.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 26 Jan - 17:19

Il est étonnant de voir que lorsque Kenny était dans le droit chemin, ses perspectives d'avenir étaient au moins celle de l'américain moyen. Mais son incapacité à garder un travail, que ça soit à cause de son incompétence, celle des autres ou tout simplement la crise de l'emploi lui avait offert des avenirs plus sombre. Heureusement, il s'était trouvé un certain talent de l'autre cotés de la barrière. Certes, il avait déjà fait de la prison et perdu sept années de sa vie mais ici, à Gotham, il y avait tellement d'opportunités qu'il en perdrait presque la tête. Ça faisait même pas un mois qu'il était ici et les propositions d'emploi s'enchainaient. Et pas n'importe lesquelles !

Cette fois, il devait rencontrer un intermédiaire. Ce n'était même pas lui qui avait fait la démarche mais l'intermédiaire même qui l'avait contacté. Par internet, il savait même pas comment cette personne avait eu son adresse e-mail. Le message n'était pas forcement très clair, évidement. Les services de police devaient très certainement surveillé les réseaux sociaux ainsi que certaines messagerie. Le meilleur moyen de rencontrer quelqu'un dans ce milieu c'est de parler à quelqu'un qui parlera lui même à quelqu'un qui en parlera à un autre et ainsi de suite. Une méthode à l'ancienne mais qui avait montré son efficacité puisqu'elle avait toujours cours actuellement. Il se demandait néanmoins comment tout cela pouvait arriver à lui sachant qu'il ne connait pas grand monde ici. Kenny ne savait absolument rien de son contact, tout ce qu'il savait, c'est qu'il devait le rencontrer dans un fast-food / café de Uptown Gotham. Il avait rapidement chercher l'adresse et il s’avérait que c'était une sorte de café de routier presque à la périphérie de la ville.

Le jour J, il s'était habillé sobrement. Venir dans un tel endroit en costume attirerait l'attention et ce n'était pas ce qu'il voulait. Optant pour un jean classique, une chemise noir qu'il recouvrât d'une veste en cuir noir également avec de simples basket aux pieds. Il se regarda dans le miroir de sa chambre d'hôtel et se coiffa rapidement. Il revint ensuite dans la chambre et passa sa main sous le matelas. Il en tira le 9mm qu'il avait acheter sous le manteau à un petit revendeur. Il lui avait certifié qu'il était complétement clean, impliqué dans aucune affaire. Kenny lui accorda le bénéfice du doute et l'acheta sans hésiter. Cette transaction avait d'ailleurs couté les quelques dollars qu'il avait gagné jusqu'à maintenant. Il enclencha la sécurité et rangea le pistolet derrière lui, le canon dans son pantalon même. Ce n'est pas très professionnel certes, mais c'était sa meilleur option.

Il n'avait pas mit très longtemps à rejoindre le restaurant qui ressemblait au genre d'endroit resté scotché dans les années 80. Mais c'était très discret. Il poussa la porte et entra à l’intérieur. Il n'y avait pas foule, surtout des routiers ou des vagabonds qui cherchait un peu de chaleur et nourriture en cette journée un peu froide. Les serveuses allaient et venaient entre le comptoir et les tables pour resservir du café ou proposer autres choses aux clients présent. Kenny s'assit sur un banquette près d'une des fenêtres où il pouvait voir le passage dans la rue. Une des serveuse vint rapidement lui proposer le menu ainsi que les boissons mais Kenny lui demanda juste une tasse de café en la regardant en coin. Il sortit son portable et le posa sur la table pour surveiller l'heure. Il était en avance mais son contact risquait d'arriver dans pas longtemps. Il ne savait absolument pas à quoi il ressemblait mais lui le savait sans doute ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 4 Fév - 22:11

    Entrer dans les petits papiers d'Ezechiel Valentini n'était pas chose facile. Mais à présent qu'elle avait la chance de faire ses preuves, ce n'était pas le moment de faillir. Depuis quelques temps, Rachel avait réduit son rythme de vie à un bouffe-chie-dort, où le premier commençait à sérieusement empiéter sur les deux autres. La veille, la jeune femme avait contacté via Internet un truand de bas étage apparemment efficace. La main d'œuvre avait beau être abondante à Gotham, il était dur de trouver la perle rare. C'était d'ailleurs pour cela que l'anglaise avait contacté un certain Kenny Steele sans rien en dire à Valentini. Elle ne voulait pas lui faire prendre son temps avec un énième cas social. Et si le jeune homme se révélait être une bonne recrue, elle l'introduirait alors auprès des grands noms de la mafia.

    En un soupir, Rachel coupa le moteur. Dehors, une pluie battante frappait le bitume, soutenue par des bourrasques de vent capricieuses. Un vrai temps de merde, qui était, ma foi, à l'image de l'état d'esprit de la jeune femme. De mauvaise grâce, Andersen sortit de sa voiture, protégée par un parapluie malmené par la force des éléments si déchaînés qu'après deux mètres, elle se retrouva contrainte à se tremper la gueule, son parapluie brisé.
    Son entrée fut remarquée, mais les regards ne s'appesantirent pas. Le café semblait avoir raté quelques décennies. Une serveuse l'accueillit d'une voix machinale, usée par une routine abrutissante. Rachel opina du chef et se dirigea vers une table à sa droite. Kenny Steele patientait sagement, visiblement pas très affolé. L'anglaise s'assit en face du jeune homme et commanda un café à la serveuse qui ne l'avait pas lâché.

    Bonjour, je peux ?

    Rachel adressa un sourire à son interlocuteur, désireuse de la voir faire le premier pas. Steele ne devait pas s'attendre à voir débarquer une jeune femme, longiligne et féminine. Elle était curieuse de voir sa réaction et d'entendre ses premiers mots. Car même s'il ne le savait pas, le plus gros de son recrutement se faisait durant les dix premières secondes. Allez, impressionne-moi Kenny Steele...

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mer 5 Fév - 13:30

Les yeux rivés sur le téléphone portable, Kenny tentait de finir un niveau de son jeu qui lui donnait un peu de fil à retordre le temps que son contact arrive. Il jetait en temps à autres des coups d’œil vers l’extérieur pour guetter un peu sont arrivé mais la pluie qui commençait à tomber brouilla un peu sa vision. Il était très en avance, aussi il en profita pour " déguster " le café qui était digne d'un jus de chaussette oublié dans une canalisation d'égout depuis un an. Il jeta également un œil aux personnes aux alentours. Les conversations étaient basses et l'ambiance aussi maussade que le temps dehors. Un léger soupir sortit d'entre ses lèvres avant qu'il ne retourne son attention sur son jeu.

Quelques minutes plus tard, une personne entra dans le café. Une femme brune trempé jusqu'au aux os. Un simple coup d'oeil en coin avant que Kenny ne retourne son attention sur son portable où il éteignit le jeu. Son regard se re-braqua sur l'extérieur où il tenta de distingué parmi les formes flous un indice sur son contact. Il entendit des bruits de pas venir vers lui. Il ne tourna pas son visage vers la personne mais seulement ses yeux. La femme qui venait d'entrer dans le café venait de s'assoir en face de lui et de commander un café avant de demander si elle pouvait s'assoir. Kenny leva un sourcil. Il était certes, le plus beau mec du café mais il n'était certainement pas là pour lever une petite poulette. Il tourna son visage vers la jeune femme qui lui souriait mais Kenny resta un peu plus sérieux à sa réaction jovial en lançant d'une voix un peu monotone.

- Je crois que je n'ai plus le choix puisque vous venez de posez vos fesses avant de me demander mon avis. J'attends quelqu'un mais vous pouvez rester ici si ça vous dit. Pour le moment. Par contre, je vous demanderez de bien vouloir trouver une autre place lorsque mon ami arrivera.

Il était resté poli bien qu'il fut intérieurement très agacé que cette pouliche se permette de s'assoir en face de lui avec autant de cran. Avoir un joli minois n'excuse pas tout non plus. Kenny regarda son portable. Il était l'heure. Si son contact était ponctuel, il arriverait certainement d'ici quelques secondes. A moins que ... Kenny releva son regard et regarda la jeune femme. C'était quand même pas elle le ... Il lâcha d'une petite voix en grimaçant.

- Ho ... Merde ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 9 Fév - 17:40

    Hum, que de délicatesse... Au fur et à mesure que son contact s'expliquait, un sourire de plus en plus amusé se dessinait sur les lèvres de la jeune femme. Elle apprécie l'assurance qu'il s'en dégageait, malgré une maladresse évidente. Steele était un homme d'action, pas de mot, et c'était bien pour cela qu'elle l'avait contacté. Andersen se permit un petit sourire, jouant les femmes vexées de tant d'insolence. Elle attendit quelques secondes puis se leva. Rachel ne quitta cependant pas la table, et après avoir regardé son interlocuteur de pied en cap, elle se pencha légèrement afin que son visage soit à la hauteur de Steele. Impertinente, l'anglaise lâcha :

    Monsieur Steele, je... Elle n'eut pas le temps d'approfondir. Le concerné réalisa qui elle était. Un rictus répondit à la grimace gênée de l'homme. Nous sommes donc amis ?! Soit. Au moins vous en avez assez dans le crâne pour ne pas tout déblatérer à une parfaite inconnue. A moins que ce ne soit du machiste sous-jacent, mais rassurez-vous, personne ne s'attend jamais à me voir.

    Consciente de ses grands airs, Rachel en joua, histoire de voir comment son contact allait réagit. Qu'il le veuille ou non, s'il acceptait de bosser avec elle, il serait son subordonné, alors autant déjà se faire à une autorité féminine.
    L'anglaise reprit sa place. La serveuse arriva à ce moment-là et lui servit un grand café dont l'arôme lui réchauffa le cœur. Andersen remercia la femme d'un hochement de tête, et la congédia d'un regard un peu plus insistant, ne la voyant pas déguerpir. Elle avait un entretien d'embauche à mener, et pas pour un boulot proposé par Pôle Emploi.

    Bien, Monsieur Steele. Je m'appelle Rachel Andersen. Elle n'avait que très rarement pris la peine de s'anonymer : elle préférai rester transparente. Si jamais elle tombait sur un flic, le recours à un pseudo attiserait les suspicions et encouragerait son accusation. Alors autant jouer franc jeu. Ce serait des chefs d'inculpation en moins sur le dos. Je vous ai contacté la veille, très intéressée par votre profil. Être le recruteur, pour une fois, avait quelque chose de jouissif. Et la jeune femme ne s'en priva pas, quitte à agacer le postulant. Il y survivrait. Je vous laisse vous présenter...
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 11 Fév - 13:52

Kenny ne semblait pas vraiment heureux de faire la connaissance de mademoiselle Andersen. Rien de personnel, après tout, les deux individus ne se connaissaient que depuis quelques minutes mais Kenny avait comme l'impression que cette collaboration ne serait pas une partie de plaisir. Tout d'abord, il n'aimait pas travailler avec des femmes. C'était généralement des aimants à emmerdes puisqu'il y avait toujours quelqu'un avec l'ambition de se la faire. Et, il faut se l'avouer, Kenny trouvait les femmes moins efficaces que les hommes dans ce genre d'affaire. La remarque d'Andersen était tout à fait justifier pour le coup. Comme toute les femmes dans les milieux d'homme, elle en rajouter un peu plus pour montrer qu'elle ne se laisserait certainement pas impressionner par un truand de petite envergure. Kenny se doutait que si elle était là, en face de lui pour le recruter, c'était qu'elle avait certainement d'autres qualités que s'allonger à l'horizontal.

Il attendit patiemment que la jeune femme ait fini de parler pour pouvoir en placé une. Il leva un sourcil en la regardant, un petit sourire sur le coin de la bouche. Il prit son téléphone en main et le tritura quelques secondes. Il regarda à nouveau la jeune femme et se pencha à son tour pour être bien en face d'elle. Son téléphone toujours en main, il le passa devant son visage avant de le descendre plus bas. Il prenait bien soin de ne pas lâcher les yeux de la jeune femme pour éviter que son regard ne vagabonde aux mêmes endroits que son téléphone. Ça peut paraitre étrange comme procédé mais mieux vaut être prudent dans ce genre de métier. Son téléphone n'aillant émie aucune interférence, il le reposa sur la table et se rassit normalement à sa place. Sa tasse de café entre les doigts, il regarda quelques instants le liquide infâme qu'elle contenait avant de redresser son regard vers la jeune femme.

- Est-ce vraiment nécessaire ? Ce qui vous intéresse, c'est ce que je sais faire, pas qui je suis. Je peux vous dire une chose. J'aime que les choses soit bien faites et que les plans se passent sans accro. Je ne suis pas un fou furieux qui rentre dans les magasins pour dissoudre tout ce qui passe devant lui et se tire avec son butin en prenant soin d'allumer tout les flics et les passants sur son passage.

Au final, il lâcha la tasse, préférant ne pas retenter l’expérience désagréable. Il s'enfonça un peu dans le cuir mou de la banquette et se frotta le menton.

- Je suis nouveau à Gotham et j'ai donc tout à prouver auprès des grands de cette ville. Mais vous vous rendrez rapidement compte, vous et monsieur Valentini, que je peux être un excellent atout.

Kenny conclu son discours en liant ses mains sur la table. Il regarda la jeune femme. Etait-elle emballée ? Ça restait encore à prouver.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 16 Fév - 20:27

    Les bras croisés sous sa poitrine, Rachel toisa l'homme. Ce dernier se montrait ouvertement agacé par son attitude. Après un étrange petit jeu avec son portable, Kenny se rassit face à elle et se décida à lui répondre. Le jeune homme toucha juste, certainement sans s'en rendre compte. Ils n'étaient pas là pour un speed dating. Le sourire de l'anglaise s'élargit. Cependant, elle ne croyait que moyennement l'homme si peu impulsif. Son comportement grossièrement contrôlé donnait plutôt l'impression qu'il était une bombe à retardement, mais ce n'était pas nécessairement un défaut éliminatoire, au contraire même : Rachel avait besoin de sang chaud dans ses troupes. Pour finir, le type se vendit comme un atout presque indispensable. Elle en aviserait.

    Nous sommes donc bien d'accord sur un point : les choses doivent être bien faites et les plans respectés. De plus, je me passerai volontiers d'un sauvage à la gâchette facile.

    L'inclusion de Valentini dans les recruteurs à séduire indisposa légèrement l'anglaise. Ce petit entretien ne se faisait pas vraiment avec l'accord du grand chef.

    Je tiens cependant à vous préciser une chose : bien que je travaille pour Monsieur Valentini, je vus ai rencontré non pas en tant qu'agent de recrutement, mais bel et bien de... comment dire... de cadre dont vous serez l'employé. Comprenez-vous bien la hiérarchie ?

    Rachel montait sa propre équipe afin de pouvoir agir indépendamment de Valentini, ainsi que s'assurer de la confiance qu'elle pourrait porter à ses hommes. Son entrée dans les hautes sphères de Valentini avait moyennement plu, et tout particulièrement à la gente masculine. Mais Andersen était bien décidée à jouer de sa féminité comme d'un atout et non d'une faiblesse présupposée. Toutefois, cette défaillance innée dans le regard des hommes persistait, qu'elle se montre très professionnelle ou non. De toute façon, elle n'était qu'une bonne femme...

    Je veux bien vous prendre à l'essai Monsieur Steele. Votre nouveauté à Gotham est un atout précieux. Quels sont vos spécialités disons ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 18 Fév - 15:18

L'entretien avait l'air de plutôt bien se passer. Miss Andersen avait l'air satisfaite de ses réponses. Kenny savait se montrer convaincant dans les entretiens, c'était un atout non-négligeable. Après tout, même si il était en bas de l'échelle, il avait quand même l'intention de grimper un peu et ce n'était pas en se comportant comme un sauvage qu'on impressionne des personnes comme Valentini ou Andersen.

Venait le sujet qui fâche. Bien que Kenny n'avait aucun problème avec l'autorité, il avait quand même du mal à accepter d'être sous les ordres direct d'une femme, aussi douée soit-elle. Il ne doutait pas qu'il prendrait ses ordres et contrat d'Andersen même, mais l'idée que cette bonne femme lui donne des ordres et qu'il doive obéir ne lui plaisait absolument pas. Kenny se demandait quand même comment Valentini, qui, d'après certaines rumeurs, trempaient dans le business des maisons closes pouvaient confier de tel tâches et responsabilités à une femme. Andersen ne se privait pas de lui faire remarquer que c'était elle qui commandait ici. Elle avait l'air d'être le genre de femme à constamment rappeler ce genre de chose. Kenny hocha la tête, bien que cette idée avait toujours du mal à s’installer.

Kenny se redressa et regarda discrètement autour de lui, comme pour vérifier que les clients ne les écoutaient pas. Il ne manquerai plus que pendant leurs discutions, des policiers soit entré dans le fast-food et l'attrape pendant qu'il déballait ses " talents ". Il se pencha légèrement et parla à voix basse.

- Protection, transport. Je peux planifier des casses si j'ai une bonne équipe. J'ai une dizaine de caisses vide à mon actif. Je peux faire quelques cols blancs aussi mais pas à grande échelle. Je suis surtout un braqueur et un homme de terrain.

Kenny se redressa et repris un air calme et décontracté. Il avait envie de lui lancer un " Et toi Trésor ? " mais se retint. Ce n'était pas le bon moment pour se mettre cette femme de pouvoir à dos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 23 Fév - 18:01

    Lorsque le jeune homme se redressa afin de vérifier qu'aucun regard suspect ne croise le sien, Rachel se permit un petit rictus amusé. Certes, le criminel avait raison de rester sur ses gardes, mais à jouer les paranoïaques, il mettait à mal sa discrétion. L'anglaise me cilla pas, et attendit patiemment que Steele soit suffisamment rassuré pour se plonger à nouveau dans leur petite conversation.
    Un home de terrain, voilà qui était parfait. Rachel ne cherchait pas un cérébral, mais un type avec assez de jugeote pour aligner deux idées, répondre aux directives et mener un plan à bien. Kenny en semblait tout à fait capable.

    Bien. Très bien même. Andersen baissa le ton, prête à expliquer ses projets à son potentiel futur collaborateur. Écoutez, malgré mes grands airs de femme frigide dominatrice, je ne suis pas si exécrable que ça. Tout comme vous, j'aime que les choses soient bien faites. Pour être franche, je ne cherche pas d'employé bête et discipliné : je veux de la motivation et de la volonté, et si en plus vous m'offrez un peu de débrouillardise, je serai la plus heureuse. J'ai l'impression que l'idée de jouer les larbins aux caprices d'une femme castratrice ne vous enchante que très moyennement, et je le comprends bien. Vous préfèrerez peut-être le terme d'associé, ou de collaborateur ?! Cela ne me dérange pas de travailler d'égal à égal, mais c'est moi qui prend les risques envers la hiérarchie. Donc si vous êtes aussi pro' que vous le dites, et que je n'ai pas à jouer les matons avec vous, je suis convaincue que nous pourrions travailler ensemble.

    Un petit laïus peut-être un peu long, mais au moins le message avait été clairement énoncé. Rachel était pour le travail d'équipe à partir du moment où les choses étaient claires et bien faites. Cependant, si les choses tournaient mal, c'est elle qui prenait tout. Et il était hors de question qu'elle morfle pour une bavure de débutant d'un de ses hommes.
    Histoire de feindre la naturel, Rachel commanda un second café, le ventre suffisamment accroché et le palais anéanti par les litres de café qu'elle avait ingurgité toute sa vie. Même si celui-ci n'était pas une franche réussite, il restait ingérable. Elle ajouta à sa commande un muffin, histoire de caler une faim naissante.

    Alors, intéressé ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mer 26 Fév - 1:11

Kenny écouta la jeune femme. Tout ce qu'elle lui disait lui plaisais. Évidement, c'était peut être du pipeau, qu'elle lui racontait tout simplement ce qu'il voulait entendre et qu'au final, elle serait vraiment la mégère castratrice qui a besoin de tout le temps rappeler que c'est elle qui commande. Mais Kenny lui laissait le bénéfice du doute. Après tout, il avait besoin de connexion dans cette ville et Miss Andersen semblait être parfaite dans ce rôle.

Il profita de la commande de la jeune femme pour prendre lui aussi une commande. Préférant commander autre chose que l'horreur infâme que les gens de ce restaurant appelle café, il commanda quelques donuts. Il se renfonça dans la banquette et regarda la jeune femme.

- Bien entendu ... Associé.

Il lui offrit un joli sourire avant de reprendre son portable et le ranger dans sa poche. Il se redressa légèrement et s'accouda sur la table, ne lâchant pas son interlocutrice du regard.

- Je suppose que je serai rapidement contacté pour une sorte de mise à l'épreuve ? Devrais-je travailler avec d'autres personnes ? Ou vous peut être ?

La serveuse arriva rapidement avec les commandes. Elle déposa la tasse de café ainsi que le muffin devant Rachel et une assiette avec trois donuts devant Kenny. Il regarda la tasse de café avec une sorte de mine dégouté.

- Faut avoir un sacré estomac pour digéré ce jus de chaussette ...

Après avoir essayé, Kenny ne voulait certainement pas renouveler l’expérience.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 2 Mar - 20:10

    Et apparemment, intéressé fut Steele. Rachel se permit un petit sourire satisfait. Elle avait toujours su vendre son produit. En même temps, sa profession d'agent de liaison reposait sur cette facilité à manipuler les mots avec une diplomatie rare. Tout reposait sur les apparences : des belles phrases pour vendre du rêve. Et puis, pour une fois, son appartenance au genre féminin jouait en sa faveur. Elle possédait des atouts qu'aucun homme ne pouvait avoir, et qui pourtant demeuraient des arguments très pertinents lorsqu'il s'agissait de persuader un client. De plus, le machisme ambiant sous-estimait son influence, si bien qu'on la prenait pour un joli minois avec aucune mauvaise intention derrière ce sourire charmeur et poli. Et pourtant... Certains l'avaient découvert à leur dépend.

    Fraîchement associés, les deux jeunes gens observèrent un moment de silence. Steele se montrait plus décontracté, certainement rassuré par les propos de l'anglaise. Propos pensés. Andersen n'aimait pas particulièrement jouer les matrones. Elle n'était pas non plus pour les rapports de pouvoir inhérents à la hiérarchie. Travailler d'égal à égal avec Kenny lui convenait, dans la mesure où celui-ci respecterait le plan convenu.

    Effectivement. Vous êtes à l'essai. Je vous recontacterai très rapidement afin de vous donner une mission disons. Si vous l'acceptez.

    Ok, la référence était bidon. Mais c'était histoire de détendre l'atmosphère. Rachel noya sa connerie dans une gorgée brûlante. L'anglaise déglutit douloureusement son café, les yeux brillants de larmes discrètes. Si la jeune femme conserva un calme Olympien, intérieurement, elle explosait. Sa langue était devenue une terre brûlée sur laquelle le vent de son irritation ravivait les flammes de la douleur. Sans le savoir, Kenny choisit le bon moment pour lui faire part de sa remarque sur la café servi. D'une voix forcée, Andersen répondit :

    J'ai un estomac à tout épreuve. Puis, d'un ton plus naturel, elle embraya : Dites moi, d'où venez-vous ? Et pourquoi Gotham ?

    Ils allaient certainement avoir à faire l'un à l'autre très régulièrement, alors autant faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 4 Mar - 17:39

Un rire léger s'échappa des lèvres de Kenny lorsque la jeune femme usa de son trait d'humour. Lé référence était bonne, il espérait juste que Rachel ne lui donne pas vraiment de mission impossible. Comme il s'y attendais, elle semblait apprécier autant que lui ce que les employés de ce fast-food appelait café. Et vinrent les questions. Toujours des questions. C'est vrai que si Kenny devait travailler pour la jeune femme, elle voulait en savoir le maximum sur lui. Elle avait juste le cran de lui demander en face et non d'envoyer ses larbins fouiller dans le passé du jeune homme. Qu'est ce qu'elle aurait trouvé de toute façon ? Rien de très reluisant. Mis a part ce braquage qui avait mal tourné et qui lui avait valu plusieurs années de prison, Kenny ne s'était jamais fait vraiment remarqué par les autorités. C'est ce qui faisait sa force. Loin des grands méchants qui terrorisent des villes entière à visage découvert, dont le nom est sur toutes les lèvres ou dans tout les journaux, Kenny savait qu'il n'y avait qu'une chose qui permettait aux gens de survivre dans ce milieu : l'invisibilité. Il pouvait raconter des cracks à la jeune femme, lui dire qu'il venait de Floride ou de Californie. Lui donner des raisons tout à fait valable d'être ici. Le climat charmant, la bonne ambiance. Mais que se passerait-il si la jeune femme décidait de vérifier ses dires ? Qu'elle se rende compte qu'il lui avait menti ? Elle pourrait engager un autre gorille pour lui apprendre le respect à grand coup de barre de fer et Kenny tenait à son joli minois.

- Je viens de Pittsburgh. Pennsylvanie.

Kenny prit un des donuts qu'il avait commander et mordit dedans. Ce n'était pas les meilleurs qu'il avait gouté mais ça restait mangeable. Il ne se sentait pas de recracher le contenu de sa bouche devant son employeur. Il jeta à nouveau un regard à l’extérieur. Bien que la pluie s'était un peu calmé, celle-ci continuait de tomber assez fort. Il retourna son attention vers la jeune femme en avalant la pâtisserie.

- Pourquoi Gotham, pourquoi Gotham ?... C'est vrai qu'il y a des villes plus charmantes que cet océan de béton et de lumière factice ...

Il tourna une nouvelle fois son visage vers la fenêtre.

- Les opportunités. Il est plus simple pour les types dans mon genre de trouver du travail dans une ville tenu par les gangs et les familles que dans une cité où le taux de criminalité est bas.

Il prit un autre donut en main mais ne le mangea pas immédiatement. Il le remua de haut en bas tout en fixant encore l’extérieur comme si il réfléchissait.

- La preuve, je suis ici depuis moins de deux semaines et j'ai déja ... Qu'est ce que ...

Le regard de Kenny se fronçât. Sous la pluie, il entraperçu deux formes sombre en train de se mouvoir entre les gouttes. Leurs façon de bouger, de se tenir, Kenny les connaissaient bien. Il ne fallut que quelques secondes pour que la porte du fast-food s'ouvre dans un grand éclat. Deux personnes dont les visages étaient caché par des foulards vêtu de veste et de pantalon crasseux entrèrent dans la pièce en hurlant. Ils pointaient leurs armes dans tout les sens pour menacer l'ensemble des clients présent dans le fast-food.

- JE VEUX VOIR TOUT LE MONDE AU SOL ! AU SOL J'AI DIS !

- PERSONNE JOUE AUX HÉROS OU ILS SE RETROUVENT AVEC UNE BALLE DANS LA CERVELLE, C'EST CLAIR BANDE D’ENFOIRÉS ?!

Kenny resta surpris de tout ce remue-ménage. Son donut toujours en main, il garda un calme exemplaire face à la situation. Une analyse rapide du comportement nerveux des deux braqueurs lui indiquât qu'ils étaient soit de parfaits amateurs qui se lançaient dans le grand bain soit deux junkies en quête d'argent pour leurs doses. Pendant que les quelques clients obtempéraient aux directives des deux criminels, Kenny jeta un oeil à sa partenaire, ironique.

- Des collègues à vous venu me tester ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 9 Mar - 18:36

    Si Steele se laissa finalement aller au jeu des questions, il n'en demeurait pas moins sur la défensive, et franchement peu bavard. Au moins il avait eu l'intelligence de ne pas lui retourner la question. De toute manière, malgré les dix années passées sur le continent américain, son accent anglais continuait à triompher des barbaries élocutoires américaines. Par la suite, Kenny avoua ouvertement son statut éhonté de criminel. Apparemment, il ne se concevait pas autrement que du mauvais côté de la loi. Tandis que Steele entrecoupait ses phrases de bouchées de donut, Rachel sirotait son café, préférant la place de l'interviewer que de l'interviewé. Mais leur entretien aux dérives tenant plus au speed-dating pris violemment fin dans un éclat de voix impérieux. Deux types venaient d'entrer, armes en main. Ils réclamèrent que tout le monde se jette au sol, et ce, dans un silence respectueux bien évidemment. Rachel, tout à fait maitre d'elle-même, se coucha au sol. Au cynisme de son futur collaborateur, elle ne put répondre que par un regard noir.

    Si seulement, murmura t-elle.

    Malgré le calme Olympien affiché, l'anglaise n'en demeurait pas moins aux prises avec une angoisse massive naissante. Il y avait de cela bien trois mois maintenant, elle avait été prise dans une autre prise d'otage, à la banque centrale de Gotham. Ça ne s'était pas franchement bien fini, et la jeune femme en gardait encore quelques stigmates. Toutefois, la tranquillité affichée par Steele la contenait et lui évitait de sombrer dans une crise de panique complètement inopportune et stupide.

    Alors qu'elle allait demander à Kenny comment il comptait mettre en œuvre son plan d'action, une main l'empoigna par le col et la força à se lever. Rachel se retrouva face à l'un des deux hommes qui, apparemment, avait décidé de s'en servir de bouclier humain. Le type lui inspira un profond dégout qui balaya toute peur possible. L'homme sentait une transpiration rance, typique des junkies. Ce couple de shootés, bien que très dangereux, ne devraient pas être difficile à désarmer. Cependant, la douleur du manque pouvait les pousser à l'irrémédiable.
    Andersen suivit le mouvement et se retrouva au beau milieu du café. Un des deux types lui demanda de faire les poches des clients à terre. L'anglaise prit apparemment trop de temps à s'exécuter. D'un coup de pied salement placé dans le creux des jambes, le mec lui intima d'obéir un peu plus promptement. Rachel commença alors sa sale besogne, adressant à ses premières victimes un regard désolé.
    Si Kenny voulait faire ses preuves, on venait de lui servir une mission tout à fait intéressante sur un plateau d'argent.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Lun 10 Mar - 18:35

- Si seulement.

Ce fut les derniers mots que Kenny entendit de la bouche de Miss Andersen avant que celle-ci se fasse emporter violemment par un des braqueurs. Mais lorsque la jeune femme chercha un semblant de réconfort du jeune homme, celui-ci avait disparut. Son cerveau avait rapidement analysé la situation. Il profita de la confusion des mouvement des clients vers le centre du bar pour se faufiler accroupie entre les tables jusqu'à rejoindre les toilettes. Il n'avait pas l'air de s'être fait repéré, les braqueurs étant trop nerveux et désorganise pour surveiller tout les clients en même temps. Certes, il n'avait pas amené avec lui sa nouvelle associée mais bouger à deux dans des espaces aussi petits ne pouvait que facilité leurs détections. Une fois dans la sécurité relative des toilettes du restaurant, Kenny porta sa main derrière lui et tira son arme. Il pouvait sans aucun doute éliminé les deux junkies avant que ceux ci ne comprennent ce qu'il se passe, mais il risquait dans le feu de l'action de peut être blessé un civil ou son employeur. Sans être un flic, Kenny n'aimait pas blesser sans raison des gens innocents. C'était quelque chose de leurs dérober leurs biens, c'était une autre de les envoyés à l’hôpital. Il devait changer de méthode. Il rangea son arme là ou il l'avait prise, décidant de ne l'utilisé qu'en dernier recours. Il réfléchit quelques secondes et monta un plan. Il se redirigea vers la porte des toilettes en sortit doucement pour éviter d'attirer l'attention des braqueurs.

A peine revenu dans la salle du restaurant, Kenny resta baissé et avança prudemment, collant son dos contre les banquettes en prenant soin de rester hors de vue des deux assaillants. Il devait les séparer si il voulait avoir une chance de sortir de cette galère. Il jeta un coup d’œil prudent pour observer la situation. Apparemment, l'un des deux inconnus avait choisi Rachel Andersen pour récolter les portefeuilles, bijoux et autres téléphones pendant que son complice vidait les caisses du restaurant en les forçant. Kenny posa sa main sur l'une des tables à proximité et chercha à tâtons quelques chose. Jour de chance, il trouva exactement ce dont il avait besoin, un sucrier et un petit couteau. Il jeta un regard vers les otages et pu apercevoir que sa nouvelle associée se faisait maltraité par l'un des braqueurs.

Le plan était risqué mais vu l'amateurisme des deux protagonistes, tout à fait réalisable. Kenny jeta le sucrier dans l'allée qui explosa une fois en contact avec le sol. Les deux braqueurs sursautèrent et pointèrent leurs armes dans la direction du bruit. Kenny, toujours caché, porta sa main à son arme et attendit. Les deux braqueurs se regardèrent, se demandant ce qu'il devait faire.

- Va voir ! Si un des enfoirés s'échappent et préviens les flics, on est cuit !

- Et pourquoi moi ? J'surveille les otages là ! Va voir toi !

- Je vais surveiller les otages, va choper ce fils de p*te ! Toi continue de rassembler le matos !

L'entente n'était pas très cordial entre les deux hommes mais le surveillant décida quand même d’obéir. Alors que le deuxième passait par dessus le comptoir, il braqua son arme vers Rachel pour appuyer son ordre. L'homme à la recherche de Kenny avança doucement, gardant son automatique contre lui, le canon de l'arme pointé dans la direction de l'origine du bruit. Alors que ses pas résonnaient dans la salle presque silencieuse, Kenny attendait patiemment, comptant ses pas dans sa tête. Le braqueur avançait prudemment, le doigt sur la gâchette. Il était plus très loin. Deux mètres. Le main de Kenny se resserra sur le crosse de son arme. Il n'aurait qu'une fraction de seconde et l'effet de surprise pour agir ... Un mètre. Le moment est presque arrivé. Kenny retient sa respiration.

L'action se passa en un éclair. Dès que Kenny aperçu le genou du braqueur, son doigt appuya sur la détente. La balle partit dans un grand bruit traversant muscle, os et ligament. Du fait d'être à bout portant, le projectile traversa le genou, arrachant un cri de douleur de la part du braqueur ainsi que des hurlements de panique de la part de certains otage. Kenny se leva immédiatement et rattrapa l'homme qui allait tomber au sol le transformant à son tour en bouclier humain. Comme il s'y attendait, l'autre homme paniqua et pointa son arme vers eux, commençant à délivré un salve de tir vers eux. Ce n'était pas un tireur expérimente, la panique n'arrangeant rien et plusieurs balles fusèrent dans tout les sens, se logeant dans le mobilier et les vitres et, manque de pot pour son partenaire, dans le dos de celui-ci. Lorsque le braqueur eut fini de vider son chargeur, Kenny poussa le corps de l'homme devant lui et pointa son arme vers lui avant de tirer deux fois.

Kenny avait beaucoup de plus de sang froid que l'amateur qu'il avait en face de lui. Le souffle léger, le bras ferme, sa position était presque parfaite. Son angle de tir lui avait permit de viser l'une de ses épaules et lorsque le braqueur reçu le projectile, il s'écroula en arrière lâchant son arme pour la porter à sa blessure, dans une tentative d'arrêter le saignement. Kenny ne perdit pas de temps. Le temps était quelque chose d’extrêmement précieux. De plus, il devait profiter de la panique ambiante pour disparaitre avant que la police ne se ramène après tout ces tirs. Il fit de grandes enjambé pour rejoindre le groupe d'otage, mais surtout son associé qu'il attrapa par le bras. Elle semblait légèrement déboussolé par tout ce qui venait de se passer. Rachel était sans doute quelqu'un de cérébrale qui n'avait pas vraiment eu affaire au feu de l'action. Mais ce n'était pas le moment de la ménager. Usant de sa force, il la releva pour l'amener avec lui à l’extérieur avant que le braqueur ne se remette du choc de la balle.

La pluie continuait de tomber à l'exterieur. Le rue était vide, les passants aillant surement pris leurs jambes à leurs cou en entendant les coups de feu. L'eau ruisselait sur le visage de Kenny et de Rachel.Il remarqua que ses mains un peu crispé n'avait pas lâché le sac que les braqueurs lui avaient donné pour détrousser les autres clients. Kenny entendaient déjà les sirènes qui se dirigeaient vers eux. Il fallait partir et vite. Il regarda rapidement autour de lui, avant de parler rapidement.

- Vous êtes venu en bagnole non ? C'est laquelle ? Faut qu'on se tire d'iic avant l'arrivé des flics.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Lun 17 Mar - 21:20

    Les mains tremblantes, Rachel continua sa mission, affichant une moue sincèrement désolée à tous les regards qu'elle croisait. Rapidement, son sac commença à contenir une petite fortune. Tout en continuant sa pénible labeur, l'anglaise tenta de croiser le regard de Kenny, mais ce dernier avait disparu. Une pointe d'amertume la traversa : ce petit con s'était très dignement enfui. Rageant intérieurement, Andersen poursuivit son travail.
    Soudain, un cendrier vint se fracasser au sol. Bien évidemment, l'effet escompté fut obtenu : tout le monde se tourna en direction de l'explosion de verre. Puis les choses se déroulèrent très rapidement. Un coup de feu arracha un cri à l'un des deux braqueurs en herbe. L'autre camé eut la brillante idée de cribler le petit café de balle. Rachel se jeta au sol et se planqua derrière une banquette. La fusillade dura quelques secondes qui semblèrent une éternité. Mais une détonation stoppa cet enfer Un silence glacial et mortifère s'installa dans le café. On entendait seulement quelques pleurs terrifiés. Attentive au moindre bruit, Andersen ne vit pas l'homme s'approcher d'elle. D'un bras fort, il la remit sur pied et l'entraina avec lui. La stupeur passée, Rachel commença à se débattre. La pluie tombait durement, et il lui était impossible de discerner le visage de l'homme. Le sac donné par les deux camés encore en main, elle bourra de coups les flancs du type.

    Mais lâche-moi du con ! Je...

    Implacable, la voix de son postulant lui demanda où était sa voiture, si elle en avait une. Une vague de soulagement envahit la jeune femme, mais ne dura pas bien longtemps :

    Vous avez failli tous nous faire tuer à jouer les héros !

    Une sirène de police au loin la coupa dans son élan. Elle ragerait plus tard. Rachel se mit à courir, invitant Kenny à la suivre d'un coup de menton. Ils furent rapidement rendu à sa voiture. L'anglaise mit le contact et démarra, le moins suspectement possible. Elle cala deux fois. Exaspérée, elle perdit son sang froid. La voiture finit par sortir de son emplacement en un crissement de pneu rageur.
    Après quelques regards dans le rétro, l'anglaise s'assura de ne pas être suivie. Apparemment ils étaient "sauvés".

    Je suis navrée d'avoir ainsi perdu mon sang froid... Je... Bref, vous avez très bien géré la situation, Kenny.

    D'un maigre sourire, Rachel montra sa gratitude. Elle s'en voulait d'avoir été aussi aisément bouleversée par la situation.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 18 Mar - 18:22

Miss Andersen avait l'air vraiment secoué par rapport à tout ça. Étrange pour quelqu'un du milieu et qui avait l'air d'avoir un sang froid à toute épreuve. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. Alors que la pluie tombait en trombe sur leurs vêtements appuyé par les coups de la jeune femme sous le choc, Kenny grimaça à un de ses coups. Il réprima un grognement de douleur. L'adrénaline et la rapidité avec laquelle la fusillade s'était déroulé avait surement fini de s'écouler dans son corps et le coup de Miss Andersen venait de réveillé une blessure qu'il n'avait pas senti. Une balle l'avait certainement juste éraflé. Si il s'était prit un pruneau, Kenny serait certainement moins en forme. Il décida de faire abstraction de ça pour le moment.

La jeune femme avait plus ou moins repris ses esprits et passait à présent ses nerfs sur le voyou. Kenny était surpris par sa réaction. Son manque de sang-froid devant la situation lui mettait le doute quand à sa réelle place dans le monde du crime de Gotham. Mais ses suspicions, comme sa blessure bénigne devait être remise à plus tard. La police était en train d'arriver et il fallait fuir. Dans un moment de lucidité, Miss Andersen accéda à sa requête de fuite. Ils se précipitèrent vers une voiture que Kenny ne prit pas trop le temps d'identifier. La priorité était de mettre de la distance entre la police et eux. Il se rua sur le siège passager alors que Rachel tentait de démarrer la voiture. Elle cala par deux fois, ce qui fit légèrement sourire Kenny et réveilla son cotés macho sur les femmes et la conduite. Il avait presque envie de lui prendre le volant mais au bout de la troisième fois, la voiture d'Andersen partit sur les chapeaux de roue. Kenny en fut presque enfoncer dans son siège.

La jeune femme semblait absorbé par sa conduite et Kenny en profita pour jeter un coup d’œil à sa blessure. Ce ne fut pas l’éraflure qui avait l'air d'un léger coup de couteau qui mit les nerfs du voyou en pelote.

- Les enfoirés ! Ils ont niqué ma chemise !

Il fronça les sourcils à cette pensée. Il se remettrait certainement rapidement de cet écorchure.. Il était déjà plus rassuré de pas s'être prit une balle en jouant les héros comme l'avait si bien fait remarqué la conductrice qui se mit d'ailleurs à lui adresser la parole. C'était l'heure des remerciements ainsi que des compliments. Kenny haussa les épaules. Tout avait été fait dans la précipitation et il avait eut de la chance que les deux braqueurs étaient de parfaits amateurs. Si Kenny avait été dans cette situation, il aurait certainement utilisé un des otages comme bouclier humain avant de se tirer avec son butin. D'ailleurs en parlant de butin ... Kenny se pencha à ses pieds et ramassa le sac qui contenait les portefeuilles de la plupart des clients du café ainsi que le contenu des caisses. Il plongea sa main et commença à fouiller à l’intérieur.

- Aucun soucis ... Associée. Et puis, la journée n'est pas perdue pour tout le monde au moins.

Kenny sortit une poignée de billet. Ils étaient de valeur diverse. Il devait y avoir moins de cinquante dollars entre ses mains mais qui sait ce que le contenu des portefeuilles pouvaient caché. Il reposa les billets dans le sac et jeta un coup d’œil au rétroviseur. La pluie n'aidait certainement pas à identifier les voitures à l'arrière mais le fait qu'il n'y ait pas de lumière clignotante lui indiquait qu'il n'était pas suivi. Il souffla et se détendit. Il reporta son attention sur le sac, avant de le fouiller de nouveau.

- C'est lequel le votre ? Je vais pas commencer à voler mon contact après lui avoir sauvé ses jolies miches quand même.

Un léger rire sortit de sa bouche. Vu le stress que Miss Andersen venait de subir, mieux valait détendre l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Dim 23 Mar - 22:33

    Tandis qu'elle reprenait ses esprits, Rachel s'en voulut d'avoir ainsi perdu son sang froid. Pour le coup, elle n'avait pas été très professionnelle. Et même si elle cherchait à se justifier intérieurement en se cachant derrière le traumatisme de la prise d'otage à la banque de Gotham qui s'était finie en tuerie, cela ne l'excusait en rien. Si elle tenait à se faire une réputation dans le milieu de la criminalité, elle devait se montrer imperturbable en toute circonstance. Les faiblesses n'étaient plus permises, car la moindre erreur lui vaudrait la vie. Andersen désirait intégrer les rangs de Valentini, et elle doutait que le Monsieur apprécie ses états d'âme.

    A ses côtés, Kenny tenta de faire la conversation. Rachel fixait la route, tout en redevenant maître d'elle-même et de ses réactions. Elle lui accorda cependant un sourire lorsqu'il la qualifia d'associée. Steele avait réagi en vrai trop. L'homme aurait très bien pu - après s'être soustrait à la vigilance des deux braqueurs amateurs - se tirer et la laisser dans la merde. Mais non, il l'avait sortie de ce foutoir. Elle lui en devait une.
    D'un coup d'œil, l'anglaise observa la somme récoltée durant sa petite mission. Bien qu'elle n'avait pas l'âme d'une voleuse, le fait d'avoir gardé le sac n'était pas plus mal : les flics ne trouveraient pas ses empreintes dessus. Il faudra d'ailleurs le détruire.
    Steele poursuivit, usant d'humour, malgré une pointe de machisme qui agaça la jeune femme. Alors comme ça, elle n'était qu'une jolie paire de miches... L'anglaise eut un soupir pour elle-même et se contenta de vérifier d'un coup d'œil que Kenny ne farfouillait pas dans son sac.

    En tout cas, je pense que vous avez passé avec brio votre petit test. Le criminel avait assuré, elle ne pouvait le nier. Et le fait qu'il l'ait sauvé ajouté à son professionnalisme une certaine loyauté. Seul le temps lui dirait si elle pourra lui faire confiance. Mais en tout cas, il en empruntait la voie. Si vous êtes disponibles, je peux vous mettre sur le coup de containers. Valentini attendait d'elle qu'elle s'occupe de cet aspect à de son business. Rachel devait faire ses preuves en tant qu'intermédiaire : elle assurait l'image sociale du mafieux que ce soit dans les soirées mondaines comme sur les docks. D'où d'ailleurs sa volonté de former sa propre petite équipe en qui avoir confiance. Quelques cartons à récupérer, si vous me suivez. Pour le coup, Andersen risquait gros en mettant Kenny sur cette affaire. S'il déconnait, elle perdait la vie. Ca paye plutôt bien, si c'est votre souci.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Lun 24 Mar - 19:41

Alors que Miss Andersen continuait de les éloigner des lieux du crimes, Kenny continuait de faire l'inventaire du sac à butin. Il n'y avait pas une fortune mais suffisamment pour tenir un bon moment si il ne faisait pas de dépense excessive. Des cartes bleus inutilisable, à part si il voulait se faire attraper en remontant les transactions sur internet, des cartes d'identités et des permis. Bref, mis à part le liquide, il n'y avait rien de bien intéressant dans le lot.

Rachel avait l'air de s'être calmée et d'avoir retrouvé ses esprits. Alors que Kenny regardait le paysage bétonné de Gotham défile malgré la pluie battante, l'anglaise venait d'attirer son attention. Il venait de passer son test avec apparemment beaucoup de brio. Kenny avait agi à l’instinct et non au talent. Si les braqueurs avait été un peu plus doué, il aurait put aussi se retrouver allongé dans le café, baignant dans son sang. Mais bon, il n'allait pas non plus craché sur cette occasion. La jeune femme lui parla immédiatement d'un travail qu'elle pouvait lui confier. Apparemment, c'était un job facile. Récupéré quelques cartons contenant sans doute un peu de marchandise illicite. Drogue ? Contrefaçon ? Arme ? Peu importe, l'important dans ce genre de travail c'est de mener la marchandise d'un point A à un point B et si possible sans attirer l'attention.

- Aucun problème pour moi. J'ai juste besoin de savoir où, quand et avec qui. Je pense que je n'aurai qu'à m'assurer que tout se passe bien et qu'il n'y ait pas des curieux qui regardent là où il faut pas ?

Ce genre de travail était courant. C'était en règle général des boulots faciles mais les ennuis arrivent rapidement dans ce genre de travail facile. Un type qui a les yeux plus gros que le ventre, un rival ambitieux ou tout simplement la police. Pour son premier vrai travail avec Rachel Andersen, tout devait être parfaitement orchestré.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Mar 1 Avr - 9:59

    Peu à peu, la jeune femme s'apaisait. Ce braquage amateur l'avait quand même pas mal secouée. Elle n'était définitivement pas une femme d'action. Cérébrale, elle préférait jouer avec des armes tout aussi dangereuses que celles à feu : manipulation, influence, intimidation. Seulement des mots, mais dont la dictée avait le même effet qu'un doigt posé sur la gâchette d'une arme. C'était pour cela qu'une collaboration avec le manuel et silencieux Steele s'avérait pertinente de prime abord. Après, seul le temps lui dirait si elle avait eu raison d'accorder un soupçon de confiance à ce type. Il semblait réglo, mais Rachel n'était pas dupe : tout bon comédien savait répondre aux attentes et désirs de l'autre, lui renvoyant ce qu'il rêve de voir. Et Steele avait les traits du caméléon social. Rachel le garderait à l'œil.
    La conversation dériva sur un petit travail dont Steele se saisit volontiers. Andersen l'introduisait peut-être un peu précipitamment dans le business de Valentini, mais un bateau arrivait demain, et quelques containers étaient attendus. Il lui fallait qu'un homme, bien à elle, s'intègre à l'équipe de déchargement et de transport. Il serait ses yeux et ses oreilles.

    Ce sera au dock de Gotham, je vous communiquerai l'endroit précis. Il s'agira de prendre quelques caisses marquées et de la amener à un entrepôt voisin. J'attends aussi que vous vous mêler à l'équipe en place. N'hésitez pas à laisser trainer vos oreilles, si vous voyez ce que je veux dire. Vous ne serez pas une taupe, du tout même. Disons que s'il y a des gourmands un peu trop prétentieux, je compte sur vous pour le signaler. Vous comprenez bien qu'en tant qu'associés, nous devons protéger nos intérêts...

    Lentement mais surement, Rachel avançait sur l'échiquier de Valentini, et marquait des points. Elle espérait juste que Steele soit un atout savamment choisi, et non l'erreur qui lui serait fatale.

    Je vous dépose quelque part ?

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
18/01/2014

ϟ Participation :
701


MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ] Ven 4 Avr - 16:03

Kenny avait complétement décroché de son butin. Le menton sur la paume de sa main, il observait les gens dans la rue courir dans tout les sens pour éviter d'être complétement trempé par la pluie qui s'était un peu calmé. Le petit truand voyait parfaitement quoi faire. C'était de l'argent facilement gagné, même si faire la balance ne lui plaisait pas trop.

Il détourna son regard de la vitre pour le poser sur Rachel. Celle ci semblait s'être totalement remise de l'attaque dans le café. Elle avait retrouvé cet air sûr de soi qu'elle avait en s'asseyant à sa table. Kenny jeta rapidement un coup d’œil à sa petite blessure. Elle ne lui faisait plus mal mais il faudrait aussi qu'il s'occupe de ça rapidement. D'un ton décontracté, il porta son attention sur la route.

- Il n'y a aucun problème. Vous savez comment me contacter. Je me tiens près dès qu'il le faut.

Kenny lui indiqua une place libre où se mettre, le temps qu'il descende. Il ne força pas trop pour éviter de rouvrir la petite blessure qui l'avait lancé à peine s'était-il levé de son siège. Il laissa à sa place le petit sac à butin et le désigna rapidement de la tête.

- J'ai plus ou moins coupé la poire en deux. Considérez le petit extra comme une prime de risque Miss Andersen.

Il lui sourit avant de lui faire un clin d'oeil en fermant la porte de la voiture.

- Au plaisir.

Une fois la voiture fermé, Kenny releva un peu sa veste pour s'abriter de la pluie qui lui tombait sur le crâne. Puis sans se retourner, il s'enfonça dans une station de métro et disparut de la circulation.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ]

Revenir en haut Aller en bas
 

La préparation est une phase essentielle [ Feat Rachel Andersen ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Uptown Gotham :: Restaurants & Fast Food-
Sauter vers: