.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Première prise de contact [Astoria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Première prise de contact [Astoria] Dim 16 Fév - 20:29

    Une petite visite de courtoisie s'était imposée. Bien qu'à l'essai avec Valentini, Rachel n'avait pas abandonné tous ses anciens clients. Et une fois de plus, lorsqu'elle franchit la porte de l'immense bâtisse de la famille Harker, c'était pour proposer un pot-de-vin d'une bonne âme désireuse de rester inconnue à Orion. L'homme l'accueillit avec vingt bonnes minutes de retard, ce qui agaça bien évidemment l'anglaise qui eut cependant l'intelligence de rien en laisser paraître. Rachel n'avait approché l'homme que trois fois au cours de sa carrière d'agent de liaison, comme elle aimait à se définir. A chaque fois, il était histoire de magouilles politiques. La discussion s'attacha vite à la raison de sa venue, et Orion Harker ne se montra pas réellement surpris. L'affaire fut rapidement conclue. De son sourire le plus ravageur, le politique remercia l'anglaise et l'invita à dégager de son bureau d'un regard bien moins sympathique. Andersen ne s'attarda pas.

    Tout en dévalant les grands escaliers qui la ramèneraient au hall de la bâtisse, Rachel observa les lieux. Tout était terriblement aseptisé, dans la recherche d'un luxe épuré mais pourtant frappant. Cette baraque était oppressante. L'anglaise avait connu la même impression dans celle du sénateur Lockhart dont elle n'avait d'ailleurs plus aucune nouvelle. Malgré l'arrogance et la fierté aveugle de cet homme, la jeune femme s'était attachée à ce client plus que généreux. Au cours d'une soirée, elle avait pu entrapercevoir sa part d'humanité, qui fut bien plus séduisante que ses paroles réfléchies et ses airs grandioses. En un soupir bruyant, l'anglaise se désola de la cause perdue des politiques. Narcissiques, imbus d'eux-mêmes et complètement aveugles, ils pensaient s'élever au-dessus de la masse alors qu'ils en étaient que les rejetons les plus infâmes. Sous revers d'une humanité feinte, ils achetaient les esprits faibles et avaient en plus la connerie de s'en féliciter. Ces types n'avaient aucun intégrité. Ils se cachaient derrière une déontologie lisse, incapable de tenir une éthique digne de ce nom. L'argent avait corrompu leurs idéaux, et leurs enjeux étaient plus personnels et collectifs. Leur petit confort s'appuyait sur la misère d'un peuple en demande de belles phrases. Et dans ce monde, leurs belles paroles avaient valeur d'évangiles. Un vrai opium qui endormait les consciences et annihilait les ambitions. L'ambition égocentrique de quelques psychopathes en col blanc régissait présent le monde. Un monde malade et pourri.

    Une fois arrivée dans le hall, la jeune femme alla chercher le manteau qu'elle avait laissé sur la chaise où elle avait attendu Harker vingt minutes de trop.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Lun 17 Fév - 0:53

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Rachel Andersen se situait chez les Harker. Astoria l'avait aperçu une paire de fois sans pouvoir les compter. Les visites de la brunette pouvait être peu nombreuses que la future avocate les extrapolait. Pourquoi ? La jeune femme avait retenu la présence de cette inconnue. Elle ne l'imaginait pas partout à tout instant non plus, juste elle croisait plus cette cliente que les autres. A chaque fois que la belle rendait visite à Orion pour affaires, Astie était présente dans les parages sans forcément le vouloir donc elle imprimait plus les rencontres avec Rachel que n'importe quelle autre. Avec le temps, elle commençait à envisager un projet commun avec cette étrangère.

D'apparence, Harker jugeait que la hors la loi ne détenait rien qui laissait paraître ce statut. Elle ne faisait pas forcément peur : sa minceur lui enlevait bien des points. Astie ne la visualisait pas entrain de gérer un groupe de brutes. Quel était le rôle de Andersen dans ce business illégal auquel elle se frottait habilement ? En tout cas, elle qualifiait une bonne négociatrice puisqu'Orion n'hésitait pas à la recevoir et il ne la renvoyait jamais sans qu'elle reparte avec un sourire. Son domaine devait assurément représenter ce secteur : la parlotte. Mais savait-elle faire autre chose ? Pouvait-elle refiler des tuyaux à une plus jeune ? L'étudiante demeurait envahie de curiosité au sujet de la cliente qui arpentait les couloirs de sa demeure.

Astoria aurait souhaité assister à l'entretien de Rachel avec Orion pour voir comment elle se débrouillait. La future avocate idéalisait petit à petit Andersen. Elle la voulait pour alliée. La jeune femme avait besoin d'aide pour affiner ses plans. Elle créait sa petite entreprise illégale comme son paternel. L'idée restait de lui prouver ses capacités à reprendre les reines. Orion se trompait de cible concernant son héritier futur. Caleb passait son temps à effectuer l'inverse de ce que son géniteur souhaitait. Il s'était engagé dans les forces de l'ordre. Il représentait un homme faible, une personne capricieuse, un incapable. Il se montrait irrespectueux envers son père, il préférait le critiquer plus qu'applaudir ses exploits. Astoria se sentait apte à gérer la suite, elle avait foi en Orion. Pourquoi ne la remarquait-il pas ?

Présentement, la benjamine des Harker s'avança vers Rachel. Cette dernière était prête à partir. Astie la suivit. Il fallait qu'il la stoppe dans sa marche. Elle osa l'interrompre : Hey, je suis Astoria, la fille de Monsieur Harker. Je peux vous parler... dehors ? Sa voix se faisait hésitante.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Dim 23 Fév - 17:58

    Hésitante et mal assurée, une voix vint l'interpeler. Rachel se retourna, un sale air hautain ostensiblement affiché. Un visage de poupée l'accueillit, quelques centimètres plus bas. Andersen se permit de reluquer la gamine de haut en bas avant de s'attarder à en considérer les propos. Astoria Harker ? Alors comme ça, Orion s'était amusé à avoir des gosses ? Ce n'était pas surprenant dans le fond. Ce qui l'étonnait plus, c'était que ses mômes vivent sous le même toit que lui. Le politicien n'avait pas vraiment la gueule du père de l'année. Comme quoi...

    Euh... Oui, si vous voulez.

    Rachel sortit de la demeure, la dénommée Astoria sur les talons. Que pouvait bien lui vouloir cette gamine ? Un instant, l'anglaise craignit une altercation du type : tu ne t'approches pas de mon papa sale garce, il aime maman alors casse-toi. Or, l'expression déterminée mais loin d'être agressive de la jeune Harker semblait démentir cette intuition paranoïaque. Andersen poursuivit sa marche, histoire de s'éloigner suffisamment de la maison pour ne plus être à portée de voix des fenêtres. Harker voulait apparemment un peu d'intimité avec elle, alors autant respecter ce souhait. Les deux femmes trouvèrent un coin de soleil sous lequel discuter. Sentant son interlocutrice un peu mal à l'aise, Andersen prit les devants, et essaya de marquer son intérêt, bien qu'il ne fut que feint.

    Alors mademoiselle Harker, que me vaut le plaisir de ce petit entretien en toute intimité ?

    L'anglaise se montrait cynique, à son insu. Elle était irrécupérable. D'un sourire relativement doux, elle essaya d'atténuer le poids de son mépris latent.
    Les bras croisés sous la poitrine, la jeune femme attendit que la gamine se lance, finalement curieuse de savoir ce qu'elle pouvait bien avoir à lui dire ou à lui demander.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Lun 24 Fév - 0:01

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Pour une fois, Astoria se montrait moins assurée. Elle prenait en compte son inexpérience dans le domaine de l'illégalité si l'on pouvait parler ainsi pour nommer le milieu où les choses s'obtenaient plus avec un gun qu'avec de belles paroles. Le monde Harker restait quand même acidulé. Elle vivait à l'université cinq jours sur sept, le week-end elle revenait chez ses parents. Elle possédait une excellente relation avec sa mère. Par contre, elle se sentait délaissée par son père. Ce dernier se concentrait sur son fiston : Caleb. Il s'imaginait que le petit reprendrait sa succession. Cet enfant indigne préférait prendre le contre-pied des desseins que visualisait le paternel. Ils s'était engagé dans les forces de l'ordre. Orion ne se laissait pas abatte pour autant : ses jumeaux représentaient sa vie. Il les aimait tellement fort, ils étaient le fruit de son amour avec Némésis. Cette dernière demeurait six pieds sous terre. Orion retrouva l'amour en la présence de Krystal mais il l'abandonnait également au quotidien. Elle et Astie demeuraient des êtres inférieurs à Cally et Caleb. La benjamine des Harker gardait espoir. Elle allait prouver à son géniteur sa valeur et le fait qu'elle détenait les capacités pour reprendre le flambeau d'où ses nouvelles ambitions. La brunette constituait son équipe de choc. Elle arriverait à faire de grandes choses ! Bien-sûr, elle avait besoin de conseils et de toucher le terrain de plus près. C'était à ce moment là que la belle Rachel Andersen rentrait en jeu. Elle connaissait Orion, ce qu'il appréciait en affaires, elle possédait ses marques dans ce monde sombre et difficile à dompter. La jeune femme s'adressa à cette hors la loi confirmée. Elle la pria de se diriger à l'extérieur pour avoir une discussion. L'étudiante se sentait petite comparée à Rachel : surtout en expérience, en carrière dans le milieu. Alors, elle restait impressionnée. Elle ne savait pas se détacher de ce feeling et elle lui donna toutes les chances de s'installer. Visible ? Certainement sa voix se faisait plus basse que de coutume. Elle ressemblait plus à une gamine peu sûre d’elle qu'à la femme qu'elle était en réalité : joueuse, manipulatrice, arrogante. Présentement, elle avait une demande à effectuer et cela ne caractérisait pas son fort. Elle sourit quand Andersen accepta sa proposition. Elle devait penser que Astie se tapait littéralement la honte. Elles se trouvèrent un coin au soleil, loin des oreilles sensibles qui traînaient dans la maison familial. Rachel ne cacha pas sa surprise. Elle opta pour un ton assez hautain. Elle interrogea son interlocutrice sur ses intentions.

J'aimerai vous parler d'un truc.... euh... elle soupira, elle n'avait pas l'habitude de quémander une aide ou des conseils. J'ai besoin d'aide, euh... j'aimerai apprendre quelque tuyaux. Vous voyez ? J'ai besoin de tâter le terrain quoi... . Peu claire, Rachel aurait sûrement du mal à la comprendre et à la prendre au sérieux. L'attitude de la brune impressionnait la jeune Astoria comme rarement.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Dim 2 Mar - 20:11

    Et au mépris de l'anglais vint répondre une gêne palpable de la part de la jeune Harker. Sans s'en vouloir, Rachel regretta d'avoir utiliser un tel ton. Pour qui se prenait-elle ? Était-ce réellement l'image qu'elle voulait donner ? Celle d'une connasse imbus d'elle-même, au-dessus de tout et surtout de son interlocutrice ? Harker n'avait pas mérité ça. Pas encore du moins.
    La gamine balbutia sa demande. Au début, Andersen n'y crut pas. Un sourcil dubitatif vint maquer son scepticisme. Besoin d'aide ? Rachel hésita à lui proposer le numéro de S.O.S Amitié. Or, son cynisme naissant fut rapidement réduit à néant par la suite de la demande de la jeune femme. Des tuyaux, histoire de tâter le terrain ? L'anglaise partit d'un rire nerveux, mais constatant que Harker semblait complètement sérieuse, elle perdit son sourire débile. D'un regard suspect, elle observa les alentours. Lui faisait-on une mauvaise blague ? Orion la testait-elle ? Rachel reporta son attention sur la gamine et l'air sévère, elle l'interrogea :

    T'es sérieuse ?

    Le vouvoiement était passée à la trappe : le scepticisme avait tendance à lui faire perdre toute politesse. De plus, elle avait l'impression que la petite Harker se moquait d'elle.

    Depuis quand une jeune fille comme toi, bien sous tout rapport, est intéressée par ce genre de... business ?!

    Si elle la jugeait ? Oui, ouvertement. Mais bon, si Astoria était vraiment sérieuse, elle ne se laisserait pas démonter. En fait, l'anglaise n'attendait qu'une chose : que Harker lui rentre dans le lard, histoire de lui faire comprendre que oui, elle était tout à fait sérieuse.
    Après, si la gamine tenait vraiment à apprendre le métier, elle pouvait devenir un élément intéressant pour la future équipe de choc que voulait monter Rachel.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Lun 3 Mar - 0:37

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Astoria K. Harker venait d'annoncer sa demande à Rachel Andersen, une demande bien étrange et peu commune. La brunette hésita sur le coup. Or, elle dépassa sa gêne pour cracher ce qu'elle avait à dire. Elle n'avouerait pas la totalité de son projet à son interlocutrice : monter une équipe, non pas de bras cassés, mais de professionnels pour toucher au domaine de l'illégal. Elle souhaitait couvrir tous les aspect de cet univers sans vraiment se salir les mains. Agir comme son père représentait son idée, il caractérisait un bon modèle pour elle. Une fois qu'elle aurait bien avancé, elle prouverait à son géniteur sa volonté et elle afficherait ses capacités devant lui. Astie détenait l'envie d'y arriver par ses propres moyens afin d'atteindre une certaine perfection et surtout de rendre Orion fier d'elle. Ce dernier ne la remarquait pas. La future avocate demeurait convaincue de pouvoir changer les choses, ce détail la motivait grandement, elle croyait en des jours meilleurs concernant sa relation avec Orion. Ensuite, en présentant ses progrès, elle espérait que son géniteur lui fasse confiance pour qu'elle assume l'héritage familial. Pour arriver à son objectif, elle nécessitait d'une aide. Elle choisit Rachel comme mentor. Elle restait persuadée que cet exercice leur serait bénéfique à toutes les deux. Andersen prendrait sûrement plus confiance et elle attraperait plus d'estime d'elle-même. Dans cet univers sombre, elle récupérerait certainement quelques grades. En tout cas, la jeune femme paraissait ne pas croire les paroles de l'étudiante. Elle affichait surprise et choc, ses traits de visage trahissait ses émotions, si elle désirait les garder pour elle, c'était rappé ! Ensuite, vinrent les questions d'un côté donc les réponses de l'autre côté.

Ouais je suis sérieuse ! J'ai vraiment besoin de votre aide.

Rachel se montrait décontenancée, elle en oubliait les politesses d'usage. Astoria ne relevait pas la chose. Elle essayait de comprendre la réaction de la brune. Pourquoi ? L'étudiante venait l'aborder sans une préparation au préalable. D'apparence elle cultivait le côté fille modèle même si elle ne demeurait absolument pas cette personne. Aussi, elle restait la fille d'Orion, sa demande devait être surprenante. Alors la réaction de la hors la loi qui faisait face à la jeune Astie demeurait carrément justifiée ! La fille de Orion devait défendre sa position. Elle y alla avec conviction. Harker fixait Rachel, elle voulait lui transmettre le sérieux de sa demande et de sa situation.

Je ne suis pas celle que vous croyez ! J'ai besoin de vous ! Vous seule pouvez m'aider. Vos conseils me seront bénéfiques. Je peux vous payer aussi. Je vous assure, ce n'est pas une blague.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Dim 9 Mar - 18:38

    Bien que trop polie, Astoria se défendit contre les allégations de l'anglaise. Elle prétendit être sérieuse, et ce, sincèrement. Une conviction certaine soutenait les affirmations de la gamine et convainc Rachel de l'écouter quelques minutes encore.
    D'un sourire assez triomphant, Andersen se félicita d'être la seule à pouvoir aider la petite Harker. L'idée d'être son sauveur amusa l'anglaise qui laissa son ego s'en gargariser. Elle redevint cependant sérieuse, au moins par respect de son interlocutrice.

    Soit. Et en quoi puis-je t'aider ?

    Le tutoiement s'était imposé, et s'il était empreint de familiarités, il pouvait aussi faire écho à une mise à distance hiérarchique : la gamine la vouvoyait et avait tout intérêt à conserver ce ton si elle espérait sa requête satisfaite. D'un haussement d'épaule, Rachel essaya d'intimer à la fille Harker de plus s'exprimer sur ses besoins, demandes, recherches, etc.

    Si tu es aussi sérieuse que tu es convaincue d'être sérieuse, je veux bien qu'on en discute. Mais des tuyaux sur quoi ? Quel terrain ? Car vendre des armes n'est pas gérer un réseau de prostitution ni même cuisiner des amphet'.

    La voix peut-être un peu sèche, Rachel essayait d'aider la gamine à prendre conscience de l'ampleur de sa demande. Il fallait qu'elle précise ce qu'elle voulait savoir, apprendre, voir. Baissant d'un ton, Andersen précisa en quoi elle pouvait éventuellement l'aider :

    Je bosse le plus souvent en tant qu'intermédiaire, en agent de liaison disons. J'assure la communication et l'anonymat entre deux personnes, et je suis là pour faire respecter les accords et contrats. Donc je touche à un peu tous les milieux mais je ne suis spécialisée en aucun. Comme tous les porte-paroles, je peux parler des heures de choses que je ne connais pas.

    Ce n'était pas forcément un portrait flatteur que l'anglaise dressait d'elle, mais il avait au moins le mérité d'être honnête. Si la gamine désirait apprendre à faire de la coke, elle s'adressait à la mauvaise personne.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Dim 9 Mar - 22:46

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Rachel Andersen se réveillait, elle décidait d'enlever ses œillères et d'écouter enfin la requête de la brunette. La fille d'Orion se retrouvait à supplier une hors la loi. Elle espérait au plus profond d'elle-même que cette délinquante ne la dénonce pas auprès des autorités, qu'elle ne dresse pas son vrai portrait au public, qu'elle ne parle pas à Orion. Elle voulait l'aide de Rachel. Quand la gamine souhaitait quelque chose, elle ne lâchait pas le morceau. Elle imaginait que Andersen lui serait d'une très grande aide. Elle avança même le facteur argent pour l'inciter à accepter. La tige avait quand même contact avec le grand Orion, elle possédait certainement des arguments. Astie ne connaissait pas le poste de Rachel. Elle n'avait pas fait son enquête avant. Or, elle s'en fichait. La benjamine des enfants Harker accepterait même d'apprendre la plus basse des arnaques. Tout l'intéressait ! Elle désirait juste côtoyer le danger, se mouiller un peu pour attraper une expérience du terrain. Constituer une équipe, elle ne détenait aucun mal. Or, toute la partie qui concernait les actions ne lui était pas familière. Au fil de la discussion, Andersen installait déjà un rapport de patronne/employée. Elle affichait une froideur sans nom. Elle instaurait une distance. Astie ne répondit pas sur le coup. Ses raisons restaient nombreuses, ses envies, concrètes. Mais, elle demeurait un peu surprise par le comportement de Rach'. Elle se souvenait des ses accrochages avec ses professeurs à l'école, ils arboraient le même ton par le passé. Ce constat la faisait rire intérieurement. Or, le sérieux était de mise, elle n'allait pas tout faire capoter avec un humour de merde. Puis, Rachel se pressa de mettre en garde son interlocutrice. Le business ne rigolait pas !

Je sais que ça ne va pas être du gâteau. Mais si on ne me donne pas l'occasion de me frotter au domaine, je ne vais jamais y arriver ! J'ai besoin de participer, ce milieu me botte. Je peux le faire. J'ai juste besoin d'aide. Je peux vous accompagner dans vos affaires, celles qui se déroulent le plus loin de chez moi bien-sûr. J'ai besoin de côtoyer des personnes du milieu, d'apprendre les plus petits tours pour le refaire aisément, je veux aussi voir ce que vous faites, faites-moi rencontrer du monde. Ça vous va ? Les responsabilités d'Andersen lui convenaient totalement : la communication restait la clé de ce boulot. Rachel devait rencontrer beaucoup de monde, de situations différentes, de contextes intéressants. Moi ça me parle !

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Lun 17 Mar - 21:18

    Au plus Rachel la provoquait, au plus Astoria défendait sa motivation, et gagnait ainsi des points. Andersen l'écouta calmement, analysant chacun de ses mots comme pour y lire une intention cachée. Mais Harker semblait sincère et honnête. Cependant, Rachel n'était pas à l’abri d'une mutinerie : le monde de l'illégalité était sans pitié, et rien ne l'assurait qu'une fois Astoria bien éduquée, cette dernière de la trompe pas. La méfiance demeurait une qualité essentielle.
    Lorsqu'Astoria eut fini, Rachel observa un moment de silence, comme pour soupeser chacun des mots qui avaient été dit et qu'elle allait dire.

    Bon, je vois que tu es déterminée à arriver à tes fins, ce qui est un point positif non négligeable. Or, l'anglaise fit une pause, histoire de s'assurer de l'attention de la gamine, ce n'est pas si simple. Je peux effectivement t'expliquer un peu le métier, te trainer dans quelques missions, mais ne crois pas que tu vas rapidement de faire un répertoire ! D'un, j'ai mes clients, et tu comprends bien que je ne vais pas te les céder par pure générosité. De deux, tu es un visage inconnue, et qui plus est, une fille. Tu vas en chier ma belle.

    Malgré son ton un peu provocateur, Rachel ne faisait qu'avertir son possible future stagiaire. Lorsqu'elle avait débarqué à Gotham, il lui avait fallu cinq ans avant de se faire un nom. Cinq ans à lécher des culs, plus ou moins littéralement. Etre une femme dans le milieu de l'illégalité impliquait des négociations au corps-à-corps. Combien d'accords avec des politiciens avait-elle obtenu en faisant sacrifice de son corps ? Trop. Mais il fallait bien qu'elle gagne la confiance de ses futurs clients.

    Je ne veux pas te faire renoncer à tes choix de carrière, mais je veux que tu sois bien consciente de ce que ça implique. Dans la rue, tu ne seras pas la fifille d'Orion Harker, tu seras une morveuse comme les autres qui espèrent faire carrière sans se salir. Es-tu prête à renier ton confort ? ton amour propre ?

    Rachel avait l'impression de discuter avec elle-même, mais 9 ans auparavant, quand elle était arrivée à Gotham, pleine d'illusions. Maintenant, c'étaient plutôt les déceptions qui pavaient son chemin. Mais elle avait fait sa place. Si tout se passait bien, elle serait une alliée de poids de Valentini dans son trafic d'armes et d'influence. Elle allait enfin pouvoir vivre dans la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Mar 18 Mar - 20:12

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Astoria K. Harker venait d'assaillir Rachel Andersen en exprimant ses envies, ses doutes, ses choix. Rachel lui avait demandé de se lâcher. La brune souhaitait connaître les motivations de la fille d'Orion. Sa demande ne demeurait pas simple. En effet, elle restait plutôt incongrue, étonnante, voire déplacée. Astie possédait un peu de mal à balancer ses idées de manière claire, fluide et explicite. Elle y allait au feeling, elle avançait ses paroles sans réfléchir avant. Elles coulaient oralement comme elles défilaient dans son esprit. Heureusement, Andersen comprit où son interlocutrice voulait en venir. La hors la loi aperçut cette détermination qui animait la jeune Harker. Il était vrai que sa motivation était au top. Son but restait authentique. Astie souhaitait réellement côtoyer les bas fonds de gotham City pour s'en imprégner. Pour être crédible auprès de ses pairs, donc de son équipe , elle devait tâter du terrain, parler leur langage, montrer qu'elle n'a pas peur. Alors, l'aide de Rachel paraissait plus que bienvenue ! Astoria était prête à allonger la tune. L'attitude d'Andersen plaisait à la benjamine de la famille Harker qui y voyait la meilleure des professeurs ! Cette dernière imposait ses règles. La brunette acquiesça à chaque dire. Elle comprenait qu'il fallait respecter les consignes. Rachel la mit aussi en garde : elle restait une nana et dans ce monde de brutes, elle allait en baver. Astie avait déjà testé la situation à plusieurs reprises. Dans n'importe quel milieu, il était plus dur pour une femme de se faire accepter. C'était cliché de dire cela mais une fille détenait toujours plus de choses à prouver qu'un homme. Dans l'univers du barreau, elle connaissait la même rengaine. Rachel voulut poursuivre par d'autres recommandations. Elle annonça à Astoria qu'elle devrait abandonner son confort, se confondre avec les gens de la rue. Bien évidemment, cette condition était inévitable. Or, jamais l'étudiante n'avait teste ce recourt. Dans ses entreprises, elle régnait en maître. Elle conservait le dessus sur tout. Elle contrôlait chaque parcelle de métier qui se frottait à son réseau. Elle s'affichait toujours au dessus de tous en se vantant de son pouvoir, de son nom, de son fric. Désormais, elle devrait changer ses méthodes pour quelques temps, afin de se fondre au mieux dans le quotidien de Rachel en somme. Cela ne la dérangeait pas. Mais, elle ne savait pas comment agir. Son apprentissage débutait dès maintenant. La jeune femme ne se gardait pas de sourire, elle saisissait son choix « d'engager » Andersen, de lui demander son aide : elle avait tapé fort et elle en apprendrait au fur et à mesure... tout lui réussirait.

Oui je suis prête ! Que dois-je faire pour cela ?


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Dim 23 Mar - 22:34

    Rachel dévisagea un instant Astoria, comme si elle pouvait ainsi juger de sa fiabilité. Si elle la prenait comme stagiaire, Andersen risquait gros en cas de faux pas. Sur quelle base pouvait-elle faire confiance à cette gamine ? Peut-être n'était-ce qu'une lubie stupide d'adolescente sur le tard et en mal de sensation ? Et dans ce cas, s'associer un temps avec Harker relevait d'une mission suicide. Rachel y jouait sa vie dans l'histoire.

    Ce que tu dois faire pour... ? Pour apprendre à accepter à renier tout amour propre ?

    Rhétorique, sa question est empreinte d'un cynisme assez massif. Rachel ne cherchait pas à provoquer la jeune femme, mais plutôt à bien lui faire comprendre que l'aventure qu'elle comptait débuter ne se ferait pas dans le monde rose des bisounours.

    Astoria, il faut que tu aies bien conscience que, si jamais je te prends sous mon aile, je m'engage de la manière la plus personnelle qui soit : ma vie entre en jeu, et ma mort pourra être une triste conséquence de tes éventuelles conneries. Tu comprends bien pourquoi je suis assez... réticente disons.

    Tout en s'expliquant à la jeune Harker, Rachel essayait de la sonder. Elle ne savait pas que penser de cette gamine : Astoria pouvait très bien se révéler être un atout précieux comme une perte de temps et plus...

    Je vais devoir apprendre à te faire confiance, et ce sera un travail long et laborieux. Je ne vais pas t'ouvrir les portes du monde de l'illégalité sous prétexte que tu as un joli minois. Tu vas devoir donner de ta personne, et ça va commencer dès maintenant !

    Rachel avait des contacts qui allaient certainement pâtir de son intégration du clan Valentini. Alors autant en refiler quelques à Astoria. Elle superviserait les rencontres, et toucherait sa part. Ça pouvait être un bon plan, à condition que Harker soit professionnelle.

    Tu comprends bien que je ne peux pas te filer un répertoire de contacts que j'ai pris des années à constituer comme ça. Je pourrai te mettre en relation avec quelques personnes cependant et te laisser démarcher auprès d'eux sous mes directives. Mais faudra gagner leur confiance aussi ; ou du moins, ne pas la perdre. Rachel marqua une pause, histoire d'être sure d'avoir la pleine attention de la gamine. Est-ce que tu comprends que si jamais tu me mets dans une position délicate, je te fais tuer ?!

    Welcome to the jungle.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Lun 24 Mar - 22:22

Rachel & Astoria

Première prise de contact.

Astoria K. Harker commençait déjà à poser des questions ciblées. La jeune femme souhaitait connaître les clés pour se libérer de ses normes habituelles. Astie côtoyait un certain luxe. Elle restait accoutumée aux belles choses. Jamais elle ne se mouillait totalement pour arriver à ses fins, sauf peut-être dans le domaine des études. Pour créer son business, elle touchait plus à ce qui entourait les éléments illégaux : la maintenance. Il s'agissait de gérer de loin les affaires, telle une politicienne. La brunette ne s'était pas bien exprimée face à Rachel Andersen, la professionnelle, qui posait les interrogations sur la table. Elle ne semblait pas comprendre ce que la sœur de Caleb recherchait. Cette dernière lança une inquiétude. Sa manière ne demeurait pas la bonne car elle restait en suspend. Rachel n'y répondait pas. La future avocate nécessitait d'une aide : elle voulait qu'on lui annonce comment se comporter à l'image d'une morveuse. Andersen se montrait très dure. Elle n'allait pas donner le secret de la réussite. Présentement, la hors la loi s’obstinait à mettre en garde sa nouvelle recrue.

Je vous remercie en tout cas d'accepter de m'aider. Mais je ne comprends pas comment je peux me débarrasser de ce qui fait de moi ce que je suis, vous n'avez pas un exercice immédiat pour cela ? Vous avez du temps devant vous ? La suite glaça l'étudiante sur place. Je comprends oui... . On peut renoncer, je trouverai une personne plus encline à me soutenir dans mon projet, vous n'êtes pas la seule personne que papa rencontre ou que je croise moi-même. Je ne souhaite pas votre mort ou vous causer du tord, je veux juste apprendre les ficelles du métier : communication, attitude, codes, tout ce qui m'aidera pour cela. Je suis prête à donner de ma personne comme vous dites. C'est nécessaire que je passe par cette case là. La brune évoquait la question de la confiance. Astoria avait assimilé le fait que cette donnée, indispensable aux diverses échanges dans le milieu, représentait une perle qu'il fallait protéger de tout coup de vent. Je suis d'accord. Mais sachez que je reste entière avec vous. Je n'ai rien à cacher et j'ai peu d'expérience dans le milieu. Je vous devrai tout. A la suite de nos leçons, je resterai toujours disponible pour vous aider, quelque soit la demande, je l'exécuterai. La jeune femme acquiesçait à la suite. Cet exercice me tente. Je ferai tout pour y arriver et pour ne pas vous décevoir. La belle croyait en cette alliance ! Oui ! Astie fixait son interlocutrice, convaincue. L'apprentissage, un combat, voire une contrainte pour Rach', pouvait débuter.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
21/06/2013

ϟ Participation :
6190


MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria] Mar 1 Avr - 9:57

    La conversation prit un autre tournant. Apparemment très insistante sur les enjeux professionnels et les engagements qui jouaient sa vie, Rachel intimidait la jeune Harker. Ce qui, dans le fond, n'était pas plus mal. Le monde de l'illégalité était aussi implacable - si ce n'était plus - que le discours qu'elle lui tenait. Astoria prenait conscience de l'importance que revêtait la notion de confiance : si Andersen la prenait en tant que stagiaire, elle engageait aussi sa responsabilité, son travail et sa vie. Valentini ne lui ferait aucun cadeau, l'anglaise en était bien consciente.

    Je veux bien te croire, mais personne n'entre dans l'illégalité pour de bonnes raisons, et je t'avouerai que je me passerai bien d'une trahison. Le mot était peut-être un peu fort, mais toute rupture dans leur alliance serait ainsi vécue. Si Rachel la formait, elle s'attendait aussi à en tirer des bénéfices.

    L'anglaise observa un moment de silence, pesant le pour et le contre d'une telle aventure. En toute sincérité, ça ne lui plaisait pas des masses. Cependant, si elle réussissait à entrer dans les bonnes grâces de Valentini, la jeune femme aura besoin de personnes qualifiées : Astoria pourrait en faire partie.

    Soit. Je veux bien essayer. Je pense que tu pourrais prendre en charge quelques contacts sur des missions mineures. Si tu fais tes preuves, on visera plus haut. Bien sûr, cet engagement que l'on s'apprête à conclure sous-entend que tu te remettes à moi et uniquement à moi. D'autant plus que si notre collaboration devient des plus florissantes, je n'exclue pas le fait de s'associer.

    Rachel devait être capable de monter sa propre équipe, Valentini avait été plutôt clair à ce sujet. Même si déléguer n'était pas une chose facile pour l'anglaise. Or, en formant elle-même Astoria, elle s'assurerait de son professionnalisme et de sa valeur. Au bout du compte, ce n'était pas une mauvaise chose. Il fallait juste que Rachel arrête de jouer les loups solitaires et qu'elle dirige sa propre meute, en dominant alpha.

    Voici ma carte, avec mon numéro de téléphone. Je me fais passer, d'un point de vue légale, pour un agent de liaison aussi, ce qui explique mes allées-et-venues chez les politiciens. Je suis une sorte de pigeon voyageur avec une faculté de négociation. On m'embauche pour être porte-parole. Il faut que de ton côté aussi, tu essayes de te créer une image sociale et légale disons, histoire de dissiper un temps les soupçons s'ils viennent à peser sur toi.

    Leur entretient touchait à sa fin. Rachel fit un pas de côté, rompant discrètement le contact.

    Je te laisse réfléchir à tout ça. Tu me recontactes dans une semaine et on se rencontrera pour commencer à voir ce que notre collaboration peut avoir de prolifique.

    L'anglaise eut un sourire contractuel. Elle serra la main de la jeune femme et attendit de s'assurer qu'elle n'avait rien à ajouter avant de retourner à sa voiture.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Première prise de contact [Astoria]

Revenir en haut Aller en bas
 

Première prise de contact [Astoria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Gotham City :: Le Continent :: Habitations :: Maison familiale des Harker-
Sauter vers: