.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Temptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Temptation Ven 17 Jan - 22:35

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Il était tard. Dehors, le gèle s'installait doucement. Il faisait froid. Cela ne dérangeait pas les deux amis qui se mirent à fumer leur cigarette au contact de ce monstre mordant que représentait le temps glacial. Sur l'instant, Aslinn proposa de prendre le volant. Elle avait confiance en son interlocuteur mais elle prenait en compte son état actuel. Il demeurait alcoolisé. Il possédait encore une lucidité. Mais, il valait mieux être prudent que jouer les inconscients.

Je ne t'oblige pas.
Elle sourit. Faisons ainsi.

La jeune femme voyait d'un très bon œil le comportement d'Aaron. Déjà, il ne la froissait pas gratuitement. De plus, il misait sur la raison. Il se montrait responsable. As' affichait une prudence remarquable. La rouquine avait également bu, moins que Ron. L'irlandaise supportait bien l'alcool, surtout celui qu'elle affectionnait. Après leur moment de plaisir passé à l'extérieur en compagnie d'un élément nocif pour la santé, les deux jeunes gens se dirigèrent vers la véhicule. En le fixant, O'Donnell n’envisageait plus de conduire celui qui l'avait si gentiment cherché à son travail. La galanterie restait appréciable. Alors, elle répondit positivement au regard du musicien. En conclusion, il allait prendre le volant. Dans le fond, Redfiel connaissait parfaitement sa voiture, son fonctionnement, il pouvait tout à fait gérer. Sur la route le trajet se déroula parfaitement bien. Pas un flic. Pas un chat même, à croire que les habitants de Gotham s'était concertés pour laisser le passage libre. Le silence pesant du dehors rejoignait celui des anciens amoureux. Une atmosphère presque chaotique gueulait son désarroi. Heureusement, cette ambiance ne pesait pas sur le moral des jeunes gens. Le balade s'écourta rapidement. En effet, le climat ne donnait pas envie de s'aventurer, à pied ou en voiture, dans les rues sombres de la ville. Pour la première fois, Aslinn présentait son quotidien à Aaron. Elle ne craignait pas ce moment, elle se sentait à l'aise. Ils arrivèrent au domicile de l'irlandaise. Ce dernier respirait la propreté, et le luxe. Le couple ne vivait pas au dessus de leurs moyens. Bien au contraire, ils n'investissaient pas prétentieusement des matériaux chers pour se vanter, ils privilégiaient leurs propres goûts. En sortant de la voiture de Red, Aslinn s'affairait à chercher ses clés. Cette entreprise dura quelques secondes, en même temps elle marchait.

Prêt ? Elle ouvrit la porte d'entrée en invitant son interlocuteur. Fais comme chez toi.

O'Donnell ne se sentait pas coupable de recevoir le « concurrent » de son mari. Scott était complètement jaloux du guitariste. Présentement, s'il avait fait acte de présence, il remarquerait qu'il détenait de quoi s'inquiéter. Le charme des « vieilles » années paraissaient reprendre.

Tu veux quelque chose à boire ou à manger... ou autre chose... ? Tu es mon invité.
© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Jeu 23 Jan - 18:32

    La voiture se gara, silencieuse. Aslinn sortit, les mains enfouies dans son sac à main. Aaron lui emboita le pas, un sourire amusé aux lèvres. La jeune irlandais finit par trouver les clefs, et ce fut sereine qu'elle l'invita à passer les portes de sa demeure. Le guitariste émit un bref sifflement, faussement admiratif. Il avait toujours été habitué à un certain luxe, et excepté peut-être le manoir du Bruce Wayne, il était difficilement impressionné. Cependant, connaissant les origines d'O'Donnell, le sifflement pouvait trouver une justification. La belle revenait quand même de loin.

    Un rictus gras lui fendit les lèvres lorsqu'elle lui demanda s'il voulait autre chose. Il ne releva cependant pas et continua à s'enfoncer dans la bâtisse. Les lumières éclairèrent de grandes pièces, élégamment agencées : Aslinn avait du goût. Faisant comme chez lui, il se dirigea vers ce qui semblait être le salon.

    Tu ne penses pas que j'ai assez bu ? Va falloir que je me frappe le retour, Aaron prit place sur un canapé. Bien que, "quand on tient à quelqu'un, on le retient"... Les mots étaient peut-être allés plus loin que sa pensée. Le musicien désirait faire référence à une campagne de la sécurité routière, mais il entendait plus qu'un avertissement : un reproche. Aslinn l'avait quitté, et même s'il lui avait donné les meilleurs raisons du monde pour le faire, Aaron ne s'en était jamais vraiment remis. Les quelques secondes du silence, aussi minimes furent-elles, lui parurent excessivement lentes et gênantes. Il se mordit la langue, la punissant de n'avoir su se tenir. De l'eau s'il te plait, ça ira très bien. Il était suffisamment alcoolisé.

    Le temps qu'O'Donnell joue les hôtes de maison, Redfield se laissa aller à la contemplation de la pièce. Son esprit s'attacha à quelques photos où le couple s'affichait, éminemment heureux. Ce qui renfrogna le musicien. Si d'un côté, son ego de mâle dominant se flattait d'être sur le terrain d'un autre en présence de sa femelle ; d'un autre côté, il se savait en en zone de chasse gardée. Ledger et O'Donnell étaient quand même mariés, et ça ne devait pas rien signifier aux yeux de la jeune femme. Un soupir abattu échappa au musicien.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Dim 26 Jan - 20:56

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Aslinn O'Donnell devait passer pour une bordélique. Elle avait cherché ses clefs pendant quelques longues secondes dans son sac à main. Aaron pouvait largement se demander à quoi ressemblait la demeure d'une nana incapable de ranger son sac. Bien que le jeune homme ne demeurait pas du genre à juger autrui, encore moins ses amis sauf pour rire, l’irlandaise désirait faire bonne impression. De plus son sac à main ne représentait pas un « pot pourri », il était parfaitement rangé et entretenu mais le hic qualifiait son nombre de pochettes d'où la perte de repères à ce niveau : où étaient-elles cachées ? Une fois l'incident réglé, la rouquine se sentait plus à l'aise. Elle allait faire découvrir son univers au guitariste. Elle se permit d'ouvrir la porte d'entrée comme elle avait remarqué que son invité la suivait. Redfield profita de la rencontre avec cet intérieur pour émettre un petit sifflement. As' était un peu gênée. Elle se doutait que le brunet avait connu mieux, et que ce style de maison ne l'impressionnait pas même si elle transpirait la richesse. Si on repensait au passif de la danseuse, le fossé se faisait sentir. Désormais, elle appartenait à une autre catégorie sociale. Les galères et les sacrifices payaient totalement. La preuve, la réussite l'accompagnait. La jeune femme se débrouillait bien depuis toute jeune. Elle avait fait ses armes seule. Le résultait restait probant. Comme quoi, nous ne nécessitons pas toujours de l'aide des autres pour atteindre des sommets. Présentement, As' ne répondit pas à ce sifflement pour accueillir son ami de la meilleure manière possible : lui dire de se comporter comme s'il se situait chez lui, lui proposer à boire et à manger. Elle s'empressa de presser le bouton de la télécommande pour permettre à la lumière artificielle d'entrer, et d'être réglée à la guise des occupants. L'irlandaise ne capta pas que son « autre chose » ne passa pas inaperçu. Bien-sûr, elle avait conscience de ses propres paroles, de leurs possibles impacts. Le jeu s'installait un peu comme au bon vieux temps. La conversation reprenait tous ses droits.

Je ne propose pas forcément de l'alcool bien que je pense consommer encore un bon verre pour ma part. Elle sourit. Tu as raison de jouer de prudence, au pire, tu peux dormir ici si tu ne te sens pas de faire la route. Juste après, Aaron avança un slogan déjà intégré par son interlocutrice avant même qu'il soit prononcé. Puis, la rousse chercha de l'eau pour son invité et elle se servit un whisky. Elle revint rapidement, elle eut le temps d'apercevoir la mine tristounette de Ron'. Tiens, elle lui tendit son verre. Ça va ? As' s'assit à ses côtés sur le canapé, elle enleva sa veste pour se mettre à l'aise.
© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Ven 31 Jan - 21:15

    En même temps, qu'espérait-il ? Même si la soirée s'était, au fur et à mesure, ancrée dans une ambiance de séduction plus ou moins latente, rien n'en fixait l'issue à des ébats charnels. Et à la rigueur, ce n'était pas tant une quelconque frustration d'ordre sexuelle qui le chagrinait : il n'aimait pas voir son ex dans les bras d'un autre, et heureuse qui plus est. Son histoire avec Aslinn n'avait pas été comme toutes les autres : l'irlandaise avait su marquer au fer rouge la vie sentimentale du musicien. Aaron était incapable de dépasser ce stade. Leur amitié renaissante sonnait presque faux. Il avait l'impression de jouer un rôle, mauvais acteur. Même si les deux ex avaient fait le pari de recommencer en quelque sorte à zéro, il n'en demeurait pas moins qu'ils avaient partagé beaucoup de choses par le passé. Aaron ne pouvait pas faire comme si de rien n'était. Le chapitre était peut-être clos pour la jeune femme, or le musicien avait du mal à tourner la page.

    D'un sourire pincé, il remercia la jeune femme et but une gorgée du verre généreusement offert. Aslinn, d'un voix douce et légèrement engourdie par l'alcool, s'inquiéta de le voir la mine si triste. Aaron balaya l'air d'un mouvement de la main, comme pour effacer les soucis de son amie.

    Oui oui. Je réfléchissais : c'est toujours un peu douloureux ! Un peu d'autodérision ne ferait pas de mal. Le jeune homme ne rebondit pas sur l'offre de la danseuse. Ça sentait la connerie à plein nez... En tout cas, t'as une chouette baraque ! J'pensais pas que la chimie, ça payait si bien. Le sachant, j'aurai peut-être daigné apprendre le tableau de Mendeleïev. J'en ai au moins retenu le non. Aaron marqua une pause, conscient d'aborder un sujet plus délicat. Scott, il répugnait à prononcer son nom, est au courant pour ta situation de danseuse ? Deux secondes lui suffirent pour se rendre compte de la stupidité de sa question : très certainement. Il se poserait des questions sinon. Bien qu'il devait quand même s'en poser étant donné la nature de la profession de sa chère et tendre. T'aimes ça ? Danser. Décidément, les mots sautaient allègrement la barrière de la censure. Il avait toujours eu le don d'être intrusif, bien que motivé par une innocente curiosité. Ses lèvres se crispèrent, et d'un regard fuyant, il s'excusa. Toutefois, il ne rajouta rien, préférant laissant planer cette question dont la réponse l'intéressait.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Dim 2 Fév - 23:25

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Présentement, Aslinn s'inquiétait pour son interlocuteur. Le guitariste semblait tellement préoccupé. Il ne se sentait peut-être pas bien à cause de toute la boisson qu'il avait ingéré. La jeune femme comprit aussi sa bêtise, celle qui devait affectée Ron'.... il n'y avait qu'à bien observer la pièce principale. Le musicien se situait dans la demeure de la rousse. O'Donnell partageait ce lieu avec son mari. Les photos indiquaient la présence du scientifique. Avait-elle bien agi en l'amenant ici ? L'irlandaise se foutait peu de ramener l'ennemi de Scott à la maison. Elle ne s'inquiétait pas de ce qui pourrait se passer : elle commençait à sentir les effets de l'alcool. Cela la rendait à l'aise, notamment en compagnie de son ex. Un seul liquide servait alors à rendre l'esprit embué car ce qu'elle faisait, était grave, même si il n'y avait pas tromperie à proprement parlé. Or, elle ne le voyait pas. Il n'était pas question de se prendre la tête mais de profiter de l'instant sans se poser de questions. Redfield suivrait peut-être cette logique. Sans réfléchir, il y arriverait assurément. As' ne le laisserait pas tomber, surtout si le malaise du musicien persistait. Elle respectait son mari plus dans sa tête ou pour s'en convaincre, que dans ses actions. Et oui, la belle avait déjà trompé Ledger plus d'une fois à son travail par vengeance et par envie également. En effet, elle cédait de temps à autre à la tentation et en même temps, son job l'obligeait à ne pas refuser les exigences des clients au niveau des « private room ». Scott détenait son âge, il approchait la cinquantaine et parfois, il lui arrivait de se laisser aller à la flemmardise. Alors, l'option était toute trouvée, adoptée et appréciée, la jeune femme multipliait les expériences. Au moins, elle n'aurait pas à s'enfermer dans la monotonie de suite. De plus, son époux acceptait ses dérapages, il les connaissait, mais sa culpabilité lui disait de ne pas réagir bien qu'il souffrait lui aussi. Il l'avait envoyé sur cette voix. Alors, il en assumait les conséquences. A l'instant, rien ne se produisait aux côtés d'Aaron. Auquel cas, il s'agirait de la seule vérité que Scott ne supporterait pas.

Toujours était-il, le moment était plus à la conversation qu'autre chose. Le brunet, assis sur le canapé, s'occupait plus de s'hydrater avec son eau et sa partenaire, avec un bon whisky. Ils n'avaient pas passé toute la soirée ensemble alors ils ne se trouvaient pas au même point. Aaron devait absolument se mettre à l'eau, pas Aslinn. Elle restait en terrain connu, avec une personne qu'elle estimait, et surtout elle savait encaisser cet alcool. Bien-sûr, les premiers effets se faisaient sentir mais rien d'alarmant en somme. Il lui fallait bien cela pour ne pas afficher un timidité ou n'importe quelle autre attitude gênante et pouvant mettre mal à l'aise son ami. Ce dernier avouait réfléchir. A quoi ? En tout cas, sa blague ne passa pas inaperçue. Son interlocutrice en rit. Sérieusement, si tu as besoin de parler, je reste disponible. Puis, le musicien ne tarda pas à complimenter l'endroit où vivait l'irlandaise. Il l'avait bien observé apparemment. La théorie des photos, reines des troubles de Redfield, ne tombait pas à l'eau. Merci c'est gentil. La suite l'empêcha de rester sérieuse deux minutes. En même temps, les mots d'Aaron la touchèrent : ravivant quelque chose et marquant une nouvelle ironie pour le moment, voire même deux ironies. La chimie ne payait pas si bien pour de vrai ! Elle commenta seulement, la leçon purement scolaire, retenue: c'est pas mal. Par la suite, le membre d'un groupe de musique se permit une interrogation plus poussée et intrusive. Aslinn n'avait rien à lui cacher. Je m'y suis habituée. Elle sourit. Ne t'excuses pas pour tes questions, tu as tous les droits Aaron, tu n'es pas n'importe qui... . Marquant une légère pause, elle enchaîna par une blague/supposition. Tu ne veux pas que je danse pour toi, si ?




 
© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Dim 9 Fév - 17:34

    Aslinn se prêta volontiers au jeu des questions, bien qu'elles furent plus intimes et intrusives. D'une certaine nonchalance, la belle se dégagea de tout ce que sa profession impliquait d'indécent. Elle jouait d'indifférence, soucieuse de ne pas ébranler les murailles de la forteresse dans laquelle elle se réfugiait. O'Donnell s'était peut-être, au bout du compte, enfermée dans un rôle, qui ne lui allait pas si bien.

    A l'idée d'avoir tous les droits, le jeune homme eut un sourire amusé. Si seulement... Mais il n'eut pas le temps d'en gouter l'ampleur qu'une supposition pour le moins inattendue le stupéfia. Sa bouche s'entrouvrit en un tremblement, et le regard surpris, il sonda celui de son amie. Il avait raté une étape. Insinuait-elle qu'il insinuait lui-même de vouloir la voir danser ? Lui faisait-elle une proposition sous revers d'un humour en l'occurrence plus que douteux ? Jouait-elle de cynisme histoire de bien lui faire comprendre que jamais, ô grand jamais, elle ne danserait pour lui, et qu'il devait cesser de prendre ses rêves pour une réalité ? Que signifiait-elle ainsi ?

    Je... Je ne comprends pas bien...

    Sa voix se brisa en cours de phrase. Il se sentait agressé par cette pseudo-interrogation, incapable d'en déchiffrer le sous-entendu. Peut-être s'était-elle mal exprimée et qu'elle lui proposait une démonstration en privé. Mais il n'arrivait à le croire. Ce n'était pas le genre de la Aslinn qu'il côtoyait autrefois... Mais était-ce celui de celle qu'elle était devenue ?

    Les secondes qui suivirent semblèrent durer des heures. Son incertitude quant aux intentions de son amie grandissait, et commençait à réellement l'indisposer. La bouche sèche, il état incapable de trouver les mots pour renverser la situation, ou du moins, s'en dégager. L'humour pouvait être une bonne solution, mais demeurait une issue délicate. Au pire...

    Je ne vais pas te faire faire d'heures supp' !

    Mal assuré, le ton de sa voix était guère convaincant, mais il essaya d'assurer son crédit d'un sourire brut. Aaron but nerveusement une gorgée d'eau, comme pour interrompre naturellement sa conversation. Mais plus il repensait aux mots de la belle, plus il en entrapercevait la dimension maladroite et non plus cynique. Le musicien se détendit, confus. Il se prenait trop la tête. Il avait l'impression de jouer un jeu à son tour, mais trop nouveau comédien, il était incapable de donner la réplique. Bien que cela avait touché la belle, il avait été trop prévenant, trop dans la demi-mesure, trop bien. Tous les deux semblaient vouloir assurer une façade qui s'effritait cependant progressivement.
    Sans trop savoir pourquoi, ni comment, sa main se glissa jusqu'à celle de l'irlandaise.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Dim 9 Fév - 23:33

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Aaron Redfield affichait une surprise visible et assumée. Sa camarade venait de lui faire une proposition indécente sur le ton de la rigolade. L'alcool l'avait emmené sur le chemin de la confiance alors la rousse s'était peut-être montrée un peu trop directe avec son invité. Désormais, elle s'en voulait presque. La jeune femme ne souhaitait pas se moquer ou vexer son ami. Depuis le début de leur rendez-vous, elle avançait des gentillesses, voire des avances sans sourciller. Pourquoi souhaiterait-elle inverser la tendance ? Danser pour lui, elle aurait effectué cette action sans soucis. Bien-sûr, il s’agirait juste de danse. Il n'était pas question de se déshabiller comme au travail. La situation devenait gênante. L'irlandaise opta pour l'option la plus alléchante sur le moment : boire le contenu de son verre en restant silencieuse. En effet, elle ne s'exprima pas sur le sujet. Inutile de se confondre en excuses. Elle finit le whisky qu'elle s'était servie de manière rapide. Évidemment, elle choisit de privilégier l'élément le plus trompeur sans forcément se l'imaginer. L’alcool avait différentes vertus notamment celle de terrasser certaines barrières. Son geste l'aiderait certainement à relativiser mais pas à contrôler le reste... . Le silence qui s'était installé se brisa quand le musicien prit la parole. Lui aussi semblait embêté mais il décida de s'emparer du thème évoqué avec légèreté. Il réussit à détendre l'atmosphère et à faire rire As'. Ils en devenaient maladroits comme deux adolescents qui avaient peur de franchir un seuil ensemble. O'Donnell ne répondit pas pour éviter d'enfoncer le clou et aussi pour ne pas paraître encore entreprenante.

Sans attendre la suite, la rouquine sentit la main de Red se glisser dans la sienne. Elle ne bougea pas un cil pour éviter de lui faire remarquer son mouvement. Elle restait droite comme pour éviter que cette action se stoppe. Pourquoi agissait-il de la sorte ? Sincèrement, la passionnée de chimie ne réfléchit pas plus de deux secondes car elle appréciait cette initiative. Il se révéla qu'elle se sentait bien aux côtés d'Aaron. Cela lui rappelait des vieux souvenirs. Son visage en vint à s'illuminer. Elle repensa à toutes ces fois où ils se tenaient la main dans les couloirs de la fac, où ils s'embrassaient sans craindre le regard des autres, où ils se cachaient des parents adoptifs du guitariste le week-end. Ce temps représentait un période sereine de la vie de deux jeunes gens, avant que la tempête vienne s'écraser sur leur monde. L'irlandaise caressait la main de son interlocuteur avec son pouce. Son regard se plaçait dans le vide. Elle souriait en visualisant des moments passés avec Ron'. Elle ne désirait pas que ce moment s'interrompt. Cette parcelle de calme qualifiait le plus plaisante de la soirée. Elle avait un sens. Cette dernière redonnait de l'énergie aux hôtes de ces corps. L'instant demeurait propice à l'allégresse silencieuse et agréable. Plus rien n'avait de la valeur à côté de ces minutes de plénitude, de simplicité. Les liens d'antan ne paraissaient pas se défaire. Aslinn n'avait pas l’intention de tout gâcher, ce partage sans mots lui procurait le plus grand bien.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Dim 16 Fév - 17:48

    Le temps se suspendit un instant, les noyant dans la chaleur d'un contact innocent et pourtant si intime. Sans s'en rendre compte, Aaron retenait sa respiration, le regard perdu dans celui de la jeune femme. Il remarqua à peine la caresse du pouce de son amie, submergé dans un flot de sensations et de sentiments furieux. Si Redfield semblait figé dans un instant de profonde sidération, le visage d'O'Donnell s'illumina pudiquement. Finalement, un souffle vint rompre son immobilisme. Une tension extrême s'abattit sur ses épaules, et fébrile, il peinait à soulever le poids de l'inconfort. Envahi par une angoisse floue et diffuse, Aaron rompit le contact d'un geste brusque, comme s'il venait de se brûler. Il était incapable de mettre des mots sur ce qu'il ressentait : son corps semblait s'être émancipé de son esprit, et les deux erraient, abasourdis. Ses pulsions s'étaient déliées de ses pensées. En un sursaut électrique imperceptible, ses muscles se contractèrent et semblèrent le projeter en avant. Son visage s'approcha de celui de la jeune femme, promptement avant de se stopper net à quelques malheureux millimètres de celui d'Aslinn. Mu par une force qu'il ne contrôlait pas, Redfield voulut s'excuser, mais lorsque ses lèvres s'entrouvrirent, ce fut pour rejoindre celles de son ex petite amie. Ses mains se placèrent délicatement l'une dans le dos et l'autre contre la hanche de la jeune femme. Malgré lui, il tenta de l'attirer vers son corps.

    Au sucré de ses lèvres, le goût légèrement amer du whisky se mêlait, agréable. Aaron se laissa enivrer un instant. Un instant qui sembla durer une éternité comme une fraction de seconde. Le jeune homme fit par se reculer légèrement, gêné de son attitude. Qu'est-ce qu'il lui avait pris ? Était-ce sa manière de remercier son amie pour son accueil ? Nerveusement, Redfield se passa une main sur la bouche, comme pour effacer les traces d'un contact trop prononcé. Incapable de regarder la jeune femme dans les yeux, il murmura :

    Je suis désolé. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça. Je ne voulais pas t'imposer... ça.

    Malgré des remords affichés, il n'avait qu'une envie : la serrer dans ses bras et s'oublier.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Dim 23 Fév - 2:22

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Le temps venait de se figer. L'atmosphère se réchauffait à grand pas. Derrière un moment innocent se cachait un désir : celui de se donner carrément. A quoi ? A l'autre, au temps, au partage, afin de sublimer un échange et respectait une envie. Cette dernière connotait le bien. Il s'agissait d'un élément positif. Une envie parfois demeurait plus forte que tout, incontrôlable, elle habitait la personne en s’agrippant violemment à elle pour qu'elle cède. Aslinn O'Donnell visualisait toujours des moments tout en s'accrochant à la main du musicien. Elle se sentait bien et en sécurité. Son visage s'était illuminé comme rarement. Son cœur battait la chamade. L'irlandaise se revoyait avec Aaron Redfield à l'époque du lycée. Les meilleurs instants squattaient ses pensées. Le brunet semblait également préoccupé. Il avait lui-même lancé les hostilités en glissant sa main dans celle de son amie. Pourquoi ce geste ? Il fallait dire que les moments de flottements restaient trop présents, des avances se faisaient ci et là. La danseuse s'amusa à titiller son interlocuteur en lui proposant un show personnalisé. L'ambiance prêtait à réveiller des souvenirs. D'ailleurs, Aaron se permit un geste qui arriva comme un cheveu sur la soupe. Il embrassa sa partenaire en cette soirée où les bonnes surprises s’enchaînaient. La belle le laissa faire, elle s'abandonna aux sensations qu'elle ressentait. Elle apprécia l'instant. Il n'était pas question de gâcher le moment tant il ne frôlait pas l'inadmissible, surtout il se présentait bien. Red ne perdit pas son pouvoir de séduction, ni sa capacité à bien se débrouiller dans ce domaine. Aslinn ne recula pas devant cette entreprise. Par contre, elle n'enchaîna rien d'affilé. Quand il se stoppa, Aaron choisit d'exprimer le malaise qu'il ressentait quant à sa prestation. Il afficha une gêne. As' le jugeait beaucoup trop adorable. Les gestes de ce dernier lui donnait un côté attendrissant. De manière polie, il préférait se confondre en excuses. O'Donnell n'avait pas le mode d'emploi pour ces choses là. Comment devait-elle réagir ? Une suite l'intéressait bien. Elle ne pensait plus aux conséquences, à son époux. Ce qui l'intéressait sur le moment demeurait la présence de son ex et ce qu'ils venaient de vivre. Que devait-elle faire alors ? Changer de sujet ? « Tu as vu le dernier film d'untel ». Se méprendre ? « Je crois que nous allons en rester là, c'est assez pour ce soir ». Impossible ! Ou répondre à son baiser par un autre baiser ? Tout s'embrouillait dans la tête de la rousse. Les secondes paraissaient des heures. La belle opta pour le relâchement. Elle se tourna vers son interlocuteur, les joues un peu rougeâtres, l'air charmé. Sans un mot, elle posa ses mains sur les épaules du guitariste, le regard plein de sincérité, elle l'embrassa avec soin pour passer ses émotions. Puis, elle se recula :

Tu ne m'imposes rien, j'adhère ! Devait-elle enchaîner ? Elle n'en fit rien. As' avait émis son accord. Mais si cela se trouvait, Red regrettait son geste et il désirait effectuer une autre activité, voire partir.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Dim 23 Fév - 17:56

    Et à ses remords affichés, la jeune femme répondit par une douce étreinte qui les réunit à nouveau en un baiser. Après un peu d'hésitation, les mains du rocker vinrent caresser le dos de l'irlandaise. Il lui sembla revenir quelques années en arrière, lorsque ces enlacements s'étaient inscrit dans une routine affective. Malgré son comportement de l'époque et l'indifférence dont il avait joué lorsque son couple avait éclaté sous le poids de ses infidélités, Aaron avait été très attaché à la jeune rousse. Il aimait sa douceur, sa bienveillance et son empathie sans borne. Elle avait peut-être té la seule avec laquelle il avait pu être lui-même. Son âme torturée n'avait jamais effrayé O'Donnell qui avait toujours su convertir les faiblesses de Redfield en des forces insoupçonnables. Aslinn avait peut-être bien été la première à vraiment l'aimer. Et ce qui devenait certain, était qu'elle était la première que lui avait pu aimer.

    Lorsque la jeune femme démentit se sentir gênée par les avances de son ex, ce dernier eut un petit rire nerveux. Il libéra une de ses mains pour passer une mèche de cheveux derrière l'oreille de l'irlandaise. La voir et la sentir si près ne l'inspirait pas tant à un désir débordant qu'à une envie de s'oublier contre, avec et en elle. Une certaine culpabilité persistait néanmoins. Ce n'était pas tant de pousser la rousse à l'adultère qui le gênait, mais plutôt d'entrer dans un jeu dans lequel ils avaient tous les deux perdus. Aaron passa ensuite sa main contre la nuque de la rousse et l'attira vers lui pour l'embrasser à nouveau.

    Si les gestes restaient encore innocents, appartenant plus au langage de l'adolescent timide que du salopard qu'il pouvait être, une envie assez impérieuse commença à le guider vers une étreinte plus forte et marquée. Comme dans un désir de fusion, il voulait se perdre en elle, ne faire qu'un, pour ne plus porter de poids de son existence. Il espérait ainsi s'extraire du monde, s'en déconnecter un moment, en oublier le goût amer de désillusion permanente. Aslinn semblait être son Nirvana.

    Doucement, Aaron intima à la jeune femme de s'allonger sur le canapé, plaquant son corps contre le sien. Les zones stratégiques et érogènes demeuraient encore épargnées. Redfield n'avait pas envie de brusquer les choses, de tirer un coup vite fait bien fait histoire de se vider les couilles. Non, il voulait partager ce moment avec l'irlandaise.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Lun 24 Fév - 1:35

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


L’alchimie passait bien entre Aaron Redfield et Aslinn O'Donnell. Il n'y avait certainement pas que l'alcool dans le sang qui parlait mais l'attirance physique et les sensations, les émotions communes et passées qui se réveillaient, peut-être aussi des sentiments qui ne s'étaient pas envolés. Cette notion était à prendre avec des pincettes bien évidemment, rien ne semblait certain ou assumé. Sinon, le constat restait positif. La maison était libre et l'atmosphère ne cessait de se réchauffer. Personne ne squattait l'endroit à part les deux jeunes gens qui se laissaient aller. Le mari de l'irlandaise se situait en séminaire, loin. Il demeurait éjecté des pensées de la rousse. L'instant était si fort qu'elle oubliait tout, jusqu'à son mariage. Il s'agissait d'un constat inhumain. Mais qui serait au courant à part le guitariste ? Puis, aucune étape n'avait été franchie. Bon les baisers pleuvaient doucement et sereinement. Or, il fallait dire qu'As' avait effectué pires tromperies avec des hommes pour qui elle ressentait un dégoût même une haine parfois. En effet, au travail il était question de suivre les règles. La rousse était stripteaseuse, voire plus. Les extras demeuraient comptés. Si les filles ne s’exécutaient pas, elles encouraient de graves sanctions. Au début, l'irlandaise ne déplorait pas la situation. Elle gagnait en expérience. Bien-sûr, elle n'imaginait pas qu'au fur et à mesure les choses se gâteraient. Les clients qui possédaient leur préférée devenaient exigeants. Peut-être croyaient-ils à une vraie histoire parfois... ?! Aslinn avait déjà eu des soucis avec un homme qui usait de violence... . Désormais, elle craignait ces rencontres même si elles n'étaient pas toutes catastrophiques. Parfois elle se sentait salie, d'autre fois, elle se fichait de ce détail. L'importait représentait les projets de vie qui l'attendait, les avancées à prévoir. Elle s'abandonnait donc rarement à la tristesse, ni à l'apitoiement. Elle abordait la vie en souriant, d'autant plus depuis qu'elle avait retrouvé son ex avec qui elle nouait un bon contact. Une vague de sécurité l'envahissait quand elle se situait à ses côtés car il lui rappelait de bons souvenirs et elle avait effectué un bout de chemin avec le brunet. Cette donnée la rendait plus sûre d'elle, encore plus depuis qu’elle remarqua qu'il n'avait pas tellement changé. Lors de cette période où ils sortaient ensemble, elle avait mûri un peu. La souffrance suite à leur rupture lui offrit beaucoup : elle récupéra la méfiance qui l'habitait par le passé et elle savait qu'elle ne se laisserait plus avoir. Avant elle vivait avec sa mère, elle s'occupait de cette femme alcoolique qu'elle n'aimait pas. Elle ne voyait que cela. Alors arrivée à l'université, elle découvrit les bonnes choses et aussi les mauvaises. Ces dernières ne l'atteignaient pas tellement car elle en avait vécu bien avant ! Les meilleures la rassuraient et lui étaient inconnues. Elle avait fait du chemin à partir de la fac. Son parcours restait atypique. Présentement, la jeune femme retombait face aux belles illusions du passé, un vent frais soufflait dans son esprit et elle se sentait bien. Aslinn suivait les mouvements intimés par son partenaire. Le temps paraissait réservé aux baisers agréables et prononcés. La rouquine n'envisageait pas de prendre la suite et d'aller plus loin, elle était pour mais elle n'osait pas y aller de son propre chef... . Aaron le prendrait-il bien ? Il avait toujours agi en conséquence, il la comprenait mieux que personne même !


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Dim 2 Mar - 20:13

    Sous lui, Aslinn se laissait gentiment faire mais ne semblait pas prête à donner du sien. Aaron se redressa légèrement au-dessus d'elle et sonda son regard. D'une voix douce, il la questionna :

    Est-ce que ça va ? Je-je ne veux pas te forcer Aslinn. Si ça te dérange, dis-le moi.

    Une certaine culpabilité l'envahit. Il avait l'impression de la forcer, de la contraindre à quelque chose qu'elle n'acceptait que de mauvaise grâce. D'une main délicate, il lui caressa le visage, attendant son verdict.

    Tu n'as pas à te sentir obligée, tu le sais.

    Aaron tenait à la rassurer. C'était lui et lui seul qui avait pris de telles initiatives - bien qu'Aslinn y était allée de ses sous-entendus - et elle n'avait pas à s'y plier si ça allait contre sa volonté. Il n'avait pas l'impression de la violer, mais de la voir et de la sentir aussi passive le rendait coupable.

    Le respect avait toujours été une valeur sure de leur couple jusqu'à ce que la distance fasse voler en éclats tout ce en quoi ils croyaient. Avant de partir sur sa première tournée, Redfield s'était vraiment investi dans sa relation avec O'Donnell. L'amitié qui les liait avait motivé un prochain respect entre eux : ils acceptaient ce qu'était l'autre, presqu' inconditionnellement. Or, le goût d'une gloire naissante avait alimenté des appétences qui l'avaient dépassé. Sa vie d'étudiant fêtard et en couple était devenue radicalement has been et d'un prochain ennui. Après un mois et demi de tournée en première partie, il avait voulu entrer dans un mode de vie plus rock'n'roll. L'irlandaise avait fait partie des dommages collatéraux...

    Toujours penché au-dessus d'elle, Aaron demeurait prêt à tout entendre. Il comprendrait très bien son refus.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Lun 3 Mar - 2:17

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


De suite, Aaron Redfield s’assura de l'état de sa partenaire. Certes elle ne prenait pas les devants, mais elle ne demeurait pas contre ce qui se passait. La communication, en terme de mots échangés, manquait. Alors, le musicien corrigea la donne. Il était extraordinaire. Il savait rassurée Aslinn et en même temps, il se montrait toujours attentionné. La jeune femme se sentait appréciée sur le coup. Un chaleur vint se glisser au fond d'elle. Elle n'arrivait pas à stopper ce flot de bons sentiments qui l'envahissaient depuis le début de leur soirée. Cette dernière ressemblait à un rencard entre un jeune couple qui apprenait à faire ses marques. La suite des festivités se justifiées, l'alchimie passait parfaitement. Présentement, la rousse se devait de répondre à son interlocuteur. L'envie augmentait plus qu'elle ne se contrôlait. Rien ne les retenait. As' se voyait mise en confiance par le guitariste, tout se passait merveilleusement bien. Redfield ne brusquait pas l'irlandaise. Il savait mettre en confiance celle qu'il connaissait depuis des années maintenant malgré une pause immense entre deux.

Non ça va, ne t'en fais pas Ron'. Je le veux autant que toi.

Le brunet affichait une gentillesse infinie. Ses gestes donnèrent plus d'aplomb à la passionnée de chimie qui se voyait sollicitée et encouragée, cela l'aidait à avancer. La jeune femme s'en voulait un petit peu d'avoir fait preuve de tant d'inaction et d'avoir perturbé son partenaire à cause de son entreprise. Heureusement, les attentions d'Aaron vinrent tirer la sonnette d’alarme. La rouquine était très motivée. Elle se sentait bien aux côtés de son amour de faculté. Elle souhaitait franchement aller plus loin et partager avec lui, faire qu'un avec lui. Il s'agissait du bon moment. Le recul s'installerait plus tard. Pas de conséquences pour le moment, juste du plaisir !

Je ne suis pas obligée.

Aslinn décida de prendre des initiatives. Elle entoura son partenaire avec ses bras tout en l'embrassant tendrement. Ce contact était unique. L'échange restait doux et agréable. L'irlandaise tenta d'aider le musicien à enlever son t-shirt. Les choses sérieuses étaient lancées. Après s'être presque assise, la belle enleva aussi le sien. Elle reprit ses baisers chaleureux et prononcés. Chacun était lancé !


Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Dim 9 Mar - 18:42

    En un doux sourire, la jeune l'assura de son envie. Peut-être se s'était-elle sentie gênée, ou vaguement culpabilisée de coucher avec un autre que son mari, mais toute ses réticences s'envolèrent. Les mains de l'irlandaise glissèrent dans son dos, enserrèrent sa nuque, laissant sur leur passage une peau légèrement frissonnante. Aaron se perdit dans le cou de son ex petite amie et pinça entre ses lèvres sa peau parfumée. Il se dégagea de son t-shirt rapidement, et s'empressa de revenir contre la jeune femme, comme s'il craignait sa disparition à la moindre rupture de leur corps-à-corps. Ses muscles se contractaient, habités par un désir fulgurant. Aaron désirait Aslinn d'une passion rare. Le souffle haché, il continua à l'embrasser, veillant cependant par quelques gestes bien placés à déshabiller lentement sa partenaire.

    Quelques minutes plus tard, il signa son entrée en elle, frémissant. Un désir impérieux commença à commander ses mouvements, cadençant ses coups de rien au rythme des souffles gémissants de sa partenaire. Leur équilibre sur le lit avait beau être précaire, l'apesanteur dans laquelle l'endorphine libérée les berçait semblait les épargner de toute mésaventure. Soucieux de ne pas blesser son amie, le jeune homme peinait cependant à se cantonner à un bout rythme de croisière. Le romantisme cédait, malgré lui, sa place à une envie pressante et sauvage. Il attendit cependant qu'Aslinn dévoile des indices de satisfaction avant de se libérer en elle.

    Un instant de pur bonheur s'installa, d'un éphémère presqu'éternel : à peine quelques secondes durant lequel le monde avait disparu, où seul l'étreinte chaude de leur corps, l'un contre l'autre, les enveloppait, les protégeait.
    Du bout des lèvres, il embrasse l'irlandaise, contemplant son visage, un sourire idiot collé sur le sien. Et comme il n'avait rien à ajouter à ce moment de pur extase, il resta silencieux, mais heureux.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation Lun 10 Mar - 0:33

Aaron Redfield & Aslinn O'Donnell

“ Temptation ”


Aaron & Aslinn partagèrent un moment à deux. Ils se donnèrent l'un à l'autre. Le besoin de faire qu'un ensemble, de s'unir pour laisser éclater une expression de bons sentiments partagés et forts, existait pour se réaliser de manière concrète. L'intensité du moment fut puissante et prenante. L'espace d'un moment, As' oublia ses appréhensions, ses peurs, ses doutes, son mari surtout. Après, elle était tellement bien et secouée par cet événement qu'elle ne réfléchissait plus. Le monde réel s'arrêtait de tourner net, son esprit divaguait totalement afin de rejoindre une galaxie parallèle. L'irlandaise avait l'impression de planer, de rêver. Elle se trouvait sur un nuage et elle ne souhaitait pas en redescendre. Un silence s'instaurait, il était plaisant, l'heure demeurait bien évidemment à la contemplation. O'Donnell se sentait bien, accomplie, comme si elle venait de rencontrer la chose qui lui manquait pour survivre. Il n'était pas question de sexe mais de bien-être. Scott passait son temps à la reprendre, à user de jalousie, de lui interdire certaines choses, à la priver d'amour par moment, à privilégier son business, Aslinn se voyait enfermée et éduquée par un père qu'elle n'avait plus eu depuis quatorze années. Ron' lui offrait le souffle dont elle avait besoin. Même ses escapades avec d'autres hommes en correspondance avec les prérequis imposés par le boulot n'étaient pas si excitantes. As' gardait des sentiments enfuis pour le brunet. Il s'agissait de cela qui rendait la chose plus palpitante. Le musicien ne représentait pas n'importe qui pour elle. Après un long moment de répit, les corps se refroidissaient. Il était temps d'aller se doucher et d'arborer une autre tenue.

Aaron, je vais me lever pour prendre une douche. Je te rejoins dans dix minutes maximum. Elle se leva durement et elle se dirigea vers le siège non loin où restait placé un plaid. Elle le prit afin de l'amener à Redfield. Elle supposait qu'il ne l'accompagnerait pas. Fais comme chez toi, comme je l'ai dit tout à l'heure, tu peux dormir ici, avec moi, il n'y a pas de soucis. La jeune femme conservait un sourire et un air émerveillé. Avoir Aaron près d'elle ressemblait à un rêve éveillé. Il qualifiait son île paradisiaque, son bonheur instantané. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été si sereine. Elle se réjouissait de passer une soirée, une nuit en sa compagnie. Présentement, après avoir embrassé son partenaire, elle se dirigea dans la salle de bain. La rousse se fixa cinq secondes dans le miroir pour y voir une joie apparente. Ses traits étaient habités par un contentement. Heureusement, des heures entières les réunirait encore. As' espérait qu'il accepte de rester. Cette pensée la cernait d'inquiétude et l'occupa tout le temps de la douche. Puis, elle enfila une tenue de nuit toujours dans la même dynamique : lente suite à toutes ses préoccupations. En tout cas, elle avait adoré cet instant d'échanges avec Aaron. Cela lui resterait un moment à l'image d'un bon souvenir gravé en mémoire qu'on se plaît à se rappeler.
 

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: Temptation Lun 17 Mar - 21:22

    Un temps d'accalmie les berça dans un monde parallèle. Un instant de pure plénitude qui, salvateur, se révélait toujours trop court. Ils restèrent un moment, l'un contre l'autre, silencieux. L'équilibre précaire sur le canapé n'était plus qu'un lointain souvenir. Lovés l'un contre l'autre, ils ne pouvaient plus tomber...
    Frissonnante, Aslinn finit par se lever, prétextant le besoin d'une douche. Cependant, la suite du programme suffit à faire taire les protestations naissantes du musicien. L'irlandaise l'invitait à rester dormir, chez elle, avec elle. Un sourire stupide fit office d'un grand oui. Il s'empara du plaid offert par la jeune femme et la regarda monter les escaliers.

    Un fois seul, il se laissa aller à un profond soupir. Il se sentait perdu. Son moment de bonheur touchait à sa fin et une certaine culpabilité l'envahissait. Qu'avait-il fait ? Il avait merdé, et bien. Aaron se leva et attrapa ses sous-vêtements. Il se rhabilla rapidement. En passant son t-shirt, il renversa un cadre sur une table. Le verre se brisa sur les visages photographiés du couple Ledger. Redfield fixa un moment les sourires sincèrement épanouis affichés par les deux personnages.

    Et merde...

    D'un mouvement brusque, il posa le cadre sur la table et s'en éloigna, comme pour se soustraire à cette terrible réalité. Aslinn faisait sa vie avec cet homme, que croyait-il ? Certes, elle aimait sa compagnie, aimait ses attentions mais elle ne l'aimait pas lui. Tout en passant sa veste, Redfield songea à s'enfuir, lâchement. Mais il ne la fuyait pas elle, mais ses sentiments à son encontre. Lorsque sa main fit tourner la poignée, il ne put alors se résoudre à partir. Et dire qu'elle devait l'attendre, là-haut, encore toute transie.

    Du bout des doigts, il poussa la porte de la salle de bain où Aslinn finissait de faire sa toilette. Il échangea un regard avec elle à travers un miroir.
    Ce dérapage ne signifiait rien. Ils avaient juste eu besoin au même moment d'un instant de répit où ils pourraient accorder leur pleine confiance à l'autre, et ainsi se laisser aller.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Temptation

Revenir en haut Aller en bas
 

Temptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: