domaine et qu'elle maîtrisait. Malheureusement, le job chez Papi.S ne lui permettait pas de mettre en valeur ses talents. Les chorégraphies dans la club restaient répétitives, vulgaires, non artistiques. O'Donnell demeurait convaincue : sa collègue valait mieux. Puis, Lulla se caractérisait par une lucidité malgré tout, elle ne se laissait pas attirer par les profondeurs de l'enfer. Elle échappait aux flammes pour tenter de s'élever. On lui barrait la route. De source sûre, As' savait que Lullaby aspirait à un autre destin et qu'elle le suivrait. Personne ne lui donnait les bonnes cartes. L'irlandaise pensait que leur rencontre n'était pas due au hasard, il fallait qu'elle soutienne cette âme pour sûrement laver la sienne.

    Tu as raison de te mettre à part des filles. Elle se racla la gorge, timide, avant de proposer : ça te dirait que je t'aide ? Si tu le souhaites, je vais parler avec Papi.S. Si cette action ne fonctionne pas, on agira. Tu es d'accord ?

    Un plan se dessinait dans la tête de la rousse. Elle espérait sincèrement que Lulla obtienne la possibilité de voir autre chose et qu'elle réalise ses rêves. Elle méritait meilleur sort ! Elle n'en parla pas de suite pour éviter d'effrayer ses interlocutrices mais aussi pour changer de sujet afin que Rachel se sente intégrer à la conversation. Pour cela, elle se contenta de sourire à l'entente des conseils de McIntyre et de répondre sommairement : c'est gentil, merci. Par la suite, elle était emmenée à partager avec Andersen. Rencontrer des nouvelles personnes possédait du bon. Cette entreprise apportait un vent frais sur un horizon chargé de nuages encombrants. Puis, Rachel se livrait assez facilement au final. Elle suivait la vague amenée par ses camarades. La grande brune était tellement plus attachante et attendrissante quand elle usait d'authenticité. Son discours poussait ses interlocutrices à mieux la comprendre. Aslinn appréciait l'instant et elle affichait une grande attention. L’alcool baignait aussi ces échanges.

    Je vois, tu t'es créée ton personnage et tu te fous de l'avis des autres, c'est cela la maturité. C'est appréciable ! Cela ne doit pas toujours plaire..., cette famille sévère en pense quoi ? Elle sourit. En tout cas, c'est cela la vie : être la personne que l'on veut être. Parfois nos intentions sont brouillées par des pairs, elle fixa Lulla puis elle revint à Rachel, par des soucis, mais l'important reste le pouvoir de décisions et les éléments qui nous plaisent dans la vie ou ceux qui nous aident à avancer comme la confiance. Elle marqua une légère pause pour réfléchir à ses prochaines paroles : Un choix de vie assumé pour ta part et un caractère affirmé. On peut trinquer à cela. Ensuite, la brunette jugea l'irlandaise, et contre toute attente elle se montra gentille. Ces phrases touchèrent Aslinn. Merci Rachel, je te retourne la chose, à nous alors ! Elle trinquèrent en riant, Lulla affichait une décontraction que As' ne lui connaissait pas. De coutume, la danseuse travaillait et soulignait juste son malaise. Ce n'est pas grave, je vous raccompagnerai les filles. Mais Rachel tu vas tenir la coup avec tout ce que tu t'es enchaînée ? Car je suppose que tu ne nous as pas attendu, dit-elle sur le ton de la légèreté. Elle accompagna son geste d'un clin d'oeil complice.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 23 Fév - 18:02

    Pourtant pas très volubile quand il s'agissait de parler de soi, Andersen se dévoilait lentement mais surement. D'une certaine manière, cela lui faisait du bien. Elle savait pertinemment qu'elle donnait l'impression d'une connasse revêche et sure d'elle. Ainsi s'humaniser aux yeux de son amie et d'une inconnue qui l'était de moins en moins la rassurait quant à ce qu'elle était et désirait être. Retranchée derrière une carapace, l'anglaise se protégeait d'un monde hostile et jugeant. Au fond, elle n'acceptait pas sa condition, ni son enfance, et le mépris était devenue sa seule arme pour annihiler cette vie qui ne lui convenait pas vraiment. Rachel avait toujours eu l'espoir débile de mériter mieux. Elle avait été prédisposée à une vie dans la misère et l'illégalité. Elle ne connaissait que ça de toute manière.
    Aslinn essaya de la soutenir du mieux qu'elle pouvait. L'anglaise en fut presque touchée. La forteresse dans laquelle elle s'était planquée était devenue imperméable à la bienveillance. Ce n'était qu'une arme déguisée pour atteindre au plus profond de chacun la sensibilité de l'âme. Avec un sourire un peu triste, la jeune femme conclut qu'elle était un véritable bunker. Voilà quel était le personnage qu'elle s'était créée.

    Les trois amies trinquèrent. L'atmosphère s'était détendue. Peut-être un peu trop pour Lullaby qui les menaça sous revers d'humour de monter sur la table. La brune détenait en effet un regard quelque peu évaporé. Rachel poussa gentiment son amie histoire de l'enfoncer encore un peu plus.

    T'es pas sortable, sérieux !

    Aslinn se permit de rappeler Rachel à la réalité. Il était vrai que l'anglaise n'avait pas eu la main morte sur sa consommation. Mais paradoxalement, elle se sentait de plus en plus vivante et lucide à chacune de ses gorgées. Andersen haussa les épaules, un air faussement innocent affiché sur le visage.

    Ne t'en fais pas, j'en ai vu d'autres... Je vais passer pour l'alcoolo' du coin mais il est vrai que j'ai développé une résistance à l'alcool dont j'aime me gargariser.

    Bien que son rapport à l'alcool ne fut pas très sain, Rachel évitait d'en faire cas. Elle niait toute dépendance, et y croyait sincèrement. Et malgré elle, l'alcool était le mal de sa famille. Certains parlaient d'hérédité, histoire d'y cacher leurs faiblesses narcissiques et leur souffrance identitaire. Pour Rachel, ce n'était pas un moyen d'automédication mais plutôt une manière de faire sauter les murs de sa forteresse imprenable sinon. C'était le seul moyen de taire son souci pathologique de contrôle et d'emprise sur son monde.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Lun 24 Fév - 15:43

Lullaby répondit à son amie qu'elle préférait se mettre à part car déjà ce genre de comportement ne lui ressemblait pas. Elle se sentait loin de ses filles, très à part. Puis elle n'aimait pas leur style, leur fréquentations, leur genre. Bien sur, la brunette ne se disait pas au dessus ou autre mais elle n'avait pas la même manière de penser, d'agir etc … Lulla' n'avait pas cette éducation non plus. La jeune femme fit un « oui » timide de la tête. Elle n'était assez forte pour s'en sortir seule malheureusement mais si Aslinn se mettait en danger, elle lui dirait de tout arrêter. C'était un oui à condition que la rousse n'ai aucun soucis. Papy S lui répondrait-elle ? Comment agirait-il ? La menacerait-elle ou autre ? C'était un essai à tenter. Il fallait explorer cette piste. As' était incroyable. La danseuse était très émue de ce geste. La discussion entre ses deux copines était écoutée mais la brune restait discrète respectant cet échange entre les deux. Elle en apprenait bien plus.

- Oh ça va hein Rachel, ça va. La belle rit. Elle savait que son amie la taquinait. Elle fendit l'air avec sa main, ne sachant viser Andersen. Elle l'aurait tapoté mais impossible. La gestion de l'espace était peu claire. Heureusement, elle n'était qu''éméchée. Son regard était brillant. Dans sa tête ça vacillait. Ses yeux ne maintenaient pas un point précis très longtemps. Elle avait bu un ou deux verres au boulot mais ça avait du faire un effet additionnel. La brunette serait saoule d'ici peu si elle continuait. Merci mais avant ça profitons les filles. C'est vrai ça Rachel, ça va ? Tu vas tenir ? Tu vas être pire que moi. Elle rit de plus belle. La femme dit avoir l'habitude, sans être une alcoolique bien sur mais elle avait un taux de résistance plus élevé.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Jeu 27 Fév - 16:47


    Rachel Andersen balaya les interrogations de la rousse comme si de rien n'était. Elle avait effectué un énorme effort, personne pouvait lui en vouloir de s'arrêter en si bon chemin. L'irlandaise découvrit une sensibilité inespérée chez son interlocutrice. Ce détail la rendait plus attachante. Aslinn restait contente d'avoir partagé avec cette inconnue au départ. Aussi, elle avait bien discuté avec sa collègue. Lullaby semblait perdue. Elle n'était pas à sa place dans le club, elle ne s'y sentait pas bien. En même temps, elle n'avait jamais demandé à travailler là-bas. O'Donnell lui proposa son aide. Elle élabora un plan dans sa tête. La jeune femme se mettait en danger. Or, elle demeurait attristé par le parcours de la brune qui ne méritait pas son sort. As' était prête à héberger la danseuse de formation chez elle. Sa stratégie la mettait elle aussi dans une position inconfortable. Tout d'abord, elle se ferait peut-être un ennemi qui valait mieux posséder en ami. La femme de Scott en était bien consciente. Or, elle ne se gênerait pas. Son mari ne la soutiendrait peut-être pas mais il n'aurait pas son mot à dire. De plus, il faudrait protéger le secret de ce dernier. Aslinn savait qu'elle serait au moins réaliser une chose pour en perdre une autre : les activités de son mari resteraient cachées sans soucis mais pour sûr, elle perdrait son amitié intéressée avec Papi S. La jeune femme n'en avait que faire, si elle pouvait sauver une vie, le jeu en valait la chandelle. Présentement, les filles se souciaient d'un élément moins sérieux que cela : le fait de finir raide après la prise de plusieurs verres contenant du liquide alcoolisé. McIntyre détenait une peur : celle de faire n'importe quoi, de ne plus se contrôler. Rachel se moquait de la belle gentiment. As' préférait en rire. Pourtant, l'alcool qualifiait un danger si sa consommation excédait une certaine limite et si personne ne possédait la faculté de reconduire les autres dans de bonnes conditions. O'Donnell se proposa pour raccompagner les autres. Elle avait bu que deux verres, du whisky certes, mais l'habitude la rendait apte à supporter plus que la dose minimale. Elle devrait certainement arrêter de boire et elle le ferait après la tournée de Lulla pour ne pas la vexer. Peut-être l'avait-elle oublié, s'il s'agissait de ce cas de figure, tant mieux ! Aslinn s'inquiéta pour l'état de Rachel qui enchaînait les verres. Or comme elle serait là pour la raccompagner, elle stoppa vite fait ses « peurs ». Puis, Andersen la rassura : elle tenait bien l'alcool. Détenait-elle des problèmes avec ce médium ? Il ne fallait peut-être pas l'encourager. Or, ce soir il était question d'arrêter de penser au braquage, et que Rachel s'évade surtout. Ses camarades se trouvaient près d'elle pour la soutenir. Enfin... c'était rapidement annoncé concernant McIntyre qui arborait cet air éméché. Ses gestes restaient flous, peu fluides, vagues. Les effets de la boisson s’attaquaient à elle. As' rit en même temps qu'elle et elle la laissa interroger Rachel encore une fois. Elle posa les mêmes questions que l'irlandaise comme pour s'assurer de la véracité des propos de Rachel, s'en était tordant, on aurait dit que toutes informations étaient passées à la trappe. La rousse se leva pour rejoindre les toilettes sans prévenir, elle préférait laisser les filles à deux quelques instants. Elle se regarda quelques secondes dans le miroir. Elle y décela la clarté d'esprit et une certaine lucidité. Les propos de Griffin lui montaient à la tête. Elle choisit de se rafraîchir le visage avec un peu d'eau et de remaquiller correctement ses yeux. Elle revint dans la salle principale sans retrouver la table où elle était posée avec ses camarades, avaient-elles bougé ? Étaient-elles parties ? Que faisaient-elles ? As' perdait-elle la tête ? Ou avait-elle juste oublié l'emplacement de leur table ? Ce qui demeurait certain, c'était le fait qu'elle n'était pas saoule et en pleine possession de ses moyens, donc les filles lui avaient peut-être joué un mauvais tour.



HJ: j'espère que la fin est convenable pour vous, j'ai induis un peu de suspens xd Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Jeu 6 Mar - 22:19

    Rachel balaya les doutes et inquiétudes de ses deux comparses d'un sourire assuré. Bien que l'anglaise avait tendance à user et abuser de déni concernant ses faiblesses, elle connaissait très bien sa résistance à l'alcool, et si elle les assurait de sa lucidité, c'était qu'elle demeurait tout à fait perspicace.

    Ne vous inquiétez pas : je sais où m'arrêter. Et puis, au dire, j'en ai vu d'autres !

    Andersen leva sur ces mots son verre et le finit cul-sec. Peut-être bien qu'elle jouait avec le feu, mais quel mal y avait-il à décrocher un peu ? L'angoisse latente et constante qui l'habitait se taisait progressivement, laissant place à un silence creux mais reposant.

    Sans prévenir, Aslinn quitta la table. Rachel suivit la jeune ferme du regard avant de questionner Lullaby d'un haussement d'épaule. La danseuse n'était plus de première fraîcheur et conservait sur ses lèvres maquillées un sourire idiot au possible.

    Franchement Lulla', t'es...

    Coupée dans son élan, Rachel sentit la veste accrochée à son dossier se dérober dans son dos. Croyant l'avoir fait tomber, l'anglaise se retourna juste à temps pour apercevoir un petit con partir en courant avec.

    Bordel de mer... !

    Andersen se leva en un bond et partit à la poursuite du type. La jeune femme se fraya un passage étonnamment facilement à travers la foule. Cette petite course-poursuite la conduisit dehors. Or, au bout de deux mètres sur le trottoir, son talon gauche sauta. Rachel tomba à quatre pattes. Complètement submergée par une fureur noire désinhibée par l'alcool, l'anglaise se remit sur pied, bancale, et balança sa chaussure cassée en direction du petit con qui venait de lui piquer sa veste en cuir. A sa grande surprise, l'écart qui les séparait fut suffisamment réduit pour que la godasse vienne heurter de dos du type. Surpris, celui-ci ralentit. Rachel saisit l'occasion et en deux-trois foulées, se jeta dessus. Elle réussit à arracher le cuir des mains du mec... qui n'avait pas plus de seize ans. L'anglaise le dévisagea avec mépris.

    Dégage, et vite !

    Le gamin ne se fit pas prier.

    A genoux, Rachel sentit l'adrénaline gentiment l'abandonner. Engourdie par l'alcool, la jeune femme resta ainsi quelques longues secondes, le souffle court, et l'envie de gerber pressante. Finalement, elle se releva, le cœur au bord des lèvres. Elle perdit l'équilibre, un talon plus haut que l'autre. Rachel se rattrapa aux bras d'un type qui passait bien heureusement à ce moment-là. Elle s'excusa d'un sourire piteux.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach'] Dim 9 Mar - 18:04

C'était bon Rachel tiendrait le coup. Elle savait gérer tout ça. Les deux amies de la brune était en paix avec cette idée du coup. Lullaby était rassurée pour elle car elle avait peur qu'elle fasse une sorte de coma éthylique. Certains arrivaient vite à ce stade alors pourquoi pas elle. Sait-on jamais... C'était incroyable quand même car elle avait forcé sur l'alcool. Quelle tenace ! McIntyre était impressionnée. Elle n'avait pas cette grande faculté.

En effet, la brunette riait, elle, bêtement et à petite voix pour rien. Elle était dans un état assez parallèle disons. Sa tête flottait dans l'ailleurs. Elle était un peu hébétée avec cette substance avalée. C'était assez rigolo à constater quand même. La jeune femme avait un peu de mal avec les mélanges. Elle le sentirait du lendemain. Elle ne tenait pas aussi bien et Rach' ne manqua pas de le lui signaler avec une phrase non terminée. Ça arrivait. Qu'allait-elle dire encore ? 

Lulla' ne comprenait pas mais son amie c'était évanouie dans la foule. Elle était partie si vite ... La danseuse n'avait rien eu le temps de voir. Que se passait-il ? Elle ne savait que faire. Ses deux copines avaient fuit. Elles reviendraient certainement. Pendant ce temps, elle demeurait seule. Elle choisit de commander un verre de plus en attendant leur retour. Puis, elle leur en paierait un. Mauvaise idée vu son état second. Elle le but très vite pourtant ...

Ensuite, la danseuse finit par danser un peu sur la piste aménagée à cet effet. Elle profitait de l'ambiance. Ses amies riraient de la voir comme ça mais elles n'étaient pas là. Elle parlait même à des gens présents avec elle. C'était sympathique. Lulla' avait envie que les deux reviennent pour s'amuser avec elles et pas seule mais elles ne revenaient pas. McIntyre scrutait la table de temps en temps.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: I want to help you [As' & Rach']

Revenir en haut Aller en bas
 

I want to help you [As' & Rach']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: