.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Sam 1 Mar - 13:11

Slade avait préparé ce coup depuis un petit moment, depuis qu'il avait enquêter sur ce fameux flic du nom de Caleb Harker. Cette enflure avait osé interférer dans une de ses affaires. Il est vrai qu'il ne pouvait pas savoir qui était l'investigateur de l'assassinat -donc Slade-, mais jouer les héros ne rapportaient rien de bon. Il n'en était pas un à proprement parler, mais son statut était comme telle, il sauvait la vie des gens, il retardait simplement l'inévitable. Et quand Slade voyait ce genre de personne se prenant pour ce qu'ils n'étaient pas, ça avait pour habitude de le mettre en rogne, surtout qu'en plus de ça il avait fait échoué un de ses contrats, ce qui était impardonnable. Et dire qu'ils s'étaient déjà rencontrés et que ça n'avait pas été de tout repos, Caleb connaissait Slade et sa réputation et voilà que comme par miracle, il venait déranger les affaires de ce dernier. Ils n'étaient déjà pas en bon terme, alors là c'était pire. Mais pour attaquer en toute intelligence, rien de mieux que de jouer un double-jeu. En effet, Slade avait fait des recherches et avait trouvé que ce dernier avait de la famille en ville, une sœur jumelle, un père et une demi-sœur. Sa demi-sœur, Astoria Harker habitait non loin de la position de Slade, un bon moyen pour interférer à son tour dans la vie de Caleb et sa famille.

Il avait donc capturé le père d'Astoria et avait prit le portable du vieux pour envoyer un message à Caleb et lui dire qu'il vienne à la maison familiale. Le plan de Slade était en marche et ce n'était désormais qu'une question de temps. Pour le moment, il était dans le salon avec la jeune femme. Il était venu en tant qu'ami de longue date de son père, feintant la sympathie et l'amitié qu'il avait envers sa famille. Bien sur rien de tout ça était vrai. Heureusement, Astoria l'avait fait rentré et attendre dans le salon que son père arrive...et son demi-frère -qu'elle ne savait pas- pour une bonne réunion de famille comme il se devait.

- Tu as grandit Astoria. Je me rappelle encore quand tu était une gamine, je te gardai souvent quand tes parents n'étaient pas là.

Encore et encore un mensonge, mais pas grave, ça valait le coup. Et puis bon, il n'y avait aucune tension, la bonne entente était là, donc autant en profiter pour en rajouter un peu, non ? Il lui adressa un sourire se voulant le plus sympathique possible alors qu'il déposa tranquillement un de ses bras sur le dossier du canapé où il était assis.

- D'ailleurs, comment vont les études en droit ?

Tout, il avait tout pris en note lorsqu'il avait fait des recherches. C'était à chaque fois comme ça quand il avait quelqu'un dans le viseur, aucun détail n'était mis de coté. Le regard de Slade se posa d'ailleurs un peu tout autour de lui, admirant la décoration, il y avait un certain gout, il ne pouvait pas le nier. Jouer le grand ami du père était une chose assez disons...avantageuse étant donné que ça lui permettait de se rapprocher de sa fille qui était vraiment belle, dommage qu'elle soit trop jeune d'ailleurs. Il ne savait par contre pas si c'était une façade, mais elle avait l'air vraiment plus sympa que son demi-frère Caleb. Ce qui était assez agréable à voir.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Dim 2 Mar - 22:10

    En cette journée plutôt fraîche, Astoria K. Harker préférait rester chez elle, enfin chez ses parents... . La jeune femme était étudiante. La semaine, elle vivait à l'université dans une grande maison qu'elle partageait avec d'autres filles, une fratrie de nanas en somme. Le week-end, elle revenait chez ses géniteurs. Ils payaient ses études donc elle se devait de leur rendre visite alors elle rentrait chaque semaine lors de ses deux jours de repos. La brunette avait beaucoup de devoirs. Devenir avocate demandait rigueur, sérieux et assiduité aux cours pour apprendre dans les meilleures conditions. Astie en voulait. Sa grande sœur, Callyope, était également avocate. Orion, son père, jouait les politiciens donc il tâtait un peu le même terrain sans vouloir grossir les choses. Tout ce beau monde ne se situaient pas à la maison en ce jour. Chacun avait à faire et les jumeaux n'habitaient plus ici. Heureusement, un ami de la famille tombait à pic. Il extirpa Astoria de sa solitude. La future avocate n'arrivait pas à se concentrer dans ses révisions. Elle sauta presque de joie en entendant la sonnette de la demeure faire du bruit. Quand elle ouvrit la porte d'entrée, elle fit face à un homme à la carrure impressionnante, aux traits de visage assez doux. Il se présenta donc comme un ami de longue date de la famille. La benjamine des Harker le crut de suite. Elle l'invita à entrer. Elle l'accompagna jusqu'au salon. La brune demeurait certaine de l'arrivée imminente de son père et de son demi-frère qui étaient attendus par Slade Wilson. Alors, elle se permit d'accueillir leur invité. Il en savait beaucoup sur la famille. Aussi, il paraissait très gentil et attentionné. Sur le coup, Astoria ne le reconnaissait pas du tout. Apparemment, il gardait la jeune femme quand elle était enfant. Elle devait être très jeune, son trou de mémoire devenait compréhensif dans ce cas, sinon elle possédait de quoi s'inquiéter. Pour afficher un respect envers cet homme, elle choisit de lui accorder une chance et d’accepter tout ses dires.

    Cela n'a pas changé. Comme vous pouvez le voir, ils sont encore absents, célèbres à leur réputation. Elle sourit chaleureusement. Vous désirez quelque chose en attendant ? Café ? Eau ? A manger ? Astoria restait debout pendant que l'inconnu était bien installé. L'instant était réellement agréable. Slade posait des questions ciblées à son interlocutrice. Vous restez en contact avec mes parents pour savoir cela ? Pourquoi on ne vous a pas revu avant ? C'est dommage... . Elle marqua une légère pause pour enfin répondre à la question du brunet. Les études sont difficiles, heureusement Callyope... vous vous en rappelez ? Elle m'aide de temps à autre ? Autrement c'est comme tout, il faut s'accrocher. On y croit dans le bon sens. Elle rit légèrement. L'étudiante n'osait pas trop interroger son invité de peur de l'incommoder. Astoria espérait juste que ses proches se dépêchent de venir pour recevoir encore mieux Wilson qui les attendait sagement.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Jeu 6 Mar - 10:58

J'étais au bureau quand je reçu le sms de mon paternel, comme s'il oubliait que j'avais une vie et qu'il était le seul à avoir un emploi du temps chargé. Qu'est-ce qu'il croyait au juste ? Que je pouvais me libérer comme ça, juste parce que monsieur désirait me voir ? J'ai un job moi aussi et même s'il ne l'approuve pas, il reste important à mes yeux. Surtout que ça va beaucoup mieux en ce moment avec ma boss alors j'en profite, je souffle et je suis ses conseils, je m'intègre. Alors certes je ne suis pas né de la dernière pluie, je ne m'attend pas à se que mes collègues se jettent dans mes bras après avoir été rejeté un an, mais quand même, il y a une nette amélioration dans la cohésion d'équipe et ça c'est cool. Il veut me voir, sans me dire pourquoi il veut me voir, du Orion tout craché. Quand monsieur l'exige, il faut obéir. J'imagine déjà parfaitement Astie me reprocher de ne pas arriver assez vite, de ne pas être prosterné aux pieds de notre géniteur, de ne pas le vénérer comme elle peut le faire. A ses yeux, il n'y a qu'elle qui mériterait l'attention de notre père, malheureusement pour elle, ça ne se passe pas franchement comme elle le voudrait.

Je vous le dis franchement, je n'ai aucune envie de lui obéir, c'est instinctif chez moi, quand il exige, moi je fuie, c'est aussi simple que ça. Mais bon vu que j'ignore de quoi il veut me parler, je me dis que c'est peut-être important. Malgré ma haine envers ma famille, ça reste ma famille et je n'ai pas particulièrement envie de la voir détruite, même si je n'en montre rien. Peut-être qu'il veut me parler de Cally ... Non si elle avait un problème, elle me contacterait, elle ne passerait certainement pas par notre père, elle sait que ce serait vain. Je ne répond pas, je pose mon portable et je continue à bosser. Nous sommes sur une piste pour les meurtres des femmes, je ne peux pas tout plaquer pour un caprice. Je rejoins la réunion, mais tout ce que j'ai en tête, c'est ce message. Ca ne ressemble pas à Orion d'être aussi énigmatique, d'ailleurs envoyer un sms ne ressemble pas à mon paternel, il sait que ça ne me fera pas venir. Alors à moins qu'il est appris de ses erreurs et qu'il me fasse le coup de la psychologie inversée ... Faut que j'arrête de me prendre la tête avec cette histoire, c'est stupide, il attendra ce soir que je sorte du taff. Surtout en plus c'est peut-être rien et je me monte toute une histoire farfelue pour quedal.

La réunion s'éternise, ça me soule, je ne suis pas concentré, je n'arrive à rien et ma boss le voit. Elle propose de faire une pause histoire de remettre les idées en place. Elle me demande ce qui ne va pas, elle ne cache pas le fait qu'elle a remarqué mon absence. Au début j'hésite à lui parler du sms, après tout c'est personnel, ça ne la regarde pas et ça n'a rien à faire ici au taff. Mais je finis quand même par cracher le morceau. Oh évidemment je ne lui dis pas que je trouve ça étrange que mon père m'écrit un sms, c'est stupide il a le droit de m'en écrire s'il le veut. Je lui dis juste qu'une affaire familiale réclame mon attention et elle sait que ma famille est un peu particulière. Elle m'autorise à m'absenter, le temps que je règle ça, mais qu'une fois cette affaire terminée, je devrais rentrer aussitôt au bureau pour rattraper mon retard. Elle espérait qu'ils avanceraient un peu sur cette affaire. Je la remercie, je sors de la salle, attrape ma veste, mon casque et m'en vais au sous-sol pour récupérer ma bécane. Le trajet jusqu'à chez mon père est assez court, surtout en moto. J'entre, je ne sais pas à quoi m'attendre, ni ce que va me dire Orion, mais il a intérêt à ce que ce soit important, sinon je sens que je vais me mettre en rogne. J'entends des voix dans le salon, je m'y rend et au lieu d'y trouver mon paternel, je vois Astoria avec un homme. Cet homme je le connaissais, il s'appelait Slade Wilson et il n'avait rien à faire ici.

"Qu'est-ce que vous faites ici ?" Lui demandais-je sans détour, avant de me tourner vers Astoria. "Où est Orion ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Jeu 6 Mar - 13:21

Astoria, l'étudiante de la famille était là et avait eu la bonté de proposé à Slade d'attendre à l'intérieur. La politesse avant toute chose comme il le disait, et puis, ça rentrait parfaitement dans ses plans comme ça. Mais bon, il n'en n'avait pas contre elle, elle n'avait rien à voir dans ce qu'il préparait et s'il pouvait éviter d'en arriver à certaines extrémités, ça ne serait pas plus mal. Pour l'instant tout se passait donc bien, la bonne entente était au rendez-vous et ça ne pouvait qu'est positif par la suite...avec elle en tout cas.

- Non, je te remercie.

Il n'avait ni soif, ni faim, le geste était le bienvenu ceci-dit. Concernant les parents d'Astoria, il ne préférait rien dire vu qu'il ne les connaissait pas malgré qu'il aurait pu tout simplement aller dans le sens de cette dernière. Et comme prévu, parce qu'il s'en doutait, c'était obligé, elle lui posa une question concernant sa relation avec ses parents. Parfait, il allait pouvoir renforcer les choses entre elle et lui.

- Je suis effectivement rester en contacte pour prendre certaines nouvelles. Malheureusement je n'ai pas eu la chance d'avoir du temps libre ces derniers temps à cause des affaires. Et vu que j'ai un moment à moi, une petite visite ne fait pas de mal.

Loin de là, même si au départ ce n'était aucunement pour elle où se famille qu'il était venu, enfin, une partie de sa famille vu qu'il était là pour Caleb quand même. Slade lui adressa un sourire pour conclure sa phrase, un sourire se voulant chaleureux et bienveillant, chose qu'il n'avait d'ailleurs pas l'habitude de faire. Tout ce qu'il éspérait pour elle, c'était que Caleb ne vienne pas tout gâcher quand il franchirait la porte d'entrée, ça serait fâcheux pour sa famille. Il écouta donc Astoria répondre à propos des études, ce qui lui donnait l'opportunité de soulever un certain point qu'il exposa avec une certaine sincérité.

- Je m'en souviens parfaitement. Je suis d'accord avec toi. Quand on n'a un objectif en tête on s'accroche à tout ce qu'on peut pour l'atteindre. Continue sur cette lancée et tu iras loin, j'en suis sur.

Quelques éloges ne faisaient pas de mal et puis bon, elle avait l'air assez posée et intelligente vu ce qu'elle venait de dire. Elle savait ce qu'elle voulait, il en était sur et pour ça il la respectait. Avoir un objectif et vouloir l'atteindre faisait partie du coté psychologique de la personne. Si seulement il y avait plus de personnes comme elle, d'ailleurs ça lui donnait une idée qu'il gardait bien au chaud. C'est juste à ce moment que Slade entendit la porte d'entrée s'ouvrir comme si quelqu'un s’invitait ici et ça ne pouvait s'agir que d'une personne...Caleb. Il commençait à jubiler intérieurement à l'idée de lui faire face une nouvelle fois, dans une situation différente. Qu'allait-il faire ? Jouer l'idiot au risque de mettre la vie de sa famille en danger ou la fermer et faire en sorte que tout se passe au mieux ? Il serait assez fâcheux de contrecarrer une nouvelle fois les plans de Slade parce que cette fois, ça serait différent, beaucoup plus différent.

Il était toujours assis, le regard braqué devant lui et non sur Caleb dans un premier temps, quand ce dernier prit la parole assez directement, Slade détourna son regard vers lui machinalement en le voyant bien de son œil gauche. Petit à petit, un sourire s'afficha sur le visage de ce dernier. Caleb...Enfin. Slade se leva et fit comme si de rien n'était, comme s'il était là amicalement pour les retrouvailles. Il s'approcha d'un pas lourd vers le jeune femme et lui tendit la main pour la lui serrer tout en prononçant bien.

- Caleb Harker, ça fait longtemps.

Pas si longtemps que ça, mais il se devait de rester cohérent par rapport à ce qu'il avait sortit à Astoria. En tout cas, il le regardait bien fixement, le sourire devenu assez faible au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Dim 9 Mar - 20:16


    Le déroulement de ces fausses retrouvailles demeurait agréable. Comme si elle recevait un membre de la famille important et apprécié, Astoria fit entrer Slade. Elle lui proposa de quoi se restaurer, de quoi boire. La brunette jouait les hôtes sérieuses. Elle souhaitait le mettre à l'aise pour faire passer l'attente. Elle ne souhaitait pas qu'il s'ennuie. Le jeune homme venait, gentiment, de son plein gré, il désirait voir des alliés. La benjamine des Harker était complètement ravie de rencontrer un proche de sa famille. Elle ne doutait pas de la bonté de cet homme, même si elle se méfiait quand même un peu. Évidemment, elle n'allait pas croire tout le monde. En l'occurrence, elle ne se rappelait pas de Wilson car elle l'avait aperçu très jeune. L'étudiante choisit de croire ce type. Ce dernier refusa poliment les services de Astie. La future avocate possédait le sourire aux lèvres. Elle écoutait attentivement Slade. L'homme prouva son lien avec la famille. Il connaissait quelques informations récentes sur chaque membre de la famille. Il savait qu'Astoria souhaitait devenir avocate. Il expliqua à la jeune femme la raison de son absence. Il restait occupé par le travail, il bossait dans les affaires apparemment, peut-être comme Orion. La discussion prit une forme encore plus intéressante. Slade pourrait sûrement représenter un partenaire de choc dans sa lutte contre Caleb Harker. Elle le voyait bien tenir les reines avec elle du business qu'elle montait. Elle aurait bien plus de crédit aux yeux du paternel. Enfin... les retrouvailles étaient récentes, pas question de le faire partir en courant !

    C'est cool que vous ayez pu rester en contact et je suis contente de faire votre connaissance. J'espère qu'on vous verra plus souvent ! Puis, Wilson s'intéressa au parcours de la demie-soeur de Caleb. Il paraissait en accord avec la philosophie de Astoria qui se voyait écoutée pour une fois. Merci ! La persévérance est un trait de famille.

    Soudainement, une entrée vint casser le rythme de la conversation. Le tableau s 'assombrit, Caleb, le fils prodigue se pointa. Astie ne doutait pas d'avoir le temps de s'éclipser pour les laisser à deux. Elle ne souhaitait pas vraiment partager un instant de plus avec son frangin. Elle ne savait plus le voir depuis qu'il avait fait sa crise lors d'un dîner de famille. Elle détestait sa manière d'agir. Monsieur avait tout et il préférait se défendre en fils capricieux. Il n'était pas digne de prendre le relais. Pourquoi Orion se montrait-il si aveugle ? Présentement, la brunette soupira bruyamment quand elle entendit les questions du représentant de l'ordre. Aussi, en un coup d'oeil rapide, elle remarqua la froideur de Slade. Pourquoi changeait-il aussi facilement d'expression de visage ? Il souriait mais la fausseté transpirait sur son visage. L'étudiante se sentait moins à l'aise. Jouait-il un double jeu?

    Orion ne va pas tarder, répondit-elle faiblement à Caleb.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Mar 18 Mar - 18:17

Dire que c'était une surprise de voir cet homme chez moi était un doux euphémisme, il n'avait rien à y faire et ça n'augurait rien de bon. J'ignorais complètement ce que faisait Slade ici, comment il était venu et surtout pourquoi il était ici. Même si mon père avait des fréquentations peu recommandable, il ne les invités jamais à la maison et certainement pas quand il n'était pas là. Quant à Astie, même si je ne l'appréciais que moyennement et à très petite dose, je doutais qu'elle puisse fréquenter un homme comme lui. La question qui restait donc à éclaircir était "pourquoi était-il ici". Au vu de son attitude quand j'entrais, je commençais à me demander si ce n'était pas pour moi. Mais comment savait-il que j'allais être ici maintenant ? Je n'étais venu chez mon paternel que parce que j'avais reçu un message de lui, sans cela je ne serais pas ici. Etait-ce possible que ce soit lui qui me l'ait envoyé ? Non c'était absurde, pourquoi ferait-il ça ? Qu'il ne m'apprécie pas c'est une chose, mais qu'il aille jusqu'à faire du mal à ma famille, c'était encore autre chose, il y avait un monde entre les deux et je ne voyais pas pourquoi Slade agirait comme ça. Pourtant toute cette histoire n'avait pas de sens, je ne comprenais rien et mon esprit était en effervescence. Quand il se leva pour s'approcher de moi, j'en eu un frisson. Il me serra la main et sa façon de prononcer mon nom me donna froid dans le dos. Bordel j'étais flic et j'étais armé, j'allais quand même pas avoir peur de ce type ... si ?

"Pas assez à mon goût. Qu'est-ce que vous faites ici ? "

Je détestais profondément ce type, il n'avait aucun droit de débarquer chez moi, dans ma famille. Peut-être que je me faisais des idées, mais je commençais à me dire qu'il était ici pour moi et si c'était le cas, j'étais encore à des années lumières de comprendre pourquoi il avait pris la peine de trouver où vivaient mes parents. Que voulait-il ? Et pourquoi ? Pour le moment c'était un peu le bordel dans ma tête, j'ignorais que j'avais entravé dans un de ses contrats et qu'il m'en voulait donc personnellement. Je ne connaissais pas sa double identité et même si je n'appréciais pas Slade Wilson, à l'heure actuelle je n'avais rien contre lui, pour le moment du moins. Je tournais mon regard vers Astoria, je ne voulais pas qu'elle soit là avec nous, mon instinct voulait la protéger car j'avais beau ne pas l'apprécier, elle restait ma demi-soeur, mon sang, ma famille et il était hors de question qu'on y touche.

"Astie tu peux nous laisser ... s'il te plait !"

C'était bien la première fois que j'étais poli avec elle, je ne m'en rendis même pas compte. Mon ton était calme, mais sans appel, je voulais qu'elle s'en aille, le plus loin possible de cet homme.

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Mer 19 Mar - 17:26

Oh que oui que c'est cool qu'il était resté en contact avec la famille, si seulement elle savait qu'il se fichait pas mal de sa famille, tout ce qui lui importait était que Caleb paye ce qu'il avait osé faire, c'est-à-dire interférer dans une de ses affaires. Il avait réussi à sauver une cible, ce qui était d'ailleurs rare venant d'un simple flic et pourtant il avait réussi et ainsi mit fin au contrat que Slade avait. Non pas qu'il y attaché une grande importance au contrat, mais il attaché une plus grosse importance au fait qu'un flic s'était interposé entre lui et la cible. Certes il ne connaissait pas Caleb avant, il n'avait aucune importance à ses yeux, mais en faisant ça, ça serait enquêter et faire en sorte de remonter jusqu'à lui, ce qui était inenvisageable. Et puis bon, il faut dire que la réputation de Slade le prouve, personne ne se met en travers de son chemin aux risques d'en subir les conséquences. Malheureusement, Caleb était dans le viseur. Il était d'ailleurs rentré dans l'appartement, Slade s'était bien entendu levé machinalement avant d'aller lui serrer la main. Ça ne le réjouissait pas tant que ça, mais autant lui faire comprendre le reflet de sa bêtise dans une poignée de main.

Pour ne pas aller dans la surprise, Caleb se mit à répondre avec arrogance, ce qui en fit pas vraiment sourire Slade qui resta neutre sur le visage, aucune émotion en sortit. Son regard quant à lui était différent de ce qu'Astoria avait pu voir lorsque la bonne entente et l'atmosphère paisible régnait. Comme quoi, Caleb était même responsable de la mauvaise ambiance. Malgré tout ça, Slade libéra la main de Caleb alors que ce dernier demanda à Astoria de les laisser seuls. Au bout de quelques secondes, Slade se retourna à moitié à son tour pour voir Astoria de son œil encore valide.

- Ça ira.

Enfin, façon de parler. Dans sa tête, Slade s'imaginait déjà bien la scène. Astoria quitte la pièce principale, mais se cachera pour venir écouter ce qu'ils se raconteraient, très astucieux de la part de Caleb. Le mercenaire n'était pas dupe, il savait ce qui l'attendait si Astoria quittait la pièce. Mais ce n'était pas un souci pour lui qui avait déjà un plan bien déterminé dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Sam 22 Mar - 20:46


    Une tension régnait depuis que Caleb Harker avait effectué son entrée dans la maison familiale. Elle ne venait pas de la relation catastrophique entre lui et sa demie-soeur, ce lien passait au second plan. Une connaissance attendait l'agent du FBI: il s’agissait de Slade Wilson. Astoria calculait le changement d'atmosphère. Cette dernière se chargeait de nuages. Que se passait-il ? La jeune femme ressentait une mauvaise impression. Slade ne représentait certainement pas un ami de la famille ou alors il avait une affaire à régler avec le fils Harker. Étrangement, Astie commençait à s’inquiéter pour celui qu'elle appréciait détester. Wilson adoptait une attitude fausse, son sourire disparaissait pour laisser place à une sorte de froideur, et de neutralité invisible quelques secondes plus tôt. Cet homme détenait plus d'aplomb, de présence, de carrure que Caleb. D'ailleurs, le brunet semblait impressionné par son apparent rival. Le jeune homme affichait un manque d'entrain. Il n'était pas du tout ravi de la visite de Slade. Il paraissait perdu, surpris, il s'interrogeait sur la présence de Wilson. Ce détail demeurait inquiétant. Caleb n'avait pas l'air de posséder un rendez-vous avec ce mystérieux personnage qui se tenait debout face à lui. Les deux hommes demandèrent à la future avocate de quitter la pièce. Le frangin d'Astoria se montra poli comme jamais. La peur et la pitié la gagnait. Caleb n'allait pas bien. Il ne supporterait pas cet entretien. Que qualifiait Slade pour lui ? Un ami ? Un ennemi ? Un collègue ? Un bandit ? La brunette constata que leur invité du jour l'avait berné. Il la prenait pour quoi ? Qu'allait-il faire ? Pourquoi éjectait-il la benjamine des enfants Harker ? S'il représentait ce bon ami de la famille, pourquoi ne pas accorder une place à tous ses membres ? Craignait-il d'user d'authenticité devant la jeune femme, que cette dernière assiste à des révélations ? Que préparait-il ? La situation sentait mauvais.

    J'y vais, je serai en haut si vous avez besoin de moi.

    La brune se dirigea dans sa chambre. Elle angoissait, si quelque chose arrivait à son frère, elle ne se le pardonnerait pas. Orion ne devait-il pas être présent ? Il fallait qu'elle l'appelle. L'étudiante se renseignerait sur la situation. Elle prit le téléphone fixe qui se situait sur son bureau. Elle composa le numéro du paternel. Elle laissa sonner plusieurs coups, Orion ne décrochait pas. Devait-elle s'exprimer par message vocal ? Elle osa : « Papa, c'est Astoria. Il y a un homme chez nous. Il s'est présenté comme un ami de la famille, j'ai peur, je crois qu'il a menti. Caleb est ici. Il se trouve dans le salon avec cet homme, je ne crois pas qu'ils sont amis. Caleb semble stressé, je ne l'ai jamais vu comme cela. Qu'est-ce que je dois faire papa ? Rappelles-moi s'il te plaît. Je vais descendre écouter la conversation, si ça se gâte, j'appelle la police ». Astie s'exécuta, elle descendit lentement et discrètement les escaliers puis elle se cacha dans la pièce d'à côté pour se tenir au courant des événements.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Lun 24 Mar - 16:12

La situation m'échappait complètement. J'ignorais ce que faisait ce type chez moi ou plutôt chez mon père mais je doutais fortement qu'il soit là pour le voir lui. Il me donnait l'impression qu'il m'attendait, qu'il était là pour moi. Alors évidemment ce n'était qu'une impression et tant qu'il n'en disait pas plus, je ne pourrais pas en être sûr, mais c'était une hypothèse qui se révélait à moi de façon un peu trop évidente. Pourtant il n'y avait aucune raison qu'il veuille me voir personnellement et certainement pas chez mon père. Si c'était pour une affaire personnelle, pourquoi ne s'est-il pas rendu au poste ? Ou à mon appart' ? Ou dans les bars que je fréquentais ? Pourquoi ici alors que je n'avais pas franchement pour habitude de m'y rendre régulièrement ? Etait-ce un plan de mon père pour me faire accepter son héritage ? Qu'avait à voir ce gars ? Toute cette histoire ne me disait rien qu'y vaille et quelles que soient les raisons qui ont poussé M. Wilson a nous rendre visite, je n'allais certainement pas apprécier. Si c'était une manigance de mon père, où était-il ? Et pourquoi chez lui alors qu'il détestait que des inconnus ou des gens ... louches, se rendent chez lui. Je demandais à Astoria de nous laisser, ne voulant pas essuyer une réponse négative de sa part, j'avais été des plus polis. Rare chez moi avec elle, ce qui la pousserait très certainement à comprendre qu'il n'était pas dans son intérêt de rester dans la même pièce que nous. Peut-être que je m'inquiétais pour rien, mais si j'ai raison, je ne préfère pas qu'elle soit en danger par ma faute. Cela dit, pourquoi serait-elle en danger ? Je ne connaissais que très peu de chose sur ce type et tout ce que je savais sur lui ne suffisait ne l'emmènerait pas à être menaçant à mon encontre. Je regardais s'en aller ma demi-soeur et un poids s'enlevait de mes épaules. Certes elle était toujours dans la même maison et très certainement pas très loin à laisser trainer une oreille ou deux, mais elle était hors de vue et c'était suffisant pour le moment.

"Alors ? ... Comptez-vous répondre à ma question ? Que me vaut .... l'honneur de votre visite ? "

Il n'y avait aucun honneur dans sa visite, elle m'importunait plus qu'autre chose, mais les belles paroles que j'entendais si souvent user mon père me revenaient en mémoire et bien souvent elles faisaient des merveilles alors pourquoi ne pas tenter ma chance. J'ignore où tout cela nous mène, mais j'espère à un semblant de vérité. Je fais quelques pas dans la pièce, je ne sais ni quoi dire, ni quoi faire. S'il ne se met pas à expliquer le pourquoi de sa visite, nous allons bien être avancé. Je m'en irais bien afin de lui prouver qu'il est bien gentil, mais que je n'ai pas que ça à faire et que je me moque de mon père et de ses manigances, mais le fait que si je m'en vais, il restera seul ou presque avec ma soeur, m'oblige à rester. Je pourrais lui demander de venir avec moi, mais pour quoi faire ? Je me fais peut-être des idées, peut-être que mon père va débarquer de nulle part pour expliquer l'idée qu'il a derrière la tête et je sens que ça va rapidement me gonfler. J'aimerais qu'il ôte de sa tête que je ne suis pas son héritier et que je préférais largement qu'il en trouve un ailleurs voir qu'il arrête toutes ses conneries. Il a suffisamment d'argent pour subvenir à ses besoins jusqu'à la fin de ses jours alors pourquoi continuer son petit manège ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Lun 24 Mar - 23:14

Le fait qu'Astoria sorte de la pièce n'était en rien genant pour Slade qui s'attendait à une chose de sa part, faire la petite fouineuse impolie, c'était tellement prévisible. Tout était calculé en faite, Slade avait prévu le coup au moment où Caleb avait franchi le seuil de la porte. Le regard, la poignée de main, tout emmenait à ce que Caleb demande à Astoria de les laisser seul pour pouvoir discuter et étant donné qu'elle était sa demi-soeur, elle ne pouvait qu'écouter la discussion qui allait avoir lieu. Mais pourquoi faire tout ça ? La réponse était simple, il suffisait de voir avec quelle minution Slade agissait. Il allait embrouiller le cerveau de chacun pour commencer afin de pouvoir attaquer en toute simplicité, là où ça ferait mal et la première chose était le fait que le père des deux jeunes allait passer un sale quart d'heure pour pas dire mourir qui sait. Rien n'était contre Astoria, mais bien Caleb. Il s'était fait une promesse, se venger de ceux qui oseraient se mettre en travers de sa route et c'est ce qu'il avait fait, une nouvelle victime, avec un peu de chance Batman allait enfin montrer sa face avec ça pour une confrontation ultime.

L'assassin laissa donc Astoria quitter la pièce sagement avant d'entendre la question de Caleb qui le fit sourire alors qu'il commença à faire quelques pas dans le salon, admirant à nouveau la décoration.

- N'ai-je plus le droit de venir rendre visite à ta demi-soeur ?

Jouer la carte de l'ignorance totale alors qu'au fond, c'était tout le contraire. Une torture mentale tout simplement. Il attendit quelques secondes que Caleb ouvre la bouche pour répondre avant de dire tout en respirant un bon coup. Il revint aux cotés de Caleb, bien face à face, le regard beaucoup plus sérieux alors qu'il se pencha au niveau des oreilles du jeune homme afin de murmurer de façon à ce que personne n'entende, pas meme Astoria.

- Tu te rappelle de l'homme que tu as sauvé dans un appartement de luxe ? Il était une cible et tu as fait échoué le processus, une chose que tu n'aurais pas du faire.

Slade laissait sous-entendre un nombre incalculable de chose dans ses paroles, à Caleb de voir ce qu'il voulait dire par-là. Ce n'était pas bien compliqué à comprendre de toute façon.

- J'ai fais une promesse que je compte bien tenir, mais un conseil, si tu parle de quoi que ce soit aux flics ou à quelqu'un d'autre, tu vas souffrir au point où tu me demandera de t'achever sur le coup. D'abord ton père, tes proches, ta soeur...Astoria, tout le monde y passera.

La voix et le ton de Slade n'avait rien de rassurant, meme dans un simple murmure. Il était bien clair, si Caleb ne voulait pas souffrir moralement comme physiquement comme jamais personne n'a souffert, il avait interet de faire profil bas désormais et ne rien répéter de tout ça. Slade n'hésitera pas, il n'aura aucune pitié. En tout cas une chose est sur, il allait prévoir le coup, Caleb...il n'était pas digne de confiance. Il se recula un peu avant de dire à haute voix.

- Sors de là Astoria.

Une voix plus détendue pour le coup afin de ne pas faire passer un certain malaise dans ses paroles envers la jeune femme. Il attendit de la voir pour préciser tout en étant non loin de Caleb qui devait surement etre sous le choc encore.

- J'aimerai que tu sois mise au courant de ce dont on parlait, je pense que Caleb n'y voit pas d'inconvénients ?

Il avait plutot pas interet à dire non, pour son bien à lui et ses proches, déjà que Slade avait son père en otage, manqurait plus que ça soit la soeur ensuite.

- J'organise une soirée prochainement et vous etes invités tout les deux, je voulais donc savoir si tu y répondras présente en sachant que tu serais l'invitée d'honneur ainsi que ton frère pour symboliser mon amitié envers votre famille.

Il adressa un sourire au coin se voulant le plus sincère et sympathique possible à Astoria. Tout les coups sont permis et Caleb allait devoir se remettre en question et éviter de faire le con la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Jeu 27 Mar - 20:28

    Astoria K. Harker suivait les conseils de son demi-frère. Ce dernier la pria de partir. Elle quitta le lieu de l'action, le lieu de rencontre entre deux figures. Slade et Caleb allaient discuter, ils en avaient besoin, Astie ne demeurait en rien concernée. La jeune femme sentait que cette histoire transpirait la négativité, la menace planait. Que se passait-il ? Qu'est-ce qui se tramait dans le relation entre ces deux hommes. Son frangin courrait un danger, petit ou grand, là n'était pas l'important, il fallait juste éviter ce dernier. La jeune Harker en arrivait à s'inquiéter. L'étudiante avait rejoint sa chambre pour appeler le paternel en cachette. Elle laissa un message vocal car il ne répondait pas. La brunette ne savait pas qui détenait le portable d'Orion : Slade en l'occurrence, elle ne se posait pas la question. Elle pensait qu'il restait aux mains de son géniteur, et que ce denier possédait du travail à l'appel donc qu'il n'était pas disponible comme la plupart du temps.
    Puis, Astoria s'enquit d'écouter la conversation qui se jouait dans le salon. Elle se terrait dans la pièce à côté après avoir descendu discrètement les escaliers. La belle rata le plus important de la discussion. Elle tenta de ne pas faire de bruits. Or, elle fut surprise d'entendre son prénom. Slade lui demanda de sortir et de venir. Gênée, elle s'exécuta. Bien-sûr, elle ne laissait pas paraître ce sentiment. Elle se montra attentive. L'invité proposa de mettre la jeune femme au courant du sujet qui tournait dans la pièce. Astie ne se confondit pas en excuses pour son geste déplacé : écouter aux portes. Non, elle répondit sereinement à ce qui était proposé :

    Vous êtes certain ? Personnellement, cela ne me dérage pas, si je peux apporter mon aide au passage. Je ne sais pas de quoi vous allez parler , mais on ne sait jamais : vous aurez peut-être besoin de mes conseils. La future avocate se montrait calme, et avenante. Elle n'imaginait pas le fait que l'homme allait les inviter à un événement, ce détail la surprit même. L'ami de la famille, s'il représentait bien ce qu'il affirmait être, affichait plus de douceur. Qu'est-ce qui s'était réellement dit dans cette pièce ? La brune observa Caleb, son air lui donnerait la réponse. Il semblait préoccupé, rien ne venait confirmer une tension ou au contraire une joie. Poliment, Astoria présenta un sourire de circonstance. Nous vous remercions pour cette invitation. Caleb qu'en penses-tu ? Vous organisez cela quand exactement ? Je dois dire que c'est un honneur... d'être... invités par vos soins, merci. La benjamine des enfants Harker interrogeait son frangin du regard. Lui seul possédait le dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Mer 2 Avr - 9:41

Astie était partie, ce qui était une bonne chose, j'allais pouvoir me concentrer sur Will plutôt que sur l'idée qu'il puisse arriver quelque chose à ma demi-soeur. En d'autres circonstances, cela m'aurais fait marrer de me voir réagir de cette façon. Protéger Astoria, quelle drôle d'idée, c'était d'une part une grande fille capable de se protéger toute seule et puis si elle se foutait dans les emmerdes, elle était capable d'en sortir ou alors qu'elle demande à Orion, moi je n'ai aucune envie de la sortir de sa merde ... Mais voilà, ce n'était pas elle qui s'était mise dans la merde, mais moi visiblement. Et puis soyons réaliste, qu'elle rencontre quelques problèmes ne me dérange pas, mais si c'est sa vie qui est en jeu, j'y réfléchirais à deux fois quand même. Je suis né pour protéger cette ville et ses habits, tous autant qu'ils sont, même Astie. Et puis elle reste de ma famille et quand je me rends compte qu'elle pourrait perdre la vie par ma faute, ça me fous les nerfs. Non personne ne touche à ma famille, même pas à elle. Elle a beaucoup de défauts, mon père également, mais ils restent des êtres humains, capables d'avoir des sentiments et puis c'est ma famille bordel, personne n'y touche en dehors de moi. Cet homme n'avait rien à faire chez moi, Astoria ne le connaissait pas, il n'avait donc aucune raison d'être ici aujourd'hui, je ne pouvais donc que me rendre à l'évidence, il me mentait et ça avait le don de m'agacer.

"On rend visite aux gens que l'on connait et certainement pas aux parfaits inconnus ... donc non il est évident que vous n'avez aucun droit d'être ici ! "

Je savais qu'il me mentait et il savait que je savais, maintenant il n'avait plus le choix, jouer les idiots ne le mènerait à rien et jouer les innocents non plus. Je n'étais pas né de la dernière pluie, même si j'ignorais qu'il avait une double identité, je savais qu'il n'était pas l'homme qu'il prétendait être. Le fait qu'il s'introduise chez mon père, en son absence n'était pas pour me plaire. Mon paternel m'avait envoyé un message mais il n'était pas présent, ce qui était plus qu'étonnant. Toute cette histoire sentait mauvais, mais où allait-elle me mener ? Je le vis se rapprocher de moi, mon instinct me dit de rester éloigner de lui mais mon égo me somme de rester sur place et de ne pas lui montrer mon trouble. Je reste donc parfaitement immobile, avec ce regard de dédain qui me caractérisait tant et qui avait le don d'agacer profondément tous les gens qui me connaissaient. Il me chuchote à l'oreille quelques mots. Il me parle d'un homme que j'ai sauvé dans un appartement de luxe. Je fronce légèrement les sourcils, avant de voir de quelle affaire il parlait. Je ne voyais pour le moment aucun rapport avec lui. Il continue en m'expliquant que ledit homme était une cible et que j'avais fais avorté la mission. Une cible ? Mais qu'est-ce qui racontait ? Une cible pour qui ? Qu'était-il en réalité ? Il parle d'une promesse qu'il compte bien tenir et me menace. Je comprends rapidement qu'il est un tueur à gage, un mercenaire ou je ne sais quoi encore. Bref, un meurtrier était dans ma maison, avec ma soeur à proximité pour me montrer l'ampleur de ses talents. Je déteste profondément qu'on me menace, mon regard ce durcit.

" Fils de pute ! Comment tu oses ...."

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'il appelle Astoria. J'avais le regard fou de rage mais en la voyant sortir de sa cachette, je sens mon coeur commencer à battre plus rapidement. Je n'achève pas la phrase commençait, je sais que ce ne serait pas dans mon intérêt, ni dans celui de ma soeur. Il ose me menacer parce que visiblement il a les armes pour le faire. Je bouillonne intérieurement de le planter avec les couteaux que je porte toujours sur moi, mais je ne bouge pas d'un millimètre. Je tente de ne pas montrer mon trouble, afin de ne pas inquiéter ma soeur, j'ignore ce qu'elle a entendu, mais au vu du niveau de la voix de Will, il serait bien surprenant qu'elle est pu entendre quoi que ce soit, en dehors de simples chuchotements. Slade annonce à Astoria qu'il veut lui faire part de la discussion qu'ils viennent d'avoir. Lâchant le masque que je portais depuis le début, mon visage se défait et la panique se lit très clairement sur mes traits fins. Qu'est-ce qu'il fait le con ? Avant que j'ai eu le temps de réagir, il reprend en annonçant une fête dont on était les invités d'honneur. Je restais pantois face à cette annonce, l'enflure voulait me prouver qu'il avait le dessus sur moi et j'étais bien incapable pour le moment de lui prouver le contraire. Je devais me reprendre, je le savais pour le bien être de ma famille. J'affichais un sourire qui se voulait ravie mais qui ne l'était pas.

" N'est-ce pas une ... excellente idée ? Toi qui adores danser, ce serait une occasion parfaite ..."

La haine envahissait toutes les fibres de mon corps mais pour l'instant je ne pouvais rien faire de plus que subir et le laisser se réjouir de cette victoire. Mais gagner une bataille ne signifiait pas gagner la guerre ... bien que j'ignorais encore qui était mon ennemi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Mer 2 Avr - 10:13

Tout était dit désormais, Slade avait mit son plan à exécution, Caleb ne s'en sortirait pas indemne d'avoir interféré dans des affaires qui ne le regardait pas. Certes il n'en savait rien, il ne savait pas que Slade alias Deathstroke était celui qui allait commettre un meurtre, mais c'était d'autant plus jouissif de voir son visage se décomposer sous l'incompréhension des paroles du mercenaire. Ça donnait une occasion à Slade de faire payer ceux qui osent se mettre en travers de son chemin, en l’occurrence Caleb pour le coup. Les deux hommes savaient parfaitement que ce n'était plus le moment de vouloir jouer sur l'ignorance et les feintes et il a de la chance vu que Slade est du genre à aller droit au but. L'insulte qu'il fit à son égard le fit pas réagir mis à part un sourire au coin des lèvres, satisfait de voir qu'il perdait petit à petit contenance, c'est exactement ça qu'il voulait et avec cette colère, cette haine en lui, il sera amené à faire une erreur qui lui coutera chère.

De sa voix grave et bien prononcée, Slade fit sortir Astoria en le lui disant qu'elle pouvait sortir d'où elle était. Pas besoin d’être un as pour savoir qu'elle espionnait cette conversation. Après tout son demi-frère était dans le salon avec un homme qu'elle n'a jamais vu ou qui par conséquent n'a pas de souvenirs de lui, il y avait de quoi rester suspicieuse. Jouant sur le bluffe, Slade fit part d'une idée improvisé en invitant les deux jeunes gens à une fête organisé par un organisme assez puissant pour lequel il travaille, une sorte de couverture quoi.

- Bien sur sinon je n'aurai pas proposé et puis ça tombe bien qu'il soit venu, je voulais avoir son avis sur le sujet également.

Slade n'adressa pas un seul regard à Caleb par la suite, ne voulant pas l'influencer plus dans sa réponse, il en savait assez sur l'avenir que l'assassin lui réserve s'il venait à vouloir le prendre pour un con en allant dans le sens contraire à ce dernier. L'oeil encore valide de Wilson était dirigé vers le regard d'Astoria, un air amical et détendu sur le visage alors que la réponse de Caleb se fit entendre. La réjouissance était totale, il faisait encore un petit effort et tout était bon.

- Alors c'est parfait, vous m'en voyez réjoui. Je suis sur que tu seras une révélation lors de cette soirée Astoria, la danse compte énormément pour toi après tout.

Continuer à la brosser dans le sens du poil en collectant de plus en plus d'informations pour en tirer profit, voilà une astuce pouvant le mener à une victoire assurée. Regardant brièvement sa montre, il reprit d'un air presque déçu.

- Vous m'excusez, mais les affaires m'appellent. En tout cas j'étais content de vous revoir. Je te contacterai pour la soirée et nous pourrons enfin fêter mon retour parmi vous et l'amitié que je porte à votre famille.

Il parlait à Astoria, Caleb était surement trop préoccupé par son job à vouloir jouer au plus con, donc le mieux était de tenir au courant la cadette. Un bref coup d'oeil lancé vers Astoria et Caleb avant qu'il ne tourne les talons pour prendre doucement la direction de la porte de sortie.

- J'aurai aimé rester plus longtemps, mais ce n'est que partie remise n'est-ce pas ?...Je ne peux donc que vous souhaiter une bonne continuation à vous en attendant.

Qui allait le raccompagner à la porte ? Bonne question.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Lun 7 Avr - 16:03


    L'ambiance était étrange. Slade Wilson venait de proposer aux jeunes Harker de s'amener à une soirée organisée par ses soins, ils représenteraient ses invités d'honneur. Il s'agissait d'une entreprise étrange. Astie souhaitait croire à la version du visiteur, celle où il qualifiait un bon ami de la famille et qu'il appréciait assez les Harker pour partager des moments avec eux. Bien évidemment, elle ne demeurait pas aveugle et l'attitude déconfite de Caleb répondait à ses inquiétudes. Il restait sur ses gardes. Il ne souhaitait apparemment pas revoir ce type qui le toisait du regard. Slade se montrait plus confiant que l'agent du FBI. Un lien indescriptible semblait unir ces deux hommes. Lequel ? Le fils d'Orion ne paraissait pas confiant, il perdait sa contenance au fur et à mesure, depuis son arrivée. Astoria ne savait pas comment réagir. Elle avait appelé le paternel pour qu'il l'aide à y voir plus clair. Il ne répondit pas. Elle se sentait dépassée mais elle évitait d'afficher sa peur. Elle imaginait que Wilson pouvait détenir du répondant aux vues de son entretien physique. Soudainement, de manière peu discrète, Caleb choisit de jouer la carte de faux-ravi. Un peu surprise, la jeune étudiante hocha la tête nerveusement pour confirmer les dires de son frangin. Elle n'arrivait pas à parler. La situation l'impressionnait : chaque parole sonnait faux. Elle serait quand-même présente à la soirée si Caleb exigeait qu'ils y aillent. Astoria se mit à sourire aux dires de Slade. Il savait quand même y faire.

    Merci, je ferai de mon mieux alors. Puis, l'ami de la famille annonça qu'il devait partir. Quelles affaires l'accompagnaient ? Ce détail intéressait la benjamine des enfants Harker, tout ce qui se rapportait au business l'attirait. Elle était comme son père pour cela. A bientôt. A la suite, elle enchaîna : oui, une partie remise. Nous aurons peut-être plus le temps de discuter. Merci, vous aussi et à bientôt alors. Se répéta-t-elle. Elle le raccompagna jusqu'à la porte d'entrée pour la lui ouvrir. Elle laissa Caleb dans son drôle d'état de paralysie. Une fois l'homme à l'extérieur et la porte fermée, la brunette demanda : qui est-ce ? C'est vraiment un ami de la famille ? Pourquoi tu as changé d'attitude tout à l'heure ? Cet homme, je ne sais même pas son nom, semble te faire peur. Qu'a-t-il fait ? Je souhaite tout savoir avant de m'engager sur un chemin qui paraît sinueux, si tu vois ce que je veux dire. La future avocate observait son demi-frère. Son regard se voulait dur et son ton de voix également. L'angoisse la titillait. Notre père ne répond même pas au téléphone. Tu sais où il se trouve ? Je me demande qu'est-ce que tu as encore fait.... . La famille allait subir pour ses conneries et Astie le sentait, leur position demeurait inconfortable.


Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Lun 14 Avr - 10:44

Je ne savais plus trop où j'en étais, tout allait un peu trop vite pour moi. Je ne souhaitais qu'une seule chose, qu'il s'en aille pour me laisser le loisir de réfléchir à cette situation. Elle puait, c'était évident et je voyais déjà entrevoir une fin tragique pour l'un d'entre nous, moi très certainement. Mais pourquoi ? Il parlait d'une cible qu'on lui avait chargé d'éliminer mais le contrat n'avait pas pu être accompli car visiblement j'avais fais tout capoter. Me reprocher de faire mon boulot, c'est quand même le comble, à croire que tous les criminels de cette ville se pense vraiment tout permis. Il n'est pas dieu, il a beau le croire et le jouer, il n'est pas invincible. Cette visite m'a surprise, certes, mais ça ne va pas changer ma façon de voir les choses. Personne ne peut m'acheter ou tenter de m'effrayer, il en est hors de question. Ce sont malheureusement les risques du métier et j'en suis désolé pour ma famille, mais chacun de nous met en danger les autres. Callyope est avocate, un client mécontent et on peut facilement finir avec un contrat au dessus de nos têtes à tous. Orion est son trafique de drogue, un concurrent qui veut ravir son territoire et nous sommes tous morts dans un bain de sang. Astoria qui veut devenir Et avocate Et trafiquante n'est pas mieux lotie. Bravo la famille, on représente tous un danger pour les autres, c'est du beau. Slade commence à parler à Astoria, je ne réponds rien car on ne me demande rien et de toute façon je suis plongé dans mes pensées. Je commence lentement à me ressaisir mais c'est encore loin d'être ça. Il annonce son départ et je ne prends même pas la peine de vouloir le raccompagner, qu'il se démerde. Une fois la porte fermée, je sais que je vais subir un véritable interrogatoire de la part de ma soeur, je n'ai donc pas bougé du salon.

"Il s'appelle Slade Wilson si tu veux tout savoir et non il n'est absolument pas un ami de la famille, à moins que papa m'est caché son existence."

Les reproches fusaient, comme si Mademoiselle Astoria était parfaite, mon oeil. Je me moquais bien de son avis de toute façon, nous étions dans la merde et il faudra affronter ça en famille. Ce n'était pas dans nos habitudes de devoir être unis et soudés mais pour le coup, pas franchement le choix. Je sortais mon téléphone et tentais de joindre notre père, mais en vain. Astoria avait raison, il ne répondait pas au téléphone. Qu'est-ce que ça veut dire ? Que c'est Slade qui le retient en otage ? Mais pour quoi faire ? Est-ce qu'il va s'en prendre à lui ? Tuer un Sénateur n'est pas l'idée du siècle, il se ramener plus d'ennuis qu'autre chose. Je tente de réfléchir, je ne réponds pas tout de suite à toutes les questions de ma soeur, j'ai besoin de voir les choses sous un jour différent. J'appelle le bureau et j'obtiens ma coéquipière.

" Wouhai c'est moi ! Est-ce que tu peux me sortir le dossier Hernandez s'il te plait ? Et sors moi tout ce qu'on a sur un certain Slade Wilson ? .... Non je veux juste vérifier quelque chose, t'inquiètes c'est certainement rien."

Je me doutais qu'on ne trouverais pas grand chose, voir rien sur Slade Wilson. Il parait tout à fait normal comme ça, un homme d'affaire parmi tant d'autres. On le garde dans notre collimateur parce qu'il parait un peu louche, mais jusqu'à présent il me semble qu'on a pas obtenu grand chose sur lui. Je raccroche et je m'installe sur le canapé. Je sais qu'Astie attend des réponses et elle en mérite, seulement je ne sais pas trop par où commencer.

" Jusqu'à aujourd'hui, on avait pas grand chose sur lui, mais je constate qu'on avait raison de se méfier de lui. Visiblement ce cher "ami de la famille " est une sorte de tueur à gage, mercenaire ou que-sais-je encore. On l'a chargé d'éliminer un homme qui s'appelle Pablo Hernandez. Seulement visiblement je me suis retrouvé en travers de son chemin. Hernandez est toujours en vie et ce type me tient comme responsable ... "

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Mer 16 Avr - 19:16


    Une fois que Slade Wilson avait quitté les lieux, Astoria K. Harker se précipita pour interroger son demi-frère. Apparemment, il possédait un vrai lien avec cet ami de la famille s'il était bien ce qu'il prétendait être. Astie en doutait. Jamais elle n'avait aperçu son frère dans un état similaire à celui adopté quinze minutes plus tôt. Il ne se sentait pas en sécurité, son regard emprunt de peur laissait paraître cette constatation. L'étudiante s'inquiétait pour son frangin. Même si elle ne l'appréciait pas totalement, car elle détenait trop de reproches à lui faire, elle savait effectuer la part des choses. Il demeurait en danger, la famille aussi. Alors, il était dans le devoir de la brunette de réagir et de tenter de comprendre, voire d'aider Caleb. Cela ne lui ressemblait pas. Or, la prise de conscience restait sévère, elle ne souhaitait pas le perdre bêtement. Elle craignait pour la vie de ce chieur de frère. Si elle pouvait le défendre, elle le ferait. La vie de ses proches étaient menacées. Puis, Cally lui en vaudrait si elle apprenait que sa demie-soeur connaissait l'ampleur de la menace et qu'elle n'avait pas agi sur le coup. Il fallait penser au pire. S'il n'était plus là, les remords n'y pourraient plus rien et ils ne le ramèneraient pas. Il serait trop tard pour pleurer. Tous ses arguments aidèrent Astoria à se réveiller, pas que... elle se sentait concernée. L'agent du FBI se montrait à l'écoute. Il répondait aux nombreuses questions de la brune qui ne cachait pas une certaine impatience à l'idée de déblayer les zones d'ombre. La belle eut un mouvement de recul, la consternation se lisait sur son visage quand elle comprit que sa famille était réellement en danger, que ce type venait de s'inviter sans motif et par l'usage du mensonge dans la demeure familiale. Une angoisse monstre envahit la benjamine des enfants Harker. Allait-il attaquer ? Retenait-il Orion ? Pourquoi les inviter à une soirée où ils représenteraient les invités d'honneur ? Caleb qualifiait le premier visé, celui qui courait le plus grand danger. Il se faisait menacer par ce Slade Wilson, par un tueur à gage. La panique augmenta du côté de Astie. Elle devait s’asseoir. De toute manière, son frère semblait occupé par le téléphone. En effet, il joignait son travail. Il parlait en langage codé, Astoria ne voyait pas de quoi il en retournait, sauf quand il évoqua le cas du type qui venait de « s'introduire » chez eux. Après avoir raccroché son cellulaire, l'agent du FBI commenta la conversation. Son interlocutrice demeurait attentive. Elle était troublée. Le danger se présentait comme quelque chose d'énorme et impossible à surpasser. Slade tuait des gens, il s'agissait de son travail. Il devait être compétent... . Astie laissa la panique la gagner :

    Si papa ne répond pas au téléphone, tu... tu crois que.... ?!! Elle soupira. Caleb avoua son rôle dans l'histoire, l'inquiétude de sa petite sœur augmenta. Non.. que va-t-on faire ? On ne peut pas se présenter à cette soirée ! Tu dois rester prudent. S'il tue des gens par le billet de son travail, il n'aura pas de difficultés à te réduire en miettes. Tout le monde doit faire attention. Et s'il s'en prenait à Cally pour te torturer... ? Merde ! Ce type est malade, c'est ton boulot d'arrêter les méchants... comme si Wilson le comprendrait, il ne s'intéressait sûrement pas à la profession de Caleb. Il ne pouvait pas partager ses objectifs. Astoria se voilait la face, Slade ne prendrait pas en compte la motivation de son frangin dans son travail.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



ϟ Arrivée à Gotham le :
12/01/2013

ϟ Participation :
3697


MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Ven 18 Avr - 13:27

Astoria avait besoin de temps pour faire la lumière sur cette histoire et il n'aurait pas été raisonnable de ma part de lui cacher ce que je savais. Si je voulais les protéger, il fallait qu'ils en sachent le plus possible. J'explique tout ce que je sais à ma demi-soeur, elle est loin d'être bête, elle pourra comprendre aisément que ce type à un grain et que me reprocher de faire mon taff, c'est juste ahurissant. Même mon paternel, qui pourtant est un criminel sous ses allures de Sénateur ne m'en voudrait pas si on finissait par le coincer. Certes il ne serait pas enchanté, loin de là, mais finalement, je pense qu'il comprendrait que je ne fais que mon travail. Evidemment pour le moment on en est pas là, d'abord je m'occupe de ma famille avant qu'on reprenne où on en était dans nos disputes. La famille avant tout, on ne s'en rend pas forcément compte en temps normal, mais finalement on reste quand même une famille soudée, même si on ne s'entend pas et qu'on a des avis divergeant sur beaucoup de choses. Astie commence à avoir peur pour notre père. J'aimerais lui dire qu'il ne court aucun danger, mais j'aurais peur de lui faire de fausses joies et je refuse de lui mentir. Cependant je garde l'espoir qu'il va s'en sortir sans dommage.

"C'est parce que j'ai reçu un message de papa que je suis ici ... vu qu'il est absent et qu'il ne décroche pas, je crois qu'on peut en conclure qu'il l'a pris en otage. Ca ne veut pas dire qu'il ne va pas le libérer, je crois que pour le moment, on doit attendre. Je vais aller vérifier à son bureau pour savoir s'il n'y est pas et voir à quelques endroits où il aime passer du temps, peut-être qu'on ne s'inquiète pour rien."

Je n'étais peut-être pas l'ainé de la famille mais à l'heure actuelle je devais prendre la place de Callyope. Je ne pouvais pas rester les bras croisés, Astoria ne me le pardonnerait pas et moi non plus. Je me levais donc, mais attrapais les mains de ma soeur pour tenter de l'apaiser.

" Ecoutes moi bien. Pour le moment on ne panique pas, c'est peut-être la seule chose qu'il souhaite que l'on fasse. Il y a une possibilité qu'il est juste pris le téléphone de papa et que lui n'a rien et qu'il ne se doute de rien. Comme il y a une possibilité qu'il le retienne en otage. Peut-être qu'il va le libérer et que toute cette histoire ne sert qu'à nous faire peur."

Je devais rester fort pour tout le monde et penser à tout. Si Mia voulait me voir la remplacer quand elle ne pourrait plus cacher sa grossesse alors je devais commencer à faire mes preuves maintenant.

" Toi tu appelles Callyope, tu lui dis que tu aimerais bien manger avec elle. Durant le repas, tu la tiens informer, mais tu lui expliques qu'il ne faut pas qu'elle change ses habitudes. Elle reste prudente et toi aussi et vous sortez avec n'importe quoi sur vous qui pourrait vous permettre de vous défendre en cas de besoin. Nous savons que c'est un homme entrainer à tuer ou nous le supposons mais un rien peut faire changer la donne alors autant tout mettre de notre côté. On préviendra Krystal ce soir quand on en sera plus, autant ne pas l'inquiéter pour rien. "

Une fois que les ordres étaient donnés, je commençais à me diriger vers la sortie, juste avant de me retourner.

" Pour cette histoire de soirée, ce n'est peut-être qu'une excuse pour nous faire peur. Tant qu'on a pas de nouvelles de lui, on ne fait rien, on reste juste sur nos gardes. Je vais l'attraper ce fils de pute, s'il faut que je le traque jusqu'au tréfonds de Gotham je le ferais ... Je nous mettrais en sécurité, tu peux avoir ma parole !"

Peut-être allais-je devoir m'associer avec les hommes de main de mon père, peut-être que finalement mon paternel va avoir ce qu'il veut, que je prenne les choses en main et que je protège cette famille. Je n'en sais rien, pour le moment je vérifie toutes les pistes avant de prendre une décision. S'il touche à un seul des cheveux de ma famille, il risque d'avoir affaire à moi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Invité

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker] Ven 18 Avr - 19:36

    Pour Astoria K. Harker, la situation restait critique. La famille se trouvait dans une impasse. Un tueur à gage voulait la peau de Caleb T. Harker. L'agent du FBI s'était retrouvé lié à un contrat de Slade Wilson. Il effectuait son travail en sauvant une victime sans savoir que derrière, celui qui devait se charger du compte de ce Hernandez, lui en voulait assez pour le lui faire payer. Wilson semblait prêt à tout, notamment à s'en prendre aux proches de Caleb. Astie angoissait autant pour Orion que pour Caleb, elle craignait aussi qu'il s'en prenne à Callyope et Krystal. Elle se fichait de son propre cas. Le faux ami de la famille paraissait l'avoir bien jugé. Peut-être qu'elle se faisait des idées, mais elle préférait y croire. Présentement, elle affichait une inquiétude monstre, elle paniquait totalement car la situation lui faisait extrêmement peur étant donné la profession de Slade : habitué à tuer des gens. Il ne connaissait certainement pas les remords, sauf quand il ratait une cible ce qui qualifiait certainement un élément impensable. Qu'allait-il faire aux Harker ? La future avocate exprimait une hésitation quant au sort de leur paternel qui ne répondait pas au téléphone. Son frangin essayait de la rassurer en même temps que de lui dire la vérité : exercice bien périlleux. Il affichait un courage impressionnant car il pouvait lui aussi céder à la panique, mais il prenait sur lui. Il expliquait parfaitement bien les choses à sa demie-soeur. Slade avait-il juste emprunter le cellulaire d'Orion ou avait-il carrément enlever l'homme d'affaires ? Ce détail venait parfaire la piqûre de stress qui touchait la brunette depuis quelques minutes. Caleb se sentait prêt à effectuer des démarches pour connaître la situation d'Orion.

    Tu as raison, on visualise peut-être les choses de manière trop pessimiste mais tant que papa n'est pas devant nos yeux, je pense que l'on peut s'inquiéter. En tout cas, je te remercie d'aller te renseigner. Tu me tiens au jus à la moindre information. Je ne veux pas qu'il arrive quelque chose à papa.... . La jeune femme ne contrôlait pas ses émotions. Elle n'y pouvait rien, son cocon se brisait peu à peu. L'agent du FBI se plaça debout pour prendre les mains de sa frangine. Ce comportement était rare : ils n'étaient pas tactiles de coutume. Or, le moment s'y prêtait bien pour une fois : les deux Harker œuvraient dans la même équipe et ils allaient devoir se serrer les coudes comme rarement. Le brunet jouait bien son rôle de grand-frère. Son geste apaisa quelque peu la benjamine. Les paroles de l'homme engagé pour sa ville redoublèrent ce geste tant il usait de bons termes, peut-être sans le vouloir... . Ils se comprenaient. J'espère que c'est cela, que ce type a pris le portable de papa pour nous faire peur... . Ensuite, Caleb donna des ordres à son interlocutrice, une ligne de conduite à suivre pour survivre. Il détenait l'habitude de côtoyer des cas dangereux avec son travail. Astoria arrivait à admettre le courage de son frère sur l'instant. Il était de bons conseils. Elle ne pouvait que les écouter et ne pas flancher sur les règles. D'accord. Son mouvement de tête accentuait le fait qu'elle était convaincue par les dires de Caleb. Elle acquiesça pour la suite. Merci Caleb !




    PS : On peut conclure ici si cela te convient. J'adore le fait que nos personnages sont amenés à se rapprocher Caleb ! Merci pour ce RP tous les deux. J'ai apprécié y participer.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker]

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réunion de famille dangereuse [Astoria & Caleb Harker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ A CITY OF EVIL 2.0 :: Les archives :: Archives ACOE v1.0 :: RP's Archivés-
Sauter vers: