.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 INTRIGUE — Hang 'Em High

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
31/10/2012

ϟ Participation :
14


MessageSujet: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Fév - 1:23


Hang 'em High

Scénario premier


Ce matin quand votre réveil sonne, que vous ronchonnez et que vous vous levez à contre coeur, vous savez pourtant que cette journée sera différente des autres. Hé oui. Vous avez beau bailler et vous mettre à là table du salon, l'attraction du jour s'étale sur votre journal posé sur la table. « LE CLOWN AU TRIBUNAL » vous prenez votre tasse de café. Vous vous souvenez bien ce qu'il a fait. Oui on a tous ces évènements dans la tête. Tout le monde a été marqué, de près ou de loin. Mais heureusement, Batman nous a tous sauvé. C'est avec un regard assez intéressé que vous allumez la télévision pour regarder ce qui va être le procès de tout les temps. Vous le savez, l'évènement va être retransmis en live.

10h. La horde de journalistes se trouve déjà devant le tribunal de Gotham et les jurés sont déjà arrivés. Pour une fois, les journalites et écrivains sont acceptés à la cour. Nul doute que la ville veut faire un exemple de ce procès. Le Maire Garcia et le Juge veulent montrer au tribunal que le crime ne peut rester impuni à Gotham.

10h11. Le public se masse de plus en plus et la plupart de la cour est déjà arrivée. On voit la Psychiatre du Joker qui sera appelée à la barre pour témoigner, ainsi que l'avocate de prévenu arriver ensemble avant de se séparer à l'entrée dans la salle de tribunal.

10h20. Le juge réclame le silence sous peine de dissoudre l'assemblée. Chose que bien sur il ne fera jamais. Jack Napier va arriver incessamment sous peu. Le suspens est à son comble et chacun y va de son petit commentaire. Le commissaire Gordon et le GCPD veillent comme des rapaces. Aucun signe de Batman pour le moment.

10h21. Il est dit que les témoins sont placés dans une salle annexe très surveillée. La tension monte.

10h25. Le prévenu est amené dans la salle. Des chaînes aux pieds et aux mains. Il est installé dans le box où il passera toute la semaine ou peut être moins si le verdict est rendu plus tôt.

10h30. Le procès peut enfin commencer.

Indications RP :
- vous l'aurez compris c'est le tout début du procès, les gens arrivent, les personnes se placent, et le Joker arrive.
- pas d'ordre de passage réel.
- si vous jouez un personnage pnj (comme vous l'aviez dit dans votre inscription n'oubliez pas de lire la section par ici pour savoir comment ça se passe.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
08/06/2013

ϟ Participation :
1374


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Fév - 17:07




Le Procès du Joker commence !


Le procès de ce grand Monsieur allait être important. Un événement ! Lullaby avait décidé de venir assister à ce moment exceptionnel et de faire partie du publique. Pour une fois, elle participerait à un moment fard de la vie de Gotham. Ce n'était pas son genre du tout en temps normal. Elle s'effaçait plus qu'elle ne se montrait. Elle ne connaissait pas grand monde. Ici elle ne se sentait pas chez elle. On l'avait enlevé pour la placer dans ce coin désastreux. S'y faire ? Impossible ! La jeune femme n'y tenait même pas. Elle ne s'intégrait pas dans ce décor. Elle subissait cette vie plutôt. Changerait-elle ? Surement pas. Elle n'appréciait pas cette vie étrange, cette ambiance de feu. Elle n'avait pas connu ce train de vie avant de venir de force dans ce lieu.  

Elle n'était pas la seule présente à ce procès. Au plus les minutes avançaient au plus le monde affluait. On ne comptait même plus les têtes à force. C'était assez impressionnant, cela faisait penser à un concert attendu mais ce n'était pas ça du tout... Il y aurait des recalés. Les journalistes étaient très présents. Ils ne cessaient de "piapiater" et de vouloir en savoir plus. Leur voix paraissaient lourdes, cassantes, hurlantes. Leur mots s'envolaient et leur questions ne trouvaient guère de réponses satisfaisantes. Ils énervaient plus qu'autre chose. Ces gens là étaient payés pour saouler le plus possible, pour dénicher des informations, pour insister pour trouver un truc à se mettre sous la dent. Là, il était là pour voir le Joker se faire descendre pour ses méfaits. Mythique !

Lulla' avançait tranquillement pour venir prendre place dans la salle. La jolie se faisait discrète. Elle se mettrait au fond car elle n'avait rien à voir avec l'accusé. Elle suivait, elle voulait voir tout simplement comment ça se déroulerait, ce qui allait se passer, comment le coupable réagirait face à tout ce qu'on lui lancerait en pleine figure. La danseuse faisait partie de cette horde de curieux prête à voir ce monstre se faire juger. Tous étaient impatients, fous même. Le Joker effrayait clairement la brunette. Son visage, son regard, cette expression ... ça lui glaçait le sang littéralement alors le voir apparaître lui ferait cet effet immédiatement. Elle ne le connaissait pas personnellement mais elle en avait entendu sur lui. Il demeurait légendaire. Il faisait trop parler de lui. Qui ne l'avait pas évoqué ? Le temps passait et ça y est le moment était venu ... Le Joker était là avec ses chaînes. La femme frissonnait. Elle n'osait même pas fixer cet être. Elle était alerte et regardait un peu partout. Tout était installé.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Fév - 20:11




Le Procès du Joker commence !


Il finissait de napper ses lèvres de rouges, il les inspira et fit une bouche en cul de poule en faisant un petit clin d’œil aguicheur devant sa glace. Il passa ensuite à l’eyeliner noir ainsi qu’à de faux cil qu’il avait taillé pour faire plus naturel. Il avait mis un filet à cheveux avant d’enfiler une belle perruque de longs cheveux blonds qu’il coiffa un peu. Il se mit même des lentilles de contacts bleus pour changer ses yeux. La tête, c’était fait.

Il avait passé la soirée à faire disparaitre le moindre poil de son corps, tache rigoureuse, douloureuse et difficile mais le résultat était là. Griffy était devenu aussi imberbe que dans ces jeunes années de maternel !  Il prenait un corset à l’ancienne, il la mit à l’envers afin de pouvoir la serrer lui-même afin de s’affiner un peu. Il éprouvait un peu d’inconfort mais il fallait bien souffrir pour être belle n’est ce pas ? Enfin, il mettait des prothèses mammaires externes qu’il faisait bien maintenir avec un soutien-gorge. Concernant l’habit, il se mit en jupe, talon et comme haut, un joli pull fin, enfin, un foulard autour du cou pour cacher sa pomme d’adam. Il se parfuma puis prit son sac à main acheté moitié prix au marché.

Personne ne pouvait ainsi le reconnaître, c’était le cœur léger qu’il se rendait à l’évènement en ville. Il arrivait dans la foule où il passait pour une femme au physique singulier. Il y avait du monde mais ça ne le dérangeait pas pour autant,

On aurait dit que tous les journalistes du monde étaient là, ils étaient tous là! Les envoyés spéciaux se piétinaient pour un peu de place devant le bâtiment afin d'exposer le sujet d'aujourd'hui. Enfin, qui pouvais rester chez sois à suivre par la télé l'actualité quand on pouvait y assister.

Cela rappelait les mises à mort public du moyen-âge où la populace se réunissait pour le plaisir des yeux ... Ben là c'était pareil, ils pouvaient trouver ça dégoûtant, effrayant ou choquant, ils venaient quand même... Persuadé d'être protégé par les barreaux de la cage contre le chien féroce... C'était si drôle!

Il passait ainsi les grandes portes après être passé par le détecteur de métaux. Il s’installa dans les tribunes aménagées pour le public à l’entrée de la salle, il envoya un bisou à un mec de la sécurité. Ce dernier parut embarrassé, et détourna le regard les joues rouges de gène.  Il trépignait d’impatiente, il s’était mis d'ailleurs tout devant.

Le joker ne lui faisait pas peur… Enfin qu’est ce qui pouvait faire peur à un type qui n’avait plus aucune raison ? Il l’imaginait déjà, les vagues souvenir qu’il avait encore de lui était lorsqu’il lui avait fait une visite rapide d’Arkham. A l’époque, Griffy était « plutôt » calme comme patient. Il espérait qu’il se souvienne de lui. En tout cas, Griffin se souvenait d’une chose très claire : Ce radieux sourire qu’il savait si bien arborer ! Un sourire ravageur dans tous les sens du terme en fait. Enfin, il essaierait à l’entrée de l’artiste, de s’abstenir de geste de sympathie à son encontre sous peine de paraître assez douteux.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Fév - 22:23




Le Procès du Joker commence !


La fonction de « juré » ne détenait rien de plaisant. Les volontaires affluaient peu. Aslinn O'Donnell avait reçu un courrier. Jamais elle ne se serait proposée pour participer à l'un des ces événements. Or, il était parfois question de remplir sa condition de citoyens. Même Gotham City agissait dans les règles. La loi venait rattraper les habitants de la ville à un moment donné de leur existence pour leur rappeler leurs obligations. Cela pouvait arriver plusieurs fois dans une vie. Mais la chose restait rare. Ce qui intéressait l'irlandaise demeurait l'affaire qui serait jugée. L'expérience paraissait énorme dans la tête de la jeune femme. Il s'agissait du procès du clown. Ce dernier représentait l'un des pires malfrats de la ville. Il était complètement aliéné. Mélange d'intelligence et de paranoïa, sa personnalité était teintée de différentes couleurs. Tout le monde le connaissait. Les gens craignaient cet être. As' n'en revenait pas, elle aurait son mot à dire lors des délibérations. Bien-sûr, elle ne se permettrait pas des paroles non fondées. Elle s'armerait assurément d'une grande écoute.

Le jour J se pointa. La rousse se leva aux aurores. Elle salua son mari qui se trouvait dans le salon. Même si la fonction de juré représentait une tâche plutôt ingrate, Scott enviait sa femme. Il aurait voulu être présent au moment du procès. Il ne pouvait même pas faire partie du public, il avait beaucoup de choses à faire concernant son travail. Ledger s'inquiétait aussi pour son épouse. Le Joker avait beau être surveillé, le scientifique angoissait à l'idée d'une riposte des ennemis, ou des amis du double maléfique de Batman. Après avoir rassuré son mari, As' se précipita dans la salle de bain. Elle prit une longue douche. A la suite de cette dernière, elle opta pour un tailleur afin de faire bonne figure. Elle sécha ses cheveux pour les friser avec un fer prévu à cet effet. Elle choisit un maquillage prononcé mais pas vulgaire. Quand elle revint auprès de son chéri, ce dernier ne manqua pas de la complimenter sur son look BCBG. La danseuse eut le temps de petit-déjeuner avec Scott. Ce moment fut agréable. Ils n'avaient pas toujours l'occasion de se retrouver. Après un brossage de dents , la jeune femme se pressa afin de rejoindre le tribunal.

O'Donnell arriva tôt ce matin. L'irlandaise n'avait aucunement l'envie de présenter un retard. Elle attendit plus d'une heure dans sa voiture. La musique apparut comme la meilleure alliée : l'album du groupe d'Aaron Redfield notamment qui défila sans pause. La belle sortit deux minutes acheter un café. Vers 10 heures, elle décida de s'amener comme la plupart des journalistes et écrivains d'ailleurs. La prise en charge des jurés était effective : leur rôle et leur placement restaient soulignés. L'enjeu de ce procès n'était pas maigre. Le moment serait long, lourd et pavé de rebondissements.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Jeu 6 Fév - 18:28




Le Procès du Joker commence !


C'est la première fois que j'étais appelé en tant que juré et c'est évidemment pour le procès du siècle, la chance ... ironie quand tu nous tiens. Je n'ai pas sauté de joie quand j'ai reçu ma convocation, je n'ai jamais eu pour aspiration à devenir juré un jour et surtout pas pour un procès de ce genre. De toute façon quelle utilité ? Il était coupable de tous les chefs d'accusations et tout le monde le savait, à quoi servait cette mascarade en dehors de faire parler de lui ? Evidement, quand j'en avais parlé à Callyope, elle m'avais rappelé que tout être humain à le droit à un procès juste et équitable et que le Joker ne dérogeait pas à la règle. Moi ça me fait marrer d'entendre parler de justice dans une ville qui est corrompue jusqu'à la moelle mais pourquoi pas ... J'ai tenté de persuader le tribunal que je ne pouvais pas être juré alors que j'avais aidé sur cette affaire, mais on m'avait dis qu'aujourd'hui je ne serais pas là en tant que témoin, mais en tant que juré, point. La discussion était close, je n'avais plus mon mot à dire et je l'avais bien compris. C'est donc dépité que je me suis levé ce matin, sentant que j'allais perdre une journée pour rien et que cette mascarade serait bien capable de durer plus d'une journée. J'ai des crimes à résoudre bordel, on a besoin de moi, qu'est-ce que je fous là ? Je sais que ma boss sera dans l'assemblée aujourd'hui et qu'elle ne sera pas la seule, mais moi je m'en serais bien passé.

C'est la mort dans l'âme que je me rendis à l'audience, je voulais y aller en moto mais Cally a insisté pour m'y emmener. Je crois que c'était important pour elle que nous passions un peu de temps ensemble après le désastre du diner familial de Dimanche dernier. Evidemment c'était entièrement de ma faute, je n'avais fait aucun effort et je ne le regrettais absolument pas, mais je connaissais Cally et je savais qu'elle vivait très mal cette situation et espérait encore qu'un jour tout rentrerait dans l'ordre. Elle tenta de trouver tous les sujets possibles et inimaginable pour combler le silence et tenta tant bien que mal de ne pas parler du procès. Elle savait qu'une fois que je serais sur place, je ne pourrais plus en parler, je serais officiellement tenu au silence. Ayant l'habitude de ce genre de chose avec mon travail, cela ne serait pas bien difficile pour moi, j'espérais juste ne pas être avec des abrutis de première catégorie ou des pro-Joker sinon j'allais en frapper un ou deux. Une fois sur place, il fallut passer devant la horde de journaliste qui était agglutinée devant. J'en connaissais un ou deux à cause de ma profession et il était de même pour Cally. Ils tentèrent de nous extorquer des infos sur notre présence au procès, voulant savoir si nous serions jurés ou simple spectateur. Il voulait savoir si nous allions contribuer à condamner le Joker et si oui, de quelle façon, en tant que juré ou de témoin ? Aucune déclaration fut faite, nous entrâmes dans le tribunal et j'abandonnais Cally pour aller rejoindre les autres jurés déjà présent. Une jeune femme, rousse, dont j'avais l'impression d'avoir déjà vu sans pouvoir dire où se trouvait déjà sur place, les autres ne devaient plus trop tarder.


_________________

Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Sam 8 Fév - 21:09

Alicia McDougall

je suis la juge. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Anna Gunn, j'ai 46 ans
je suis ambitieuse, déterminée, intègre mais aussi extrême, catégorique et glaciale.


10h20. La pression est à son comble. D'une main nerveuse, Alicia McDougall appela le public à se calmer.

Née dans un bled paumé au fin fond de l'Arkansas, dernière d'une fratrie de six enfants de deux bouseux au neurone ramolli, Alicia avait su s'extraire de toute cette misère sociale et intellectuelle pour s'ériger parmi les plus grandes figures de la justice de Gotham. Toutes ses années à ramer, à se transcender dans le sacrifice le plus total de soi avaient payé : aujourd'hui, elle allait condamner Jack Napier, alias le Joker, un énième déchet pour lequel une injection létale était une mort trop méritante. Alicia avait toujours été forte en gueule avec des opinions assez tranchées, mais surtout retranchées derrière la loi. Peut-être le seul enseignement qu'elle avait conservé de ces abrutis de géniteurs. Fervents croyants, et  bien incapable de maintenir une hygiène de vie sans se savoir sous le regard accusateur d'un Dieu, ses parents l'avaient, très jeune, mise sur les bancs de l'église. La morale et l'éthique étaient devenues les deux mots maitres de sa vie depuis.

Silence ! martela t-elle, le ton implacable.

Ce procès était le procès de sa vie, et personne n'allait gâcher son moment. Les jours à venir seraient des jours de grande justice. Gotham redeviendrait une ville juste et droite, où le crime ne peut rester impuni.
A bientôt 46 ans, Alicia McDougall n'avait pas sacrifié sa vie pour voir une ordure telle que Napier s'en sortir, le sourire aux lèvres...

Les minutes défilèrent, étonnement rapides. L'anxiété lui broyait les tripes, mais la juge affichait un visage ferme. Une assurance impitoyable en découlait.
Justice serait rendue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Dim 9 Fév - 17:31

    D'une main rageuse, Aaron éteignit son réveil. L'imprimé de l'oreiller encore sur le visage, il erra quelques minutes dans son appartement avant de trouver la salle de bain. Douloureusement, il s'habilla, revêtant une tenue assez sobre pour ce qui s'annonçait le procès du siècle. D'ailleurs, il n'avait pas bien compris le rôle qu'il y jouerait. Trois semaines plus tôt, une lettre de convocation lui était parvenue, faisant de lui l'un des dix jurés. Et franchement, même si c'était grave la classe, ça l'emmerdait plus qu'autre chose. Juger le Joker ? C'était d'une connerie. Il était reconnu coupable, à raison, de tous les maux de cette foutue ville. Quel était l'intérêt de ce procès, excepté une petite publicité pour la Justice de Gotham ? Ça ne rimait à rien. Foutrement rien.

    Après trois cafés serrés, Aaron se dirigea vers le box des jurés. Avec un sourire nerveux, il constata qu'il était le dernier arrivé. Une bonne femme le plaça, aussi aimable qu'une porte de prison... sans mauvais jeu de mot. Le musicien accorda un regard aux autres jurés présents. il allait passer quelques heures avec eux, alors autant imprimer leurs visages, bien que le verdict devrait rapidement être décidé : le Joker ne pouvait qu'être coupable. La futilité de ce procès virait vraiment au ridicule.
    Parmi les visages crispés par l'appréhension, un seul se distingua. Aaron regarda à deux fois, ne pouvant croire aux coïncidences. Décidément, depuis leur retrouvaille, ils ne se quittaient plus, que ce soit prévu ou le fruit du hasard. Redfield essaya d'attraper le regard d'Aslinn O'Donnell, mais en vain.
    Déçu, il se laissa tomber sur son banc, bousculant au passage son voisin, un jeune type qui avait l'air d'être aussi heureux que lui d'être là. Aaron s'excusa d'une moue pas franchement convaincante puis feignit une certaine indifférence.

    Le monde affluait, et un brouhaha envahissant s'installait, noyant la foule dans une frénésie électrique. Le musicien jeta un coup d'œil à l'horloge : 9h58. La journée allait être longue, et l'idée de voir de près le Joker ne la rendait pas vraiment plus excitante...
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Sam 15 Fév - 17:13

RP de groupe
INTRIGUE - Hang 'Em High


Le grand jour était arrivé. Enfin. Tout Gotham ne parlait que de cela depuis de nombreux jours. Le plus grand criminel de Gotham avait été arrêté et mis sous les verrous. Et il allait être jugé pour ses crimes. L'issue du procès n'avait aucun mystère pour personne. Aucun citoyen raisonnable et sain d'esprit ne pouvait imaginer une seule seconde que le Joker ne serait pas condamné. Il était fou, certes, mais coupable des actes qu'on lui reprochait. Les témoins étaient nombreux et tous se souvenait des horreurs perpétrés par le clown sinistre. Sélina observait son reflet dans le miroir, se remettant un peu de rouge à lèvres pourpre sur ses lèvres charnues. Elle était inquiète. Elle connaissait Napier, pour avoir eu l'occasion de croiser sa route dans le passé. Elle savait qu'il ne se laisserait pas condamné à la mort sans rien tenter. C'était une évidence. Mais que se passerait-il ? Et pourquoi Sélina s'apprêtait-elle à y aller ? Cela ne la concernait en rien après tout. Elle était une voleuse. Une femme qui n'avait d'autres intérêts que les siens. Et en quoi assister au procès du Joker pourrait-il servir ses intérêts ?

Et pourtant, elle avait fini par enfiler une robe noire d'une sobriété affligeante et ajustait une dernière fois son maquillage. Holly n'avait cessé de lui répéter que c'était une très mauvaise idée. Et elle devait, comme d'habitude, avoir raison. Donc, Sélina n'allait pas l'écouter, comme d'habitude. Holly lui avait fait miroiter les pires scénarios, une prise d'otage où elle serait à la portée du Joker, une bombe qui exploserait dans le tribunal et la tuerait sur le champ. Sélina se contentait de sourire comme si tout cela n'était que foutaises. Mais en réalité, la jeune femme ignorait totalement ce qui allait se passer. Une tentative d'évasion était évidemment possible, même si la police avait dû prévoir un bataillon d'hommes pour parer à toute éventualité.

Sélina salua Holly avait de quitter leur appartement et de prendre le chemin du tribunal. Il y avait de nombreuses personnes dans les rues, les bars avaient branché leur télé sur journal qui diffuserait en direct le procès historique. Sélina se hâta, son manteau noir sagement fermé autour de sa taille, ses bottes en cuir visibles et moulant ses jambes galbées. Elle arriva enfin devant le bâtiment et entra. Il y avait déjà beaucoup de monde alors qu'elle avait pris de la marge question horaire. Se glissant furtivement dans la salle, elle parvint à se trouver une place relativement proche des jurés. Elle s'assit, observant les lieux. Elle n'était pas spécialement à l'aise de se retrouver avec autant de flics au centimètre carré. Mais personne ne connaissait Sélina Kyle, contrairement à son homologue masquée Catwoman. Elle ne risquait donc absolument rien. Après de longues minutes d'attente, son regard se figea, comme toute l'assemblée, sur une petite porte qui venait de s'ouvrir. Le Joker entra alors. Des murmures furieux parcoururent la foule. Sélina observa le criminel et un frisson lui remonta le long du dos. Catwoman n'était qu'une voleuse, brillante certes, mais qu'une voleuse. Elle n'avait tué personne. Le Joker, comme il se plaisait lui-même à le dire, était un agent du chaos.

Sélina reporta ensuite son attention sur la juge qui venait de demander le silence. Cette femme lui déplut immédiatement. Elle semblait arrogante, froide et dure. Une personnalité que Sélina ne pouvait que détester au premier regard. Elle sentit son cœur accélérer lorsque le procès débuta...
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
16/09/2012

ϟ Participation :
1287


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Lun 17 Fév - 19:23




Le Procès du Joker commence !


Cette journée ! Oh bon sang cette journée mes aïeux. J’avais hâte. C’était probablement très débile hein, et même puéril. Mais je savais que Joker avait été une des raisons pour lesquelles le business de mon père avait fleurit. Et si je savais que ce dernier n’aimait vraiment pas le fait que j’aille à son procès, il savait aussi que me contredire ou m’empêcher de faire quelque chose était la meilleure manière pour que je la fasse en fin de compte. Et puis sans compter que lui, patron avéré de la mafia italienne, ne pouvais pas venir. Alors il serait bien content que sa petite fille chérie puisse lui envoyer des messages en temps réel de ce qui se passe dans la salle de tribunal. C’était d’ailleurs bel et bien ce que je pensais faire. Il était mon père. Et étrangement ces derniers temps … je m’assagissait un peu. Je m’efforçais de me calmer. Peut être avais-je gagné en maturité ? Pas possible, on me connaît. Mais au moins je commençais à comprendre que de toutes manières j’étais amenée à prendre la succession de mon père. C’était obligé. Et que donc il me faudrait bien être responsable à ce moment là.

Je m’étais donc préparée. Mentalement et physiquement à cet événement. Une robe verte pour aller avec ses cheveux. Ouais je n’étais pas une de ses fans, mais je voulais quand même lui rendre hommage. Un petit truc comme ça. Pour moi. Un petit sourire malin aux lèvres je me rendais au tribunal comme tout le monde avec une excitation malsaine. J’avais hâte de voir le procès du siècle. Ca allait être grandiose, surtout quand on connaît le personnage. J’avais seulement mon téléphone dans ma main quand j’entrais dans la salle. Le vigile me dit de passer par le portique comme tout le monde et je commençais à devenir toute rouge, mais je ne devais pas m’emporter ou faire d’histoire hein. Ce n’était pas bien, pas aujourd’hui ! Alors je pris sur moi et soupirais « J’ai rien sur moi que mon téléphone » dis-je en faisant le tour de moi même et en passant leur portique d sécurité. Je soupirais et il me dit enfin de passer. « C’est pas faute de vous l’avoir dit que j’avais rien hein … » pestais-je avant de m’installer dans les gradins et de regarder aux alentours. Mes yeux se posèrent sur Aaron Redfied. Ah tiens ! Ca alors ! Je ne savais pas qu’il était là. Dans le box des jurés en plus. J’arquais un sourcil et me demandais comment je devais réagir. Gesticuler pour lui faire de grands gestes ou bien autre chose. J’optais pour lui faire un petit coucou de la main. J’pouvais décemment pas aller le voir, hein … j’me ferai encore refouler par ce vigile qui semblait me garder à l’œil.


_________________

The only pain I feel right now is being away from you

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
16/09/2012

ϟ Participation :
966


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Lun 17 Fév - 19:23




Le Procès du Joker commence !


Et voilà une longue journée qui commençait. Mais je l’avais attendue tellement longtemps. Je l’avais même espérée pour tout vous dire. Un petit sourire aux lèvres. Un sourire enfantin et peut être un peu d’excitation même il faut dire, je m’étais préparée ce matin. Un petit tailleur noir. Un rouge à lèvres rouge intense comme mes escarpins. J’avais tiré mes cheveux en un chignon et avait mis une légère touche de maquillage. Un dernier regard à la glace et je sortais de chez moi après avoir pris sous mon bras mes affaires pour plaider. J’aurais un rôle central ce soir. J’allais rendre mon verdict. Dire tout haut le fruit de mes recherches pendant ces longs mois à étudier la personnalité de Jack Napier connu sous le nom du Joker. Dans le taxi la tension était à son comble. Tout le monde savait que j’étais la psychiatre en charge de Joker. Et je voyais bien les regards sur moi quand j’arrivais au tribunal. Mais je restais humble. Et surtout silencieuse alors que les journalistes massés comme des vautours s’affairaient devant la porte. Attendant l’heure avec impatience. Je ne saurai pas dire qui était heureux et qui ne l’était pas. Mais une chose était sûre, tout le monde avait attendu ce jour.

Je passais avec l’avocate, les portes du tribunal, sans avoir encore prononcé aucun mot. Mes traits étaient tirés, je souriais poliment à l’agent de sécurité qui entreprit de me fouiller. C’était obligatoire. Enfin … comme si j’allais tenter quoi que ce soit aujourd’hui. Ca aurait été de la pure folie. « Merci » répondis-je à la jeune femme qui déclara que je pouvais passer. Fort heureusement hein ! Je suis placée dans la salle annexe très surveillée. Peut être trop. Sagement je m’assois sur un banc, croise mes jambes et pose ma mallette sur mes genoux. Et j’attends. Les minutes défilent à une lenteur infinie et je ferme les yeux en attendant son arrivée.



_________________
.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Jeu 20 Fév - 21:34

Le procès du Joker.

Si Bruce avait écouté sa raison – ou à défaut son majordome – il ne serait jamais venu ici. Le Batman n’était plus. Le milliardaire n’avait aucune présence à honorer ni aucune surveillance à assurer. Tout cela aurait dû se jouer sans lui. Son absence aurait dû marquer un tournant, prouver qu’il pouvait définitivement déposer les armes et ne plus se soucier du devenir de cette ville. Mais qui tentait-il de duper ? Lui-même n’y croyait pas malgré la violence avec laquelle il tentait de s’en convaincre.

Bien sûr il avait pensé à noyer cette journée dans l’alcool, histoire d’anesthésier cette implication qui le pourchassait. Afin d’être bien loin de là si les choses venaient à dégénérer.
Mais il en avait été incapable ; le milliardaire se rappelle distinctement de son geste furieux, du fracas d’un verre se brisant au sol. Cette pensée crispe davantage encore son visage contracté.  C’était une lutte intérieure infernale ; celle d’un homme voulant museler sa conscience sans y parvenir.

La nuit passée avait été terrible. Bruce était hanté par des images informes, rieuses et odieusement colorées. Il aurait juré qu’elles se moquaient de lui. Elles lui semblaient bien trop réelles et il était incapable de les faire taire. Plusieurs fois il s’était éveillé en sursaut. Et plusieurs fois une colère aveugle l’avait retourné, avant de se convertir en un lourd abattement. Il n’avait finalement pas dormi plus de quelques minutes.

Jusqu’au dernier moment il avait pourtant tenté de se rappeler à l’ordre. La veille encore il semblait indécis auprès d’un Alfred lui déjà résolu, trop affecté. Certainement voulait-il rassurer son majordome en ne se montrant pas foncièrement concerné.  Ou peut-être voulait-il se rassurer lui-même ? Il ne savait plus. Rien à faire. Le besoin était au-delà de toute rationalité ; il était viscéral. Malgré son serment de ne plus porter le masque il s’attendait au pire pour aujourd’hui. Or, il n’avait jamais été étranger aux pires heures de Gotham. Malgré lui il restait étroitement lié à l’âme dévastée de cette ville.

Bruce avait fait la promesse à Alfred de délaisser son poste de télévision afin de ne pas s’imprégner trop tôt de cette affaire. Mais évidemment il n’avait pas tenu bien longtemps ; Gotham semblait avoir perdu la tête. Le Joker était partout, son procès avait le traitement d’un spectacle populaire dont l’étrangeté interpellerait les habitants, les divertiraient. Ce qui n’est pas compris est dangereusement fascinant pense l’industriel pour lui-même, non sans une certaine amertume.
Le sujet n’était définitivement pas traité avec assez de sérieux, c’en était aussi rageant qu’inquiétant. Et même si Bruce tentait de fuir ces images il finissait toujours par y revenir,  incapable d’adopter une indifférence salvatrice.

L’ancien détective se sentait désarmé et bien seul devant ses craintes. S’il avait eu son mot à dire il aurait imposé un huis-clos. Il connaissait le fonctionnement du criminel ainsi que son goût pour la mise en scène, la théâtralité.  Aussi, il maudit ardemment ces médias qui accordent tant de visibilité à l’évènement. Cela revenait à offrir au clown un porte-voix, à lui fournir une scène sur laquelle jouer à sa guise. Le criminel en est certainement ravi, le milliardaire en fulmine rien qu’à l’imaginer. C’était une invitation à l’incident pour le Joker. Mais aussi une manière d’atteindre le Batman. D’une certaine façon Bruce lui-même jouait son jeu en étant présent. Il le savait. Mais Batman n’existait plus. Il ne lui concédait rien.

C’était à croire qu’il était seul à ne pas minimiser le potentiel destructeur du Joker. Même Alfred l’encourageait à ne pas prévoir de si sombres éventualités. Aux yeux de Bruce rien ne pouvait bien se dérouler le concernant ; il incarnait le chaos. Peut-être était-ce à cause des marques indélébiles laissées par le criminel, à cause de sa blessure. A cause de Rachel. Peut-être que son jugement était biaisé. Mais il était persuadé que le clown tenterait au minimum de corrompre les esprits, bien trop heureux de l’attention braquée sur lui. Et il faut l’admettre Bruce peinait à donner sa confiance aux forces de l’ordre. Surtout dans le cas du clown. Il n’est pas un criminel ordinaire ; impossible de faire pression sur lui. Et Bruce craignait que les autorités s’y cassent les dents, qu’elles soient dépassées car inadaptées.

L’idée d’être confronté à lui était détestable même sous l’égide de l’anonymat. Le milliardaire était incapable de prévoir sa propre réaction. La fureur grondait en lui à son seul souvenir ; elle menaçait d’envahir tout son corps, de s’y répandre comme un poison létal. Alors que l’homme avait tout tenté pour fuir son passé voilà qu’il y replongeait avec violence.
L’industriel s’asséna une gifle mentale. Non il ne cèderait pas face à ces souvenirs. Aujourd’hui il n’était plus que Bruce Wayne, aussi ils n’étaient plus siens. Ils n’étaient que de vieux fantômes.

Accéder au tribunal avait été irritant à souhait. Il fallait justifier de la présence du Playboy le plus insouciant de Gotham à un tel évènement. Heureusement cette même superficialité avait joué en sa faveur ; il avait été simple de prétendre être uniquement là pour la beauté du spectacle. En brassant quelques mots sur sa confiance totale envers la justice et quelques autres sur sa crainte teintée d’incompréhension envers le clown, son interprétation du citoyen lambda, honnête, était convaincante. Son sourire artificiel attira quelques regards sombres, mais il n’en avait cure. Aujourd’hui plus qu’un autre il devait donner le change, être aussi étranger au Batman que possible.

La foule autour de lui était dense, inconsciente parfois. Certains visages semblaient fermés, ancrés dans la réalité de la situation. Lestés par la crainte ou par les responsabilités. D’autres n’affichent qu’une attitude expectative en demande du frisson.  La haine était pourtant le sentiment le plus palpable, presque unanime, au-delà de la curiosité. Bruce lui s’est installé au second rang en observant un silence religieux. Il avait distribué ses derniers sourires. Et lorsqu’il reconnait une jeune femme rencontrée en soirée dans l’assistance, il n’amorce ni un geste ni un mot vers elle. La juge intervient finalement. Sa focalisation est totale, intense.

Le magistrat semble solidement accrochée à son rôle, intègre. Pourtant Bruce suspecte une certaine dose d’implication personnelle ;  ce procès était sans nul doute un tournant de sa carrière. Son intonation  laisse effectivement supposer qu’elle n’admettra aucune contrariété ; elle voulait garder un contrôle parfait. L’homme se sentit mordre sur ses dents, il espère que Joker ne s’en amusera pas. Mais il laisse peu de place à l’utopie.
Le criminel n’allait plus tarder. Le regard du milliardaire est d’un bleu impénétrable, son attention toute entière est figée sur la porte qui allait s’ouvrir sur le clown. Il sent distinctement ses muscles se tendre au fil des minutes. Autour de lui, le monde entier n’existe plus. Le temps est comme figé.


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Jeu 20 Fév - 23:09


Hang 'em High

Cling. Cling. Cling. A ses pieds, les chaînes rythmaient chacun de ses pas d’un tintement métallique, tintement qui fut bientôt perdu dans l’agitation sonore qui animait le tribunal à mesure qu’ils approchaient de la salle d’audience. Il disposait bien sûr de sa garde personnelle, qui assurait une surveillance pour le moins étroite sur le criminel, mais au regard des multiples précautions qu’il avait enduré sans ne serait-ce que battre un cil depuis qu’on l’avait fait sortir de sa cellule, des fouilles les plus… exhaustives, aux explications les plus abrutissantes sur ce qu’il avait le droit de faire (rien) et ce qu’il n’avait pas le droit de faire (tout le reste), leur intrusion dans son espace personnel était une donnée dont le Joker s’accommodait aisément. Aujourd’hui n’était de toute façon pas le jour pour s’accrocher aux quelques lambeaux d’intimité dont Arkham ne l’avait pas encore dépouillé.

Et en effet, tels des rapaces avides, les journalistes, familles de victimes, et autres simples curieux s’entassaient dans la salle, guettant fébrilement son arrivée dans un brouhaha décousu qui fut interrompu par un bref moment de silence lorsqu’il fit enfin son entrée et que tous tournèrent la tête pour mieux le voir, avant de reprendre de plus belle.
Il n’avait même pas besoin de tourner les yeux vers eux, il pouvait renifler leur curiosité morbide et leur nervosité grandissante, leur soif de vengeance et leur mépris souverain, il pouvait entendre les quelques murmures d’effroi et autres commentaires haineux qui lui étaient adressés alors que les premiers flashs des appareils photos se mettaient à crépiter. Les lèvres du Joker se tordirent en un odieux sourire qu’il leur adressa de bonne volonté, imaginant déjà comment ces mêmes photos feraient demain la une du journal. Mais pas pour les raisons auxquelles ils pensaient, non.

Ils étaient tous venus là pour se débecter du spectacle, l’observer telle une bête curieuse, admirer sa chute et piller son cadavre jusqu’à ce qu’il ne reste rien de lui, jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un mauvais souvenir croupissant dans une cellule d’Arkham ou, pour les plus intraitables, une énième victime de la Veuve courant (mais, pas d’inquiétude, son avocate était po-si-ti-ve-ment convaincue que ce cas de figure ne se produirait pas ; insérer ici statistiques concernant le nombre de criminels jugés instables s’étant retrouvés dans le couloir de la mort depuis X années, bla bla bla). Ils voulaient voir les traits fatigués sur son visage, la façon dont il flottait dans l’uniforme trop grand d’Arkham (il n’aimait pas cet orange criard, une couleur très peu flatteuse pour son teint), ils voulaient voir les cicatrices sous le maquillage, ils voulaient voir leur victoire dans chaque détail annonçant sa défaite. Ils voulaient se convaincre que les monstres n’existaient pas en voyant l’homme qui se cachait derrière. Les menottes aux mains et aux pieds, sans son visage grimé et son costume coloré, il n’était plus qu’un énième criminel. Il n’était plus si dangereux, plus si redoutable. Et pourtant. Mais, ils voulaient un spectacle, et ils en auraient un. Le clown n’était pas du genre à décevoir, non, jamais.

On le guida jusqu’au box des accusés d’où il avait une bonne vue de l’ensemble du tribunal. Il repéra rapidement une jolie blonde au premier rang qui le regardait avec ce qui ressemblait plus à de la fascination qu’à de la crainte ou du mé – minute, ce n’était pas n’importe quelle jolie blonde, c'était une jolie blonde qui avait tenu sa promesse ! Et comme il s'y était attendu, Griffin portait très bien la jupe. Le Joker lui adressa un sourire aussi large que furtif (Harley n'était pas loin, et il n’aurait pas voulu qu’elle pique un fard en le voyant flirter avec une groupie, même si cette groupie devait s’avérer être un ancien patient d’Arkham en déguisement, ce n’était pas vraiment le bon moment), puis reprit sa contemplation de la salle. Le sourire disparu, son regard se fit perçant, scrutant un à un les visages qui lui faisaient face. Quelque part au milieu de cette foule, il le savait, se trouvait son Batman. Pas dans son costume de chauve-souris, non, non, bien évidemment, mais sous son masque de Monsieur-Quelconque. Il en aurait mis sa main à couper. Ou préférablement, celle de quelqu’un d’autre. Son regard s’arrêta sur deux yeux bleus fixés sur lui avec une intensité qui le fit presque frissonner, une intensité qu’il n’avait jamais rencontrée que chez une seule autre personne, et la même expression impénétrable. Implacable. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres et il adressa une œillade appuyée au playboy du deuxième rang, avant de voir son attention rappelée par les coups de marteau de la Juge qui réinstaura rapidement le silence dans la salle, marquant cette fois le commencement du procès.

L’air serein, pas le moins du monde inquiet, un  léger rictus se dessina sur les lèvres du Joker : le spectacle pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Ven 21 Fév - 11:29

Elena L. Ashmore

je suis l'avocate du Joker. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Paget Browster, j'ai 31 ans
je suis Protectrice, professionnelle, généreuse et forte tête, franche, rancunière.


Le grand jour était arrivé, Lena est excitée comme une puce, non pas qu'elle approuve les actes de son client, bien au contraire, mais c'est le procès du siècle et c'était le seul moyen pour elle de pouvoir y participer. Lena aime les défis, elle n'a jamais voulu écouter ses proches et ne le fera très certainement jamais. Elle n'aspire pas à une vie classique et monotone que ses parents voulaient pour elle. Etre mariée, avoir des enfants, devenir une gentille femme au foyer, très peu pour elle. Les seuls hommes de sa vie son ses amis ou ses cousins, mais jamais elle n'en mettra un dans son lit. Lesbienne depuis toujours - en tout cas elle n'a jamais douté pour sa part de sa sexualité - elle affirme ses goûts en matière de femme et n'a que faire des racontars. Oui elle aime les femmes et alors ? Est-ce que cela fait d'elle un monstre ? Un mauvais avocat ? Non, bien au contraire, non pas que le fait d'aimer les femmes fasse d'elle une meilleure avocate, mais se connaître et être sûre de soit aident grandement par contre.

Aujourd'hui est le jour J. Lena l'a attendu avec impatience, d'une part parce que cela va mettre fin à ses visites régulières mais plus que désagréables à l'Asile d'Arkham, et d'autre part, elle va pouvoir mettre tout son talent à profit. Le Joker, elle ne l'apprécie pas plus que ça, ne le trouve absolument pas charmant ou envoutant, comme certaines femmes pourraient l'affirmer. Fou, il est, elle n'en a aucun doute et ce qu'il a fait à Gotham quand il était encore libre n'est pas une chose qu'elle apprécierait de revivre, pourtant c'était bien ce qu'elle allait tenter de faire ? Le faire libérer ? Ce qui la motivée dans cette histoire, c'était de gagner ce procès, c'était un défi des plus intéressant, le seul qui en vaudrait la peine dans toute sa carrière, elle n'en doutait pas et c'était pour ça qu'elle avait accepté d'être l'avocate du Joker. Beaucoup n'approuvaient pas ses choix et elle pouvait les comprendre, mais elle s'en moquait, c'était ses choix, ses erreurs, sa fierté.

Mise sur son 31 avec un tailleur noir qui lui allait comme un gant, Lena sortie de chez elle. Elle monta dans sa voiture et fit une première halte au café du coin pour prendre sa dose matinale. La jeune avocate de 31 ans ne pouvait pas vivre sans café, elle savait qu'elle en consommait peut-être un peu trop pour le bien être de sa santé mais c'était un mal nécessaire pour pouvoir être au meilleur de sa forme. De la concentration, c'était tout ce qui importait en cet instant, rester concentré. Une fois son grand café noir, sans sucre, en main, elle remonta dans sa voiture, radio allumée sur les nouvelles et elle continua son chemin. Le procès du Joker était sur toutes les ondes, sur toutes les lèvres. Son nom ressortait de temps à autre, sans jamais aucun compliment derrière, bien au contraire, les gens ne comprenaient pas pourquoi elle avait choisi de le défendre, lui cet être indéfendable. Lena ne pouvait pas leur en vouloir, ils avaient raison, il était un monstre, il ne méritait que de croupir en prison pour le restant de ses jours et s'il n'avait pas été aussi médiatisé, très certainement qu'elle l'aurait ignoré. Mais voilà, il est sur toutes les lèvres, c'est de leur faute si l'avocate s'est lancée dans cette croisade, parce qu'ils en parlent et qu'elle veut qu'ils parlent d'elle et ça marche plutôt bien. Lena s'arrête ensuite à son bureau pour récupérer l'ensemble du dossier. Elle y a encore bossé dessus hier soir, jusqu'à tard dans la nuit, mais elle a préféré le laissé au bureau pour pouvoir correctement se reposer le peu de temps qu'il lui restait. Elle vérifie qu'elle n'oublie rien et une fois chose faite, elle embarque de nouveau dans sa voiture, direction le tribunal.

Les caméras étaient déjà toutes braquées sur le tribunal. Quand elle sort de sa voiture, elle est déjà assaillie par les journalistes. Ils veulent comprendre pourquoi Maitre Ashmore a décidé de prendre cette affaire en main et exceptionnellement elle a décidé de sortir de son silence. "Ecoutez, je ne cautionne pas les crimes dont on accuse le Joker, croyez moi, ils me révoltent tout autant que vous. Mais nous vivons dans un pays où tout homme a le droit à un procès juste, a le droit et même le devoir d'être défendu devant ses accusateurs. J'ai accepté le dossier parce que j'estime que malgré tout, Jack Napier reste un citoyen américain et qu'en tant que tel, il a le droit d'avoir la même chance que les autres de pouvoir se défendre." Lena n'en rajouta pas plus, c'était tout ce qu'elle avait à dire et c'était la vérité. Elle s'engouffra dans le tribunal, passa par le service de sécurité avant de s'engouffrer dans la salle d'audience déjà bondée. Quand le juge fit son entrée, Lena était fin prête à défendre corps et âme ce criminel qu'était le Joker et quand il entra, c'est de marbre qu'elle l'accueillie, lui demandant juste s'il allait bien, s'il était prêt et si on l'avait bien traité jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Jeu 27 Fév - 17:19




Le Procès du Joker commence !


La juge exigea un silence. La salle se refroidit tout à coup. Le procès pouvait débuter. L'atmosphère restait tendue et inquiétante. Les moues se crispèrent. Il était étrange qu'un tel personnage comme le Joker pouvait obtenir un procès comme tout citoyen de ce pays. Or, la justice le considérait avant tout comme une personne. Il avait peut-être des déclarations à effectuer. Pour cela, le procès demeurait médiatisé. L'avocate du coupable, car il l'était d'emblée, serait sûrement charriée par la presse et les personnes présentes dans la salle. Le public se faisait nombreux. Le regard de Aslinn O'Donnell croisa celui de sa collègue au club de striptease appartenant au mafieux Papi S : Lullaby McIntyre. Pourquoi se trouvait-elle ici ? La rousse craignait un retournement de situation lors de cet événement alors elle s'inquiétait sévèrement pour l'assemblée. Ce personnage emblématique que représentait le Joker lui faisait extrêmement peur. Il détenait ce rictus qui le rendait semblable à un fou. C'est ce qu'il était : un psychopathe. En jetant un coup d’œil rapide dans le box des jurés, la jeune femme aperçut Aaron Redfield. Elle se sentait encore moins à l'aise. Elle priait pour que cette journée se termine rapidement, que ce procès prenne fin assez vite. Depuis qu'elle avait fauté en la présence du musicien, l'irlandaise ne savait plus le voir. Elle n'avait pas confiance en la suite. Elle ne savait point ce qu'elle désirait. Ce type lui rappelait son infidélité et en même temps il la ramenait à un temps où elle se sentait bien, pendant la période universitaire, celle où elle côtoyait le concerné. As' était comme perdue. Sur l'instant, elle détourna le regard afin d'éviter celui du guitariste. Elle repéra Caleb Harker également, le héros d'un jour ! Il avait mené une opération lors d'un braquage qui sauva en partie la vie de plusieurs personnes. Son intervention évita la mort de sa collègue et de tous les otages. O'Donnell lui en était très reconnaissante car il avait risqué sa vie tout comme sa patronne : Mia Mickaelson. La rousse détenait un profond respect destiné à ces deux représentants de l'ordre. Elle tenta de captiver le regard du jeune homme en le fixant pour après lui sourire. Sa journée s'ensoleillait légèrement pour le coup. Ce moment de joie intérieur dura deux secondes et vint se stopper net quand elle s'intéressa à la présence du Joker et de son avocate. Cette dernière ne méritait aucunes salutations, ni le respect... . O'Donnell se figea, paralysée par une vue terrifiante : la figure du Joker.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Jeu 27 Fév - 21:52

Slade était chez lui ce matin quand il voyait sur le journal l'article concernant le procès du Joker, ce foutu clown allait peut-être avoir enfin l'occasion de sortir de la prison, ça serait une première pour la ville de Gotham. L'un des plus gros disjoncté était à deux doigts de sortir, ce qui foutrait un bordel monstre dans la ville de la chauve-souris qui ne s'est pas manifesté depuis un petit moment déjà. Et dire que le tribunal allait surement être victime d'une machination du Joker, c'était obligé, quand le clown était concerné dans quelque chose, il y avait toujours un imprévu qui arrivait à son avantage, ce n'était plus une surprise. Quand à Slade, il buvait son café tranquillement alors qu'une idée germait petit à petit dans sa tête, une idée dont il allait pouvoir en tirer profit si tout ce passait comme prévu. Mais pour ça, il allait devoir aller au tribunal également. Mais s'il y avait bien une chose dont il était sur, c'est qu'il ne pouvait pas se montrer sous son vrai jour en public, il devait prévoir le coup au cas où ça venait à dégénérer. Il devait bien entendu se défendre et si quelqu'un le voyait en train de se battre, ses compétences seraient assez trompeuses pour la foule qui pourrait faire le rapprochement entre lui et son alter-ego. Non, il allait se la jouer discret.

Oh bien sur, il n'allait pas foutre tout en l'air tout de suite, il attendrait le moment propice pour intervenir parce qu'au fond de lui, il était persuadé que la chauve-souris se montrerait. C'était obligé, son plus grand ennemi allait passer devant le juge, ça ne pouvait pas lui passer au-dessus. Il interviendrait donc à ce moment et il aurait enfin ce qu'il cherchait...la mort d'un héros...ou plusieurs si la chance lui souriait. Il termina son café rapidement, mit son costard gris qui a couté une petite fortune, une paire de chaussures de ville, une chemise blanche en-dessous du haut du costume et partit donc au tribunal. Il prit sa voiture et fonça jusqu'au point de rendez-vous. Il y avait un monde folie, des journalistes, des photographes, tout un bordel devant. Slade se faufila entre, poussant de l'épaule certains sans faire exprès ou non, peu importe, ils avaient qu'à se pousser. Toute façon, il restait impassible, le visage détendu, le regard déterminé et détendu également. Ses pas se faisaient lourd dans la hall jusqu'à ce qu'il atteigne la salle principal où se trouvait déjà un nombre incalculable de personne. Il savait pas que le Joker avait autant de fan -façon de parler- ce qui le fit sourire au coin, ça pourrait lui être avantageux vu qu'ils serviraient de diversion. Certains braquaient leur regard sur lui, surement à cause de son cache au niveau de l’œil droit, Slade les fixaient un par un sans un mot, sans aucune expression sur le visage, ce qui était d'autant plus inquiétant pour ceux qui ne le connaissait pas. Parce que tout ce qu'il faisait était calculé, ça allait mener à quelque chose de bien précis.

Il se posta derrière, dans le coin Ouest de la salle pouvant ainsi avoir une vue sur l'ensemble des personnes, il remarqua qu'il y avait ce fameux fils de riche..Bruce Wayne, en voilà une surprise. Il avait fait le déplacement, intéressant. Il y en avait également d'autres qu'il ne connaissait pas de vu, mais qui lui importait peu à vrai dire. Son regard sombre resta un petit moment sur Bruce Wayne jusqu'à ce que le Joker fasse son entrée accompagné de son avocate. Le regard du mercenaire se braqua immédiatement sur le Joker, il avait pas changé, toujours la même gueule. Il était désormais tant de voir ce que le clown allait réserver.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Ven 28 Fév - 10:31






Hang’en High
Event

Le réveil sonne tôt. Bon sang c’est dur. On est quel jour au fait? Une petite alarme dans ma tête me fait me rappeler qu’aujourd’hui est un jour spécial, mais je n’arrive absolument pas à me souvenir pourquoi. Je repousse la couette, glisse mes pieds dans mes pantoufles et descend à la cuisine. Renée est déjà là, en train de prendre son café. Je l’embrasse sur le front avant de m’asseoir face à elle, et me servir aussi une tasse. Elle lève les yeux de son journal et me demande :
« Alors, c’est aujourd’hui le grand jour ? » Je hausse un sourcil avant de répondre. « Renée, si un jour je me marie, tu penses pas que je serais le premier au courant ? ».

Elle rit doucement et retourne le journal, avec, à la une, le procès du Joker. Tout fait tilt. C’est ça l’évènement important de la journée ! J’avale d’un trait le reste de ma tasse, attrape un toast recouvert de confiture et monte rapidement dans ma chambre. Je m’habille en quatrième vitesse et vérifie que j’ai tout ce qu’il faut. PC portable, carnet, stylos et crayons, pass de l’université. Où est mon pass ? Roh non. Je commence à retourner ma chambre avant de me rappeler que je l’avais déjà mis dans mon sac à dos, pour justement éviter ce genre d’incidents. Et après vérification, il est bien là.

Je soupire, fourre tout ce dont j’aurais besoin et dévale les escaliers en quatrième vitesse, jetant un rapide « Bonne journée ! » à ma sœur. J’enfile mon blouson, mon casque, et me mets en selle. Heureusement, grâce à mon destrier, j’arrive à temps. La salle n’a pas encore été ouverte. Des hordes de journalistes piétinent sur le parvis du palais de justice, et une marée de curieux. Je gare ma moto quelques mètres plus loin, au cas où, et je range mon casque dans le coffre avant de m’approcher des policiers qui surveillent l’entrée. Ils vérifient minutieusement les pass presse ou les invitations exceptionnelles, qu’ils confirment par une liste nominative et demandent une pièce d’identité. Heureusement, j’ai tout. Je suis le flot humain qui s’engouffre dans le vénérable édifice, et on nous place dans la salle d’audience. Je me retrouve installé avec les quelques élus de ma promo qui ont obtenu le précieux sésame pour venir ici. On échange quelques mots pendant que la salle se remplit. Bientôt il n’y a plus de places assises, et les gens commencent à s’agglutiner près de la porte de sortie, debouts.

Les jurés arrivent, tout le monde se lève, et la cour accueille le juge en charge du procès. Puis tout le monde s’assied à nouveau, et le juge appelle l’accusé. Un cliquetis de chaînes et un brouhaha le précèdent, et je ne le vois qu’au moment où il entre dans le box des accusés. Le Joker, une des terreurs de la ville. Il a laissé une traînée de sang dans la ville, et a causé tellement de désastres, dont la mort de celui qui a guidé ma route : Harvey Dent. J’espère sincèrement que ce procès va servir d’exemple. Mais mes réflexions s’arrêtent quand la juge demande le silence. C’est parti, ça commence…

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Sam 1 Mar - 16:27

Felicity Adams

je suis procureur. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Emily Bett Rickards, j'ai 30 ans
je suis pragmatique - patiente - courageuse et jeune - froide - ambitieuse (trop ?).


Dire que Felicity a attendu ce jour avec impatience serait un doux euphémisme. C'était le procès du siècle et elle avait tout fait pour en être. Il était hors de question qu'elle laisse cette opportunité à n'importe qui, c'était elle qui le mérité le plus et il n'y avait pas de raison que quelqu'un d'autre prenne sa place. Elle avait travaillé dur pour parvenir là où elle en était aujourd'hui et elle était prête à tout pour gagner ce procès. Certains diront qu'elle ne risque pas trop de se fouler, tout le monde sait que Le Joker est coupable, mais elle savait que rien n'était toujours aussi facile qu'on pourrait le croire.

Debout devant son miroir, elle observait ses traits fins et féminins, ses lunettes qui lui donnaient un air sérieux et ses longs cheveux blonds toujours impeccablement peignés. Ses traits trahissaient son jeune âge mais étaient finalement la preuve de sa détermination et de son ambition toujours grandissante. Oui elle avait de l'ambition et alors ? Felicity s'était donné les moyens nécessaire pour parvenir à ses fins et elle n'avait aucune raison d'en avoir honte. La dernière touche de maquillage finie, Felicity pouvait se rendre enfin au Tribunal. Elle allait devoir prouver que Le Joker était coupable de tous les chefs d'accusation dont il était inculpé et malgré l'évidence de sa culpabilité, le procès allait être long et fastidieux. Mais cela ne décourageait en rien notre Procureur qui était prêt à en démordre avec n'importe qui. Elle avait travaillé dur sur cette affaire et n'était pas prête à laisser Elena Ashmore gagner cette bataille. Elle était peut-être douée, mais Felicity aussi et elle était fin prête à le prouver au monde entier ... ou à Gotham tout du moins.

Le trajet jusqu'au Tribunal fut long, beaucoup de monde s'y rendait, c'était impressionnant. Felicity dut se faire poser en taxi à quelques blocs pour éviter d'arriver en retard. Elle marcha rapidement et s'arrêta un instant vers la presse pour faire un petit speech. "Aujourd'hui s'ouvre le Procès du Joker et je vous promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour arrêter une bonne fois pour toute cet individu." Discours court mais qui va droit au but. Oui elle serait l'héroïne dans cette histoire, celle qui a mis derrière les barreaux Le Joker, même si techniquement parlant, c'était Batman qui avait fait tout le boulot. Lui n'étant plus là, la place de héros était à prendre. Felicity entra ensuite dans le tribunal, passa la sécurité, puis la tête haute et le regard fière, entra dans la salle d'audience pour prendre place à la table qui lui était attribuée. L'excitation était à son comble et Felicity se sentait comme un poisson dans l'eau !
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
31/10/2012

ϟ Participation :
14


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Sam 1 Mar - 16:34


Hang 'em High

Scénario premier





10h33. Les deux parties se lèvent. Et le procès peut commencer. Maître Ashmore peut appeler à la barre les témoins en faveur du Joker (le faire en PNJ, Harleen Quinzel ne sera appellée qu'à la fin)

10h50. C'est maintenant au procureur d'interroger les témoins (le faire en PNJ)

11h30. Le juge demande une pause de quelques minutes. Afin que les jurés puissent intégrer ce qui vient d'être dit. De plus après la pause un nouveau témoin sera appelé. Son nom ne sera divulgué qu'au dernier moment.


Indications RP :
- C'est le début du procès en lui même. Les jurés peuvent parler entre eux. Le Joker peut réagir à ce qui se passe tout comme le public.
- Doit poster en premier : Elena Ashmore (Metamorphe) Comme nous n'avons pas de témoins vous pouvez les jouer en pnj inventant les questions et les réponses.
- si vous jouez un personnage pnj (comme vous l'aviez dit dans votre inscription n'oubliez pas de lire la section par ici pour savoir comment ça se passe.

- postez autant de fois que vous voulez jusqu'à ma prochaine intervention

Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Mar - 20:12

Elena L. Ashmore

je suis l'avocate du Joker. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Paget Browster, j'ai 31 ans
je suis Protectrice, professionnelle, généreuse et forte tête, franche, rancunière.


C'était parti, Lena était fin prête à en découdre avec Felicity, même si elle savait qu'elle n'avait que peu de chance de remporter ce procès. Beaucoup lui avait demand pourquoi elle avait accepté cette affaire, pourquoi avoir miné ainsi sa carrière ? Lena ne voyait pas les choses sous cet angle, elle ne voyait pas là un acte de sabotage de sa carrière mais une aide précieuse pour montrer de quoi elle était capable. Certes elle ne gagnerait peut-être pas ce procès, mais ce ne serait pas tant parce qu'elle est incapable de protéger son client, que parce que son client était déjà reconnu coupable bien avant d'entrer dans ce tribunal. En général, dans ce genre d'affaire, si l'avocat arrivait à distiller le doute dans l'esprit des jurés alors il y avait des chances qu'elle parvienne à un non lieu. Le doute, ce petit rien qui pouvait faire toute la différence. Même si les gens étaient persuadés de la culpabilité de l'accusé, un simple doute pouvait tout faire basculer et changer un avenir. On ne pouvait condamner une personne si on était pas sûr à 100 % qu'elle était coupable. Une simple once de doute était la preuve qu'il pouvait y avoir ne serait-ce qu'une infime chance qu'il soit innocent. Pour cette affaire, le doute n'était que peu probable, le Joker était une figure connue et reconnue dans cette ville et ce n'était pas pour ses actes charitable.
Assise droite sur ma chaise, Lena tentait de rassembler tout son courage et sa détermination pour faire tout son possible dans ce duel qui allait être sanglant. Le juge arriva et la salle entière se leva. C'était la procédure et personne n'avait à protester. Une fois que le juge déclara la séance ouverte, elle laissa la parole à la défense. Maitre Ashmore se racla la gorge, puis se leva, calme et impassible

"Madame la juge, Messieurs, dames les jurés. Si nous sommes rassemblés ici aujourd'hui, c'est pour statuer sur la culpabilité de mon client ici présent. Jack Napier, qui est plus connu sous le nom du Joker a été arrêté pour diverses crimes. J'aimerais revenir sur certains d'entre eux et j'appelle donc à la barre le commissaire Gordon qui a été chargé de l'affaire."

Lena laissa le Commissaire Gordon, connu de tous ici, s'installer à la barre. C'était un homme qu'elle appréciait beaucoup car il était un des rares dans cette ville a ne pas être corrompu jusqu'à la moelle.

"Commissaire Gordon, j'aimerais que nous revenions sur l'épisode de la banque. Que c'est-il passé ce jour là ?"

Nous avons été appelé pour un braquage, des hommes armés sont entrés et ont dévalisé la banque.

"Peut-on en savoir plus sur ces hommes armés ?"

"Ils portaient tous un masque, après identification c'était tous des criminels. L'ordre leur avait été donné à chacun d'abattre leur partenaire quand sa tache était accomplie, un seul s'en est sorti, le Joker. "

"Mais comment pouvez-vous le savoir ? Avez-vous retrouvé des preuves dans la banque qui laisserait à penser que c'était bien lui ? Vous venez de dire qu'ils portaient tous un masque. Masque qui, je le rappelle était un clown en réalité. Qui vous dit que ce n'était pas un coup monté pour faire porter le chapeau à mon client ?"

Nous avons des témoins

"Des témoins ? Témoins qui ont tous subi un traumatisme en vivant cette prise d'otage, qui avaient la tête au sol pour survivre, qui ont subi une explosion ... Trop de paramètres qui rend leur témoignage peu fiable. Et si on parlait de l'arrestation de mon client. Comment s'est-elle déroulée ?"

Nous avons retrouvé le Joker, attaché et suspendu dans le vide.

"Suspendu dans le vide ? N'est-ce pas un peu étrange pour quelqu'un qui je le rappelle était suspecté d'une prise d'otage car c'était pour ça que vous vous rendiez dans ce fameux bâtiment. Et comment s'est-il retrouvé dans cette position ?"

Batman est intervenu ...

"Batman ? Un criminel tout aussi recherché que le Joker ? Un homme qui a tué de sang froid Harvey Dent parce qu'il était sur son chemin et qu'il avait percé à jour ? Cet homme là ? Alors maintenant on doit faire confiance à des meurtriers pour arrêter d'autres criminels ... Charmante pratique policière ... "

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 5 Mar - 22:05




Le Procès du Joker commence !


Le juge demande le silence, Griffin se mord la lèvre nerveusement, il n’apprécie pas vraiment qu’on lui ordonne le silence mais là, c’était différent. Soudain, un court silence se fait dans la salle, on entend des cliquetis métalliques rythmés. Un sourire s’affiche sur le visage de l’illuminé qui murmura pour lui-même :

«  Chantez, chantez petites chaînes… »

Le regard interloqué de sa voisine de siège, une petite mémé pas très grande, le visage qui pendaient comme un ballon de baudruche dégonflé. A sa tête, Griffy lui fit une grimace, elle tourna la tête sèchement en jurant sur les jeunes de nos jours. Quoi qu’il en soit l’artiste entre en piste ! Levé de rideau, la stupeur générale, des murmures filent à toute allure : Le JOKER ! Griffy ne le quittait pas des yeux.

Là, le joker le remarque et lui adresse un sourire très furtif, Griffin leva la main pour le saluer avant de faire mine de se recoiffer : Pas de geste de sympathie comme ça, tu veux te faire remarqué idiot ? Il regarde autour de lui puis revient sur son objet de fascination. Griffy trouvait ça bête. Pourquoi tout ça ? Qui dans le jury crierait « non-coupable » ? C’était juste pour amuser la galerie. Toutes les preuves étaient là, tout le monde le détestaient et en avaient peur… Franchement, la probabilité pour qu’il soit acquitté était nul ! Oh certes, la défense pouvait plaider la folie pour qu’il soit juste enfermé dans un asile d’aliéné et le camp adverse pour qu’il soit incarcéré durement pour ses actes ? Non, c’était inutile… Mais fort amusant !

Il remarqua également le richou play-boy de la ville. Griffy rêvait juste d’une chose, pour l’avoir en tête à tête dans une pièce juste pour le faire devenir lucide. Car oui, il s’était un peu renseigné, des parents morts assassinés devant lui étant enfant… Il était prédisposé à recevoir la lucidité ! Un merveilleux « prototype ». Le rare bijou qu’il lui fallait ! Mais pour l’instant là n’était pas la question, aujourd’hui, c’est promis, Griffin n’enlève pas, ne séquestre pas, ne tue pas, un point c’est tout. Aujourd’hui, Griffin est une jolie blonde bizarre qui assiste au spectacle du siècle !

Qui c’est la nana qui parle déjà… Ah oui ! L’avocate du Joker bien sur ! Elle appelle un flic, le commissaire Gordon, le vieux avec la moustache ? C’était amusant, on aurait dit un match de tennis ! Griffy faisait des « oh ! » silencieux de la bouche aux répliques avisées de la donzelle. Il avait eu envie de répondre « C’est bien vrai ! Le batman m’a empêché de brûler une maternité ! Il est vraiment peu fiable ! Puis un mec qui sort la nuit en chauve-souris… Pourquoi lui n’avait pas le droit à un ticket pour Arkham ! C’était du favoritisme, c’tout ! » Mais il garda la remarque pour lui, préférant déguster la joute verbale. Lui qui pensait qu’on ne trouverait pas grand-chose à dire pour le défendre, il devait admettre que c’était pas mal.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Ven 7 Mar - 11:37

Le procès allait commencer, le tribunal était bombé de gens, ce qui n'était pas une grande surprise vu l'influence qu'avait le Joker à Gotham, mauvaise ou non, le résultat était le même. Un taré sortit tout droit de l'asile servant de son imagination pour faire la terreur dans la ville. Autant dire que c'était assez original comme façon de procéder. Slade se trouvait donc également dans ce tribunal pour un but précis que lui seul et quelques autres privilégiés savaient. D'ailleurs, il pu croiser quelques visages qu'il connaissait et tout commençait à se former intérieurement, il allait pouvoir atteindre son objectif très bientôt. Et qui sait de quoi il est capable pour atteindre son but. Les personnes qui le connaissait -et il y en avait- savaient pertinemment de quoi il était capable et la dangerosité dont il fait preuve sur le terrain. Ça n'allait pas être de tout repos. Il croisa les bras au niveau de ses pectoraux, observant tout ce qui l'entourait d'un œil attentif, repérant chaque sortie, chaque personnes, tout. Il y avait des failles c'était une chose sur, qui penserait que d'autres criminels seraient venus de leur plein gré au tribunal ? Ça serait un peu con. Alors que pourtant il y en avait, Slade le savait, le voyait. Il eut un léger sourire sournois sur le visage en y pensant.

Rapidement, le Joker fut donc appelé, il entra dans le tribunal aux yeux de tous. Slade resta neutre à la vue du clown. Il avait une sacrée réputation, mais ce n'était pas pour autant qu'il lui inspirait la peur. Il se fichait de lui pour tout dire, ce n'était pas sa priorité, mais bien de réussir sa mission. Il le suivit du regard jusqu'à ce qu'il se foute assis avant de croiser celui d'Harleen et de l'avocate de ce dernier. Il aurait du venir en tant que Deathstroke. Il n'avait pas d'armes à ce moment, ce n'était pas grand chose pour ce dernier, mais ça pouvait peser dans la balance malgré qu'il était confiant. L'avocate commença à parler, Slade ne l'écoutait que d'une oreille, mais attentive tout de même alors que le commissaire Gordon vint répondre. Commissaire Gordon, le vieux débris du GCPD. Il était encore en vie, étonnant. Quand ce dernier nomma "Batman", Slade eut un déclic. La chauve-souris était intervenue, voilà une nouvelle qui réjouissait Slade, il n'était donc pas à la retraite. Intéressant. A la prononciation de ce nom, Slade observa tout les gens présent dans l'assemblée pour en voir la réaction de chacun. Qui sait, il se pourrait qu'il se cache, tout comme il le faisait en n'étant pas venu avec ses fringues de Deathstroke. Le compte à rebours était donc lancé et tout se jouerait bientôt.

En attendant, Slade se rapprocha un peu et contourna par la droite, longeant le mur d'une allure lente et lourde. Une démarche déterminé, le visage complètement neutre, aucune expression sur le visage tellement la concentration était grande. Il se posta à mi-chemin entre le fond et le devant de la salle, bien droit.
Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Lun 17 Mar - 21:13

Alicia McDougall

je suis la juge. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Anna Gunn, j'ai 46 ans
je suis ambitieuse, déterminée, intègre mais aussi extrême, catégorique et glaciale .


La foule prenait lentement place. Trop lentement. Alicia leva les yeux en ciel et intima le silence, histoire de rappeler tout ce petit monde à l'ordre : il n'était pas question de faire la causette avec son voisin en se vantant de se sentir concerné par ce procès, il s'agissait de rendre justice, une fois pour toute, et de condamner cette ordure. Malgré son impartialité évidente, McDougall s'était promis d'écouter attentivement tous les propos qui seront tenus à la barre, aussi absurdes et douloureux seraient-ils. D'ailleurs, les conneries ne tardèrent pas à fuser. Elena Ashmore commença à défendre son client, l'air innocent. Comment pouvait-elle parler au nom du diable ? Alicia eut un regard glacial pour Jack Napier. Elle se refusait à le nommer le Joker. Au mieux, il n'était qu'un clown. Mais derrière ce nom fort vendeur, se cachait un être humain, faible, vulnérable et pourri jusqu'à la moelle. Un être humain qui subirait le sort des mortels, aussi divins ses délires soient-ils. Alicia détourna les yeux de l'accusé pour s'attarder sur Ashmore. Cette dernière s'amusait à cuisiner le commissaire Gordon. Un homme bon et de bien, mais qui faiblissait dangereusement avec l'âge : remettre la justice entre les mains d'un allumé se prenant pour une chauve-souris. Ce monde était définitivement malade...
Malgré tout le dégoût que lui inspirait l'avocate, Alicia était forcée de reconnaitre son impertinente pertinence. La jeune femme savait où appuyer et elle avait raison : les criminels arrêtaient les criminels. Gotham était donc tombée si bas ?

Maître Ashmore, avez-vous d'autres témoins à appeler à la barre ?

A vrai dire, Alicia se sentait plus à l'aise d'écouter Felicity Adams, procureur de la ville de Gotham. Etrangement, sa version des faits lui semblait plus acceptable.Reste impartiale, ma grande, reste impartiale se répéta t-elle silencieusement. Si jamais on comprenait qu'elle avait pris un parti avant même le procès, sa carrière en pâtirait. Et si ce procès demeurait cependant le procès du siècle, il ne fallait pas se leurrer, ce procès était un spectacle, une publicité pour les forces policières de Gotham et pour Napier. En fin de compte, Alicia ne s'était-elle pas laissée piégée par son ambition en acceptant de mener ce procès. La situation était casse-gueule au possible : personne ne pouvait avoir la moindre empathie et sympathie pour ce fou furieux, mais il fallait jouer la carte de la neutralité et entendre la version des faits de toutes les bouches, comme si Napier pouvait être innocent.

Alicia laissa Ashmore finir sa plaidoirie, témoins à l'appui. Elle invita ensuite Felicity Adams à se lever, et tenir des propos, enfin censés.
D'ici quelques longues minutes, elle ferait une pause, histoire de laisser tout ce petit monde se recentrer et réfléchir sur les enjeux d'un tel procès.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
09/10/2013

ϟ Participation :
2183


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Mer 19 Mar - 20:22

    La juge invita la salle au silence, enfin, invita... ordonna plutôt. Cette bonne femme avait l'air aussi glacial que le bleu de ses yeux. Aaron la dévisagea un instant, assez impressionné par l'aura qu'elle dégageait. Un mépris assez flagrant crispé ses lèvres en une moue pincée. Leurs regards se croisèrent : le musicien détourna aussitôt les yeux et s'enfonça sur sa chaise, piteux. Redfield resta un moment ainsi, à fixer ses pieds, les joues légèrement empourprées. Il avait l'impression d'être revenu sur les bancs de l'école, lorsque la prof' de math psycho-rigide - mal baisée en passant - lui tombait dessus pour l'exercice sur les fonctions qu'il n'avait évidemment pas fait.

    Son regard vagabonda sur la salle, évitant soigneusement la juge. Et parmi la foule qui prenait lentement place, Aaron aperçut le visage rayonnant d'Honorata Bartolozzi. Décidément, ses conquêtes semblaient concernées par le procès en cours. Il rendit le sourire à la jeune femme et la gratifia même d'un clin d'œil charmeur. Leur dernière rencontre avait été des plus... positives disons. Bien qu'ils ne s'étaient pas croisés depuis, le musicien conservait l'espoir d'avoir à nouveau à faire à elle, plus intimement. Il s'étonnait de la voir d'ailleurs aussi enthousiaste à sa vue. C'était certes flatteur, mais suspect de la part de Bartolozzi.

    Revenant au banc des jurés, Aaron s'attarda à nouveau sur Aslinn qui semblait, quant à elle, moyennement ravie de le voir là. Elle observait une mine crispée : il la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle feignait de ne pas l'avoir vu. Le musicien eut un soupir agacé et se vexa de l'attitude de son ex. Il était vrai que les derniers évènements les avaient fait déraper sur une voie dangereuse. Mais qu'il sache, elle avait pleinement participé. Lui en voulait-elle, ou n'assumait-elle tout simplement pas ? Après avoir passé la nuit chez elle, Aaron n'avait eu aucune nouvelle. Ce qui était d'autant plus étonnant que depuis bien un mois, ils avaient pris l'habitude de se voir régulièrement. A vrai dire, avec les projets d'une future tournée européenne, Redfield avait pas mal été pris. Si Aslinn n'avait pas fait le premier pas, Aaron n'avait même pas songé à le faire lui. Peut-être demeurait-elle dans l'attente et que si elle tirait la gueule, c'était pour lui faire payer son silence ? Bref, c'était bien compliqué. Ses tentatives de psychologie féminine furent de toute façon avortées par l'arrivée du Joker. Le jeune homme resta impressionné par l'allure du criminel. Il semblait complètement serein, presqu'amusé par la situation. Sous ses cicatrices, on percevait les mâchoires se contracter. Quelque chose d'important allait se jouer aujourd'hui. Il suffisait de se fier à l'atmosphère tendue qui régnait en maitre dans la salle.

    Les avocats et procureurs se suivirent. Ashmore d'ailleurs fit une plaidoirie des plus provocatrices. Comme il était impossible de faire passer le Joker pour un innocent, alors autant rendre tout le monde coupable.
    Contre toute attente, Redfield se prit au jeu et se concentra sur le procès en cours, bien qu'il en savait déjà l'issue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Lun 24 Mar - 13:15




Le Procès du Joker commence !


Le procès pouvait enfin commencer, bientôt toute cette grosse mascarade serait terminée, le verdict tomberait et il serait inéluctable, le Joker était coupable, il finirait ses jours à Arkham et plus jamais on ne parlerait de lui. Personne suffisamment sein d'esprit pourrait douter un seul instant que ce type, déguisé en clown, assit sur le banc des accusés était innocent. Tout le monde savait de quoi il était capable. Idéalisé par les criminels et les détraqués, détesté par le reste du monde, on ne pouvait pas franchement dire que le Joker laissait indifférent qui que ce soit. J'en avais croisé des tarés dans ma carrière, que ce soit en tant qu'agent du FBI, qu'en tant que simple flic, mais jamais du gabarit de ce cher Napier. Evidemment il détestait qu'on l'appelle par son nom, il appréciait son "nom de scène" ou dieu sait comment il pouvait appeler ça. Mais ce n'était qu'un homme sous ce maquillage, il ne fallait pas l'oublier et bien malheureusement bien trop le mettaient sur un piédestal, persuadés que personne ne pourra jamais l'atteindre. Seulement comme tout être respirant et vivant, il avait sa némésis et c'était un autre monstre. Monstre, puis-je réellement dire que le Batman était un monstre ? A mon sens non, je reste comme un enfant quand je pense à lui et même s'il est la cause de la mort d'Harvey Dent, je reste persuadé qu'il y a une explication à tout ça.

Le juge demande le silence, elle veut que le procès commence vite pour qu'il se termine vite et personne ne pourra lui en vouloir. La parole est à l'accusé, son avocat, une jeune femme d'une petite trentaine d'années, perspicace et douée comme le lui a décrit Callyope quand il s'était renseignée sur elle. Maitre Ashmore est une femme qui sait ce qu'elle veut et visiblement elle visait haut, peut-être trop haut ... Pensait-elle vraiment qu'il était innocent ? J'avais des doutes sur cette hypothèse, elle n'avait pas l'air d'une fanatique, juste d'une personne ambitieuse qui a vu l'occasion de pouvoir graver son nom dans l'histoire et personne ne pourra lui en vouloir. Mais à trop vouloir s'élever, on finit parfois par glisser et chuter dans les abîmes de l'oubli et il serait dommage qu'une carrière aussi prometteuse que la sienne soit détruite à jamais. Elle entame les hostilités, elle demande au Commissaire Gordon de venir à la barre et lui pose mille et une question. Elle marque des points, elle est perspicace, elle sait que cela ne suffira pas certes, mais elle démontre la possibilité que si la ville s'est trompée sur le compte du Batman, pourquoi ne pourrait-il pas être possible que ce soit aussi le cas pour son client, accusé à tort ? Le doute suffisait à tout foutre en l'air et elle en était consciente. Mais allait-elle parvenir à ses fins ? Son interrogatoire continué, les gens venaient à la barre au fur et à mesure et toujours elle parvenait à démontrer que la justice était bancale, que la police incompétente et qu'il n'y avait pas réellement de preuves contre son client, que des suppositions ...


_________________

Revenir en haut Aller en bas




may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
04/02/2014

ϟ Participation :
7


MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High Dim 6 Avr - 22:44

Felicity Adams

je suis procureur. Etant donné que je ne suis pas encore joué(e) sur le forum ou bien parce qu'un membre a besoin de ce personnage pour avancer, les administrateurs ont créé métamorphe pour que les membres puissent quand même me jouer.

Je suis incarnée par Emily Bett Rickards, j'ai 30 ans
je suis pragmatique - patiente - courageuse et jeune - froide - ambitieuse (trop ?).


Je trouvais déjà cela aberrant qu'une personne défende cet homme... L'avocat du Diable en personne ! Encore que le Diable est certainement moins cinglé que cet énergumène. Non mais regardez le, avec son sourire débile accroché à son visage déglingué... C'est lors de procès comme celui-ci qu'on se rappel pourquoi on a choisit ce métier, pour que les vermines de son genre arrêtent de gangrener des villes déjà bien malades.

Maître Ashmore commença donc sa plaidoirie en appelant le vieux commissaire marqué par l'histoire de cette ville. Un homme honnête et droit. J'entrelaçais les doigts devant ma bouche, croisai les jambes et écoutai attentivement le dialogue qu'elle commença. La banque... Pourquoi la banque ? Il était clair que le Joker s'y trouvait, les gens l'avaient reconnus – difficile de faire autrement. Maître Ashmore insuffla alors dans les esprits l'idée que les témoins présent sur les lieux n'étaient pas des personnes fiables en raison du choc traumatique causé par les incidents. Je me mordillai la joue en entendant de tels propos. Sur les quelques dix personnes présentes sur les lieux, elle pense faire croire que les vingts n'étaient plus fiable ? S'il vous plaît... Je ne voyais pas la nécessité d'intervenir, son argument était bancale et tout le monde le savait. Mais elle continua petit à petit sa route, empruntant une pente qui menait directement à une seule destination. Elle voulait tourner le procès du Joker en celui de Batman. Lorsque le commissaire Gordon prononça le nom de Batman, je me redressai sur mon siège.

Objection votre honneur !

Le juge retenu l'objection et le sketch Ashmore fut terminé. Je pris alors mon dossier et me déplaçai jusqu'au commissaire.

Commissaire Gordon, revenons plus en arrière encore que le récent braquage de banque si vous le voulez bien. A l'époque, vous n'étiez que Lieutenant dans la police si ma mémoire est bonne, mais c'est aussi pendant cette période que vous avez relevé officiellement le premier crime de monsieur Napier, n'est-ce pas ?

Effectivement, nous avons eu affaire à un braquage à mains armées se concluant par double homicide.

Expliquez-nous comment les enquêteurs de la police de Gotham City a fait le lien entre ces crimes et ce fameux personnage « Joker ».

Cela n'a pas été bien compliqué, une carte de Joker était posé en évidence sur les lieux.

Votre honneur, messieurs, dames les jurés, les enquêteurs remontent donc les premiers faits de monsieur Napier, aussi appelé Joker par lui même, à Gotham à plus d'un an. La banque n'est donc pas son premier coup d'essais.
Maintenant, revenons en au braquage de la banque, et précisément sur les témoins certifiant que monsieur Napier était sur les lieux, parmi les braqueurs. Commissaire Gordon, pouvez-vous, s'il vous plaît, nous donner le nombre de témoins présents sur les lieux ayant été entendu par vos hommes ?


Douze personnes.

Douze personnes, vous n'être pas médecins, ni psychologues ou psychiatre commissaire, mais pensez-vous qu'il soit possible que douze personnes aient été tellement traumatisés qu'elles aient toutes imaginés avoir vu monsieur Napier ?

Je penses que non madame la procureur.

Bien, j'en ai terminé avec vous commissaire.

Je balayai l'assemblée des yeux, fis un petit geste de tête au juge et retournai m'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: INTRIGUE — Hang 'Em High

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE — Hang 'Em High

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Midtown Gotham :: Tribunal de Gotham-
Sauter vers: